Vous êtes sur la page 1sur 7

SONON

COLLECTION DES MATHÉMATIQUES DE


TITAN Academy
L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE 71-75
DES
GROUPE D’ÉTUDE COLLECTION
Shelton Street, London Tel : (+229) 97 82 02 70
SONON – Année Academique 2020/2021
PAYS DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE
Collection SONON Greater London (+1) 418 933 4245
N°OC433372 UNITED KINGDOM (+229) 61 81 36 58
UTR 8409598107 WC2H9JQ titan.ecom@yahoo.com

SONON
COLLECTION DES MATHÉMATIQUES
DE L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE
Campagne d’Appui aux Établissements
DES PAYS DE L’AFRIQUE béninois – Année academique 2020/2021
FRANCOPHONE

GROUPE D’ÉTUDE COLLECTION SONON


Mathématiques – TERMINALE C – Révisions finales
Contexte : Une révision passionnante de fin d’année

Cette année au Complexe Scolaire de Sainte Félicité, les élèves du groupe d’étude TITAN Élites sont
décidés : ils veulent tout terrasser au Bac. C’est dans cette optique que pour leurs révisions de fin
d’année, Charbel un membre de cette équipe fait considérer à ses camarades un dé tétraédrique à quatre
faces numérotées de 1 à 4. Les points M0 , M1 et M2 représentant la base de ce tétraèdre sont dans le
plan complexe muni d’un repère orthonormé (O; 𝑖⃗, 𝑗⃗) les points images des solutions dans ℂ de
l’équation complexe 𝓇 (𝑧 ) = 0 telle que :

𝓇(𝑧 ) = 𝑧 3 + √2(1 + √2)(1 + 𝑖) 𝑧 2 + 4𝑖(√2 + 1)𝑧 − 4√2(1 − 𝑖) .

Le sommet S du tétraèdre M0 M1 M2 S est dans l’espace muni d’un repère orthonormé direct (O; 𝑖⃗, 𝑗⃗, 𝑘⃗⃗ )
le point de contact de l’ensemble (P) ∶ 𝑥 + 𝑦 + 𝑧 − 1 = 0, du plan (𝑄): 𝑥 + 𝑦 − 2𝑧 − 4 = 0 et du plan
(R) passant par le point 𝐴(1; 1; 1) et perpendiculaire aux plans (P) et (𝑄) .
Le dé M0 M1 M2 S est supposé pipé de sorte qu’il existe un nombre réel positif 𝑘 telque la probabilité
𝑘𝑖
𝑝(𝑖) pour que la face portant le numéro 𝑖 soit cachée est : 𝑝(𝑖) = ∫1 d𝑡 .
𝑡

Par ailleurs, 𝑡 étant un réel de l’intervalle 𝐾 = [−1; 1], on note :


𝐺𝑡 = bar{(M0 , 𝑡 2 + 1) ; (M1 , 𝑡); (M2 , −𝑡)} .
Tâche : tu vas te joindre aux élèves du groupe TITAN Élites pour faire tes révisions de
fin d’année en traitant chacun des problèmes suivants.

Problème 1
M étant un point du plan (O; 𝑖⃗, 𝑗⃗), on désigne par (ℰ) l’ensemble du plan défini par :
1 + 2√3 1 + 2√3
⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
{ ‖(𝑡 2 + 1)M ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
0 M + 𝑡M1 M − 𝑡M2 M‖ <
⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
} ∪ { ‖(𝑡 2 + 1)M ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
0 M + 𝑡M1 M − 𝑡M2 M‖ > }.
13 13

Dans l’ensemble questions 1.) , on ne déterminera pas les coordonnées des points M0 , M1 et M2 .

1.a) Déterminer l’ensemble (ℰ).

1 Conception : Vianney Carmel EDEY @CollectionSonon1


SONON
COLLECTION DES MATHÉMATIQUES DE GROUPE D’ÉTUDE COLLECTION
L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE DES
PAYS DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE SONON – Année Academique 2020/2021

b) Placer au hasard les points M0 , M1 et M2 puis le milieu I de [M1 M2 ] et les points G−1 et G1 .
c) Démontrer que pour tout nombre réel 𝑡 de 𝐾, on a :
𝑡
⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
MG𝑡 = − ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
M M .
1 + 𝑡2 1 2
d) Dresser le tableau de variation de la fonction φ définie sur 𝐾 par :
𝑥
φ (𝑥 ) = − .
1 + 𝑥2
e) En déduire l’ensemble des points 𝐺𝑡 quand 𝑡 décrit 𝐾.
2.) On lance une fois le dé M0 M1 M2 S et on désigne par 𝑋 la variable aléatoire qui prend pour valeur la
somme des numéros visibles.
1
a) Prouver que 𝑘 = 𝑒 10 .
b) Déterminer la loi de probabilité de 𝑋 puis représenter la fonction de répartition de 𝑋.
√13
c) Évaluer : 𝑝(𝑋 > 8) puis 𝑝 ( < 𝑋 ≤ 10).
2

d) On lance cinq fois de suite ce dé de façon identique et indépendante.


