Vous êtes sur la page 1sur 66

Projet de fin d’étude

SOUS LE THEME

LE MARKETING DIGITAL À L’ÈRE DE LA CRISE


DU COVID-19

Réaliser par : encadrée par : Mr .ABRIANE Ahmed

- Soukaina MAZOUZ
- Fatima CHAMMAR
- Brahim SAADANI

Année universitaire : 2021/2022

1
Sommaire
Dédicace
Remerciements
Résumé /Abstract
Première partie : Revue littérature et état de l’art

Chapitre 1 : Le marketing digital

1- Marketing digital : histoire, évolution et définition

a. L’histoire et l’évolution du marketing digital


b. Définition du marketing digital
c. Le marketing mix à l’ère digitale
2- Les domaines et les stratégies du marketing digital

a. Les domaines du marketing digital


b. Stratégies du marketing digital
c. Le rôle du marketing digital
3- Les tendances et les nouveaux outils indispensables en marketing digital

4- le comportement du consommateur

a) Le consommateur virtuel : les attentes et les exigences.


b) le marketing digital a-t-il modifié le comportement du consommateur 
c) Les facteurs influençant le comportement du consommateur sur le web

Chapitre 2 : le marketing en période de crise

1- Définition, origines et évolution d’une crise

a. Définition
b. L’apparition d’une crise
c. Evolution des crises
2- Le marketing de crise

a. Définition du marketing de crise


b. L’importance du marketing en période de crise
c. Les conseils pour survivre

Deuxième partie : étude empirique

Chapitre 1 : Méthodologie de recherche

Chapitre 2 : Discussion de résultats

3
DEDICACE

A NOS PARENTS

Nous vous dédions ce projet de fin d’étude en témoignage de notre reconnaissance pour tous les
sacrifices consentis à notre éducation et pour le soutien tant moral que matériel que vous nous
avez apporté

A NOS SOEURES ET FRERES

Pour la complicité qui nous unit toujours que vous trouviez ici l’expression de sentiments et nos
souhaits de bonheur et de réussite les plus sincères

A NOS FAMILLES

A tous nos amis (es) et à tous ceux qui nous sont chers
REMERCIEMENT
Tout d’abord, nous remercions le Dieu, notre créateur de nos avoir donné les forces, la
volonté et le courage afin d’accomplir ce travail modeste.
La réalisation de ce travail n'est pas seulement le fruit de nos propres efforts, mais
aussi les efforts de bien de personnes à qui nous exprimons nos vifs remerciements.
Nous exprimons nos remerciements à tous les professeurs de l’université Ibn Zohr qui
ont contribué à notre formation plus spécialement nous adressons le grand remerciement à
notre encadreur Mr, ABRIANE AHMED qui a accepté de diriger ce travail et nous
promulguer des critiques et conseils constructifs et ses dirigés du début à la fin de ce travail.
Nous souhaitons exprimer notre gratitude à Mr. ABRIANE AHMED pour avoir faire
de lecteur notre recherche, aller l’examiner et ils peuvent évaluer cette mémoire. Nous vous
remercions pour l’intérêt que vous avez porté à ce travail et pour vos précieux conseils et
remarques. Nous avons eu l’honneur d’être parmi vos élèves et de bénéficier de votre riche
enseignement Vos qualités pédagogiques et humaines sont pour nous un modèle.
Votre gentillesse, et votre disponibilité permanente ont toujours suscité nos
admirations.
Finalement, nous tenons à exprimer notre profonde gratitude à nos familles qui nous
ont toujours soutenues et à tout ce qui de près ou de loin auraient contribué à la réalisation de
ce mémoire.
RESUME
La présente étude s’est penchée sur l’impact du marketing digital sur le comportement du
consommateur marocain. Par conséquent, l’étude vise à étudier cette influence à partir des objectifs
suivants : Détecter et analyser le comportement du consommateur pendant la période de covid-19 , Pour
réaliser cette recherche, nous avons réalisé un type d’étude, Une étude quantitative qui semble
nécessaire afin d’identifier l’influence de marketing digital sur le comportement du consommateur.

ABSTRACT
This study has looked at the impact of digital marketing on the behavior of Morocco consumers.
Therefore, the study aims to study This influence from the Following objectives : Detect and analyze
consumer behavior during the period of covid-19, To carry out this research, we carried out a type of
study, A quantitative study that seems necessary to identify the influence of digital marketing on
consumer behavior.
Introduction générale

De nos jour, L'utilisation de l’internet et la croissance de l’utilisation des outils


digitaux sont très répandues, cette évolution posse les entreprises à solliciter de
nouvelles plateformes pour communiquer avec les clients. Les méthodes traditionnelles
de communication ne peuvent répondre à cette conjoncture. Et pour cette raison les
entreprises doivent changer leur stratégie marketing ancienne par une nouvelle stratégie
marketing digital ;

Le marketing digital représente l’ensemble des techniques pour créer la


communication d’une entreprise aves les consommateurs pour acquérir, fidéliser et
promouvoir des produits en ligne.

Par ailleurs, Le marketing digital est l’application de la technologie numérique


interactive dans les activités de marketing moderne axées sur le client, on peut le
considérer comme une nouvelle plate-forme de communication avec les clients, il
comprend de nombreux outils tels que le site Web, les liens sponsorisés et la publicité
en ligne, les réseaux sociaux et les blogs, ainsi le mobile, qui est lui-même une nouvelle
révolution dans le monde de la communication ; et grâce à l'évolution constante des
technologies numériques, le nombre d'internautes ne cesse aussi d’évoluer , les
statistiques faites par des agences et par des sites spécialisés dans les études de marché
nous ont montré le potentiel de ces outils et les formidables opportunités qu’ils offrent
aux entreprises. (ZIDANE & OUNIS, 2017).1

Le consommateur actuel est un consommateur connecté, exigé, attentif et plus


s’informé. Le consommateur exige veut profiter de bonnes affaires, attend un service de
qualité et entre en contact avec l’entreprise au moment où il en a envie. Il est capable de
connaître les prix, caractéristiques et fonctionnalités des produits, de comparer les
offres, stocks, services et points de vente des distributeurs à tout moment.

ZIDANE, K. , OUNIS,A., [2017], « le marketing digital comme un nouvel outil de


1

communication multi canal a l’ère de web2.0 : tendance et chiffres » ‫ المحاسبیة‬،‫مجلة الدراسات المالیة‬
20, ‫واإلداریة العدد الثامن ـ دیسمبر‬, P82-83
Les outils digitaux y a une influence sur le mode de vie du consommateur,
chaque responsable du marketing cherche à connaitre les besoin et les désirs de
consommateur.

Aujourd’hui c’est très facile avec les réseaux sociaux, les sites web et les
plateformes, ces outils permettent à l’entreprise promouvoir leur produit en ligne. Avec
des nouvelles technologies le marketing digital reste plus efficace que dans le passer,
car les responsables de marketing utilisent des manières plus avancées pour séduire le
consommateur et influencer sur leur comportement d’achat en ligne.

Problématique de recherche :
Le consommateur est confiné, passer au numérique aujourd'hui n'est plus une option,
maisun impératif. Si ce levier était déjà important pour l'entreprise, il continue de croître face
à la crise Les gens sont plus susceptibles de rester à la maison et d'éviter d'aller dans les
magasins et les lieux publics, les consommateurs passent donc plus de temps sur les réseaux
sociaux et enligne. Il est donc temps de mettre le marketing digital à l'honneur et d'augmenter
sa visibilité numérique. Les gens passent plus de temps sur les réseaux et une campagne de
marketingd’influenceserameilleure.Ilaugmenteraletauxd'engagementmalgrélacriseetconvertira
denouveaux clients pour maintenir une croissance stable. Ce qui nous a poussés de traiter
comme problématique: Dans quelle mesure le marketing digital peut-il influencé sur le
comportement du consommateur pendant la période de crise ? »

Plan de recherche :

A cet effet pour réaliser ce travail on va suivre le plan suivant :

 La première partie de ce présent travail va faire l’objet de présentation


de la revue de littérature et l’état de l’art du Marketing digital et son
impact sur le comportement du consommateur, comme nous allons
étudier ce terme en période de crise de covid-19.

 En effet, dans la deuxième partie permettra à travers une étude


empirique de découvrir le sujet au niveau pratique, de se confirmer
par rapport à la revue de littérature et d’apporter des réponses
synthétiques à la problématique.
Première partie :
Revue littérature et état
de l’art
Chapitre1 : Le marketing digital
Avec la propagation de la mondialisation, le marketing a aussi pris de l’ampleur tout
en innovant, et développant sa façon d’étudier et planifier les matché.

1) Marketing digital : histoire, évolution et définition


Le marketing, et depuis son apparition a passé des plusieurs phases importantes

a) L’histoire et l’évolution du marketing digital

L’essor du marketing digital est fortement corrélé au développement d’internet. Dès


lors, les notions de marketing sur internet, webmarketing et marketing digital se confondent
dans la littérature. Il existe cependant des subtiles différences que certains auteurs ont essayé
d’expliciter.

Le Financial Times Lexicon définit le marketing digital comme : « le marketing de


produits et de services en utilisant des canaux digitaux pour atteindre le consommateur. Le
marketing digital s’étend au-delà du marketing internet pour inclure des canaux qui ne
requièrent pas l’utilisation d’internet. Il inclut les téléphones mobiles (SMS et MMS), le
marketing des médias sociaux, la publicité display, le marketing par moteur de recherche et
toute autre forme de média digital»2.

Laurent Florès adopte à peu près la même définition et estime que le marketing digital
est: «la promotion de marques et produit sur près des consommateurs, grâce à l’utilisation de
l’ensemble de médias et points de contacts digitaux». Elle précise également que le marketing
digital va au-delà du marketing internet, il va au-delà puisqu’il s’affranchit du seul point
décontract Internet pour l’ensemble des médias dits digitaux, en incluant par exemple le
mobile(SMS ou application) ou la télévision interactive, comme canal de communication.
L’auteur conclut sa définition en mettant l’accent sur l’aspect relationnel du marketing digital
affirmant que : « l’expression marketing digital tente de regrouper l’ensemble des outils
interactifs digitaux au service du marketeur pour promouvoir des produits et services tout en
cherchant à développer des relations plus directes et personnalisées avec le consommateur.

