Vous êtes sur la page 1sur 169

Introduction

La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Modèles de marché à temps discret
Théorème 2.7

Cor. p. 228
80-646-08
Prop. 2.8
Calcul stochastique I
Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q
Geneviève Gauthier
Marché
complet HEC Montréal
Références

Annexe
Introduction I
Introduction

La notation

Prop. 2.6
Nous allons étudier en profondeur la section 2 : ”The
Lemme p.228
Finite Theory” de l’article Martingales, Stochastic Integrals
Théorème 2.7
and Continuous Trading de J. M. Harrison et S. R. Pliska.
Cor. p. 228

Prop. 2.8
Le modèle de marché utilisé est assez général. En e¤et, un
Prop. 2.9 nombre …ni (mais peut-être énorme) de titres sont
Tari…cation modélisés pendant un nombre …ni (mais, encore une fois,
Mesures Q possiblement très grand) de périodes de temps.
Marché
complet
La seule restriction concernant les distributions des prix
Références des parts des titres à chaque instant est que ces
Annexe distributions doivent être discrètes et positives, c’est-à-dire
que pour chaque titre et chaque instant, le prix d’une part
du titre à ce moment ne peut prendre qu’un nombre …ni
de valeurs strictement positives.
Introduction II
Introduction

La notation

Prop. 2.6 Le premier résultat important de cette section est la


Lemme p.228 proposition 2.6 de la page 227.
Théorème 2.7
Il est démontré que s’il existe une mesure de probabilité
Cor. p. 228
sous laquelle tous les processus de prix actualisés des titres
Prop. 2.8
sont des martingales, alors nous pouvons construire, à
Prop. 2.9
partir de cette mesure, un système de prix pour les droits
Tari…cation
contingents accessibles cohérent avec le modèle de marché.
Mesures Q
D’autre part, s’il existe un tel système de prix, alors nous
Marché
complet
pouvons construire, en nous basant sur ce dernier, une
mesure de probabilité changeant nos processus de prix
Références
actualisés en martingales.
Annexe
Cette proposition établit donc une relation bijective entre
l’ensemble des mesures martingales et les systèmes de prix
cohérents.
Introduction III
Introduction

La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228

Prop. 2.8
Il est à noter que cette proposition est muette quant à
l’existence d’au moins une mesure martingale ou à
Prop. 2.9
l’existence d’au moins un système de prix. Elle ne fait
Tari…cation
qu’a¢ rmer que si l’un ou l’autre existe, alors les deux
Mesures Q
existent et elle explicite le lien qui les unit.
Marché
complet

Références

Annexe
Introduction IV
Introduction

La notation

Prop. 2.6 Le théorème 2.7 de la page 228 établit la condition


Lemme p.228 nécessaire et su¢ sante à l’existence d’au moins une
Théorème 2.7 mesure martingale et, par conséquent, d’au moins un
Cor. p. 228 système de prix cohérent. Cette condition est l’absence
Prop. 2.8 d’arbitrage dans le modèle de marché.
Prop. 2.9

Tari…cation
Comme il est possible qu’il y ait plusieurs systèmes de prix
Mesures Q
cohérents avec le marché, il faudrait s’assurer que peu
Marché
importe le système de prix utilisé, le prix associé à un droit
complet
conditionnel accessible X donné soit toujours le même,
Références
c’est-à-dire que si π 1 et π 2 sont deux systèmes de prix
Annexe
cohérents, alors pour tout droit conditionnel accessible X ,
π 1 (X ) = π 2 (X ). Ce résultat est le corollaire de la page
228.
Introduction V
Introduction

La notation

Prop. 2.6
Comment fait-on pour véri…er si notre modèle de marché
Lemme p.228
n’admet pas l’arbitrage? Une condition nécessaire et
Théorème 2.7 su¢ sante à l’absence d’arbitrage est établie au lemme de
Cor. p. 228 la page 228.
Prop. 2.8 La proposition 2.8, page 230, démontre que la valeur au
Prop. 2.9
marché actualisée d’une stratégie admissible est une
Tari…cation
martingale sous toutes les mesures martingales du modèle
Mesures Q
de marché. Ce résultat est utilisé lors de la démonstration
Marché
complet de la proposition 2.9 (page 230) indiquant comment il est
Références possible de déterminer la valeur au marché d’un droit
Annexe conditionnel accessible à tout moment.
La dernière section aborde la notion de complétude des
marchés.
L’espace probabilisé
Introduction

La notation Nous travaillons sur un espace probabilisé …ltré


Espace
probabilisé
Filtration
(Ω, F , F, P ).
Titres
Stratégie L’ensemble fondamental Ω possède un nombre …ni
d’investissement
Arbitrage d’éléments, chacun d’eux représentant un des états
Droit
conditionnel
Système de prix
possibles du monde. Nous supposons que l’ensemble des
Mesure neutre
au risque intervenants sur le marché s’accorde sur le fait que Ω
Fonction
indicatrice représente tous les états du monde réalisables.
Prop. 2.6
Ainsi, puisque chaque état du monde ω 2 Ω est possible,
Lemme p.228
la mesure de probabilité P prévalant sur l’espace
Théorème 2.7
probabilisable (Ω, F ) doit être telle que
Cor. p. 228

Prop. 2.8
8ω 2 Ω, P (ω ) > 0.
Prop. 2.9 La mesure P, associant une probabilité à chaque état du
Tari…cation monde, représente la vision d’un investisseur en particulier,
Mesures Q c’est-à-dire que deux investisseurs peuvent associer des
Marché
complet
probabilités di¤érentes au même état du monde ω.
La …ltration
Introduction
Structure d’information
La notation
Espace
probabilisé
Nous choisissons d’observer le système jusqu’à un moment
Filtration
Titres
T , date d’échéance des activités économiques considérées.
Stratégie
d’investissement Comme le temps est étudié de façon discrétisée, la
Arbitrage
Droit …ltration
conditionnel
Système de prix F = fFt : t 2 f0, 1, ..., T gg
Mesure neutre
au risque
Fonction
indicatrice
représente l’information disponible à chaque instant.
Prop. 2.6 Nous posons F0 = f∅, Ωg , la tribu ne contenant aucune
Lemme p.228 information, et FT = l’ensemble de tous les événements
Théorème 2.7 de Ω, c’est-à-dire que FT nous permet de distinguer
Cor. p. 228 chacun des états du monde réalisables.
Prop. 2.8
Comme Card (Ω) < ∞, il existe pour tout
Prop. 2.9
t 2 f0, 1, ..., T g, une partition …nie
Tari…cation

Mesures Q Pt = At1 , ..., Atnt


Marché
complet qui engendre la sous-tribu Ft .
Les titres I
Introduction

La notation
Espace
probabilisé
Filtration
Titres
Nous modélisons K + 1 titres.
Stratégie
d’investissement
Arbitrage
Droit De…nition
conditionnel
Système de prix
Mesure neutre
Le processus stochastique multidimensionnel
! n! o
au risque
Fonction
indicatrice
S = S t : t 2 f0, 1, ..., T g
Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
représentant l’évolution du prix des parts de chacun des titres
est formé des vecteurs0 colonnes aléatoires
Cor. p. 228 !
Prop. 2.8
S t = St0 , St1 , ...StK où
Prop. 2.9

Tari…cation Stk = le prix d’une part du titre k au temps t.


Mesures Q

Marché
complet
Les titres II
Introduction

La notation
Espace
probabilisé
Filtration
Titres
Stratégie
d’investissement Chacune des composantes S k = Stk : t 2 f0, 1, ..., T g
Arbitrage !
Droit
conditionnel
du processus de prix S est un processus stochastique
Système de prix
Mesure neutre
adapté à la …ltration F et est à valeurs strictement
au risque
Fonction positives.
indicatrice

Prop. 2.6 Puisque Card (Ω) < ∞, nous avons que 8t 2 f0, 1, ..., T g
Lemme p.228 et 8k 2 f0, 1, ..., K g , Stk est une variable aléatoire de
Théorème 2.7 distribution discrète, c’est-à-dire qu’elle ne peut prendre
Cor. p. 228
qu’un nombre …ni de valeurs.
Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet
Les titres III
Introduction

La notation De…nition
Espace
probabilisé Le 0 ième titre a un rôle un peu particulier, en ce sens qu’il est
Filtration
Titres un titre sans risque (nous pouvons penser, par exemple, à un
Stratégie
d’investissement
Arbitrage
compte bancaire ou à une obligation). Cela implique que
Droit
conditionnel
Système de prix
Mesure neutre
8ω 2 Ω et 8t 2 f0, 1, ..., T 1g , St0 (ω ) St0+1 (ω ) .
au risque
Fonction
indicatrice

Prop. 2.6
Nous pouvons aussi supposer, sans perte de généralité, que
Lemme p.228

Théorème 2.7
8ω 2 Ω, S00 (ω ) = 1.
Cor. p. 228

Prop. 2.8
Nous utiliserons le processus stochastique unidimensionnel
Prop. 2.9
1
Tari…cation βt =
St0
Mesures Q

Marché
complet
comme facteur d’actualisation.
Les titres IV
Introduction

La notation
Espace
probabilisé La …ltration F décrit comment l’information est révélée
Filtration
Titres aux investisseurs à tout moment.
Stratégie

Le fait que F0 = f∅, Ωg implique que les composantes de


d’investissement
Arbitrage
Droit !
conditionnel S 0 sont constantes, c’est-à-dire qu’au temps t = 0, les
Système de prix
Mesure neutre prix de tous les titres sont connus avec certitude.
au risque
Fonction
indicatrice
Comme Ft est engendrée par la partition …nie
Prop. 2.6
Pt = At1 , ..., Atnt , alors, au temps t, tout investisseur
Lemme p.228
connaît avec certitude lequel des atomes de Pt s’est
Théorème 2.7
réalisé, mais n’est pas en mesure de distinguer entre les
éléments de cet atome.
Cor. p. 228
Puisque FT est la tribu composée de tous les événements
Prop. 2.8
possibles de Ω, les investisseurs peuvent, au temps T ,
Prop. 2.9
déterminer avec certitude quel est l’état du monde ω qui
Tari…cation
s’est réalisé.
Mesures Q

Marché
complet
Les titres V
Introduction

La notation
Espace
probabilisé
Filtration
Titres
Stratégie
d’investissement
Arbitrage
Droit
conditionnel Cela signi…e que nous regroupons sous une même
Système de prix
Mesure neutre
appellation, disons ω i , tous les états du monde ayant les
au risque
Fonction mêmes e¤ets sur le marché. C’est une des raisons qui
indicatrice
justi…e la restriction de l’ensemble fondamental à un
Prop. 2.6
ensemble …ni (Card (Ω) < ∞).
Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet
Stratégie d’investissement I
Introduction

La notation
Espace
probabilisé
Filtration
Titres
Stratégie De…nition
d’investissement
Arbitrage
Droit
Une stratégie d’investissement est un processus stochastique
conditionnel
Système de prix
vectoriel prévisible
Mesure neutre
au risque
Fonction ! n! o
indicatrice φ = φ t : t 2 f1, ..., T g
Prop. 2.6

Lemme p.228 !
dans lequel le vecteur ligne aléatoire φ t = φ0t , φ1t , ...φK
t
Théorème 2.7

Cor. p. 228
représente le portefeuille de l’investisseur au temps t :
Prop. 2.8
φkt = le nombre de parts du titre k détenues au temps t.
Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet
Stratégie d’investissement II
Introduction

La notation
Espace
probabilisé
En exigeant que la stratégie soit un processus prévisible,
Filtration
Titres
nous permettons à l’investisseur de choisir le portefeuille
Stratégie
d’investissement qu’il détiendra au temps t tout juste après que les prix des
Arbitrage
Droit parts des titres au temps t 1 ont été annoncés. Par
conditionnel
Système de prix conséquent, la variable aléatoire φkt représente le nombre
Mesure neutre
au risque
Fonction
de parts du titre k détenues pendant la période de temps
indicatrice
(t 1, t ] (à l’exception de φk1 qui représente le nombre de
Prop. 2.6
parts du titre k détenues pendant la période de temps
Lemme p.228

Théorème 2.7
[0, 1]).
!
Cor. p. 228 La valeur au marché du portefeuille φ t , juste après que
Prop. 2.8 les prix des titres au temps t 1 sont disponibles, est
! !
Prop. 2.9
φ t S t 1 , tandis que la valeur au marché du même
Tari…cation ! !
portefeuille, mais au temps t, est φ t S t .
Mesures Q

Marché
complet
Stratégie d’investissement III
Introduction

La notation
Espace
probabilisé De…nition
Filtration
Titres Nous disons qu’une stratégie est auto…nancée s’il n’y a aucun
Stratégie
d’investissement
Arbitrage
argent qui est retiré ou injecté dans l’investissement après le
Droit
conditionnel
temps t = 0, c’est-à-dire que
Système de prix
Mesure neutre
au risque ! ! ! !
Fonction 8t 2 f1, ..., T 1 g , φ t S t = φ t +1 S t .
indicatrice

Prop. 2.6
! !
Lemme p.228 Ainsi, φ t S t représente le montant que nous recevons au
Théorème 2.7 temps t + ε (ε représente une très petite quantité positive)
! ! !
Cor. p. 228 lors de la liquidation du portefeuille φ t et φ t +1 S t est le
Prop. 2.8 montant que nous devons payer, toujours au temps t + ε,
Prop. 2.9
!
pour acheter le portefeuille φ t +1 .
Tari…cation

Mesures Q
Remarquons qu’il n’y a aucun coût de transaction.
Marché
complet
Stratégie d’investissement IV
Introduction

La notation
Espace
probabilisé
Filtration
Titres
Stratégie
! n ! o
d’investissement
Arbitrage Le processus V φ = Vt φ : t 2 f0, 1, ..., T g
Droit
conditionnel
Système de prix
représente la valeur au marché de la stratégie à tout
Mesure neutre
au risque instant.
Fonction
indicatrice ( ! !
Prop. 2.6 ! φ1S0 si t = 0
Lemme p.228
Vt φ = ! !
φ t S t si t 2 f1, ..., T g .
Théorème 2.7

Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet
Stratégie d’investissement V
Introduction
De…nition
La notation
Espace Une stratégie d’investissement est dite admissible si elle est
probabilisé
Filtration auto…nancée et si sa valeur au marché n’est jamais négative.
Titres
Stratégie
d’investissement
Arbitrage
Droit
Une stratégie admissible fait donc en sorte que
conditionnel
Système de prix l’investisseur n’est jamais en situation de dette. Cela ne
Mesure neutre
au risque signi…e pas pour autant que les ventes à découvert sont
Fonction
indicatrice interdites.
Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228
Φ = l’ensemble des stratégies admissibles
8 9
Prop. 2.8 > chacune des composantes φk >
>
> ! >
>
Prop. 2.9 < de φ est prévisible, =
! !
Tari…cation = φ φ est auto…nancée .
>
> >
>
Mesures Q >
: ! >
;
Marché
et 8t 2 f0, ..., T g , Vt φ 0
complet
Opportunité d’arbitrage I
Introduction

La notation De…nition
Espace
probabilisé !
Filtration Une statégie admissible φ est une opportunité d’arbitrage si
Titres
Stratégie
d’investissement ! h ! i
Arbitrage
Droit
V0 φ = 0 et si EP VT φ > 0.
conditionnel
Système de prix
Mesure neutre
au risque
Fonction Notons que cette dernière condition implique qu’il existe
indicatrice !
Prop. 2.6 un ω 2 Ω pour lequel VT φ , ω > 0.
Lemme p.228
En e¤et,
Théorème 2.7
h ! i !
Cor. p. 228
EP VT φ = ∑ VT φ , ω P (ω )
Prop. 2.8 ω 2Ω | {z }| {z }
0 >0
Prop. 2.9

