Vous êtes sur la page 1sur 7

Bonjour et bienvenue dans ce premier épisode du Cottongue podcast.

[00:00:10] Merci d’être avec moi aujourd’hui, je suis très content que vous écoutiez ce
podcast.

[00:00:16] Et pour commencer, je vais vous présenter l’idée de ce podcast. Alors, le


Cottongue podcast, qu’est-ce que c’est ? C’est tout simplement pour les gens qui
apprennent le français et qui ne trouvent pas de choses intéressantes à écouter. 

[00:00:34] Il y a plusieurs profils de personnes qui apprennent le français, par exemple les
débutants. Pour les débutants, il y a plein d’exercices sur internet, de livres, etc. Et pour les
personnes qui ont déjà un niveau avancé, elles peuvent tout simplement lire, regarder,
écouter, tous les médias français parce qu’elles sont capables de les comprendre. 

[00:01:02] Mais, entre les deux, il y a les personnes qui ont un niveau intermédiaire et qui
ne peuvent pas encore comprendre les médias français traditionnels, les médias
francophones, parce que c’est un peu trop compliqué. Les personnes parlent trop vite par
exemple. Ils ont un vocabulaire avec des mots qui sont un peu compliqués. 

[00:01:25] Donc moi, ce que je veux faire avec le Cottongue podcast, c’est vous aider à
apprendre le français, pas avec de la grammaire mais en écoutant des choses intéressantes
sur différents sujets. Par exemple, je vais vous parler de politique, de société, de culture, de
la France mais aussi de tous les autres pays, de toutes les choses qui moi m’intéressent et
qui peut-être vont vous intéresser aussi. En tous cas, c’est ce que j’espère.

[00:02:01] Alors, je vais vous dire quelques mots sur moi, je vais me présenter, comme
c’est le premier podcast. Moi je m’appelle Hugo, je suis professeur en Pologne, à
Varsovie, c’est la capitale de la Pologne, depuis plusieurs années. Comme je vous l’ai
dit, je fais ce podcast spécialement pour les personnes qui apprennent le français et qui ont
un niveau, je dirais, intermédiaire. Si ces personnes, si vous écoutez ce podcast, vous allez
pouvoir comprendre de plus en plus de choses. 

[00:02:42] Alors, la première fois qu’on écoute, c’est normal de ne pas tout comprendre. Il
faut écouter deux fois, trois fois, quatre fois. Et plus vous écouterez, plus vous
comprendrez, c’est logique. Et si jamais il y a des mots, ou des extraits que vous n’arrivez
pas à comprendre, vous pouvez utiliser la transcription de ce podcast. La transcription de
ce podcast, elle se trouve sur mon site internet cottongue.com et vous pourrez y trouver
toutes les transcriptions de tous les épisodes.

[00:03:19] Aujourd’hui, on va parler des langues. Comment apprendre une langue ?

[00:03:25] Pour commencer, il faut faire la distinction entre la langue maternelle et une
langue étrangère. La langue maternelle, on n’en a qu’une. On a seulement une langue
maternelle. C’est la langue qu’on apprend quand on est enfant. On a besoin de cette langue
tout simplement pour parler avec ses parents, avec ses amis, pour communiquer, pour
transmettre des messages. Les langues étrangères, ce sont les autres langues. En général, on
apprend les langues étrangères à l’école. Par exemple en France, à l’école, on apprend
l’anglais, l’allemand, l’espagnol, l’italien. 

[00:04:10] Comment est-ce qu’on apprend ces langues étrangères ? Généralement, il y a un


professeur, et ce professeur essaye de transmettre, d’expliquer, comment fonctionne la
langue. Des fois, ça fonctionne, et des fois, ça ne marche pas très bien,
malheureusement. 

[00:04:30]Alors, évidemment, maintenant, il existe plein de méthodes différentes pour


apprendre une langue étrangère. Vous pouvez apprendre à l’école mais vous pouvez aussi
avoir un professeur particulier, vous pouvez essayer d’apprendre tout seul, en
autonomie, vous pouvez utiliser des applications, des livres, des podcasts, des vidéos, etc.
etc. Maintenant, il y a plein de méthodes pour apprendre une langue. 

[00:05:04] Mais aujourd’hui, on ne va pas vraiment parler des différentes méthodes, on va


plutôt parler de la théorie. Et quand on parle de la théorie de l’apprentissage des langues,
il y a une personne qui est vraiment très importante et très intéressante, c’est le professeur
Stephen Krashen. Ce professeur, il travaille à l’université de Californie du Sud, à USC et il
est spécialiste des théories de l’apprentissage d’une langue. L’apprentissage d’une langue,
ça veut dire apprendre une langue étrangère. 

