Vous êtes sur la page 1sur 2

AcAdémie régionAle de l’éducation et de la formation de

la région Dakhla-Oued-Eddahab
Lycée Technique Lalla Khadija
Centre des classes préparatoires du BTS

Discipline : Langue Française Professeur : HAYANI Abdessamad

Cours 1
Texte : Lycée Technique Lalla Khadija
Selon le groupe Manpower, les deux tiers des écoliers en classes maternelles aujourd'hui
Direction Provinciale
occuperont des emplois qui n'existent pas encore aujourd'hui. La preuve en Oued-Eddahab
est que de nombreux métiers
en forte demande à l'heure actuelle n'existaient pas eux-mêmes voilà dix ans. Dès lors, s'orienter vers la
« bonne formation » semble impossible, d'autant qu'au cours d'une formation supérieure de quatre ans, la
moitié de ce qu'apprendra l'étudiant lors de sa première année d'étude sera obsolète deux ans plus tard.

Dès lors, on peut en déduire que les parcours professionnels seront de plus en plus marqués par des
formations, des transitions, des réorientations en tous genres : d'une fonction à l'autre, d'un contrat à l'autre,
d'un emploi à l'autre ou d'un métier à l'autre. L'apprentissage tout au long de la vie deviendrait la norme.

Trois types de profils de travailleurs pourraient alors être identifiés :


- Le protecteur, un bouclier contre les risques : il minimise le risque économique, environnemental et
humain. Il s'assure notamment de la conformité des décisions prises avec les normes et réglementations
existantes et l'éthique contemporaine. Il protège aussi l'entreprise de tous types de menaces qui pèsent sur elle,
tout en visant le bien-être humain. On le trouvera dans les nouveaux métiers liés au développement durable.
- L'optimisateur, fer de lance de la performance : il recherche une meilleure rentabilité, une meilleure
maîtrise des coûts et développe pour cela des tableaux de bord ou des indicateurs de performance. Il occupera
un poste dans les métiers de la finance et de la gestion, mais aussi dans les services techniques en charge de
l'optimisation des processus.
- Le storyteller, l'artisan du futur : les métiers de la communication de la vente ou du marketing se
transforment également à l'ère des réseaux sociaux. Le storyteller donnera, ou plutôt redonnera, sens à
l'engagement de l'entreprise, en dialoguant avec toutes les parties prenantes.

Le futur des formations, et donc des travailleurs de demain, reposerait sur des « soft skills », des
« compétences douces », faites de « pensée critique, résolution de problèmes, créativité, savoir-faire, esprit
collaboratif, entreprenariat, autonomie », pour assurer « l'adaptation de l'individu à des postes
potentiellement très différents, et donc les moteurs de l'employabilité ».
www.senat.fr

1
Questions :

Compréhension du texte
1- Précisez le genre et le type de ce texte.
2- proposez un titre au texte.
3- pour quelle raison certains métiers de demain n’existent pas aujourd’hui ?
4- quel âge propose l’auteur pour arrêter la formation dans l’avenir ?
5- quelles sont les qualités du travailleur de demain ?

Langue
1- de combien de phrases se compose le texte ?
2- Précisez si la phrase suivante est simple ou complexe ? Pourquoi ?
« L'apprentissage tout au long de la vie deviendrait la norme. »
3- Précisez si la première phrase du texte est une phrase simple ou complexe ? Pourquoi ?
4- donner les synonymes des mots suivants : obsolète – profils – différents.

Vous aimerez peut-être aussi