Vous êtes sur la page 1sur 5

Cours de Moteurs à combustion internes Département de Génie Mécanique

Licence en Génie Mécanique Energétique UATL.

Chapitre 2. Cycle mixte Sabathé (Cours 5)


1. Introduction
Le cycle Sabathé, également appelé double combustion ou pression limitée ou mixte
ou Trinkler ou Seiliger, est un cycle thermodynamique de référence pour les moteurs à
combustion interne dans lequel la combustion a lieu en partie à pression constante et en
partie à volume constant.
Les conditions réelles de fonctionnement des moteurs diesel diffèrent sensiblement
de celles représentées dans les cycles idéaux Otto et Diesel. Pour les moteurs diesel, le
processus de combustion se rapproche d'une transformation à pression constante
uniquement dans le cas de moteurs exceptionnellement gros et lents.
Dans les moteurs diesel et dans des conditions normales, le diagramme actuel
montre que la combustion est effectuée selon un processus qui se rapproche de la
combustion d'une transformation à volume constant et d'une autre à pression constante.
On peut dire que, dans la pratique, les cycles Otto et Diesel sont de forme très
proche, au point de pouvoir être considérés comme un cas particulier du cycle mixte, dans
lequel une partie de la combustion est contrôlée à volume constant, et partie,
à pression constante. Ce cycle théorique est appelé cycle mixte Sabathé.

Fig.1
2. Description du cycle mixte Sabathé
Dans ce cycle, après la phase de compression adiabatique 1-2, une phase de
combustion à volume constant 2-3 se produit. Pendant cette phase de combustion, la
quantité de chaleur Q1' est introduite puis, comme dans le cycle Diesel, une phase 3-4 de
combustion à pression constante, dans laquelle la quantité de chaleur Q1'' est introduite.
Puis suivent deux phases successives, à savoir: une, d'expansion adiabatique 4-5, et
une autre, de soustraction, à volume constant 5-1, de la quantité de chaleur Q2.
Par conséquent, la quantité totale de chaleur introduite vaut:
Q1 = Q1'+ Q1''

6
Cours N°05 28/03/2020
Cours de Moteurs à combustion internes Département de Génie Mécanique
Licence en Génie Mécanique Energétique UATL.

En se souvenant de ce qui précède, concernant les cycles Otto et Diesel, nous pouvons
écrire:
Q1'= Cv (T3 -T2 )
Q1'' = Cp (T4 -T3 )
Q2 = Cv (T5 -T1 )
Ainsi, l'efficacité thermique idéale du cycle théorique de Sabathé vaut:
he = (chaleur fournie - chaleur soustraite) / chaleur fournie :
𝐶𝑉 (𝑇3 − 𝑇2 ) + 𝐶𝑃 (𝑇4 − 𝑇3 ) − 𝐶𝑉 (𝑇5 − 𝑇1 )
𝜂=
𝐶𝑉 (𝑇3 − 𝑇2 ) + 𝐶𝑃 (𝑇4 − 𝑇3 )
(𝑇5 − 𝑇1 )
=1−
(𝑇3 − 𝑇2 ) + 𝐾(𝑇4 − 𝑇3 )
𝑇
𝑇1 ( 5 − 1)
𝑇1
=1−
𝑇 𝑇 𝑇
𝑇2 [(𝑇3 − 1) + 𝐾 𝑇3 (𝑇4 − 1)]
2 2 3
Pour la transformation 2-3 de la combustion à volume constant nous avons:
𝑃3 𝑇3
=
𝑃2 𝑇2
Et pour la transformation 3-4 de la combustion à pression constante:
𝑉4 𝑇 𝑉 𝐾−1 𝑉 𝐾−1
= 𝑇4 ; 𝑇1 = 𝑇2 (𝑉2 ) ; 𝑇5 = 𝑇4 (𝑉4 )
𝑉3 3 1 5

Pour les transformations adiabatiques 1-2 de compression et 4-5 d'expansion, nous


utiliserons respectivement les formules dont nous obtenons:
𝑇1 𝑉2 𝐾−1
=( )
𝑇2 𝑉1
𝐾−1
𝑉4 𝑉4 𝐾−1
( ) 𝑇 (
𝑇5 𝑇4 𝑉5 𝑇4 3 𝑉5 )
= =
𝑇1 𝑇2 𝑉2 𝐾−1 𝑇3 𝑉 𝐾−1
(𝑉 ) 𝑇 2 (𝑉2 )
1 1
Etant : V3 = V2 ; V5 = V1
𝑇3 𝑃 𝑇 𝑉
= 𝑃3 . 𝑇4 = 𝑉4
𝑇2 2 3 3

Nous pouvons écrire:


𝑇5 𝑉4 𝑃3 𝑉4 𝐾−1 𝑃3 𝑉4 𝐾
= ( ) = ( )
𝑇1 𝑉2 𝑃2 𝑉2 𝑃2 𝑉2
En remplaçant ces expressions par celles de l'efficacité thermique idéale, on obtient:

𝑃3 𝑉4 𝐾
𝑃2 (𝑉2 ) − 1
𝐾−1
𝑉2
𝜂 =1−( ) .
𝑉1 𝑃 𝑃 𝑉
(𝑃3 − 1) + 𝐾 𝑃3 (𝑉4 − 1)
2 2 2

7
Cours N°05 28/03/2020
Cours de Moteurs à combustion internes Département de Génie Mécanique
Licence en Génie Mécanique Energétique UATL.

