Vous êtes sur la page 1sur 10

Cours de V.R.

D 3ème année Génie civil Université de Khemis Miliana

LES V. R. D.
Généralités:
Ces 3 initiales désignent les voiries et réseaux divers, c’est-à-dire les équipements :
- de communication : les voiries, le téléphone ;
- d’énergie : l’électricité, le gaz ;
- d’assainissement : évacuation des eaux usées
- d’eau : l’eau potable (Alimentation en Eau Potable AEP)

Les câbles électrique et téléphonique sont passés dans des gaines -couleur rouge pour
l’électricité et vert pour le téléphone- posées sur un lit de sable ou un lit de mortier maigre.
Ces gaines doivent avoir sur le dessus un grillage d'avertisseur -couleur rouge pour
l’électricité et vert pour le téléphone-.
Les canalisations d’eau sont des tubes plastiques de couleur noire ou bleue.

Chapitre I : Réseau de voirie


I.1. Généralité
Les vestiges du réseau routier les plus anciens que l’on connaisse se situent au tour de
Babylone (Irak), vers 2000 ans AJC « les chaldéens » ont développé un réseau de 3 voies au
tour de Babylone. Cependant, c’est aux romains que revient le mérite de l’application
« route ». En effet, les romains ont développé plus de 150000 Km à travers les collines
romaines.

I.2. Définition de la route :


On appelle une route toute la surface spéciale aménagée sur le sol ou sur un ouvrage
destinée à la circulation entre deux points déterminés. Le mot route vient de l’appellation
latine (Via rupta) signifiant se frayé un chemin. Physiquement la route signifiée une percée,
un passage à travers les obstacles géographiques déterminés. La route est un ouvrage
complexe.

I.3. Plan topographique:


Toute forme de construction nécessite d’établir des plans de cet ouvrage, il existe 5 types
de plans.
a) Cartes topographiques : sont des cartes établies par des services de cartographie 1/50000,
1/25000, 1/10000, 1/2500, 1/ 1250.
b) Plans de masse : sont des plans établis à partir d’une investigation de l’équipe de
topographie.
c) Profil en long : But de profil en long c’est de montrer les différentes hauteurs de ligne
centrale d’une route.
d) Profil en travers : c’est un plan qui montre les différentes sections (travers le profil en
long).
e) Plans de détail : sont des plans établis pour montrer les détails de la voies de la route
comme par exemple les buses.

I.4. Lignes de niveaux (courbes de niveaux)


La courbe de niveau est une ligne qui joint la même hauteur par rapport à un point de
référence. Les courbes de niveaux ont une grande importance pour l’ingénieur de chantier

1
Cours de V.R.D 3ème année Génie civil Université de Khemis Miliana

ainsi que l’ingénieur de V.R.D. Elles permettent d’établir les plans terrassement, les plans
implantations ainsi que les plans de V.R.D.
0,00
1,20
1,00

La différence de hauteur entre deux courbes successives est appelée l'équidistance


ou intervalle vertical. Cet intervalle montre la précision à laquelle le terrain a été représenté.
Pour les plans de GC, l'intervalle est compris entre 0,5 et 1m.

I.5. Voiries:
I.5.1. Voiries primaires:
Circulation générale pour rejoindre le reste de l'agglomération ou ville voisine.
I.5.2. Voiries secondaires: Circulation en quartier
I.5.3. Voiries tertiaires : L'ensemble des chemins qui desservent les bâtiments pour piétons
et véhicules.
Viabilité primaire

Viabilité secondaire

Viabilité tertiaire
Limite des unités de
voisinage

-Quartier : 2500 à 4000 logements individuels


- Unité de voisinage : 800 à 1200 logements
- Quartier résidentiel 100 à 500 logements

a) Caractérisation de la voie tertiaire:


- Faible fréquentation : - intensité (nombre de véhicules)
- Vitesse des véhicules entre 10 et 30 Km/h
- Construction : Ce fait de la même manière de la voie primaire ou secondaire mais en
plus léger
- Le tracé d'une voie tertiaire est de ressors de l'architecte car c'est un élément du plan
de masse (dépend de l'implantation des bâtiments)
- Les vois tertiaires sont implantées en collaboration avec les paysagistes (végétation)
Remarques: Des voies sinueuses sont plus préférables que les voies droites car elles
ralentissent la vitesse des véhicules d’où une sécurité pour les enfants.

b) Composition de la voie tertiaire


- Voie auto
- Voie lourde: - Véhicule d'ordure

2
Cours de V.R.D 3ème année Génie civil Université de Khemis Miliana

- Pompiers
- etc.…
-Voie pour piéton
- Escaliers
- Parcs de stationnement
- Aires de jeux

c) Dimensionnement de la voie tertiaire


Trottoir
Bordure 8m > 430V 6m < 430V
r Voie /chaussée
0,7m
Gaz 0,8m
Eaux usées
Eau
Emprise de la voie / chaussée