2
REMY, M., CLAIRE, G . [2019], «Le Grand Livre Du Marketing : tendances, outils et
stratégies » 1ère édition Dunod
Selon le Digital Marketing Institutes ou ligne elle aussi il a dimension relationnelle du
marketing digital. Elle présente le marketing digital comme : «l’utilisation des technologies
digitales pour créer une communication intégrée, ciblée et mesurable qui contribuera à
l’acquisition et à la rétention des consommateurs tout en construisant des relations plus en
profondeur avec eux.

Les schémas de commercialisation se sont en général toujours adaptés à chaque média.


Dans le même temps, des nouvelles formes de marketing se sont développées avec les
nouveaux canaux de communication en ligne, comme les réseaux sociaux. Une classification
approximative des étapes de développement du marketing en ligne peut se baser sur les
dénominations Web 1.0 et Web 2.0. Avec le Web 1.0, les newsletters et le marketing de
référencement se sont surtout développés, alors que dans le cadre du Web2.0, on a
essentiellement vu le marketing des réseaux sociaux ou le blog-marketing prendre une place de
plus en plus importante. Aujourd'hui, le sous-formes du marketing de contenu ou de
recommandation jouent un rôle important. Dans le domaine de l'automatisation des réservations
publicitaires.

Simply learn, une entreprise pionnière dans le domaine de l’éducation en ligne, a réalisé
une infographie sur l’évolution et l’histoire du marketing digital. Voici quelques dates que j’ai
choisies pour illustrer l’historique digital du marketing :

- 1990: Le terme Marketing digital a été utilisé pour la première fois.

- 1998: La naissance de Google. Microsoft a lancé le moteur de recherche MSN et


Yahoo a porté la recherche sur le marché du web.

- 2001: Première campagne de marketing mobile (Universel Music).

- 2009: Google lance les résultats des moteurs de recherche en temps réel.

- 2014:Le mobile dépasse le PC au niveau de l’utilisation d’Internet.

 2015:Une hausse de l’analyse prédictive, des technologies portables et du


marketing de contenu.
 2017: L’application de l’intelligence artificielle dans l’engagement et l’entretien
des clients, la montée des dépenses publicitaires pour atteindre plus de consommateurs.

b) Définition du marketing digital

Le marketing digital désigne tous les techniques marketings utilisés sur des supports et
canaux digitaux pour promouvoir des produits et services. Dans le marketing digital ressort une
notion essentielle, l’interactivité3.

Le marketing digital désigne en réalité l’ensemble des pratiques dont le but est de
promouvoir une entreprise, de capter et de gagner de nouveaux clients via différents supports
numériques:

Les réseaux sociaux

- Le SEO: référencement naturel sur les moteurs de recherche

- Le SMO: référencement naturel sur les plates-formes social média

- Inbound marketing: content marketing, newsletters…

- Le Big Data: l’exploitation des donnés désinternâtes

- Le marketing local: annonces publicitaires géo localisée sur les moteurs de recherche

Toutefois, il convient d’éclaircir, avant d’entamer ce chapitre, la confusion existante


entre des termes qui relèvent du marketing digital:

 Marketing ou marketing digital : ensemble des activités marketing d’une


organisation réalisées via les canaux numériques (site Web, e- mail, réseaux sociaux, mobile,
TV connectée...).

 Marketing Internet : ensemble des activités marketing d’une organisation


réalisées via le canal Internet : Internet = Web + e-mail + newsgroup + FTP (protocole de
communication destiné à l’échange de fichiers).

 Marketing Web : ensemble des activités marketing d’une organisation


réalisées sur le Web.

3
https://www.journalducm.com/dictionnaire-marketing/marketing-digital , consulte le 14 /06/ 2017
Figure 2 : Marketing digital, Marketing internet et Marketing

c) Le marketing mix à l’ère digitale

Parler de l’évolution du marketing traditionnel vers le marketing à l’ère digitale passe


inévitablement par l’évocation du marketing-mix, les 4P qui définissent votre stratégie
marketing à travers le prisme du Produit, de la politique de Prix, de la distribution (Place) et de
la communication (Promotion). Le marketing digital vient considérablement enrichir cette grille
de lecture, ces 4P ne sont nullement remis en cause mais complétés4.

Dans cette section nous allons essayer d’explorer les changements les plus marquants.
Le produit : Avec l’avènement d’internet, le produit se doit plus que jamais de
répondre aux attentes des consommateurs et sur tout de tenir la promesse qu’il revendique. Une
promesse non tenue pourrait ruiner l’avenir de la marque vu la vitesse à laquelle un
mécontentement se propage sur le web. Inversement un produit respectant sa promesse bénéfice
du capital sympathie des internautes et d’une communauté engagée.
Le prix : Internet permet de comparer les prix facilement, le marché évolue donc vers
un marché de compétition pure et parfaite. A fine contourner cela, les entreprises ont essayé au
début de se différencier grâce aux prix. Cette technique a rapidement montré ses limites, les
marges s’érodant continuellement. En ce qui concernées techniques de pricing, trois principales
méthodes se distinguent :
Le pricing goutte à goutte : consiste à afficher un prix sans certains bénéfices, le
consommateur séduit par le prix procède au processus d’achat qui demande plusieurs clicks.
Avant de confirmer son acquisition, le prix réel incluant tous les bénéfices (livraison par

4
Remy,M , Gallic,C ,[2018], «. Le grand livre de marketing digital», Dunod
exemple) est affiché. L’acheteur ayant investi du temps dans le processus se trouve contraint,
psychologiquement, à continuer son achat. Cette méthode doit sa dénomination à l’affichage
progressif des prix.

Le pricing à la référence : comme son nom l’indique consiste à comparer le prix


affiché avec le prix du même article avant une promotion pour créer un sentiment d’urgence
avec la compétition.
Le pricing via des offres groupées : consiste pour sa part à proposer des lots de
produits différents rendant ainsi la détermination du prix unitaire réel de l’article difficile.
La distribution : Grâce à internet, le marché qui s’ouvre aux entreprises peut être
qualifié de global. Les barrières géographiques sont abolies et il suffit d’un transporteur pour
atteindre les cinq continents. La démocratisation des Smartphones rend la limite entre l’achat en
ligne et l’achat dans le magasin encore plus flou, la pratique de showrooming se répandant de
plus en plus. Les magasins se doivent donc d’assurer aux consommateurs une expérience de
shopping unique et trouver le juste milieu entre stratégie marketing en lignée stratégie
marketing offline.
La promotion: La promotion sur internet devrait être une prolongation des activités de
promotion offline et ce à travers une stratégie marketing intégrée. Les activités de promotion
sur internet bénéficient de la traçabilité qu’assure cette technologie et donc d’un degré de
mesure plus poussé que celles dites traditionnelles. La communication sur internet permet
également plus de liberté puisqu’elle s’affranchit des formats traditionnels (spot de trente
seconde, insertion presse) pour des formats plus créatifs tels que les miniséries ou en coreles
bandes dessinées.
People: Internet permet une grande interactivité entre une marque et ses consommateurs
qui peuvent dialoguer avec elle. Les communautés constituées au tourdes marques permettent
de partager des informations, d’échanger des expériences et de formuler des commentaires. Les
consommateurs participent ainsi à la création de l’histoire de la marque. De nouveaux enjeux et
tendance s’émergent petit à petit.

2) Les domaines et les stratégies du marketing digital


Parmi les principaux domaines de marketing digital on trouve :
L’e-mail marketing : Il peut être utilisé pour construire une relation avec des clients
existants -servant ainsi à leur rétention ou des clients potentiels contribuant ainsi aux efforts de
prospection.
Figure 2 : Exemple d’Email marketing

Source : un exemple d’un mail reçu par l’entreprise Jumia Maroc

La publicité en ligne : Les efforts déployés pour mettre en à vantunsite webdans les
résultats de recherche naturels peuvent mettre du temps pour être visibles. Dès lors, on pourrait
utiliser la publicité en ligne pour promouvoir un site web donné. Bien évidemment, la publicité
en ligne en sert pas qu’à communiquer autour des sites web mais est utilisée pour mettre en
avant tout service ou produit d’une organisation. Elle a pour objectif de générer du trafic,
d’augmenter les ventes ou d’améliorer la notoriété d’une marque.

On distingue deux principaux types de publicité sen ligne:


La publicité dite display et la publicité dite search:

Le premier type est une publicité sous forme de bannière qui apparaît dans les portails
fréquentés par la cible. La publicité search est pour sa part, comme son nom l’indique, une
publicité rattachée aux résultats affichés par les moteurs de recherche. Elle repose sur l’achat de
mots clés qui, lorsqu’ils figurent dans une requête, donnent lieu à une publicité en haut des
résultats. Les deux types de publicités peuvent être extrêmement ciblés car elles permettent de
déterminer à l’avance la cible qui sera exposée à la publicité et ce en faisant varier des
paramètres tel que la ville, l’âge ou encore le sexe. En ce qui concerne la rétribution de
l’annonceur deux systèmes sont utilisés:

Le paiement par impression souvent calculé par rapport à mille impressions ou le


paiement par click.
La publicité display : est souvent considérée comme intrusive alors que la publicité
search est plus discrète. La tendance actuellement est aux publicités interactives qui permet
tente d’engager le consommateur et se montrent donc moins intrusives.

Figure 3 : Exemple d’une publicité display

Source: http://dahkin.ma/

L’affiliation sur internet :

L'affiliation-commerce est une technique de marketing/distribution rémunérée à la


performance qui est propre à Internet. Il s'agit du principe par lequel un site marchand ou à
vocation commerciale propose à un réseau de sites ou d'individus (sites
éditoriaux,comparateurs,influenceurs,...) de promouvoir ses produit sous es services par le biais
de bandeaux ou de liens textes pouvant être présent sur des pages web ou des publications
sociales5.

