Vous êtes sur la page 1sur 6

La culture d’entreprise correspond aux éléments qui composent son identité, son

esprit, ses valeurs, son fonctionnement, etc. : tout ce qui la rend unique en somme.
Elle lui permet de se différencier de ses concurrents, mais aussi de développer le
sentiment d’appartenance des collaborateurs. Réussir à développer une culture
d’entreprise forte garantit la cohésion et la motivation des équipes.Cela
présente aussi l’avantage de faciliter les recrutements car une entreprise avec une
identité riche attirera naturellement des candidats. 

Quels sont les éléments constitutifs d’une culture d’entreprise qui a du sens ?

1- L’histoire de l’entreprise
Une culture d’entreprise marquée s’inscrit dans le temps, et s’appuie sur
l’histoire (même récente) de la société. Chaque entreprise a un passé ou une idée
unique, des mythes et des "héros" qui offrent ou ont offert des succès et participé à
des épisodes glorieux. L’idée est de s’appuyer sur des faits parlants et/ou des
personnes qui ont marqué l’histoire de l’entreprise : ses fondateurs, un dirigeant
charismatique, le lancement d’un produit phare, etc. Développer cette idée de
légende, d’histoire idéalisée, sur la base de faits réels pose la base de la culture de
l’entreprise.

2- Sa vision
La vision de l’entreprise correspond à la définition de l’objectif fixé : où voulez-
vous emmener l’entreprise ? Quelles sont les étapes pour y parvenir ? Cette vision
doit être la plus claire possible, et surtout, communiquée et partagée auprès de
l’ensemble des collaborateurs. Elle peut être amenée à évoluer, mais doit toujours
rester cohérente avec la vocation globale de l’entreprise. En transmettant cette vision
aux salariés, vous leur faites sentir qu’ils ont une place dans l’histoire de l’entreprise,
qu’ils travaillent tous en équipe vers un but clairement identifié.

3- Ses valeurs communes


La vision de l’entreprise s’articule autour de valeurs. Là où la vision permet de
donner du sens au travail effectué pour l’entreprise, les valeurs sont là pour
insuffler la "bonne façon" de le faire. Elle représentent en quelque sorte un guide
de bonne conduite. L’important ici n’est pas d’être original ou unique, mais d’être
sincère dans l’établissement de vos valeurs. Ces valeurs doivent être présentes à
tous les niveaux de l’entreprise et connues de tous les collaborateurs, qui doivent en
être les premiers ambassadeurs. Une façon qu’elles soient connues de tous peut
être d’écrire une charte ou un code qui les regroupe, et à laquelle tout le monde a
accès.

4- Ses rites
Les rites sont l’expression directe des valeurs véhiculées par l’entreprise, ils les
rendent tangibles. Ils permettent :

 de fédérer les collaborateurs autour des valeurs affichées de l’entreprise ;


 d'afficher symboliquement son appartenance à l'entreprise.

Ces rites peuvent être multiples : code vestimentaire, vocabulaire utilisé en interne,
rites d’intégration, d’évolution professionnelle, de départ à la retraite, séminaire
annuel, séances de team building, etc. Selon l’esprit que vous souhaitez insuffler, les
rites à établir peuvent varier. L’important est de toujours garder en tête la vision et la
valeurs de l’entreprise si vous voulez gagner l’adhésion du maximum de vos
collaborateurs.

A noter : installer une culture d’entreprise peut prendre du temps. Ne vous


découragez pas si vos initiatives ne remportent pas la majorité des suffrages dans un
premier temps. Cherchez à savoir ce qui peut coincer et laissez les choses se faire
progressivement.

La culture des entreprises asiatiques VS Françaises


L’Asie est un continent où la culture et les rites sont très importants quotidiennement.
Tellement importants qu’ils sont également présents au cœur même de l’entreprise. Le
management asiatique découle de cette culture et de ces traditions pour devenir un
management autoritaire propre aux asiatiques.

Fondamentalement, le management asiatique et français est globalement plus


autoritaire que démocratique, avec de fortes structures hiérarchiques.

Malgré ce point commun important, les disparités existent, à tous les niveaux.

HIÉRARCHIE ET AFFIRMATION

Épaulé par son tempérament latin et les évolutions liées au droit du travail, le
collaborateur français dispose de la capacité à refuser ou à contredire les décisions de
son responsable hiérarchique. Ce désaccord peut être oral ou non-verbal, mais il
existe et il est exprimé (en fonction du caractère de chacun).

En Asie, le salarié s’interdit tout type de contestation face à une décision hiérarchique,
il peut penser son désaccord mais ne l’exprimera pas. D’ailleur il ya le slogant des
employés asiatique ne pas demander le « pourquoi du comment ». Exécuter «
naïvement » voire « bêtement » sans demander plus d’explication

PROCÉDURES, PROCÉDURES ET PROCÉDURES

Les asiatiques sont les rois de la procédure.

Devoir demander la permission au supérieur direct de son collègue pour pouvoir


entrer en contact avec lui, ou comment perdre du temps dans des procédures.

Chaque salarié a environ 2 à 3 personnes au-dessus de lui en tant que supérieurs


hiérarchiques.

UMAINEMENT, ENTRE COLLÈGUES ET HIÉRARCHIE

Il existe une forte importance de la culture d’entreprise. En effet comme expliqué ci-
dessus, les asiatiques voient la société comme une notion collective, ainsi au sein de
l’entreprise ils développent ensemble un but commun sans chercher à mettre en
valeur leur propre personne

LE MANAGEMENT ASIATIQUE : UN MANAGEMENT


AUTORITAIRE
Le manager est le grand manitou qui règne sur son équipe. Il décide de tout et prend
toutes les décisions en consultant un minimum de personnes, en sachant qu’aucune
de ses décisions ne sera contredit par ses salariés. Il définit les stratégies et attend que
les équipes les mettent en place, de façon militaire.