Déterminer la probabilité pour que l’événement «𝑋 est pair » se réalise au moins une fois.
3.a) Calculer 𝓇(−2𝑖) et 𝓇 (1 + 𝑖) .
b) Démontrer que l’équation 𝓇 (𝑧 ) = 0 admet une solution réelle.
c) Résoudre dans ℂ l’équation 𝓇 (𝑧 ) = 0.
d) On pose M0 (𝑧0 ), M1 (𝑧1 ) et M2 (𝑧2 ) avec 𝑧0 = −2 et 𝑧1 ∈ 𝑖ℝ∗ .
On pose de plus 𝑣 = 𝑧0 × 𝑧1 × 𝑧2 .
d1) Écrire 𝑣 sous forme trigonométrique.
d2) Écrire 𝑣 2000 sous forme algébrique.
d3) Détermine une équation cartésienne du cercle circonscrit au triangle M0 M1 M2 .
4.a) Détermine une équation cartésienne du plan (R).
b) Détermine les coordonnées du points S.
c) Calculer la distance du point S à la base M0 M1 M2 du tétraèdre.

Problème 2
Jonas un membre du groupe TITAN Élites considère par la suite la fonction 𝑢 définie de ℝ vers ℝ par :
1 1
𝑢 (𝑥 ) = sin ( 𝑎𝑥) cos ( 𝑏𝑥) ;
19 3

2 Conception : Vianney Carmel EDEY @CollectionSonon1


SONON
COLLECTION DES MATHÉMATIQUES DE GROUPE D’ÉTUDE COLLECTION
L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE DES
PAYS DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE SONON – Année Academique 2020/2021

où 𝑎 et 𝑏 sont les solutions du système d’équations :


ppcm(𝑎 ; 𝑏 ) = 114
{ 5𝑎 − 7𝑏 = 53 .
𝑎>𝑏
Prudence considère par la suite dans le plan muni d’un repère orthonormé (O; ⃗⃗⃗⃗, 𝑒2 ) la transformation
𝑒1 ⃗⃗⃗⃗
plane 𝑔 qui à tout point M(𝑥 ; 𝑦) d’affixe 𝑧 associe le point M’(𝑥 ; 𝑦 ) d’affixe 𝑧 ′ telle que :
′ ′

7𝑧 + 20𝑖𝑧̅ + 𝑖𝑧̂
𝑧′ − 1 = + 5𝑖 , avec 𝑧̂ = (1 + 19𝑖 ) 𝑦.
3
Victoire quant à elle, est particulièrement préoccupée par l’ensemble (ℋ) des points dont l’affixe 𝑧
vérifie :
10
𝑗𝑧 2 + ̅̅̅̅
𝑗𝑧 2 − 𝑧𝑧̅ + 192 = 0 ,
3
et l’application 𝑓 du plan dans lui-même associant à tout point M d’affixe 𝑧 le point M’ d’affixe
2𝑖𝜋
1 −1+𝑖√3
𝑧 ′ = 𝑗 2 𝑧 avec 𝑗 = . On rappelle que 𝑗 = 𝑒 3 , |𝑗 | = 1 = 𝑗 3 = 𝑗𝑗̅ .
3 2

5.a) Déterminer les entiers 𝑎 et 𝑏.


b) Linéariser sin 𝑥 cos 2𝑥, pour tout nombre réel 𝑥.
1 1
c) En déduire que la fonction U ∶ 𝑥 ⟼ − cos 3𝑥 + cos 𝑥 est une primitive sur ℝ de la fonction
6 2

𝑢 ∶ 𝑥 ⟼ 𝑢 (𝑥 ).
d) Pour tout entier naturel non nul 𝑛, on pose :
𝑛

𝐼𝑛 = ∫ 𝑥 cos(𝑛𝑥 ) d𝑥 .
0

d1) Calculer 𝐼𝑛 en fonction 𝑛.


d2) En déduire 𝐼1 , 𝐼2 et 𝐼3 .
𝜋
d3) À l’aide d’une intégration par parties, déduire la valeur de l’intégrale 𝐽 = ∫0 𝑥 2 sin 𝑥 cos 2𝑥 d𝑥 .

