Vous êtes sur la page 1sur 28

« Ce document est la propriété du TAM.

Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
1
Je vous rappelle que les fiches ne sont là que pour vous donner des pistes pour réviser... Elles sont loin
d'être exhaustives. N'hésitez pas à y rajouter tout ce qui vous paraît important.
Et rappelez vous: l'anat se révise sur les schémas et sur les annales, donc profitez en! Dessinez, coloriez, annotez, faites tout ce
que vous voulez, tout ce qui vous permettra de vous en rappeler!!! ^^

I. Les bases de la connaissance anatomique + Appareil locomoteur


/!\ Connaître les différents plan de coupe en anatomie !

VOUTE = CALVARIA
CRANE (neurocrâne) +
BASE
TETE= +

FACE (splanchnocrâne; 13 os)

Os participant à la formation ...

De la calvaria uniquement De la calvaria ET de la base De la base uniquement

Os pariétal Os frontal Ethmoïde


Sphénoïde
os temporal
os occipital

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
2
Les articulations synoviales
Articulation de type... Description Nombre d'axes Exemple

Oppose 2 surfaces 3 axes


sphériques inversées: => Σ(3 types de
Sphéroïde (énarthrose) Scapulo-humérale
sphère pleine + cavité mouvements possibles)
sphérique creuse = circumduction

Oppose 2 surfaces
Condylaire ou ellispoïde
ellipsoïdales: concave + 2 axes Radio-carpienne
(condylienne)
convexe

Met en présence 2
En selle (par surfaces convexes dans
Carpo-métacarpienne
emboitement un sens et concave dans 2 axes
du pouce
réciproque) l'autre, inversées l'une
de l'autre

Oppose 2 surfaces Radio-ulnaire proximale


1 axe (« charnière à
Trochoïde cylindriques inversées: (radio-cubitale
pivot »)
pleine + creuse supérieure)

Oppose 2 surface en
Trochléenne ou 1 axe (« charnière
forme de poulie: pleine Huméro-ulnaire
ginglyme transversale »)
+ creuse

Met en présence des Que des mouvements de


Zygapophysaires des
Plane (arthrodie) surfaces planes de glissement très limités,
vertèbres thoraciques
forme variable sans axe directeur

Notion de mécanique articulaire:


Les mouvements simples se font autour d'un axe de référence. A ne pas confondre avec le plan du
mouvement...
L'axe de référence... … permet un ... … dans un plan...

axe transversal mouvement de flexion-extension Sagittal.

axe antéro-postérieur mouvement d'abduction-adduction Frontal.

axe longitudinal mouvement de rotation médiale et latérale Transversal.

II. Squelette du membre thoracique.


Je vous conseille de faire des schémas, comme celui qui va suivre, dès que vous le pouvez... Cela permet de visualiser d'un seul coup d'oeil
tout ce qu'il faut savoir. =p

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
3
Squelette du membre thoracique, vu de face,
montrant les principales insertions musculaires et les rapports nerveux.

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
4
Commentaire du schéma précédent et plus encore: ^^
• La gouttière du muscle subclavier, sur la face inférieure du corps de la clavicule, est en rapport avec
l’artère et la veine subclavières et le plexus brachial.
• L’incisure scapulaire sur le bord supérieur de la scapula livre passage au nerf suprascapulaire.
• Le sillon du nerf radial, oblique en bas et en dehors, sur la face postérieure de la diaphyse humérale est
parcouru par le nerf radial et les vaisseaux brachiaux profonds.
• Le nerf axillaire contourne par en arrière le col chirurgical de l’humérus à l’union de l’épiphyse
proximale et de la diaphyse.
• Le sillon du nerf ulnaire sur la face postérieure de l’épicondyle médial de l’humérus est destiné au
passage du nerf ulnaire (douleur quand on se cogne l’arrière du coude…).
• Le rameau profond (moteur) du nerf radial passe près du col du radius.
• Le canal carpien correspond à la gouttière antérieure du carpe qui est fermée en avant par le
rétinaculum des fléchisseurs (ligament annulaire antérieur du carpe) et en arrière par les os du carpe.

Petites phrases pour se rappeler des os du carpe:


« Le scarabée à lunettes trie ses pièces, tout tas est un capital amassé. »
• Sca..phoïde
• Lun..atum
• Tri..quetrum rangée proximale
• Pi..siforme
• T..rapèze
• T..rapèzoïde
• Capita..tum rangée distale
• (H)ama..tum
Remarques:
1er métacarpien = métacarpien du pouce
1er phalange = phalange proximale

Pathologies:
• Une fracture de la clavicule ou l’absence congénitale de la clavicule entraîne une chute en avant de la
région de l’épaule. De même, lors d’une fracture de la clavicule, les vaisseaux subclaviers et le plexus
brachial peuvent être blessés.
• Lors d’une fracture de la diaphyse humérale, il faut rechercher une atteinte du nerf radial (qui passe
juste en arrière): demander au blessé s’il peut étendre ses doigts et redresser le poignet (car le nerf radial
est le nerf de l’extension du poignet).
• Lors d’un choc postérieur sur l’épicondyle médial de l’humérus, il y a une douleur en décharge
électrique due au passage du nerf ulnaire en superficiel, sous la peau : c’est comme quand on s’endort à
la BU la tête sur les bras croisés, après on a mal derrière les coudes…

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
5
• Les fractures du radius peuvent compromettre les mouvements de pronation-supination.
• Les fractures du col de l’épiphyse proximale du radius peuvent léser le rameau profond (moteur) du
nerf radial.
• La fracture de l’épiphyse distale du radius entraîne la disparition du décalage entre les 2 processus
styloïdes = décalage de la ligne bistyloïdienne qui va altérer les mouvements du poignet.
• L’orientation de la face inférieure de l’épiphyse distale du radius doit être restituée après fracture de
l’extrémité inférieure du radius (fracture de Pouteau-Colles).
• Les fractures de l’ulna compromettent les mouvements de pronation/supination par destruction de
l’harmonie des courbures de ce même os.
• La fracture de l’os scaphoïde du carpe est fréquente et grave, car de consolidation délicate (cf Johnny
Ecker).