Tari…cation h ! i
Mesures Q Donc, pour que EP VT φ > 0, il faut qu’il y ait au
Marché !
complet moins un ω pour lequel VT φ , ω > 0.
Opportunité d’arbitrage II
Introduction

La notation
Espace
probabilisé
Filtration
Titres
Stratégie
d’investissement !
Arbitrage La stratégie φ est donc une opportunité d’arbitrage
Droit
conditionnel !
Système de prix lorsqu’en investissant rien V0 φ = 0 , nous sommes
Mesure neutre
au risque ! !
Fonction
indicatrice
certain de ne pas perdre d’argent (VT φ , ω 0 car φ
Prop. 2.6 est admissible) et nous avons une probabilité positive de
!
Lemme p.228
réaliser un gain (9ω 2 Ω pour lequel VT φ , ω > 0).
Théorème 2.7

Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet
Droits conditionnels I
Introduction

La notation
Espace
probabilisé
Filtration
Titres De…nition
Stratégie
d’investissement
Arbitrage
Un droit conditionnel X est une (Ω, FT ) variable aléatoire
Droit
conditionnel non-négative. Il peut être vu comme un contrat entre deux
Système de prix
Mesure neutre parties tel qu’un montant de X (ω ) sera versé par une des
au risque
Fonction
indicatrice
parties à l’autre si ω survient.
Prop. 2.6

Lemme p.228 De…nition


Théorème 2.7

Cor. p. 228
X = l’ensemble des droits conditionnels
Prop. 2.8
X est une (Ω, FT ) variable aléatoire
Prop. 2.9 = X .
Tari…cation
telle que 8ω 2 Ω, X (ω ) 0
Mesures Q

Marché
complet
Droits conditionnels II
Introduction

La notation
Espace
probabilisé
Filtration
Titres
Stratégie
d’investissement
Arbitrage
Droit
conditionnel
De…nition
Système de prix
Un droit conditionnel X est dit accessible s’il existe une
Mesure neutre
au risque !
Fonction stratégie d’investissement admissible φ permettant de
indicatrice

Prop. 2.6
reproduire le ‡ux monétaire engendré par X , c’est-à-dire que
!
Lemme p.228 VT φ = X .
Théorème 2.7

Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet
Systèmes de prix I
Introduction

La notation
Espace
De…nition
probabilisé
Filtration Un système de prix π est un opérateur linéaire sur X à valeurs
non-négatives π : X ! [0, ∞) satisfaisant
Titres
Stratégie
d’investissement
Arbitrage
Droit
conditionnel π (X ) = 0 , X = 0
Système de prix
Mesure neutre
au risque
Fonction
indicatrice
et
Prop. 2.6

Lemme p.228
8a, b 0 et 8X1 X2 2 X, π (aX1 + bX2 ) = aπ (X1 ) + bπ (X2 ) .
Théorème 2.7

Cor. p. 228 Comme son nom l’indique, le sytème de prix a pour but
Prop. 2.8 d’associer à chacun des droits conditionnels, un prix.
Prop. 2.9 ! !
Puisque pour toute stratégie admissible φ , VT φ est
Tari…cation

Mesures Q
une (Ω, FT ) variable aléatoire à valeurs non-négatives,
!
Marché VT φ 2 X.
complet
Systèmes de prix II
Introduction

La notation
Espace
probabilisé
Filtration
Titres
Stratégie
d’investissement
Arbitrage
Droit
De…nition
conditionnel
Système de prix Un système de prix est dit cohérent avec le modèle de marché
Mesure neutre !
au risque
Fonction
si le prix associé au droit conditionnel VT φ est sa valeur
indicatrice
!
Prop. 2.6 au marché au temps t = 0, V0 φ , c’est-à-dire que
Lemme p.228 ! !
Théorème 2.7
π VT φ = V0 φ .
Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet
Systèmes de prix III
Introduction

La notation
Espace
probabilisé
Filtration
Titres
Stratégie
De…nition
d’investissement
Arbitrage
Droit
conditionnel Π
Système de prix
Mesure neutre = l’ensemble des systèmes de prix cohérents avec le modèle de marché
au risque
Fonction
8 9
indicatrice >
> π (X ) = 0 , X = 0 >
>
>
> >
>
Prop. 2.6 >
> >
>
>
< >
=
Lemme p.228
8a, b 0 et 8X1 , X2 2 X,
= π : X ! [0, ∞) π (aX1 + bX2 ) = aπ (X1 ) + bπ (X2 ) .
Théorème 2.7 >
> >
>
>
> >
>
>
> >
>
Cor. p. 228 >
: ! ! ! >
;
8 φ 2 Φ, π VT φ = V0 φ
Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet
Mesures neutres au risque I
Introduction

La notation
Espace
probabilisé
Filtration
Titres
Stratégie
d’investissement Nous bâtirons, si possible, un ensemble de mesures de
Arbitrage
Droit
conditionnel
probabilité sur (Ω, F ) que nous appelons les mesures
Système de prix
Mesure neutre
martingales (elles sont aussi connues sous l’appellation de
au risque
Fonction mesures neutres au risque).
indicatrice

Prop. 2.6 Ces mesures n’ont, a priori, aucun lien avec la probabilité
Lemme p.228 réelle qu’un événement survienne, pas plus qu’elles ne
Théorème 2.7 re‡ètent la connaissance qu’a un investisseur du marché.
Cor. p. 228
Elles ne sont qu’un arti…ce de calcul fort commode lors de
Prop. 2.8
la tari…cation des droits conditionnels.
Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet
Mesures neutres au risque II
Introduction

La notation
Espace
probabilisé
Filtration
Titres
Stratégie
d’investissement
Arbitrage
De…nition
Droit
conditionnel
Système de prix
Mesure neutre
au risque
P
Fonction
indicatrice = l’ensemble des mesures martingales équivalentes à P
Prop. 2.6 8 9
< Q est une mesure de probabilité sur (Ω, F ) , =
Lemme p.228
= Q 8ω 2 Ω, Q (ω ) > 0 et
Théorème 2.7 : ;
Cor. p. 228
8k 2 f0, 1, ..., K g , βS k est une Q martingale.
Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet
Fonctions indicatrices I
Introduction

La notation
Espace
probabilisé De…nition
Filtration
Titres Tout au long de ce texte, nous dénoterons les fonctions
Stratégie
d’investissement
Arbitrage
indicatrices par I, c’est-à-dire que 8A 2 F , IA : Ω ! f0, 1g
Droit
conditionnel
est dé…nie par
Système de prix
Mesure neutre
au risque
1 si ω 2 A
Fonction
indicatrice IA (ω ) = .
0 si ω 2
/A
Prop. 2.6

Lemme p.228
A…n de se familiariser avec ce type de fonctions, le lecteur peut
Théorème 2.7
véri…er que:
Cor. p. 228

Prop. 2.8
(i ) Si A 2 Ft alors IA est Ft mesurable.
Prop. 2.9
(ii ) Si A, B 2 F disjoints alors IA [B = IA + IB .
Tari…cation
(iii ) Si Y est une variable aléatoire alors Y = ∑ω 2Ω Y (ω ) Iω .
Mesures Q

Marché
complet
Énoncé
Introduction
Proposition 2.6
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
Preuve
Partie I
Partie II Theorem
Lemme p.228 Proposition. Il existe une relation bijective entre l’ensemble Π
Théorème 2.7
des systèmes de prix cohérents avec le modèle de marché et
Cor. p. 228
l’ensemble P des mesures martingales équivalentes à P. Cette
Prop. 2.8
relation est
Prop. 2.9

Tari…cation (i ) π ( X ) = EQ [ β T X ] , X 2 X
Mesures Q

Marché
complet
(ii ) Q (A) = π ST0 IA , A 2 F .
Références

Annexe
Interprétation I
Introduction
Proposition 2.6
La notation

Prop. 2.6
Énoncé Si nous connaissons une mesure martingale Q équivalente
Interprétation
Preuve
Partie I
à P, alors nous pouvons nous construire un système de
Partie II prix π cohérent en posant 8X 2 X, π (X ) = EQ [ βT X ].
Lemme p.228
D’autre part, si nous disposons d’un système de prix π
Théorème 2.7

Cor. p. 228
cohérent avec le modèle de marché, alors nous pouvons
Prop. 2.8
construire une mesure martingale Q équivalente à P en
Prop. 2.9 dé…nissant 8A 2 F , Q (A) = π ST0 IA .
Tari…cation Cette proposition nous dit que s’il existe une mesure
Mesures Q martingale équivalente à P ou s’il existe un système de
Marché
complet
prix cohérent avec le modèle de marché, alors les deux
Références existent et elle établit le lien les unissant.
Annexe Cependant, rien ne nous permet encore de montrer que
l’un ou l’autre de ces objets existe.
Interprétation II
Introduction
Proposition 2.6
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
Preuve
Partie I
Partie II

Lemme p.228

Théorème 2.7 La condition nécessaire et su¢ sante à l’existence de la


Cor. p. 228 mesure martingale, et par conséquent du système de prix,
Prop. 2.8 est l’objet du théorème 2.7.
Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références

Annexe
Dé…nition
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
Preuve
De…nition
Partie I
Partie II Soit P et Q deux mesures de probabilité existant sur l’espace
Lemme p.228 probabilisable (Ω, F ) . Les mesures P et Q sont dites
Théorème 2.7 équivalentes si et seulement si les événements impossibles
Cor. p. 228 sont les mêmes sous les deux mesures, c’est-à-dire que
Prop. 2.8

Prop. 2.9 8A 2 F , P (A) = 0 , Q (A) = 0.


Tari…cation

Mesures Q Dans notre cas, puisque 8ω 2 Ω, P (ω ) > 0, toutes les


Marché
complet
mesures Q équivalentes à P devront satisfaire la condition
Références

Annexe
8ω 2 Ω, Q (ω ) > 0.
Première partie I
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
Preuve
Partie I À montrer. Soit Q une mesure martingale équivalente à P.
Partie II
Alors la fonction π dé…nie sur l’ensemble des droits
Lemme p.228
conditionnels X par π (X ) = EQ [ βT X ] est un système de prix
Théorème 2.7

Cor. p. 228
cohérent avec le modèle de marché.
Prop. 2.8
Puisque Q 2 P alors
Prop. 2.9 1 Q est équivalente à P, c’est-à-dire que
Tari…cation
8ω 2 Ω, Q (ω ) > 0,
Mesures Q

Marché
2 et les composantes du processus de prix actualisés des
complet !
titres, β S , sont des martingales sous la mesure Q.
Références

Annexe
Première partie II
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
Preuve
Partie I
Nous voulons montrer que π est un système de prix cohérent.
Partie II
Il faut donc véri…er que
Lemme p.228

Théorème 2.7 (i) π (X ) = 0 , X = 0,


Cor. p. 228
(ii) 8a, b 0 et 8X1 , X2 2 X,
Prop. 2.8

Prop. 2.9
π (aX1 + bX2 ) = aπ (X1 ) + bπ (X2 ) ,
Tari…cation

Mesures Q ! ! !
Marché
(iii) 8 φ 2 Φ, π VT φ = V0 φ .
complet

Références

Annexe
Première partie - Point (i)
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé Partant de la dé…nition de π, nous obtenons
Interprétation
Preuve

π ( X ) = EQ [ β T X ] = ∑
Partie I
Partie II βT ( ω ) X ( ω ) Q ( ω ).
Lemme p.228 ω 2Ω | {z } | {z } | {z }
>0 0 >0
Théorème 2.7

Cor. p. 228
Notons que βT (ω ) > 0 car βT = S10 et le modèle de marché
Prop. 2.8 T
suppose que les prix possibles pour les titres sont strictement
Prop. 2.9

Tari…cation
positifs. Donc,


Mesures Q
π (X ) = 0 , βT ( ω ) X ( ω ) Q ( ω ) = 0
Marché
complet ω 2Ω | {z } | {z } | {z }
>0 0 >0
Références
, 8ω 2 Ω, X (ω ) = 0.
Annexe
Première partie - Point (ii)
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
Preuve
Partie I
Partie II

Lemme p.228 8a, b 0 et 8X1 , X2 2 X,


Théorème 2.7

Cor. p. 228 π (aX1 + bX2 ) = EQ [ βT (aX1 + bX2 )]


Prop. 2.8
= aEQ [ βT X1 ] + bEQ [ βT X2 ]
Prop. 2.9

Tari…cation
= aπ (X1 ) + bπ (X2 ) .
Mesures Q

Marché
complet

Références

Annexe
Première partie - Point (iii) I
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
!
Preuve
Partie I Nous voulons montrer que 8 φ 2 Φ,
Partie II

Lemme p.228 ! !
Théorème 2.7
π VT φ = V0 φ .
Cor. p. 228

Prop. 2.8 Mais, par dé…nition de π,


Prop. 2.9
! h ! i
Tari…cation π VT φ = EQ βT VT φ , (1)
Mesures Q

Marché !
complet donc nous déterminons, dans un premier temps, βT VT φ :
Références

Annexe
Première partie - Point (iii) II
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation !
Preuve βT V T φ
Partie I
Partie II ! !
= βT φ T S T par dé…nition de V T , (réf.: éq. (2.4), p. 226).
Lemme p.228
T 1
! ! !! ! ! !
Théorème 2.7 = βT φ T S T + ∑ βi φ i S i φ i +1 S i car φ est auto…nancée.
i =1 | {z }
Cor. p. 228
=0
Prop. 2.8 T 1 T 1
! ! !! ! !
Prop. 2.9 = βT φ T S T + ∑ βi φ i S i ∑ β i φ i +1 S i
i =1 i =1
Tari…cation T 1 T
! ! !! !!
Mesures Q = βT φ T S T + ∑ βi φ i S i ∑ βi 1 φi Si 1
i =1 i =2
Marché
T 1
complet ! ! ! ! ! ! ! ! !
= βT φ T S T + β1 φ 1 S 1 + ∑ φ i βi S i βi 1 Si 1 βT 1 φT ST 1
Références i =2
Annexe T
! ! ! ! !
= β1 φ 1 S 1 + ∑ φ i βi S i βi 1 Si 1
i =2
Première partie - Point (iii) III
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Par conséquent, remplaçant l’expression ci-haut dans l’équation (1),
Interprétation
Preuve !
Partie I π VT φ
Partie II
h ! i
Lemme p.228 = EQ β T V T φ
Théorème 2.7 " #
T
! ! ! ! !
Cor. p. 228 = E Q
β1 φ 1 S 1 + ∑ φ i βi S i βi 1 S i 1
i =2
Prop. 2.8
h ! ! i T h! ! ! i
Prop. 2.9 = EQ β 1 φ 1 S 1 + ∑ EQ φ i βi S i βi 1 Si 1
i =2
Tari…cation
h h ! ! ii T h h! ! ! ii
Mesures Q = EQ EQ β1 φ 1 S 1 jF0 + ∑ EQ EQ φ i βi S i βi 1 Si 1 jFi 1
Marché i =2
complet h! h ! ii T h! h ! ! ii
Références = EQ φ 1 EQ β1 S 1 jF0 + ∑ EQ φ i EQ βi S i βi 1 Si 1 jFi 1
i =2
Annexe !
car φ est prévisible,
Première partie - Point (iii) IV
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6 2 3 2 3
Énoncé
6 6 7
Interprétation
6! Q h ! i77 T 6 h ! ! i7
6! Q 7
EQ 6 0 7+ ∑E
Preuve
= φ E β S jF 7 Q
6 φ iE βi S i βi 1 S i jFi 1 7
6 1 1 1
6 | 1
}7
Partie I
Partie II 4 | {z } 5 i =2 4 {z 5
! h ! i ! !
Lemme p.228 β0 S 0 = EQ βi S i jFi 1 βi 1 S i 1= 0