LES AVANTAGES

– Rapidité de décision
– Centralisation totale du pouvoir par le manager
– Pas de management des hommes
LES INCONVÉNIENTS

– Désengagement total des salariés => aucune source de motivation.


– Aucune vision sur le long terme => pas de possibilité d’évolution hiérarchiquement
– Mauvaise ambiance de travail, aucune cohésion d’équipe
– Mal-être professionnel et fort turn-over

Top 5 des Choses à Savoir sur la Culture


d’Entreprise Japonaise
Connaître l’étiquette culturelle applicable est toujours un bon point de départ pour
travailler dans le commerce international. De plus, quand les gens de la culture
autochtone voient que vous faites l’effort d’apprendre et d’appliquer leurs normes dans
leur pays, cela crée automatiquement un sentiment de respect. Voici le top 5 des
choses à savoir sur la culture d’entreprise au Japon.

1. Le silence est primordial


Contrairement à de nombreuses cultures occidentales, les Japonais pensent que «le
silence est d’or». Parler beaucoup sur le lieu de travail n’est pas la norme. Par
conséquent, en tant que nouvel entrant sur le marché japonais, il vous sera plus utile
d’adopter une approche introvertie et réservée. De cette façon, il est plus probable que
vous puissiez créer une bonne première impression et établir des relations
commerciales durables.

Il est intéressant de noter que lorsque les Japonais sont confrontés à des conflits lors de
réunions, ils ont tendance à rester silencieux. Cela les aide à dissiper la tension et
donne aux gens une chance de s’éloigner de la dissidence. Le silence est perçu comme
une marque de sagesse et considéré comme formellement approprié pour les milieux
d’affaires dans ce pays.

2. Les groupes
Les Japonais croient aux équipes. Leur culture est fortement axée sur le groupe,
contrairement à l’individualisme de nombreux endroits en Occident. En tant que tels,
les succès et les échecs commerciaux sont attribués à l’équipe plutôt qu’à une seule
personne. Même lorsqu’on attribue des honneurs, il est de coutume de reconnaître
l’ensemble du groupe de travailleurs plutôt qu’un seul individu.

Par conséquent, vous devriez toujours essayer de donner du crédit en public à


l’ensemble de l’équipe plutôt qu’à une seule personne. En agissant autrement, vous
pourriez embarrasser l’individu, même s’il aide énormément.
3. La vie privée est hautement appréciée
Ceci est un autre exemple de la façon dont les choses varient d’un pays à l’autre. En
Occident, il est courant de poser certaines questions personnelles pour nouer des liens.
En fait, c’est ainsi que cela fonctionne le mieux. Cependant, au Japon, c’est tout le
contraire. La vie privée est considérée comme précieuse par les Japonais. Comme dans
certains pays occidentaux, les Japonais peuvent supprimer leurs coordonnées des
annuaires tels que l’annuaire téléphonique s’ils le souhaitent.

Par conséquent, lorsque vous faites des affaires au Japon, cela vous sera utile si vous
suivez cette pratique particulière. Abstenez-vous de poser des questions et des
opinions personnelles dès le début d’une relation commerciale et ne partagez des
informations que lorsque vous sentez qu’il y a réciprocité dans la conversation.

4. Les approches douces sont importantes


Dans l’ensemble, la culture d’affaires au Japon repose sur une approche plus douce des
affaires. L’attitude dure de l’Occident ne sera pas efficace là-bas. Au lieu d’être
conflictuel, essayez d’être calme et gentil lorsque vous proposez un nouveau modèle
commercial ou une nouvelle idée. Les Japonais font les choses par consensus et les
forcer à respecter des délais peut être préjudiciable aux entreprises. L’établissement
d’un plan d’action bien défini est plutôt un meilleur moyen de négocier dans leur pays.

5. L’ancienneté selon l’âge


L’égalité de l’ancienneté suivant l’âge des employés est commune à la plupart des
cultures orientales et le Japon n’y échappe pas. L’âge est hautement respecté dans ce
pays et il est considéré comme synonyme de la hiérarchie des classements des
entreprises. Par conséquent, il est prudent de montrer à vos cadres supérieurs une
révérence accrue par rapport aux plus jeunes du groupe. Un exemple classique consiste
à saluer la personne la plus âgée présente dans la pièce avant les autres.

Vous Envisagez de Faire des Affaires au Japon?


Le Japon est un pays avec des opportunités commerciales considérables et constitue un
excellent choix si vous envisagez une expansion internationale de votre entreprise.
Connaître la culture d’entreprise au Japon peut vous donner un avantage sur vos
concurrents. Cependant, si vous ne savez pas comment vous y prendre avec les
différentes normes et règles du pays, il est sage de demander de l’aide à cet égard.

En tant qu’agence de portage salarial au Japon, New Horizons Global Partners peut
contribuer à la croissance de votre entreprise au Japon en prenant en charge des
processus tels que le recrutement, l’intégration, la gestion de la paie et la gestion des
employés. En plus de recruter les personnes adéquates pour votre entreprise et de les
familiariser avec la culture de travail japonaise, nous veillons à ce que ces processus
soient conformes à la législation locale du travail et de l’emploi, vous évitant ainsi les
tracasseries administratives et juridiques inutiles. Nous nous occupons également
des constitutions de sociétés au Japon. Contactez-nous pour en savoir plus.

Vous aimerez peut-être aussi