Vous êtes sur la page 1sur 88

m 

 m 
m 
SCF
arrêté du 26/07/2008 publié le 25/03/2009 fixant :
- les règles d¶évaluation et de comptabilisation,
- Le contenu et la présentation des états financiers,
- la nomenclature des comptes
- et le fonctionnement des comptes

Ê 
 CHAPITRE III
MODALITES PARTICULIERES
D¶EVALUATION ET DE COMPTABILISATION

Section 4 - Impôts différés


Ú 
  


m 

 m 
m 
6 
9  Ê
 ÚÚÚÊ 
 

 Ê 6
 6
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ 
Ú666ÚÊ 
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ
Ú666ÚÊ   
 Ê 
 
 
 Ú6ÊÊ 
  

  Ê 6 
 
 
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
I - Objectif

L¶objectif de la présente Norme est de :

déterminer comment
prescrire le traitement comptabiliser
comptable des les conséquences
impôts sur le résultat. fiscales actuelles et
×  
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
I - La
Objectif
présente norme traite également de la
comptabilisation d'actifs d'impôt différé
générés par :

des pertes fiscales ;

des crédits d'impôt non utilisés ;

de la présentation des impôts sur le résultat


dans les états financiers ;

et de l'information à fournir relative aux impôts


sur le résultat.
SCF ± IMPOTS DIFFERES
I - Objectif

~ 
    
~      
    
      
    !  
 !  "#
m 

 m 
m 
6 

 Ê
9 
 ÚÚÚÊ 
 
 Ê 6
 6
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ 
Ú666ÚÊ 
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ
Ú666ÚÊ   
 Ê 
 
 
 Ú6ÊÊ 
  

  Ê 6 
 
 
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
II - CHAMP D¶APPLICATION 1-4

§1. La présente norme doit être appliquée à la


comptabilisation des impôts sur le résultat :


tous les impôts nationaux et étrangers dus
sur la base des bénéfices imposables,

les impôts tels les impôts de distribution
payés par les entreprises d'un groupe (filiales,
entreprises associées, coentreprises) sur leurs
distributions de dividendes à l'entreprise mère
présentant les états financiers.
m 

 m 
m 
6 
 Ê

 ÚÚÚÊ 
 

9 
 Ê 6
6
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ 
Ú666ÚÊ 
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ
Ú666ÚÊ   
 Ê 
 
 
 Ú6ÊÊ 
  

  Ê 6 
 
 
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

§5. Dans la présente norme, les termes


suivants ont la signification indiquée ci-après:


~×

 est le résultat d'une
période avant déduction de la charge d'impôt.


~×
  est le bénéfice d'une
période, déterminé selon les règles établies par
les administrations fiscales et sur la base
desquelles l'impôt sur le résultat doit être payé.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

~
   est égale au montant total
de l'impôt exigible et de l'impôt différé inclus
dans la détermination du résultat de la période.

~    est le montant des impôts sur


le bénéfice payables au titre du bénéfice
imposable d'une période.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

~  ×  ×× sont les montants


d'impôts sur le résultat payables au cours de
périodes futures au titre de différences
temporelles imposables.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

~
 ×  ×× sont les montants
d'impôts sur le résultat recouvrables au cours
de périodes futures au titre:
a) de différences temporelles déductibles;
b) du report en avant de pertes fiscales non
utilisées; et
c) du report en avant de crédits d'impôt non
utilisés.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

~ ××
  sont les
différences entre la valeur comptable d'un actif
ou d'un passif au bilan et sa base fiscale.
Les différences temporelles peuvent être:

a)    b)  
 
       
×   ×  

IDP IDA
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

Les différences temporelles peuvent être:

a)soit des  ××


  ,
c'est-à-dire des différences temporelles qui
généreront des montants imposables dans la
détermination du bénéfice imposable (perte
fiscale) de périodes futures lorsque la valeur
comptable de l'actif ou du passif sera
recouvrée ou réglée;
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

Les différences temporelles peuvent être:

b) soit des  ××


 
 ,
c¶est à dire des différences temporelles qui
généreront des montants déductibles dans la
détermination du bénéfice imposable (perte
fiscale) de périodes futures lorsque la valeur
comptable de l'actif ou du passif sera
recouvrée ou réglée.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

~ 
 est la valeur pour laquelle
cet actif ou ce passif figure dans les états
financiers.