Théorème 2.7 !
car les composantes de β S sont des martingales sous la mesure Q ,
Cor. p. 228
h! ! i ! !
Prop. 2.8
= EQ φ 1 β0 S 0 = β0 φ 1 S 0
Prop. 2.9 !
!
car β0 , φ 1 et S 0 sont F0 mesurables donc constantes,
Tari…cation

Mesures Q
! ! 1
Marché = φ 1 S 0 car β0 = 0 = 1
complet
S0

Références !
= V0 φ par dé…nition de V 0 (réf.: éq. (2.4), p. 226).
Annexe
Démonstration I
Introduction
Deuxième partie
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
Preuve
À montrer. Soit π, un système de prix cohérent avec le
Partie I
Partie II
modèle de marché. Alors la fonction Q, dé…nie sur l’ensemble
Lemme p.228 des événements F par Q (A) = π ST0 IA est une mesure
Théorème 2.7 martingale équivalente à P.
Cor. p. 228

Prop. 2.8 Puisque π 2 ∏ alors


Prop. 2.9

Tari…cation
1 π (X ) = 0 , X = 0;
Mesures Q 2 8a, b 0 et 8X1 , X2 2 X,
Marché π (aX1 + bX2 ) = aπ (X1 ) + bπ (X2 ) ;
complet
! ! !
Références 3 8 φ 2 Φ, π VT φ = V0 φ .
Annexe
Démonstration II
Introduction
Deuxième partie
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
Preuve
Partie I
Partie II Nous voulons montrer que Q 2 P, c’est-à-dire que
Lemme p.228

Théorème 2.7 (i) Q est une mesure de probabilité;


Cor. p. 228 (ii) Q est équivalente à P, c’est-à-dire que
Prop. 2.8 8ω 2 Ω, Q (ω ) > 0;
Prop. 2.9
(iii) Les composantes du processus de prix actualisés des titres,
Tari…cation !
Mesures Q β S , sont des martingales sous la mesure Q.
Marché
complet

Références

Annexe
Deuxième partie - Point (i) I
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé Commençons par la construction d’une stratégie qui nous
Interprétation
Preuve
Partie I
sera utile par la suite :
Partie II
!
Lemme p.228 8t 2 f1, ..., T g , posons φ t = (1, 0, ..., 0) .
Théorème 2.7

Cor. p. 228
Cette stratégie d’investissement fait en sorte que, à tout
Prop. 2.8
moment, nous ne détenons qu’une seule part du titre sans
Prop. 2.9
risque.
Tari…cation !
Remarquons qu’à tout instant φ t est constante,
Mesures Q !
c’est-à-dire que 8ω 2 Ω, φ t (ω ) = (1, 0, ..., 0) .
Marché !
complet Par conséquent, φ t est F0 mesurable, donc
!
Références Ft 1 mesurable, ce qui implique que φ est prévisible.
Annexe
!
Il est aussi aisé de montrer que φ est auto…nancée
puisque nous conservons le même portefeuille.
Deuxième partie - Point (i) II
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6 Maintenant,


Énoncé
Interprétation
K
Preuve
! !
Partie I
Partie II
VT φ = ∑ φkT STk par la dé…nition de V φ
Lemme p.228
k =0
!
Théorème 2.7 = ST0 par la dé…nition de φ . (2)
Cor. p. 228

Prop. 2.8 et
Prop. 2.9
K
! !
∑ φk1 S0k
Tari…cation
V0 φ = par la dé…nition de V φ
Mesures Q
k =0
Marché !
complet = S00 par
la dé…nition de φ .
Références
= 1 car, par hypothèse, S00 = 1. (3)
Annexe
Deuxième partie - Point (i) III
Introduction
Preuve
La notation

Montrons maintenant que Q (Ω) = 1.


Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
Preuve
Partie I
Partant de la dé…nition de Q,
Partie II

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228 Q (Ω)


Prop. 2.8 = π ST0 IΩ = π ST0
Prop. 2.9 !
Tari…cation
= π VT φ par l’égalité (2).
Mesures Q !
Marché
= V0 φ car π est cohérent avec le modèle de marché.
complet

Références
= 1 par l’égalité (3).
Annexe
Deuxième partie - Point (i) IV
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
Preuve
Partie I
Partie II

Lemme p.228
Il faut aussi s’assurer que pour tous événements A1 , ...,
Théorème 2.7 An 2 F disjoints,
Cor. p. 228 !
n
[ n
∑ Q (Ai ) .
Prop. 2.8

Prop. 2.9
Q Ai =
i =1 i =1
Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références

Annexe
Deuxième partie - Point (i) V
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé Mais
Interprétation
Preuve !
Partie I n
[
= π ST0 ISni=1 Ai
Partie II

Lemme p.228
Q Ai
i =1
Théorème 2.7 !
n
∑ IA
Cor. p. 228
= π ST0 i
Prop. 2.8
i =1
Prop. 2.9
n
Tari…cation = ∑π ST0 IA i par la propriété (2.5b), p. 226.
Mesures Q i =1
Marché n
complet

Références
= ∑ Q (Ai ) par la dé…nition même de Q.
i =1
Annexe
Deuxième partie - Point (ii)
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Nous voulons prouver que 8ω 2 Ω, Q (ω ) > 0.
Énoncé
Interprétation Supposons l’existence d’au moins un ω 2 Ω pour lequel
Preuve
Partie I Q (ω ) = 0 et montrons qu’il survient une contradiction.
Partie II

Lemme p.228 Par la relation d’équivalence π (X ) = 0 , X = 0, nous avons


Théorème 2.7

Cor. p. 228
0 = Q (ω ) = π ST0 Iω
Prop. 2.8 , 8ω 2 Ω, ST0 (ω ) Iω (ω ) = 0
Prop. 2.9
) ST0 (ω ) = ST0 (ω ) Iω (ω ) = 0.
Tari…cation

Mesures Q Comme les prix sont strictement positifs, nous avons que
Marché
complet
8ω 2 Ω, ST0 (ω ) > 0. Par conséquent
Références

Annexe
ST0 (ω ) Iω (ω ) = ST0 (ω ) > 0.

Contradiction! Il ne peut donc pas exister de ω 2 Ω pour


lesquels Q (ω ) = 0.
Deuxième partie - Point (iii) I
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé L’objectif est de montrer que chacune des composantes du
Interprétation !
Preuve
Partie I
vecteur de prix actualisés des titres, β S , est une
Partie II Q martingale.
Lemme p.228

Théorème 2.7
Choisissons une des composantes arbitrairement : soit
Cor. p. 228
k 2 f0, 1, ..., K g.
Prop. 2.8 Par le Optional Stopping Theorem, il sera su¢ sant de
Prop. 2.9 montrer que
Tari…cation
h i h i
Mesures Q EQ βτ Sτk = EQ β0 S0k
Marché
complet

Références pour tout (Ω, F , F) temps d’arrêt borné τ


Annexe (8ω 2 Ω, τ (ω ) T ).
Choisissons donc arbitrairement un temps d’arrêt borné τ.
Deuxième partie - Point (iii) II
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
Preuve
Considérons la stratégie d’investissement dé…nie comme suit :
Partie I
Partie II 8
>
> I si j = k
Lemme p.228
< fkt τ g
S
Théorème 2.7 φjt = τ
I
S τ0 ft >τ g
= Sτk βτ Ift >τ g si j = 0
>
>
Cor. p. 228
:
Prop. 2.8
0 si j 2 f1, ..., K g , j 6= k.
Prop. 2.9

Tari…cation
Cette stratégie consiste à détenir une part du titre k
Mesures Q
jusqu’au temps aléatoire τ puis à l’échanger pour une
Marché
complet quantité aléatoire Sτk βτ d’obligations (titre non-risqué)
Références jusqu’à échéance (t = T ).
Annexe
Deuxième partie - Point (iii) III
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
Preuve
Partie I
Partie II

Lemme p.228
Véri…ons que cette stratégie est admissible, c’est-à-dire
Théorème 2.7 !
Cor. p. 228
que φ est un processus prévisible, que cette stratégie est
!
Prop. 2.8 auto…nancée et que sa valeur au marché, Vt φ est
Prop. 2.9 non-négative en tout temps.
Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références

Annexe
Deuxième partie - Point (iii) IV
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6 !
Énoncé
Commençons par véri…er que φ est un processus
Interprétation
Preuve
prévisible :
Partie I
Partie II
8t 2 f1, ..., T g ,
Lemme p.228

Théorème 2.7 1 φ0t = Sτk βτ Ifτ <t g = ∑ti =01 Sτk βτ Ifτ =i g = ∑ti =01 Sik βi Ifτ =i g
Cor. p. 228
| {z }
Fi mesurable
Prop. 2.8
est Ft 1 mesurable,
Prop. 2.9
2 φkt = Ifτ tg est Ft 1 mesurable car
Tari…cation
0 1c
Mesures Q
BS C
Marché
fτ t g = fτ < t gc = @ ti =01 fτ = i g A 2 Ft 1 et
complet
| {z }
Références 2Fi Ft 1

φjt
Annexe
3 = 0 est F0 mesurable donc Ft 1 mesurable.
Deuxième partie - Point (iii) V
Introduction
! Preuve
La notation Pour que φ soit auto…nancée, il faut que
Prop. 2.6 8t 2 f1, ..., T 1g ,
Énoncé
Interprétation
Preuve ! ! ! !
Partie I φ t S t = φ t +1 S t .
Partie II

Lemme p.228
Mais
Théorème 2.7 8 k
< St t<τ
Cor. p. 228
! ! Stk si t τ
Prop. 2.8 φt St = = Stk t=τ
Sτk βτ St0 si t > τ : k
Prop. 2.9 Sτ βτ St0 t > τ
Tari…cation
1 0
Mesures Q et comme 8t 2 f0, ..., T g , βt St0 = S
S t0 t
= 1, alors
Marché
complet
8 k
< St t<τ
! ! Stk si t + 1 τ
Références
φ t +1 S t = = Stk t=τ
Annexe Sτk βτ St0 si t + 1 > τ : k
Sτ βτ St0 t > τ
!
donc φ est bien auto…nancée.
Deuxième partie - Point (iii) VI
Introduction
Preuve
La notation
!
Prop. 2.6 Maintenant, véri…ons que 8t 2 f0, ..., T g , Vt φ 0.
Énoncé
Interprétation
Preuve
Partie I
Partie II

Lemme p.228 ! S0k si τ > 0


V0 φ = k 0
Théorème 2.7 Sτ βτ S0 si τ = 0
Cor. p. 228
S0k si τ > 0
= = S0k > 0
Prop. 2.8
S0k β0 S00 si τ = 0
Prop. 2.9

Tari…cation
et 8t 2 f1, ..., T g ,
Mesures Q

Marché
complet
! ! ! Stk si t τ
Vt φ = φt St = > 0.
Références Sτk βτ St0 si t > τ
Annexe
!
Donc la stratégie d’investissement φ est bien admissible.
Deuxième partie - Point (iii) VII
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6 Montrons maintenant que βS k est une martingale sous la


Énoncé
Interprétation mesure Q.
Preuve
Partie I
Partie II De par sa dé…nition, nous savons déjà que le processus βS k est
Lemme p.228 adapté à la …ltration F. Rappelons que nous voulons montrer
Théorème 2.7 que h i h i
Cor. p. 228
EQ βτ Sτk = EQ β0 S0k .
Prop. 2.8

Prop. 2.9 Rappelons aussi que


Tari…cation
!
Mesures Q
VT φ = Sτk βτ ST0
Marché
complet
et
Références !
Annexe
V0 φ = S0k .
Deuxième partie - Point (iii) VIII
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Alors
Interprétation
Preuve
h i
Partie I
Partie II
EQ βτ Sτk
Lemme p.228

Théorème 2.7
= ∑ βτ (ω ) (ω ) Sτk(ω ) (ω ) Q (ω )
ω 2Ω


Cor. p. 228
= βτ (ω ) (ω ) Sτk(ω ) (ω )π ST0 Iω par la dé…nition de Q.
Prop. 2.8
ω 2Ω | {z }
Prop. 2.9 >0
Tari…cation
!
Mesures Q = π ∑ βτ (ω ) (ω ) Sτk(ω ) (ω ) ST0 Iω
Marché ω 2Ω
complet
(réf. : l’éq. (2.5b), p. 226).
Références

Annexe = π βτ Sτk ST0


Deuxième partie - Point (iii) IX
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
Énoncé
Interprétation
Preuve !
Partie I
Partie II
= π VT φ par le rappel ci-haut.
Lemme p.228 ! !
Théorème 2.7
= V0 φ parce que π est cohérent et que φ est admissible
Cor. p. 228
= S0k par le rappel ci-haut.
Prop. 2.8
= β0 S0k car β0 = 1.
Prop. 2.9 h i
Tari…cation = EQ β0 S0k car β0 S0k est F0 mesurable, donc constante.
Mesures Q

Marché
complet La preuve est maintenant complète.
Références

Annexe
Énoncé
Introduction
Lemme p.228
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Énoncé
Interprétation
Démonstration

Théorème 2.7
Theorem
Cor. p. 228
Lemme de la page 228. S’il existe une stratégie auto…nancée
Prop. 2.8 ! !
Prop. 2.9
φ (pas nécessairement admissible) telle que V0 φ = 0,
! h ! i
Tari…cation
VT φ 0 et EP VT φ > 0, alors il existe une
Mesures Q

Marché
opportunité d’arbitrage.
complet

Références

Annexe
Interprétation I
Introduction
Lemme p.228
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Énoncé
Interprétation
Démonstration

Théorème 2.7

Cor. p. 228 Avec ce lemme, nous avons une condition nécessaire et


Prop. 2.8 su¢ sante à l’existence d’une opportunité d’arbitrage.
Prop. 2.9
L’avantage de ce résultat est que, dès à présent, nous
Tari…cation
n’avons plus à véri…er si la stratégie candidate à
Mesures Q
l’opportunité d’arbitrage est admissible.
Marché
complet

Références

Annexe
Interprétation II
Introduction
Lemme p.228
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Énoncé
Interprétation
Démonstration Nous voulons aussi souligner un commentaire fait à la
Théorème 2.7 page 229 de l’article : en portant attention à la
Cor. p. 228
démonstration de ce lemme, nous nous apercevons que la
Prop. 2.8
dé…nition d’admissibilité peut être relaxée a…n d’admettre
Prop. 2.9
les stratégies auto…nancées pour lesquelles la valeur au
Tari…cation
marché est possiblement négative, à condition que la
Mesures Q
valeur au marché à échéance, soit au temps t = T , soit
Marché
complet non-négative.
Références

Annexe
Interprétation III
Introduction
Lemme p.228
La notation En nous basant sur cette nouvelle dé…nition d’admissibilité,
Prop. 2.6 nous pouvons redé…nir l’opportunité d’arbitrage comme
Lemme p.228 étant une stratégie d’investissement auto…nancée dont la
Énoncé
Interprétation valeur au marché au temps t = 0 est nulle,
Démonstration

Théorème 2.7 !
Cor. p. 228
V0 φ = 0,
Prop. 2.8

Prop. 2.9
la valeur au marché à échéance est non-négative,
Tari…cation !
Mesures Q
VT φ 0,
Marché
complet
et la valeur au marché espérée, toujours à l’échéance, est
Références
positive, h
Annexe ! i
EP VT φ > 0.
Sous ces nouvelles dé…nitions d’admissibilité et d’arbitrage,
le théorème 2.7 demeure valide.
Preuve I
Introduction

La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Énoncé
Interprétation
Démonstration

Théorème 2.7
! !
Cor. p. 228 Si 8t 2 f0, 1, ..., T g , Vt φ 0, alors la stratégie φ
Prop. 2.8
est admissible et les hypothèses du lemme font en sorte
Prop. 2.9
qu’elle est elle-même une opportunité d’arbitrage.
Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références