[00:05:43] Pourquoi le professeur Stephen Krashen est très important ? Parce que, dans les
années 80, il a publié plusieurs livres et plusieurs articles qui ont beaucoup influencé la
façon dont on enseigne les langues dans les écoles, les collèges, les lycées, les universités.
Donc nous allons parler de la théorie de ce professeur et, grâce à cette théorie, vous allez
pouvoir progresser plus rapidement en français et apprendre le français d’une façon plus
naturelle. 

[00:06:21] Il faut aussi savoir que moi, j’ai créé ce podcast en utilisant les théories du
professeur Stephen Krashen. Donc ça va vous permettre de mieux comprendre pourquoi
j’ai fait ce podcast et comment ce podcast peut vous aider à apprendre le français.

[00:06:43] Est-ce que vous êtes prêts ? Alors, on commence !

[00:06:51] Pour comprendre la théorie de Stephen Krashen, il y a cinq hypothèses.

[00:06:57] La première hypothèse, c’est une hypothèse centrale, très, très, très importante.
Dans la première hypothèse, Stephen Krashen dit qu’il faut différencier, faire la différence,
entre acquisition et apprentissage.

[00:07:16] Alors acquisition qu’est-ce que ça veut dire ? Acquisition, c’est un nom qui
vient du verbe acquérir. Acquérir quelque chose, ça veut dire obtenir quelque chose. Par
exemple, si vous achetez une voiture, vous acquérez cette voiture, elle est à vous. Qu’est-
ce que ça veut dire « acquérir une langue » ? Acquérir une langue, c’est quand vous êtes
enfant et que naturellement, inconsciemment, vous commencez à utiliser une langue.
Pourquoi vous commencez à utiliser cette langue ? Eh bien, parce que vous voulez parler à
vos parents. Vous avez faim, vous avez froid, vous avez envie de dormir, donc il faut
essayer de vous exprimer, de faire passer un message à vos parents. Ça, c’est la façon
naturelle d’apprendre une langue pour le professeur Stephen Krashen. Et, pour lui, c’est la
seule façon efficace de pouvoir utiliser une langue.

[00:08:27] L’apprentissage, au contraire, c’est quelque chose de conscient, c’est un


processus conscient. Quand vous êtes à l’école, vous prenez un cours de français, par
exemple, et vous savez que vous êtes en train d’apprendre le français. C’est quelque
chose de conscient. Par exemple, vous apprenez les règles de grammaire pour comprendre
comment fonctionne le français, quelles sont les règles qu’il faut respecter pour parler
français. 

[00:09:02] Mais Stephen Krashen, il pense que quand on apprend une langue de cette façon
à l’école, quand on apprend les règles de grammaire, on ne peut pas utiliser la langue pour
communiquer. Et ça, moi je l’ai vu très, très souvent quand j’étais à l’école. Par exemple,
en anglais, on doit apprendre tous les verbes irréguliers, et on pense que, quand on
connaîtra tous les verbes irréguliers, par magie, on sera capable de parler anglais. Ça,
évidemment, ça ne fonctionne pas très bien. Donc, pour résumer cette première hypothèse,
Stephen Krashen dit qu’il faut apprendre une langue de façon plus naturelle, un peu de la
même façon dont les enfants apprennent leur langue maternelle.

[00:09:56] Évidemment, il y a eu beaucoup de critiques pour cette première hypothèse. Moi


aussi, je ne suis pas complètement d’accord avec cette hypothèse. Je pense qu’il faut
connaître les règles de grammaire, mais ça n’est pas la priorité. D’abord, il faut essayer de
communiquer, communiquer même si vous faites des fautes, des erreurs, ce n’est pas très
grave. L’important c’est de transmettre un message, de s’exprimer et après, quand vous
êtes capable de faire ça, vous pouvez apprendre les règles pour pouvoir vous corriger et
vous exprimer de façon plus claire. Mais la priorité, c’est d’essayer de s’exprimer,
d’essayer de parler.

[00:10:50] La deuxième hypothèse, c’est l’hypothèse du contrôleur. Un contrôleur qu’est-


ce que c’est ? C’est une personne qui contrôle. Par exemple, quand vous prenez le métro, il
y a des contrôleurs qui vous demandent si vous avez bien votre ticket pour voyager. Le
contrôleur contrôle que vous respectez les règles.

