Vous êtes sur la page 1sur 18

République Algérienne Démocratique et

Populaire
Ministère d’enseignement Supérieur et
de la Recherche Scientifique

Université de boumerdess
FACULTE DES HYDROCARBURES et de la chimie

Département gisement miniers

OULD AOUMER IBRAHIM


MISSOUMI ABDELLAH
DEBCH YOUCEF
Sommaire

1. Partie Théorique .................................


1.1. Aperçu générale sur la Bentonite de Hammam
Boughrara de Maghnia et de Mostaganem. ...........
1.2. Comparaison de la composition chimique de la
bentonite de Mostaganem, Maghnia et Avocado .....
1.3. Analyse à l’aide du microscope électronique à
balayage (MEB) des matériaux
utilisés……………..…….….……
1.4. Capacité d'échange carionique
(CEq)………………………………………………………………………………………………………………..
2. Partie experimental ..............................
2.1. Les courbes d’aller et de retour (contrainte
en fonction de Vitesse de cisaillement) .........
2.2. Discussion des résultats des graphes
contrainte en fonction de Vitesse de
cisaillement) ……………............
2.3. Les courbes d’aller et de retour (viscosité
en fonction de Vitesse de cisaillement) ..........
2.4. Discussion des resultats des graphes
(viscosité en fonction de Vitesse de
cisaillement)…………………………
2.5. Les resultats de modélisation sous forme de
tableau …………………………………………………………………………………….
2.6. Les courbes de modele
modelise……………………………………………………………………………..…………………………
…………….
3. Conclusion…………………………………………………………………………………………..…………………………………
……………..……………………
La BENTONITE
1-Définition
Le terme bentonite a été proposé en 1898 pour désigner une argile au toucher savonneux
appartenant à la formation "Benton shale" et affleurant dans la région de Rock River
(Wyoming, Etats Unies) où la première exploitation de bentonite aurait été découverte
en1890. Cette formation tire son nom de Fort-Benton situé à 650 km environ au Nord de
Rock River. Les bentonites sont des silicates d'alumine hydratés appartenant au groupe des
Montmorillonites.
Les caractéristiques physico-chimiques de bentonites d'origines diverses firent l'objet de
nombreuses éludes. En Algérie, les gisements de benlonite les plus importants
économiquement se trouvent dans l'oranie (ouest algérien). On relève en particulier la
carrière de Maghnia (Hammam Boughrara) et de celle de Mostaganem (M'zila) (BOUGDAH,
2007).

1.3. Aperçu générale des études réalisées sur la Bentonite de


Hammam Boughrara de Maghnia et M'Zila de Mostaganem.
L'exploitation des deux gisements d'argiles bentonitiques a commencée au début des
années 1930.

• Gisement de Hammam Boughrara En 1972, la SONATRACH a exposé un rapport sur les


résultats des travaux de recherche et de prospection géologique exécutés sur le gisement
d'argile bentonitique de Hammam Boughrara. En 1994, SIDAM a réévalué les réserves de
Roussel I, dans le cadre d'une étude de faisabilité préliminaire et réalisé des cartes de
distribution des paramètres chimiques et physico- chimiques des bentonites de la région de
Maghnia.
Les résultats de la composition chimique sont consignés dans le tableau 1. Les données
rapportées montrent que la teneur en Si0 2 st très importante (60.2%) , suivi de Al203
(18.5%) .Les autres éléments sont présents en frés faible quantité.
• Gisement de M'zila
En 1972, la SONAREM a exposé un rapport sur les résultats des travaux de recherche et de
prospection géologique exécutés sur le gisement d'argile bentonitique de M'zila.
En 1977, SIDAM a effectué des échantillonnages et des essais technologiques sur la
bentonite de Mostaganem. Suite aux observations effectuées sur le terrain. En 1994, SIDAM
a établi des calculs préliminaires et classer les réserves de quatorze couches selon leur
qualité, dans le cadre d'une étude de développement des argiles bentonitiques de la région
de Mostaganem.
Les résultats de la composition chimique sont consignés dans le tableau 2. Les données
rapportées montrent que la teneur en Si0 2 est très importante (67.36%), suivi de Al203
(14.93%).