III. Squelette du membre pelvien.


Quelques points importants:
• L’épine sciatique sur le bord postérieur de l’os coxal est le repère du col utérin et du cap anal. Sur une
vue de profil, la vessie se projette dans le foramen obturé au niveau de la face latérale de l’os coxal.
• La tête fémorale présente dans son quadrant postéro-inférieur la fossette du ligament rond qui lui
apporte une artériole nourricière.
• La tubérosité tibiale, sur la face antérieure de l’épiphyse proximale du tibia, est le repère anatomique
de l’insertion du ligament patellaire.
• Le tubercule de Gerdy, sur la crête latérale de la face antérieure de l’épiphyse proximale du tibia, est le
lieu d’insertion du tendon distal du tenseur du fascia lata.
• Le col de la fibula, au niveau de l’épiphyse proximale, est en contact en dehors avec le nerf fibulaire
commun.

Pathologies:
• Les fractures de l’acétabulum sont des fractures articulaires dues à un impact violent, de type
mouvement de piston, par la tête fémorale.
• La vessie se projette dans le foramen obturé : risque d’embrochage lors de fracture.
• La rupture du cintre cervico-obturateur signe une luxation de la hanche ou une fracture du col
anatomique du fémur. La fréquence des fractures basicervicales chez le sujet âgé est due à 2 points de
faiblesse situés à la base du col anatomique de l’extrémité proximale du fémur.
• Il est difficile de conserver la tête fémorale après fracture cervicale vraie du fémur, car il y aura eu
section des artères nourricières et donc nécrose de la tête fémorale.
• La face antéro-médiale du tibia est mal vascularisée car directement en contact avec la peau: risque
majeur d’ostéite en cas de plaie en regard de cette face.
• Le nerf fibulaire est mis en danger dans les fractures de l’épiphyse proximale de la fibula.
• Dans les fractures par enfoncement, l’angle de Böhler (sur le calcanéus de profil) se ferme.

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
6
IV. Notion sur l'appareil circulatoire.
Le péricarde est une séreuse (feuillet pariétal + feuillet viscéral), richement innervée. Les deux feuillets
péricardiques délimitent la cavité péricardique, qui contient 10cc de liquide clair.
Planches 20 et 55: INDISPENSABLES!
Les vaisseaux lymphatiques:
• branchés sur le système veineux,
• absents dans:
◦ le système nerveux central,
◦ les muscles squelettiques,
◦ la moelle osseuse,
◦ le cartilage hyalin,
◦ les phanères (poils, …)
• présentent des renflements: les lymphocentres ou noeuds lymphatiques,
• se jettent dans le système veineux par les grands collecteurs lymphatiques:
▪ à GAUCHE, se jetant dans le confluent jugulo-subclavier GAUCHE: le conduit thoracique;
▪ à DROITE, [se jetant dans le confluent jugulo-subclavier DROIT ou directement dans la
veine brachio-céphalique]: le conduit lymphatique DROIT.

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
7
V. Notions sur l'appareil respiratoire.

Au niveau des poumons, il existe 2 circulations:


→circulation nourricière: artères bronchiques (apport d'O2 pour le fonctionnement des cellules
pulmonaires);
→ circulation fonctionnelle: artères pulmonaires (artères venant du cœur droit riches en CO2,
veines pulmonaires allant au cœur gauche riches en O2)

/!\ Respiration = ventilation + hématose

Formation des sons à l'expiration! (+ modulation par l'appareil dentaire, la langue, et les lèvres)

Trachée:
• organe cervico-thoracique (C6 → T5),
• oblique en bas et en arrière,
• en avant de l'œsophage thoracique,
=> limite entre le médiastin antérieur et le médiastin postérieur.
• Terminaison = carina (T5) → bifurcation en 2 bronches principales droite (dans le prolongement
de la trachée) et gauche (presque horizontale)
=> les corps étrangers inhalés vont surtout vers l'arbre bronchique droit

Quelques remarques concernant les poumons de manière générale:


Les poumons dépassent la 1ère côte. /!\ si atteinte de la base du cou => atteinte du poumon.
Poumon DROIT: 3 lobes donc 2 scissures (grande ou oblique et petite ou horizontale)
Poumon GAUCHE: 2 lobes donc 1 scissure

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
8
La plèvre est une séreuse.
Entre les deux feuillets pleuraux se trouve l'espace pleural qui est un espace VIRTUEL. Il n'y a PAS de
cavité pleurale à l'état physiologique!

La plèvre PULMONAIRE (feuillet viscéral) s'enfonce dans les scissures interlobaires, il est impossible de la
dissocier du poumon.

La plèvre pariétale tapisse la paroi thoracique interne, la face supérieure de la coupole diaphragmatique,
et la face latérale du médiastin, elle dépasse en haut l'orifice supérieur du thorax et participe donc à la
constitution du dôme pleural. Elle forme aussi le recessus costo-diaphragmatique où les poumons ne
descendent jamais.