[00:11:14] Quand on apprend une langue étrangère, quand on parle une langue étrangère, il
y a un contrôleur dans notre tête. Ce contrôleur, il essaye de voir si vous respectez bien
toutes les règles. Ça veut dire les règles de grammaire, les règles de phonétique. Et, ce qui
est intéressant avec ce contrôleur, c’est que tout le monde n’a pas le même contrôleur dans
sa tête. Par exemple, si vous êtes une personne plutôt extravertie, ça veut dire une personne
qui n’a pas peur de parler, qui aime s’exprimer, alors le rôle du contrôleur est plutôt
faible. Le contrôleur n’a pas beaucoup d’influence sur vous. Vous parlez, vous parlez, et ce
n’est pas grave si vous ne respectez pas les règles. Le contrôleur, il est quasiment absent.

[00:12:12] Par contre, si vous êtes introverti, alors le contrôleur est très, très présent. Dès
que vous essayez de parler, vous allez d’abord réfléchir aux règles, penser à une façon
parfaite de dire quelque chose sans faire d’erreur. Ça malheureusement, ça n’est pas très
bien, ça n’est pas une bonne méthode pour pouvoir parler une langue étrangère. Pour parler
une langue étrangère, il faut faire des erreurs, il faut essayer de transmettre un message. Si
vous n’essayez pas de vous exprimer, si vous ne faites pas d’erreurs, vous ne pouvez pas
progresser. 

[00:12:54] Donc ça n’est pas très grave de faire des erreurs, il ne faut pas avoir peur de
faire des erreurs, c’est normal. Même les personnes qui sont les plus talentueuses, qui ont le
plus de talent pour parler des langues étrangères, même ces personnes font des erreurs.
Donc ça, ça n’est pas grave.

[00:13:14] Pour résumer cette deuxième hypothèse : il faut limiter l’influence du


contrôleur.

[00:13:25] Maintenant la troisième hypothèse. La troisième hypothèse du professeur


Stephen Krashen, c’est l’ordre naturel d’acquisition. Le professeur Krashen dit que
chaque langue a un ordre naturel d’acquisition. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire
que chaque personne acquiert une langue en suivant le même ordre. Cet ordre, il ne dépend
pas de la personne, il dépend seulement de la langue. 

[00:13:59] Chaque langue a son propre ordre. Par exemple en français, les articles, c’est
quelque chose d’assez difficile à apprendre, à maîtriser. On commence à les utiliser dès le
début mais, en général, les étudiants font beaucoup, beaucoup d’erreurs. Ça prend très, très
longtemps d’être capable de bien utiliser les articles. Ça, c’est l’ordre naturel d’une langue. 

[00:14:30] Moi je ne suis pas complètement d’accord avec cette théorie, parce que je pense
que, en fonction de sa langue maternelle, de la langue que vous avez apprise quand vous
étiez enfant, vous allez apprendre une langue étrangère d’une façon différente. Par
exemple, quand un étudiant chinois apprend le français, il ne l’apprend pas exactement de
la même façon que quand c’est un étudiant américain. Pour les étudiants américains, il y a
des similarités entre l’anglais et le français, et donc c’est un peu plus facile d’apprendre
certaines règles, par exemple d’utiliser les articles parce que, en anglais, il y a aussi des
articles.

[00:15:24] Maintenant, la quatrième hypothèse. La quatrième hypothèse, c’est l’hypothèse


de l’input. En français, on n’a pas de bon mot pour traduire ça, donc je vais utiliser le mot
anglais input. Ça, c’est aussi une hypothèse très, très importante de la théorie de Krashen.
Cette hypothèse, elle dit qu’un individu apprend une langue, une personne apprend une
langue, quand elle essaye de comprendre des messages, quand elle essaye de comprendre
des contenus. Par exemple, quand vous lisez un article, quand vous regardez une vidéo en
français et que vous essayez de comprendre le message. 

