Vous êtes sur la page 1sur 29

I.

Schéma mécanique de la poutre :

Nous avons étudiée une poutre continue à 2 travées avec une console soumise à une charge uniformément
répartie comme la montre la figure ci-dessous :

La poutre dimensionne entre nus.

5.03 1.86 1m
m m
A B C

Figure : schéma mecanique de la poutre


II. Détermination des charges :
On est au niveau du plancher intermédiaire, la poutre reprend les charges suivantes :

1. Charges permanente et d’exploitation :

G = 5,89 KN/m²

Q = 2.5 KN/m² (bureau)

 Pour Les deux Travées : T1

 Surface d’influence

4.7
S= = 2.35 m
2
g = S x G = 2.35 x 5,89 =13.84KN/m

q = S x Q = 2.35 x 2.5 = 5.87 KN/m

 Pour Les deux Travées : T2

 Surface d’influence

4.21
S= = 2.1 m
2
g = S x G = 2.1 x 5,89 =12.4KN/m

q = S x Q = 2.1 x 2.5 = 5.25 KN/m


 Pour la porte à faux :

 Surface d’influence :

3.88
S= = 1.94 m
2
g = S x G = 1.94 x 5,89 = 11.42 KN/m

q = S x Q = 1.94 x 2.5 = 4.85 KN/m

2. Pré-dimensionnement de la hauteur de la poutre :

Lmax Lmax
≤h≤ 12
16
503
503
≤h ≤
16 12
31.4 ≤ h ≤ 41,9
37,18 ≤ 45 ≤ 49,58

 Alors, après détermination des sections de la poutre continue .On ajoute leur poids propre pour les
deux travées et le console. Et on ajoute aussi le poids propre de la cloison de 25 cm.
 Poids propre de la poutre :

b x h x γba = 0.30 x 0.45 x 25 = 3.375 KN/m

 Cloison de 25 cm : 2,75KN/m

 Gt = g + poids propre de la poutre + poids de la cloison : charge permanente totale appliquées sur la
poutre.
 Qt = q : charge d’exploitation totale appliquée sur la poutre.

Tableau : charge total sur la poutre

Travée 1 Travée 2 Porte a faux

19.96 18.52 17.55


GT
(KN/m)

5,87 5.25 4.85


QT
(KN/m)

III. Calcul des sollicitations :


 Choix de la méthode du calcul :
On a :

 Ces charges doivent vérifier :

Q < 2G = 2.5 KN/m² < 11,78 KN/m²

Q ≤ 5 KN/m² Vérifiée.

 Fissuration peu préjudiciable (F.P.P) Vérifiée.


 les moments d’inertie des sections transversales identiques dans les différentes travées en continuité.

Vérifiée.

 les portées vérifient :


L inter
0,80 ≤ ≤ 1,25
Li − 1
1.86
0,80 ≤ ≤ 1,25
5.03
0,80 ≤ 0.36 ≤ 1,25

Et

L inter
0,80 ≤ ≤ 1,25
Li + 1
1.86
0,80 ≤ ≤ 1,25
1
0,80 ≤ 1.86 ≤ 1,25

Non Vérifiée

D’après Les conditions ci-dessus, on pourra appliquer la méthode de Caquot minorée pour dimensionner
cette poutre.

 l’i=li pour les travées de rive sans porte-à-faux.


 l’i=0,8 li pour les travées intermédiaires
 g’= 2 g (pour les moments sur appuis).
3

IV. Cas des charges :

 Cas des charges 1 :

A B C

 Cas des charges 2 :


Q

A B C
 Cas des charges 3 :

A B C

V. Moments fléchissant :

1. Moments sur appuis :

Puisque les travées ont la même section, donc on aura :

Pw . l′w ᶾ + Pe . l′e ᶾ
Mi = −
8,5 . (l′w + l′e)

Appui A et C = 0

Alors on calcul sur l appui B

 A L’ETAT LIMITE ULTIME (E.L.U)

 Cas de charge 1 :

G
 Appui B :
𝑙𝑤 = 5.03𝑚

𝑙′𝑤 = 5.03 𝑚

𝑙𝑒 = 1.86 𝑚

𝑙′𝑒 = 1.49 𝑚 Car c’est une travée intermédiaire : 1.86 x 0,8 = 1.49 m

2
Pw = 1,35 x x G + 1,5 x Q
3
= 2
1,35 x 3 x 19.96+ 1,5 x 5,87

= 26.77 KN/m

2
Pe = 1,35 x x G + 1,5 x Q
3
2
= 1,35 x x 18.52+ 1,5 x 5,25
3

= 24.54 KN/m

Pw . l' w3 + Pe .l ' e 3 26.77 .5.033 +24.54 . 1.493


MB= - ' ' = - = -62.94
8.5 .(l w+l e ) 8.5 .(5.03+1.49)

