Vous êtes sur la page 1sur 6

Alerte info

IFRS

NUMÉRO 003 | JUIN 2012

POUR INFORMER LES UTILISATEURS SUR VOS


INTÉRÊTS DANS D’AUTRES ENTITÉS
IFRS 12 : INFORMATIONS À FOURNIR SUR LES INTÉRÊTS
DÉTENUS DANS D’AUTRES ENTITÉS
En quoi IFRS 12 est-elle importante pour moi?
• Les utilisateurs d’états financiers veulent obtenir de meilleures informations sur les intérêts que
l’entité présentant l’information financière détient dans d’autres entités, et ce, afin de mieux évaluer :
— la nature des intérêts détenus dans d’autres entités et les risques qui leur sont associés;
— les incidences de ces intérêts sur le bilan, l’état des résultats et les flux de trésorerie.

• IFRS 12 contient toutes les obligations d’information relatives aux intérêts que votre entité
1 2 3
a dans d’autres entités : filiales, partenariats (entreprises communes ou coentreprises ),
entreprises associées et entités structurées non consolidées.

• L’application d’IFRS 12 entraînera dans bien des cas un accroissement de la quantité d’infor-
mations à fournir.

• IFRS 12 s’applique également à certains types d’intérêts non comptabilisés, ce qui vous
obligera à fournir des informations sur des éléments hors bilan.

1 Entreprise sur laquelle deux parties ou plus exercent un contrôle conjoint. Un partenariat est soit une coentreprise, soit une
entreprise commune.
2 Partenariat dans lequel les parties qui exercent un contrôle conjoint sur l’entreprise ont des droits sur les actifs et des obligations
au titre des passifs relatifs à celle-ci.
3 Partenariat dans lequel les parties qui exercent un contrôle conjoint sur l’entreprise ont des droits sur l’actif net de celle-ci.

Le présent document, initialement publié par l’Institut Canadien des Comptables Agréés en 2012, a été
mis à jour par les Comptables professionnels agréés du Canada.

1
Quand IFRS 12 entre-t-elle en vigueur?
• IFRS 12 s’applique aux exercices ouverts à compter du 1er janvier 2013.
• Vous pouvez l’adopter par anticipation sans pour autant devoir faire de même avec IFRS 10, IFRS 11,
IAS 27 (modifiée en 2011) et IAS 28 (modifiée en 2011).

Quels sont les éléments essentiels d’IFRS 12?


Qu’est-ce qu’IFRS 12?
IFRS 12 précise les informations minimales à fournir sur les intérêts dans des filiales, des coentreprises,
des entreprises communes, des entreprises associées et des entités structurées non consolidées.

Quelle est la raison d’être d’IFRS 12?


Aider les utilisateurs d’états financiers à évaluer :
• la nature des intérêts que votre entité a dans d’autres entités et les risques associés à ces intérêts;
• les incidences de ces intérêts sur le bilan, l’état des résultats et l’état des flux de trésorerie de
votre entité.

Quelles sont les informations à fournir?


Voici un résumé général des obligations d’information. Le lecteur est prié de garder à l’esprit qu’il ne
s’agit pas d’une liste exhaustive de ces obligations.

Vous devez fournir des informations sur les hypothèses et jugements importants sur lesquels vous vous
êtes fondé pour déterminer :
• que votre entité contrôle une autre entité;
• que votre entité exerce un contrôle conjoint ou une influence notable sur une autre entité;
• le type de partenariat (coentreprise ou entreprise commune), dans le cas où celui-ci est
structuré sous la forme d’un véhicule distinct.

Au sujet des intérêts dans des filiales, vous devez fournir :


• des informations permettant aux utilisateurs de comprendre :
—— la composition du groupe,
—— les intérêts des détenteurs de participations ne donnant pas le contrôle dans les activités et
les flux de trésorerie du groupe;

• des informations permettant aux utilisateurs d’évaluer :


—— la nature et l’étendue des restrictions importantes qui limitent votre capacité d’avoir accès
aux actifs du groupe (ou de les utiliser) et de régler les passifs du groupe,
—— la nature et l’évolution des risques associés aux intérêts dans des entités structurées
consolidées;
—— les incidences des variations du pourcentage de détention par l’entité des titres de participation
dans une filiale qui entraînent la perte du contrôle ou qui n’entraînent pas la perte du contrôle.