[16min10] Mais attention, si cet article est trop facile, vous n’allez rien apprendre de
nouveau, vous n’allez pas progresser, vous n’allez pas faire de progrès. Pour acquérir une
langue, il faut essayer de comprendre des choses qui sont un peu trop difficiles pour vous,
des choses qui ont un niveau un peu supérieur au vôtre, des choses qui sont un peu
compliquées à comprendre au début. Parce que, à ce moment-là, votre cerveau va faire un
effort, il va utiliser le contexte par exemple, pour essayer de comprendre ça. 
[16min53] Comment est-ce que votre cerveau peut comprendre un mot qu’il ne connaît
pas ? Il peut utiliser des images. Il peut comprendre une explication de ce mot. C’est pour
ça que je pense qu’il est plus intéressant de comprendre un mot avec sa définition et pas
avec sa traduction. Bon, des fois, c’est impossible évidemment. Mais, dans l’idéal, s’il y a
un mot que vous ne connaissez pas, cherchez la définition en français. Parce que ça, ça va
vous demander un effort et, cet effort, il va permettre à votre cerveau de travailler et de
mieux mémoriser, de mieux retenir ce mot-là.

[00:17:45] Donc ça, c’est la quatrième hypothèse du professeur Krashen. Il faut essayer de
comprendre des choses qui sont un peu trop difficiles pour vous. Il dit aussi que
comprendre, c’est plus important que de s’exprimer. Pour le professeur Krashen, on fait des
progrès seulement, uniquement, avec la compréhension. Il pense que, utiliser la langue
pour parler ou pour communiquer, ça ne permet pas de faire des progrès. Évidemment, moi,
je ne suis pas d’accord avec ça. Je pense que, utiliser une langue, pour communiquer, pour
écrire quelque chose, pour discuter avec quelqu’un, ça permet aussi de faire des progrès, et
c’est même très, très important. Ça, j’en parlerai un peu plus tard.

[00:18:47] Et pour finir, la dernière hypothèse, la cinquième hypothèse, c’est l’hypothèse


du filtre affectif. Qu’est-ce que c’est qu’un filtre ? Un filtre, je vais prendre un exemple
pour vous expliquer. Dans une machine à café. Dans une machine à café, il faut utiliser un
filtre pour séparer le liquide et les grains de café. Donc un filtre, c’est quelque chose qui
permet de retenir, de garder certaines choses, et de laisser passer d’autres choses.
«Affectif», c’est quelque chose qui est lié aux sentiments, aux émotions, ça vient de
«l’affection». Donc un «filtre affectif», ça veut dire que quand vous ressentez des
émotions positives ou négatives, ça a une influence sur votre acquisition de la langue. Par
exemple, si vous êtes très motivé, si vous avez confiance en vous, vous êtes dans un
meilleur état d’esprit pour comprendre une langue, c’est plus facile. Vous pensez que vous
êtes capable de le faire, donc ça devient plus facile de comprendre cette langue.

[00:20:09] Par contre, si vous n’avez pas confiance en vous, si vous pensez que vous n’êtes
pas capable d’apprendre une langue, ça va être plus difficile parce que le filtre dans votre
cerveau va empêcher ces choses, ce message, de passer, d’arriver jusqu’à votre cerveau.
C’est pour ça que, quand on apprend une langue, l’atmosphère, l’ambiance, c’est très, très
important. Si vous êtes dans une atmosphère calme, si vous vous sentez bien, si vous êtes
en confiance, ça va être plus facile d’apprendre une langue. Par contre si vous êtes stressé
ou si vous êtes triste, si vous avez peur de vous exprimer, votre filtre, votre filtre affectif, va
bloquer le message et vous n’allez pas pouvoir comprendre le message. C’est pour ça que,
si vous apprenez une langue avec un professeur, c’est très important d’avoir une bonne
relation avec cette personne, de vous sentir en confiance. Si vous avez peur de faire des
erreurs à cause de cette personne, vous n’êtes pas dans un bon état d’esprit pour apprendre
la langue.

[00:21:34] La conclusion de toutes ces hypothèses et de cette théorie de Krashen, c’est qu’il
n’est pas très important d’avoir une grande connaissance de la grammaire pour pouvoir
utiliser une langue. C’est quelque chose qui est un peu contre-intuitif, en France par
exemple, parce qu’en France on est très, très, très rationnels. Et en France, on pense qu’il
faut bien connaitre les règles pour pouvoir appliquer quelque chose. Par exemple, pour une
langue, on pense que si vous n’apprenez pas d’abord la grammaire, vous ne pourrez jamais
parler une langue. Et ça, ça n’est pas une bonne méthode. Moi je ne connais personne pour
qui cette méthode ait marché.