 Cas des charges 2 :


Q

A B C

 Appui B :
𝑙𝑒 = 1.86 𝑚
𝑙𝑤 = 5.03 𝑚
𝑙′𝑒 = 1.49 𝑚 Car c’est une travée intermédiaire :
𝑙′𝑤 = 5.03 𝑚 1.86 x 0,8 = 1.49 m
2
Pw = 1,35 x x G + 1,5 x Q
3
= 2
1,35 x 3 x 19.96+ 1,5 x 5,87
= 26.77 KN/m

2
Pe =1.35 x xQ
3
2
= 1.35 x x 18.52
3
= 16.67 KN/m

−Pw. l' w3 + Pe . l' e 3


MB= ' '
8.5 .(l w+l e )

=
−26.77∗5.033+ 16.67∗1.493
8.5 .(5.03+1.49)

= -62.4
 Cas des charges 3 :

A B C

 Appui B :

𝑙𝑤 = 5.03 𝑚

𝑙′𝑤 = 5.03 𝑚

𝑙𝑒 = 1.86 𝑚

𝑙′𝑒 = 1.49 𝑚 Car c’est une travée intermédiaire : 1.86 x 0,8 = 1.49 m

2
Pw = 1,35 x 3 x G

= 2
1,35 x 3 x 19.96
= 17.96 KN/m

2
Pe =1.35 x x G + 1.5 x Q
3
2
= 1.35 x x 18.52 + 1.5 x 5.25
3
= 24.54KN/m

−Pw. l' w3 + Pe . l' e 3


MB= ' '
8.5 .(l w+l e )

−17.96 .5.033 +24.54 .1.493


=
8.5 .(5.03+1.49)

= -42.7

 À L’ETAT LIMITE SERVICE (E.L.S)

 Cas de charge 1 :

G
 Appui B :
𝑙𝑤 = 5.03𝑚

𝑙′𝑤 = 5.03 𝑚

𝑙𝑒 = 1.86 𝑚

𝑙′𝑒 = 1.49 𝑚 Car c’est une travée intermédiaire : 1.86 x 0,8 = 1.49 m

2
Pw = xG+Q
3
2
= 3 x 19.96+ 5,87

= 19.17 KN/m

2
Pe = xG+Q
3
2
= x 18.52+ 5,25
3

= 17.6 KN/m

Pw . l' w3 + Pe .l ' e 3 19.17 .5.033 +17.6 . 1.493


MB= - ' ' = - = - 45.07
8.5 .(l w+l e ) 8.5 .(5.03+1.49)

 Cas des charges 2 :


Q

A B C

 Appui B :
𝑙𝑒 = 1.86 𝑚
𝑙𝑤 = 5.03 𝑚
𝑙′𝑒 = 1.49 𝑚 Car c’est une travée intermédiaire :
𝑙′𝑤 = 5.03 𝑚 1.86 x 0,8 = 1.49 m
2
Pw = xG+ Q
3
2
= 3 x 19.96+5,87
= 19.18 KN/m

2
Pe = xG
3
2
= x 18.52
3
= 12.35 KN/m

−Pw. l' w3 + Pe . l' e 3


MB= ' '
8.5 .(l w+l e )

=
−19.18∗5.033 +12.35∗1.493
8.5 .(5.03+1.49)

= -44.78
 Cas des charges 3 :

A B C

 Appui B :

𝑙𝑤 = 5.03 𝑚

𝑙′𝑤 = 5.03 𝑚

𝑙𝑒 = 1.86 𝑚

𝑙′𝑒 = 1.49 𝑚 Car c’est une travée intermédiaire : 1.86 x 0,8 = 1.49 m

2
Pw = xG
3

2
= 3 x 19.96
= 13.3 KN/m

2
Pe = xG+ Q
3
2
= x 18.25 + 5.25
3
= 17.42 KN/m

−Pw. l' w3 + Pe . l' e 3


MB= ' '
8.5 .(l w+l e )

−13.3 .5.033 +17.42 .1.493


=
8.5 .(5.03+1.49)

= - 31.58
Tableau : les moments sur appuis

Cas de charge 1 Cas de charge 2 Cas de charge 3


APPUI
E.L.U E.L.S E.L.U E.L.S E.L.U E.L.S

A 0 0 0 0 0 0

B -62.94 -45.07 -64.4 -44.78 -42.7 -31.58

C 0 0 0 0 0 0
2. MOMENTS EN TRAVEES :

Le moment en travée est donné par la formule suivante :

x x
M(x) = µ (x) + Mw (1 −
lᵢ ) + Me
lᵢ
Et
P.x
µ (x) = (lᵢ − x )
2

M(x) : Le moment fléchissant dans une travée.

