Vous êtes sur la page 1sur 1

AIR MAURITUS (SOUS ADMINISTRATION VOLONTAIRE)

MESSAGE DES ADMINISTRATEURS

Ce mardi, 8 juin 2021

Chers collaborateurs,

Nous tenons à vous informer que la réunion des créanciers, initialement prévue pour fin juin, a été
reportée. Elle devra se tenir au plus tard le 31 janvier 2022 en vertu d’une décision de la Cour suprême.
Le délai prévu sous la section 225(4) de l’Insolvency Act a aussi été prorogé.

Cela fait plus d’un an qu’Air Mauritius et Airmate ont été placées sous administration volontaire. Nous
comprenons donc tout à fait vos attentes, d’autant plus que cette procédure a eu de nombreuses
répercussions sur votre vie et celle de vos proches. Il y a cependant de nombreux facteurs exogènes
qui influent sur l’avancée de notre travail.

Des discussions sont actuellement en cours concernant les moyens financiers à être déployés et
d’avantage de réformes structurelles à être apportées au sein de la compagnie nationale d’aviation.
Ce report a pour objectif de donner aux bailleurs de fonds le temps nécessaire pour prendre la
meilleure décision quant à la stratégie à adopter au vu du contexte économique et sanitaire actuel.

Nos propositions finales dépendront grandement du soutien financier que les principaux bailleurs de
fonds seront prêts à accorder à la compagnie. Des discussions ont été initiées et nous espérons que
les arbitrages nécessaires seront faits rapidement afin de nous permettre de tenir la watershed
meeting avant le 31 janvier 2022.

Étant donné l'importance stratégique de la compagnie d’aviation, nous sommes déterminés à


compléter cette procédure d’administration volontaire aussi rapidement que possible, et permettre
que les décisions soient prises dans l’intérêt de la compagnie et du pays.

Grâce à votre collaboration et vos sacrifices au cours de l’année écoulée, nous avons réussi à mettre
en œuvre plusieurs mesures qui permettent aujourd’hui à la compagnie d’économiser plus de Rs 1,75
milliard annuellement. Nous continuons pour l’heure d’honorer les engagements financiers et
d’assurer des vols, dans le cadre d’activités économiques et humanitaires. Cependant, ces économies
ne sont pas suffisantes pour sortir la compagnie de l’administration volontaire. Le secteur de l’aviation
opère dans un climat d’incertitudes au niveau mondial et la compagnie dépend d’une reprise du trafic
aérien pour assurer ses recettes futures, et donc sa viabilité.

En tant qu’administrateurs, nous continuerons à travailler sans relâche pour convoquer la watershed
meeting au plus vite et trouver les meilleures solutions pour le bien de l’entreprise et de ses
partenaires.

Cordialement,

Sattar Hajee Abdoula, FCA


Arvindsingh K. Gokhool, FCCA

Comformément au reglement 11.3 des Listing Rules de la Bourse de Maurice et du Securities Act