Le hile pulmonaire se trouve sur la face médiale, médiastinale des poumons, il comprend de chaque
côté:
• la bronche principale,
• l'artère pulmonaire,
• les 2 veines pulmonaires,
• des vaisseaux (bronchiques, …),
• des nerfs,
• des vaisseaux lymphatiques.

Inspiration = ACTIVE: diaphragme (+++) + muscles intercostaux.


Expiration = PASSIVE, si expiration forcée: muscles de la sangle abdominale.

Planche 32 /!\

VI. Notions sur l'appareil digestif.


1. Le péritoine.
Le péritoine est une séreuse richement innervée: lors de son inflammation (péritonite), le patient souffre
de douleur intense.
Il est doté d'une importante capacité de sécrétion et de résorption (certains animaux ne possèdent pas
d'appareil urinaire: c'est le péritoine filtre les déchets).
Le péritoine est unique: il comprend 2 feuillets (pariétal et viscéral) en continuité l'un dans l'autre, qui
délimitent une cavité: la cavité péritonéale. Ces feuillets tapissent la cavité abdominale et les organes
intestinaux.
C'est comme un sac, adhérent au tube digestif, qui a suivi les mouvements de ce dernier lors de son
développement, durant l'embryogenèse, d'où sa forme qui peut paraître très complexe.

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
9
Remarque: Image que le prof donne pour tenter de comprendre la disposition de cette séreuse:
Chez l'embryon, les organes de la cavité abdominale sont en contact d'une gelée cœlomique. Du fait des
mouvements de l'aorte, de l'intestin, … on observe un tassement, ce qui entraine la formation de la séreuse
péritonéale.
Pour mieux comprendre, imaginez un bol rempli de bouilli (ex: de la purée pas trop liquide ^^), si vous retournez le
bol, l'ensemble du contenu tombe à l'exception d'un film qui recouvre les parois du bol, ce film représente le
péritoine pariétal; le péritoine viscérale serait représenté par le film qui recouvrirait la cuillère restée dans le bol.

3sortes d'éléments péritonéaux particuliers:


1. les mésos:
Ils sont formés de 2 lames de péritoine allant de la paroi postérieure aux viscères, ils permettent le
passage d'artères (qui partent de l'aorte pour aller aux viscères), de veines, de nerfs, de lymphatiques, …
Chaque méso présente 2 côtés:
• le bord viscéral du méso où le péritoine du méso « devient » péritoine viscéral;
• la racine du méso où le péritoine pariétal se décolle de la paroi et « devient » le péritoine du
méso.

Parfois on observe des accolements des mésos à la paroi, cela survient lorsque les deux structures
restent très proches l'une de l'autre lors de l'embryogenèse (ex: le mésocolon ascendant).
Les mésos peuvent aussi être responsables de la mobilité de certaines portions du tube digestif (ex: le
mésocolon transverse).

/!\ accolement péritonéal ≠ ligament

2. les ligaments:
Le terme « ligament » fait appel, dans « l'imaginaire », aux ligaments des articulations, mais dans le cas
présent (étude du tube digestif et de son péritoine), cela n'a rien à voir. Ici, le terme « ligament » désigne
deux structures:
• 2 lames de péritoine allant d'un viscère à un autre viscère (permettent le passage de vaisseaux);
• 2 lames venant d'une paroi, autre que la paroi postérieure, pour se rendre à un viscère (en
général pas de passage de vaisseaux sauf exception).

3. les omentums:
cf. le premier point dans le § « ligaments »
• le petit omentum = ligament gastro hépatique (contient le pédicule hépatique);
• le grand omentum.

Comme un schéma vaut mieux qu'un long paragraphe...

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
10
2. La paroi du tube digestif.
Structure de base de la paroi du tube digestif:
• muqueuse,
• sous-muqueuse,
• musculeuse,
• fibreuse (adventice) ou séreuse (péritoine).
Il existe des particularités pour chaque étage du tube digestif.

cf. Tableau récapitulatif des particularités de la paroi de chaque segment du tube digestif. (cf Annexes)

3. La cavité orale:
Je sais que cette partie du cours est plus détaillée dans un UE spécifique, mais comme c'est toujours bon à savoir... ^^
Planche 39:
A.
9: muscle géniohyoïdien
moyen mnémotechnique: « génio » fait penser à « géniteur », les géniteurs sont à la base d'une lignée,
les muscles géniohyoïden se trouvent à la base de la langue (c'est nul mais ça marche ;p)
10: glande submandibulaire, car se trouve « sous » la mandibule, ici sous le muscle mylohyoïdien.
11: glande sublinguale car elle se trouve sous le pli lingual (« sous » la langue).
Rq: « mylo » = signifie que le muscle s'insère sur la mandibule

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
11
B.
4: arcade palato-glosse 10: arc palato-pharyngien
Pour ne pas confondre les deux, se rappeler que les lèvres (cf le « glosse à lèvre ») se trouvent en avant
du pharynx.
Idem pour la planche 40 (légendes n° 12 et 14)

Planche 40:
/!\ à ne pas confondre tonsilles linguales (n°13, qui sont sur la langue) et tonsille palatine (n°3, qui sont
entre les arcs palato-glosse et palato-pharyngien). Ces deux structures sont des formations lymphoïdes.

