Vous êtes sur la page 1sur 11

20/04/2021

Politiques de placement
A- Enoncer la politique de placement

La première étape du processus de gestion de portefeuille, pour un investisseur


institutionnel tout aussi bien que pour un investisseur individuel, consiste à établir
clairement sa politique de placement. Il s’agit de fixer :

• les objectifs de rentabilité souhaités au bout de l’horizon


1. d’investissement,

• les niveaux de risque qui peuvent être tolérés,


2.

• les contraintes des portefeuille et les stratégies


3. admissibles.

Politiques de placement
A- Enoncer la politique de placement

• La politique de placement est le document écrit détaillant les différents éléments


relatifs aux objectifs, aux risques et aux contraintes.
• Le gestionnaire du portefeuille est tenu de le produire et de le réviser
périodiquement.

•La politique de placement permet à l’investisseur de :

- choisir le ‘style de gestion’ qui convient le mieux à ces objectifs de


rentabilité et de risque,
- garantir tout au long de l’horizon d’investissement la cohérence des
décisions de révision du portefeuille,
- évaluer la performance des stratégies de gestion appliquées.

1
20/04/2021

Politiques de placement
B- Déterminants de la politique de placement
1. Les objectifs de placement résultent d’un arbitrage rendement– risque compte
tenu du caractère aléatoire des résultats des instruments financiers, les possibilités
de gains qu’ils peuvent produire qui sont indissociables des possibilités de perte.
2. Les contraintes de placement :

Les contraintes Les contraintes de Les contraintes de


réglementaires taxation liquidité
• Dispositions légales • Une partie non • La partie flexible de
limitant les négligeable des coûts fonds que l’investisseur
instruments et les de décisions exige pour satisfaire
secteurs sur le d’allocation ou de ses besoins en
marché financier. révision de portefeuille liquidités

La gestion est décrite ainsi en cinq dimensions :

- la réaction instantanée à la variation des cours (contributions élevées des variables baisse
et hausse récente des cours et signaux chartistes) ;

- les contraintes de gestion associées d'une part, aux objectifs fixés (suivi du risque de
gestion), d'autre part, aux flux permanents qui contraignent à des réallocations de
portefeuille,

- l'activité d'analyse financière qui concerne le travail sur l'information macro-économique,


l'information sectorielle et l'information sur les sociétés,

- les décisions de la gestion de long terme, elle s’intéresse à la caractéristique de rentabilité


(hausse et baisse de la rentabilité) de l’entreprise sans aucune référence des signaux
chartistes,

- la passivité ou le mimétisme qui sont fonction de la réplication d'indices et des


recommandations des analystes. Cette cinquième dimension est particulièrement
intéressante lorsqu'elle est rapprochée des statistiques de fréquences sur les facteurs de
placement.

2
20/04/2021

La gestion des trois risques majeurs

• risque taux portant sur le bilan


• risque de liquidité Degrés d’inefficience selon les différentes classes
• risque change d’actifs

L'allocation d'actifs devrait


dépendre de l'évolution des
conditions du marché en
particulier la volatilité. Il serait
optimal de modifier la
répartition de l'actif en réduisant
la proportion investie en actions
pendant les périodes où la
volatilité devrait être élevée et
en l’augmentant pendant les
périodes où la volatilité est
faible. Cependant, nous savons
que, dans la pratique, les
allocations d'actifs sont plus
statiques.

La décision stratégique d'allocation d'actifs est un compromis entre le risque et


la rentabilité.
La rentabilité est souvent exprimée en termes de rendement prévu et le risque en tant que
la volatilité autour de ce rendement attendu (la probabilité de s’écarter des rendements
espérés). Si le rendement est mesuré en utilisant plusieurs méthodes, la volatilité reste la
principale mesure du risque ou un facteur contributif clé pour son appréciation.
Diminution du risque par la réduction de l'allocation en actions

3
20/04/2021

La décision stratégique d'allocation d'actifs est un compromis entre le risque et la


rentabilité.