- La largeur minimale pour se croiser ou de doubler est de 5m


- La largeur minimale pour une file de véhicule est de 3 à 3,5m
- La largeur minimale de trottoir est de 1m
Dans certain cas, on peut supprimer les trottoirs pour avoir une largeur minimale de la
voie.
- Les tuyaux de distribution de gaz et de l'eau doivent être à une profondeur minimale
de 0,7m.
- L'évacuation des eaux usées doit être à une profondeur minimale de 0,8m
- Les lignes électriques dont le voltage est supérieur à 430 V doivent avoir une hauteur
min de 8m
- Les lignes électriques dont le voltage est inférieur à 430 V doivent avoir une hauteur
min de 6m
d) Etape d'exécution de la voie tertiaire:
- Terrassement: pose de système d'évacuation (eaux usées), galeries techniques (tube
enterré en BA d'une section importante permettant la circulation des personnes.
- Fondation: couche de base
- Bordures et caniveaux
- Revêtement ou finition
Revêtement
Couches de bases
Revêtement
Compactage par
des engins
e) Largeur des voies
Faible Normale Importante Chaussées
Voies séparées
Primaire / 7m 9 à 10,5m 2x(6-7m)
Secondaire 5m 6m 7 à 9m 2x(5-6m)
Tertiaire 3-3,5m 5m / /

3
Cours de V.R.D 3ème année Génie civil Université de Khemis Miliana

1.6. Epaisseur de la chaussée:


L'épaisseur de la chaussée est en fonction de
- La nature du sol (moyen, médiocre, mauvais)
- Composition de la chaussée (flexible, rigide)

1.6.1. Chaussée flexible: Revêtement


15cm trafic léger (Hydrocarboné)
Couches de bases 23cm trafic moyen
Revêtement 30cm trafic lourd
10cm sol moyen
Couche de
20cm sol médiocre
fondation
30cm sol mauvais
1.6.2. Chaussée rigide: (en béton)
Revêtement
Couches de bases 15cm béton armé
Revêtement 23cm béton non armé

15cm béton armé


Couche de
fondation
20cm béton non armé
1.6.3. Chaussée très légère:

Utilisation : - piétons
- voie de pompier
5 (2) Sable compacté
TVO compacté
Blocage mortier 25 (1)
Sol naturel
1: Couche de tout-venant compacté de 25cm
Peut être traité = TVO + 2% de ciment

2: Sable compacté:5cm minimum (sable de concassage de diamètre 0-3mm)

1.6.4. Chaussée concassable (peu fréquentable):


Utilisation : - parc à voitures
-Accès d'immeuble 2cm
(4) Sable compacté
-Trottoir 8cm (2)
(1) (3)
8cm
Sol
1: Couche d'isolement: sable compacté (épaisseur 8cm)
2: Couche de base : TVO (tout-venant) 20/40 + du sable compacté (épaisseur 8cm)
3: Semi-pénétration à chaud (cut-back) (liquide)
4: Couche de surface : sable de concassage compacté (épaisseur 8cm)
Remarque:
Le corps d'une chaussée est généralement construit de 3 couches :
- Les couches de fondation
- Les couches de base
- Un revêtement

4
Cours de V.R.D 3ème année Génie civil Université de Khemis Miliana

Couche de fondation :
L’épaisseur varie entre 10 à 25cm constituée de gravats (tout- venant compacté), son rôle
c'est d’éviter la remontée capillaire du sol et le ruissellement des eaux.
Couche de base :
Comme son nom l'indique c'est une couche essentielle et très importante pour la chaussée.
L'épaisseur varie entre 10 et 20cm constituée de gravier concassé de 0/40 à 0/60mm peut
être étalée en 2 ou 3 couches
Revêtement :
Le revêtement est généralement constitué d'un béton bitumineux (liant noir). Le BB est un
mélange de bitume, de gravier et de sable dont les propriétés sont bien étudiées.
Remarque concernant le BB:
Le béton bitumineux doit avoir les caractéristiques suivantes:
- Stabilité : la résistance aux charges, la mauvaise stabilité conduit à un fluage
- Etanchéité : absence de sensibilité à l'eau
- L'homogénéité

I.7. Classification administrative des routes:


