Vous êtes sur la page 1sur 5

Cours de Moteurs à combustion internes Département de Génie Mécanique

Licence en Génie Mécanique Energétique UATL.

Chapitre 1. Généralités (Cours 2)


Principe de fonctionnement et classification des moteurs thermiques, Carburants des
moteurs à combustion interne.

3. Principe de fonctionnement MCI


Avant d’aborder le principe de fonctionnement du moteur à combustion interne, il
est important de connaître les principaux éléments du moteur.

Fig. 6. Eléments de moteur à combustion interne


 Pour permettre le déroulement des 4 temps du cycle, il faut commander l'ouverture
et la fermeture des soupapes. C’est la fonction du système de distribution
 Pour diminuer les frottements et éviter le grippage, il faut graisser les pièces en
mouvement. C’est la fonction du système de lubrification
 Pour assurer la tenue des pièces du moteur, il est nécessaire d'évacuer une partie de
la chaleur dégagée lors de la combustion. C’est la fonction du système de
refroidissement
 Pour amener l'air et l'essence au moteur, un certain nombre d'éléments sont
nécessaires. C’est la fonction du système d’alimentation
4. Cycle de fonctionnement
4.1 Première phase: ADMISSION :
Admettre dans le cylindre, le mélange gazeux air-essence.
Fonctionnement :
- La soupape d’admission s’ouvre quand le piston est au PMH
- La soupape d’échappement est fermée
- Le piston descend du PMH vers le PMB
- Le volume dans le cylindre augmente
- La pression dans le cylindre diminue
- La soupape d’admission se ferme quand le piston est au PMB

Cours N°02 6 10/02/2020


Cours de Moteurs à combustion internes Département de Génie Mécanique
Licence en Génie Mécanique Energétique UATL.

Fig. 7. Phase d’admission

4.2 Deuxième phase : COMPRESSION


Comprimer le mélange gazeux air-essence.
Fonctionnement :
- La soupape d’échappement est fermée
- La soupape d’admission est fermée
- Le piston remonte du PMB vers le PMH
- Le volume dans le cylindre diminue
- La pression dans le cylindre augmente

Fig. 7. Phase de compression

4.3 Troisième phase: COMBUSTION-DETENTE


Créer un travail à partir de la combustion du mélange : C’EST LE TEMPS MOTEUR.
Fonctionnement :
- La soupape d’échappement est fermée.
- La soupape d’admission est fermée.
- Quand le piston est PMH, l’étincelle électrique fournie par la bougie
enflamme le Mélange.
- La pression dans le cylindre augmente sur le piston
- Le piston descend du PMH vers le PMB

Cours N°02 7 10/02/2020


Cours de Moteurs à combustion internes Département de Génie Mécanique
Licence en Génie Mécanique Energétique UATL.

Fig. 8. Phase de combustion détente.


4.4 Quatrième phase: ECHAPPEMENT
Evacuer les gaz brûlés hors du cylindre.
Fonctionnement :
- La soupape d’échappement s’ouvre quand le piston est au PMB.
- La soupape d’admission est fermée.
- Le piston remonte du PMB vers le PMH.
- Le volume dans le cylindre diminue.
- Les gaz brûlés sont chassés par le piston vers l’extérieur.
- La soupape d’échappement se ferme quand le piston est au PMH.

Fig. 9. Phase d’échappement.


5. Les différents types de moteurs
Il existe trois types de moteurs :
a) Les moteurs à quatre temps qui réalisent le cycle en quatre courses de piston et deux
tours de vilebrequin.
b) Les moteurs à deux temps qui réalisent ce cycle en deux courses de piston et un seul
tour de vilebrequin.