~× 
 d'un actif ou d'un passif est le
montant attribué à cet actif ou passif à des
fins fiscales.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

au montant qui sera


La base fiscale fiscalement
d'un actif = déductible de cet
actif.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

La base fiscale d'un actif représente le montant


qui sera fiscalement déductible de tout avantage
économique imposable qui ira à l'entité lorsqu'elle
recouvrera la valeur comptable de cet actif.

Si ces avantages économiques ne sont pas


imposables, la base fiscale de l'actif est égale à sa
valeur comptable (§ 7).
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

Exemples
1. Une machine a coûté 100. À des fins fiscales,
un amortissement de 30 a déjà été déduit au titre
de la période et des périodes antérieures et le
solde sera déductible au titre des périodes futures,
soit par le biais d'un amortissement, soit par une
déduction au moment de la sortie. Les profits
générés par l'utilisation de la machine sont
imposables et les profits (pertes) générés par la
sortie de la machine sont imposables (déductibles).
~× 
 
 
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

Exemples
2. Des intérêts à recevoir ont une valeur comptable
de 100. Ces produits d'intérêt seront imposés lors
de leur encaissement.
~× 
 
  

3. Des créances clients ont une valeur comptable


de 100. Les produits liés ont déjà été incorporés
dans le bénéfice imposable (perte fiscale).
~× 



 
Exemples IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III
4. ± DEFINITION
Les dividendes à5-11
recevoir d'une filiale ont une
valeur comptable de 100. Ces dividendes ne sont
pas imposables.
En substance, la totalité de la valeur comptable de
cet actif est déductible des avantages économiques.
En conséquence, la base fiscale des dividendes
à recevoir est de 100. Selon cette analyse, il n'y a
pas de différence temporelle taxable.
Il aurait également été possible d'analyser comme
suit cette opération: les dividendes à recevoir
comptabilisés ont une base fiscale nulle, et un
taux d'impôt nul est appliqué à la différence
temporelle imposable résultant de 100. Selon les
deux analyses, il n'y a pas d'actif d'impôt différé.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

Exemples
5. Un prêt a une valeur comptable de 100.
Le remboursement de cet emprunt n'aura aucune
conséquence fiscale.
~× 

 
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

La base fiscale d'un passif

=
valeur comptable,

-
tout montant qui sera fiscalement déductible
au titre de ce passif au cours des périodes
futures.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

La base fiscale d'un passif représente sa valeur


comptable, moins tout montant qui sera
fiscalement déductible au titre de ce passif au
cours des périodes futures (§ 8).
Dans le cas de produits perçus d'avance, la base
fiscale du passif qui en résulte est la valeur
comptable moins tout élément de produits qui ne
sera pas imposable au cours des périodes futures.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

Exemples
1. Des passifs courants comprennent des charges
à payer d'une valeur comptable de 100. La charge
concernée sera déduite fiscalement lors de son
règlement.
~× 

  

2. Des passifs courants incluent des produits


d'intérêt perçus d'avance d'une valeur comptable
de 100. Ces produits d'intérêt ont été imposés lors de
encaissement.
~× 

  × 
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

Exemples
3. Des passifs courants comprennent des charges
à payer d'une valeur comptable de 100. La charge
concernée a déjà été déduite fiscalement.
~× 

 

4. Un emprunt a une valeur comptable de 100.


Le remboursement de cet emprunt n'aura aucune
conséquence fiscale.
~× 

 
Exemples IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III5.±Des
DEFINITION 5-11 incluent des amendes et
passifs courants
des pénalités à payer d'une valeur comptable de
100. Les amendes et les pénalités ne sont pas
déductibles fiscalement.
~× 
   