6.a) Montrer que 𝑓 est une similitude plane directe dont on donnera les éléments géométriques
caractéristiques.
11
b) Déterminer l’ensemble (ω) l’image par 𝑓 du cercle de centre L( ; 0) et de rayon √√11 .
3

c) Vérifier qu’un point M’ d’affixe z’ appartient à 𝑓(ℋ) si et seulement si :


̅̅̅′
3𝑧′2 + ̅̅̅̅̅
3𝑧′2 − 10𝑧 ′𝑧 + 64 = 0 .

Montrer que l’équation 𝑥 2 + 4𝑦 2 = 16 est une équation cartésienne de 𝑓 (ℋ ).

3 Conception : Vianney Carmel EDEY @CollectionSonon1


SONON
COLLECTION DES MATHÉMATIQUES DE GROUPE D’ÉTUDE COLLECTION
L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE DES
PAYS DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE SONON – Année Academique 2020/2021

d) Montrer que (ℋ) est une conique dont on précisera les sommets, les foyers, les directrices et
l’excentricité.

e) Représenter graphiquement 𝑓(ℋ ), (ℋ), leurs foyers, leur directrices et leurs axes.

7.a) Démontrer que 𝑔 est définie analytiquement par :


1
𝑥′ =(7𝑥 + 𝑦 + 3)
{ 3 .

1
𝑦 = (20𝑥 + 8𝑦 + 15)
3
b) Déterminer l’ensemble (∆) des points M de P invariants par 𝑔.

c.) Soit M un point du plan P n’appartenant pas à (∆).

c1) Montrer que ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗


MM′ a une direction fixe.

c2) Vérifier que la droite (MM’) n’est pas parallèle à (∆) et que le point d’intersection H des
droites
(∆) et (MM’) a pour coordonnées :
5𝑥 − 𝑦 − 3 −20𝑥 + 4𝑦 − 15
( ; ).
9 9
d) Écrire ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
HM′ en fonction de ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
HM. En déduire la nature et les éléments caractéristiques de 𝑔.

M0 (1 ; 8)
8.) On considère la suite de points M𝑛 (𝑥𝑛 ; 𝑦𝑛 ) telle que : { .
M𝑛+1 = 𝑔(M𝑛 )
a) Exprimer 𝑥𝑛+1 et 𝑦𝑛+1 en fonction de 𝑥𝑛 et de 𝑦𝑛 .

b) Montrer par récurrence que tous les points M𝑛 (𝑥𝑛 ; 𝑦𝑛 ) sont sur la droite (𝔇) dont une équation
cartésienne est 5𝑥 − 𝑦 + 3 = 0.

En déduire que 𝑥𝑛+1 = 4𝑥𝑛 + 2.

c) Montrer que tous les 𝑥𝑛 sont des entiers naturels. En déduire que tous les 𝑦𝑛 sont aussi des entiers
naturels.
9.) Montrer que :

a) 𝑥𝑛 est divisible par 3 si et seulement si 𝑦𝑛 est divisible par 3.

b) Si 𝑥𝑛 et 𝑦𝑛 nee sont pas divisibles par 3, alors ils sont premiers entre eux.
1
c.) Montrer que 𝑥𝑛 = (4𝑛 × 5 − 2).
3

En déduire que pour tout entier naturel 𝑛, 4𝑛 × 5 − 2 est un multiple de 3.

10.) Déterminer l’image de (ℋ) par l’affinité plane 𝑔.

4 Conception : Vianney Carmel EDEY @CollectionSonon1


SONON
COLLECTION DES MATHÉMATIQUES DE GROUPE D’ÉTUDE COLLECTION
L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE DES
PAYS DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE SONON – Année Academique 2020/2021