I.7.1. Routes nationales: Relevant de la compétence du ministère de travaux publics.
I.7.2. Les chemins de wilaya: Relevant de la compétence de Wilaya sous tutelle du ministère
des travaux publics, leur budget provient de la wilaya et du budget de l'état.
I.7.3. Les chemins ruraux et la voirie urbaine: Qui relevant de la compétence de la
commune.
I.8. Profil en long:
Le profil en long est une courbe longitudinale de la route passant par l'axe du tracé. Il est
composé de lignes droites raccordées par des cercles. En général, on prend pour l'échelle
des hauteurs 10 fois plus grandes que celle des longueurs. C'est pour mettre en évidence le
relief. On prend généralement 1/1000 pour les longueurs et 1/100 pour les hauteurs.
Toutes les indications relatives au projet sont portées en rouge.
Soit les côtes du terrain : A=123,45, B=125,13, C=122,85 et D=123,58
Les côtes du projet: a=123,2, b=124,4 et c=123,85
AB= 31,2m, BC=56,95m, CD= 18,3m
B
Remblais b
A m PF c
a Déblais 28.29 28.65 n D
120 C
123.20 123.45

123.60 125.13

123.85 123.58
124.40 122.85

Côte du terrain0

Côte du projet

Distances partielles 31,20 56,95 18,30


106.45
31.20

88.15
0.00

Distances cumulées

No du profil en travers 1 2 3 4
Déclivité du projet Rampe 1.3% sur 88.15 Pente de 3%
sur 18.30
Longueur alignement Alignement sur 38.40m
Alignement sur 46.63
droit et les cercles R=100m développement
21.42 5
Cours de V.R.D 3ème année Génie civil Université de Khemis Miliana

Les remblais et les déblais c'est les différences entre les côtes du terrain et les côtes du
projet, elle est portée au-dessous de la ligne du projet pour indiquer un déblai, elle est
portée en dessus pour indiquer un remblai.
La rampe est une déclivité de sens positif, elle se présente en montant, la pente est une
déclivité de sens négatif, elle se présente en descendant.

PF
Pente
Rampe

Le point fictif (PF) c'est le point intersection entre les points du terrain et la ligne du projet.

x
x lx terrain
 m PF n
m n
m.l
X  l Ligne du projet
mn

Cc  Ca 124,4  123,2
rampe r    0,013  1,3%
l 88,15

124,4  123,85
pente   0,03  3%
18,3
1,53x56,95
X  28,29 m
1,53  1,55

I.9. Profil en travers:


Les profils en travers sont des coupes transversales selon des plans verticaux
perpendiculaires à l'axe de la route, ils s'établissent de la même manière que les profils en
long. L'échelle adoptée en général 1/100 pour les hauteurs et pour les longueurs. Le profil en
travers comporte les indications suivantes:
- L'horizontale de référence avec son altitude
- Altitude du terrain
- Altitude du projet
- Distances du projet et Distance du terrain

I.10. Parking: (Aire de stationnement)


Généralité:
- Encombrement d'un véhicule:
Les dimensions sont variables selon le type de véhicule
Longueur 5 à 6m
Largeur 2 à 2,5m Véhicule léger
Rayon / braquage 5 à 8m

6
Cours de V.R.D 3ème année Génie civil Université de Khemis Miliana

Longueur 9 à 11m
Largeur 2,5 à 3m Véhicule lourd tel que les bus et les camions
Rayon / braquage 10 à 11m

- Mode de stationnement :
5 à 6m

Léger 10m2 à 15 m2 2 à 2,5m

9 à 11m

Lourd 22,5m2 à 33 m2 2,5 à 3m

On peut stationner sur :


- Chaussée
- Trottoir
- Contre une allée
- Parking

Le stationnement peut se faire sur une ou plusieurs files


1: En ligne (parallèle): sur une ligne 15 à 16 voitures par 100m
2: En bataille (90° /à la chaussée): sur une ligne 43 à 45 voitures par 100m
3: Epi à 30°: sur une ligne 21 à 22 voitures par 100m
4: Epi à 45°: sur une ligne 28 à 30 voitures par 100m
5: Epi à 60°: sur une ligne 38 à 40 voitures par 100m

STATIONNEMENT EN EPI STATIONNEMENT EN BATAILLE STATIONNEMENT EN LIGNE

5 2,5
2,5 5
m

Conclusion : La disposition la plus économique en terme de surface est le rangement en


bataille car cette disposition offre plus de place et peut de surface en outre, elle est plus
pratique aux manœuvres de stationnement.

7
Cours de V.R.D 3ème année Génie civil Université de Khemis Miliana

CHAPITRE II
Evacuation des eaux
Assainissement

II.1. Introduction
Assainissement est un l’ensemble de techniques permettant l’évacuation des eaux
usées et pluviales vers l’égout central et pluvial d’une manière à ne pas nuire à la santé
publique.