(𝑥) : Le moment fléchissant dans la travée isostatique.

𝑙ᵢ : La portée de la travée.

P : la charge répartie.

 Travée 1 : (Longueur : 5.03 m) :

A B C

 A L’ETAT LIMITE ULTIME (E.L.U) :

Mw = 0 KN/m

Me = -62.4 KN/m

Pu = 1,35 G + 1,5 Q

= 1,35 x 19.96 + 1,5 x 5,87

= 35.75 KN. m

x. (lᵢ−x)
µ ( x) = Pu. 2

x . (5.03 −x)
= 35.75 * 2
= 90.91 x –17.88 x²

x x
M(x) = µ (x) + Mw (1 − ) + Me
lᵢ lᵢ
62.4
= 90.91 x – 17.88 x2 + 0 +- x
5.03

= -17.88 x2 + (90.91 x - 12.4 x)

= −17.88 x2 +78.5 x

Il suffit de dériver cette equation second ordre pour déterminer la distance max dans le travée x

d M₁(x)
=0
dx
M₁(x) = −17.88 x2 + 78.5 x

dM₁(x) = -2 *17.88 x + 78.5 =- 35.76 x + 78.5=0


On cherche x :

xtmax = 78.5 = 2.19 m


35.76

on remplace x dans l’équation de moment en travée.

M₁(x) = −17.88x2 + 78.5 x

x = 2.19 m

Mt₁(x) = −17.88 x 2.19 2 + 78.5 x 2.19

= 86.16 KN. m

 A L’ETAT LIMITE SERVICE (E.L.S) :

* Me = -44.78 KN/m

* Mw = 0 KN/m

Ps = G + Q

Ps =19.96 + 5,87 = 25.83 KN/m


µ x.(lᵢ−x ) 25.83
(x) = Ps . = .
x . (5.03 −x ) = 64.96 x – 12.91 x²
2 2

x x 44.78
M(x) = µ (x) + Mw (1 − ) + Me = −12.91 x2 + 64.96 x + 0 + ( - x ) = − 12.91 x2 + 56.05 x
lᵢ lᵢ 5.03

En fait la dérivée de cette équation simple pour déterminer la distance max dans la travée qui est x

d M₁(x)
=0
dx
M₁(x) = −12.91 x2 + 56.05 x

dM₁(x) = 2 * 12.91 x + 56.05 = − 25.82 x + 56.05

En cherche x :

xtmax = 56.05 = 2.17 m


25.82

En remplace x dans l’équation de moment en travée.

M₁(x) = −12.91 x2 + 56.05 x

x = 2.17 m

MT1(x) = −12.91 x 2.172 + 56.05 x 2.17 = 60.84 kN. m

 Travée 2 : (Longueur : 1.86 m)

A B C

 A L’ETAT LIMITE ULTIME (E.L.U) :

Mw = - 42.7 KN/m

Me = 15.79 KN/m (moment du porte à faux)

Pu = 1,35 G + 1,5 Q = 1,35 x 18.52 + 1,5 x 5,25 = 32.87 KN. m

µ x.(lᵢ−x )
(x) = Pu . 2
32.87
= .
x . (1.86−x )
2
= 30.57 x – 16.44 x²
x x
M(x) = µ (x) + Mw (1 − ) + Me
lᵢ lᵢ

= 30.57 x – 16.44 x2 + (−42.7) - (− 42.7 x)+( 15.79 x)


1.86 1.86

= − 16.44 x2 + 62 x – 42.7

En fait la dérivée de cette équation simple pour déterminer la distance max dans la travée qui est x

d M₁(x)
=0
dx
M1(x) = − 16.44 x2 + 62 x – 42.7

dM₁(x) = 2 x 16.44 x + 62= 32.88 x + 62

En cherche x :
62
xtmax = = 1.88 m
32.88

En remplace x dans l’équation de moment en travée.