2 Alerte info numéro 003 | juin 2012


Au sujet des intérêts dans des partenariats et des entreprises associées, vous devez fournir des infor-
mations permettant aux utilisateurs de connaître :
• la nature, l’étendue et les incidences financières des intérêts qu’a votre entité dans des partenariats
et des entreprises associées, y compris la nature et les incidences des contrats avec les autres
investisseurs qui exercent un contrôle conjoint ou une influence notable sur les partenariats et
les entreprises associées. Par exemple, vous devez :
—— indiquer la méthode suivie pour l’évaluation des participations et fournir des informations
financières résumées pour chaque coentreprise ou entreprise associée qui est significative,
—— fournir globalement des informations financières résumées pour l’ensemble des coentreprises
et entreprises associées qui ne sont pas individuellement significatives,
—— indiquer la nature et l’étendue de toute restriction importante qui limite la capacité des
coentreprises ou des entreprises associées de transférer des fonds à votre entité,
—— indiquer la quote-part non comptabilisée des pertes d’une coentreprise ou d’une
entreprise associée;

• la nature et l’évolution des risques associés aux intérêts de votre entité dans des coentreprises et
des entreprises associées.

Au sujet des intérêts dans des entités structurées non consolidées, vous devez fournir des informations
permettant aux utilisateurs de connaître :
• la nature et l’étendue des intérêts qu’a votre entité dans des entités structurées non consolidées;
• la nature et l’évolution des risques associés à ces intérêts.

Il est important de noter que des informations doivent être fournies pour :
• chacune des filiales dans lesquelles les participations ne donnant pas le contrôle sont significatives
pour l’entité présentant l’information financière;
• chaque partenariat et entreprise associée qui est significatif pour l’entité présentant l’information
financière.

Une information présente un caractère significatif (c’est-à-dire qu’elle revêt relativement de l’importance)
si son omission ou son inexactitude peut influencer les décisions que les utilisateurs prennent sur la
base de l’information financière concernant une entité donnée.

Quels sont les principaux changements?


IFRS 12 étant une norme sur les informations à fournir, les principaux changements résident dans
l’amélioration ou le renforcement de certaines obligations d’information. Les obligations d’information
concernant les intérêts dans des filiales, des partenariats, des entreprises associées et des entités
structurées non consolidées ont été regroupées en une seule norme afin d’en faciliter la compréhension
et l’application.

numéro 003 | juin 2012 Alerte info 3


Qu’est-ce que cela signifie concrètement?
• À bien des égards, le niveau des exigences imposées par IFRS 12 dépasse le niveau des exigences
actuelles (qui se trouvent dans un certain nombre de normes différentes). Les situations simples,
comme lorsqu’une entité en détient une autre en propriété exclusive, ne seront probablement pas
touchées. Il n’empêche que tous les intérêts devraient être évalués pour déterminer les incidences,
car les circonstances peuvent varier.

• L’incidence sera plus importante si la structure est complexe ou si la détermination du traitement


comptable approprié fait largement appel au jugement.

• Dans certains cas, il faudra quantifier l’incidence d’aspects qui, auparavant, faisaient seulement
l’objet d’une description.

L’application d’IFRS 12 pourrait accroître le volume des informations à fournir en ce qui concerne,
entre autres :
• les jugements importants requis pour déterminer si votre entité contrôle une autre entité ou exerce
un contrôle conjoint ou une influence notable sur celle-ci, ou pour déterminer si un partenariat est
une entreprise commune ou une coentreprise (voir notre bulletin Alerte info sur IFRS 11, Partenariats);

• les participations ne donnant pas le contrôle dans les filiales, y compris les informations financières
résumées concernant les filiales dans lesquelles les participations ne donnant pas le contrôle
sont significatives;

• les restrictions importantes qui limitent la capacité d’avoir accès aux actifs (ou de les utiliser) et de
régler les passifs, telles que les restrictions qui limitent le transfert de la trésorerie vers (ou depuis)
d’autres entités au sein du groupe, y compris les valeurs comptables des actifs et des passifs auxquels
s’appliquent ces restrictions;

• les informations financières résumées concernant les coentreprises et les entreprises associées qui
sont significatives;

• les intérêts dans des entités structurées non consolidées.

Parmi les nouvelles exigences, un grand nombre s’appliquent aux «entités structurées», soit les entités
conçues de telle manière que les droits de vote ou droits similaires ne constituent pas le facteur déter-
minant pour établir qui les contrôle (leur situation s’apparente à celle de ce qu’on appelait les «entités
ad hoc»). Ces nouvelles exigences sont notamment les suivantes :
• dans le cas où les entités structurées entrent dans la consolidation, vous devez fournir des infor-
mations additionnelles sur les circonstances susceptibles de vous exposer au risque de perte, ou
sur le soutien financier que vous avez fourni ou avez l’intention de fournir au cours de la période;

• dans le cas où les entités structurées dans lesquelles vous avez des intérêts sont exclues de la conso-
lidation, vous devez fournir des informations additionnelles sur la nature de ces intérêts, les montants
se rapportant à ces entités qui figurent dans vos états financiers et votre exposition maximale au
risque de perte attribuable à ces entités.