(a).
(a)Il n'y a pas, selon cette analyse, de différence
temporelle déductible. Il aurait également été
possible d'analyser comme suit cette opération:
les amendes et les pénalités comptabilisées ont
une base fiscale nulle, et un taux d'impôt nul est
appliqué à la différence temporelle déductible
résultante de 100. Selon les deux analyses, il n'y a
pas d'actif d'impôt différé.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

S¶il n¶existe ni actif comptable ni passif comptable


au titre d¶une opération, la base fiscale est le
montant qui sera admis en déduction ou qui sera
imposé par l¶administration fiscale au titre des
exercices comptables (§ 9).
SCF ± IMPOTS DIFFERES
III ± DEFINITION 5-11

Selon les dispositions du point 134-2 du SCF :


Un impôt différé correspond à un montant
d¶impôt sur les bénéfices payable (impôt différé
passif) ou recouvrable (impôt différé actif) au
cours d¶exercices futurs.
m 

 m 
m 
6 
 Ê

 ÚÚÚÊ 
 

 Ê 6
 6
9 
  ÚÊ6Ê Ê6Ê
Ú666ÚÊ 
Ú666ÚÊ 
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ
Ú666ÚÊ   
 Ê 
 
 
 Ú6ÊÊ 
  

  Ê 6 
 
 
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
IV - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT EXIGIBLE 12-14

L'impôt exigible
de la période et des périodes
précédentes (§ 12).

doit être comptabilisé en tant que passif


dans la mesure où il n'est pas payé (§ 12).
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
IV - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT EXIGIBLE 12-14
Y 


    
       
      !!!"
     #

$%$&
695 Impôts sur les bénéfices 92 000
444 Etat, impôt sur les bénéfices 92 000
Impôt sur les bénéfices N
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
IV - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT EXIGIBLE 12-14

Carry back
L'avantage lié à une perte fiscale pouvant
être reportée en arrière pour recouvrer l'impôt
exigible d'une période antérieure doit être
comptabilisé en tant qu'actif (§ 13).
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
IV - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT EXIGIBLE 12-14

Lorsqu'elle utilise une perte fiscale pour


recouvrer l'impôt exigible d'une période
antérieure, une entité comptabilise l'avantage
à l'actif dans la période au cours de laquelle
se produit la perte fiscale car l'avantage pour
l'entité est probable et peut être évalué de
manière fiable. (§ 14).
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
IV - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT EXIGIBLE 12-14

Y 


  $
  $%!!!!
&  '
  
 
   (
   ) !!!!" 
    #

$%$&
)*     %////
'(( + , -  .    %////
-  .
m 

 m 
m 
6 
 Ê

 ÚÚÚÊ 
 

 Ê 6
 6
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ 
Ú666ÚÊ 
9   ÚÊ6Ê Ê6Ê
Ú666ÚÊ  
 Ê 
 
 
 Ú6ÊÊ 
  

  Ê 6 
 
 
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
V - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

Base comptable # Base fiscale

différence temporelle

comptabilisation :
- Soit d¶un actif d¶impôt différé
- Soit d¶un passif d¶impôt différé
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
V - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

passif d'impôt différé

(§ 15). Un passif d'impôt différé doit être


comptabilisé pour toutes les différences
temporelles imposables,
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
V - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

sauf dans la mesure où le passif d'impôt


différé est généré par:

a) la comptabilisation initiale du   ; ou

b) la comptabilisation initiale d'un actif ou d'un


passif dans une transaction qui :
i) n'est pas un regroupement d'entreprises; et
ii) au moment de la transaction, n'affecte ni le
bénéfice comptable ni le bénéfice imposable.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
VI - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

Toutefois, pour les différences temporelles


taxables liées à des participations dans des
filiales, entreprises associées et coentreprises
et investissements dans des succursales, un
impôt différé passif doit être comptabilisé
selon le paragraphe 39 (§ 15).
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
VI - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

Exemple
Un actif qui a coûté 150 a une valeur comptable
de 100. L'amortissement cumulé fiscal est de
90 et le taux d'impôt est de 25 %.
Solution
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
~× 

 × !
"#
III 
± DEFINITION 5-11
   
$%
& 
 

    × 
 
'  × 
  '  
    