Figure 4 : L’affiliation sur internet

5
SCHRID, F., VAILLANT, R. , Montaigu, » «. Le marketing digital : développer sa stratégie à l’ère
numérique» - 2ème édition Le Paris
Le marketing social:

Notion du marketing social peut recouvrir deux significations différentes selon son
contexte d’usage. Initialement, le marketing social désigne des actions marketing ayant pour but
de promouvoir des causes sociales ou d’intérêt général.

Figure 5 : Le marketing social

Source:https://www.definitions-marketing.com/definition/affiliation/

Marketing mobile : Le marketing mobile regroupe l’ensemble des techniques du


marketing basé sur l’utilisation des terminaux mobiles dont notamment Et principalement le
Smartphone.

Stratégies du marketing digital


Toute stratégie devrait comporter un test pour vérifier et la capacité de rester flexible et
dynamique dans un média qui change et des changements comme le font les comportements des
utilisateurs. Si l'on définit la stratégie comme " un plan d'action destiné à atteindre un résultat
particulier ", le résultat souhaité d'une stratégie de marketing digital serait aligné sur votre
stratégie de marketing digital. Les objectifs ou les défis globaux de l'organisation en matière
d'affaires et de développement de la marque6.

Toute stratégie du marketing digital passe obligatoirement par une phase d’analyse et de
définition d’objectifs clairs.

Une analyse interne vous permettra de mettre à jour vos forces et faiblesses mais
également de dégager les opportunités à saisir selon la matrice SWOT (Strenghts,
Weaknesses,Opportunities, Threats). Ce modèle vous permettra de procéder à un état des lieux
de votre marque sur le web, d'effectuer une veille concurrentielle et une étude de marché. Mais
il est tout aussi primordial de définir les objectifs que vos actions devront atteindre. Des
objectifs tels que : augmentation du trafic du site, génération de leader, développement des
ventes, gain de part de marché, amélioration de la visibilité et de la notoriété de la marque... La
méthode la plus performante à ce jour est la méthode SMART : Spécifique - Mesurable -
Atteignable -Réaliste Et temporellement défini.
Figure 6 : Méthode smart

Source: http://archipelcm.canalblog.com/archives/2019/11/01/37756085.html

6
The Minds, R. S.[2013], «eMarketing: The essential guide to marketing in a digital world». Quirk:
Quirk Education Pty (Ltd).
Le content marketing, le social media et le SEO devront être en totale adéquation avec
ses attentes et ses besoins en termes de contenu, mais aussi par rapport à son profil, ses
habitudes de consommation...

Concevoir un plan d’actions :

Une stratégie de marketing digital s'articule autour de 3 catégories d'actions à


soigneusement définir :

Paid media : qui rassemble tous les leviers marketing payant pour atteindre et toucher
votre audience, comme par exemple, la publicité ciblée Google Adwords, les Facebooks Ad,
l’affiliation...

Owned media : regroupant les actifs que vous possédez, tel que votre site, votre blog,
vos offres de contenus, livre blanc...

Earned media : qui vous permet de toucher votre cible de façon organique, sans payer,
viandes médias "partagés", que vous ne possédez pas en somme ; tel que les réseaux sociaux, le
SEO, les mentions vous concernant sur d'autres sites...

figure 7: paid media owned media earned

source: https://www.creerentreprise.fr/methode-smart-objectif/
Le rôle du marketing digital

Pour comprendre le rôle et les enjeux du marketing digital ou e-marketing, il faut


d’abord comprendre ce qu’il englobe. Trop souvent restreint au domaine d’internet, le
marketing digital concerne toutes les technologies digitales : ordinateurs, tablettes,
Smartphones, jeux vidéo, bornes interactives, etc.
Le marketing digital est un domaine regroupant de nombreuses sous-catégories ayant
chacune leurs spécificités et leurs domaines d’applications. Lorsque l’on parle de référencement
naturel ou payant, on fait par exemple référence au contenu rédactionnel d’un site, tandis que le
SMO sera lui consacré aux applications mobiles.

Bien que très divers, chaque catégorie du marketing digital a pour but :

- D’améliorer la visibilité et le trafic d’une marque.


- D’améliorer l’image, la réputation d’une marque.
- D’augmenter son chiffre d’affaires.
De nombreuses entreprises ont ainsi compris l’enjeu majeur d’une transition digitale
dans leur stratégie marketing : présence sur les réseaux sociaux, création de contenus, web
analyse, etc. De nombreux outils permettent aujourd’hui de mettre en place facilement des
stratégies de marketing digitales efficaces.

Même si le monde informatique et digital est inconnu d’un chef d’entreprise, il peut se
former rapidement et facilement grâce à des MOOC (Massive Open Online Courses), des
formations permettant d’acquérir de nouvelles compétences en marketing digital.

3) Les tendances et Les nouveaux outils indispensables en


marketing digital

Avec les technologies et évolutions de comportements de, nouveaux outils marketing


sont apparus 

a) Les nouveaux outils indispensables en marketing digital

i) Publish de Buffer :

Publish est l’outil de Buffer qui vous permet de programmer vos publications sur tous
vos réseaux sociaux dans une seule et même plateforme. Buffer est d’ailleurs l’un de soute ils
web favoris parce qu’il est extrêmement simple d’utilisation. Et en plus, il n’est pas limité des
toutes n versions gratuite (contrairement à ses concurrents).
Grâce à Buffer, vous pouvez programmer vos contenus des mois à l’avance, à l’heure
que vous le souhaite
Figure 8 : Publish de buffer 

Source : https://daniloduchesnes.com/blog/outils-marketing-digital/

ii) Uber suggest :

Après Buffer, ubersugg et est le 2eme outil favori et l’un des plus utiles. C’est l’outil
ultime pour le content marketing et le SEO et Il est entièrement gratuit (pour l’instant). À la
base, il avait une seule fonctionnalité : trouver des mots clés de longue traine à partir d’un mot
clé.
Par exemple, si je recherche le mot clé « marketing digital », Ubersugg est va me
suggérer plusieurs mots clés de longue traine comme:
 Marketing digital master

 Marketing digital formation

 Marketing digital définition


Figure 9 : ubersuggest

Source: https://daniloduchesnes.com/blog/outils-marketing-digital/
iii) Active Campaign:

Vous rêvez d’envoyer des emails à des milliers de personnes en quelques clics ou
envoyer automatiquement un email selon une action spécifique sur votre site?
Active Campaign est l’outil idéal pour réaliser votre rêve.

Si on le compare à l’une des solutions les plus connues sur le marché, MailChimp, c’est
vrai qu’Active Campaign fera hésiter de nombreux marketeurs.
Mail Chimpa l’avantage de proposer une interface plus «jolie», plus simple d’utilisation
et qui coûte moins cher ! MailChimp propose d’ailleurs une utilisation gratuite jusqu’à 2000
contacts. L’inverse, Active Campaign est beaucoup moins joli, bien plus complexe et plus Mail
Chimp est plus simple d’utilisation c’est vrai, mais il est beaucoup moins efficace qu’Active
Campaign.
Mail Chimp est moins cher c’est vrai, mais il contient bien moins de fonctionnalités.
Figure 10 : Active campaign

Source : https://daniloduchesnes.com/blog/outils-marketing-digital/

iv) Buzzsumo :
Je vous ai parlé d’Ubersuggest qui vous permet d’analyser la stratégie SEO de vos
concurrents et découvrir des idées de contenu à partir d’un mot clé.
Ce n’est pas toujours suffisant pour élaborer une stratégie de contenu. Les réseaux
sociaux ont aussi de l’importance. Un contenu qui fonctionne bien sur Google peut ne pas
connaître le même succès sur les réseaux sociaux, et l’inverse est vrai aussi.

Buz sumoestun peule Google des contenus partagés sur les réseaux sociaux. Principe est
simple. Vous tapez un mot clé (ex. : « publicité Facebook ») et Buzzsumo vous renvoie les
articles les plus partagés qui contiennent ce mot clé.
Figure 11 : buzzsumo

Source : https://daniloduchesnes.com/blog/outils-marketing-digital/

v) Google Analytics :
Google Analytics est un outil sous-évalué car il est entièrement gratuit. Pourtant, les
informations que vous y trouverez ont beaucoup de valeur.

Si vous n’êtes pas familier avec Google Analytics, rassurez-vous, il est très simple à
prendre en main. Concrètement, il vous servira à analyser tout ce qu’il se passe sur votre site
web, notamment:

- Les personnes qui visitent votre site web

- Leur comportement sur votre site web

- Comment elles sont arrivées sur votre site web

- Les pages les plus visitées

- Les pages qui offrent le plus de conversions


Figure 12 : Google analytics

source: https://daniloduchesnes.com/blog/outils-marketing-digital/

vi) SEMrush :
Actuellement, SEMrush est probablement le meilleur outil d’analyse concurrentielle sur
le marché. En tout cas, c’est la réputation que SEMrush s’est faite au fil des années.
Je vous ai déjà parlé d’Ubersuggest qui offre des possibilités assez poussées pour
analyser la stratégie SEO d’une entreprise, mais ce n’est rien par rapport à ce que
SEMrushperm et de faire.

SEMrush permet bien évidemment de découvrir en un coup d’œil trafic, les mots clés,
les backlinkset les pages les plus visitées de vos concurrents (comme Ubersuggest).
Cependant, il permet aussi de découvrir les annonces payantes sur Google d’un
concurrent, aussi bien sur les earchnetwork (annonces textuelles en haut des résultats de
recherche) que le display (bannières).

vii) Canva

Canva est peut- être l’outil le plus simple pour créer de belles illustrations pour les
réseaux sociaux. Canva propose un plan gratuit qui est largement suffisant pour démarrer.
Utilisé par les community managers pour réaliser des visuels pour les réseaux sociaux, Canva
permet aussi de créer des couvertures d’évènements, des documents (ex.:ebooks,CV)et d’autres
choses encore.
viii) Lead Pages :
Si vous vendez des services et que vous souhaitez les mettre en avant, vous aurez besoin
de landing pages.
Une landing page est une page qui a pour but de présenter un produit, un service ou
même une offre gratuite et sur la quelle une seule action est possible, comme:

- Remplirunformulaire

- S’inscrire

- TéléchargeruneApp

- Essayer gratuitement un logicielSaas.