4 Alerte info numéro 003 | juin 2012


Quelle est l’incidence pour mon entreprise? Quelles sont les principales questions
à considérer?
• Est-ce que les indicateurs de performance clés sont touchés?
—— Non, car IFRS 12 ne porte que sur les informations fournies par voie de notes.

• Est-ce que les accords contractuels sont touchés?


—— IFRS 12 ne devrait pas avoir d’incidence sur les accords contractuels; par contre, cette norme
pourrait vous obliger à fournir des informations de nature sensible.

• Quelle est l’incidence d’IFRS 12 sur les états financiers?


—— Du fait des informations additionnelles à fournir, les états financiers pourraient, dans certains cas,
devenir beaucoup plus longs.

• En quoi ces changements touchent-ils la collecte des données?


—— Dans certains cas, IFRS 12 peut imposer des exigences s’ajoutant à celles qui sont déjà imposées
par IFRS 10 et IFRS 11. Par exemple, pour satisfaire à l’obligation d’information concernant l’expo-
sition maximale au risque de perte attribuable aux intérêts dans des entités structurées, l’entre-
prise devra peut-être aller puiser des informations ailleurs que dans celles qu’elle a déjà recueillies.

• Quelles sont les conséquences fiscales?


—— Comme IFRS 12 ne porte que sur les informations à fournir, elle ne devrait pas avoir de consé-
quences fiscales.

• Où (à qui) communiquer l’incidence des changements?


—— IFRS 12 exige de fournir des informations additionnelles sur des questions susceptibles d’intéres-
ser les analystes. Le rapport de gestion peut être un endroit approprié pour parler de l’incidence
de cette norme. Ce sont les circonstances qui dicteront la forme et l’ampleur des informations
à communiquer.

• Y a-t-il des répercussions sur le plan légal ou réglementaire?


—— Ce sont surtout l’attestation et l’information sur le contrôle qui sont touchées. Comme c’est le
cas chaque fois qu’une exigence comptable est modifiée, IFRS 12 pourrait entraîner des chan-
gements dans les contrôles, forçant ainsi l’entreprise à revoir son processus d’attestation. En ce
qui a trait à l’identification des risques à communiquer, il est important de présenter une analyse
équilibrée afin que les informations fournies n’induisent pas le lecteur en erreur quant à la
nature du risque même ou à l’importance relative de ce risque.

numéro 003 | juin 2012 Alerte info 5


Éléments clés à prendre en considération dans un plan d’action
L’adoption d’IFRS 12 nécessitera du temps, des efforts et beaucoup de jugement. Voici certains éléments
clés à prendre en compte pour votre plan d’action :
• En vous préparant pour l’application d’IFRS 10 et d’IFRS 11 (voir nos bulletins Alerte info distincts),
vous devriez avoir rassemblé l’essentiel des informations requises pour appliquer IFRS 12. Vous
devrez toutefois examiner chaque entité à la lumière des exigences de cette norme.

• Les changements apportés aux obligations d’information auront une incidence sur le processus d’éta-
blissement de vos états financiers. Il vous faudra peut-être plus de temps que prévu pour recueillir les
informations nécessaires. Veillez à ce que chaque filiale, entreprise associée ou coentreprise soit en
mesure de vous les fournir en temps voulu.

• Si IFRS 12 a des incidences importantes sur votre entité, vous pourriez préparer des modèles de notes
(par exemple à partir des états de l’exercice précédent) pour vous aider à ne rien oublier.

• Demandez-vous si vos contrôles et procédures actuels sont encore adéquats.

• Pensez au rapport de gestion ou à un autre mode approprié pour la communication des incidences.

• Examinez les possibilités en matière de formation sur le sujet.

Ressources
Besoin d’autres informations? L’ICCA a dressé une liste de ressources externes qui peuvent vous aider
à comprendre et à appliquer l’IFRS 12.

Disclaimer
Le bulletin Alerte info est publié par l’ICCA pour donner une orientation sur des aspects d’une norme comptable ou de la réglementa-
tion sur les valeurs mobilières, axée sur les besoins des directeurs financiers et des présidents des comités d’audit des petites sociétés
cotées. Il est préparé par la division Orientation et soutien de l’Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA), en consultation avec
le Groupe consultatif sur les petites sociétés, créé par l’ICCA. Il n’a pas été approuvé par un conseil ou un comité de l’ICCA. L’ICCA et
les auteurs n’assument aucune responsabilité ou obligation pouvant résulter directement ou indirectement du fait qu’une personne ait
utilisé ou appliqué le document ou s’y soit fiée.

Copyright
Copyright © 2012 L’Institut Canadien des Comptables Agréé

6 Alerte info numéro 003 | juin 2012

Vous aimerez peut-être aussi