Vous êtes sur la page 1sur 4

Commande des machines électriques M1 ELM Faculté ST de BBA

TD1

Exercice n°1 : Moteur courant continu à excitation indépendante


Un moteur à courant continu à excitation indépendante et constante est alimenté sous 240 V.
La résistance d’induit est égale à 0,5 Ω, le circuit inducteur absorbe 250 W et les pertes collectives (pertes
fer et pertes mécanique) s’élèvent à 625 W.
Au fonctionnement nominal, le moteur consomme 42 A et la vitesse de rotation est de 1200 tr/min.

1- Calculer :
- la force électro-motrice E
- la puissance absorbée, la puissance électromagnétique et la puissance utile
- le couple utile et le rendement
2- Quelle est la vitesse de rotation du moteur quand le courant d’induit est de 30 A ?
3- Que devient le couple utile à cette nouvelle vitesse (on suppose que les pertes collectives sont toujours
égales à 625 W) ?
4- Calculer le rendement.

Exercice 2: moteur à courant continu à excitation série


Un moteur à courant continu à excitation série est alimenté par une source de tension continue et constante
U = 220 V.
Pour simplifier l’étude, nous négligerons les résistances de l’inducteur et de l’induit, ainsi que les pertes
collectives.
1-1- Montrer que le couple du moteur est proportionnel au carré du courant qu’il consomme.
1-2- Montrer que le couple est inversement proportionnel au carré de la vitesse de rotation.
1-3- En déduire que le moteur s’emballe à vide.
a
1-4- D’après la question 1-2, on peut écrire que 𝑇𝑢 = n2
Tu : couple utile du moteur (en Nm)
n : vitesse de rotation (en tr/min)
a : constante
La plaque signalétique d’un moteur indique : 220 V 1200 tr/min 6,8 A
En déduire la valeur numérique de la constante a.
2- Par la suite, on prendra : a = 20.10-6Nm(tr/min)2
2-1- Tracer l’allure de la caractéristique mécanique Tu(n).
2-2- Le moteur entraîne un compresseur de couple résistant constant 10 Nm.
En déduire la vitesse de rotation de l’ensemble.
2-3- Le moteur entraîne un ventilateur dont le couple résistant est proportionnel au carré de la vitesse de
rotation (15 Nm à 1000 tr/min).
• En déduire la vitesse de rotation de l’ensemble.

Exercice 3
Une machine à courant continu est une machine à excitation indépendante constante, sa fém. est liée à sa
vitesse angulaire par la relation E=K Ω avec K=1.62V.s.rad-1
-L’inductance du bobinage d’induit est négligée
-Les thyristors du convertisseur sont parfaits

1
Commande des machines électriques M1 ELM Faculté ST de BBA

-Le transformateur triphasé est parfait et fournit une tension secondaire de valeur efficace Uab=230V
Sachant que :
- Tension d’induit nominale Uan= 260V
- Courant d’induit nominal In=9,1A
- Courant inducteur nominal iexn=0.65A
- Résistance d’induit ; Ra=1,25Ω
- Fréquence de rotation nominale Nn=1400 tr.min-1
Dans un essai en moteur à vide alimenté par une source de tension continue parfaite, on a relevé :
Tension d’induit nominale Ua0= 220V
- Courant d’induit nominal I0=0.30A
- Fréquence de rotation N0=1293tr.min-1
- Courant inducteur i0=0.65A
On réalise un essai de ralentissement dans les conditions suivantes : Mcc fonctionnant à vide dans les
conditions ci-dessous, on ouvre à l’instant t0 pris comme origine de temps le circuit d’induit (le circuit
inducteur reste branché).Le relevé de la courbe de ralentissementΩ (t) permet de noter que la pente de cette
courbe vaut -16,2rad.s-2 pour t=t0=0
1-A partir des données de l’essai à vide, déterminer l’ensemble des pertes mécaniques et ferromagnétiques
Pmf
2 –Ces pertes sont proportionnelles à la vitesse de rotation .Montrer que le moment du couple du freinage,
lors de l’essai de ralentissement est constant .Calculer ca valeur T0.
3 - Ecrire l’équation différentielle régissant l’évolution de la vitesse de rotation Ω (exprimée en rad.s1) en
fonction du temps lors de cet essai de ralentissement
-En déduire la valeur du moment d’inertie J0 de Mcc
4 – Tracer sur la copie l’allure de la courbe de ralentissement Ω (t) en la justifiant.
-Au bout de combien de temps le moteur s’arrête –t-il

Exercice4 (Commande en tension de courant et commande en vitesse)


La machine précédente est accouplée à une charge ,le moment d’inertie de l’ensemble (Mcc+charge) est égal
à 0,12kg.m2
Partie A (Commande en tension de courant)
La machine est alimentée par une source parfaite réversible en courant et en tension, la tension délivrée
notée U est une tension continue réglable
-En régime continu permanent, donner l’expression du moment du couple électromagnétique T fournie par
Mcc en fonction de U et Ω l’écrie sous la forme T=aU+b Ω
- Exprimer les constantes a et b en fonction de K et de Ra et donner les valeurs numériques de a et b
-En utilisant le document réponse n1, tracer les caractéristiques mécaniques T (Ω) en régime permanent de
Mcc pour les valeurs suivantes de U1=220V et U2= 235V
Si la charge exerce sur l’axe de Mcc un couple résistant Tr de moment 8N.m
*Déterminer la valeur de l’intensité du courant d’induit absorbé en régime permanent
Quelles sont alors dans le plans de T(Ω) les coordonnées des points de fonctionnement F1 (T1, Ω 1) et F2
(T2 , Ω2)en régime permanent pour une alimentation sous les tensions respectivement de valeur U1 puis U2
Partie B (Commande en vitesse avec limitation de courant)
La machine Mcc précédente est maintenant alimentée par un convertisseur alternatif –continu réversible en
courant et en tension. Il est constitué de deux ponts triphasés à thyristors montés tête-bêche chaque instant
un seul pont fonctionne l’autre est bloqué suivant une commande logique, et afin de protéger le matériel une
limitation de courant d’induit est nécessaire à 12A.
2
Commande des machines électriques M1 ELM Faculté ST de BBA