M (x) = − 16.44 x2 + 62 x – 42.7

x = 1.88 m

MT2 (x) = −15.93 . 1.86 2 + 59.9 . 1.86 – 41.12 = 15.75 KN. m

 A L’ETAT LIMITE SERVICE (E.L.S) :

Me = 11.42 KN/m (moment du porte afaux)

Mw = - 31.58 KN/m

Ps = G + Q = 18.52 + 5,25 = 23.77 KN/m

µ x.(lᵢ−x ) 23.77 x . (1.86 −x )


(x) = Ps . 2 = * = 22.1 x – 11.88 x²
2

x x
M(x) = µ (x) + Mw (1 − ) + Me
lᵢ lᵢ

31.58
= 22.1 x – 11.88 x2 + (−31.58) - (− ) 11.42 x
1.86 + 1.86

= −11.88 x2 + 45.2 x – 31.58


on dérive de cette équation second degré pour déterminer la distance max dans la travée qui est x

d M1(x)
=0
dx
M1(x) = −11.88 x2 + 45.2 x – 31.58

dM1(x) =- 2 x 11.88 x + 45.2 = -23.76 x + 45.2

En cherche x :
45.2
xtmax = = 1.89 m
23.76

En remplace x dans l’équation de moment en travée.

M(x) = −11.88 x2 + 45.2 x – 31.58

MT2(x) = −11.88 x 1.89 2 + 45.2 x 1.89 – 31.58 = 11.41 KN. m

Tableau : moments maximal en travées (E.L.U)

Travée 1 Travée 2

X max (m) 2.19 1.88

Mt(x) 86.12 15.75


(KN.m)

Tableau : moments maximal en travées (E.L.S)

Travée 1 Travée 2

X max (m) 2.17 1.89

Mt(x) 60.84 11.41


(KN.m)
I. Porte à faux :
1. Evaluation des charges :
 Charge permanentes :

g = 17.55 KN/m

 Charge d’exploitation :
q = 4.85 KN/m

Pu = 1,35 x g + 1,5 x q = 1,35 x 17.55 + 1,5 x 4.85 = 30.96 KN/m

Ps = g + q = 17.55 + 4.85 = 22.4 KN/m

2. Moment maximal à l’état limite ultime (E.L.U) :


Pu x l2 30.96 x 1.01 2
Mu = = = 15.79 KN/m
2 2
3. Moment maximal à l’état limite service (E.L.S) :
Mser Ps x l2 22.4x 1.01 2
= = = 11.42 KN/m
2 2

4. Effort tranchant maximal :


V = Pu x l = 30.96 x 1,01 = 31.26 KN/m

5. Calcul des efforts tranchants :

On charger les deux travées adjacentes de l’appui Pour calculer l’effort tranchant.

La valeur de l’effort tranchant est donnée par les formules suivantes :

Vwi = V0w + Mᵢ− Mᵢ-1


lwi

Mi+1 – Mi
Vei = V0e +
lei
L’expression de l’effort tranchant dans une travée isostatique donnée par cette formule :

V0(x) = Pu . l
2

 Les efforts tranchants sur appuis :


1. Appui A :

V0e Pu . l 35.75 x 5.03 89.91 KN


= 2 = 2 =

V0w = 0

Ve 1 = V
+ Mi+1 −Mi = 89.91 + (− 42.7)−0 = 81.42 kN
0e lei 5.03

Vw 1 = 0

2. Appui B :

V0e Pu . l2 32.87 x 1.86 30.56


= 2 = 2 = KN

V0w − Pu . l1 − 35.75 x 5.03 - 89.91 KN


= 2 = 2 =

Ve 2 = V
+ Mi+1 −Mi = 89.91 + 0−(−62.94) = 152.85 kN
0e lei 1.86

Vw 2 = V
+ Mi−Mi-1 = − 89.91 + (−(62.94)−0) = − 102.42 kN
0w lwi 5.03

3. Appui C :
V0e = 0 KN

V0w − Pu . l2 − (32.87) x 1.86 − 30.56 KN


= 2 = 2 =
Ve 3= V0e Mi+1 −Mi
+ = 0 KN
lei
Vw 3 =
V 0w + Mi−Mi-1 = − 30.56 + (0−(−31.26) ) = −13.75 kN
lwi 1.86

On Obtient Les Résultats Suivants


:
Tableau : les efforts tranchant

Appui
A B C
Position W E W E W E
Vu MAX
0 81.42 -102.42 152.85 -13.75 0
(KN)