[00:22:24] Donc pour acquérir une langue, il faut l’utiliser pour comprendre des messages.
Tous les jours il faut essayer de comprendre quelque chose en français : un article, une
vidéo, un email, une publicité, n’importe quoi du moment que vous essayez de
comprendre un message. Les meilleures méthodes pour apprendre une langue étrangère, ce
sont les méthodes qui proposent plein de contenus, par exemple des articles, des vidéos, des
textes etc., plein de contenus intéressants, dans une atmosphère sans stress. Ne faites pas
confiance à une méthode qui est centrée sur la grammaire. Ça, ça ne marche pas. La
grammaire, ça peut vous aider à comprendre quelque chose quand il y a un message que
vous ne comprenez pas, ou une structure que vous ne comprenez pas. Mais la grammaire,
ça ne doit pas être la base de votre apprentissage. Essayez plutôt de comprendre des choses,
de comprendre des vidéos, de comprendre des articles.

[23min37] Vous avez compris que le plus important, c’est de trouver des choses qui vous
intéressent, des choses que vous aurez envie de lire, de regarder, d’écouter etc. Si on a
envie de comprendre quelque chose ou de comprendre quelqu’un, on va faire plus d’efforts.
On ne va pas penser «bon, maintenant je dois faire du français» mais plutôt «aujourd’hui,
je vais lire un article super intéressant, et cet article est en français».

[00:24:15] Avec ce podcast, je vais aussi vous parler de différents sujets. Aujourd’hui je
vous ai parlé des langues, mais la prochaine fois, on parlera d’un sujet complètement
différent. Et je ne vous parlerai pas de grammaire. Je vais juste vous expliquer, vous
raconter des histoires qui, peut-être, vous intéresseront, j’espère qu’elles vous
intéresseront.

[00:24:41] Alors, je vous l’ai dit, contrairement au professeur Krashen, moi je pense qu’il
faut aussi utiliser la langue pour s’exprimer parce que, quand vous utilisez une langue pour
vous exprimer, quand vous essayez de communiquer, ça permet trois choses.

[00:24:59] D’abord, ça vous permet d’identifier les problèmes. Quand vous voyez qu’il y a
une chose que vous n’arrivez pas à dire, que vous n’arrivez pas à exprimer, alors vous
allez chercher une façon de le faire. Et en cherchant cette façon de le faire, vous allez
apprendre une nouvelle structure.

[00:25:19] Ça vous permet aussi de vérifier ce que vous avez appris, de tester ce que vous
avez appris. Par exemple si vous avez appris une nouvelle structure ou une nouvelle
expression, et vous l’utilisez pour parler avec quelqu’un, si cette personne ne comprend pas
la structure, ça veut dire qu’elle ne fonctionne pas, que vous n’avez pas appris la bonne
structure ou qu’il faut l’utiliser de façon différente.

[00:25:48] Et la dernière chose importante quand vous utilisez une langue pour
communiquer, c’est que ça vous permet de prendre confiance en vous. Et ça, c’est très,
très important pour parler une langue étrangère. Quand vous prenez confiance en vous,
quand vous voyez que vous êtes capable de vous exprimer, d’utiliser cette langue, c’est
très, très gratifiant et ça vous encourage à continuer, ça vous permet de rester motivé, et
ça c’est extrêmement important. Mais pour ça évidemment, il faut un moniteur, il faut une
personne qui corrige, qui vous écoute, qui vous aide à progresser. Ça c’est mon métier,
parce que moi je suis professeur et coach de français, donc si vous avez besoin d’une
personne pour vous écouter, pour travailler avec vous, pour vous conseiller des choses
intéressantes à lire, à regarder, à écouter, vous pouvez visiter mon site et m’envoyer un
email. Et moi, je serai très content de vous aider.

[00:27:03] Voilà, c’est la fin de ce podcast donc merci à tous de m’avoir écouté, merci
beaucoup, je suis vraiment très content si vous avez écouté ce podcast jusqu’au bout. Pour
trouver la transcription du podcast, vous pouvez aller sur mon site cottongue.com et vous y
trouverez la transcription.

[00:27:28] La semaine prochaine, dans le prochain podcast, nous parlerons des robots,
comment nous pouvons vivre avec les robots et est-ce qu’ils peuvent nous remplacer ?
J’espère que vous me retrouverez la semaine prochaine, avec ce nouveau podcast. En
attendant, je vous invite à essayer de comprendre un maximum de choses, à lire des articles,
à faire un peu de français tous les jours. Tous les jours, essayez de comprendre quelque
chose en français. Merci a tous, passez une bonne semaine et à bientôt !