Planche 41: +++


/!\ à ne pas confondre larynx et pharynx (ils n'ont que 2 lettres de différence...)
On remarque que le cartilage thyroïde (16) et beaucoup plus haut que la glande thyroïde (19). /!\ à ne
pas confondre les 2!

4. Œsophage:
• AUCUN acte de digestion, uniquement transit du bol alimentaire.
• S'étend du bord inférieur du cartilage cricoïde et C6 jusqu'à l'orifice supérieur de l'estomac: T10-
T11 => organe cervico-thoracique.
• En position médiane, devant la colonne vertébrale.
• En arrière de la trachée.
• Passe en arrière de l'atrium GAUCHE.
Rq: Lorsqu'une personne à une tachycardie (ex: lors d'un stress), il est possible de d'intervenir
simplement en lui faisant avaler de l'eau froide. En effet, les nerfs cardiaques s'interposent entre
l'atrium gauche et l'œsophage et ils sont très sensibles au contact. Ainsi l'eau froide « refroidit »
l'œsophage et les nerfs cardiaques, ce qui entraine une relative diminution du rythme cardiaque.
D'autre part, la proximité de l'œsophage et de l'AG permet de réaliser un examen particulier:
l'échographie endo-œsophagienne ou trans-œsophagienne (ETO).
• Dans la cavité abdominale: oblique à GAUCHE.
• Passe en arrière du lobe GAUCHE du foie.

/!\ Repères endoscopiques:


arcades dentaires → orifice sup de l'œsophage= 15 cm
arcades dentaires → cardia = 40 cm
(l'œsophage mesure 40 - 15 = 25cm)

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
12
5. L'estomac:
• Réservoir musculeux.
• Transforme le bol alimentaire en chyme (sécrétion gastrique + contractions musculaires).
• Connaître sa morphologie +++: Cardia (à ne pas confondre avec Carena), Fundus, Corps, Antre
pylorique, Canal pylorique, Pylore (sphincter) [planche 44]
• Se trouve dans l'étage supra-mésocolique (↔ au dessus du colon transverse et de son méso),
sous le diaphragme (épigastre + hypochondre gauche)
=> Organe thoraco-abdominal = dans la cavité abdominale mais avec une projection sur la paroi
thoracique (cf. planche 44).
Rq: l'estomac n'est pratiquement pas accessible à la palpation (sauf par sa partie inférieure) car il
est haut placé dans l'abdomen.
• Délimite la région cœliaque à droite de sa petite courbure
Cette région comprend:
◦ l'aorte abdominale,
◦ la veine cave inférieure,
◦ les nerfs végétatifs (Vague et Sympathique),
◦ des vaisseaux lymphatiques.

6. L'intestin grêle:
• Lieu de la digestion +++ (Chyme gastrique → chyle) et de l'absorption.
• 3 parties:
◦ duodénum: D1 mobile (car recouvert complètement de séreuse), D2, D3 et D4
fixes; mais le duodénum, s'il est considéré dans sa globalité peut être décrit
comme fixe.
◦ jéjunum et iléum: mobiles

a. Le duodénum.
Conseils: Reporter toutes les informations concernant ses différents segments sur la planche 50.
Le duodénum forme un véritable BLOC DUODENO-PANCREATIQUE avec le pancréas. Ces deux structures
sont indissociables, moulées sur le rachis lombaire, inaccessible à la palpation.
Rq: lors d'un accident de la voie publique de haute énergie, avec une forte déscélération, le bloc duodéno-
pancréatique s'écrase sur la colonne vertébrale, ce qui peut le léser.

b. L'intestin grêle mobile: jéjunum + iléum.


Il se trouve dans l'étage infra-mésocolique, et est rattaché au plan postérieur par le mésentère,
formation séreuse à 2 feuillets (vaisseaux et nerf mésentériques supérieure).

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
13
7. Le gros intestin.

Colon Droit Colon Gauche

Cæcum 1/3 gauche du colon transverse


Colon ascendant Colon descendant
Composition
2/3 droits du colon transverse Colon ilio-pelvien
Rectum

Artère mésentérique SUPERIEURE Artère mésentérique INFERIEURE


Vascularisation
=> arcade bordante du colon ascendant => arcade bordante du colon descendant

a. Le cæcum.
Le cæcum est la portion initiale du gros intestin, il se trouve dans la fosse iliaque droite, et présente un
diverticule: l'appendice vermiforme ou vermiculaire.
Rq: les douleurs de l'appendicite aiguë siègent dans la fosse iliaque droite (sauf si variante anatomique de
l'appendice vermiforme).
Il est, le plus souvent, entouré de péritoine, d'où sa mobilité, contrairement au colon ascendant et au
colon descendant qui sont fixes.

b. Le colon ascendant.
Il se place de la fosse iliaque droite à la région sous-hépatique, ou il forme l'angle colique droit ou angle
sous-hépatique (entre le rein droit et la face viscérale du foie).
Le colon ascendant ainsi que son méso, le mésocolon ascendant, sont fixés au plan postérieur.

c. Le colon transverse.
Il s'étend de la région sous hépatique jusqu'à l'hypochondre gauche, où il forme l'angle colique gauche
ou angle splénique (+ haut, + aiguë, + fixé que l'angle colique droit, au contact du diaphragme).
Il décrit une courbe concave en haut dont le sommet se place au dessous de l'ombilic (L4).
Il s'agit d'un segment mobile du gros intestin, il est rattaché à la paroi postérieure par le mésocolon
transverse.
Ne pas oublier l'arcade de Riolan qui se trouve à son niveau: anastomose entre les artères
mésentériques inférieure et supérieure.