Créer une telle page n’est pas aisé, surtout si vous ne savez pas coder. C’est là
qu’intervient LeadPages.
LeadPages est un outil qui vous permet de créer des landingpages assez facilement et
qui ne requière aucune compétence technique.
C’est l’un des outils les plus utilisés par les blogueurs, coachs ou experts parce qu’il
permet de créer des pages qui ont un rendu à la fois visuellement attrayant et professionnel.
La fonctionnalité qui attire pour ce logiciel, c’est sans aucun doute les centaines de
modèles de landingpages prédéfinis et optimisés pour les conversions pour tout type d’objectif
ou busines.

b) Les tendances du marketing digital

A notre époque où la publicité s’est banalisée, les consommateurs sont devenus quasi
menti sensibles aux campagnes de communication traditionnelles.
Ils en connaissent plus ou moins les règles et exercent un regard critique sur les
entreprises, les marques et leurs discours. Le marketing et la publicité ont dû séré inventer pour
réussir à attirer à nouveau l’intérêt, par l’intermédiaire, entre autre, du marketing alternatif qui
fait appel à des formes de communications non conventionnelles : e-marketing, bouche à
oreille, Street marketing, marketing viral, et le buzz marketing.
 La bouche-à-oreille version internet

Aujourd’hui, ce comportement connaît un regain d’intérêt de puisqu’on a découvert


qu’ils ‘adaptait parfaitement à une stratégie de diffusion par internet, au point de devenir une
véritable technique de marketing.

Devenue véritable arme des marqueteurs, cette technique permet, en donnant l’illusion
de la spontanéité, de propager un message auprès d’une cible prédéfinie qui se fera le relais
auprès des personnes partageant leurs centres d’intérêt.
Les phénomènes ayant influencé le développement du buzz marketing sont les suivants :

Ses principales caractéristiques sont qu’il est :

Moins coûteux, et ciblés.


Propose une offre personnalisée.
Susciter le désir, la curiosité ou l’amusement.

 Les atouts :

Mais qu’apporte concrètement la propagation rapide de cette manière ? C’est un moyen


pour l’entreprise qui l’utilise de:
Développer sa visibilité
Améliorer sa notoriété
Augmenter ses ventes
Communiquer rapidement
C’est juste un ciblage efficace des personnes à toucher pour leur transmettre le bon
message au bon moment et les transformer ainsi en ambassadeurs des marques, produits ou
services.

c) le comportement du consommateur
Le Maroc est un pays musulman en voie de développement culturellement
riche et diversifié, où chaque région possède ses propres particularités. Cet état des
lieux, fait que toute entreprise désirant pénétrer ce marché, doit impérativement tenir
compte de toutes spécificités socioculturelles. Pour bien s’adapter au marché
marocain, il est primordial d’analyser et de comprendre les comportements d’achats
des consommateurs marocains.

i) Le consommateur virtuel : les attentes et les exigences

Définition du consommateur virtuelle :


Le consommateur virtuel ou ce que nous appelle aussi acheteur en ligne, un client
virtuel ou un e-acheteur7.
Consommateur virtuel est toute individu ayant effectué une action d’achat directement sur un
site web ou indirectement dans une boutique réelle suite à une étude d’informations relatives à
cet achat sur le web. Donc le e-consommateur ce ne sont de personne réelle mais il utilise le
web pour achète et pour voir des informations.

Les nouvelles attentes et les exigences  :


La nouvelle manière de consommer des marocains et les nouveaux moyens de
communication disponibles au Maroc obligent les entreprises à s’initier au marketing digital
pour répondre à des nouvelles attentes, exigence.
Tout d’abord le client Il attend que la relation soit personnalisée, que l’entreprise tienne
compte de qui il est, son profil, ses préférences, ses habitudes. L’entreprise doit donc prendre
puis utiliser ces informations pour adapter réellement la relation à chaque client. Aussi la
protection et de valorisation de leurs donnes personnelles.
Le client est demande d’une communication fluide est simple pour se renseigner ou
accéder à un service, aussi il attend un maximum de la proximité dans la relation d’un dialogue
direct et personnel, il souhaite avoir ce qu’il veut tout de suite, à un effort moindre pour
transformer l’achat. Nouvelles attentes dans la relation client mais aussi nouvelles exigences
pour l’entreprise8.
La relation client 3.0 doit être cohérente dans ses dimensions on life et on line.
L’entreprise doit s’assure que l’expérience client reste satisfaisante quel que soit le canal
7
https://www.definitions-marketing.com/definition/realite-virtuelle/ consulte le 03/05/2017
8
http://antoinesimen.centerblog.net
utiliser. En parallèle, la relation doit être homogène de l’avant –vente à l’après-vente. Même si
les canaux diffèrent, le client ne doit pas ressentir d’écart important quant à l’attention que lui
porte l’entreprise.
De même, la relation client doit être ininterrompue et s’effectuer en temps réel.

ii) le marketing digital a-t-il modifié le comportement du


consommateur 

Le numérique change tout : le loisir, le travail, la communication et la façon dont nous


consommons et achetons. La transformation digitale a donné du pouvoir au consommateur, et
les différents changements en matière de savoir, de communication et de technologie poussent
les fondements et les exemples classiques du marketing et le pousse à devenir un marketing
de dialogue, oriente vers un client qui n’est plus captif, mais de plus en plus zappeur.

Pendant les dernières années, le monde a connu nombreux changements, évolutions et


événements. Les conséquences, l’impact et l’influence ont examiné la plupart des domaines,
et l’homme, avec son mode et son style de vie, son comportement, ses habitudes et ses
attentes, n’a pas échappé à cet impact et il a été influence d’une manière ou d’une autre, et
l’impact a concerné plusieurs niveaux et dimensions, en tant que consommateur, il faut dire
que l’homme a généreusement change de comportement. La globalisation des marchés, la
concurrence et l’amélioration technologique, la digitalisation du parcours client et bien
d’autres facteurs, on fait, qu’aujourd’hui le comportement du consommateur, n’est plus ce
qu’il était. Le démarrage du web 2.0 et l’arrivée des medias et réseaux sociaux ont changé
ainsi beaucoup de objets en marketing, discipline qui se veut comme une fonction qui doit
permettre à l’organisation d’acquérir un avantage concurrentiel durable, grâce à une relation
profitable et sur le long terme avec les clients, et sur la base de la valeur du produit ou le
service propose. Ou l’image introduit des fois plus que l’utilité du produit9.

Actuellement, le consommateur a la possibilité d’interagir avec l’entreprise. La


consommation est devenue bilatérale et interactive, elle ne va plus que de l’entreprise vers le
client, mais ce dernier a aussi la possibilité de répondre, de réagir, de parler, d’exprimer un
avis, un jugement ou une insatisfaction. Le consommateur d’aujourd’hui est de plus en plus

9
STEPHANE,T., [2021], «L’Inbound Marketing- Attirer, conquérir et enchanter le client à l’ère du
digital», Edition Dunod
informe, grâce aux renseignements disponibles sur le web et d’autres supports, à la tribune
que lui donne l’accès aux réseaux et aux communautés virtuelles, il a le pouvoir de nuire à la
réputation d’une entreprise ou d’une marque, il a le pouvoir de donner des recommandations,
des prescriptions(Buzz, bouche à oreille électronique, les commentaires sur face book et
autres réseaux) et d’influencer les décisions de ceux qui font partie de son entourage, et qui
peuvent lui faire confiance plus que n’importe quel autre message à caractère publicitaire.

Il est aussi important d’informer que le départ des technologies de l’information et de


la communication a changé la façon dont les gens communiquent et aussi leurs modes de vie
et d’interactions avec les autres. Au moment de la robotisation, des objets connectes, de la
digitalisation, et des réseaux sociaux, nous participons à l’apparition d’un individu
(consommateur) matérialiste qui se construit grâce à sa consommation, dans un contexte le
consommateur actuel fait partie des tribus, caractérisées par l’instabilité et elles sont moins
accessibles que le segment10.

L’acheteur des périodes modernes veut qu’on produit pour lui, avec lui, il veut être un
Co créateur, qu’il soit écouté et que son avis soit pris en considération, il est devenu
imprévisible, caméléon et à la recherche d’émotions et de nouvelles expériences. Il s’agit d’un
nouveau consommateur qui demande, et qui veut tout, tout de suite et sans attente, il veut
qu’on lui parle, qu’on l’informe et qu’on répond à ces questions et qu’on le traite d’une
manière personnalisée. Grace aux différents moyens de communication interactive et un
dialogue, ils deviennent eux-mêmes des medias, et ils génèrent aussi une masse importante
d’informations qu’il convient de gérer de structurer pour les comprendre.

Dans cette situation, il serait légitime de dire que les rapports entre le marketing et les
consommateurs ont changé, et l’approche actuelle de marketing pousse à une remise en
question des modèles classiques du marketing et certitudes passées notamment la vision du
comportement du consommateur.

iii) Les facteurs influençant le comportement du consommateur sur


le web

10
https://www.journaldunet.com/ consulte le
Le consommateur est avant tout un individu, doté de sentiments, d’opinions,
ayant des besoins, des motivations et des freins. C’est pour cela que les chercheurs en
marketing ont essayé de construire un modèle sur le comportement du consommateur
en sélectionnant les variables qui l’influence11.
Nous pouvons citer trois groupes des facteurs qui influencent le comportement du
consommateur :
- le marketing mix.
- Les facteurs internes.
- Les facteurs externes.

Le marketing mix
Dans cette catégorie concerne les 4P :
- L’impact du produit sur la décision d'achat.
- L’effet du prix.
- L’effet de la distribution.
- L'effet de la promotion

Les facteurs internes  :

 Dans l’ensemble, il existe parfois de telles relations entre ces différentes variables
qu’il est alors quasi impossible de préciser à quel moment une variable se termine et l’autre
commence12.
Ce sont des variables qui influencent et contrôlent le processus interne de décision du
consommateur.
Les besoins : correspondent les exigences physiques et psychologiques qui ont né à
travers d’un sentiment de manque, de privation de quelque chose qui est nécessaire à la vie,
quelle qu’en soit la raison.
La motivation : l’ensemble des facteurs et des sentiments qui incitent l’individu à
faire quelque chose ou à agir d’une certaine manière.
Les motivations peuvent être classées en trois catégories.
Les motivations hédonistes : ce sont des pulsions d’achat qui trouvent leur origine
dans les besoins de faire plaisir.