~    
   
!()#*% ' 
 


 ×~ ××
 

× 
 
  
 ××
  (
+ '  
     ×
  ××!()#*% 
  '    ' 

 

 ×
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
VI - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

(§ 17) Certaines différences temporelles se


produisent lorsque le produit (ou la charge) est
compris dans le bénéfice comptable d'une
période mais est compris dans le bénéfice
imposable d'une autre période.
De telles différences temporelles sont souvent
appelées différences temporaires.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
VI - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

Des exemples de différences temporelles de


cette nature, qui sont des différences
temporelles taxables et génèrent par
conséquent des passifs d'impôt différé, sont les
suivants:
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
VI - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

a)les produits d'intérêts sont inclus dans le


bénéfice comptable au fur et à mesure qu'ils
sont courus mais peuvent, dans certaines
juridictions, n'être inclus dans le bénéfice
imposable que lorsqu'ils sont reçus en
trésorerie.
La base fiscale de toute créance comptabilisée
au bilan du fait de tels produits est nulle
parce que ces produits n'affectent pas le
bénéfice imposable tant qu'ils ne sont pas
encaissés;
b) l'amortissement pris en compte dans la
détermination du bénéfice imposable (perte fiscale)
peut différer de celui pris en compte dans le calcul
du bénéfice comptable.
La différence temporelle est la différence entre la
valeur comptable de l'actif et sa base fiscale, qui
est le coût initial de l'actif moins toutes les
déductions effectuées au titre de l'actif et autorisées
par les administrations fiscales dans le cadre de la
détermination du bénéfice imposable de la période
et des périodes antérieures.
Cette différence temporelle taxable donne lieu à un
passif d'impôt différé lorsque l'amortissement fiscal
est accéléré (si l'amortissement fiscal est moins
rapide que l'amortissement comptable, une
différence temporelle déductible apparaît, générant
un actif d'impôt différé); et
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
VI - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

c) les frais de développement peuvent être


inscrits à l'actif et amortis sur des périodes
futures pour la détermination du bénéfice
comptable mais déduits du bénéfice imposable
de la période au cours de laquelle ils sont
encourus.
De tels frais de développement ont une base
fiscale nulle car ils ont été déjà déduits du
bénéfice imposable.
La différence temporelle est la différence entre
la valeur comptable des frais de développement
et leur base fiscale de zéro.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
V - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

Actif d'impôt différé

(§ 24). Un actif d'impôt différé doit être


comptabilisé pour toutes les différences
temporelles déductibles dans la mesure où il
est probable qu'un bénéfice imposable, sur
lequel ces différences temporelles déductibles
pourront être imputées, sera disponible,
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
V - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

Il faut comptabiliser un impôt différé actif

Lorsque la valeur ou lorsque la valeur


comptable de l'actif comptable du passif
est inférieure à sa est supérieure à sa
valeur fiscale valeur fiscale
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
VI - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

Exemple
Une entité comptabilise une provision pour
garantie de 100. Fiscalement, les coûts de
garantie ne sont déductibles que lorsque l'entité
paye les réclamations.

Le taux d'impôt est de 25 %.


~× 
   × ! 

  ' 


× 
 
    
   
  ×%
,  ×  

   ×
 ×  
 
'     
×   )#!)#*%
~ ××
 

× 
-   ××

 
 
~ 
   
 
 × 
 ××)#!)#*%   ' 
  
  ×  
×
  ××    
 × 

     
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
V - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

Pertes fiscales et crédits d'impôt non utilisés

(§ 34). Un actif d'impôt différé doit être


comptabilisé pour le report en avant de pertes
fiscales et de crédits d'impôt non utilisés, dans
la mesure où il est probable que l'on disposera
de bénéfices imposables futurs sur lesquels
ces pertes fiscales et crédits d'impôt non
utilisés pourront être imputés.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
V - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ 15-45

Réestimation des actifs d'impôt différé non


comptabilisés

(§ 37). À chaque date de clôture, une entité


réestime les actifs d'impôt différé non
comptabilisés. Une entité comptabilise un actif
d'impôt différé qui ne l'avait pas été jusque-là
dans la mesure où il est devenu probable qu'un
bénéfice imposable futur permettra de
recouvrer l'actif d'impôt différé.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
VI - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT DIFFÉRÉ