Le mésocolon transverse: repli péritonéal qui relie le colon transverse au plan postérieur, contient les
vaisseaux et les nerfs destinés au colon transverse.

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
14
d. Le colon descendant.
Il s'étend de l'angle colique gauche jusqu'au niveau de la crête iliaque gauche.
Il est postérieur par rapport à l'intestin grêle, qui le recouvre. Lui et son méso, le mésocolon descendant,
sont fixés au plan postérieur.
Il est plus profond que le colon ascendant!

e. Le colon ilio-pelvien.
Il s'étend de la crête iliaque gauche jusqu'à la 3e pièce sacrée.

→ Le colon iliaque: crête iliaque → bord interne du muscle grand psoas, fixe.

→ Le colon sigmoïde ou pelvien: s'étend jusqu'à S3, mobile car relié au plan postérieur par le mésocolon
sigmoïde (racine à 2 segments: vertical et oblique)

Rq: le colon sigmoïde porte ce nom du fait de sa forme en sigma (σ).

f. Le rectum.
Il s'étend de S3 jusqu'à l'anus.
/!\ sa muqueuse est formée d'un épithélium prismatique jusqu'à la partie supérieure du canal anal.
L'épithélium devient ensuite pavimenteux stratifié NON kératinisé sous la ligne anocutanée, puis se
kératinise progressivement vers l'orifice anal.

L'appareil sphinctérien associé au rectum est formé de:


• sphincter interne de l'anus → muscle lisse;
• sphincter externe de l'anus → muscle strié ↔ innervation NON végétative (cette remarque peut vous
paraître bête, et pourtant le prof l'aime bien... cf les anales)

• muscle élévateur de l'anus → muscle strié.

Seules les parties antérieure et supérieure du rectum pelvien sont recouvertes de péritoine.
Le péritoine pariétal forme en avant du rectum un repli: le cul de sac de Douglas, qui est la partie la plus
déclive de la cavité péritonéale.
Ce cul de sac est palpable lors d'un toucher rectal ou d'un toucher vaginal (chez la femme).

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
15
8. Le foie:
• + volumineuse glande de l'organisme;
• indispensable à la vie (fonction exocrine → bile);
• organe à projection thoraco-abdominale => une plaie basse du thorax (à droite) peut léser le foie;
• situé sous le diaphragme, dans l'étage supra-mésocolique;
• occupe hypochondre droit, épigastre, et hypochondre gauche (en proportion différentes);
• recouvert INcomplètement de péritoine (pas de péritoine au niveau de sa face postérieure: l'aréa
nuda;
• des plis péritonéaux le relient au diaphragme et à la paroi abdominale postérieure: ligaments
coronaires, triangulaires droit et gauche et falciformes; à l'estomac et au duodénum: ligament
hépato-gastrique (petit épiploon).
• Les rapports avec les divers vaisseaux, canaux et vésicules, … sont à bien savoir!!! Planche 63 +++

Le petit épiploon contient le pédicule hépatique qui se trouve entre la face viscérale du foie et la petite
courbure gastrique. Il est composé de:
• en arrière la veine porte;
• en avant et à GAUCHE l'artère hépatique;
• en avant et à DROITE la voie biliaire principale;
• et entre ces éléments: conduits + nœuds lymphatiques.

Planche 64 +++

/!\ Le foie reçoit une double vascularisation:


• artérielle par l'artère hépatique propre => apporte de quoi « vivre » aux cellules = vascularisation
nourricière;
• portale par la veine porte => apporte le sang veineux issu du tube digestif = vascularisation
fonctionnelle.
Les divisions de ces vaisseaux dans le parenchyme hépatique sont à l'origine de sa segmentation (8
segments) => systématisation fonctionnelle.

L'organisation des voies biliaires est à connaître bien évidemment ( =s )

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
16
9. Le pancréas.
• Glande:
▪ endocrine: ilôts de Langerhans => insuline, glucagon, somatostatine,
ET
▪ exocrine: acinis => liquide alcalin riche en enzymes digestives;
• se trouve en avant de la colonne vertébrale, sur laquelle elle est moulée, des gros vaisseaux de
l'abdomen et des nerfs végétatifs (plexus solaire);
• parcouru par deux conduits: le conduit de Wirsung et le conduit de Santorini.
• Il est recouvert de péritoine sur sa face ANTERIEURE, comme le duodénum, auquel il est
adhérent. Sur le « péritoine pancréatique » s'insèrent les racines du mésentère et du mésocolon
transverse.
La face postérieure du pancréas est accolée au plan postérieur.
• /!\ seule l'extrémité de la queue du pancréas est libre, mobile dans le ligament pancréatico-
splénique.

10. La rate:
• Est un organe LYMPHOIDE!!!!
• N'intervient PAS dans la digestion!!!
!
elle est décrite dans le chapitre consacré à l'étude du tube digestif uniquement du fait de ses rapports
vasculaires et de sa situation!

• Organe à projection thoraco-abdominale:


◦ Située sous la coupole diaphragmatique gauche, dans l'hypochondre gauche;
◦ caché par la paroi thoracique et plus particulièrement par la 10e côte gauche, aussi appelée
la côté splénique.
• Entourée de péritoine sauf au niveau de son hile.
• Au contact de l'estomac et proche de la 11e vertèbre thoracique.
• Présente un bord supérieur crénelé.

