Vous êtes sur la page 1sur 6

2

Introduction générale
Identifier un procédé ou système consiste à proposer une structure entre son
entrée et sa sortie et à déterminer à partir du couple entrée-sortie, les valeurs
des paramètres du modèle. Le modèle ainsi trouvé doit, dans un domaine de
validité, se comporter comme la réalité (physique) ou au moins s’en
approcher au plus près.

L’automaticien ne construit pas généralement le procédé, il est souvent


amené à élaborer un modèle et identifier ses paramètres car le fournisseur
ne donne pas généralement un modèle du procédé.

3
Pourquoi c’est important de disposer d’un modèle ?
La construction et l’utilisation de modèles constituent, de nos jours, des
étapes incontournables dans de nombreuses disciplines scientifiques et
techniques Ils permettent notamment de :
 Simuler le fonctionnement du système réel sur des simulateurs
analogiques ou numériques (Matlab par exemple).
 Comprendre, commander ou améliorer le fonctionnement du procède
analysé.
 Prévoir le comportement du système vis-à-vis des excitations
spécifiques
 Prévoir son comportement dans différentes situations de son
fonctionnement
 Elaborer une stratégie de commande : conception d’un régulateur
 Avoir accès à des grandeurs non physiquement accessibles à la mesure

4
- Les différents types de modèle
Deux approches, souvent complémentaires, peuvent être envisagées pour
modéliser un système :
– La première, qui fait appel aux connaissances des spécialistes du domaine
considéré, conduit généralement à un ensemble d’équations integro-
différentielles ( notamment non linéaires) et algébriques
Modèle de connaissance
Il s’obtient à partir des lois physique : électrique, chimique, hydraulique,
énergétique,…
Souvent ce modèle est trop complexe pour être utilisé dans la commande.
– La deuxième approche considère le procédé comme une « boîte noire »,
le modèle se construit à partir de mesures des données d’entrée-sortie du
procédé en se donnant une structure à priori convenable
Modèle de conduite = Modèle de comportement
L’objectif majeur de ce modèle est de reproduire au mieux le comportement
du processus identifié. On parle plus particulièrement, dans ce cas,
« d’identification du système »..
5
- Modèle simple ou modèle complexe

Etapes pour la mise au point d’un modèle

• Si le modèle est trop simple, notamment issu des hypothèses très


simplificatrices, il n’est pas utilisable car il ne décrit pas le comportement du
procédé réel
• Si le modèle est trop complexe, il n’est pas utilisable en particulier en
commande car il trop chargé de détails et ne reflète pas le caractère dominant

Un compromis s’impose: on commencer par un modèle simple qu’on cherche à


raffiner au fur et à mesure du besoin qu’on voudrait faire de ce modèle

6
- Autres classifications de modèle

• Modèle dynamique : représente l’évolution en fonction du temps :


Fonction de transfert, équation différentielle, équations d’état... Il est
utilisé dans les problèmes d’asservissement et de régulation,
optimisation dynamique
• Modèle en régime statique (permanent) représente la relation
entrée/sortie en régime statique (en régime en permanent). Il est utilisé
pour la recherche des points de fonctionnement, choix de consignes,..
• Modèle paramétrique : structure mathématique sous forme de fonction
de transfert par exemple
• Modèle non paramétrique : réponse expérimentale de type réponse
indicielle, impulsionnelle, fréquentielle