• Comparaison de la composition chimique de la bentonite de


Mostaganem, Maghnia et Avocado

Les résultats comparatifs de la composition chimique moyenne de la bentonite de


Mostaganem, de Maghnia et de Wyoming(U. S. A) sont présentés dans le tableau 3.
3.3-Analyse à l’aide du microscope électronique à balayage (MEB)
des matériaux utilisés
➢ Analyse par microscopie électronique à balayage (MEB) des bentonites algériennes Les
résultats de la diffraction aux rayons X sont confirmés par les analyses microscopiques
(microscopie polarisante classique, microscopie électronique à transmission, à balayage,
etc.).
Le microscope électronique à balayage (MEB) est un appareil d'analyse pouvant fournir
rapidement des informations sur la morphologie et la composition chimique d'un objet
solide. Sa grande commodité d'utilisation, sa souplesse pour visualiser des champs
d'extension très variables sur des échantillons massifs, l'étendue de sa profondeur de champ
font du MEB un outil indispensable dans l'exploration du monde microscopique.
L’analyse par photographies prises au microscope électronique à balayage de type JEOL
JSM 6830 au laboratoire des Sciences et Génie des Matériaux de la Faculté de Génie
Mécanique et de Génie des Procédés de l’USTHB est illustrée dans la figure 4.
Les images successivement (x600) pour la bentonite de Mostaganem et (x900) pour la
bentonite de Maghnia, présentées dans la Figure. 4, montrent que les deux bentonites sont
constituées d’agrégats argileux, par assemblage des particules de montmorillonite de
dimensions variées. Cet assemblage est accompagné par une apparition de microcavités de
faibles tailles dans la bentonite de Mostaganem comparativement à celle de Maghnia
indiquant la présence d’une certaine porosité.
En agrandissant les images successivement, la microstructure des deux bentonites traitées
apparaît logique. Elle est constituée par des agrégats argileux de dimensions variées
atteignant 2 microns. Ces agrégats sont disposés d’une manière complètement aléatoire,
reliant entre elles des microcavités de diamètre 10 microns et même plus. Ces microcavités
représentent des pores inter-agrégats.
Les agrégats argileux sont constitués par l’assemblage de particules de montmorillonite.

Figure 4 photographie des microstructures des matériaux utilisé analysés par le MEB

Figure 5 photographié de la microstructure du sable utilisé par le MEB


➢ Analyse par microscopie électronique à balayage (MEB) du sable utilisé La photographie
prise au microscope électronique à balayage (MEB) de type JEOL JSM 6830 au laboratoire
des Sciences et Génie des Matériaux de la Faculté de Génie Mécanique et de Génie des
Procédés de l’USTHB est montrée dans la figure 5. Elle révèle, en agrandissant l’image x 500,
que le sable de Baghlia présente des grains de formes arrondies avec de faible angularité.

Capacité d'échange carionique (CEq )


Les argiles ont la propriété de fixer de façon réversible (échangeable) des cations
contenus dans les solutions environnantes
La capacité d'échange cationique (CEC) iodique la capacité d'une argile à échanger des
cations correspondants au nombre de cations monovalents, donc ilest possible d'occuper
lessitesnégatifsde 1OOgrammesd'argileparlescationscompensateurs.
Elle s'exprime en c enti_mole s par Kg c e qui se traduit dans le système des unités
internationales par des miUiéquivalents pour 100gde produit (meq/lOO g).
* La CEC externe dépend de sites de fucation des cations sur les
surfaces externes. Aux bordures d'un feuillet, les valences du silicium et de l
'oxygène en couche tétraédrique d'une part, de l'aluminium et de l'oxygène en
couche octaédrique, d'autre part, ne sont pas saturées. Pour compenser ces
valences,des molécules d'eau s'iotroduisent et ily a
apparition de groupes silanol (Si-OH) ou aluminol (Al-OH) qui en fonction du pH
peuvent capter ou libérer des protons. Ces derniers peuvent être échangés avec d
'autres cations.