Selon les disposition du point 134-2 de l¶arrêté du


SCF :
« Un impôt différé correspond à un montant
d¶impôt sur les bénéfices payable (impôt différé
passif) ou recouvrable (impôt différé actif) au
cours d¶exercices futurs« »
« « Sont enregistrées au SCF
bilan± IMPOTS DIFFERES
et au compte de
III ± DEFINITION
résultat 5-11 différées résultant :
les impositions

- du décalage temporaire entre la constatation


comptable d¶un produit ou d¶une charge et sa
prise en compte dans le résultat fiscal d¶un
exercice ultérieur dans un avenir prévisible ;
- de déficits fiscaux ou de crédits d¶impôt
reportables dans la mesure où leur imputation
sur des bénéfices fiscaux ou des impôts futurs
est probable dans un avenir prévisible ;

- des aménagements, éliminations et


retraitements effectués dans le cadre de
l¶élaboration d¶états financiers consolidés.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
IV - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT EXIGIBLE

« « A la clôture de l¶exercice, un actif ou un


passif d¶impôt différé est comptabilisé pour
toutes les différences temporelles dans la
mesure où ces différences temporelles
donneront probablement lieu ultérieurement à
une charge ou à un produit d¶impôts« »
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
IV - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT EXIGIBLE

Les écritures à passer sont :


1)En cas d¶impôt différé actif :
 0  
'(%   

2) En cas d¶impôt différé passif :


'(   
 0  
m 

 m 
m 
6 
 Ê

 ÚÚÚÊ 
 

 Ê 6
 6
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ 
Ú666ÚÊ 
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ
Ú666ÚÊ 
 
9 
 Ê  
 
 Ú6ÊÊ 
  

  Ê 6 
 
 
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
VI - ÉVALUATION 46-56

Evaluation à la clôture des impôts exigibles

Les actifs et passifs d'impôt exigible de


l'exercice et des exercices précédents sont
évalués en utilisant les taux d'impôt et les
règles fiscales en vigueur à la date de clôture
(taux adoptés ou quasi adoptés).
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
VI - ÉVALUATION 46-56

Évaluation à la clôture des impôts différés

(§ 47). Les actifs et passifs d'impôt différé


doivent être évalués aux taux d'impôt dont
l'application est attendue sur la période au
cours de laquelle l'actif sera réalisé ou le passif
réglé, sur la base des taux d'impôt (et des
réglementations fiscales) qui ont été adoptés
ou quasi adoptés à la date de clôture.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
VI - ÉVALUATION 46-56

Évaluation à la clôture des impôts différés

(§ 53). Les actifs et passifs d'impôt différé ne


doivent pas être actualisés.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
Exemple (Francis LEFEBVRE)

Un actif a une valeur comptable de 100 K DA et une


base fiscale de 60 K ¼.
Le taux d'impôt sur le résultat est de 30 %, le taux sur
les plus-values de cession est de 20 %.

L'entreprise comptabilise un impôt différé passif


égal à : (valeur comptable - valeur fiscale) × taux
d'impôt selon le mode de réalisation :

un passif d'impôt différé de 8 K ¼ (= 40 × 20 %) si elle


a l'intention de vendre l'actif et de ne plus l'utiliser ;

