Vous êtes sur la page 1sur 3

Exposé réalisé par 

: Khallaf Hajar – Youssef Ettahiry – Soukaiana Doulfakar


encadré par : prof, Lahboub Zouiri

LE MARCHE INETRBANCAIRE

Introduction : Le marché des capitaux est aussi un marché interbancaire. "Le marché monétaire interbancaire est
un marché où les banques et les institutions financières échangent des capitaux à très court terme pour assurer
l'équilibre des flux de trésorerie des institutions bancaires.il est le système financier d’échange de devises pour les
banques et institutions financières. Il exclut donc les investisseurs particuliers et les petits acteurs du marché.
Quelques transactions interbancaires sont faites par les banques pour le compte de leurs gros clients, mais la
plupart sont effectuées sur les propres comptes de la banque.
Partie 1 : Le Marché Interbancaire
Définition Et Ses Intervenants
Le marché interbancaire est un marché financier de gré à gré sur lequel les banques commerciales se prêtent des
fonds entre elles, le plus souvent à court terme (moins d’un an). En effet, le marché interbancaire est ;
•Arbitrage entre les différentes possibilités de refinancement ;
•Deux possibilités : recours aux marché interbancaire ou le réescompte auprès de Bam ;
•Développement du marché interbancaire, car il offre des conditions plus avantageuses pour les banques . L'accès
au marché interbancaire est bien réglementé par la réglementation bancaire, à coté de BAM qui l'acteur principal
de ce marché et du trésor public, «seules les banques, la CDG, la caisse marocaine des marchés, dar addamane et
la caisse centrale de garanties sont habilités à intervenir sur ce marché »
Les Fonctions Du Marché Interbancaire :
- La redistribution entre les banques elles - mêmes de leurs déficits et excédents de liquidités :
Sur l’ensemble d’une période donnée et compte tenu de la distribution de crédits de chaque banque et de sa
collecte de dépôts, il existe des banques qui ont besoin de liquidités et des banques qui ont un excédent de
liquidités. a fin équilibré le marché de liquidité par les transactions monétaires entre les banques .
- Les ajustements de trésoreries entre les banques :
Le marché interbancaire permet aux banques d'éliminer certains risques (risque de taux, risque de change, risque
de liquidité) Pour limiter ces risques, les banques peuvent procéder entre elles à des opérations d’échanges
(éventuellement temporaires ) d’actifs sur le marché monétaire.
- la régulation de liquidité par la banque centrale :
Le marché interbancaire est devenu l'apanage de la BAM pour exprimer sa politique monétaire,elle a injecté des
liquidités pour maintenir le taux des prêts interbancaires au jour le jour aisi elle est contré est assuré par des
opérations d'open market, des acomptes périodiques et des réserves obligatoire
Les Compartiments Principaux Du Marché Interbancaire :
Le marché en blanc : Le marché en blanc est un marché d’échange de la liquidité sur lequel les transactions se
font sans garantie. Et où les banques prêtent et empruntent des liquidités à très court terme sans création de titres
en contrepartie. Ce marché est un marché de très court terme.
Le marché de la pension : Recouvre les opérations de prêts et emprunts contre remise de garantie. Il est plus sûr
que le marché en blanc mais à cause des formalités qu’il exige, il est plus couteux et moins rapide.
Taux qui influence Le Marché Interbancaire :
Le taux interbancaire est le taux d’intérêt en vigueur sur les prêts court terme entre les banques ,et pour ca il ya 3
type d’opération avec 3 type de taux d'intérêt différents: Taux de refinancement ::Taux de facilite de prêt marginal
;:Taux de dépôt Finalement la bank centrale peut agir sur le taux du marché interbancaire en augmentant au
baissant le taux directeur et par conséquent les taux de la facilite de prêt marginal.
Partie 2 : La Gestion De La Liquidité Bancaire :
Définition de la notion de la liquidité :
La littérature bancaire a défini la liquidité des banques comme étant « leur capacité à honorer leurs engagements