Problème 3
Dans cette équipe de révision, la candidate Grâce par contre est plutôt obsédée par l’étude des suites
numériques. Pour donc l’accompagner, son charmant Prudence lui fait considérer la suite numérique
(𝑢𝑛 ) définie par : ∀ 𝑛 ∈ ℕ∗ ,
ln(𝑛 + 1) + ln(𝑛 + 2) + ⋯ + ln(𝑛 + 𝑛 ) − 𝑛 ln (𝑛)
𝑢𝑛 = .
𝑛
Hortice le Grand quant à lui est un passionné des fonctions. Il propose donc l’étude de la fonction
fonction 𝑓 définie par :
𝑓(𝑥 ) = (𝑥 + 2)2 𝑒 −𝑥 .
Il désigne par (𝒞) sa courbe représentative dans le plan muni d’un repère orthonormé, l’unité
graphique étant égale à 1 cm.
Monsieur Carmel leur Professeur leur complète enfin la suite numérique (𝛼𝑛 ) définie, pour tout
entier naturel 𝑛 non nul, par :
𝑛
1 𝑘
𝛼𝑛 = ∑(𝑘 + 2𝑛)²𝑒 −𝑛 .
𝑛³
𝑘=1
Le professeur Carmel est surtout intéressé par l’étude géométrique de l’ensemble des points (Γ) du
plan tels que :
1 5𝑥 + 5𝑦 + 2 2 6 −5𝑥−5𝑦+10
𝑥 − 𝑦 = {−10 + 8 ( ) √𝑒 }.
5 6

Partie A

11.a) Démontrer que pour tout entier naturel 𝑛 non nul,


1 1 2 𝑛
𝑢𝑛 = [ln (1 + ) + ln (1 + ) + ⋯ + ln (1 + )] .
𝑛 𝑛 𝑛 𝑛
b) Démontrer que pour tout entier naturel 𝑘 tel que 0 ≤ 𝑘 ≤ 𝑛 − 1 .
𝑘+1
1+
𝑛
1 𝑘 1 𝑘+1
ln (1 + ) ≤ ∫ ln(𝑥 ) 𝑑𝑥 ≤ ln (1 + ).
𝑛 𝑛 𝑛 𝑛
𝑘
1+𝑛
𝑘 𝑘+1
(On pourra utiliser un encadrement de ln 𝑥 sur l’intervalle [1 + ; 1 + ] ).
𝑛 𝑛

1 2
c) En déduire que pour tout entier naturel 𝑛 non nul : 𝑢𝑛 − ln 2 ≤ ∫1 ln 𝑥 𝑑𝑥 ≤ 𝑢𝑛 .
𝑛
2
d.) Sachant que ∫1 ln 𝑥 𝑑𝑥 = 2 ln 2 − 1, déduire de ce qui précède la limite de la suite (𝑢𝑛 ).

12.) (E0) désigne l’équation différentielle :


𝑦 ′′ + 2𝑦 ′ + 𝑦 = 0 .
a) Déterminer les solutions générales de (E0).
b.) (E) est l’équation différentielle :
𝑦 ′′ + 2𝑦 ′ + 𝑦 = 2𝑒 −𝑥 .

Vérifier que la fonction ℎ définie sur ℝ par : ℎ(𝑥 ) = 𝑥²𝑒 −𝑥 est une solution particulière de (E).

5 Conception : Vianney Carmel EDEY @CollectionSonon1


SONON
COLLECTION DES MATHÉMATIQUES DE GROUPE D’ÉTUDE COLLECTION
L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE DES
PAYS DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE SONON – Année Academique 2020/2021

c) Démontrer que toute fonction dérivable φ est une solution de (E) si et seulement si 𝜑 − ℎ est
solution de (E0).
d) Déterminer toutes les solutions de (E).
e) Déterminer la solution 𝑓0 de (E) satisfaisant aux conditions initiales : 𝑓0 (0) = 4 et 𝑓0 ′(0) = 0.

Partie B
13.a) Étudier les variations de 𝑓 et tracer (𝒞) avec soin.
b.) En remarquant que 𝑓 est une solution de l’équation différentielle (E), déterminer une primitive
𝑥
F de 𝑓 sur ℝ. (On calculera ∫0 (𝑓 ′′ + 2𝑓 ′ + 𝑓)(𝑡) d𝑡 ).

14.) Le point 𝐴 (0 ; 4) ∈ (𝒞). On désigne par 𝐵 l’image de 𝐴 par la composée : ℎ−1 o 𝑡 o 𝓈0 −1 où ℎ


est l’homothétie de Centre O(0 ; 0) et de rapport 𝑘 = −3, 𝓈0 la symétrie de O(0;0) et 𝑡 la translation
de vecteur 𝑢⃗⃗ (1 ; 0) .
a) Déterminer les coordonnées de B.
b) Déterminer l’écriture complexe de la symétrie orthogonale d’axe (AB).

c) Déterminer l’écriture complexe de la similitude plane indirecte de vecteur ⃗⃗⃗⃗⃗⃗


𝐴𝐵 et d’axe de
⃗⃗⃗⃗⃗⃗
repère (𝐴 ; 𝐴𝐵 ).

d) Déterminer ℎ−1 o 𝑡 o 𝓈0 −1 (𝒞) .