un passif d'impôt différé de 12 K ¼ (= 40 × 30 %) si


elle a l'intention de conserver l'actif et de recouvrer sa
valeur comptable par son utilisation.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
VI - ÉVALUATION 46-56
Évaluation à la clôture des impôts différés
(§ 56). La valeur comptable d'un actif d'impôt
différé doit être revue à chaque date de clôture.
Une entité doit réduire la valeur comptable d'un
actif d'impôt différé dans la mesure où il n'est
plus probable qu'un bénéfice imposable
suffisant sera disponible pour permettre
d'utiliser l'avantage de tout ou partie de cet actif
d'impôt différé. Une telle réduction doit être
reprise dans la mesure où il devient probable
que des bénéfices imposables suffisants seront
disponibles.
IAS 12 ± IMPOTS
DIFFERES
VI - ÉVALUATION 46-56
Évaluation à la clôture des impôts différés
(§ 56). La valeur comptable d'un actif d'impôt
différé doit être revue à chaque date de clôture.
Une entité doit réduire la valeur comptable d'un
actif d'impôt différé dans la mesure où il n'est
plus probable qu'un bénéfice imposable
suffisant sera disponible pour permettre
d'utiliser l'avantage de tout ou partie de cet actif
d'impôt différé. Une telle réduction doit être
reprise dans la mesure où il devient probable
que des bénéfices imposables suffisants seront
disponibles.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
VI - ÉVALUATION 46-56

Évaluation à la clôture des impôts différés

Selon le principe de symétrie,


la comptabilisation des effets sur l'impôt
exigible et sur l'impôt différé d'une transaction
doit être cohérente avec la comptabilisation
de la transaction d'origine.
IAS 12 ± IMPOTS
DIFFERES
VI - ÉVALUATION 46-56

Évaluation à la clôture des impôts différés

(§ 62). Les IFRS imposent ou permettent de


comptabiliser certains éléments directement
au crédit ou au débit des capitaux propres.
On peut citer à titre d'exemple:
IAS 12 ± IMPOTS
DIFFERES
VI - ÉVALUATION 46-56

a)un changement de leur valeur comptable


généré par la réévaluation d'immobilisations
corporelles (voir IAS 16);
b) un ajustement du solde d'ouverture des
résultats non distribués résultant soit d'un
changement de méthodes comptables
appliqué de façon rétrospective, soit de la
correction d'une erreur (voir IAS 8);
c) les écarts de change résultant de la
conversion des états financiers d'une entité
étrangère (voir IAS 21); et
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
IV - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT EXIGIBLE

Selon le point 134-3 du SCF :


« « 134-3. Les impôts différés sont déterminés
ou revus à chaque clôture d¶exercice sur la
base de la réglementation fiscale en vigueur à
la date de clôture ou attendue sur l¶exercice au
cours duquel l¶actif sera réalisé ou le passif
réglé, sans calcul d¶actualisation« ».
m 

 m 
m 
6 
 Ê

 ÚÚÚÊ 
 

 Ê 6
 6
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ 
Ú666ÚÊ 
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ
Ú666ÚÊ   
 Ê 
 
 
 Ú6ÊÊ 
9   

  Ê 6 
 
 
VII - PRÉSENTATION 71-
71-78

Les actifs et passifs d'impôt doivent être


présentés au bilan séparément des autres
actifs et passifs.
En outre, les actifs et passifs d'impôts différés
doivent être distingués des actifs et passifs
d'impôts exigibles.
Lorsque l'entreprise fait une distinction entre
ses actifs et passifs courants et non courants
dans ses états financiers, ceux relatifs aux
impôts différés doivent être classés en non
courant
VII - PRÉSENTATION 71-
71-78

Les actifs et passifs d'impôts exigibles doivent


être compensés si, et seulement si, l'entreprise :

a un droit juridiquement exécutoire de
compenser les montants comptabilisés ; et

a l'intention soit de régler le montant net, soit
de réaliser l'actif et de régler le passif
simultanément.
VII - PRÉSENTATION 71-
71-78

Les actifs et passifs d'impôts différés d'une


même entité fiscale doivent être compensés,
et ce quelle que soit leur échéance, dans les
conditions suivantes :

l'entreprise a un droit exécutoire de compenser
les actifs et les passifs d'impôts exigibles,

les actifs et les passifs d'impôts différés
concernent des impôts sur le résultat prélevés
par la même autorité fiscale.
Dans le cas d'une intégration fiscale, les actifs et
passifs d'impôts sont compensés entre sociétés
intégrées fiscalement.
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
IV - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT EXIGIBLE

Selon le point 134-2 du SCF :