Annexe
Preuve II
Introduction

La notation

Prop. 2.6
Supposons donc l’existence d’un t 2 f0, 1, ..., T g et d’un
Lemme p.228
Énoncé ω 2 Ω pour lesquels
Interprétation
Démonstration
!
Théorème 2.7 Vt φ , ω < 0. (4)
Cor. p. 228

Prop. 2.8
Soit
Prop. 2.9 !
a= min Vt φ ,ω , (5)
Tari…cation t 2f0,1,...,T g
Mesures Q ω 2Ω
Marché
la plus petite valeur au marché pouvant possiblement être
complet !
Références
atteinte par le processus de valeur de la stratégie φ
Annexe (notons qu’à cause de l’inégalité (4), a < 0);
Preuve III
Introduction

La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Énoncé Le premier instant où il est possible pour le processus de
Interprétation ! !
Démonstration valeur au marché de la stratégie φ , V φ , d’atteindre
Théorème 2.7
cette quantité a est
Cor. p. 228
n ! o
Prop. 2.8 t0 = min t 2 f0, 1, ..., T g 9ω 2 Ω tel que Vt φ , ω = a ,
Prop. 2.9
n ! o
Tari…cation
A = ω 2 Ω Vt0 φ , ω = a .
Mesures Q

Marché Remarquons que 8ω 2 Ω, P (ω ) > 0 implique que


complet
P (A) > 0.
Références

Annexe
Preuve IV
Introduction !
Nous construisons à partir de la stratégie φ , une stratégie
La notation !
Prop. 2.6
ψ qui, elle, est admissible :
Lemme p.228
Énoncé
8
Interprétation
>
> 0 si ω 2 A c
Démonstration >
< 0
k
si ω 2 A et t 2 f0, ..., t0 g
Théorème 2.7 ψt ( ω ) = φ0t (ω ) a
si ω 2 A, t 2 ft0 + 1, , ..., T g et k = 0
>
> S t0 (ω )
Cor. p. 228 >
: k 0
φt ( ω ) si ω 2 A, t 2 ft0 + 1, , ..., T g et k 2 f1, ..., K g .
Prop. 2.8

Prop. 2.9
Avec probabilité 1 P (A ), nous détenons un portefeuille vide à tout
Tari…cation
instant: pas de gain, pas de perte!
Mesures Q !
Mais avec probabilité P (A ), la stratégie d’investissement ψ consiste à ne
Marché !
complet rien détenir jusqu’au temps t0 , puis à acquérir le portefeuille φ t0 +1 plus
une certaine quantité d’obligations (titre non-risqué). Ce sont ces dernières
Références !
qui font en sorte que la valeur au marché de la stratégie ψ est
Annexe non-négative en tout temps.
!
Rappelons que, sur l’ensemble A, V t0 φ , ω = a < 0, ce qui implique que,
!
pour acquérir le portefeuille φ t0 +1 (ω ), nous recevrons un montant de a.
C’est ce montant que nous investissons dans l’achat d’obligations.
Preuve V
Introduction

La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Énoncé
!
Interprétation
Démonstration
Pour s’assurer que ψ est une stratégie admissible, il faut
Théorème 2.7 véri…er que :
Cor. p. 228 !
Prop. 2.8
(i) ψ est prévisible,
!
Prop. 2.9 (ii) ψ est auto…nancée,
Tari…cation !
Mesures Q
(iii) 8t 2 f0, 1, ..., T g et 8ω 2 Ω, Vt ψ , ω 0.
Marché
complet

Références

Annexe
Point (i) I
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Énoncé
Interprétation
Démonstration

Théorème 2.7

Cor. p. 228
!
Prop. 2.8 Par construction, ψ est prévisible et nous laissons le soin au
Prop. 2.9 lecteur de s’en convaincre.
Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références

Annexe
Point (ii) I
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 !
Énoncé
Nous voulons prouver que la stratégie ψ est auto…nancée,
Interprétation
Démonstration
c’est-à-dire que
Théorème 2.7
! ! ! !
Cor. p. 228 8t 2 f1, ..., T 1 g , ψ t S t = ψ t +1 S t .
Prop. 2.8

Prop. 2.9 Si ω 2 Ac , alors


Tari…cation
! ! ! !
Mesures Q 8t 2 f1, ..., T 1 g , ψ t ( ω ) S t ( ω ) = 0 = ψ t +1 ( ω ) S t ( ω ) .
Marché
complet
Supposons donc ω 2 A.
Références

Annexe ! ! ! !
8t 2 f1, ..., t0 1 g , ψ t ( ω ) S t ( ω ) = 0 = ψ t +1 ( ω ) S t ( ω ) .
Point (ii) II
Introduction
Preuve
La notation
!
Prop. 2.6 Puisque φ est auto…nancée, alors 8t 2 ft0 , ..., T 1g ,
Lemme p.228
Énoncé ! !
Interprétation ψ t +1 ( ω ) S t ( ω )
Démonstration
K
∑ ψkt+1 (ω ) Stk (ω )
Théorème 2.7

Cor. p. 228
=
k =0
Prop. 2.8
K
a
Prop. 2.9

Tari…cation
= φ0t +1 (ω ) 0
St 0 ( ω )
St0 (ω ) + ∑ φkt+1 (ω ) Stk (ω )
k =1
Mesures Q
K
S 0 (ω )
Marché
complet
= a t0
St 0 ( ω )
+ ∑ φkt+1 (ω ) Stk (ω )
k =0
Références
K
S 0 (ω )
Annexe
= a t0
St 0 ( ω )
+ ∑ φkt (ω ) Stk (ω ) .
k =0
Point (ii) III
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Énoncé
Donc si t = t0 ,
Interprétation
Démonstration ! !
Théorème 2.7 ψ t 0 +1 ( ω ) S t 0 ( ω )
Cor. p. 228 St00 (ω ) K
Prop. 2.8 = a + ∑ φk (ω ) Stk0 (ω )
St00 (ω ) k =0 t0
Prop. 2.9 | {z }
!
Tari…cation =V t0 ( φ ,ω )=a
Mesures Q
= 0
Marché ! !
complet = ψ t0 ( ω ) S t0 ( ω )
Références

Annexe
Point (ii) IV
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 et si t > t0 ,


Énoncé
Interprétation ! !
Démonstration ψ t +1 ( ω ) S t ( ω )
Théorème 2.7
K
St0 (ω )
Cor. p. 228

Prop. 2.8
= a + ∑ φk (ω ) Stk (ω )
St00 (ω ) k =0 t
Prop. 2.9 K
a
Tari…cation = φ0t (ω )
St00 (ω )
St0 (ω ) + ∑ φkt (ω ) Stk (ω )
Mesures Q k =1
Marché ! !
complet = ψ t (ω ) S t (ω ) .
Références
!
Annexe Donc, comme nous l’avions annoncé, la stratégie ψ est
auto…nancée.
Point (iii) I
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6 Le but, cette fois, est de démontrer que pour tout instant
!
Lemme p.228
Énoncé
t 2 f0, 1, ..., T g et pour tout ω 2 Ω, Vt ψ , ω 0.
Interprétation
Démonstration Si ω 2 Ac , alors
Théorème 2.7

Cor. p. 228 ! ! !
V0 ψ ,ω = ψ 1 (ω ) S 0 (ω ) = 0
Prop. 2.8
! ! !
Prop. 2.9 8t 2 f1, ..., T g , Vt ψ ,ω = ψ t (ω ) S t (ω ) = 0.
Tari…cation

Mesures Q
Supposons donc ω 2 A.
Marché
complet
! ! !
Références V0 ψ ,ω = ψ 1 (ω ) S 0 (ω ) = 0
Annexe ! ! !
8t 2 f1, ..., t0 g , Vt ψ ,ω = ψ t (ω ) S t (ω ) = 0

Évidemment, si t0 = 0, la ligne ci-dessus ne s’applique pas.


Point (iii) II
Introduction
Preuve
La notation 8ω 2 A et 8t 2 ft0 + 1, ..., T g ,
Prop. 2.6
! ! !
Lemme p.228 Vt ψ ,ω = ψ t (ω ) S t (ω )
Énoncé !
Interprétation K
a
Démonstration

Théorème 2.7
= φ0t (ω )
St00 (ω )
St0 (ω ) + ∑ φkt (ω ) Stk (ω )
k =1
Cor. p. 228 K
S0 (ω )
= a t0 + ∑ φk (ω ) Stk (ω )
Prop. 2.8
St0 ( ω ) k =0 t
Prop. 2.9
S0 (ω ) !
Tari…cation = a t0 + Vt φ ,ω (réf. : éq. (5)).
St0 (ω ) | {z }
Mesures Q
a par le choix de a
Marché !
complet
St0 (ω )
a 1 0
Références
St00 (ω )
Annexe | {z }
0

car le 0 ième titre est le placement sans risque, donc


8t 2 f0, ..., T 1g et 8ω 2 Ω, St0+1 (ω ) St0 (ω ).
Point (iii) III
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Énoncé
Interprétation
Démonstration
Selon la dé…nition d’arbitrage donnée à la page 226 de
Théorème 2.7 !
Cor. p. 228
l’article, nous devons montrer que V0 ψ = 0 et que
h ! i
Prop. 2.8
EP VT ψ > 0. Mais, comme il a été établi
Prop. 2.9
précédemment,
Tari…cation

Mesures Q ! ! !
Marché V0 ψ = ψ1S 0 =0
complet

Références

Annexe
Point (iii) IV
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6
et
h ! i !
Lemme p.228
Énoncé
EP VT ψ = ∑ VT ψ , ω P (ω )
Interprétation
ω 2Ω
! !
∑ ∑
Démonstration
= VT ψ , ω P (ω ) + VT ψ , ω P (ω )
Théorème 2.7
ω 2A ω 2A c | {z }
Cor. p. 228 =0
0 1
Prop. 2.8
B ST0 (ω ) C
Prop. 2.9 B ! C
Tari…cation
= ∑ B VT φ , ω
@
a C P (ω )
St00 (ω ) A
ω 2A | {z }
Mesures Q 0 (par hypothèse)
Marché
ST0 (ω )
complet a
|{z} ∑ 0
P (ω )
Références ω 2A St0 ( ω ) | {z }
>0 | {z } >0
Annexe >0
> 0.

La preuve est donc complète.


Énoncé
Introduction
Théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
Partie 1
Partie 2
Hyperplan Theorem
séparateur
Structure de la
preuve
Théorème 2.7. Le modèle de marché n’admet pas l’arbitrage
Point (iv)
Point (v) si et seulement s’il existe au moins une mesure martingale
Points (i), (ii)
et (iii) équivalente à P.
Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Preuve
Introduction
Théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
La preuve est brisée en deux parties:
Partie 1
Partie 2
Hyperplan
1 À montrer. S’il existe au moins une mesure martingale
séparateur
Structure de la
équivalente à P, alors le modèle de marché n’admet pas
preuve
Point (iv) l’arbitrage
Point (v)
Points (i), (ii)
et (iii)
2 À montrer. Si le modèle de marché n’admet pas
Cor. p. 228 l’arbitrage, alors il existe au moins une mesure martingale
Prop. 2.8 équivalente à P.
Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Première partie I
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
Partie 1
Partie 2
Hyperplan
séparateur À montrer. S’il existe au moins une mesure martingale
Structure de la
preuve équivalente à P, alors le modèle de marché n’admet pas
Point (iv)
Point (v) l’arbitrage
Points (i), (ii)
et (iii)

Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Première partie II
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
A…n de montrer que le modèle n’admet pas l’arbitrage, il
Théorème 2.7 !
Énoncé faut s’assurer que toute stratégie admissible φ 2 Φ
Preuve
!
Partie 1
Partie 2
satisfaisant V0 φ = 0 véri…e aussi l’égalité
Hyperplan h ! i
séparateur
Structure de la EP VT φ = 0 (réf.: la dé…nition de l’arbitrage, page
preuve
Point (iv)
Point (v)
226).
Points (i), (ii) !
et (iii)
Soit φ 2 Φ, une stratégie admissible telle que
Cor. p. 228 !
Prop. 2.8
V0 φ = 0.
Prop. 2.9
h ! i
Tari…cation
Nous voulons montrer qu’alors EP VT φ = 0.
Mesures Q

Marché
complet

Références
Première partie III
Introduction
Preuve
La notation
Nous
h prétendons qu’il est su¢ sant de montrer que
Prop. 2.6 ! i
Lemme p.228
EQ βT VT φ = 0 puisque
Théorème 2.7
Énoncé
h ! i h ! i
Preuve EP VT φ = 0 , EQ βT VT φ = 0.
Partie 1
Partie 2
Hyperplan
séparateur
Structure de la
En e¤et,
preuve
Point (iv) h ! i !
Point (v)
0 = EP VT φ = ∑ VT φ , ω P (ω )
}| {z }
Points (i), (ii)
et (iii)
ω 2Ω | {z
Cor. p. 228 >0
0
Prop. 2.8 !
Prop. 2.9
, 8ω 2 Ω, VT φ , ω = 0
h ! i !
= ∑ βT (ω ) VT φ , ω Q (ω ) = 0.
Tari…cation Q
, E βT VT φ
Mesures Q
ω 2Ω | {z } | {z } | {z }
Marché >0 >0
0
complet

Références
Première partie IV
Introduction
Preuve
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Par ailleurs, utilisant la proposition 2.6, nous connaissons
Théorème 2.7
Énoncé l’existence d’un système de prix π cohérent avec le modèle
Preuve
Partie 1 de marché : π (X ) = EQ [ βT X ].
Partie 2
Hyperplan
séparateur Ainsi
Structure de la
preuve h ! i ! !
Point (iv) Q
Point (v) E βT VT φ = π VT φ = V0 φ = 0. (6)
Points (i), (ii)
et (iii)

Cor. p. 228
où la deuxième égalité se justi…e par la cohérence du
Prop. 2.8
système de prix. La dernière égalité, établie par le choix de
Prop. 2.9 !
la stratégie φ , complète la démonstration.
Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Deuxième partie
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
Partie 1
Partie 2
Hyperplan
séparateur
Structure de la
À montrer. Si le modèle de marché n’admet pas l’arbitrage,
preuve
Point (iv) alors il existe au moins une mesure martingale équivalente à P.
Point (v)
Points (i), (ii)
et (iii)

Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Remarques portant sur les
Introduction

La notation
variables aléatoires I
Prop. 2.6
Preuve du théorème 2.7
Lemme p.228

Théorème 2.7
Énoncé
Preuve Puisque Card (Ω) < ∞, nous pouvons représenter les
Partie 1
Partie 2 variables aléatoires comme des points dans l’espace
RCard (Ω) , c’est-à-dire que si Y est une (Ω, F ) variable
Hyperplan
séparateur
Structure de la
preuve
Point (iv) aléatoire et que
Point (v)
Points (i), (ii)
et (iii)
yi = Y (ω i ) , i 2 f1, ..., Card (Ω)g
Cor. p. 228

Prop. 2.8
alors
Prop. 2.9

= y1 , ..., yCard (Ω) 2 RCard (Ω) .


