Vous êtes sur la page 1sur 5

Examen de Biophysique – Session normale

Année Universitaire 2017/2018


20/12/2017

1) Un dispositif de rein artificiel a une surface de diffusion S = 1 m 2, la longueur moyenne des pores est l = 50 m, utilisé pour l’épuration
d’un volume de 6 litres de sang d’un malade ayant une urémie de 2,5 g/l. Le coefficient de diffusion de l’urée et D = 10 -6 cm2/s. Au bout de
combien de temps la concentration de l’urée sanguine aura-t-elle été ramenée à sa valeur normale 0,25 g/l ?
A. 1 heure 35 minutes
B. 1 heure 55 minutes
C. 2 heures 55 minutes
D. 3 heures 15 minutes
Réponse :
Ln (Cm/Cm0) = - D X S X t / L X V0
-6 -3 -10
t = - Ln (Cm/Cm0) X L X V0 / D X S = 2,3 X 50 X10 X 6 X10 / 10 X 1 = 6900 s = 115 min = 1h 55 min

2) Une solution aqueuse renferme du sulfate de sodium Na2SO4 (MM = 142 g/mol) sachant que 1/4 des molécules seulement est dissocié.
Combien doit-on dissoudre dans 4 litres d’eau pour que la solution ne commence à se solidifier qu’à moins 0,5 °C (- 0,5 °C)
On donne : La constante cryoscopique de l'eau : kc = 1.86 °C.kg.mol-1
A. 8,5 g
B. 34 g
C. 19.1 g
D. 37 g
Réponse :
∆t = - kc X i X Cosm  Cosm= - ∆t / kc X i = (Cm/MM) [1 +  ( n -1 )] = 0,09 osmol.L
-1

Cm= Cosm X MM X 3/2 = 8,52 g/l  ( X 4 Litres ) = 34 g

3) Quelle quantité de soluté de chlorure de calcium (MM = 111.1 g/mol) doit-on dissoudre dans 0,5 litre pour avoir une conductivité
électrique des cations de l’ordre de 200 S /cm sachant que la moitié seulement du soluté est dissociée. On donne: la mobilité des
cations est 40.10-9 m2 V-1 s-1. On donne : 1 S = 10-6 Siemens
A. 0.288 kg
B. 0.575 kg
C. 0.144 kg
D. 0.072 kg
Réponse :

𝜎+= J+ / E = Fa x 𝐶𝑖+ x 𝑧+ x + x E / E = Fa x (𝐶m/MM) x n+ x  + x 𝑧+ x +


𝐶m= 𝜎+ x MM / Fa x n+ x  + x 𝑧+ x + = 200 X10-4 X 111,1 / 96500 X 1 X (1/2) X 2 X 40 X10-9
𝐶m= 575,64 g/l = 287,8 g/0,5 litres = 0,288 kg / 0,5 l
4) La pression artérielle au niveau de cœur d’un sujet en position debout est égale à 140 mmHg. Le cœur de sujet se trouve à environ
1,3 mètre du sol et son cerveau à 1,7 mètre. La masse volumique du sang est de 1,06 kg/l
On donne ; g = 9.81 m/s2 et 1 atm = 760 mmHg ≈ 100 kPa. La pression au niveau du cerveau est de l’ordre de
A. 14,2 kPa
B. 22,5 kPa
C. 18,4 kPa
D. 8,4 kPa
Réponse :
Selon la loi de Pascal
3
Pcerveau = Pcoeur - 𝜌 X g X h = 18,42 – (1,06X10 X 9,81 X 0,4) = 18,42 – 4,16 = 14,26 kPa

5) Selon la Loi de Henry, La solubilité d’un gaz dans un liquide dépend de la pression partielle de ce dernier
A. Peut augmenter ou diminuer si la pression augmente
B. Augmente si la pression augmente
C. Diminue si la pression augmente
D. Aucun réponse n’est juste

6) Concernant le surfactant pulmonaire, indiquer la proposition fausse


A. Limite la variation de pression dans les alvéoles
B. C’est un agent tensio-actif
C. Situé à l’interface air-sang
D. Responsable de l’égalité de rayon dans toutes les alvéoles pulmonaire

7) Concernant la nature de la lumière. Indiquer la proposition fausse


A. C’est une onde électromagnétique, constituée d'une combinaison d'un champ électrique et d'un champ magnétique
B. La propagation des ondes électromagnétiques entraine la modification de la position de la matière ou elle propage
C. Le photon, se déplaçant dans le vide à la vitesse de la lumière
D. Possède une double nature: ondulatoire et corpusculaire

8) Un rayonnement électromagnétique ayant une longueur d’onde de 497,25 nm, a une énergie de
-19
A. 4.10 J
-28
B. 4.10 J
C. 2,5 J
8
D. 25.10 eV
Réponse :
-34 8 -9 -19
La relation de Planck : E = h x v= h x c/λ = 6,63 X 10 X 3 X 10 / 497,25 X 10 = 4.10 J