« « Au niveau de la présentation des comptes,
les impôts différés actif sont distingués des
créances d¶impôt courantes. Les impôts
différés passif sont distingués des dettes
d¶impôt courantes.« »
m 

 m 
m 
6 
 Ê

 ÚÚÚÊ 
 

 Ê 6
 6
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ 
Ú666ÚÊ 
  ÚÊ6Ê Ê6Ê

Ú666ÚÊ
Ú666ÚÊ   
 Ê 
 
 
 Ú6ÊÊ 
  

  Ê 6 
9  
 
VIII - INFORMATIONS Á FOURNIR 79-
79-88

La norme IAS 12 impose de fournir de nombreuses


informations du fait de la variété des impôts
différés et de la complexité des modalités de
calcul et de comptabilisation des impôts différés.
Les principales informations sont les suivantes :

le total de l'impôt exigible et différé relatif aux


éléments débités/crédités dans les capitaux propres ;

le montant (et, si elle existe, la date d'expiration)


des différences temporelles déductibles, pertes
fiscales et crédits d'impôts non utilisés pour
lesquels aucun actif d'impôt différé n'a été
comptabilisé ;
VIII - INFORMATIONS Á FOURNIR 79-
79-88


l'explication de la relation entre la charge/produit
d'impôt et le bénéfice comptable. Ces états de
réconciliation sont communément appelés preuve
d'impôt.

le montant total des différences temporelles
liées à des participations dans des filiales,
entreprises associées, coentreprises et
investissements dans des succursales, pour
lesquelles des passifs d'impôts différés n'ont pas
été comptabilisés ;

l'explication des changements dans le(s) taux
d'impôt applicable(s) par rapport à l'exercice
précédent,
IAS 12 ± IMPOTS DIFFERES
IV - COMPTABILISATION D'ACTIFS ET DE PASSIFS
D'IMPÔT EXIGIBLE

Selon le point 134-3 du SCF :


« « Des informations concernant ces impôts
différés figurent dans l¶annexe (origine,
montant, date d¶expiration, méthode de calcul,
enregistrement en comptabilité).
. )/  !0
~,0,123,%

& 

    ' 
    ××
  
   ××
 
 '    ××
!
 ×   ×% ××

 
 × 
!


  ××%~


  ××    
4*
QUIZ - IAS 12 n/ 1 (Francis LEFEBVRE)

a) Machine de production ~  





 






 
  




  

 

 




J   






 

 




 
~  

 
 
 
  


 
 différence temporelle
imposable, 

   
 

! 




" 

 


! 


#
 
 

 un impôt différé
passif 
$

%


! 




" 

 







& 



 











! 




 

  


 
 



#
  



  

 

 






  
 




 

' 

  









& 

 

(
 

QUIZ - IAS 12 n/ 1 (Francis LEFEBVRE)

b) Frais de développement inscrits à l'actif en


conformité avec IAS 38, Immobilisations
incorporelles et amortis sur leur durée de vie
estimée. Fiscalement, 
 
 

 

 
 

 
  
 






6  
Frais de développement ~


! 

  
 différence temporelle imposable,



  
 
 
! 



  ! 
 #
 
 
impôt
différé passif 
$

%


! 





! 
 

 





   








 

  

   

#

  


  

 


 





  
 





 
' 

  






 

(
 



$

QUIZ - IAS 12 n/ 1 (Francis LEFEBVRE)

c) Profits latents sur transactions intragroupe M




)  
 

*





 



)
  


! 

   


+  






 
6  
Profits latents sur transactions intragroupe
~  


  
 
*
 


  


  




(
 

%



  

 
*
 
 


 
  



! 
  
 
 


! 





 
+  

 ! 

 
 
' 






*


  
! 
 



 



)


   



! 


M

)
#
 

 

  






)



) & M

)
  



(

 

QUIZ - IAS 12 n/ 1 (Francis LEFEBVRE)

d) Ecarts de conversion cumulés 





 

  ! 

 

  

  
, 

 

 



)
,


 

 

  

  

 

 



 
6  
Ecarts de conversion cumulés Aucun impôt différé








 !

   
%




   




 !
  


 !



  

 
  
 
  


 

+  



  ! 