Tari…cation
Y (ω 1 ) , ...Y ω Card (Ω)
Mesures Q

Marché
complet

Références
Remarques portant sur les
Introduction

La notation
variables aléatoires II
Prop. 2.6
Preuve du théorème 2.7
Lemme p.228

Théorème 2.7 Une autre représentation de la variable aléatoire Y nous


Énoncé
Preuve
sera des plus utiles tout au cours de la démonstration :
Partie 1
Partie 2
comme
Hyperplan
séparateur
Structure de la Card (Ω)
8ω 2 Ω, Y (ω ) = ∑ yi Iωi (ω )
preuve
Point (iv)
Point (v)
Points (i), (ii) i =1
et (iii)

Cor. p. 228 nous pouvons écrire


Prop. 2.8

Prop. 2.9 Card (Ω)


Tari…cation Y = ∑ yi Iωi .
Mesures Q i =1
Marché
complet

Références
Notation et dé…nitions I
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 Soit


Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
1 Y = l’ensemble des variables aléatoires construites sur
Partie 1
Partie 2
(Ω, F ) ;
l’ensemble des variables aléatoires sur (Ω, F ) (pas
Hyperplan
séparateur 2
Structure de la
preuve
nécessairement à valeurs non-négatives) telles qu’il existe
Point (iv)
Point (v)
!
Points (i), (ii) une stratégie auto…nancée φ (pas nécessairement
et (iii) ! !
Cor. p. 228 admissible) pour laquelle VT φ = X et V0 φ = 0 :
Prop. 2.8
( ! )
Prop. 2.9
9 φ auto…nancée telle que
Tari…cation X0 = X 2Y ! ! ,
Mesures Q
VT φ = X et V0 φ = 0
Marché
complet

Références
Notation et dé…nitions II
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
Partie 1
3 et l’ensemble des droits conditionnels à valeurs positives
Partie 2
Hyperplan
dont l’espérance, sous la mesure P, est strictement
séparateur
Structure de la positive
preuve
Point (iv)
Point (v)
n o
Points (i), (ii)
et (iii)
X+ = X 2 X 8ω 2 Ω, X (ω ) 0 et EP [X ] > 0 .
Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Idée de la preuve I
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
Partie 1
La preuve de ce théorème est basée sur un corollaire du
Partie 2
Hyperplan
théorème de Hahn-Banach, en analyse fonctionnelle, qui
séparateur
Structure de la
est appelé le théorème de l’hyperplan séparateur.
preuve
Point (iv)
Point (v)
Nous allons énoncer ce corollaire et, à l’aide d’un exemple
Points (i), (ii)
et (iii) simple, illustrer son propos. Nous établirons les liens entre
Cor. p. 228 ce résultat et le sujet qui nous occupe pour en…n
Prop. 2.8 compléter la démonstration.
Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
L’hyperplan séparateur I
Introduction
Idée de la preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 Theorem


Théorème 2.7 Théorème de l’hyperplan séparateur. Soit V , un espace
Énoncé
Preuve vectoriel topologique, C V , un cône convexe non-vide et
Partie 1
Partie 2
Hyperplan
S V , un sous-espace vectoriel tel que C \ S = 0. Alors il
séparateur
Structure de la
existe une forme linéaire continue L sur V telle que
preuve
Point (iv)
Point (v)
Points (i), (ii)
L (v ) = 0 8v 2 S et L (v ) > 0 8v 2 C , v 6= 0.
et (iii)

Cor. p. 228

Prop. 2.8
De…nition
Prop. 2.9 V est un espace vectoriel si, entre autres, 8a, b 2 R et
Tari…cation 8v1 , v2 2 V , av1 + bv2 2 V (voir l’annexe pour les autres
Mesures Q caractéristiques). Par exemple, l’espace Rn est un espace
Marché vectoriel.
complet

Références
L’hyperplan séparateur II
Introduction
Idée de la preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6
De…nition
Lemme p.228

Théorème 2.7
Un sous-ensemble C de V est un cône si pour tout point
Énoncé
Preuve
v 2 C , cv 2 C pour tout c 2 [0, ∞).
Partie 1
Partie 2
Hyperplan
séparateur De…nition
Structure de la
preuve
Point (iv)
Un sous-ensemble A d’un espace vectoriel est dit convexe si
Point (v)
Points (i), (ii)
pour n’importe quels deux points v1 , v2 2 A, chaque point
et (iii)
αv1 + (1 α) v2 , 0 < α < 1, appartient lui aussi à l’ensemble
Cor. p. 228
A.
Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation
De…nition
Mesures Q S est un sous-espace vectoriel de V si S est un espace
Marché vectoriel inclus dans V .
complet

Références
L’hyperplan séparateur III
Introduction
Idée de la preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
Partie 1
Partie 2
De…nition
Hyperplan
séparateur L : V ! R est une forme linéaire sur V si 8a, b 2 R et
Structure de la
preuve
Point (iv)
8v1 , v2 2 V ,
Point (v)
Points (i), (ii)
et (iii) L (av1 + bv2 ) = aL (v1 ) + bL (v2 ) .
Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
L’hyperplan séparateur IV
Introduction
Idée de la preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6
Il nous sera possible de montrer que l’ensemble Y des
Lemme p.228
variables aléatoires construites sur l’espace probabilisable
Théorème 2.7
Énoncé
(Ω, F ) est un espace vectoriel.
Preuve
Partie 1 Nous prouverons que l’ensemble X0 est un sous-espace
Partie 2
Hyperplan
séparateur
vectoriel de Y, tandis que X = X+ [ f0g est un cône
Structure de la
preuve convexe du même espace.
Point (iv)
Point (v)
Points (i), (ii)
Nous utiliserons l’hypothèse d’absence d’arbitrage a…n de
et (iii)
démontrer que X0 \ X+ = ?.
Cor. p. 228

Prop. 2.8
Nous pourrons alors appliquer le théorème de
Prop. 2.9 Hahn-Banach, d’où l’existence d’une forme linéaire L sur
Tari…cation l’espace Y telle que
Mesures Q

Marché L (X ) = 0 8X 2 X0 et L (X ) > 0 8X 2 X+ . (7)


complet

Références
L’hyperplan séparateur V
Introduction
Idée de la preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Dé…nissons pour tout droit conditionnel X 2 X,
Théorème 2.7
Énoncé
Preuve L (X )
Partie 1 π (X ) = . (8)
Partie 2 L (ST0 )
Hyperplan
séparateur

Nous allons montrer que l’application π : X !R, si


Structure de la
preuve
Point (iv)
Point (v)
Points (i), (ii)
commodément choisie, est un système de prix cohérent
et (iii)
avec le modèle de marché.
Cor. p. 228

Prop. 2.8 Utilisant la proposition 2.6, nous pourrons alors construire


Prop. 2.9 une mesure martingale Q équivalente à P à partir du
Tari…cation système de prix.
Mesures Q

Marché
complet

Références
Structure de la preuve I
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 Nous devons montrer que


Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
(i) l’ensemble Y des variables aléatoires construites sur
Partie 1
Partie 2
(Ω, F ) est un espace vectoriel,
Hyperplan
séparateur (ii) X0 est un sous-espace vectoriel de Y,
Structure de la

(iii) X = X+ [ f0g est un cône convexe de Y,


preuve
Point (iv)
Point (v)
Points (i), (ii)
et (iii) (iv) X0 \ X+ = ?,
Cor. p. 228
(v) π, dé…ni à la ligne (8), est un système de prix cohérent
Prop. 2.8
avec le modèle de marché.
Prop. 2.9

Tari…cation Nous allons prouver les points (iv ) et (v ) avant les trois
Mesures Q premiers.
Marché
complet

Références
Point (iv) I
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Nous voulons montrer que X0 \ X+ = ?.
Théorème 2.7 Supposons qu’il existe une variable aléatoire X 2 X0 \ X+
Énoncé
Preuve et montrons qu’alors il existe des opportunités d’arbitrage,
Partie 1
Partie 2 ce qui est en contradiction directe avec notre hypothèse de
Hyperplan
séparateur
Structure de la
base.
preuve !
Point (iv) Si X 2 X0 , alors il existe une stratégie auto…nancée φ
Point (v)
Points (i), (ii)
et (iii)
(pas nécessairement admissible) pour laquelle
Cor. p. 228
! !
Prop. 2.8 VT φ = X et V0 φ = 0.
Prop. 2.9

Tari…cation D’autre part, si X 2 X+ , alors X est un droit conditionnel


Mesures Q
(X 0) tel que
Marché
complet EP [X ] > 0.
Références
Point (iv) II
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 Donc si X 2 X0 \ X+ , alors


Théorème 2.7
Énoncé !
Preuve V0
φ = 0;
Partie 1
Partie 2
!
Hyperplan
séparateur VT φ = X 0 et
Structure de la
preuve h ! i
Point (iv)
Point (v)
EP VT φ = EP [X ] > 0.
Points (i), (ii)
et (iii)

Cor. p. 228 Par le lemme de la page 228, nous savons qu’il est alors
Prop. 2.8 possible de construire une opportunité d’arbitrage.
Prop. 2.9
Comme, par hypothèse, le modèle de marché n’admet pas
Tari…cation
l’arbitrage, alors l’ensemble X0 \ X+ doit être vide.
Mesures Q

Marché
complet

Références
Point (v) I
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
Nous voulons montrer que π (X ) = L (X ) /L ST0 est un
Partie 1
Partie 2
système de prix cohérent avec notre modèle de marché.
Hyperplan
séparateur
Structure de la
Comme ST0 est une variable aléatoire strictement positive,
preuve
Point (iv)
ST0 2 X+ donc par le choix de la forme linéaire (7),
Point (v)
Points (i), (ii)
L ST0 > 0.
et (iii)

Cor. p. 228 Cela implique que lors de la dé…nition de π, à la ligne (8),


Prop. 2.8 nous n’avons pas commis la sottise de diviser par zéro.
Prop. 2.9
De plus, 8ω 2 Ω, Iω 2 X+ implique que L (Iω ) > 0.
Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Point (v) II
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
Partie 1
Partie 2
Hyperplan
séparateur Theorem
Structure de la
preuve
Point (iv)
π est un système de prix.
Point (v)
Points (i), (ii)
et (iii)

Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Point (v) III
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation Preuve.
Prop. 2.6
Premièrement, nous allons montrer que 8X 2 X,
Lemme p.228

Théorème 2.7
π (X ) 0.
Énoncé
Card (Ω)
Preuve
Partie 1
En e¤et, X 2 X ) X = ∑i =1 xi Iωi où
Partie 2
Hyperplan
8i 2 f1, ..., Card (Ω)g , xi = X (ω i ) 0. Par conséquent,
séparateur
Structure de la
preuve
L (X )
Point (iv)
π (X ) = par la dé…nition même de π.
Point (v)
Points (i), (ii) L (ST0 )
et (iii)
Card (Ω)
Cor. p. 228 L ∑ i =1 xi Iωi
Prop. 2.8 =
Prop. 2.9
L (ST0 )
Tari…cation Card (Ω)
1
Mesures Q =
L (S 0 )
∑ xi L ( I ω i )
|{z} | {z }
0.
i =1
Marché | {zT } 0 >0
complet
>0
Références
Point (v) IV
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Deuxièmement, π (X ) = 0 , X = 0.
Théorème 2.7
Énoncé
Preuve En e¤et,
Partie 1
Partie 2
Hyperplan Card (Ω)
1

séparateur
Structure de la 0 = π (X ) = xi L (Iωi )
preuve
L (S 0 ) i =1
|{z} | {z }
| {zT }
Point (iv)
Point (v) 0 >0
Points (i), (ii) >0
et (iii)

Cor. p. 228 , 8i 2 f1, ..., Card (Ω)g , xi = 0


Prop. 2.8
, X = 0.
Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Point (v) V
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7 Troisièmement, parce que L est une forme linéaire, nous
Énoncé
Preuve
avons que 8a, b 0 et 8X1 , X2 2 X,
Partie 1
Partie 2
Hyperplan L (aX1 + bX2 )
séparateur
π (aX1 + bX2 ) =
Structure de la
preuve L (ST0 )
Point (iv)
Point (v) aL (X1 ) + bL (X2 )
Points (i), (ii) =
et (iii)
L (ST0 )
Cor. p. 228

Prop. 2.8
= aπ (X1 ) + bπ (X2 ) .
Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Point (v) VI
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
Il faut maintenant nous assurer que notre système de prix
Partie 1 est cohérent avec le modèle de marché, c’est-à-dire que
Partie 2 !
Hyperplan
séparateur
pour toute stratégie admissible φ 2 Φ, nous devons
Structure de la
preuve établir l’égalité
Point (iv)
Point (v)
Points (i), (ii) ! !
et (iii) π VT φ = V0 φ .
Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Point (v) VII
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6
!
Soit une stratégie admissible φ 2 Φ quelconque. Nous
Lemme p.228

Théorème 2.7 !
Énoncé construisons une nouvelle stratégie d’investissement ψ à partir
Preuve !
Partie 1
Partie 2
de φ :
Hyperplan
séparateur ( !
φ0t
Structure de la
preuve V0 φ si k = 0
Point (iv) ψkt =
Point (v)
Points (i), (ii)
φkt si k 2 f1, ...K g
et (iii)

Cor. p. 228
c’est-à dire qu’au temps t = 0, nous nous endettons d’un
Prop. 2.8 ! !
Prop. 2.9
montant de V0 φ en vendant à découvert V0 φ parts du
!
Tari…cation titre sans risque a…n de nous procurer le portefeuille φ 0 .
Mesures Q

Marché
complet

Références
Point (v) VIII
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation ! !
Puisque φ est auto…nancée alors ψ l’est aussi. En e¤et,
Prop. 2.6
8t 2 f1, ..., T 1g
Lemme p.228

Théorème 2.7 K
! ! !
Énoncé
Preuve
Partie 1
ψt S t = φ0t V0 φ St0 + ∑ φkt Stk
Partie 2
k =1
Hyperplan K
séparateur ! 0
Structure de la
preuve
= ∑ φkt Stk V0 φ St
Point (iv) k =0
Point (v)
Points (i), (ii) K
! 0
∑ φkt+1 Stk
et (iii)

Cor. p. 228
= V0 φ St
k =0
Prop. 2.8
K
!
φ0t +1 St0 + ∑ φkt+1 Stk
Prop. 2.9
= V0 φ
Tari…cation
k =1
Mesures Q ! !
Marché
= ψ t +1 S t .
complet

Références
Point (v) IX
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation !
Par contre, il est possible que ψ ne soit pas admissible. Nous
Prop. 2.6

Lemme p.228
voulons maintenant montrer que π est cohérent avec le modèle
Théorème 2.7
de marché.
Énoncé
Preuve
Comme
Partie 1
Partie 2 ! ! !
Hyperplan
séparateur
V0 ψ = ψ1S 0
Structure de la
preuve K
!
φ01 S00 + ∑ φk1 S0k
Point (iv)
Point (v) = V0 φ
Points (i), (ii)
et (iii) k =1
Cor. p. 228 K
! 0
Prop. 2.8 = ∑ φk1 S0k V0 φ S0
Prop. 2.9 k =0
! ! 0
Tari…cation = V0 φ V0 φ S0 = 0,
Mesures Q

Marché !
complet alors VT ψ 2 X0 .
Références
Point (v) X
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
Partie 1 Par conséquent, puisque L (X ) = 0 8X 2 X0 ,
Partie 2
Hyperplan
séparateur
!
Structure de la
preuve
! L VT ψ 0
Point (iv)
π VT ψ = = = 0.
Point (v)
Points (i), (ii) L (ST0 ) L (ST0 )
et (iii)

Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9

Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Point (v) XI
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
D’autre part, puisque
Énoncé
Preuve ! ! !
Partie 1
Partie 2
VT ψ = ψT S T
Hyperplan
séparateur K
!
∑ φkT STk
Structure de la
preuve
Point (iv)
= φ0T V0 φ ST0 +
Point (v) k =1
Points (i), (ii)
et (iii) K
! 0
Cor. p. 228 = ∑ φkT STk V0 φ ST
Prop. 2.8 k =0
Prop. 2.9 ! ! 0
= VT φ V0 φ ST
Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Point (v) XII
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation
alors
Prop. 2.6

Lemme p.228 !
0 = π VT ψ
Théorème 2.7
Énoncé ! ! 0
Preuve
Partie 1
= π VT φ V0 φ ST
Partie 2
! !
V0 φ π ST0
Hyperplan
séparateur = π VT φ
Structure de la
preuve
| {z }
Point (iv) L (S 0 )
Point (v) = T =1
Points (i), (ii) L (S 0 )
T
et (iii)
! !
Cor. p. 228 = π VT φ V0 φ
Prop. 2.8

Prop. 2.9
d’où
Tari…cation ! !
π VT φ = V0 φ .
Mesures Q

Marché
complet
Nous venons de terminer la construction d’un système de prix
Références
cohérent avec le modèle de marché.
Point (i)
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Soit Y l’ensemble de toutes les variables aléatoires
construites sur l’espace probabilisé (Ω, F , P ). Nous
Théorème 2.7
Énoncé
Preuve
Partie 1 voulons démontrer que Y est un espace vectoriel.
Partie 2
Hyperplan
séparateur
Y est un espace vectoriel
Structure de la
preuve
Point (iv) Pour montrer que Y est un espace vectoriel, il faut véri…er que
Point (v)
Points (i), (ii)
et (iii)
8a, b 2 R et 8Y1 , Y2 2 Y, aY1 + bY2 2 Y.
Cor. p. 228

Prop. 2.8
Cela est bien le cas, car toute combinaison linéaire …nie de
Prop. 2.9
(Ω, F ) variables aléatoires est une (Ω, F ) variable
Tari…cation
aléatoire. Il faut aussi véri…er les autres conditions mentionnées
Mesures Q
à l’annexe.
Marché
complet

Références
Point (ii) I
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 X0 est un sous-espace vectoriel de Y où


Théorème 2.7 n ! !
Énoncé
Preuve X0 = X 2 Y 9 φ auto…nancée satisfaisant VT φ =X e
Partie 1
Partie 2
Hyperplan
séparateur Il faut montrer que
Structure de la
preuve
Point (iv)
Point (v) 8a, b 2 R et 8X1 , X2 2 X0 , aX1 + bX2 2 X0 .
Points (i), (ii)
et (iii)

Cor. p. 228 Soit X1 et X2 , deux éléments de X0 choisis arbitrairement.