11
https://www.hrimag.com/Les-facteurs-qui-influencent-le-comportement-des-consommateurs consulte
le 9/O7/ 2020
12
Les motivations oblatives : c’est le désir de faire plaisir aux autres, et particulièrement
les proches (fêtes, anniversaires, équipement de la maison …). Il peut s’agir d’un achat
cadeau ou d’un achat partagé (équipement, voyage…).
Les motivations d’auto expression : C’est la volonté de réaliser quelque chose pour
soi-même, autrement dit, c’est le désir de s’affirmer dans la vie (création, estime,
accomplissement …..).

La personnalité : L’ensemble des caractéristiques qui distinguent l’individu aux autres,


sa manière de sentir, de penser, d’agir et réagir dans des situations concrètes.

Les facteurs externes  :

Les facteurs internes ne peuvent s’expliquer uniquement le comportement de


consommateur car l’individu est influencé par son environnement.
Les facteurs externes influençant le comportement du consommateur sont13 :
Les influences familiales : Le comportement d'un acheteur peut influencer par les
déférents membres de sa famille. Dans sa famille, peut acquérir certaines attitudes envers
la religion, la politique ou l'économie
Les influences sociales : il s’agit tous les contacts que le consommateur a avec
d’autres personnes. Les influences sociales peuvent par exemple naitre des rencontres
d’origine professionnelles, des influences religieuses, de l’endroit où le consommateur habite,
et aussi de l’école
Les influences économiques : correspond les contraintes dans lesquelles se trouve le
consommateur du fait de sa situation financières, autrement dit ce sont les contraintes de
revenu.
Les influences culturelles : correspond l’ensemble des connaissances, des principes,
des croyances, qui prévalent dans une société.
 Les facteurs externes ne peuvent être séparés des facteurs internes.
Les influences de l’environnement ont un poids sur chaque décision prise par le
consommateur. Celui-ci n’a pas un comportement strictement séquentiel. Le consommateur
n’a en premier lieu une attitude ou une perception d’un produit suivie d’une influence de
facteurs externes. En réalité, l’environnement influence immédiatement les décisions initiales.

GUICHARD, D. VANTHEEM, R., [2004], « comportement de consommateur et


13

d’acheteur », BREAL
Bref, le marketing digital est outil qui permet de faciliter, soit l’accédé à
l’information, soit d’effectuer des achats et des ventes aisément et en toute sécurité. Il
permet aussi d’établir une relation entre deux partie, permettant de satisfaire in ou
plusieurs besoin.
Chapitre2 : le marketing digital en période de crise
Le marketing, et depuis son apparition a montré leur efficacité lors des crises, en effet,
avec le monde digital tout est semblé simple, dans ce chapitre, on va essayer d’écalure
l’importance du marketing digital en période des crises.

1- Définition, origines et évolution d’une crise

« c’est avec les crises qu’on grandit et persiste », du fait, que les crises nous montres
les vulnérabilités, et les défaillances qu’on devraient corriger.

a) Définition

Pour Patrick La gadec une crise est «une situation où de multiples organisations, aux
prise s avec des problèmes critiques, soumises à de fortes pressions externes, d’âpres tensions
internes, se trouvent brutalement et pour une longue période, sur le devant de la scène,
projetées les unes contre les autres…le tout dans une société de communication de masse,
c'est-à-dire en direct avec l’assurance de faire la « une » des informations radio diffusées,
télévisées, écrites sur une longue période14

b) L’apparition d’une crise

Une origine Interne:


Les crises d’origine interne sont celles qui frappent le plus fréquemment une
entreprise, car elles touchent directement «le cœur». Mais ce sont pourtant celles qui
sont le moins médiatisées.
Il peut s’agir d’une crise d’adaptation. Des événements extérieurs peuvent lui
imposer des restructurations déstabilisantes, suite par exemple à un rachat par un autre
groupe, à des fusions, à des ventes de parties de l’entreprise par les administrateurs etc.
Toutefois, ce type de crise ne peut pas être du fait essentiel de l’entreprise.
Ce peut être également une crise d’organisation. La notion d’organisation
comprend à la fois la structure et le management de l’entreprise. Des indicateurs
spécifiques peuvent détecter les entreprises vulnérables :

14
LAGADEC, P . , [1984], » « le risque technologique et la situation de crise », annales
des Mines
Excès de centralisation du pouvoir, circuits relationnels de l’entreprise
irrationnels, système d’information interne insuffisant, problèmes liés à la
transmission du pouvoir etc.
La crise de cohérence est une crise qui peut porter atteinte à la culture qui sert
de cadre déréférence, et elle peut donc peut porter également atteinte aux actions.
Cette crise n’est perceptible qu’au bout de quelques années, du fait de l’accumulation
de dysfonctionnements, d’habitudes néfastes prises et inchangées etc. Le fait que
chaque unité de l’entreprise tende à privilégier ses propres objectifs et ses propres
relations, le cloisonnement, l’inaccessibilité de certaines informations, la carencée
communication etc. Peuvent être source d’incohérence.

Un autre type de crise d’origine interne peut venir de ses propres employés.
Ils’agit de :
La crise de motivation.

Elle peut revêtir deux formes :


- La rupture du contrat psychologique tacite avec l’entreprise

- Le basculement du système de pertinence des individus

Une origine externe:

Il arrive parfois que l’entreprise subisse des événements extérieurs à son


détriment. Ces événements imprévisibles peuvent générer une crise dans la mesure où
ils détruisent une partie de l’identité, des structures de l’entreprise altérant ainsi l’image
de l’entreprise auprès des consommateurs. Si l’entreprise n’est que victime de cette
crise, elle se doit de communiquer sur son état face à cette crise. C’est dans ce cas que
l’on peut estimer la réactivité d’une entreprise en matière de communication : répondre
vite et bien face à l’imprévu. En matière d’événements extérieurs, on peut citer les
agressions criminelles (sabotage, attentats, terrorisme, espionnage industriel…), les
catastrophes naturelles (incendies, inondations…), l’apparition d’un produit de
substitution, le boycott, etc.

Les intempéries climatiques sont les principaux facteurs de crise pour certaines
entreprises, comme par exemple la SNCF.
En 2002, malgré la prévision de température très basse en hiver dans certaines
régions, des transes sont retrouvés bloqués pendant plusieurs jours à cause de la neige
et des caténaires gelés. L’inertie de la SNCF était flagrante, dans la mesure où Météo
France avait lancé un bulletin d’alerte. La SNCF, quant à elle, a largement expliqué
quelles températures étaient tellement basses et les conditions tellement mauvaises que
tout le dispositif prévu en pareille circonstance était inefficace.

Nous pouvons également donner l’exemple de la société Cofiroute. En janvier 2003,


près de 15000 automobilistes se sont retrouvés bloqués pendant 24h, au niveau du péage de
Saint Arnoult. Les fortes chutes de neige et le retour de vacances ont provoqué une paralysie
totale de la circulation. Les moyens déployés par la préfecture ainsi que l’arrivée des
pompiers et gendarmes n’ont pas calmé la colère des automobilistes (en majorité des familles
avec enfants et personnes âgées).

Le cas particulier des rumeurs et légendes urbaines :

Ces sources de crises sont plus difficiles à affronter car soient elles sont
créées de toutes pièces (c’est le cas des rumeurs), soit elles appartiennent à un
imaginaire collectif (ce sont les légendes urbaines). Dans les deux cas, elles font
appel à des éléments subjectifs, à la psychologie des gens, à des domaines ambigus
et instables, comme les mythes, les légendes, l’imaginaire etc.

Les rumeurs prennent les dirigeants au dépourvu, car elles n’ont pas
d’origines identifiées. Partant de l’adage disant qu’« il n’y a pas de fumée sans feu »,
le public accorde souvent un semblant de vérité à des propos où des faits qui n’ont
aucune raison, en fin de compte, d’être suspects.

On peut citer comme exemple, la mésaventure d’un commerçant en


Martinique, accusé à tort, d’avoir mis de la chair humaine dans ses pâtés salés (sorte
de petit spités encroûte).
L’affaire, jugée en 1981, mit au grand jour l’origine de la rumeur : elle
émanait d’un traiteur concurrent, moins bien placé sur le marché.

On n’oubliera pas non plus la rumeur, qui a couru pendant plusieurs mois, et
qui supposait qu’Isabelle Adjani était atteinte du sida. Cette dernière a été obligée,
de venir au journal de 20H sur TF1, pour démentir et montrer qu’elle était en
parfaite santé15.

Les légendes urbaines sont des récits incontrôlables sur un événement, qui
se propagent oralement dans un groupe, et dont l’auteur est anonyme. Elles se
déforment au fil des relais et leur contenu s’appauvrit. Les légendes urbaines,
peuvent se transmettre de génération en génération et ont pour but d’effrayer les
populations. Elles contiennent une part de superstition et de paranoïa et se
nourrissent de la crédulité des gens.

Les rumeurs et légendes sont des éléments à surveiller de près, car les
conséquences peuvent être très négatives, soit sur l’image de l’entreprise, au sens
large, soit en termes de perte de chiffres d’affaires.

c) Evolution des crises

Un environnement mouvementé :

L’environnement des entreprises bouge de plus en plus ; toute entreprise,


petite ou grande, est susceptible d’être touchée par une crise. Quel que soit le secteur
d’activité, c’est un phénomène qui peut atteindre n’importe quel type d’organisation
de plus, des éléments nouveaux permettent de comprendre pourquoi les crises
s’accélèrent :

L’évolution et la complexité technologique : les organisations sont plus


fragiles qu’auparavant: centrales nucléaires, raffineries, laboratoires pharmaceutiques
etc. Notre société invente des nouveaux procédés, met au point des nouvelles
matières premières. L’énergie nucléaire, les OGM (Organisme Génétiquement
Modifié) cristallisent les peurs des individus, et cela d’autant plus que les effets sont
souvent in visibles (un nuage radioactif ne se voit pas).
La complexité technologie passe également par l’organisation en réseau qui
renforce le risque de détournement de données, desdites etc.
L’influence et le rôle des médias : nous vivons dans une société
d’information, voire de sur information. Plus nombreux, plus libres, les médias
recherchent l’opportunité d’audience, l’exclusivité et le scoop.

