Vous êtes sur la page 1sur 1

J.

M - Examen blanc N02 - 2Bac-PC

Exercice 1. . √ 2 √
3
On considère le polynôme P défini par√ P( z) = z + 4 3z + 16z + 8 3, avec z ∈ C.
1)a) Montrer que le nombre réel −2 3 est ne racine du √ polynôme P.
2
b) Déterminer les réels a et b tels que :√P( z) = ( z + 2 3)( z + az + b).
2) Résoudre dans C l’équation : z2 + 2 3z + 4 = 0, puis en déduire les solution de l’équation ( E) : P( z) = 0.
b) Écrire les solutions de l’équation ( E) sous la forme trigonométrique.
3) Dans le plan complexe (P )√associé à un −
→ −→
√ (O, u , v ), on considère les points A, B et C
√ repère orthonormé
d’affixes respectives z A = −2 3, z B = − 3 − i et zC = − 3 + i.
a) Construire les points A, B et C (Remarquer que z A = z B + zC ).
b) Soit R la rotation de centre O et qui transforme C en B. Déterminer l’angle de la rotation R et en déduire la
nature du triangle OCB.
1
c) Soit h l’homothétie de centre O et de rapport k = .
2
- Déterminer l’affixe du point I image du point A par l’homothétie h.
d) Vérifier que le point I est le milieu du segment [CB] et en déduire que le quadrilatère OBAC est un losange.

Exercice 2. .
1

 U1 =

Soit (Un )n≥1 une suite numérique définie par : 3 .
 Un+1 = (2n + 1)Un + 2

2n + 3
1) Montrer par récurrence que : (∀n ∈ N∗ ) : Un < 1.
2) Montrer que la suite (Un )n≥1 est croissante, puis en déduire qu’elle est convergente.
3) On pose : (∀n ∈ N∗ ) : Vn = (2n + 1)Un .
a) Montrer que : (Vn )n≥1 est une suite arithmétique et déterminer sa raison et son premier terme.
2
b) Exprimer Vn en fonction de n, puis en déduire que : (∀n ∈ N∗ ) : Un = 1 − .
2n + 1
c) Calculer la somme : Sn = V1 + V2 + V3 + ..... + Vn .
1 1 1 1 V1 V2 V3 Vn
d) On pose : Tn = + + + ....... + ; montrer que : + + + ..... + = n − 2Tn .
3 5 7 2n + 1 3 5 7 2n + 1
Exercice 3. .
x
1) On considère la fonction g définie sur ] − 1, +∞[ par : g( x) = ( x + 1) ln( x + 1) + .
2
1
a) Montrer que : lim g( x) = − .
x−→−1+ 2
3
b) Vérifier que pour tout x > −1, on a : g0 ( x) = ln( x + 1) + .
2
c) Étudier les variations de g et dresser son tableau de variation.
d) calculer g(0) et en déduire le signe de g( x) sur ] − 1, +∞[.
2) On considère la fonction f définie sur ] − 1, +∞[ par : f ( x) = x2 ln( x + 1). On désigne par (C f ) sa courbe

→ − →
représentative dans un repère orthonormé (O, i , j ).
f ( x)
a) Calculer lim f ( x) et lim , puis interpréter géométriquement le résultat obtenu.
x−→+∞ x−→+∞ x
b) Déterminer la limite de f à droite de −1 et interpréter géométriquement le résultat obtenu.
2x
c) Montrer que : f 0 ( x) = g( x), pour tout x > −1.
x+1
d) En déduire les variations de f et dresser son tableau de variation.
e) Construire la courbe (C f ) (On précisera la tangnte au point O).
Z 1
Dans la suite de l’exercice, on pose pour tout entier n ≥ 1, In = xn ln( x + 1)dx.
0
x2 1
3)a) Vérifier que : = x−1+ , pour tout x 6= −1.
x+1 1+x
1
b) En déduire à l’aide d’une intégration par partie que : I1 = .
4
4)a) Vérifier que la fonction : x 7−→ ( x + 1) ln( x + 1) − x est une primitive sur ] − 1, +∞[ de la fonction
x 7−→ ln( x + 1).
n+1
b) Montrer que : (n + 2) In+1 = −1 + 2 ln(2) + − (n + 1) In .
n+2
c) Préciser la valeur de I2 et interpréter graphiquement cette vleur.

Vous aimerez peut-être aussi