!
Prop. 2.8
Puisque X1 2 X0 , alors il existe une stratégie auto…nancée φ
Prop. 2.9 ! !
Tari…cation
satisfaisant VT φ = X1 et V0 φ = 0. De même, nous
Mesures Q connaissons l’existence d’une stratégie auto…nancée ! ϕ telle
Marché que V !
T ϕ = X et V !
2 0 ϕ = 0.
complet

Références
Point (ii) II
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7 Soit a et b, deux nombres réels quelconque. Puisque


!
a φ + b!
Énoncé
Preuve ϕ est aussi une stratégie auto…nancée satisfaisant
Partie 1
Partie 2
! !
VT a φ + b ! φ + bVT !
Hyperplan
séparateur
Structure de la
ϕ = aVT ϕ = aX1 + bX2
preuve
Point (iv)
Point (v)
et
Points (i), (ii)
! !
V0 a φ + b !
ϕ = aV0 φ + bV0 !
et (iii)

Cor. p. 228
ϕ = 0,
Prop. 2.8
alors aX1 + bX2 appartient à l’ensemble X0 . Encore une fois, il
Prop. 2.9
faut véri…er les autres conditions mentionnées à l’annexe.
Tari…cation

Mesures Q

Marché
complet

Références
Point (iii)
Introduction
Preuve du théorème 2.7
La notation

Prop. 2.6
X = X+ [ f0g est un cône de Y.
Lemme p.228

Théorème 2.7 Démonstration. Soit X 2 X quelconque. Comme pour tout


Énoncé
Preuve nombre réel c 0, cX est une variable aléatoire non négative
Partie 1
Partie 2 alors cX est un droit conditionnel, ce qui implique que cX 2 X.
Hyperplan
séparateur
Structure de la
preuve
Point (iv)
Point (v)
Points (i), (ii)
X+ est convexe.
et (iii)

Cor. p. 228 Démonstration. Soit 0 < α < 1 et X1 , X2 2 X.


Prop. 2.8

Prop. 2.9 8ω 2 Ω, αX1 (ω ) + (1 α) X2 (ω ) 0,


Tari…cation

Mesures Q
donc αX1 + (1 α) X2 2 X.
Marché
complet
La démonstration du théorème 2.7 est complète.
Références
Énoncé
Introduction
Corollaire p 228
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228
Énoncé
Interprétation
Corollary
Preuve
Corollaire de la page 228. Si le modèle de marché n’admet
Prop. 2.8
pas l’arbitrage, alors il existe un prix unique associé à chacun
Prop. 2.9

Tari…cation
des droits conditionnels accessibles X et il est donné par
Mesures Q
π = EQ [ βT X ] pour n’importe quelle mesure martingale
Marché Q 2 P.
complet

Références

Annexe
Interprétation I
Introduction
Corollaire p 228
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7 La proposition 2.6 associe un système de prix à chacune


Cor. p. 228 des mesures martingales.
Énoncé
Interprétation
Preuve
Or, il est possible qu’il existe une in…nité de ces mesures.
Prop. 2.8 Donc il est aussi possible qu’il y ait une in…nité de
Prop. 2.9 systèmes de prix.
Tari…cation Le corollaire a¢ rme que si X est un droit conditionnel
Mesures Q
accessible quelconque et que π et π e sont deux systèmes
Marché
complet e (X ), c’est-à-dire que le
de prix di¤érents, alors π (X ) = π
Références prix du droit conditionnel accessible est le même, peu
Annexe importe le système de prix utilisé pour le tarifer.
Preuve I
Introduction
Corollaire p 228
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7 Soit X , un droit conditionnel accessible quelconque.


Cor. p. 228
Puisqu’il est accessible, il existe au moins une stratégie
admissible !ϕ telle que VT !
Énoncé
Interprétation
Preuve
ϕ = X.
!
Prop. 2.8
Soit !
ϕ et φ 2 Φ, deux stratégies admissibles telles que
Prop. 2.9

!
VT !
Tari…cation
ϕ = X et VT φ = X. (9)
Mesures Q

Marché
!
Remarquons qu’il est possible que !
complet
ϕ = φ , en particulier
Références
s’il n’y a qu’une seule stratégie admissible permettant
Annexe
d’atteindre X .
Preuve II
Introduction
Corollaire p 228
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228
Énoncé Puisque notre modèle de marché n’admet pas l’arbitrage
Interprétation
Preuve (par hypothèse), alors il existe au moins un système de
Prop. 2.8 prix cohérent avec le modèle de marché (par le théorème
Prop. 2.9
2.7 suivi de la proposition 2.6). S’il n’en existe qu’un seul,
Tari…cation
alors il n’y aura qu’un seul prix associé au droit
Mesures Q
conditionnel accessible X .
Marché
complet

Références

Annexe
Preuve III
Introduction
Corollaire p 228
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 Nous voulons véri…er que s’il existe plusieurs systèmes de
Théorème 2.7 prix cohérents avec le modèle de marché, alors il n’y aura
Cor. p. 228
Énoncé
toujours qu’un seul prix associé à X , c’est-à-dire que si π
Interprétation
Preuve
e sont deux systèmes de prix di¤érents, alors
et π
Prop. 2.8

Prop. 2.9
e (X ) .
π (X ) = π (10)
Tari…cation

Mesures Q
Par la dé…nition (2.5a), page 226 des systèmes de prix,
Marché nous avons que X = 0 , π (X ) = 0 = π e (X ) . Par
complet
conséquent, l’équation (10) est trivialement satisfaite
Références
lorsque X = 0. Supposons donc l’existence d’un ω 2 Ω
Annexe
pour lequel X (ω ) > 0.
Preuve IV
Introduction
Corollaire p 228
La notation

Prop. 2.6 Soit deux systèmes de prix cohérents avec le modèle de


Lemme p.228
e 2 Π, π 6= π
marché et distincts π, π e . Puisqu’ils sont
!
Théorème 2.7 cohérents, nous avons 8 φ 2 Φ,
Cor. p. 228 ! ! ! !
Énoncé π VT φ = V0 φ e VT
et π φ = V0 φ . (11)
Interprétation
Preuve

Prop. 2.8 En particulier, à cause des égalités (9), nous pouvons écrire
Prop. 2.9
!
Tari…cation π (X ) = π VT !
ϕ = V0 !
ϕ =!ϕ 1 S 0 (12)
Mesures Q ! ! ! !
Marché
e (X ) = π
π e VT φ = V0 φ = φ 1 S 0
complet

Références
Nous voulons montrer que π (X ) = π e (X ). Supposons le
Annexe
contraire et montrons qu’alors le modèle de marché admet
l’arbitrage, ce qui entre en contradiction avec la prémisse
de l’énoncé du corollaire.
Preuve V
Introduction
Corollaire p 228
La notation

Prop. 2.6 Supposons donc que π (X ) 6= π e (X ) (comme π (X ) et


Lemme p.228 e (X ) sont des nombres réels, nous pouvons, sans perte
π
Théorème 2.7 de généralité, supposer que π (X ) < πe (X )).
Cor. p. 228
Énoncé Nous allons nous construire une stratégie qui engendre des
Interprétation
Preuve opportunités d’arbitrage.
Prop. 2.8
Tout d’abord, notons que l’inégalité π (X ) < π e (X )
Prop. 2.9
entraîne que les deux stratégies choisies à la ligne (9) sont
Tari…cation
di¤érentes.
Mesures Q

Marché En e¤et, par les équations de la ligne (12),


complet

Références ! ! ! ! ! ! !
Annexe
e (X )
0<π π (X ) = φ 1 S 0 ϕ1S 0 = φ1 ϕ1 S 0

! ! !
d’où φ 1 ϕ 1 6= 0 .
Preuve VI
Introduction
Corollaire p 228
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
!
Cor. p. 228 Construisons une nouvelle stratégie ψ consistant en un
Énoncé
Interprétation
heureux mélange des deux premières:
Preuve

Prop. 2.8
! ! π (X ) !
Prop. 2.9 ψ = ϕ φ.
e (X )
π
Tari…cation

Mesures Q
Rappelons que X 6= 0 implique, par la propriété (2.5a), p.
Marché
complet e (X ) > 0.
226, que π
Références

Annexe
Preuve VII
Introduction
Corollaire p 228
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228 !
Énoncé Nous devons véri…er que ψ est auto…nancée, c’est-à-dire
Interprétation
Preuve que
Prop. 2.8 ! ! ! !
8t 2 f0, ..., T 1g , ψ t S t = ψ t +1 S t
Prop. 2.9

Tari…cation
!
puis nous montrerons que ψ nous permet de créer une
Mesures Q
opportunité d’arbitrage.
Marché
complet

Références

Annexe
Preuve VIII
Introduction
Corollaire p 228
La notation !
Prop. 2.6 Puisque les stratégies !
ϕ et φ sont auto…nancées, alors
Lemme p.228 8t 2 f0, ..., T 1g
Théorème 2.7

Cor. p. 228
! ! ! π (X ) ! !
ψt S t = ϕt φt St
Énoncé
Interprétation
e (X )
π
Preuve
! ! π (X ) ! !
Prop. 2.8 = ϕt S t φt St
Prop. 2.9
e (X )
π
Tari…cation ! ! π (X ) ! !
= ϕ t +1 S t φ t +1 S t
Mesures Q e (X )
π
Marché
complet ! π (X ) ! !
= ϕ t +1 φ t +1 S t
Références e (X )
π
Annexe ! !
= ψ t +1 S t
!
démontrant ainsi que ψ est, elle aussi, auto…nancée.
Preuve IX
Introduction
Corollaire p 228
La notation

Prop. 2.6
!
Lemme p.228 A…n de montrer que ψ nous permet de créer une opportunité
Théorème 2.7 d’arbitrage, nous devons véri…er que :
Cor. p. 228
!
Énoncé
Interprétation
(i) V0 ψ = 0,
Preuve
!
Prop. 2.8
(ii) VT ψ 0,
Prop. 2.9 h ! i
Tari…cation (iii) EP VT ψ > 0.
Mesures Q

Marché En e¤et, l’utilisation du lemme de la page 228 nous permet de


complet
conclure à partir de (i), (ii) et (iii) qu’il existe une opportunité
Références
d’arbitrage. Remarquons que nous n’avons pas à véri…er que la
Annexe !
stratégie ψ est admissible.
Preuve - Point (i)
Introduction
Corollaire p 228
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
En utilisant les relations établies à la ligne numéro (12),
Théorème 2.7

Cor. p. 228 ! ! !
Énoncé
V0 ψ = ψ1S 0
Interprétation
Preuve
! π (X ) ! !
Prop. 2.8 = ϕ1 φ1 S0
e (X )
π
Prop. 2.9
! π (X ) ! !
Tari…cation
= !ϕ1S 0 φ1S0
Mesures Q e (X )
π
Marché π (X )
complet = π (X ) e (X )
π
Références e (X )
π
Annexe = 0.
Preuve - Point (ii)
Introduction
Corollaire p 228
!
La notation
Par le choix des stratégies !
ϕ et φ (réf.: ligne (9)),
Prop. 2.6
! ! !
Lemme p.228
VT ψ = ψT S T
Théorème 2.7

Cor. p. 228 ! π (X ) ! !
= ϕT φT ST
Énoncé
Interprétation
e (X )
π
Preuve
! ! π (X ) ! !
Prop. 2.8 = ϕT S T φ S
Prop. 2.9 πe (X ) T T
π (X ) !
VT !
Tari…cation
= ϕ VT φ
Mesures Q πe (X )
Marché
complet π (X )
= X X
Références e (X )
π
Annexe
π (X )
= 1 X 0.
e (X )
π
| {z }
e (X )
>0 car π (X )<π
Preuve - Point (iii) I
Introduction
Corollaire p 228
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 Puisque X est tel que X (ω ) > 0 pour un certain ω 2 Ω,


Théorème 2.7
h ! i π (X )
EP VT = EP
Cor. p. 228
Énoncé ψ 1 X
Interprétation e (X )
π
Preuve
π (X )
Prop. 2.8
= ∑ 1 X ( ω )P ( ω )
e (X ) | {z }| {z }
π
Prop. 2.9 ω 2Ω | {z } 0 >0
Tari…cation >0
Mesures Q
π (X )
Marché 1 X (ω ) P (ω )
complet e (X )
π
Références > 0
Annexe

La preuve du corollaire est ainsi complétée.