Cours N°02 8 10/02/2020


Cours de Moteurs à combustion internes Département de Génie Mécanique
Licence en Génie Mécanique Energétique UATL.

c) Les moteurs rotatifs dont le mouvement rectiligne alternatif du piston classique est
remplacé par la rotation d'un organe jouant le rôle d'un piston. Il réalise le cycle en
un tour de piston.
6. Carburants des moteurs à combustion interne.
Les moteurs thermiques ont pour rôle de transformer l’énergie thermique à
l’énergie mécanique. Ceci peut être réalisé par la libération de l’énergie thermique
contenu dans le combustible à travers un processus chimique (combustion), pour
produire un travail (énergie mécanique). Selon les conditions, la combustion peut être
efficace ou non :
 La combustion peut être efficace est donne un maximum d’énergie : réactifs
performants + bonne proportion + phase vapeur + mélange (mise ne contact
moléculaire) = produit principaux + énergie maximum.
 La combustion peut être aussi inefficace : réactifs inaptes + mauvais dosage +
changement de phase + mauvais mélange = produit principaux + produits
secondaire + réactifs résiduels + énergie maximum.
La combustion est une réaction chimique :
A mole de carburant + B mole comburant = C mole de produit + enthalpie de réaction
Dans la plus part des cas :
Le carburant : hydrocarbure, alcools, éthers, carbones,…
Le comburant : oxygène de l’air.
 Le comburant : O2 contenu de l’air de l’atmosphère.
Composition de l’air en pourcentage (moyenne %).
Oxygène O2 20.93
Azote N2 78.10
Argon Ar 0.93
Néon Ne 0.0018
Hélium He 0.0005
Krypton Kr 0.0001
Xénon Xe 0.00001
Dioxyde de carbone CO2 0.03 -0.04
Vapeur d’eau H2O Variable
Composition approché :
20.79% O2 +79.1% N2 en volume
O2 + 3.78 N2 en mole
Humidité absolu : g d’eau / g d’air sec.
 Carburant : Nécessite de se mélanger au carburant
Prospérités physiques intervenant dans les écoulements fluides :
Masse volumique : 1.27Kg/m3.
Viscosité : 3.310-7 en (Kg/m.s pour T en Kelvin).
Coefficient de diffusion moléculaire (variable selon le carburant).
Cours N°02 9 10/02/2020
Cours de Moteurs à combustion internes Département de Génie Mécanique
Licence en Génie Mécanique Energétique UATL.

 Pouvoir comburivoire
Carburant : Cn H m  CH y n , y  m / n
 y    
n  CH y  (1  ) O2  3.78 N 2   n CO2  H 2 O  3.78(1  ) N 2 
y y
 4    2 4 
La masse d’air nécessaire pour bruler 1 kg de carburant :
 m
 n  32  3.78  28
m  34.49 y  4

4
 s   air  
 mcarb  Stoechio 12n  m 12  y

Carburant : Cn H m Or  CH y Oz n , z  r / n

 m r
 n   32  3.78  28
m  34.49 y  4  2 z 

4 2
 s   air  
 mcarb  Stoechio 12n  m  16.r 12  y  16 z

m 
 Richesse :    s   carb 
 mair  Re el
Pour une réaction dans des proportions stœchiométrique   1
  1 Surplus de carburant.
  1 Surplus de comburant.
 Excès d’air : e   1 Surplus de carburant.

 Pouvoir calorifique : Carburant + air  Produit + H c


H c : Enthalpie de combustion inferieur de zéro pour une réaction
exothermique. C’est la quantité de chaleur qu’il faut enlever aux produits pour
les ramener à la température du mélange avant la réaction.
PC  H c à T et P données.
Selon la nature du combustible, celui-ci peut se trouver liquide ou gazeux
avant la réaction. L’eau formée par la combustion peut apparaitre sous forme
de liquide ou vapeur.
PCI = PC, pour carburant formant de l’eau vapeur.
PCS = PC, pour carburant formant de l’eau liquide.

 Consommations spécifique : C’est le rapport de débit de carburant et puissance


effective.
m c 36.10 5
cse   (g/KW.h) si PCI en KJ/Kg.
Peff .PCI

Cours N°02 10 10/02/2020