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
17
VII. Notions sur l'appareil urinaire.

Appareil urinaire = appareil de filtration + système de voies excrétrices.


Cet appareil est:
• rétro-péritonéal: reins + segment sup des uretères;
• sous-péritonéal: segment inf des uretères, vessie et urètre.

1. Les reins:
• Position rétro-péritonéale;
• T11 → L2 (+ précisément de la 11e côte au processus costiforme de L3);
• le rein GAUCHE est + haut que le rein droit (car l'ascension du rein droit, durant l'embryogenèse,
a été stoppée par le foie), cf planche 71
• grand axe oblique en bas et en dehors;
• à son pôle crânial se place la glande surrénale;
• le sinus rénal est une cavité qui contient les calices rénaux, le pelvis rénal (bassinet) et les
vaisseaux du rein;
• dimensions: 12 cm x 6 cm x 3 cm
• contrairement aux poumons qui a une vascularisation fonctionnelle et une vascularisation
nourricière, les reins n'ont qu'une seule circulation systémique: l'artère rénale leur apporte ce
qu'il faut pour fonctionner mais aussi les produits à éliminer (circulation mixte).
Le veine rénale gauche est longue et se place entre l'artère mésentérique supérieure et l'aorte
abdominale: la pince aortico-mésentérique (c'est le genre de truc que le prof dit en cours... ) planches 73 et
74
Planches 69 et 70 +++

2. Les conduits excréteurs du rein:


→ les calices rénaux,
→ le pelvis rénal = bassinet,
→ l'uretère:
• situation rétro-péritonéale puis sous-péritonéale;
• 2 parties:
◦ abdominale: se projette verticalement en regard de l'extrémité des processus
costiformes de L3 à L5 /!\ → ligne de projection radiographique des calculs rénaux;
◦ pelvienne: courbe concave en dedans et en avant jusqu'à la vessie.
• Se termine par l'ostium de l'uretère, au niveau de la base de la vessie, après avoir traversé
obliquement la paroi vésicale.

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
18
3. La vessie:
• Réservoir musculo-membraneux;
• dans le petit bassin;
• sous le péritoine;
• /!\ en arrière de a symphyse pubienne uniquement à l'état vide, lorsqu'elle se remplie, elle
s'étend au dessus de la symphyse pubienne, dans la région hypogastrique => matité à la
percussion.
• Le besoin de miction apparaît lorsque le remplissage de la vessie atteint 300 à 350 cc, mais elle
peut contenir jusqu'à 2l (au delà, attention à la rupture... =s)
• sa structure:
◦ muqueuse (trigone vésical ou de Lieutaud),
◦ sous-muqueuse,
◦ musculeuse: détrusor: 3 plans de fibres musculaires LISSES,
◦ séreuse: ne recouvre QUE la face supérieure de la vessie.

4. L'Urètre:
• Conduit musculo-membraneux.
• Chez l'homme comme chez la femme, au niveau du col vésical se trouve l'ostium interne de
l'urètre qui est entouré d'un sphincter LISSE.
• Chez l'homme: l'urètre mesure environ 15cm avec 3 parties:
▪ partie prostatique: reçoit les conduits éjaculateurs;
portion fixe,
▪ partie membranacée: entourée du muscle sphincter
concave en avant et en haut
de l'urètre (STRIE);
▪ partie spongieuse: présente une dilatation avant sa Portion presque entièrement
terminaison: la fosse naviculaire. mobile, trajet variant selon l'état
de la verge

• Chez la femme:
▪ très court,
▪ se place entre la symphyse pubienne et le vagin.

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
19
VIII. L'appareil génital.

1. L'appareil génital masculin:


• Les testicules ont une forme ovoïde et aplatie transversalement. Leur grand axe est oblique en
haut et en avant. Son pôle caudal est uni au fond du scrotum par le ligament scrotal (=
gubernaculum testis).

• L'épididyme, sur le pôle cranial et le bord postérieur du testicule, comprend une tête
volumineuse, un corps et une queue. Il contient le conduit épididymaire (très contourné: 6 m de
long), qui fait suite au canalicule efférent le plus cranial, reçoit les autres et donnera ensuite le
canal déférent.
Rq: pour ne pas confondre « efférent » et « déférent », penser qu'une « efférence » c'est quelque chose qui va
du centre vers la périphérie, « qui s'en va », donc les conduits efférents sont les conduits qui « sortent du
testicule ».

• Les conduits déférents (1/testicule) (40cm environ, dur au toucher) commencent au niveau de
l'angle épididymo-déférentiel, puis ils présentent:
◦ une partie épididymo-testiculaire (oblique en haut et an avant),
◦ une partie funiculaire (verticale dans le cordon spermatique),
◦ traversent la canal inguinale profond,
◦ une partie latéro-vésicale puis postéro-vésicale,
◦ se terminent par l'ampoule du déférent et donnent les canaux éjaculateur.

• Chaque conduit éjaculateur est formé par la réunion du canal déférent et de la vésicule séminale
homolatéraux.
• La vésicule séminale est un organe bosselé, perceptible au toucher rectal. /!\

• La prostate est une masse glandulaire qui entoure la partie initiale de l'urètre chez l'homme. Elle
se situe dans la cavité pelvienne, au dessous de la vessie, au dessus du périnée, en avant de du
rectum * , en arrière de la symphyse pubienne. Son grand axe est oblique en bas et en avant
* Elle est perceptible au toucher rectal qui est l'examen clé de cette glande.
Elle a la taille d'une noisette / d'une amande chez l'enfant, elle augmente de volume jusqu'à
atteindre la taille d'une châtaigne chez l'adulte. (Le prof aime bien tout ces images « poétiques ».)

