Vous êtes sur la page 1sur 1

6.

5 Procédure de nettoyage
Le nettoyage d’une installation membranaire comporte les six étapes suivantes :
1. Préparation et mélange des solutions de nettoyage et vérification de leur pH. Il
faut s'assurer que les produits
chimiques sont bien mélangés et dissous avant de mettre la solution en circulation,
et celle-ci doit être limpide.
2. Pompage à faible débit. Pomper vers les tubes de pression la solution de
nettoyage préchauffée et bien
mélangée à un débit réduit (environ 50 % de celui indiqué dans la table 6.2) pour
déplacer l’eau contenue dans les
tubes de pression. N’appliquer que la pression nécessaire pour compenser la perte
de charge entre l’alimentation
et le concentrat. Cette pression doit être suffisamment basse pour qu’aucun perméat
ne soit produit, ou quasiment
aucun. Une pression basse réduit le risque de redéposition des impuretés sur la
membrane. Le concentrat doit être
rejeté à l’égout autant qu’il est nécessaire pour éviter la dilution de la solution
de nettoyage.
3. Recyclage. Une fois que l’eau de traitement a été déplacée, la solution
nettoyante sera présente dans le
concentrat. Recycler alors le concentrat et le perméat dans le réservoir de
solution nettoyante et laisser la
température se stabiliser. Mesurer le pH de la solution et l’ajuster si nécessaire.
4. Trempage. Arrêter la pompe et laisser les éléments tremper. Parfois, une période
de trempage d’environ 1 heure
suffit. Dans le cas d’un encrassement plus important, il est préférable d’allonger
la période de trempage. Laisser
tremper alors les éléments toute la nuit pendant 10 à 15 heures. Pour maintenir une
température élevée pendant
une longue période de trempage, utiliser un débit de recirculation très lent
(environ 10 % de la valeur de la table
6.2).
5. Pompage à débit élevé. Pomper la solution nettoyante aux débits indiqués dans le
Tableau 6.2 pendant 30 à 60
minutes. Un débit élevé permet de chasser les impuretés éliminées de la surface de
la membrane par le nettoyage.
Si les éléments sont très encrassés, ce qui ne devrait normalement jamais arriver,
un débit d’environ 50 % plus
élevé que celui indiqué dans la table 6.2 peut permettre de faciliter le nettoyage.
À des débits plus élevés, la perte
de charge pourrait devenir problématique. La perte de charge maximale recommandée
est de 100 kPa (1,0 bar)
par élément ou 350 kPa par tube contenant plusieurs éléments, selon la valeur la
plus limitative. Noter que la perte
de charge de 100 kPa par élément ou 350 kPa par tube n’est pas le critère
déterminant la nécessité d’un
nettoyage. Ce critère, indiqué au § 6.3, est une augmentation de la perte de charge
de 15 %. Une perte de charge
de plus de 350 kPa (3.5 bar) sur un seul étage du système peut causer des dommages
considérables aux
membranes.
6. Rinçage. Il est recommandé d’utiliser le perméat ou de l’eau déminéralisée pour
chasser la solution nettoyante. Il
est préférable d’éviter l’utilisation d’eau d’alimentation et d’eau brute
préfiltrée dans la mesure où leurs composants
peuvent réagir avec la solution nettoyante : une précipitation d’impuretés peut se
produire à l’intérieur des
éléments. La température du rinçage doit être d’au moins 20 °C.