Vous êtes sur la page 1sur 4

TD : Capteurs intelligents dans l’automobile

Introduction :
Aujourd’hui, un véhicule contient une grande quantité d’électronique et d’informatique : on
retrouve plus de 100 capteurs, 30 à 50 calculateurs selon le type de véhicule et parfois près d’un
million de lignes de codes pour les véhicules de dernière génération. Cette évolution s’explique
par les demandes exigeantes des consommateurs et l’envie de différenciation des concurrents
sur marché de l’automobile. S’ajoute à cela les contraintes économiques et écologiques où
l’électronique embarqué répond à ces nouvelles attentes. De nouvelles fonctionnalités
impliquent parfois une intégration électronique et informatique par le biais de systèmes
embarqués. Voici une représentation des systèmes intégrés d’un véhicule moderne

Toutes ces fonctions se catégorisent selon leur domaine d’action :


· Habitacle / Confort (climatisation, siège chauffant, allumage automatique des feux…)
· Moteur / Transmission (contrôle injection, commande boite de vitesses…)
· Sécurité (ABS, Airbags, ESP, radar de recul…)
Toutes ces fonctions sont gérées par des ECUs (Electronic Control Unit) qui représentent les
calculateurs présents dans les véhicules. Ce sont de petits boitiers noirs ayant chacun leurs
spécificités et leurs rôles liés à des capteurs et des actionneurs.

Le Système de freinage (ABS)


Le Système de freinage (ABS) est un système permettant de débloquer les roues lors d’un
freinage d’urgence. Ce déblocage permet ainsi de diminuer la distance de glissement du
véhicule et de rendre possible le contrôle directionnel du véhicule par le conducteur.
Ce système nécessite la présence de capteurs pour recueillir les informations, d’un calculateur
pour les traiter et d’un actionneur pour mettre en marche le système d’antiblocage.

Dr.Jabri Ihssen
Quatre capteurs de mesure sont placés dans le véhicule, un au niveau de chaque roue. Ces
capteurs aimantés permettent de s’accorder à une roue dentée fixée directement à la roue du
véhicule.
Une transmission de la vitesse de la roue dentée est donc émise par flux magnétique au capteur
proportionnelle à la vitesse de la roue.
Ces capteurs émettent donc en continu au calculateur ABS la vitesse de rotation de chaque roue.
Celui-ci a pour but de traiter les informations reçues afin de faire appel aux actionneurs lorsque
le véhicule nécessite une intervention ABS.
Pour ce faire, le calculateur va constamment calculer, via son logiciel de traitement, le
coefficient de glissement du véhicule qui est déterminer sur la base de la vitesse du véhicule et
de la vitesse de la rotation des roues.
Partie1 :
Lors d’un freinage, il est important pour la sécurité de ne pas bloquer les roues car cela permet
de conserver de bonnes conditions d’adhérence avec la route et d’éviter la perte du contrôle du
véhicule en cas de changement de trajectoire ou de conditions différentes de contact des roues
avec le sol (une roue sur une flaque d’eau et les autres sur le bitume sec).
La structure matérielle de l’équipement ABS est représentée sur la figure suivante :

Dr.Jabri Ihssen
Le principe du freinage ABS est le suivant :
Lorsque le chauffeur appuie sur la pédale de frein, le maître-cylindre alimente en huile le groupe
hydraulique qui régule la pression d’huile dans le circuit hydraulique. Les pistons portés par les
étriers et disposés de part et d’autre du disque sont poussés par l’huile sous pression, ils pincent
fortement le disque solidaire de la roue qui ralentit. Si le pincement est trop fort, la roue peut se
bloquer. Pour éviter cela, un capteur détecte la vitesse de la roue et délivre cette information au
calculateur. Si la vitesse devient trop faible et proche du blocage, le calculateur donne l’ordre
au groupe hydraulique de diminuer la pression. Ainsi, grâce à l’ensemble capteur de vitesse-
calculateur-groupe hydraulique, la pression est régulée lors d’un appui sur la pédale de frein
pour obtenir la meilleure efficacité du freinage sans blocage.

1. Expliquer pourquoi il est indispensable de doter les quatre roues d’un capteur de vitesse.
2. À partir de l’analyse de la figure1, compléter la figure ci-dessous en associant un composant
matériel à chaque fonctionnalité.

Dr.Jabri Ihssen
Partie2 :
3. La figure ci-après, présente l’algorithme du freinage ABS pour une roue. Compléter les
parties manquantes.

Dr.Jabri Ihssen