152.85 KN

81.42 KN
diagramme de l’effort tranchant (E.L.U)

-13.75 KN

-102.42 KN
II. Ferraillage de la poutre :
1. Calcul des armatures longitudinales en travées :
 Travée 1 : (E.L.U)

Mu = 86.12 KN.m

Mu 86.12 x 10 ¯ ᶾ
µ= = = 0,11
b . d² . fbu 0,3 x 0,452x 12,46

µbu < µlu

0,11 < 0,39

Asc = 0 (Pas d’acier comprimé)

α = 1,25 x (1 − (√1 − 2u)) = 1,25 x (1 − (√1 − 2 x 0,11)) = 0,15

Position de l’axe neutre

𝑦𝑢 = 𝛼 𝑥 𝑑 = 0,15 𝑥 0,45 = 0,065 m

Ce qui implique :

𝑍 = 𝑑 − 0,4 𝑦𝑢 = 0,45 − 0,4 * 0,065 = 0,424 𝑚

Donc la quantité d’acier tendue nécessaire est :

Ast = Mu x 10⁴ = 5.83 cm2


Z .fsu =
86.12 x 10¯ᶾ
0,42 x 347,82

 Condition de non fragilité :


ft₂₈ 1,92
Amin = 0.23 x b x d x = 0.23 x 0,30 x 0,45 x = 1,49 cm2
fe 400

Ast > Amin

5.83 >1,49

 Soit le ferraillage 4HA14 (6.16 cm²)

On fait le même principe pour les autres travées et on place les résultats dans le tableau ci-dessous :

Tableau : dispositions des armatures longitudinales en travées


Donnée Travée 1 Travée 2

Mu (KN/m) 86.12 15.75

𝛍𝐛 0,11 0,02

𝛍𝐥 0,39 0,39

𝛂 0,15 0,012
𝐙 0,424 0,448

𝐀𝐬𝐭 (cm²) 5.83 1,01


Remarque :
𝐀𝐦𝐢𝐧 (cm²) 1,49 1,49 Pour la travée 2 en
augmente l’acier car
Choix d’acier (cm²) 4HA14 (6.16) 3HA8 (1,51)
3HA8 n est pas
pratique pour des
raisons de,montage :
on prend 3HA12 pour assurer la continuité des travées .

2. Calcul des armatures longitudinales sur appuis :

 Les moments suer les appuis A et C égal zéro donc on fait notre calcul sur les appuis B :

Tableau : dispositions des armatures longitudinales sur appuis

Données Appui B

Mu (KN/m) 62.94

𝛍𝐛 0,083

𝛍𝐥 0,39

𝛂 0,11

𝐙 0,43

𝐀𝐬𝐭 (cm²) 4.2

𝐀𝐦𝐢𝐧 (cm²) 1,49

Choix d’acier (cm²) 3HA14 (4.62)

III. Calcul des armatures transversal en travées :

 Travée 1 :
1. L’effort tranchant maximal :
Vu max = Pu x 𝑙₁ = 34.76x 5.03
= 87.42 KN/m
2 2
2. Calcul de l’effort tranchant réduit :

Pour tenir compte de la transmission directe des charges aux appuis, on doits réduire l’effort tranchants au
voisinage de ces appuis qui est calculé à l’aide de la formule suivante :
5
Vu red = |Vu max| − ∗ h ∗ Pu
6
5 5
Vured = |Vumax| − (Pu x h x ) = 87.42 − (34.76 x 0,45 x ) = 73.26 KN= 0.073 MN
6 6

3. Vérification vis-à-vis cisaillement :

 La contrainte tangentielle :
Vumax 0.073
τu = = = 0,46 Mpa
b∗d 0.35∗0.45

 La contrainte limite :
0.2∗fc 28
´ =
τ ulim min
{ δb
5 MPa

𝛕𝐮 < 𝛕𝐮𝐥𝐢𝐦

0,46 Mpa < 2,93 Mpa

 Le béton est vérifiée vis-à-vis la contraint tangentielle de cisaillement.

4. Diamètre des armatures transversales :

∅ lmin 8 mm
∅t ≤ min
{ b/10 {
h/35 = min 12 mm = 8 mm
35 mm

 On disposera un cadre et un étrier ∅6 RL Soit At= (1,13 cm2).