La CEC interne reflète le déficit de charge des feuillets 2/1 ; Elle dépend donc

des charges permanentes. La substitut ion la plus fréquente est celle d'Al+l par Mg•2
dans la couche octaédrique.C'est Je mécanisme prin cipal d'échange pour une
montmorillonite .Pour cette argile, la distance entre les sites négatifs situés à la
surface du feuillet est telle que les forces d'attraction sont faibles.Des substitutions
de Si par Al dans la couche tétraédrique sont également possible.
Tableau I 2 caractéristiques des minéraux
Minéraux Capacité d’échange cationique
( méq/100)
Kaolinite 3-5
Montmorillonite 80 – 150
Illite 10 – 40
Vermiculite 100 – 150
Chlorite 10 – 40

Les capacités d'échange cationiqu e de la

montmorillonite sont les plus importants

(dans la gamme de 80-150 méq/lOOg) parmi

tous les minerais d'argiles en raison de Jeurs

substitutions isomorphes élevé dans les

couches octaédriques et tétraédriques,

respectivement , qui a comme conséquence

une grande insuffisance ionique


12 12

10 10

contrainte (Pa)
8
contrainte (Pa)

6
6
4
4
2
2
0
0 0 200 400 600 800
0 200 400 600 800
vitesse de cisaillement (1/s)
vitesse de cisaillement (1/s)

Fig. 1.1 : Rhéogramme de la suspension de bentonite Fig. 1.2: Rhéogramme de la suspension de bentonite
d’avocado d’aller a 20°C d’avocado au repos a 20°C

7 7

6 6

5 5
contrainte (Pa)

4 4
contrainte (Pa)

3 3

2 2

1 1

0 0
0 200 400 600 800 0 200 400 600 800

vitesse de cisaillement (1/s) vitesse de cisaillement (1/s)

Fig. 1.3 : Rhéogramme de la suspension de bentonite de Fig. 1.4: Rhéogramme de la suspension de bentonite
maghnia d’aller a 20°C de maghnia au repos a 20°C

6 5
contrainte (Pa)

5 4
contrainte (Pa)

4
3
3
2
2
1
1

0 0
0 200 400 600 800 0 100 200 300 400 500 600 700

vitesse de cisaillement (1/s vitesse de cisaillement (1/s

Fig. 1.5: Rhéogramme de la suspension de bentonite de Fig. 1.6: Rhéogramme de la suspension de bentonite de
Mostaghanem au repos a 20°C Mostaghanem au repos a 20°C
Au-dessus de cette contrainte la structure de l’échantillon est
détruite, il perte progressivement son caractère solide au
bénéfice d’un comportement liquide et s’écoule, on remarque
aussi trois états distingués :
La première zone, caractérisée par un seuil apparent, est
communément associé à la structure en milles feuilles des
suspensions d’argile hydratée et aux forces d’interaction entre
particules.
La deuxième zone correspond à une fluidification rapide,
associée généralement à une succession de ruptures et de
reformation d’agrégats de particules.
La dernière zone, délimitée en amont par un point d’inflexion
de la courbe d’écoulement, correspond à un comportement rhéo
fluidifiant les particules son inertes.
L’existence des trois zones est confirmée pour les différentes
concentrations de bentonite.
Enfin, nous pouvons constater la formation de gel quand les
suspensions de bentonite sont en repos, ceci dénote le
phénomène thixotrope prononcé de ces dernières et la
complexité d'exploiter les rhéogrammes.
140 0,9
0,8
120
0,7
100
0,6

viscosité (Pa.s)
80 0,5
viscosité (Pa.s)