15
https://mbamci.com/coronavirus-strategie-marketing-digitale/ consulté le 18/05/2020
La sensibilité à l’environnement accrue : la vision d’oiseaux mazoutés, de
jets d’effluents toxiques insupportent de plus en plus les français
Le pouvoir du monde associatif: il est devenu un facteur aggravant. Les
associations de protection de l’environnement, (comme Greenpeace) et de défense
des consommateurs, renforcent encore d’avantage les relations conflictuelles, et
arrivent à transformer certains éléments en crises majeures.

L’arrivée d’Internet : ce média mérite une double attention : en effet, il peut


être créateur de crise (en lançant de fausses informations, des rumeurs, en créant des
sites « Agressifs » de contestation etc.). Il peut également accélérer les crises
existantes : la rapidité de diffusion de l’information amplifie ce phénomène. Les
forums d’actions militantes, les sites dédiés au détournement des messages etc.
La mondialisation: guerre économique, rivalités entre entreprises, tentatives
de déstabilisation: tout est possible pour jeter le discrédit sur ses concurrents.

La communication devient une arme commerciale, attaquer l’image « corpo


rate » est concevable, en tant de guerre économique. La crise d’un rival est une
opportunité formidable de s’emparer de ses clients et de ses parts démarchés.

On peut dire que les crises s’accélèrent et changent de nature : auparavant, la


crise était assimilée à un simple accident, facilement gérable par une volonté
managériale, et une bonne expertise. Aujourd’hui, la transversalité des problèmes, la
multiplicité des acteurs, l’influence des médias et la rapidité de diffusion de
l’information rendent les crises beaucoup plus complexes.

2- Le marketing de crise
a- Définition du marketing de crise

Le concept de marketing de crise fait référence à une démarche de création,


d'adaptation ou de suppression des actions de marketing entreprises pour faire face à une
crise. Le concept de marketing de crise peut s'appliquer à une crise spécifique à l'entreprise
considérée ou à un contexte de crise sectorielle ou globale16.

16
https://www.definitions-marketing.com/definition/marketing-de-crise/ consulte le 23/10/2020
Le marketing de crise est la nécessité de développer des stratégies de gestion
des crises et d'intégrer des approches de gestion de crise dans la stratégie d'entreprise.
Il indique également que la capacité de coordonner le marketing de crise est un
élément fondamental de la bonne gouvernance, car il teste la capacité
organisationnelle à fournir les réponses appropriées au bon moment afin de protéger
leurs parties prenantes et leurs entreprises et également d'atténuer l'impact des
situations de crise. Marketing de crise- En temps de crise, le marché est volatil, le
comportement des consommateurs est inattendu et l'entreprise, en général, fera face à
des fluctuations soudaines. Par conséquent, évaluez le scénario de marché actuel et
prédisez le comportement du marché à court et à long terme et planifiez vos activités
de marketing.

b- L’importance du marketing en période de crise

En cas de crise, il peut être intéressant de se demander en quoi cette période


peut devenir une opportunité pour l’entreprise.

La crise peut être l’occasion de développer de nouveaux outils stratégiques et


de retravailler sur les outils déjà existants. Dans cette période troublée, il ne faut pas
hésiter à prendre le temps de développer sa force de frappe avec des méthodes
nouvelles plus performantes. Cette crise doit permettre d’aller de l’avant, et même de
remettre en question le fonctionnement de l’entreprise. Cette réflexion entraîne
toujours l’émergence d’idées nouvelles qui peuvent véritablement favoriser
l’innovation.

Les entreprises qui continuent à innover en période de crise en ressortent en


position de forcée n’ont pas perdu leur avantage concurrentiel. Même dans la
difficulté, il est important de maintenir des efforts marketing qui représentent des
investissements pour soutenir son potentiel de croissance à long terme.
Même lorsque l’économie est instable, il y a toujours des gens qui
s’organisent pour rester actifs. Ne coupez pas votre marketing, c’est une grave
erreur. Vous devez faire du marketing en tout temps, ceux qui ont plus de succès
sont toujours actifs et plus particulièrement lors des périodes creuses.
Mais attention, il ne s’agit pas de dépenser tout votre budget en marketing. Il
faut simplement optimisez votre investissement de façon intelligente pour obtenir les
meilleurs résultats possibles.
Organisez bien votre temps et vos ressources, Vous devez connaître ce qui
donne des résultats et ce qui ne fonctionne pas Par exemple17 :

- Appelez vos meilleurs clients : Ils peuvent aussi traverser une période
creuse, offrez-leurs des solutions adaptées.
- Campagnes de courriel: Envoyez un bulletin deux fois par mois pour
fidéliser.
- Cherchez des prospects : Passez au moins une heure par jour à la recherche
de nouveaux clients.
- Créez des alliances stratégiques : Faites une liste d’entreprises avec
lesquelles vous pourriez vous associer, celles qui complémentent votre offre
des services.
- Médias Sociaux : Restez actif, utile et positif. Parlez de la réussite de vos clients
(savourent avez lapé mission). Participez à la conversation.
- Site web : Vérifiez que votre offre de services y est communiquée de façon claire et
simple.
- Utilisez la calculatrice : Faites une analyse exhaustive de ce que vous investissez et
des résultats que vous obtenez. Adaptez votre stratégie en fonction de l’information
dont vous disposez.

- Sortez de votre bureau : Participez à des activités de réseautage. Il est


réconfortant de partager avec des entrepreneurs qui vivent la même chose,
tout en faisant des contacts qui peuvent se transformer en de futurs
contrats.
- Ajoutez l’avaleur : Maintenant plus que jamais, vous devez être utile et

Serviable. Concentrez-vous à toujours donner un excellent service.

c- Les conseils pour survivre


Investissez sur l’Inbound Marketing : un euro investit sur l’Inbound (site
Internet, blog, référencement, réseaux sociaux, relations presse, contenus premium)
est un euro durablement investit. Vos contenus, votre position dans les résultats de

17
https://www.menara.ma/fr/article/larbi-alaoui-belrhiti-les-habitudes-dachats-desmarocains-ont-change
consulté le 20/05/2020
moteur de recherche, vos followers, vos articles de presse, s’inscrivent dans le long
terme et vous sont acquis… C’est le moment de faire sa place.

Engagez vos équipes: si celles-ci ont un peu moins d’activité, vous pouvez
en profiter pour les mettre à contribution sur vos actions marketing. Elles peuvent
mettre à jour votre site Internet, rédiger des articles de blog, des contenus premium
(livre blanc, présentation slideshare, webinaires,etc.), être active sur les réseaux
sociaux, etc.

Coupez les dépenses inutiles : il est important de revoir vos budgets et


d’évaluer l’impact des différentes actions engagées. Sont-elles toutes efficaces ?
Vous apportent-elles la visibilité, les retours sur investissement espérés ? En
particulier, je poserais la question de la participation aux salons. Exposez-vous
vraiment pour vos clients ?

Négociez avec vos fournisseurs : votre agence de communication peut


passer plus de temps sur votre compte au même prix pour que vous la conserviez. Et
si vous n’êtes pas satisfait il peut être temps de changer.
Deuxième partie : Partie
empirique
Introduction

Après avoir essayé de répondre à la problématique par une revue de littérature qui traite
en deux chapitres le marketing digital en période de crise et son influence sur le comportement
de consommateur. et de mettre en lumière ses différents impacts sur le comportement du
consommateur en période crise sanitaire de covid-19, cette deuxième partie aura pour objectif
de tester cette littérature au niveau pratique.

Pour ce faire il faut d’abord expliquer la position épistémologique adoptée pour cette
recherche, puis il est nécessaire de se doter d’une panoplie de connaissances liées aux
démarches méthodologiques et la capacité de faire un choix optimal entre les deux approches :
qualitatives et quantitatives, avec l’aptitude de choisir la méthode de collecte des données la
plus pertinente. Dans cette deuxième partie intitulée : « L’IMPACT DE MARKETING
DIGITAL SUR LE COMPORTEMENT DE CONSOMATEUR EN PERIODE DE LA CRISE
DU COVID-19 », nous expliquerons en premier lieu notre démarche méthodologique, par la
suite nous présenterons les résultats et les conclusions de l’enquête. Nous présenterons enfin les
résultats de l’enquête avec des analyses et commentaires de chaque élément de ces résultats, en
dernier lieu nous discuterons les résultats obtenus et nous proposerons nos recommandations
tout en mettant le point sur les limites et les perspectives de notre recherche

Chapitre 1 : Objectifs et méthodologie de recherche

Plusieurs recherche fait pour étudie le comportement de consommateur, dans


notre travail nous étudierons l’impact de marketing digital sur le comportement du
consommateur et surtout dans la période de crise sanitaire du covid19 , à partir de
l’utilisation de la méthode quantitative.

Dans un premier temps, nous présenterons les objectifs, les hypothèses et le model de
notre recherche.

Deuxième temps, Nous expliquerons la méthodologie adoptée dans ce travail.

1. Les objectifs de recherche


Notre démarche méthodologique consiste à répondre plus précisément aux objectifs
suivants :

 L’évolution de la digitalisation du comportement d’achat.

 Le comportement de consommateur face au E-marketing.

 L’effet de marketing digital sur l’intention d’achat en ligne.

 L’impact de marketing digital sur la décision des consommateurs.

 Les avantages et les inconvénients de l’utilisation des outils digitaux.

 Les risques et la sécurité de marketing digital, la confiance de


Consommateur.

 L’influence de crise sanitaire de covid19 sur le E-marketing.

2. La méthodologie de recherche

a. Approche de recherche

L’approche qualitative :

Chercher à mieux comprendre signifie chercher à donner un sens à une situation encore
relativement confuse ou chercher à donner un nouveau sens à une situation mal comprise.
Donner un sens, cela se fait par une mise en relation d’un ensemble d’éléments d’une manière
suffisamment organisée pour orienter nos actions ou celles de quelqu’un d’autre (chercheur ou
praticien). Ainsi, viser à mieux comprendre une situation implique que nous tenterons de
déterminer les principaux éléments à mettre en relation pour produire une représentation
cohérente, un modèle, qui puisse servir à appréhender telle ou telle situation. Nous chercherons
à produire un modèle qui puisse servir de guide.

