Vous êtes sur la page 1sur 3

TD1 - Capteurs et Acquisition de Données – M1 – Génie

mécanique

Exercice 1

Un transmetteur de pression relative est de classe d’exactitude C1 = 0.5. Le signal de


mesure est un courant normalisé de 4 à 20 mA.
L’étendue de mesure du transmetteur est réglable de 0 à 50 hPa jusqu’à 0 à 700 hPa avec un
décalage de zéro Dz réglable de 0 à 100 hPa.
On désire une étendue de mesure EM = 300 hPa et un décalage de zéro Dz = 80 hPa.
1. Tracez la caractéristique statique de ce transmetteur en indiquant EM et Dz.
2. Le décalage Dz est-il positif ou négatif ?
3. Déterminez la rangeabilité R de ce transmetteur.
4. Quelle est la sensibilité Se réglée sur ce transmetteur ?
5. Déterminez l’erreur maximale maxi pour une pression P = 190hPa.

Exercice 2

Soit le circuit suivant mesurant une différence de pression atmosphérique par rapport à
1013 mb (pression moyenne) avec une sensibilité de 1mV/mb (tableau ci-dessous) :

E est une source de tension continue fixe;


v est la tension à en sortie du pont (image de la pression);
R0 sont des résistances ajustables réglées à l'identique;
R représente le capteur résistif linéaire de caractéristiques définies ci-dessous:

1. Exprimez la tension v en fonction de E; R0 et R.


2. Montrer qu’à l’équilibre du pont (lorsque v = 0 V), on a : R = R0.
3. En utilisant le tableau caractérisant le capteur résistif, exprimer R en fonction de P.
Déterminer alors la valeur des résistances réglables R0.
4. Exprimer v en fonction de E et P. La relation "v fonction de E et P" est-elle linéaire?
5. En prenant E = 12V, calculer les valeurs respectives de v pour P = 900mb et P = 1100mb.
Calculer les erreurs relatives pour les deux valeurs de v calculées précédemment.
Problème 1

On étudie dans ce problème un débitmètre électromagnétique de


type Promag 50H Endress+Hauser ; la mesure du débit prévue
est comprise entre 4 et 10 m3/h.

Le constructeur du débitmètre donne les caractéristiques


suivantes :

Grandeur de mesure : Vitesse d'écoulement v

Etendue de mesure : v = 0.01 - 10 m.s-1

Sortie courant : 4 - 20 mA ; résistance de charge < 700 .

Le capteur est inséré le long d’une conduite PVC de


refoulement, son orifice est de section égale à celle de la
conduite, à savoir qu'il a un diamètre intérieur D = 50 mm.

Le débitmètre renvoie l'information "débit Q" sur


une sortie 4 - 20 mA.

Cette information sera ensuite récupérée par une


entrée analogique d'une automate après
conversion en une tension VQ comprise entre 0 et
10 V, conformément à la figure ci-contre.

Le convertisseur 4 - 20 mA / 0 - 10 V a une
impédance d'entrée Ze = 500 .

1. Déterminer la plage de débit mesurable par l'appareil et justifier son choix.

2. Calculer la tension maximale fournie par la sortie 4 - 20 mA du débitmètre. Cette valeur


est-elle compatible avec les spécifications du constructeur du débitmètre données ci-
dessus ?

3. Calculer le facteur KD tel que VQ = KD.Q, sachant que le débitmètre peut renvoyer une
valeur de Q au maximum égale à 70 m3.h-1. Préciser son unité.
Problème 2

Dans ce problème, on décide de mesurer des éclairements  en utilisant un photocapteur


délivrant une tension U (). C’est un capteur linéaire du 1er ordre, de constante de temps  , de
sensibilité S = 0,1V /(W /m2). Dans l’obscurité, le capteur a pour tension de sortie U=0 V (pas
d'offset). On soumet ce photocapteur à un échelon d’éclairement 12. La courbe de réponse du
capteur est donnée ci-dessous:

Déduire de cette courbe :


1. la valeur de l'éclairement initial 1 et de l'éclairement final 2.
2. la constante de temps  du capteur.
3. On soumet cette fois-ci le capteur à l'éclairement 2 pendant une durée T (créneau de
largeur T).
a. Pour T=20ms puis T=0,5ms, déterminer graphiquement la réponse du capteur à la
fin du créneau.
b. Vérifiez théoriquement ces valeurs.
4. Le photocapteur commande la fermeture d'un relais. On suppose que le relais a une
constante de temps très inférieure à celle du photocapteur; son seuil de basculement est
UR=0,95V. A t=0, l'éclairement passe de 0 à 3 tel que U (3)=1V.
a. Au bout de combien de temps le relais basculera-t-il ?
b. Si on suppose que l'éclairement final disparaît à l'instant t=3 , quelle est la durée de
basculement du relais ?
5. On superpose un éclairement ambiant A tel que U(A)=0,2V. L'éclairement final est 3+A.
a. Quel sera l'instant d'enclenchement du relais ?
b. Si on suppose que l'éclairement final disparaît à l'instant t=3 , quelle est la durée de
basculement du relais ?

Vous aimerez peut-être aussi