15) On note C et D deux points quelconques du plan qui sont tels que le quadrilatère ABCD soit un
carré de sens direct et de centre I.
Déterminer les applications suivantes :
𝜋 𝜋 𝜋 𝜋 𝜋 −𝜋
a) f=r(A, )∘r(B, ) b) f=r(A, )∘r(B, ) c) f=r(A, )∘r(B, ) ;
4 4 2 2 2 2
𝜋 𝜋 𝜋
d) f= t⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
AB ∘r(B, ) e) f= t⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
AB ∘r(I, )∘t ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
CD f) f= t⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
AB ∘r(B, )∘t ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
BA .
4 2 2

16.) Dans l’étude de l’ensemble (Γ), Monsieur Carmel considère l’application π du plan dans lui-
même qui à tout point M(𝑥; 𝑦) fait correspondre le point M’(𝑥 ′ ; 𝑦′) telle que :
3 4
𝑥′ = 𝑥 + 𝑦 + 𝑚
5 5
{ 3 4 ;

𝑦 = 𝑥− 𝑦+2
5 5

où 𝑚 est un paramètre réel.


a) Démontrer que π est une isométrie négative. On pourra considérer deux points fixes O(0 ; 0) et
N(0, 1).
b) Pour quelle valeur de 𝑚 l’application π est-elle une symétrie orthogonale par rapport à une droite
affine ?
c) On suppose que 𝑚=0.
Démontrer que π est dans ce cas la composée commutative d’un déplacement et d’une réflexion
plane.

6 Conception : Vianney Carmel EDEY @CollectionSonon1


SONON
COLLECTION DES MATHÉMATIQUES DE GROUPE D’ÉTUDE COLLECTION
L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE DES
PAYS DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE SONON – Année Academique 2020/2021

17.a) Montrer que l’équation de (Γ) équivaut à :


5𝑥 − 5𝑦 + 10 5𝑥 + 5𝑦 − 10
= 𝑓( ).
8 6
b) En déduire que (Γ) est l’image de (𝒞) par la composée commutative d’un antidéplacement et
d’une translation dont on précisera les éléments caractéristiques.

Partie C
18.) Pour tout entier naturel n, on pose :
n

In = ∫ 𝑓(𝑡)d𝑡.
0
a) Exprimer In en fonction de n et en donner une interprétation graphique.
b) Étudier la convergence de la suite (In), puis en déduire l’aire de l’ensemble des points M(𝑥; 𝑦)
du plan tels que : 𝑥 ≤ 0 et 0 ≤ 𝑦 ≤ 𝑓 (𝑥 ).
19.a) Vérifier que, pour tout entier naturel non nul, on a :
𝑛 𝑛−1
1 𝑘 1 𝑘 4𝑒 − 9
𝛼𝑛 = ∑ 𝑓 ( ) et ∑ 𝑓 ( ) = 𝛼𝑛 + .
𝑛 𝑛 𝑛 𝑛 𝑛𝑒
𝑘=1 𝑘=1

b.) Établir que, pour tout entier naturel non nul 𝑛 et pour tout entier naturel 𝑘 tel que
0 ≤ 𝑘 ≤ 𝑛 − 1, on a :
𝑘+1
𝑛
1 𝑘+1 𝑘
𝑓( ) ≤ ∫ 𝑓(𝑡) d𝑡 ≤ 𝑓 ( ) .
𝑛 𝑛 𝑛
𝑘
𝑛
c.) Démontrer que, pour tout entier naturel non nul 𝑛, on a :
1
4𝑒 − 9
𝛼𝑛 ≤ ∫ 𝑓 (𝑡)𝑑𝑡 ≤ 𝛼𝑛 + .
𝑛𝑒
0
d.) En déduire que pour tout entier naturel non nul 𝑛, on a :
4𝑒 − 9
I1 − ≤ 𝛼𝑛 ≤ I1 .
𝑛𝑒
20.) Étudier la convergence de la suite 𝛼𝑛 , puis préciser sa limite.

Bonne Chance chers amis !


Vianney Carmel Edey

7 Conception : Vianney Carmel EDEY @CollectionSonon1