Vous êtes sur la page 1sur 3

Chapitre 2 : Généralités sur les processeurs DSP

2.1. Définition

– DSP : Digital Signal Processing (traitements du signal numérique).

– Traitement du Signal :
Ensemble des connaissances scientifiques et technologiques permettant la réalisation d’une
chaîne d’acquisition et de traitement de l’information.

– Les processeurs DSP :


Sont des microprocesseurs spécifiquement conçu pour le traitement des signaux numériques. Il
se caractérise par le fait qu’il intègre un ensemble de fonctions spéciales. Ces fonctions sont
destinées à le rendre particulièrement performant dans leur domaine d’application.

2.2. Présentation des différentes familles de DSP

Le premier DSP a été produit en 1982 par Texas Instruments. Depuis, cinq autres générations
de DSP sont apparues. Ces composants ont connu une croissance très importante ces dernières années.
On les retrouve partout, du téléphone portable aux instruments de mesure scientifique le plus
perfectionné et les automobiles. Les principaux fabricants de DSP sont récapitulés dans le tableau ci-
après.
 C6000TM multicore DSP + Arm® SoC : Sont µp optimisées pour les systèmes embarqués,
économies d'énergie, performances en temps réel, et incluent les appareils OMAP-L1x et 66AK2x.
La prise en charge OpenCL et OpenMP pour une programmation multicœur homogène et
hétérogène.
Vendor Family Arithmetic type Clock speed
Analog devices ADSP-21xxx Fixed-point / Floating-point 80MHz - 750 MHz
Texas instruments TMS320Cxxx Fixed-point / Floating-point 40MHz - 300 MHz
Freescale MSC71xx Fixed-point 400 MHz
Agere DSP1641x Fixed-point 285MHz
DSP56300 Fixed-point 275MHz
Motorola
DSP56001A Floating-point 33 MHz
Micro chip dsPIC30Fxx Fixed-point 10 Hz
2.3. Domaines d’applications des µp DSP

a. Lecteur MP3 dictaphone

b. Appareil photo numérique

c. Récepteur GPS
2.4. Classification & performance des DSP

2.4.1. PERFORMANCES DES DSP


Tous les systèmes à bases de DSP bénéficient des avantages suivants :
 Souplesse de la programmation : Pour modifier par exemple tel ou tel paramètre d’un filtre
numérique ne nécessite pas un changement matériel.
 Implémentation d’algorithmes adaptatifs : Certaines fonctions de traitement du signal sont
difficiles à implanter en analogique, (un filtre à réponse en phase linéaire).
 Stabilité : en analogique, les composants sont toujours plus ou moins soumis à des variations de
leurs caractéristiques en fonction de la température, de la tension d’alimentation, du vieillissement.
Ces inconvénients n’existent pas en numérique.
 Répétabilité, reproductibilité : les valeurs des composants analogiques sont définies avec une marge
de précision plus ou moins grande. Dans ces conditions, aucun montage analogique n’est strictement
reproductible à l’identique, il existe toujours des différences qu’il convient de maintenir dans des
limites acceptables. Un programme réalisant un traitement numérique est par contre parfaitement
reproductible.

2.4.2. EVALUER LES PERFORMANCES D ’ UN DSP


La puissance de calcul dépend de la rapidité de l'exécution des instructions et l'horloge. La méthode
classique pour évaluer les performances d’un DSP basé sur sa vitesse d’exécution. Un obstacle apparaît
alors, car une instruction ne signifie pas forcément la même chose d’une famille de DSP à l’autre. Le
Tableau suivant résume les principales définitions en usage.

Acronyme Définition
MFLOPS Mesure le nombre d’opérations à virgule flottante (multiplications,
Million Floating point additions, soustractions, etc.) en une seconde.
Operations Per Second.
MOPS Mesure le nombre total d’opérations que le DSP peut effectuer en une
Million Operations Per seconde. Par opérations, il faut comprendre non seulement le
Second. traitement des données, mais également les accès DMA, les transferts
de données, les opérations d’E/S, etc. Cette définition mesure donc les
performances globales d’un DSP plutôt que ses seules capacités de
calcul.

MIPS Mesure le nombre de codes machines (instructions) que le DSP peut


Million Instructions Per effectuer en une seconde.
Second.

MBPS Mesure la largeur de bande d’un bus particulier ou d’un dispositif


Mega-Bytes Per Second. d’E/S.
MMACS Mesure le nombre d’opérations MAC (Multiply + Accumulate)
Million of MAC Per Second que le DSP peut réaliser en une seconde.