Énoncé
Introduction
Proposition 2.8
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228

Prop. 2.8
Énoncé
Theorem
Preuve !
Prop. 2.9 Proposition 2.8. Si φ est une stratégie admissible, alors le
!
Tari…cation processus βV φ , représentant sa valeur au marché
Mesures Q
actualisée, est une Q martingale pour chaque mesure Q 2 P.
Marché
complet

Références

Annexe
Preuve I
Introduction
Proposition 2.8
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
!
Cor. p. 228 Soit φ 2 Φ, une stratégie admissible quelconque et
Prop. 2.8 Q 2 P, une mesure martingale choisie arbitrairement.
Énoncé
Preuve !
Pour montrer que le processus adapté βV φ est une
Prop. 2.9

Tari…cation Q martingale, il su¢ t de véri…er que 8t 2 f1, ..., T g ,


Mesures Q h ! ! i
Marché EQ βt Vt φ βt 1 Vt 1 φ jFt 1 = 0.
complet

Références

Annexe
Preuve II
Introduction
Proposition 2.8
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
Puisque
Cor. p. 228
8 ! !
Prop. 2.8
Énoncé
>
< β0 φ 1 S 0 si t = 0
Preuve !
βt Vt φ =
Prop. 2.9 >
: β ! !
Tari…cation t φt S t si t 2 f1, ..., T g
Mesures Q
! !
Marché alors en posant φ 0 = φ 1 nous avons 8t 2 f0, ..., T g,
complet ! ! !
Références βt Vt φ = βt φ t S t
Annexe
Preuve III
Introduction
Proposition 2.8
La notation
Par conséquent, 8t 2 f1, ..., T g ,
Prop. 2.6

Lemme p.228
h ! ! i
Théorème 2.7
EQ βt Vt φ βt 1 Vt 1 φ jFt 1
h ! ! ! ! i
Cor. p. 228
= EQ βt φ t S t βt 1 φ t 1 S t 1 jFt 1
Prop. 2.8
Énoncé h ! ! ! ! i
Preuve
= EQ βt φ t S t βt 1 φ t S t 1 jFt 1
Prop. 2.9
!
Tari…cation car φ est auto…nancée
Mesures Q ! h ! ! i
Marché
= φt EQ βt S t βt 1 S t 1 jFt 1
complet | {z }
!
Références =0
!
Annexe car les composantes de β S sont des Q martingales
!
car φ est prévisible
= 0.
Énoncé
Introduction
Proposition 2.9
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228 Theorem


Prop. 2.8 Proposition 2.9. Si X 2 X est un droit conditionnel
Prop. 2.9 accessible, alors
Énoncé
Interprétation
!
φ = EQ [ βT X jFt ]
Preuve

Tari…cation
βt Vt
Mesures Q
!
Marché pour chaque stratégie d’investissement φ qui engendre X et
complet
pour chaque mesure Q 2 P.
Références

Annexe
Interprétation I
Introduction
Proposition 2.9
La notation

Prop. 2.6 Si le droit conditionnel X peut être reproduit par la


! !
Lemme p.228
stratégie φ , VT φ = X , alors la valeur au marché de
Théorème 2.7
ce droit conditionnel doit être, à tout instant, égale à la
Cor. p. 228

Prop. 2.8
valeur au marché de la stratégie, sinon, il y a moyen de
Prop. 2.9
créer une opportunité d’arbitrage.
Énoncé
Interprétation En e¤et, si au temps t, la valeur au marché du droit conditionnel X , notons-la X t ,
Preuve ! !
Tari…cation
est inférieure à V tφ , alors vendons à découvert le portefeuille φ t , et avec

Mesures Q une partie du montant reçu de cette vente, achetons au prix X t le droit
!
Marché conditionnel X . Avec l’autre partie du montant, V t φ X t , achetons
complet ! 0
Vt φ X t /S t parts du titre sans risque. Notre investissement initial est
Références
nul. À l’échéance, t = T , nous remboursons la vente à découvert du portefeuille à
Annexe
l’aide du droit conditionnel puisque, à cet instant, leurs valeurs au marché sont
égales. Il ne nous reste plus qu’à vendre les parts du titre sans risque a…n de
!
Vt φ Xt
réaliser un pro…t de S t0
S T0 .
Interprétation II
Introduction
Proposition 2.9
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 La proposition nous permet de déterminer, à l’aide de la


Théorème 2.7 mesure martingale, la valeur au marché du droit
Cor. p. 228 conditionnel X à tout instant puisque
Prop. 2.8

Prop. 2.9
Énoncé
la valeur au marché de X au temps t
Interprétation !
Preuve = Vt φ
Tari…cation
1 !
Mesures Q = βt Vt φ
Marché
βt
complet
1 Q
Références = E [ βT X jFt ] .
βt
Annexe
Preuve
Introduction
Proposition 2.9
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228

Prop. 2.8 ! h ! i
Prop. 2.9 βt Vt φ = EQ βT VT φ jFt
Énoncé
Interprétation
Preuve
par la proposition 2.8, page 230
Tari…cation = EQ [ βT X jFt ]
Mesures Q ! !
Marché
car φ engendre X donc VT φ = X .
complet

Références

Annexe
Autre approche
Introduction
Tari…cation d’un droit conditionnel de type européen
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7 Ce qui suit ne se retrouve pas tel quel dans l’article étudié.
Cor. p. 228 Cependant, cette autre approche permet de répondre à
Prop. 2.8 quelques questions non abordées dans l’article.
Prop. 2.9
Le corollaire de la page 228 nous montre comment obtenir
Tari…cation
Autre approche un prix pour les droits conditionnels accessibles. Qu’en
Mesures Q est-il des autres droits conditionnels, de ceux qui ne sont
Marché
complet
pas accessibles?
Références Le prix d’un droit conditionnel de type européen peut être
Annexe étudié sous deux angles : celui du vendeur et celui de
l’acheteur du droit conditionnel.
Point de vue du vendeur
Introduction
Tari…cation d’un droit conditionnel de type européen
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7 Le but premier du vendeur est d’être assuré que s’il investit le
Cor. p. 228
montant x obtenu lors de la vente du droit conditionnel X
Prop. 2.8
d’une façon adéquate, alors, à l’instant T où l’acheteur exerce
Prop. 2.9
son droit, il est en mesure de respecter son obligation, soit le
Tari…cation
Autre approche montant X . Le prix minimal acceptable pour le vendeur du
Mesures Q droit conditionnel X est donc
Marché
complet 9! ϕ 2 Φ telle que
xsup = inf x 0 .
Références
V !
0 ϕ = x et V ! ϕ
T X
Annexe
Point de vue de l’acheteur
Introduction
Tari…cation d’un droit conditionnel de type européen
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Si l’acheteur s’endette d’un montant x à l’instant t = 0 a…n
Théorème 2.7
d’acheter le droit conditionnel X , alors au moment T où il
Cor. p. 228
exercera son droit, il désire pouvoir s’acquitter de sa dette,
Prop. 2.8
c’est-à-dire qu’il doit exister une stratégie d’investissement
Prop. 2.9 ! !
Tari…cation auto…nancée φ telle que V0 φ = x et VT φ + X 0.
Autre approche
Ainsi le prix maximal que l’acheteur du droit conditionnel X est
Mesures Q

Marché
prêt à débourser est
complet
( ! )
Références 9 φ 2 Φ telle que
Annexe
xinf = sup x 0 ! ! .
V0 φ = x et VT φ + X 0
Théorème
Introduction
Tari…cation d’un droit conditionnel de type européen
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228

Prop. 2.8 Theorem


Prop. 2.9
Si le modèle de marché n’admet pas d’opportunité d’arbitrage,
Tari…cation
Autre approche alors, pour toute mesure martingale Q 2 P,
Mesures Q

Marché xinf EQ [ βT X ] xsup .


complet

Références

Annexe
Interprétation
Introduction
Tari…cation d’un droit conditionnel de type européen
La notation
Puisque le prix minimal acceptable pour le vendeur du
Prop. 2.6
droit conditionnel X , xsup , est toujours supérieur ou égal
Lemme p.228

Théorème 2.7
au prix maximal que l’acheteur du droit conditionnel X est
Cor. p. 228
prêt à débourser, xinf , il faut que
Prop. 2.8 xinf = EQ [ βT X ] = xsup
Prop. 2.9

Tari…cation
a…n que la transaction soit conclue sans qu’aucun des
Autre approche deux partis.n’endosse un risque.
Mesures Q
Or, s’il existe plusieurs mesures martingales, disons Q et
Marché
complet Q , il est possible que pour certains droits conditionnels
Références non accessibles, nous ayons
Annexe
EQ [ βT X ] < EQ [ βT X ] .
Dans ce cas, les deux parties ne peuvent s’entendre sur un
prix car
xinf EQ [ βT X ] < EQ [ βT X ] xsup .
Preuve - deuxième inégalité I
Introduction
Tari…cation d’un droit conditionnel de type européen
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 À montrer. EQ [ βT X ] xsup .


Théorème 2.7

Cor. p. 228 Choisissons arbitrairement

9!
Prop. 2.8
ϕ 2 Φ telle que
x0 2 x 0 ! .
ϕ = x et VT !
Prop. 2.9

Tari…cation
V0 ϕ X
Autre approche

Mesures Q Ce choix fait en sorte qu’il existe une stratégie !ϕ 2 Φ telle


Marché
complet
que V0 ! ϕ = x0 et VT ! ϕ X . Ainsi, en nous basant sur
Références
cette dernière inégalité, nous a¢ rmons que
Annexe
EQ [ βT X ] EQ βT VT !
ϕ . (13)
Preuve - deuxième inégalité II
Introduction
Tari…cation d’un droit conditionnel de type européen
La notation Le marché n’admettant pas l’arbitrage, le processus
Prop. 2.6
stochastique βV ! ϕ est une (Q, F) martingale (Harrison et
Lemme p.228
Pliska, 1981, proposition 2.8, p. 230). Par conséquent,
Théorème 2.7

Cor. p. 228
EQ βT VT !
ϕ = EQ β0 V0 !
ϕ = β0 x0 = x0 .
Prop. 2.8

Prop. 2.9 Par substitution dans l’inégalité (13), nous obtenons


Tari…cation
Autre approche

Mesures Q
EQ [ βT X ] x0 .
Marché
complet Puisque le choix de x0 était arbitraire, alors
Références

Annexe EQ [ βT X ]
9!
ϕ 2 Φ telle que V0 !ϕ = x0
inf x0 0 !
et VT ϕ X
= xsup .
Preuve - première inégalité I
Introduction
Tari…cation d’un droit conditionnel de type européen
La notation

Prop. 2.6 À montrer. xinf EQ [ β T X ]


Lemme p.228
Choisissons arbitrairement
Théorème 2.7
( ! )
Cor. p. 228
9 φ 2 Φ telle que
Prop. 2.8 x0 2 x 0 ! !
Prop. 2.9
V0 φ = x et VT φ + X 0
Tari…cation
!
Autre approche
établissant ainsi l’existence d’une stratégie admissible φ 2 Φ
Mesures Q
! !
Marché satisfaisant V0 φ = x0 et VT φ + X 0. Ainsi, étant
complet
donné que βT > 0,
Références

Annexe h ! i
0 EQ βT VT φ + XT
h ! i
= EQ βT VT φ + EQ [ βT X ] .
Preuve - première inégalité II
Introduction
Tari…cation d’un droit conditionnel de type européen
!
La notation Par ailleurs, puisque βV φ est une (Q, F) martingale,
Prop. 2.6
h ! i h ! i
Lemme p.228
EQ βT VT φ = EQ β0 V0 φ = β0 x0 = x0 .
Théorème 2.7

Cor. p. 228 Par conséquent,


Prop. 2.8 h ! i
Prop. 2.9 0 EQ βT VT φ + EQ [ βT X ] = x0 + EQ [ βT X ]
Tari…cation
Autre approche d’où
Mesures Q
EQ [ β T X ] x0 .
Marché
complet Puisque le choix de x0 était arbitraire,
Références

Annexe EQ [ β T X ]
( ! )
9 φ 2 Φ telle que
sup x0 0 ! !
V0 φ = x0 et VT φ + X 0
= xinf .
Mesures neutres au risque I
Introduction

La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
Pourquoi les mesures martingales sont-elles aussi appelées
Cor. p. 228
les mesures neutres au risque?
Prop. 2.8 Pour répondre à cette question, nous supposons que
Prop. 2.9 l’évolution du prix du titre sans risque est modélisée par un
Tari…cation processus prévisible. Cela n’est pas déraisonnable puisque,
Mesures Q
dans le cas des obligations, nous connaissons avec au
Marché
complet moins une période d’avance quel sera le prix d’une part.
Références En e¤et, comme les taux d’intérêt nous sont donnés au
Annexe moment de l’achat, nous pouvons prédire la valeur de
l’obligation.
Mesures neutres au risque II
Introduction
Pour n’importe lequel des K titres risqués, le rendement
La notation espéré de ce titre, sous une mesure martingale Q, est égal
Prop. 2.6 au rendement moyen du titre sans risque. En e¤et,
Lemme p.228 " # " #
Théorème 2.7 Q S tk S tk 1 Q βt S tk βt S tk 1
E =E (
Cor. p. 228 S tk 1 βt S tk 1
" " ## " #
Prop. 2.8 βt S tk βt S tk 1 EQ βt S tk βt S tk 1 jFt 1
= EQ EQ jFt 1 = EQ
Prop. 2.9 βt S tk 1 βt S tk 1
" #
Tari…cation
Q EQ βt S tk jFt 1 EQ βt S tk 1 jFt 1
= E
Mesures Q βt S tk 1
Marché " #
k βt S tk
complet βt 1 St 1 1
= EQ car βS k est une Q martingale.
Références βt S tk 1
2 1 1
3
Annexe 0
βt 1 βt S S t0
= EQ = EQ 4 t 1
1
5 car le facteur d’actualisation β =
t
βt
S t0
" #
Q S t0 S t0 1
= E .
S t0 1
Marché complet
Introduction

La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228
De…nition
Prop. 2.8 Un marché est dit complet s’il n’admet pas d’opportunité
Prop. 2.9 d’arbitrage et si tous les droits conditionnels sont accessibles.
Tari…cation

Mesures Q Theorem
Marché
complet Un marché est complet si et seulement s’il existe une unique
Preuve
Partie 1
mesure martingale.
Partie 2

Références

Annexe
Démonstration - Partie 1 I
Introduction
Marché complet
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7 Comme le marché est complet, il n’admet pas


Cor. p. 228 d’opportunité d’arbitrage. Par le théorème 2.7, nous
Prop. 2.8 concluons qu’il existe au moins une mesure martingale.
Prop. 2.9
Nous devons maintenant prouver qu’elle est unique.
Tari…cation

Mesures Q
Supposons qu’il en existe plusieurs et choisissons-en deux,
Marché
b arbitrairement. A…n d’établir l’unicité, il su¢ ra de
Q et Q,
complet
Preuve
montrer que
Partie 1
Partie 2
b (ω ) .
8ω 2 Ω, Q (ω ) = Q
Références

Annexe
Démonstration - Partie 1 II
Introduction
Marché complet
La notation

Prop. 2.6
Soit ω 2 Ω, un élément quelconque de l’ensemble
Lemme p.228
fondamental. Dé…nissons le droit conditionnel X par
Théorème 2.7
1
Cor. p. 228 X = Iω
βT
Prop. 2.8

Prop. 2.9
et π Q et π Qb représentent les systèmes de prix associés à Q et
Tari…cation
b respectivement.
Q
Mesures Q

Marché
Ainsi,
complet

π Q (X ) = EQ [ βT X ] (par la proposition 2.6)


Preuve
Partie 1
Partie 2
1
Références
= EQ βT Iω (par dé…nition de X )
Annexe βT
= EQ [Iω ]
= Q [ω ]
Démonstration - Partie 1 III
Introduction
Marché complet
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7
et, utilisant la même démarche, π Qb (X ) = Qb [ω ]
Cor. p. 228
Comme le marché est complet, le droit conditionnel X est
Prop. 2.8

Prop. 2.9
accessible et le corollaire de la page 228 implique alors que
Tari…cation

Mesures Q
π Q (X ) = π Qb (X ) (15)
Marché
complet d’où
Preuve
Partie 1 b [ω ] .
Q [ω ] = π Q (X ) = π Qb (X ) = Q
Partie 2

Références

Annexe
Démonstration - Partie 2 I
Introduction
Marché complet
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228
Nous voulons montrer que, dans un marché sans arbitrage,
Prop. 2.8

Prop. 2.9
s’il n’existe qu’une seule mesure martingale, alors tous les
Tari…cation
droits conditionnels sont accessibles.
Mesures Q Nous allons démontrer la contraposée, c’est-à-dire que si
Marché le marché n’admet pas d’opportunité d’arbitrage et qu’il
complet
Preuve est non complet, alors il existe au moins deux mesures
Partie 1
Partie 2 martingales.
Références

Annexe
Démonstration - Partie 2 II
Introduction
Marché complet
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228
Puisque le marché n’admet pas d’opportunité d’arbitrage,
Théorème 2.7
alors, par le théorème 2.7, nous savons qu’il existe au
Cor. p. 228
moins une mesure martingale que nous notons Q.
Prop. 2.8