Commençons par la relation entre la pression P3 à la fin et la pression P2 au début de


la phase de combustion à volume constant - que nous appellerons «rapport de combustion à
volume constant» -, et en rappelant que:
𝑉1 𝑉 𝑉
= 𝜌 ;𝑉4 = 𝑉4 = 𝜏 ′
𝑉2 3 2
L'expression finale de la performance thermique idéale du cycle théorique de Sabathé est
obtenue :
𝐾
1𝜏𝜏 ′ − 1
𝜂 = 1 − 𝐾−1
𝜌 (𝜏 − 1) + 𝐾. 𝜏(𝜏 ′ − 1)

A taux de compression égal r, les performances du cycle mixte sont intermédiaires entre
celles du cycle Otto et celles du cycle Diesel. Si la chaleur fournie est augmentée à un volume
constant, c'est-à-dire entre les points 2 et 3, et que celle fournie à une pression constante
entre les points 3 et 4 est réduite, le rendement thermique est proche de celui du cycle
d'Otto. Si, au contraire, la chaleur fournie est réduite à un volume constant et celle
correspondant à une pression constante est augmentée, les performances du cycle mixte
sont proches de celles du cycle Diesel.

3. Cycles réels des moteurs thermiques


Le cycle réel d'un moteur thermique est celui qui reflète les conditions effectives de son
fonctionnement. Ces conditions sont identifiées par le diagramme de pression moyenne
dans le cylindre correspondant aux différentes positions du piston. La pression indiquée
dans un graphique de pression moyenne est la pression dite moyenne indiquée. Le
diagramme indiqué est le graphique qui représente ce cycle (fig.2).

Fig.2. Diagramme indiqué.

8
Cours N°05 28/03/2020
Cours de Moteurs à combustion internes Département de Génie Mécanique
Licence en Génie Mécanique Energétique UATL.

Fonctionnement simplifié des indicateurs. L'indicateur est un appareil qui sert à


obtenir le diagramme indiqué du cycle d'un moteur thermique.
Dans l'indicateur du schéma indiqué, un petit cylindre muni d'un piston maintenu par
un ressort communique avec la chambre de combustion du cylindre moteur au moyen d'un
tube. La tige de piston agit sur un système de leviers qui forment un quadrilatère
amplificateur. Le bras de levier le plus long du quadrilatère est pourvu à son extrémité d'un
stylet. Le dessin ci-dessous (fig.3) montre schématiquement, comme le diagramme indiqué
par l'indicateur est dessiné. L'appareil schématisé sert à montrer comment un diagramme
indiqué est obtenu, mais il n'est pas réalisable en pratique. Les indicateurs sont, en fait, des
appareils plus compliqués, qui sont utilisés par des techniciens spécialisés.

Fig.3. Schema de l’indicateur du diagramme indiqué.

La pression du gaz est transmise à travers la bouteille. La pression agit sur le piston
et, surmontant la charge du ressort, déplace le piston à une longueur proportionnelle à la
valeur de pression. Le stylet dessine donc verticalement une ligne de longueur
proportionnelle à la pression agissant sur le piston. Comme l'ensemble du dispositif
indicateur est fixé au piston du moteur, le stylet se déplace linéairement avec lui, et sa
position horizontale correspond en chaque point à celle du piston du moteur.
La courbe dessinée par le stylet est ainsi référée à deux axes de coordonnées. L'abscisse
représente les espaces couverts par le piston et donc les volumes. Les ordonnées
représentent les pressions.

9
Cours N°05 28/03/2020
Cours de Moteurs à combustion internes Département de Génie Mécanique
Licence en Génie Mécanique Energétique UATL.

4. Exemple en moteur thermique de cycle Otto et 4 fois


Supposons que le moteur soit un moteur Otto (moteur à allumage chipa) et qu'il s'agit
d'un moteur 4 temps. De même, nous supposerons que les conditions de fonctionnement
sont approximativement théoriques.
Faites glisser le piston du point mort haut (PMS) vers le point mort bas (PMI) et vice
versa, avec la soupape ouverte. Nous supposons que le piston n'offre aucune résistance au
passage du gaz. La pression dans le cylindre reste la même que la pression atmosphérique.
Au cours de ce mouvement, le stylet dessine un segment horizontal AA, de longueur égale à
la course du piston. Le segment dessiné représente le diagramme de pression pour la phase
d'aspiration et d'échappement.
La valve est ensuite fermée pendant la course de compression. Le stylet décrit la
courbe AB. A la fin de la course de compression, la combustion est vérifiée et, par
conséquent, il y a une augmentation soudaine de la pression qui tire la ligne presque
verticale BC vers le stylet. Successivement, pendant le cycle d'expansion, le stylet décrit la
courbe CD. Peu avant la fin de la course d'expansion, la soupape d'échappement est ouverte,
la pression chute à une valeur très proche de la pression atmosphérique et, par conséquent,
le stylet retrace la petite caractéristique DA presque verticale.

10
Cours N°05 28/03/2020