• Le pénis présente 2 parties (à ne pas confondre avec les 3 parties de l'urètre masculin!):
◦ une partie postérieure ou périnéale fixe (ligament suspenseurs → pubis et corps caverneux →
branches ischiopubiennes);
◦ une partie antérieure libre constituée de 3 corps érectiles:
• 2 corps caverneux,

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
20
• 1 corps spongieux.
moyen mnémotechnique qui vaut ce qu'il vaut ^^: 2 « e » => au nombre de 2, 1 seul « e » => 1 seul.

Les corps caverneux se trouvent au niveau de l'appareil génital masculin,


! alors que le corps calleux se trouve au niveau du cerveau!!!

2. L'appareil génital féminin:


• L'appareil génital féminin est en entier dans le pelvis, sous le sac péritonéal, SAUF les ovaires.
Vous devez être en train de faire les yeux ronds devant vos fiches de révisions et vous vous apprêtez à
barrer la fin de la phrase précédente... STOP!!! Certes il est dit dans le poly (p. 97) que « l'ovaire […] est
[...] en majeure partie intra-péritonéal », mais si le prof n'a pas changé son discours en cours,
considérez pour le concours que les ovaires sont entièrement intrapéritonéaux , ils sont
donc en contact avec les viscères, d'où la gravité des cancers de l'ovaire.

• Notion de loge génitale et de barrière génitale:


La « barrière génitale » est formée du corps de l'utérus, des trompes utérines et du ligament large, elle
est disposée TRANSVERSALEMENT dans la cavité pelvienne.
Et si on essayait avec un schéma...

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
21
• L'utérus est un organe musculaire creux dont la cavité mesure environ 7 cm (= « hauteur utérine »
mesurable à l'hystéromètre). Chez les nullipares, il présente une léger étranglement, qui s'efface chez
les multipares: l'isthme qui sépare le corps du col de l'utérus. Le bord supérieur de l'utérus est appelé
fundus.
Il est constitué d'une muqueuse: l'endomètre, d'une musculeuse épaisse (3 couches): le myomètre, et
recouvert de péritoine.
Cf le schéma qui suit pour les angles d'antéversion et d'anfléxion.
Rq: Pour se rappeler, on dit que « l'utérus se couche sur la vessie », donc « fléchit sur la vessie ». L'angle
qui est donc orienté vers la vessie (n°1 sur le schéma qui va suivre) est l'angle d'antéflexion.

• Le vagin est un conduit musculo-muco-membraneux, aplati d'avant en arrière, qui se situe dans la
cavité pelvienne mais aussi dans l'épaisseur du périnée, sa longueur moyenne est de 8 cm.
L'extrémité craniale du vagin ou fornix, s'insère plus haut que l'ostium externe du col de l'utérus, il
forme donc des culs- de-sac, autour de l'extrémité inférieure du col.

trompes utérines + ovaires = annexes de l'utérus

• Les trompes utérines sont des conduits musculo-muco-membraneux qui s'ouvrent DANS la cavité
péritonéale au niveau de l'ostium abdominal de la trompe utérine. Elles se situent dans la partie
supérieure du ligament large de l'utérus ou mésosalpinx. Elles comprennent 3 parties: une partie
utérine (dans l'épaisseur du muscle utérin), le corps (isthme + ampoule [lieu de la fécondation]) et
l'infundibulum ou pavillon.

• Les ovaires ou gonades femelles sont de couleur blanc rosé, de consistance ferme et irréguliers durant
la période d'activité génitale, alors qu'après la ménopause ile deviennent plus durs et s'atrophie.
Ce sont des organes MOBILES, placés DANS la cavité pelvienne, contre la paroi latérale du pelvis,
à la face dorsale du ligament large de l'utérus, (((en majorité))) INTRAPERITONEAUX.
Ils sont rattachés à 4 ligaments (cf planche 79 +++):
◦ ligament suspenseur de l'ovaire = ligament lombo-ovarien: nait de la région lombaire
(passage de vaisseaux, …).
◦ ligament tubo-ovarique: infundibulum → extrémité tubaire de l'ovaire (sup)
S'y insère la frange ovarique (= la plus longue des franges du pavillon de la trompe utérine).
◦ ligament propre de l'ovaire = ligament utéro-ovarien: corne utérine → extrémité utérine de
l'ovaire (inf) (en passant sous et en arrière de la trompe;
mésovarium (=méso)

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
22
• La glande mammaire est d'origine ECTOdermique. Elle se place de chaque côté du sternum entre la 3e
et 7e côtes.
Elle est séparée de la paroi antérieure du thorax par un plan de glissement formé par la couche
graisseuse rétro-mammaire. Au niveau de ce plan peut se développer une tumeur maligne (de la partie
postérieure de la glande). La manœuvre de Tillaux permet de mettre en évidence cette masse
anormale rétromammaire, qui se fixe au muscle grand pectoral.

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
23
IX. L'appareil endocrinien
Les organes à fonction endocrine peuvent être compactes, disséminés, diffus, de type paraganglionnaires
ou appartenir au cerveau.