Prop. 2.9 La proposition 2.6 indique que le système de prix associé à


Tari…cation Q se dé…nit, pour tout droit conditionnel X , de la façon
Mesures Q suivante:
Marché
complet
Preuve π Q [X ] = EQ [ βT X ]

Partie 1
Partie 2 = βT ( ω ) X ( ω ) Q ( ω ) .
Références ω 2Ω
Annexe
Démonstration - Partie 2 III
Introduction
Marché complet
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 De plus, comme le marché est non complet, alors il existe
Théorème 2.7 au moins un droit conditionnel non-accessible que nous
Cor. p. 228 nommons Y .
Prop. 2.8
Ce droit conditionnel Y ne fait pas partie du sous-espace
Prop. 2.9
vectoriel engendré par les variables aléatoires accessibles
Tari…cation

Mesures Q
puisqu’il n’existe pas de portefeuille admissible permettant
Marché
de répliquer le ‡ux monétaire engendré par Y
complet
Preuve (rappelons que toute combinaison linéaire …nie de variables
Partie 1
Partie 2
aléatoires accessibles est elle-même accessible à l’aide d’un
Références portefeuille composé de cette même combinaison linéaire
Annexe
des portefeuilles permettant d’atteindre chacune des
variables aléatoires individuellement).
Démonstration - Partie 2 IV
Introduction
Marché complet
La notation

Prop. 2.6
Nous pouvons donc construire (voir l’annexe) une variable
Lemme p.228 aléatoire Z telle que jZ j < 1, (1 + Z ) est un droit
Théorème 2.7 conditionnel non nul et, pour tout droit conditionnel
Cor. p. 228 accessible X ,
Prop. 2.8

Prop. 2.9 π (X (1 + Z )) = EQ [ βT X (1 + Z )]
Tari…cation = EQ [ βT X ] + EQ [ βT XZ ] = π (X ) .
Mesures Q | {z }
=0
Marché
complet
Preuve
Partie 1
b : X ! [0, ∞) par
Dé…nissons la fonction π
Partie 2

Références
b [X ] =
π ∑ βT (ω ) X (ω ) (1 + Z (ω )) Q (ω ) = π (X (1 + Z )) .
ω 2Ω
Annexe
b est un système de prix cohérent puisqu’il satisfait les
π
trois points de la dé…nition.
Démonstration - Partie 2 V
Introduction
Marché complet
La notation 1 Premièrement
Prop. 2.6
b [X ] = 0 ,
π ∑ βT (ω )X (ω ) (1 + Z (ω ))Q (ω ) = 0. , π (X ) = 0
| {z }| {z }
Lemme p.228 ω 2Ω | {z }
>0 >0 >0
Théorème 2.7

Cor. p. 228 2 Deuxièment, pour toutes constantes non négatives a et b


Prop. 2.8 et pour tous droits conditionnels X1 et X2 ,
Prop. 2.9

Tari…cation
b [aX1 + bX2 ]
π
Mesures Q = ∑ βT (ω ) (aX1 (ω ) + bX2 (ω )) (1 + Z (ω )) Q (ω )
Marché ω 2Ω
complet
Preuve
= ab b (X2 ) .
π (X1 ) + b π
Partie 1
Partie 2
3 Troisièmement,
Références
! ! !
Annexe
b VT
π φ = π VT φ = V0 φ
!
car VT φ est un droit conditionnel accessible et π est
cohérent.
Démonstration - Partie 2 VI
Introduction
Marché complet
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7 b est un système de prix di¤érent de π car


Or π
Cor. p. 228

Prop. 2.8 b [IZ >0 ]


π π (IZ >0 )
Prop. 2.9
= E [ βT IZ >0 (1 + Z )]
Q
EQ [ βT IZ >0 ]
Tari…cation

Mesures Q
= EQ [ βT IZ >0 Z ] > 0.
Marché
complet Puisqu’il existe plus d’un système de prix, alors, par la
Preuve
Partie 1 proposition 2.6, nous pouvons construire plus d’une
Partie 2

Références
mesure martingale.
Annexe
Références
Introduction

La notation FRIEDMAN, Avner (1982). Fundations of Modern


Prop. 2.6 Analysis, Dover, New York.
Lemme p.228
HARRISON, J. Micheal et PLISKA, Stanley R. (1981).
Théorème 2.7
”Martingales and Stochastic Integrals in the Theory of
Cor. p. 228
Continuous Trading”, Stochastic Processes and their
Prop. 2.8

Prop. 2.9
Applications, vol. 11, no 3, pages 215-260.
Tari…cation LAMBERTON, Damien et LAPEYRE, Bernard (1991).
Mesures Q Introduction au calcul stochastique appliqué à la …nance,
Marché Mathématiques & Applications, ellipses-édition Marketing,
complet

Références
Paris.
Annexe LEROUX, Pierre (1983). Algèbre linéaire, une approche
matricielle, Modulo éditeur, Outremont.
TELSER, Lester G. et GRAVES, Robert L. (1972).
Functionnal Analysis in Mathematical Economics, The
University of Chicago Press, Chicago.
Rappels d’algèbre linéaire I
Introduction
Annexe
La notation

Prop. 2.6
De…nition
Lemme p.228 Un espace vectoriel sur le corps R des nombres réels est un
Théorème 2.7 ensemble V tel que pour tout u, v , w 2 V et pour tout
Cor. p. 228 a, b 2 R,
Prop. 2.8

Prop. 2.9 1 u + v 2 V (fermeture sur l’addition)


Tari…cation 2 au 2 V (fermeture sur la multiplication par un scalaire)
Mesures Q 3 u + v = v + u (commutativité)
Marché 4 u + (v + w ) = (u + v ) + w (associativité)
complet
5 V possède un élément remarquable, noté 0, tel que
Références
u + 0 = 0 + u = u (élément neutre de l’addition)
Annexe
Rappel d’algèbre 6 u + ( 1)u = 0 (( 1)u, noté u, est l’opposé de u)
linéaire
Proposition
(marché
7 1u = u (unitarité)
complet)
8 a (u + v ) = au + av (distributivité)
9 (a + b )u = au + bu (distributivité)

10 (ab )u = a (bu ) (associativité)


Rappels d’algèbre linéaire II
Introduction
Annexe
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9 Les éléments d’un espace vectoriel sont nommés vecteurs. Un
Tari…cation sous-espace vectoriel de V est un sous-ensemble U de V qui
Mesures Q est lui-même un espace vectoriel (Leroux, p. 165-166).
Marché
complet

Références

Annexe
Rappel d’algèbre
linéaire
Proposition
(marché
complet)
Rappels d’algèbre linéaire III
Introduction
Annexe
La notation De…nition
Prop. 2.6
Soit V , un espace vectoriel sur le corps R des nombres réels.
Lemme p.228
Un produit scalaire sur V est une fonction, notée
Théorème 2.7

V !R
Cor. p. 228
h , i:V
Prop. 2.8

Prop. 2.9
qui est symétrique, bilinéaire et dé…nie positive, c’est-à-dire
0 0
telle que, pour tout u, u , v , v 2 V et c 2 R, on ait :
Tari…cation

Mesures Q

Marché 1 hu, v i = hv , u i (symétrie)


complet
2 hcu, v i = c hu, v i = hu, cv i (bilinéarité)
Références D 0
E D 0 E
Annexe 3 u +u ,v = hu, v i + u , v (bilinéarité)
Rappel d’algèbre D 0
E D 0
E
linéaire
Proposition
4 u, v + v = hu, v i + u, v (bilinéarité)
(marché
complet) 5 hu, u i 0 (positivité)
6 hu, u i = 0 , u = 0 (positivité)

(Leroux, p. 328).
Rappels d’algèbre linéaire IV
Introduction
Annexe
La notation

Prop. 2.6 De…nition


Lemme p.228
On appelle espace euclidien, un espace vectoriel, sur le corps
Théorème 2.7
R des nombres réels, muni d’un produit scalaire (Leroux, p.
Cor. p. 228
329).
Prop. 2.8

Prop. 2.9 Supposons maintenant que notre ensemble fondamental Ω ne


Tari…cation comporte que n éléments.
Mesures Q
Soit X , une variable aléatoire construite sur l’espace probabilisé
Marché
complet …ltré (Ω, F , P). Nous pouvons considérer X comme étant un
Références point dans Rn puisque
Annexe
Rappel d’algèbre
linéaire (X (ω 1 ) , ..., X (ω n )) 2 Rn
Proposition
(marché
complet)
Soit V , l’ensemble des variables aléatoires construites sur
l’espace probabilisé …ltré (Ω, F , P).
Rappels d’algèbre linéaire V
Introduction
Annexe
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 Theorem


Théorème 2.7
L’ensemble V des variables aléatoires construites sur l’espace
Cor. p. 228
probabilisé (Ω, F , P) est un espace vectoriel.
Prop. 2.8

Prop. 2.9
Preuve du théorème. V est fermé sur l’addition car la somme
Tari…cation
de deux variables aléatoires est une variable aléatoire. V est
Mesures Q
aussi fermé sur la multiplication par un scalaire puisque si U est
Marché
complet une variable aléatoire et a un nombre réel, alors aU est une
Références variable aléatoire. Il est aussi aisé de véri…er les huit autres
Annexe conditions de la dé…nition d’un espace vectoriel. Par exemple,
Rappel d’algèbre
linéaire
Proposition
0 est la variable aléatoire qui prend toujours la valeur 0,
(marché
complet) quelque soit l’état du monde ω i .
Rappels d’algèbre linéaire VI
Introduction
Annexe
La notation

Prop. 2.6 Theorem


Lemme p.228
L’espérance est un produit scalaire sur V .
Théorème 2.7
0 0
Cor. p. 228 Preuve du théorème. Soit U, U , V , V 2 V des variables
Prop. 2.8 aléatoires et c 2 R.
Prop. 2.9

Tari…cation EP [UV ] = EP [VU ] (symétrie)


Mesures Q EP [cUV ] = cEP [UV ] =
[UcV ] EP (bilinéarité)
Marché h 0
i h 0 i
complet EP U + U V = EP [UV ] + EP U V
Références h 0
i h 0
i (bilinéarité)
Annexe EP U V + V = EP [UV ] + EP UV
Rappel d’algèbre
linéaire
EP [UU ] = EP U 2 0
Proposition
(positivité)
EP [UU ] = EP U 2 = 0 , U = 0
(marché
complet)
Rappels d’algèbre linéaire VII
Introduction
Annexe
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228

Prop. 2.8 Corollary


Prop. 2.9 Corollaire. L’ensemble V des variables aléatoires construites
Tari…cation
sur l’espace probabilisé …ltré (Ω, F , P) muni de l’espérance
Mesures Q
EP [ ] est un espace euclidien lorsque Ω ne possède qu’un
Marché
complet nombre …ni d’éléments.
Références

Annexe
Rappel d’algèbre
linéaire
Proposition
(marché
complet)
Rappels d’algèbre linéaire VIII
Introduction
Annexe
La notation

Prop. 2.6

Lemme p.228 De…nition


Théorème 2.7 Soit V un espace euclidien et u et v deux éléments de V . La
Cor. p. 228 distance d (u, v ) entre les vecteurs u et v est dé…nie par
Prop. 2.8
q
Prop. 2.9
d (u, v ) = hu v , u v i
Tari…cation

Mesures Q
(Leroux, p. 329).
Marché
complet Dans l’exemple qui nous occupe, la distance entre deux
Références variables aléatoires est
Annexe
q r h i
Rappel d’algèbre
linéaire
Proposition
d (U, V ) = hU V , U V i = EP (U V )2 .
(marché
complet)
Rappels d’algèbre linéaire - Marché
Introduction

La notation
complet I
Prop. 2.6
Annexe
Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228

Prop. 2.8

Prop. 2.9
Theorem
Tari…cation Proposition. Soit V un espace euclidien, v un vecteur de V et
Mesures Q U un sous-espace vectoriel de V . Il existe un élément u de U
Marché tel que v u est orthogonal à U c’est-à-dire que
complet

Références
8u 2 U, hv u , u i = 0.
Annexe
Rappel d’algèbre
linéaire
Proposition
(marché
complet)
Rappels d’algèbre linéaire - Marché
Introduction

La notation
complet II
Prop. 2.6
Annexe
Lemme p.228

Théorème 2.7 Démonstration de la proposition. Le vecteur u en question


Cor. p. 228 est celui qui minimise la distance entre le vecteur v et le
Prop. 2.8 sous-espace U, c’est-à-dire que
Prop. 2.9

Tari…cation d (u , v ) = min d (u, v ).


u 2U
Mesures Q

Marché
complet
Notons qu’il faudrait démontrer l’existence d’un tel u . Cela
Références est fait au théorème 9.5, p.334 de Leroux.
Annexe Soit u, un vecteur quelconque de U. Si u = 0 alors nous avons
Rappel d’algèbre
linéaire évidemment
Proposition
(marché
complet)
hv u , u i = hv u , 0i = 0.
Rappels d’algèbre linéaire - Marché
Introduction

La notation
complet III
Prop. 2.6
Annexe
Nous supposerons donc que u 6= 0. Pour tout nombre réel c,
Lemme p.228
cu + u 2 U de sorte que
Théorème 2.7

Cor. p. 228
d (u , v ) = min d (u, v ) d (cu + u , v ).
Prop. 2.8 u 2U
Prop. 2.9

Tari…cation
En prenant le carré, nous obtenons
Mesures Q

Marché
hu v, u vi
complet 2
= (d (u , v ))
Références

Annexe (d (cu + u , v ))2


Rappel d’algèbre
linéaire
Proposition
= hcu + u v , cu + u vi
(marché
complet) = hcu, cu + u v i + hu v , cu + u vi
= hcu, cu i + hcu, u v i + hu v , cu i + hu v, u vi
2
= c hu, u i + 2c hu v , u i + hu v, u vi
Rappels d’algèbre linéaire - Marché
Introduction

La notation
complet IV
Prop. 2.6
Annexe
Lemme p.228 donc
Théorème 2.7
0 c 2 hu, u i + 2c hu v , ui .
Cor. p. 228

Prop. 2.8 Comme u 6= 0, hu, u i > 0. Posons donc


Prop. 2.9

Tari…cation hu v , ui
c= .
Mesures Q hu, u i
Marché
complet En substituant dans l’inégalité, nous obtenons
Références
2
Annexe hu v , ui hu v , ui
Rappel d’algèbre
linéaire
0 hu, u i + 2 hu v , ui
Proposition hu, u i hu, u i
(marché
complet)
hu v , u i2
= 0.
hu, u i
Rappels d’algèbre linéaire - Marché
Introduction

La notation
complet V
Prop. 2.6
Annexe
Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228

Prop. 2.8 Il en découle que


Prop. 2.9
hu v , u i2
Tari…cation =0
hu, u i
Mesures Q

Marché d’où hu v , u i = 0. Mais u étant choisi arbitrairement dans


complet

Références
le sous-espace U, nous avons que
Annexe
hu v , u i = hv u , u i = 0 pour tout u 2 U.
Rappel d’algèbre
linéaire
Proposition
(marché
complet)
Rappels d’algèbre linéaire - Marché
Introduction

La notation
complet VI
Prop. 2.6
Annexe
Lemme p.228

Théorème 2.7

Cor. p. 228

Prop. 2.8 Appliquons maintenant ce résultat à notre cas. Soit U , un


Prop. 2.9 sous-espace vectoriel de V et V une variable aléatoire de V . Il
Tari…cation existe une variable aléatoire U de U telle que
Mesures Q

Marché
complet
EP [(V U ) U ] = 0 pour tout U 2 U .
Références

Annexe
En particulier, si V 2
/ U , la variable aléatoire V U 6= 0.
Rappel d’algèbre
linéaire
Proposition
(marché
complet)

Vous aimerez peut-être aussi