Dans le modèle élaboré, les explications proposées doivent être cohérentes et sensées,
mais leur généralisation à d’autres contextes n’est pas la responsabilité du ou de la chercheuse,
c’est l’affaire de la personne Le choix et ses renoncements qui en prend connaissance. (Jeans &
soirée, 2008)
L’approche quantitative :

Les démarches quantitatives sont principalement utilisées pour tester des théories dans
le cadre d’une démarche hypothético-déductive. On peut distinguer trois types de démarches :
l’enquête, l’expérimentation et la simulation. Ces démarches ne sont pas substituables et seront
plus ou moins appropriées en fonction de la question de recherche et des caractéristiques du
terrain d’étude. Chacune présente par ailleurs des avantages et inconvénients différents.
L’enquête est la démarche la plus fréquente en stratégie en raison de la préférence généralement
accordée à l’utilisation de données collectées (souvent appelées données réelles) par rapport à
des données issues de simulations ou d’expérimentations menées en laboratoire. De plus, sous
certaines conditions de constitution de l’échantillon, les résultats obtenus à partir de données
d’enquête peuvent être généralisés à la population. Les données peuvent être collectées avec un
instrument développé spécifiquement par le chercheur afin d’aboutir à des mesures plus proches
des concepts de la recherche Enfin, la simulation permet d’étudier des questions qui ne peuvent
pas l’être par les méthodes précédentes. On l’utilise par exemple pour étudier des systèmes et
leur dynamique, ou des relations entre différents niveaux d’analyse. (Raymond-Alain Thietart et
al, 2014)

L’approche mixte :
Entre les deux principales approches, il existe une troisième option, une voie du milieu,
qui combine les méthodes de collecte et d’analyse de données propres aux approches
quantitative et qualitative. Les différentes méthodes utilisées sont alors arrimées aux objectifs
de la recherche de manière à approfondir notre compréhension et notre interprétation des
phénomènes observés. Par exemple, la passation d’un questionnaire fermé visant à mesurer
l’impact de l’introduction de l’intranet sur les modes de communication privilégiés par un
groupe d’employés pourra être complété par des entrevues visant à recueillir les perceptions du
phénomène et à relever des facteurs déterminants. Dans ce contexte, l’analyse des propos
recueillis servira à nuancer et à approfondir l’interprétation des données quantitatives. Un autre
exemple de mixité serait une étude recueillant les données à l’aide de plusieurs groupes de
discussion (focus groups) composés d’une dizaine de personnes choisies aléatoirement et
réparties géographiquement de manière à rendre compte des variations locales. Une telle étude
recueillant des données qualitatives pourrait prétendre à une certaine puissance de
généralisation, car la représentativité de l’échantillon et le respect des règles de sélection au
hasard permettent d’étendre les phénomènes observés à l’ensemble de la population. (Jeans &
soirée, 2008)

L’approche adoptée :

La méthode quantitative permet de prouver ou démontrer des faits. Les résultats


d’études quantitatives sont souvent exprimés en chiffres (statistiques).

La méthode qualitative est plus descriptive et se concentre sur des interprétations, des
expériences et leur signification. Mais notre question de recherche s’adapter à l’approche
quantitative qui permet de prouver ou démontrer des faits. Les résultats d’études quantitatives
sont souvent exprimés en chiffres (statistiques). Pour vérifier les résultats de notre recherche ont
utilisent cette approche.

b. Enquête par questionnaire

Aujourd’hui le consommateur est plus en plus informé grâce aux informations


disponibles sur le web et d’autres supports, grâce à la tribune que donne l’accès aux réseaux
sociaux et aux communistes virtuelles.
Ce chapitre vise à détecter l’influence du marketing digital sur le comportement du
consommateur. Pour cela nous avons établi un questionnaire adressé aux consommateurs, et
nous allons analyser les résultats obtenus.

Présentation de questionnaire

Pour réponde à notre problématique qui correspond «L’impact de marketing digital sur
les comportements des consommateurs en période de crise » on a mené une enquête par
questionnaire adressé aux consommateurs aux étudiants notamment .
Le questionnaire a été administré exclusivement en ligne à l’aide de l’outil Google
formes afin de toucher les utilisateurs des réseaux sociaux, et rassembler le maximum de
réponse correspondante aux critères recherché, Facebook et e-mail ont été les principaux
moyens de diffusion. Le questionnaire constituant des questions fermées, choix multiple.
Nous avons construit un questionnaire en une rubrique, composé de 15 questions,
cette étude à portée sur un échantillon de 172 personne.
Description de l’échantillon

 Choix de l’échantillon

Nous avons choisi comme échantillon 172 personnes. Ce sont des internautes
qui s’intéressent par l’utilisation des outils digitaux dans leur vie quotidienne.

 Caractéristiques de l’échantillon

Nous avons choisi les internautes car :

• Ils sont présents toujours dans les réseaux sociaux.

• Ils peuvent avoir une idée sur le marketing en ligne.

 Les volets :

Les principaux axes du questionnaire sont connaissance des outils digitaux, l’achat en
ligne, le paiement en ligne, la satisfaction et enfin les données personnelles.

Chapitre 2 : Traitement et l’analyse des résultats de

l’étude.

Au niveau de notre méthodologie, nous allons essayer de présenter le mode de collecte


des données, les instruments de mesure, la méthode d’échantillonnage et les techniques
adéquates d’analyse des données utilisées dans ce travail de recherche, et on va adopter une
enquête par questionnaire en ligne.
Dans ce chapitre nous traiterons et analyserons les réponses notre échantillon, après
nous représenterons les résultats par des graphiques.

a.Interprétation des résultats de questionnaire


Dans cette partie on va s’intéresse à l’analyse des résultats obtenus et les approfondir
de notre enquête questionnaire pour avoir connaissance globale qui nous permettra une
meilleure compréhension du sujet ainsi qu’un bon discernement des notions et des résultats de
cette analyse.
Figure : Identification du sexe

On constate sur ce graphique :


D’après ces pourcentages on remarque que les femmes étaient plus intéressées à répondre à
notre questionnaire par rapport à l’homme avec un taux de 61% contre 39%.

Figure : identification de l’âge


La tranche d'âge qui a été ciblée à répondre avec une grande part c'était celle " entre 18 ans et 25
ans" suivi de la tranche d'âge "entre 25 ans et 35 ans » puis la tranche d’âge « entre 35ans-45ans » .

Figure : Catégorie de l'échantillon

On constate sur ce graphique :


On remarque que les étudiants étaient présents avec un taux très dominant de 83,2% suivis des
employés avec un taux de 8,4 % ensuite les autres avec un taux égale à celle des employés.
Figure 13: le degré de la connaissance du marketing digital

On constate sur ce graphique que :


-87,3% des personnes interrogées connaissent le marketing digital, contre 4%qui ne connu pas le
marketing digital.
Figure : les moyens de communication

Les moyens de communication que vous connaissez


internet radio television

television
radio
1%3%

internet
96%
A partir de ce graphique on observe que :
-96%des personnes interrogées connaissent l’internet comme une communication, contre 3% qui
connaissent la télévision et tandis que 1% connaissent la radio comme un outil de communication.

Figure: l’outil marketing digital préférable

outil de marketing digital préférez-vous

15%

8%

0%

77%

reseaux sociaux e-mailing application smartphone site web

A partir de ce graphique :
La majorité des personnes interrogées préfèrent les réseaux sociaux comme outil du
marketing digital avec une pourcentage de (77%), Alor que 15% préfèrent les sites web, avec
un taux de 8 /100 choisissent les applications smartphone et avec 0%le pourcentage des
étudiants qui préfèrent le e-mailing.
Figure16 : la fréquence d’achat en ligne

On constate sur ce graphique que :


-81,8% achètent en ligne donc e-consommateur, contre 18,2% qu’ils préfèrent leur achat
traditionnel.
Figure : les raisons d’achat sur internet
A partir de ce graphique :
-16% des personnes interrogées achètent en ligne a raisons de sécurité.
-32,8%des personnes interrogées achètent en ligne raisons de prix.
-53,2% des personnes interrogées achètent en ligne raisons de gain de temps.

Figure18: la fréquence d’achat en ligne

On constate sur ce graphique que :


Plus de La moitié des interrogées affirment qu’ils achètent en ligne 2 à 3 fois par mois
(70 ,3%) contre 21,6% des interrogées l’achètent 1à3 fois par semaine et 8,1% achètent 2 à 3
fois par semaine.
Figure : le degré d’utilisation l’achat en ligne

On constate sur ce graphique que :

- 32,5% des personnes interrogés préfèrent acheter en ligne sans rendre visite un
lieu physique.
- 28,7% des étudiants sont obligés a visité les lieus physiques.
- 38,5% des personnes interrogés se trouvent entre les deux.

Figure :le degré de satisfaction d’achat en ligne


Etes-vous satisfait de votre achat en ligne
10%

26%
pas de tout satisfait
peu satisfait
souvent satisfait
tres satisfait

11%

53%

On constate sur ce graphique que :


La majorité des interrogées sont satisfaits de leur achat en ligne (53%), contre 10% qui
ne sont pas satisfait.et 26% qui sont très satisfait.

