Vous êtes sur la page 1sur 4

Cotonnier

3. ÉCOLOGIE

3.1. Besoins en chaleur :

C'est une plante originaire des pays chauds et la température minimum en début de

germination est de 12°-13°C pour l'espèce G. Barbadense et 14°-15° pour hirsutum. En

dessous de 4°C la plante dépérit.

3.2. Besoins en eau :

Malgré un besoin en eau assez raisonnable de 700 mm durant son cycle, la répartition de

celle-ci est extrêmement importante selon la phase de développement considéré. Le tableau

ci-après explique ce fait :

Phases de développement

Jours après semis Consommation d'eau en mm par jour

- De la levée au 1er bouton

- Du 1er bouton à la 1ère fleur

- Maximum de la floraison

- Fructification
10 à 45 jours

45 à 75 jours

75 à 120 jours

Après 120 jours

1 à 2,5

2,5 à 6

6 à 10

4 à 5,5

3.3. Besoins en lumière :

L'ensoleillement est très important pour le cotonnier surtout en phase de fructification

3.4. Besoins en sols

Le cotonnier est une plante exigeante. En effet il demande des sols homogènes, profonds,

perméables, frais dans le sous-sol et riches en matières nutritives. Il préfère les limons argilosableaux ou
sablo-argileux. Les terres trops humides ne conviennent pas. Le pH optimum se

situe entre 6 et 7. Il peut cependant s'acommoder de sols salins à concentration inférieure à

2%.
Tabac

la graine du tabac doit être semée sous abri ou dans un pot à l'intérieur.

1) Ecologie Température : La température agit directement sur la durée du cycle végétatif du tabac (de
70 à150 jours). • La phase pépinière est prise en considération pour définir la durée du cycle végétatif
de la germination à la floraison) une "phase de croissance réduite en pépinière avantage le
développement foliaire au cours de la phase de végétation au champ. - A 0° le tabac meurt, à 4°c la
végétation est arrêtée, à 15 c elle est ralentie tandis qu'au dessous de 39°c il y a brûlures, L'optimum
varie de 18 a 27°c -Besoins en eau : L'influe directement sur La qualité du tabac. En effet une forte
hygrométrie donne des feuilles légères et fines. Une pluviométrie élevée combinée à une température
moyenne élevée donne des feuilles peu nerveuses, Les zones à forte sécheresse et å forte insolation
donnent des tabacs à petites feuilles très riches en gomme et en nicotine. En culture normale le tabac
demande 150 à 200mm par mois durant sa croissance. Dans les conditions particulières (culture sur
alluvions), le tabac profite des remontées capillaires ou d'irrigation de l'ordre de 90 à 120m -
Eclairement : U ne lumière diffuse provoque un plus grand développement et une plus grande finesse
des feuilles. Une lumière augmente la teneur en nicotine et épaissit les feuilles. - Le Sol : Le tabac
s'accommode de terrains très divers. En règle générale, sur trouvera des tabacs noirs sur les terres
argilo-sableuses assez lourdes et sur l'argile lourde. Les tabacs légers demandant des terres claires,
légères, sablonneuses, profondes, bien drainées. Le tabac n'aime pas les terres marécageuses, les terres
trop argileuses ou trop sableuse, les terres salées, etc.La nappe phréatique ne doit pas être trop proche
de la surface, entre 1 et 2m de profondeur suivant la saison. Le PH doit se situer entre 5,0 et 6, 5. Les
tabacs corsés, riches en nicotine, gommum, à tissu épais et à forte nervure, ask des sols très riches, une
pluviométrie moyenne, une hygrométrie faible et une forte luminosité. Les tabacs légers, à tissus, à
coloration, claire, à nervures prononcées et peu riches en gomme demandent des sols légers, une
ambiance humide, une température moyenne et peu d'insolation. Le Maryland se range cette catégorie.
Le Virginie et le Burley demandent, en outre, un sol relativement fertile.

Bananier

Cm. Ecologie: Le bananier est une plante exigeante en eau, sensible aux basses températures et aux
vents, les sols doivent être sains, aérés et riches en azote et potasse. Les besoins du bananier sont de
l'ordre de 125mm par mois dans les zones à atmosphère humide et de 180 à 220mm pour les régions à
air sec et qui ont plus de vents desséchant La température optimale à l'intérieur du pseudo tronc vers sa
base est de 28°c. Dans les zones où la température varie de 25 à 30°c, la vitesse de croissance est
optimale et une insolation brutale avec déficit hydrique provoque des palissements des membres puis
des nécroses (brûlures) Sol meuble, bien aéré. Le manque de structure, le mauvais drainage, la
compacité sont des défauts graves. La rnappe doit se trouver au moins à 80cm. Le Ph est de 5,5 à
6,5.Choix du matériel végétal Toute portion de bulbe comportant un bourgeon peut donner une plante
normale. On peut classer les matériels utilisables pour plantation en deux catégories : Ceux où le
bourgeon central est absent et Ceux où le bourgeon central est présent.
Cacao

ECOLOGIE Pluviométrie 1500 à 1800 mm bien réparties dans lannée . Température 25'c en moyenne.
Hygrométrie : Optimum =85% . Eclairement Jeunes cacaoyers se développent sous ombrage (25 à 50%
de la lumière totale). suppression progressive de l'ombrage après un ans de plantation. Sols Forestiers,
PH acide . Altitude Jusqu'à 1400 m sous l'équateur . Zone de production Régions forestières au climat
chaud et humide, sans saison sèche prolongée. Site Galeries forestières, abords des lacs, plaines ; éviter
les plateaux à cause de la profondeur de la nappe phréatique.

Semences

Source d'approvisionnement : champs semenciers. Opérations préliminaires Pas plus d'une semaine
entre la cueillette des cabosses et le semis en pots à la pépinière.

Vous aimerez peut-être aussi