Vous êtes sur la page 1sur 3

PREMIERE PARTIE 

: LA COMMUNICATION
CORPORATE EXTERNE ET DIGITALE
CHAPITRE 1 : introduction à la communication : concepts de
base , et notions de la communication :

1. Définition de la communication :
Communiquer vient du mot latin « communicare » qui signifie être en relation
avec quelqu’un , ou bien la mise en commun ou partager quelque chose. Il
s’agit d’échanges d’informations par lesquels le message de l’émetteur produit
des effets sur le récepteur qui en retour, construira une réponse à l’attention
de l’émetteur.
La communication est l’action d’établir une relation avec quelqu’un, de mettre
en commun quelque chose avec une autre personne ou un groupe de
personne, et aussi un moyen technique par lequel des personnes
communiquent. Voir transmission, c’est la communication qui contrôle
l’ensemble des moyens de diffusion de l’image de l’organisation, afin d’éviter
les distorsions.
«  la communication est un comportement verbal ou symbolique par lequel un
émetteur veut atteindre un résultat, exercer un effet sur le récepteur »
Etymologiquement, le terme communication vient du mot latin
« communicare » : mettre en commun, être en relation, le phénomène de
communication est l’un des plus importants de l’espèce humaine. C’est le
processus de transmission des idées ou des sentiments d’un individu à un
autre. Il permet à la société de fonctionner , d’échanger et de vivre au
quotidien.
CHARLES COOLEY, donne la définition suivante de la communication : «  la
communication est le mécanisme par lequel les relations humaines existent et
se développent ; elle inclut tous les symboles de l’esprit et les moyens de les
transmettre à travers l’espace et de les maintenir dans le temps »
Processus d’échange entre deux pôles qui sont tour à tour émetteur et récepteur. La communication
se distingue de l’information dans la mesure où cette dernière n’implique pas la bipolarisation. Le
schéma de la communication, d’un point de vue cybernétique, comprend en plus des pôles «
émetteur-récepteur », un canal de transmission du message, le message lui-même, un système
d’encodage, à l’émission, et de décodage, à la réception. La relation du récepteur à l’émetteur
constitue une rétroaction (feedback). Le message, lors de la transmission, peut subir des
déformations du fait de perturbations dues à l’environnement (bruits).
2. Les théories de la communication repères historiques :
a) Le modèle cybernéticien et de la théorie mathématique de la
communication :
A la fin des années 1940 ? les ETATS UNIS entrent dans la guerre froide qui va
prendre fin vers les années 1990, dans ce contexte mondial marqué par un
climat de guerre d’affrontement mondial entre deux blocs, la communication
s’affirme plus que jamais et devint de plus en plus une précoccupation
dominante pour les états majors et les chercheurs nord américains. A travers,
elle il s’agit de développer la propagande et les infrastructures de
communication . la cybérnétique et les théories mathématiques de
l’information se développent dans ce climat marqué par la guerre, tandis que la
télévision fait son apparition aux cotés des autres médias de masse que sont la
presse, la réclame et la radio.
Norbert wiener et la notion de feed back :

Vous aimerez peut-être aussi