9) Classez ces différentes radiations par énergie décroissante : IR / UV / Lumière visible / Rayons X / Ondes radio
A. Ondes radio ---> IR ----> Lumière visible ---> UV ----> Rayon X
B. Rayon X ---> IR ---> UV ---> Lumière visible ---> Ondes radio
C. Rayon X ---> UV ---> Lumière visible ---> IR ---> Ondes radio
D. Ondes radio ---> Lumière visible ---> UV ----> IR ----> Rayon X
10) A propos de l’excitation des atomes. Indiquer la proposition correcte
A. C’est l’expulsion d’un ou plusieurs électrons de l’atome en question
B. C’est quand un électron est porté à un niveau énergétique supérieur
C. C’est quand un électron retourne à sont orbital initial en libèrent de l’énergie thermique
D. Aucun proposition n’est juste

11) La radiothérapie à visée hormonale est un traitement locorégional à base des rayonnements ionisants qui vise
A. L’irradiation des (ovaires ou testicules) utile dans certains cas de cancers hormonodépendants
B. L’irradiation d’une tumeur volumineuse ou métastatique
C. La préservation des tissus sains et les organes avoisinants de tumeur
D. Les trois propositions sont justes

12) La bioluminescence
A. C’est un phénomène radiatif consécutif à une excitation lumineuse
B. C’est l’émission de la lumière consécutive à un échauffement thermique
C. C’est l’émission de la lumière en réponse à un courant électrique
D. C’est l’émission de la lumière suite à une réaction enzymatique

L’énoncé suivant est commun pour les deux questions 13 et 14.

Un litre de solution contient 365 mg de HCl (36,5 g/mol) 1,47 g de H2SO4 (98 g/mol) 5,55 g de CaCl2 (111g/mol) et 14,4 g de glucose
(180 g/mol). Les électrolytes étant supposés complètements dissociés

13) L’osmolarité de la solution est de l’ordre de


−1
A. 312 mosm.L
−1
B. 295 mosm.L
−1
C. 245 mosm.L
−1
D. 322,6 mosm.L

14) La concentration équivalente cationique est égale à


−3
A. 156 eq.m
−3
B. 280 eq.m
−3
C. 140 eq.m
−3
D. 312 eq.m

15) Dans le sang, près de 98% de l'oxygène est transporté, en étant combiné à l’hémoglobine, des poumons vers les tissus, et vice versa,
par l’intermédiaire de la circulation du sang. Il s’agit d’un transport
A. Convectif
B. Convectif et diffusionnel
C. Diffusionnel

16) En dehors des cellules l’oxygène se fixe sur


A. Myoglobine
B. Hémoglobine
C. Les deux molécules
17) La viscosité
A. D’un fluide diminue toujours avec la densité
B. D’un fluide augmente nécessairement avec la densité
C. de l’air augmente lorsque la température augmente

18) La dialyse est régie par le flux diffusionnel transmembranaire qui obéit à la loi de Fick J = K (C 1 – C2). Le coefficient K dépende que de
A. La structure de la molécule
B. La taille des pores de la membrane
C. La structure de la molécule et la taille des pores de la membrane

19) Au cours de l’hémodialyse le transfert des solutés à travers la membrane se fait


A. Sous l’effet d’un flux convectif qui vient éliminer le flux diffusionnel
B. Sous l’effet d’une différence de pression transmembranaire crée un flux convectif
C. Sous l’effet d’une diminution du flux convectif

20) Au cours de l’hémodialyse, lorsque la pression différentielle, appelée aussi transmembranaire atteint la valeur de la pression
différentielle osmotique ∆π
A. Le transfert par osmose est augmenté
B. Le transfert par osmose est stoppé
C. Le transfert par osmose est diminué

L’énoncé suivant est commun pour les deux questions 21 et 22.

Une solution de 100 µM d'un chromophore donné a une transmittance à 525 nm de 0,5 lorsqu'elle est mesurée dans une cuve de 1,5 cm de
trajet optique.

21) L’absorbance de la solution est de l’ordre de


A. 0,225
B. 0.693
C. 0,150
D. 0,301

Réponse :
A = -log T = - log 0.5 = 0.301

22) Le coefficient d’extinction molaire de chromophore est égale à


-1 -1
A. ε = 4076,14 cm mol L
-1 -1
B. ε = 6006,66 cm mol L
-1 -1
C. ε = 2006,66 cm mol L
-1 -1
D. ε = 1000 cm mol L
Réponse :
-4 -1 -1
A=C. .L  = A/(C x L) = 0.301 /(10 M x 1.5 cm) = 2006,6 M cm

23) On veut préparer une solution de concentration 5mg/l à partir d’une solution mère de 1g/l, pour un volume total de 200 ml. On doit
prélever

A. 2ml de la solution mère


B. 1ml de la solution mère
C. 3ml de la solution mère
24) La tension superficielle correspond à une interface liquide – gaz. Elle est également appelée tension de surface ou énergie d'interface.
C'est une force qui existe au niveau de toute interface entre deux milieux différents (entre un solide ou un liquide et un gaz). Les surfactants
sont des substances

A. Qui réduisent la tension de surface d’un liquide


B. Qui augmentent la tension de surface d’un liquide
C. Qui n’influencent pas la tension de surface d’un liquide

25) Les tensioactifs sont des molécules


A. Hydrophiles
B. Hydrophobes
C. Amphiphiles
D. Lipophiles