II.2. Position du problème


D’une façon générale, dans tous les endroits où l’homme réside et notamment dans
les agglomérations, les eaux de toutes natures ne doivent pas être laissées ruisseler
naturellement, elles doivent être guidées, canalisées pour être dirigées vers des émissaires
naturels ou artificiels et parfois être épurées et traitées avant leur rejet définitif.

II.3. Aperçu général sur les principes de l’assainissement urbain :


L’assainissement a pour but de collecter toutes les eaux polluées à savoir :
- les rejets des habitations à travers les appareils sanitaires
- les eaux usées industrielles
- les eaux météoriques

II.4. Types d’eaux usées


- les eaux pluviales: elles proviennent des précipitations naturelles recueillies sur les toitures
et les chaussées. Elles se caractérisent par des débits importants (orage). Elles sont connues
sous l'appellation (E.P).

- les eaux vannes (eaux noires): Eaux de toilettes WC appelées E.V


- les eaux ménagères (eaux grises): Eaux de cuisine, SDB, buanderie (laverie) appelées (E.U.)
- les eaux industrielles: Eaux des usines utilisées dans un processus industriel (EI)

Remarques
- les eaux de pluies ont un débit important irrégulier
- les eaux de vannes EV et les eaux ménagères EU sont appelées des eaux usées, elles
sont caractérisées par un débit faible et régulier.
- Les eaux industrielles ont un débit très variable selon le cas mais constant dans
chaque cas (ces débits peuvent être calculés avec précision)
- Toutes les eaux citées véhiculent des matières organiques ou minérales (en
suspension ou dissoute), la teneur caractérise la pollution de l’eau
- EP ont une pollution faible, par contre les eaux EU, EV, EI ont une pollution
importante nécessitent un traitement avant le rejet au milieu naturel.

8
Cours de V.R.D 3ème année Génie civil Université de Khemis Miliana

II.5. Différents systèmes d’assainissement


II.5.1. Système unitaire:
Dans un système unitaire, les eaux (EP, EV et EU) sont évacuées dans un même
regard (regard principal) et l'ensemble de ces eaux sont évacuées dans l'égout public. Ce
système est utilisé dans les grandes villes. Il y a lieu de noter l'importance des traitements de
ces eaux dans les stations d'épuration avant déversement dans le milieu naturel.

Regard secondaire Station Déversement


d'épuration au milieu
naturel
EP Collecteur/égout
public
EV

EU

Regard
a/ Avantages
- économique (coût plus bas)
- facilite de branchement et de mise en œuvre.
b/ Inconvénients
- pollution relative du milieu récepteur
- perturbation du fonctionnement de la station d’épuration

II.5.2. Système séparatif


Il est compose de deux conduites distinctes, l’une collecte les eaux pluviales et l’autre les
eaux usées.
a/ Avantages
- la station d’épuration est simplement dimensionnée (faible)
- fonctionnement efficace de la station d’épuration.
- évacuer les eaux pluviales vers les systèmes d'irrigation des terres agricole
b/ Inconvénients
- mise en œuvre du système séparatif (coût élevé)
- problème de raccordement
- pollution des eaux des premières pluies subsistent dans le milieu d’habitation récepteur
Collecteur (EV et EU)

EV

EU

EP Collecteur EP

Station d'épuration
9
Cours de V.R.D 3ème année Génie civil Université de Khemis Miliana

II.5.3. Système mixte


C’est un réseau mixte, en partie système unitaire et en partie système séparatif. Les
eaux de vannes et les eaux ménagères sont traitées avant d'être déversées dans le collecteur
des eaux pluviales.

Station d'épuration Regard de prélèvement

EV

EU
Egout eaux pluviales
EP et EU)

II.5.4. Système pseudo-membrane


Les eaux météoriques sont divisées en deux parties :
- l’une provenant uniquement des surfaces de voiries, et l’évacuation se fait directement
dans la nature.
- L’autre provenant des toitures, cours et jardins qui déversent dans le réseau à l’aide des
mêmes branchements que ceux des eaux usées.

a/ Avantages et inconvénients
Ce système est comparable avec le système séparatif mais sans problème de
raccordement, en contre parte perturbation du fonctionnement de la station d’épuration.

II.5.5. Système inexistant


Ce cas est rare et concerne essentiellement les habitations isolées ou certaines usines dans
la nature.

Remarques
- Les eaux de vanne sont généralement acheminées vers des stations d'épuration
- Les eaux de ménagère sont généralement acheminées vers le dégraissage
- Les eaux industrielles sont généralement neutralisées.

II.6. Choix du système d’assainissement


Le choix est base sur les considérations suivantes :
- raccordement des immeubles (faisabilité, facilite)
- épuration (bon fonctionnement, coût bas)
- hygiène et protection des milieux récepteurs
- condition de fonctionnement et d’entretien et le coût.

10

Vous aimerez peut-être aussi