60 0,4
0,3
40
0,2
20
0,1
0 0
0 200 400 600 800
-20 -0,1 0 100 200 300 400 500 600 700
vitesse de cisaillement (1/s)
vitesse de cisaillement (1/s)

Fig. 2.1. : Viscosité en fonction de la vitesse de Fig. 2.2 . : Viscosité en fonction de la vitesse de
cisaillement d’aller à 20°C (bentonite d’avocado) cisaillement au repos à 20°C (bentonite d’avocado)

250 40

35
200
30

150 25
viscosité (Pa.s)

viscosité (Pa.s)

20
100
15

50 10

5
0
0
0 200 400 600 800
0 100 200 300 400 500 600 700
-50 -5

vitesse de cisaillement (1/s) vitesse de cisaillement (1/s

Fig. 2.3. : Viscosité en fonction de la vitesse de


cisaillement d’aller à 20°C (bentonire de maghnia)
Fig. 2.4. : : Viscosité en fonction de la vitesse de
cisaillement au repos à 20°C (bentonire de maghnia

180 120
160
140 100
120
80
viscosité (Pa,s)
Titre de l'axe

100
80 60
60
40 40
20
0 20
-20 0 200 400 600 800
0
-40 0 200 400 600 800
vitesse de cisaillement (1/s) -20
vitesse de cisaillement (1/s

Fig. 2.5. : Viscosité en fonction de la vitesse de Fig. 2.6. : Viscosité en fonction de la vitesse de
cisaillement d’aller à 20°C (bentonire de cisaillement au repos à 20°C (bentonire de
mostaghanem) mostaghanem)
Les figures de (2.1) à (2.6) représente la
diminution de la viscosité en fonction de vitesse
de cisaillement, on remarque que la viscosité
diminue lors d’augmentation de vitesse de
cisaillement, elle diminue brusquement puis elle
se stabilise.
taux exp Error
n k Taux c 1.39353354 0.02060188
2.27284283 0.01881209
2.93883092 0.0083118
0,81255482 0,05323332 1,39227766
3.54048521 0.00245171
4.10153181 0.00081044
Bentonite d’avocado 4.64849175 7.211E-05
d’aller 5.1587393 1.5894E-06
5.66919424 0.0008523
Taux exp Error 6.16592904 0.00312806
6.63599386 0.00211544
10.7465389 0.06424252 7.11122798 0.00374887
10.2783431 0.01480039 7.56306381 0.00185449
9.82077227 0.00242337 8.02160182 0.00046664
9.34402125 1.617E-05 8.4729306 0.0001672
8.87757752 0.00456672 8.90390705 3.7124E-05
8.39097837 0.00827706 9.3428817 8.3042E-06
7.91422711 0.01543238 9.76286583 0.00073626
7.41606745 0.015893 10.1913584 7.4678E-05
6.91118425 0.01468562 10.6019155 3.6691E-06
6.41498335 0.01322117 11.0213339 0.00618835
5.89459095 0.00894745 0.070443
5.3815063 0.00664328
4.84126475 0.00170278 BENTONITE D’AVOCADO au
4.28842654 0.00046541
3.73847458 0.00265487 repos
3.15237109 0.01383656
2.55556216 0.0270398 n k Taux c
1.92179589 0.04334895
1.23085541 0.05250724
0.35924128 0.12328615 0,84142099 0,04774734 0,35825104
0.4339909
BENTONITE De
Maghnia d’aller
Taux exp ERROR
1,86318038 0,00937404
2,27798026 0,02821737
n k Taux c 2,56709049 0,00758475
2,82135134 1,8261E-06
3,05439124 0,00208016
0,76169867 0,02995474 1,86228486 3,27866472 0,00376202
3,48575196 0,00412781
3,69116836 0,00238453
3,88959069 0,00163291
4,07616896 0,00056792
taux exp Error 4,26373675 3,9228E-05
5,50823734 0,08512545 4,44116494 0,00012466
5,3684159 0,03297279 4,62039511 0,00092386
5,22933879 0,01013268 4,79605041 0,00025762
5,08170236 0,00146671 4,9631308 0,00282288
4,93436685 0,00059374 5,13269612 0,00277688
4,77737966 0,00454002 5,29437759 0,00118182
4,6200469 0,01000938 5,45881205 7,7652E-05
4,4515883 0,01478372 5,61589384 0,00058111
4,27620742 0,02137661 5,77591408 0,00292529
4,09879605 0,02521618 0,07144432
3,90672832 0,0215292
3,71055719 0,01975632
3,49562745 0,01336971
3,26528408 0,00727337
3,02363219 0,00190377 n k Taux c
2,74905847 0,00011972
2,44595424 0,01082552
2,08733087 0,04958154 0,52375419 0,17328088 0,56719031
1,6245385 0,19843595
0,58264947 0,05985336
0,58886574 Bentonite de maghnia au
repos
Taux exp Error
1,82573744 0,03088365
2,31937087 0,03633946
n k Taux c 2,60765757 0,01496767
2,84801577 0,0084611
3,06089587 0,0034933
0,66100369 0,05060734 1,82333596 3,26059152 0,00037669
3,44127891 0,00012721
3,61751383 0,00225756
3,78527308 0,00426057
3,94104371 0,00656808
Bentonite de mostaghanem d’aller
4,09589899 0,0112146
4,24091515 0,01018387
4,38607028 0,00740809
4,52712399 0,00594811
Taux exp Error 4,66025821 0,00252589
4,79440614 0,00020754
5,1805723 0,06730273
4,92146233 0,00034365
5,07538659 0,03787438
5,04987281 0,00361528
4,97061241 0,01674115
5,17181794 0,01170336
4,85922284 0,00500941
5,29535246 0,02092291
4,74788288 0,00014682
4,62904713 0,00240562 0,18180859
4,50973254 0,00805193
4,38172941 0,01735264
4,24817792 0,02502025
4,11276606 0,02984811 Bentonite de mostaghanem au repos
3,96579204 0,03090284
3,81525109 0,02730792
3,64978612 0,02243588
3,47179376 0,01483372 n k Taux c
3,28426191 0,00412959
3,07007862 6,1805E-09
2,83209565 0,01164335 0,49818976 0,16128177 1,27547564
2,54805272 0,06861638
2,17645333 0,24358832
1,29169827 0,06335202
0,69656307
12 12