financiers immédiats ». Et aussi on peut dire que la liquidité signifie son aptitude à répondre sans délai à toute
demande légitime.
SOURCES DE LA LIQUIDITE BANCAIRE :
Il y a quatre source principale : Les actifs quasi échus , Les actifs à court terme facilement liquidables , L’aptitude
à emprunter et Les lignes de crédit interbancaires et auprès de la Banque Centrale.
LE RISQUE DE LIQUIDITE :
Le risque de liquidité sous la forme d'un état d'illiquidité extrême pouvant conduire à la faillite d'un établissement
bancaire. Des pertes importantes pouvant être à l'origine de cette situation, il peut s'en suivre des retraits massifs
de fonds ou la fermeture de lignes de crédits d'autres banques ce qui peut provoquer la crise de liquidité. Il y a
dans ce cas une crise de confiance du marché à l'égard de L’établissement concerné.
LA GESTION DU RISQUE DES LIQUIDITES BANCAIRES :
La gestion optimale du numéraire :Une institution financière doit satisfaire à tout moment aux retraits de fonds de
ses clients soit aux comptoirs deigu ses différentes succursales, soit à ses guichets automatiques par conséquent
elle se doit de détenir en permanence un niveau d’encaisse de façon qu’elle ne soit pas court d’encaisse ou de
numéraire au risque de devenir insolvable. A ce stade, cette pose alors la question suivante : Quel est le niveau
d’encaisse optimale que doit détenir une caisse pour satisfaire aux besoins de sa clientèle ?
Répondre à cette question nous ramène à faire appel le modèles de gestion de l’encaisse : Le modèle Baumol. Ce
modèle se donne pour objectif de satisfaire la condition d’optimalité d’une encaisse.
Le modèle Baumol :L'objectif de l'entreprise consiste à déterminer son encaisse optimale, c'est-à-dire celle qui
minimise le coût total de détention d'une telle encaisse. Les coûts reliés à la détention d'une encaisse sont de deux
ordres : Les coûts de transactions et le coût d'option.
Les coûts de transaction :Plus l’encaisse détenue est faible, plus le nombre de conversion de titres en numéraire
sera important l’intérieur d’une année. Il est évident {ce moment que chaque conversion engendre des coûts de
transactions liés au versement d’une commission au courtier pour chaque ordre de vente de titres.
Le coût d’option :Plus le niveau des taux d'intérêt est élevé, plus le niveau moyen de l'encaisse optimale est faible.
En effet, plus les taux d'intérêt sont importants, plus le coût d'option relié à la détention d'encaisse l'est.
Partie 3 : INTERVENTION DE BANK AL MAGHREB SUR LE MARCHE INTERBANCAIRE :
Les opérations à l’initiative de BAM :
Opérations principales :
Le refinancement, Les reprises de liquidités, Les facilités permanents.
Opération de réglage fin ;
Open market, Les swaps de change, Réserves monétaires.
Les interventions de BAM en 2021 :
Au 12 février 2021, l’encours des avoirs officiels de réserve s’est établi à 312,9 milliards de dirhams.
L’encours global des interventions de BAM ressort à 70,8 MMDH, dont 24,6 MMDH sous forme d’avances à 7
jours sur appel d’offres, 15,5 MMDH sous forme d’opérations de pension livrée, 26,7 MMDH dans le cadre des
programmes de soutien au financement de la TPME et 4 MMDH au titre des opérations de swap en change.
le volume quotidien moyen des échanges s’est établi de 4,9 MMDH et le taux interbancaire s’est situé au cours de
cette période à 1,5 ⁒ en moyenne.
Bibliographie /Webbliographie
• J-L BAILLY, économie monétaire et financière
• MARIO DEHOVE, cours d'institutions et théorie de la monnaie, université paris-XIII, septembre 2001
• MOHAMED M'HAMEDI, la monnaie dans l'économie, édition 2002
• SALLES P. (1986), problèmes économiques généraux, 5ème édition, Dunod, paris
• S YLVIE DIATKINE (1996), organisation du système de paiement : institutions et mécanismes
monétaires, édition Armand colin
• http://www.lavieeco.com/economie/3038-marche-monetaire-un-deficit-en
• www.ladocumentationfrançaise.fr/revues collection /problèmes économiques/marché interbancaire
• www.cdg.ma
• www.enamaroc.forumactif.com
• www.ccg.ma
• doc.abhatoo.net.ma/doc/img/pdf/sys pai 10062.pdf
• www.sdbam.org/spig.php?article33

Vous aimerez peut-être aussi