Allocations en actions selon les niveaux de volatilité du marché

Règles de lacements des réserves de la Caisse Marocaine de Retraite

Classes d'actifs Valeurs constitutives des classes d'actifs Limites


aleurs de l’Etat, valeurs jouissant de la garantie de l’Etat et
V
I OPCVM investis exclusivement en valeurs émises ou garanties par 50% au min
l’Etat.
Obligations cotées, obligations ayant reçu le visa du AMMC,
II certificats de dépôts, bons de sociétés de financement, billets de 15% au max
trésorerie, OPCVM obligataires et monétaires.
Actions cotées, OPCVM « actions » et « diversifiés », Fonds de
III 30% au max
Capital-risque et Fonds de titrisation.
Terrain, immeubles et parts et actions de sociétés investissant en
IV 5% au max
immobilier.

Types d'actifs Taux de rendement


ctifs Immobiliers
A 3,70%
Actifs des taux 3,90%
Portefeuille Obligataires 4,00%
La répartition du taux Portefeuille Monétaires 2,50%
de rendement par Actifs Actions 2,60%
type d'actifs: Actions cotées 3,50%
Actions non cotées 2,80%
OPCVM actions 0,50%
OPCVM diversifiés et contractuels 0,10%
Reste des Actifs 3,90%
TOTAL 3,30%

4
20/04/2021

Exemple : Approche Liability-Driven Investment (LDI)

L’approche LDI impose la décomposition du portefeuille en deux poches :

Portefeuille LHP Portefeuille PSP


(Liability-Hedging Portfolio) (Performance-Seeking Portfolio)
Portefeuille Core Portefeuille Satellite
- Portefeuille de couverture et de sécurisation du - Recherche du Rendement
Passif - Poche gérée selon l’approche classique
- Classes d’actif les moins risqués et les plus d’optimisation du rapport Rendement/Risque
liquides : titres obligataires, monétaires - Comporte des classes d’actif plus risquées :
actions, Private Equity, Immobilier …

Il s’agit à travers cette approche de :


- Définir la stratégie du portefeuille pour répondre au mieux aux exigences du passif du fonds
- Assurer le pilotage par ratio de financement
- Engager deux niveaux de décisions d’allocation d’actifs :

INDICATEURS DE MESURE DE LA PERFORMANCE DE PORTEFEUILLE

Plusieurs mesures de performance de portefeuille sont utilisées par les


Gestionnaires de portefeuille. La plupart d’entre elles sont issues des
travaux de la théorie moderne de portefeuille. Certaines d’entre elles sont
le développement ingénieux des praticiens, comme le ratio d’information.
Les principales mesures peuvent être regroupées au moins en trois
catégories:
 Mesures traditionnelles: ratio de Sharpe, ratio de Treynor et alpha de
Jensen
 Mesures alternatives: mesure de Roy; ratio de Sortino; ratio d’information
 Mesures de performance d’une gestion active et attribution de
performance

5
20/04/2021

Les mesures traditionnelles

Les mesures traditionnelles

6
20/04/2021

Les mesures traditionnelles

Les mesures traditionnelles

Exemple de politique de placement

Un énoncé tel que ‘atteindre un rendement maximal’ ou ‘garantir un risque


minimal’ occulte l’une des deux faces du problème. Un ‘bon’ énoncé d’objectif
est du type ‘atteindre au moins une rentabilité de 30% en supportant, au plus, une
perte de 10% du capital’.

7
20/04/2021

Les mesures traditionnelles

Les mesures traditionnelles

8
20/04/2021

Les mesures traditionnelles

Les mesures traditionnelles

9
20/04/2021

Les mesures traditionnelles

Les mesures traditionnelles

10
20/04/2021

Les mesures traditionnelles

Les mesures traditionnelles

11

Vous aimerez peut-être aussi