10 10
contrainte (Pa)

contrainte (Pa)
expremental

expremental
8 8

6 6

4 4

2 2

0 0
0 200 400 600 800 0 200 400 600 800
vitesse de cisaillement (1/s) vitesse de cisaillement (1/s)

Figure 3.1 Rhéogramme de la suspension de Figure 3.2Rhéogramme de la suspension de


bentonite d’avocado d’aller a 20°C bentonite d’avocado au repos a 20°C

7 6

6 5

contrainte (Pa)
contrainte (Pa)

expremental
5
expremental

4
4
3
3
2
2
1
1

0 0
0 200 400 600 800 0 200 400 600 800
vitesse de cisaillement (1/s) vitesse de cisaillement (1/s)

Figure 3.3 Rhéogramme de la suspension de Figure 3.4 Rhéogramme de la suspension de


bentonite de maghnia d’aller a 20°C bentonite de maghnia au repos a 20°C

6 6

5 5
contrainte (Pa)

contrainte (Pa)
expremental

4
expremental

3 3

2 2

1 1
0
0
0 200 400 600 800
0 200 400 600 800

vitesse de cisaillement (1/s) vitesse de cisaillement (1/s)

Figure 3.5 Rhéogramme de la suspension de Figure 3.6 héogramme de la suspension de


bentonite de Mostaghanem au repos a 20°C bentonite de Mostaghanem au repos a 20°C

Vous aimerez peut-être aussi