Figure: l’influence de la publicité


A partir de ce graphique :
-plus de la moitié achètent parfois leur produit grâce à la publicité.
-une part importante achètent rarement leur produit grâce la publicité.
-très limitée ceux qui achètent souvent leur produit grâce à la publicité.
Figure21 :l’impact de corvidé-19 sur le consommation

On constate sur ce graphique que :


La majorité des personnes interrogées depuis l’appropriation du covid19 sa consommation est diminuée
(68%).
Figure : l’influence de la pandémie sur consommation habituelle
On constate sur ce graphique que :
-77,5% des personne disent que le marketing digital influence votre consommateur
habituel au cours de la pandémie.
 Figure : l’impact de covid19 sur perspective de consommateur

On constate sur ce graphique que :


-69,2% qui répondes oui, et l’autre répondes non (30,8%).
Figure : l’importance du marketing digital dans le processus d’achat

Quelle note attribuez-vous à l’importance du marketing


digital dans la processus d’achat
11%
1%
5%
aucune importance
peu importance
importance moyenne
grand importance

84%

On constate sur ce graphique que :


-84% de personne voient que le marketing digital joie une grande importance dans le
processus d’achat.
-10% ne voient qu’aucune importance de markéting digital dans le processus d’achat.
Figure : l’importance de marketing digital avec l’apparition de covid-19

On constate sur ce graphique que :


-87,7% de personne voient que le marketing digital joie une grande importance dans le
processus d’achat.
-12,3% ne voient qu’aucune importance de markéting digital dans le processus
d’achat.

Figure : la dicision d’achat pendant covid-19

On constate sur ce graphique que :


- 43,8% des interrogés voient que les conditions de covid-19 est la cause
principale d’utiliser le E-marketing.
- 25,6% des étudiants vont dans le sens de profilage des offres de promotions
pendant la crise.
- 19,8% d’échantillon prennent en considération le facteur de temps.
- Le reste suivent les tendances.

b. Discussion des résultats


D’après les réponses qu’on a obtenues, nous avons remarqué que la population enquête
âge mois de 25ans la plupart sont des étudiants.
Cette majorité des personnes interrogées utilisent l’internet comme un outil de
communication avec un grand degré, et par conséquent elle a une grande connaissance de
marketing digital.
Par ailleurs, une bonne majorité de l’échantillon a effectué des achats en ligne de 2 à 3
fois par semaine en utilisant les réseaux sociaux, pour deux principales raisons : économiser le
temps et le prix proposé.
Les personnes interrogées trouvent qu’après avoir acheté en ligne que les produits
acquis répondent à leurs besoins. Par conséquent ils voient que le marketing digital a une
grande importance dans le processus de leurs d’achat.
D’autre plus on remarque que pendant la période de corvidé -19 la plupart des personnes
utilisent les réseaux sociaux pour acheter, et leurs perspectives ont changé.
On remarque aussi que tout l’élément montre que le marketing digital a une influence
positive sur le comportement des consommateurs car il incite à faire des achats en ligne.
Il permet aux consommateurs d’économiser le temps au lieu partir aux boutiques ainsi il
répond aux leurs besoins. Il permet de consommer rapidement et facilement dans toutes les
situations.
L’ère du digital a permis aux consommateurs de mieux avoir les informations. ce dernier
souhaite bénéficier de prix intéressants partout, de connaitre les nouveautés ainsi savoir plus sur
les offres promotionnelles tous cela grâce au marketing digital.

Conclusion :
On peut conclure que Le consommateur cherchent a satisfait ces besoins rapidement et
facilement. D’âpres ce résultat de questionnaire en voir que :
Le marketing digital favorise la fidélisation et la satisfaction des clients par une relation
durable et de qualité.
La digitalisation permet d’avoir une interaction directe avec les consommateurs, et
parmi ces outils les plus utilisés et préférés par les consommateurs sont : Les réseaux sociaux.
La crise sanitaire de covid-19 contribue d’une façon observable et indirecte a la
connaissance du E-marketing.
Conclusion générale

Mieux vaut tard que jamais. A la suite de la pandémie, toutes les entreprises

numériquement paresseuses de point de vue digital devront désormais activer toute la panoplie

d’outils numériques : solutions cloud, partage des documents, conférences vidéo, sécurité de

l’information, accès des outils à distance. Une situation pareille pouvant manifestement se

reproduire, les entreprises devront donc parer à cette éventualité et prioriser des investissements

basés sur le « digital-first » afin d’assurer la continuité de leurs activités. Les sociétés se

poseront des questions : « Est-ce que je peux rester opérationnel si cela arrive encore? » « A

quel point puis-je m’adapter rapidement aux nouveaux changements ? ». À l'heure actuelle, les

entreprises de toutes les industries devront repenser leurs stratégies pour rester opérationnel. La

transformation numérique va s’accélérer.

Aujourd’hui on parle plus du marketing digital où les entreprises passent leurs publicités

sur des réseaux sociaux et des affichages.

Actuellement, on parle d’avantage du consommateur qui consomme tout ce qu’on lui

propose. Le consommateur est de plus en plus exigeant, il exige qu’on lui produise ce qu’il veut

consommer, il se considère comme un acteur de la chaîne de production.

Les consommateurs sont complètement convertis à l’ère du digital alors pendant le

covid-19 le Maroc a passé au digital 4.0 en quelques semaines or avant il était au digital 1.0.A

cet effet, le comportement de l’individu a évolué avec le Web 4.0. Il est passé du simple

consommateur, récepteur des informations diffusées sur Internet par les entreprises au statut de

« consommateur ».

Alors une question qui se pose avec ambigüité et qui est la suivante :

Quelles tendances du marketing digital après la crise : COVID19 ?


Bibliographie
 GUICHARD, D. VANTHEEM, R., [2004], « comportement de consommateur et
d’acheteur », BREAL

 LAGADEC, P. , [1984], » « le risque technologique et la situation de crise », annales


des Mines

 REMY, M., CLAIRE, G . [2019], «Le Grand Livre Du Marketing : tendances, outils
et stratégies » 1ère édition Dunod

 Remy,M , Gallic,C ,[2018], «. Le grand livre de marketing digital», Dunod

 SCHRID, F., VAILLANT, R. , Montaigu, » «. Le marketing digital : développer sa


stratégie à l’ère numérique » 2ème édition Le Paris.

 STEPHANE, T., [2021], «L’Inbound Marketing- Attirer, conquérir et enchanter le


client à l’ère du digital», Edition Dunod

 The Minds, R. S.[2013], «eMarketing: The essential guide to marketing in a digital


world». Quirk: Quirk Education Pty (Ltd).

 ZIDANE, K. , OUNIS,A., [2017], « le marketing digital comme un nouvel outil de


communication multi canal a l’ère de web2.0 : tendance et chiffres » ،‫مجلة الدراسات المالیة‬
20, ‫المحاسبیة واإلداریة العدد الثامن ـ دیسمبر‬, P82-83

 https://www.journalducm.com/dictionnaire-marketing/marketing-digital , consulte le
14 /06/ 2017

 https://www.definitions-marketing.com/definition/realite-virtuelle/ consulte le 03/05/2017

 http://antoinesimen.centerblog.net

 https://www.journaldunet.com/ consulte le 07/02/ 2015

 https://www.hrimag.com/Les-facteurs-qui-influencent-le-comportement-des
consommateurs consulte le 9/O7/ 2020

 https://mbamci.com/coronavirus-strategie-marketing-digitale/ consulté le 18/05/2020

 https://www.definitions-marketing.com/definition/marketing-de-crise/ consulte le
23/10/2020
 https://www.menara.ma/fr/article/larbi-alaoui-belrhiti-les-habitudes-dachats-
desmarocains-ont-change consulté le 20/05/2020
Annexe

QUESTIONNAIRE SUR LE MARKETING DIGITAL À


L’ÈRE DE LA CRISE DU COVID-19

Etudiants en licence fondamentale a la faculté de science juridique


économique et sociale IBN ZOHR.

Ce questionnaire est réalisé dans le cadre de notre projet de fin d’étude


qui porte sur « LE MARKETING DIGITAL À L’ÈRE DE LA CRISE DU COVID-19
».

Notre questionnaire est destiné aux étudiants que nous sollicitons de bien
vouloir répondre aux quelques questions suivantes.

Il n’y a bien sûr pas de bonnes ou de mauvaises réponses, seule votre


opinion compte.
Vos réponses resteront bien entendu totalement anonymes.
Nous vous remercions vivement de votre participation.
QUESIONNAIRE

1-Vous –êtes ?
o Homme
o Femme

2-Dans quelle tranche d’âge vous situez- vous ?


o Entre 18-25
o Entre25-35
o Entre 35-45
o Plus de 45

3-Quelle est votre catégorie socioprofessionnelle ?


o Etudiant (e)
o Employé
o Ouvrier

4- Connaissez-vous le marketing digital ?


o Oui
o Non

5-Quels sont les moyens de communication que vous connaissez ?


o Internet
o Télévision
o Radio

6-quel outil de marketing digital préférez –vous ?


o Réseaux sociaux
o e-mailing
o Application Smartphone
o Site web

7-Etes –vous un e-consommateur ?


o Oui
o Non

8-Pour quelles raisons achetez –vous sur internet ?


o Sécurité
o Prix
o Gain de temps

9- A quelle fréquence achetez –vous en ligne ?


o 1à3 fois par semaine
o 2à3 fois par semaine
o 2à3 par mois
10- Pouvez-vous vous diriger et vous contenter seulement de l’achat en ligne sans
rendre visite à un magasin ou une boutique physique ?
o Oui
o Non
o Peut être

11- Etes –vous satisfait de votre achat en ligne ?


o Pas de tout satisfait
o Peu satisfait
o Souvent satisfait
o Très satisfait

12- Est-ce que vous pouvez acheter des produits grâce aux publicités ?
o Rarement
o Parfois souvent
o Toujours

13- Est-ce que vous consommation est diminuée depuis appropriation du Covid 19 ?
o Oui
o Non

14-Pensez –vous que le type marketing digital au cours de la pandémie influence votre
consommation habituelle ?
o Oui
o Non

15- Pendant cette période de Covid est ce que vos perspectives ont changé ?
o Oui
o Non

16-Quelle note attribuez-vous à l’importance du marketing digital dans le processus


d’achat ?
o Aucune importance
o Peu importance
o Importance moyenne
o Grande importance

17-êtes -vous d'accord que l'importance de marketing digital augmente avec


l'apparition de covid-19 ?
o Oui
o Non

18- Selon vous, votre l’orientation vers lâchât en ligne pendant la crise du covid-19 est suite
au ?

o Les conditions de covid-19 (fermeture des magasin, confinement...)


o Profiter des offres du promotions
o Suivre les tendances
o La disponibilité des sites 24/24 heurs