5. Espacement maximal :
´ = min { 0.9d } = {0.9 x 45 } = 40 cm
St ≤ St
40cm 40cm

6. Espacement des armatures transversales :

Il faut s’assurer que 7 cm ≤ St0 ≤ St


´

Calculons tout d’abord l’espacement initial St0 en appliquant la règle de couture :


At b x γs x (τred − 0.3 x k x f )
u t28
St0 = 0.9 x fet x (sin α + cos α)

Notre cas est de flexion simple avec armatures droite: k=1

Car la fissuration est peu préjudiciable et sans reprise de bétonnage

α = 900 ; (sin α + cos α) = 1 ; fet = 235 Mpa ; γs = 1,15

Vured 0,073
τured = bx = = 0,46 Mpa
0,35 x 0,45
d

ft28 = 1,92 Mpa

At b x γs x (τred − 0.3 x k x f ) 0,35x 1,15 x (0,46 − 0.3 x 1 x 1,92)


u t28
= = -8.8 x 10−4 m²
St0 0.9 x 235 x 1
=
0.9 x fet x (sin α + cos α)

At b 0,35
min = 0.4 x = 0.4 x = 6 x 10−4 m²
St fet 235

At At
min >
St St0

Alors :

At
St₀ ≤
6 x 10−4
1,13 x 10−4
St₀ ≤ = 0,19 m
6 x 10−4

St₀ = 19cm
Śt = min { 0.9d } = {0.9 x 45 } = 40 cm
40cm 40cm

Il faut s’assurer que :

St ≤ St₀ ≤ S̅ t

7 ≤ 19 ≤ 40

On fait le même principe pour les autres travées.

Tableau : dispositions des armatures transversal


Donnée Travée Travée
1 2
𝐕𝐦𝐚𝐱 (KN/m) 87.42 30.57
𝐮

𝐕𝐫𝐞𝐝 (MN) 0.073 0,018


𝐮
𝛕𝐮 (Mpa) 0,46 0,19

𝛕𝐮𝐥𝐢𝐦 (Mpa) 2,93 2,93

∅𝐭 (mm) 8 8
𝛕𝐫𝐞𝐝 ( Mpa) 0,46 0,11
𝐮

At (cm²) 1,13 x 10−4 1,13 x 10−4


𝐀𝐭
(m² 6.6 x 10−4 -8.8 x 10−4
𝐒𝐭𝟎

𝐀𝐭
𝐦𝐢𝐧 (cm²) 6 x 10−4 6 x 10−4
𝐒𝐭

𝐒𝐭₀ (cm) 19 19
IV. Vérification de la flèche :

La vérification de la fléché est une justification vis-à-vis de l’état limite de service .elle devient inutile si les
conditions suivantes sont satisfaites.

 𝐂𝐨𝐧𝐝𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 𝟏 ∶

h 1

l 16
 𝐂𝐨𝐧𝐝𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 𝟐 ∶

h Mt

l 10M 0
 𝐂𝐨𝐧𝐝𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 𝟑 ∶
Ast 4.2

bxd fe
Avec :

Ps ∗ l2 ′
M0ser = 8 : Moment de la travée a L ELS.

Mser ∶ Momen maximal en travée a L′ELS.


t
Ast ∶ Section d′acier tedue en travée.

La vérification de ces trois conditions pour les différentes travées de la poutre sera récapitulée dans
le tableau qui suit :
Tableau 23 : vérification de la flèche

Trav Travée Travée 2 Travée


ée 1 3
h (m) 0.45 0.45 0.45

l (m) 3,15 4,00 5,65


h/l 0.14 0.11 0.079
𝟏 0,062 0,062 0,062
𝟏𝟔 5 5 5
Condition 1 vérifié vérifi vérifi
e ée ée
𝐌𝐬𝐞𝐫(𝐊𝐍. 𝐦) 27,24 12,33 49,02
𝐭

𝐌𝐬𝐞𝐫(𝐊𝐍. 𝐦) 37,88 61,08 121,8


𝟎
6
𝐌𝐭𝐬𝐞𝐫/𝟏𝟎𝐌𝐬𝐞𝐫
𝟎 0,072 0,020 0,040
𝐡 0,14 0,11 0,079
𝐥
Condition 2 vérifié vérifiée vérifi
e ée
Ast (10-4 m2) 3,39 3,39 5,75

b (m) 0.30 0.30 0.30


d (m) 0.405 0.405 0.405
Ast/ (b x d) 0,002 0,0028 0,004
8 7
𝟒, 𝟐 0,010 0,010 0,010
𝐟𝐞 5 5 5
Condition 3 vérifié vérifiée vérifi
e ée
Vérification de inutile inutil inutil
la fléché e e

Vous aimerez peut-être aussi