Type Nom Caractéristiques Hormone(s) sécrétée(s)


(pas indispensable)

Hormones somatotrope, corticotrope,


Adéno- thyréotrope, … => régulation des
hypophyse
Dans la selle turcique (sphénoïde, autres glandes endocrines
Hypophyse étage moyen de la base du crâne) Libération des hormones
Neuro-
hypothalamiques qu'elle stocke:
hypophyse
vasopressine, ocytocine
Glande pinéale = Au dessus des colliculi sup du
Mélatonine
épiphyse cérébrale mésencéphale
Partie ant. et inf. du cou,
adhère à l'axe laryngo-trachéal
2 lobes + isthme (+ lobe
pyramidal), dans la loge
Thyroxine (T4)
thyroïdienne
Glande Thyroïde Tri-iodothyronine (T3)
En contact avec les paquets
Calcitonine
vasculaires jugulo-carotidiens et
les nerfs laryngés récurrents.
+ volumineuse des glandes
endocrines
Glandes Taille d'un grain de blé, couleur
endocrines jaune chamois, dans la loge
Parathormone
compactes Glandes parathyroïdes thyroïdienne. => rôle primordial dans le
Au nombre de 4 le + souvent, à
métabolisme phosphocalcique
la face post des lobes
thyroïdiens.
Organe LYMPHOIDE Centre de production des
en arrière du sternum, dans le lymphocytes
Thymus
médiastin antérieur, 2 lobes => rôle essentiel dans les
involue après la puberté réactions immunologiques
Sur le pôle sup des reins, dans
l'espace rétro-péritonéal.
La DROITE: en « chapeau de Corticosurrénale (périphérique):
gendarme », rétrocave, au origine mésoblastique
contact de la face viscérale du => costicostéroïdes
foie
Glandes surrénales (2)
La GAUCHE: en « grosse Medullosurrénales (centrale):
virgule », en arrière du corps de origine neuroectoblastique
l'estomac, plonge sur le pédicule = paraganglion sympathique
rénal gauche => Adrénaline, Noradrénaline
2 organes endocrines ≠
(embryologie et fonction ≠)

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
24
Ilots pancréatiques => « organe Glucagon, insuline,
Pancréas
insulaire » somatostatine
Glandes Thèque interne => œstrogènes
endocrines Ovaires
corps jaune => progestérone
disséminées
Testicules Cellules de Leydig testostérone
Reins Appareil juxtaglomérulaire rénine
Au niveau du tube Muqueuse gastrique => gastrine
Système digestif muqueuse intestinale => sécrétine, cholécystokinine
endocrinien
diffus Au niveau de la
Cellules parafolliculaires thyrocalcitonine
thyroïde
Glandes médullosurrénales
Cellules chromaffines Paraganglion aortique Adrénaline et Noradrénaline
abdominal (AMI)
Para-
ganglion Glomus carotidien (bifurcation
Système non de l'artère carotide commune) = chémorecépteurs (sensible
chromaffines Glomus aortique (sous la crosse aux substances chimiques)
de l'aorte)
Face médiale du
Cerveau
cerveau + endorphines
(exemples)
hypothalamus

La leçon concernant l'appareil de l'innervation fait l'objet d'une fiche à part...

X. ANNEXES

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
25
« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
26
Tableau récapitulatif des particularités de la paroi de chaque segment du tube digestif.

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
27
Remarque:
La musculeuse d'un organe est quasiment toujours formée de 2 couches musculaires:
• une couche Longitudinale Externe (ou superficielle);
• une couche Circulaire Interne (ou profonde).
Il suffit donc de se rappeler des « sigles »: LE et CI.

Exceptions:
→ Pour l'estomac: il existe 3 couches musculaires (seulement au niveau de la portion verticale), la couche
supplémentaire se place en profondeur et elle a une orientation oblique.
→ Pour la vessie: le détrusor est composé de 3 plans de fibres musculaires lisses: plexiformes internes,
circulaires moyennes, longitudinales externes.
Rq: Au niveau de la vessie, comme au niveau de l'estomac, le plan « supplémentaire » se place en profondeur, en position
interne, décalant ainsi la couche initialement interne à une position moyenne, tandis que la couche externe reste externe.
Il existe d'autres exceptions mais elles ne sont pas à savoir dans l'immédiat ^^

J'espère que ces fiches vous plairont, vous aiderons, vous satisferont,...
Je vous souhaite bon courage pour le sprint du mois de mai... Tout ce joue sur l'endurance... Ne vous laissez pas influencer par ceux qui
partent à fond mais qui s'essouffleront très vite, garder votre rythme, rester concentrer tout en restant raisonnable!
Tout ça pour vous dire que cela ne vous servira à rien de bosser 20h par jour! Il est hors de question d'arriver défoncer le jour J! Garder une
hygiène de vie, n'hésitez pas à travailler dehors si vous le pouvez: le soleil c'est très bon pour le moral. =)
Et pour ce qui est de l'UE 5 plus spécifiquement: ne stressez pas! C'est une matière « facile », qui se révise facilement donc si vous avez bossé
régulièrement, il n'y a aucune raison que cela se passe mal.
MERDE pour la suite! et... « tu n'as aucune chance, mais saisis là »
Bises! ;-p (Kmille)

Voilà, je vous souhaite à tous bon courage, et je vous donne RDV l'année prochaine en L2 !
Un grand merci aux tuteurs pour les écuries UE5 de ce deuxième semestre, et à Camille pour ces fiches :).
Chiquita,
Responsable Matière UE5 TAM 2011-2012.

« Ce document est la propriété du TAM. Toute reproduction totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuite selon les articles L.335-2 et
L.335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
28