Avec Tr=8Nm et J =0.12kgm² et la constante électrique est négligeable :


Quelle est la limite du moment du couple électromagnétique de Mcc
Exercice5
Une locomotive équipée de 2 moteurs à courant continu tracte une rame de 800 tonnes. Les 2 moteurs ont
les caractéristiques suivantes, données pour un courant inducteur de 650 A :
- In = 1550 A
- Résistance d'induit R = 9 mΩ
- Constante de couple 14,2 Nm/A
- f.é.m. 1,5 V/ (tr/mn)
Début du démarrage
On donne au train une accélération qui nécessite pour chaque moteur un important couple accélérateur :
chaque moteur doit fournir un couple de 56 800 Nm.
a) Déterminer le courant de démarrage.
b) Déterminer la tension à appliquer à chaque moteur.
c) Préciser le point de fonctionnement dans les 4 quadrants.
2°) Poursuite du démarrage
A 10 Km/h la vitesse de rotation de chaque moteur est de 60 tr/mn.
Le couple nécessaire pour lutter contre les frottements (mécaniques, air ...) et maintenir l’accélération
constante doit être de 56 856 Nm .
a) déterminer la f.é.m. E.
b) Déterminer le courant nécessaire.
c) Déterminer la tension à appliquer.
d) Préciser le point de fonctionnement dans les 4 quadrants.
3°) Régime établi
La vitesse du train est stabilisée à 120 km/h, on n’accélère plus. Le couple fourni par chaque moteur doit
juste lutter contre les frottements ; il doit être de 8520 Nm.
Reprendre les questions du 2°).
4°) Freinage
S’apprêtant à traverser une zone à vitesse limitée le train doit diminuer sa vitesse de
120 à 90 km/h en 30 s. Le couple de freinage doit être de - 45 440 Nm
a) En déduire la valeur du courant.
b) En déduire la tension appliquée en début de freinage.
c) Faire apparaître le changement de point de fonctionnement.
Exercice 6
On considère un petit moteur DC à aimants permanents (type Maxon A-max 26/110211), caractérisé comme
suit :
Unom = 15 V
Inom = 338 mA
Ra = 25,8 Ω
La = 2, 57 mH
KT = KE = 0, 0467 Nm/A
Jm = 1, 25 · 10-6 kg·m2
τtherm = 12,4 s
Il entraîne une charge inertielle pure, caractérisée par Jext = 8 · Jm. On néglige tous les frottements.
Ce moteur est connecté soudainement à une alimentation de 15 V, et se met donc à tourner.
A) A quelle valeur sa vitesse se stabilisera-t-elle ?
3
Commande des machines électriques M1 ELM Faculté ST de BBA

B) Quelle est la valeur du courant consommé par le moteur, lorsque la vitesse est ainsi stabilisée ?
C) Après combien de temps le moteur atteint-il une vitesse égale ou supérieure à 2000 tr/m ?
D) Quel est le rapport, à 5% près, entre le courant de pointe absorbé par le moteur au début du démarrage, et
son courant nominal ?
Longtemps après que la vitesse se soit stabilisée, et en maintenant la tension d’alimentation constante, on
freine ce moteur avec un couple inconnu, mais rigoureusement constant. On constate que sa vitesse diminue,
et se stabilise à nouveau. On mesure alors un courant de 450 mA
E) A quelle valeur la vitesse le moteur se stabilise-t-elle alors ?
F) Quelle est la valeur du couple constant qui freine le moteur ?
G) Pourquoi ne doit-on pas laisser trop longtemps le moteur fonctionner à ce régime ?
H) En supposant que le moteur était à température ambiante au démarrage, pendant combien de temps peut-
on le laisser fonctionner à ce régime sans risque ?

Exercice 7 (Freinage d’urgence d’un moteur DC)


Une machine comporte un moteur DC à aimants permanents pour l’entraînement d’une table.
Il est alimenté par un servo amplificateur, dont la tension de sortie UDC varie entre -130 V et +130 V
pendant le fonctionnement normal de la machine.
Le moteur est du type PARVEX RS640E. Ses caractéristiques sont : Tnom = 13 Nm ; kT = 0,47 Nm/A ;
kE = 49,2 [V / 1000 trpm] ; Ra = 0,12 Ω ; JM = 0,0083 kg m2.
Pour assurer l’arrêt d’urgence en cas de panne, et plutôt que d’ajouter un frein mécanique, on prévoit un
dispositif permettant de court-circuiter ce moteur. Ce procédé présente l’avantage de fonctionner même si le
servo amplificateur tombe en panne, ce qui améliore la sécurité de la machine.
Cependant, pour ne pas risquer d’endommager le réducteur (vis à bille), le couple de freinage ne doit en
aucun cas excéder 3 fois le couple nominal du moteur. Pour limiter ce couple, on limite le courant de
freinage en ajoutant une résistance R frein dans le circuit d’urgence, comme représenté ci-dessous.

A) Quelle est la valeur max. à laquelle le moteur peut tourner pendant le fonctionnement normal de la
machine ?
B) Quelle est la valeur max. que le courant peut atteindre au moment du freinage ?
C) Quelle valeur ohmique proposez-vous pour la résistance Rfrein , et pourquoi ?

Vous aimerez peut-être aussi