Vous êtes sur la page 1sur 24

Parasitologie

Notions générales
Enseignante: DRIDI L.
Définition du parasite

 Le parasite est un être vivant animal ou végétal qui, se nourrit


aux dépens d’un autre être vivant appelé hôte, sans le détruire.

l’hôte survit
assez
longtemps
Localisation du parasite
 Ectoparasite

 Se développe sur les téguments


 Se pose sur les téguments seulement pour se nourrir

 Endoparasite

 Se développe à l’intérieur de l’hôte


Parasitisme (mode de vie des parasite)

 Le parasitisme est une association permanente ou


temporaire, de deux êtres vivants dont un seul, le
parasite tire la nourriture indispensable à sa subsistance.
Cycle évolutif d’un parasite
Définition

 Un cycle évolutif est une succession de transformations


subies par le parasite pour passer d’une génération à une
autre.
Cycle évolutif d’un parasite
Eléments
 1. Parasite

Métazoaires (organismes pluricellulaires)


Forme adulte
Forme d’œuf
Forme larvaire Formes de
Protozoaires (organismes unicellulaires) reproduction
Forme sexuée
Forme asexuée
Eléments du cycle parasitaire

 2. Hôte

Hôte définitif Hôte intermédiaire


héberge la forme de héberge le stade
reproduction du parasite, larvaire du parasite
forme sexuée ou le stade ou la forme asexuée
adulte
Types de cycle évolutif

 Cycle direct ou monoxène (cycle à un seul hôte)


Selon le passage ou non du parasite au milieu extérieur on distingue :

 Cycle direct court : l’évolution du parasite se fait entièrement


dans l’organisme de l’hôte.

 Cycle direct long : l’évolution du parasite nécessite une


maturation dans le milieu extérieur avant de parvenir à son stade
infestant.
Types de cycle évolutif
 Cycle indirect ou hétéroxène (cycle à plusieurs hôtes)
Le parasite hétéroxène passe par plusieurs hôtes d’espèces différentes. Le
parasite vit à l’état adulte chez un hôte (hôte définitif) et évolue à l’état
larvaire chez un ou plusieurs hôtes intermédiaires.

 Cycle indirect à deux hôtes ou dixène : le parasité a besoin de


deux hôtes (un hôte définitif et un hôte intermédiaire) pour accomplir
son cycle évolutif ;

 Cycle indirect à trois hôtes ou trixène : le parasité a besoin de


trois hôtes (un hôte définitif et deux hôtes intermédiaires) pour
accomplir son cycle évolutif.
Type du parasitisme
 Parasitisme obligatoire
Le développement du parasite chez un hôte est indispensable.
 Parasitisme temporaire

Le parasite possède une vie parasitaire et des stades libres dans le milieu
extérieur.
 Parasitisme permanant

Le parasite vit chez un hôte à chacun de son stade évolutif. Il se retrouve


dans le milieu extérieur qu’à l’état d’œufs.
Type du parasitisme

 Parasitisme facultatif
Le développement du parasite chez un hôte n’est pas indispensable.

 Parasitisme accidentel
C’est le cas de certaines espèces menant une vie libre dans le milieu
extérieur mais qui peuvent pénétrer dans l’organisme d’hôte.
Spécificité du parasite

 Parasite à spécificité relative :

Le parasite peut se rencontrer chez plusieurs hôtes d’espèces différentes.

 Parasite à spécificité stricte :

Le parasite se rencontre que chez un hôte spécifique.


Voies de pénétration du parasite

 Voie digestive : par digestion de forme infestante du parasite.

Œufs embryonnés

Kystes des protozoaires


Larves enkystées

 Voie transcutanée : passage au travers les téguments ou par un

arthropode vecteur.

Larves

Œufs
Voies de pénétration du parasite

 Autres voies
Transfusion sanguine

Voie trans-placentaire (passage de la forme infectante du parasite, de la

mère vers son fœtus).

Greffe d’organe parasité.

Voie aérienne (par inhalation de kystes, des œufs)


Voies de sortie des parasites

 Voie respiratoire :

Voies bronchiques.

 Voie rectale :

Le parasite quitte son hôte par voie rectale, sous plusieurs formes, adulte,
larves, œufs ou anneaux de vers, kystes ou formes végétatives des
protozoaires.

 Voie vésicale (urine)


Parasitoses = Maladies parasitaires

 Helminthiase : parasitose due à des vers.

 Protozoose : parasitose due à des organismes microscopiques,


unicellulaires ou protozoaires

 Parasitose due aux arthropodes

 Mycose : parasitose due à des champignons


Répartition géographique des parasitoses

Une répartition géographique caractérise l’aire de répartition


géographique des maladies. On distingue:

 Parasitose cosmopolite

La répartition de la parasitose est étendue, elle peut être rencontrée dans


toutes les régions du monde.

 Parasitose à répartition limitée

La parasitose ne peut être contractée que dans des conditions climatiques


ou géographiques bien définies
Actions du parasite sur l’hôte :

 Action spoliatrice :

Perte de sang, vitamines, nutriments…par les parasites vivants dans le tube


digestif et dans le sang.

 Action traumatisante et destructrice :

Certains parasites provoquent des brèches en traversant certains tissus de


l’hôte.
Actions du parasite sur l’hôte :

 Action mécanique :

 Phénomènes microscopiques :
exp. éclatement des globules rouge,

 Phénomènes macroscopiques :
exp. compressions d’organes ou des obstructions de lumière
intestinales, bronches, canaux biliaires
Actions du parasite sur l’hôte :

 Action toxique :

Les secrétions et les excrétions des parasites sont très souvent toxiques.

 Action irritative :

Il y a une irritation tissulaire qui aboutit à la formation de granulome


inflammatoire, de scléro-fibrose autour des parasites, allergie.
Réaction de l’hôte vis–à-vis du parasite

 Réaction générale : fièvre, fatigue…

 Réaction immunologique :
Production des anticorps, augmentation des éosinophiles, production de la
moelle osseuse de cellules spécialisées dites « cellule Mott »

 Réaction locale : inflammation des organes parasités


Diagnostic

La description clinique des parasitoses est basée sur deux phases :


 Phase invasion (incubation) :
Période allant de la contamination par le parasite aux signes cliniques

L’invasion correspond à la dissémination larvaire

 Phase d’état :

Correspond à la présence de l’adulte ou de la forme enkystée de la larve


qui sont responsables des signes cliniques.
Prophylaxie (= Prévention)

C’est l’ensemble des moyens visant à éliminer la pathologie.


 Prévention individuelle
Elle a pour but d’éviter l’infestation de l’homme (hygiène alimentaire,…).

 Prévention collective :

Elle a pour but d’empêcher le cycle parasitaire (hygiène collective,


vaccination,…).
Références

Réf 1. Lamy L.H. 1980. protozoaires et helminthes parasites: recherche et


identification au laboratoire. Ed, Maloine Paris. 620 p

Réf 2. Larivière M., Beauvais B. Derouin F et Traoré F. 1987. Parasitologie


médicale. Ellipses, Paris. 239 p.

Réf 3. Mémento de l’agronome. Centre de coopération internationale en recherche


agronomique pour le développement (CIRAD). Groupe de recherche et d’échanges
technologiques (GRET). Ministère des Affaires étrangères. 1682 p.

Réf 4. Pebret F. 2003. Maladies infectieuses. Toutes les pathologies des programmes
officiels des études médicales ou paramédicales. Heure de France, Paris. 592 p.

Vous aimerez peut-être aussi