Vous êtes sur la page 1sur 5

Nom Prénom

Classe
Lycée Jean Perrin

Appréhender son espace de vie : design d’objet

Pour faire suite à mon dossier de première qui abordait le thème


de la danse, je choisis d’orienter mon dossier de terminale sur le
design d’objet.
Le thème de la danse m’a permis de découvrir une multitude de
facettes de cette activité. Parmi toutes ces facettes je retiens
le thème de la danse africaine comme source d’inspiration pour
créer un siège.

Chaise n°14 Michael Thonet Chaise congolaise en bois, cuir Chaise de Pierre Legrain vers 1924.
de 1859. Hêtre et cannage. et clous en laiton. Art Déco d’inspiration africaine.
Certainement la chaise la plus
vendue au monde.

1
Le siège que je souhaite créer sera destiné aux
personnes aimant la culture africaine et l’originalité.
Exemples de formes
La fabrication sera artisanale, car conçue pour une
petite diffusion de qualité.
Le siège peut être un tabouret, une chaise, un fauteuil,
une chaise longue…
Les formes de mon siège s’inspireront des postures
des danses africaines.
Les matériaux seront de préférence d’origine africaine
ou utilisé de façon significative en Afrique.
Les couleurs évoqueront la nature et l’Afrique.

Sculpture et bijou africain

Exemples de postures simplifiés de danse africaines. Exemples de tissus Wax

Exemples de matériaux

Statue en bois avec clous - Congo

Bracelets africains en laiton


Quelques bois africains : Douka, acajou, Sapelli, moabi Perles (verre, métal, graines, coquillages) Cuivre et bois

2
Pour ma première expérimentation, je choisis
d’imaginer un fauteuil dont des silhouettes de
danseurs serviront à la fois de pieds et d’accotoirs.

Le dossier évoquera un djembé, instrument africain


traditionnel par excellence.

Les décorations seront constituées de cuivres et de


perles pour accentuer l’esprit festif du fauteuil.

3
Pour ma deuxième expérimentation, je choisis de
présenter un fauteuil relax.

La structure massive est en douka, bois d’Afrique


rouge et très dense.

Cet aspect massif est en opposition avec la légèreté


des danseurs traités en insert de cuivre.

4
Pour la réalisation finale, je choisis une piste plus
originale pour la création d’une chaise.

Je conserve l’idée de ma première expérimentation où


des danseurs servent de pieds et où figure un djembé,
Je conserve de ma deuxième expérimentation l’idée
d’accumulation de danseur et de points de contacts.

La structure est en acier soudé et l’assise en cuir.

Le dossier donne la dynamique évoquant la diffusion


du son du djembé.

Les sangles évoquent un xylophone comme il en existe


plusieurs variantes en Afrique, tel que l’amadinda en
Ouganda, ou le marimba du Bantou.