 

 
  
~





-

  ! 
!
 


!

  
   


  

~ 

 !
  

.
  


 

 ! 
 


  
  
#



 



 

 
  


  


 

 
 
(
 




QUIZ - IAS 12 n/ 1 (Francis LEFEBVRE)

e) Provision pour dépréciation d'une machine-outil


devenue obsolète. La valeur comptable de 150 K
inclut la dépréciation de 100 K, qui n'est
déductible fiscalement que lors de la cession de
l'actif
6  
Une dépréciation est comptabilisée sur un élément
d'actif corporel mais cette dépréciation n'est
déductible fiscalement qu'au moment de la
vente de l'actif, ce qui génère une différence
temporelle. La base fiscale de l'actif est le
montant admis en déduction du résultat fiscal
lors du recouvrement, soit 150 K. La valeur
comptable de 50 K est inférieure à la base
fiscale de 150 K. La différence temporelle
déductible représente le montant de la
dépréciation, soit 100 K, et génère un actif
d'impôt différé.
QUIZ - IAS 12 n/ 1 (Francis LEFEBVRE)

f) Réévaluation de certaines catégories


d'immobilisations corporelles en consolidation
conformément à IAS 16 sans qu'aucun
ajustement n'intervienne sur la base fiscale. La
valeur comptable, après la réévaluation, est de
160 K et la valeur non réévaluée est de 60 K.
6  
Une dépréciation est comptabilisée sur un élément
d'actif corporel mais cette dépréciation n'est
déductible fiscalement qu'au moment de la
vente de l'actif, ce qui génère une différence
temporelle. La base fiscale de l'actif est le
montant admis en déduction du résultat fiscal
lors du recouvrement, soit 150 K. La valeur
comptable de 50 K est inférieure à la base
fiscale de 150 K. La différence temporelle
déductible représente le montant de la
dépréciation, soit 100 K, et génère un actif
d'impôt différé.
QUIZ - IAS 12 n/ 1 (Francis LEFEBVRE)

g) Immeubles de placement ! 




+ 
! 


,'
M

  

 

+ 

! 



  
#
/
 ! 
0



+ 
! 



 

 




#-
 




6  
Immeubles de placement ~   

! 


  

 
 
 différence
temporelle imposable,    un impôt différé
passif. %
 
! 


  


 




   








  

  
 


 



  





 
#
 
 

  



 
 



(

 

QUIZ - IAS 12 n/ 1 (Francis LEFEBVRE)

h. Bâtiment acquis lors d'un regroupement


d'entreprises
!


+ 
! 
1
2

! 







6  
Bâtiment acquis lors d'un regroupement
d'entreprises ~



+ 
! 


3 
 
 différence temporelle
imposable  
 


impôt différé
passif. ~
! 


3 


   
 
.
! 


+ 
! 


 
+  
  

  
 


  

' 

! 


3 





   








  

  
 

 




  



 ! 

#
 
 

  



  



(
 

QUIZ - IAS 12 n/ 1 (Francis LEFEBVRE)

i) Goodwill inscrit à l'actif Au 31/12/N, la valeur


comptable du goodwill est de 100 K.

6  
Le goodwill inscrit à l'actif ne donne pas lieu à la
comptabilisation d'un impôt différé. Bien que la
valeur comptable du goodwill de 100 K soit
supérieure à sa base fiscale de 0 K,
correspondant au montant qui sera admis en
déduction lors du recouvrement, et bien que
cette situation génère une différence temporelle
imposable, la norme IAS 12 interdit la
comptabilisation d'un impôt différé passif relatif
au goodwill.
QUIZ - IAS 12 n/ 1 (Francis LEFEBVRE)

j) Provision pour restructuration Ú


  



 
 


 
  

 

 

  
 

  
 

 
  


 
6  
~ provision pour restructuration  

différence temporelle déductible,   



impôt différé actif. ~



  


  

!


+ 
! 
1



!
 
  
 


 
 2
~
 
  




 
 


   



 
 
  
 
' 






!





! 






#
 
 


  


 
 



(
 



 

 4

Vous aimerez peut-être aussi