Vous êtes sur la page 1sur 2

Lycée officiel de Mechmech Examen final de français Classes : ES1A-B-C

Année scolaire : 2018/2019 Numéro : 1584 Durée : 2 heures

La téléviolence
Qui parmi nous n’a jamais fait un lien entre la violence dans les programmes de la télévision (bagarres, meurtres…)
et les comportements violents que l’on observe dans la vie quotidienne et plus généralement, dans notre société?
Centre remarque de bon sens est confirmée dans par plus de 3500 recherches scientifiques montrant le lien entre
les images violentes et les comportements violents des spectateurs. Dans le texte ci-dessous Henri ROBILLOT montre
l’influence de violence sur le comportement des enfants.

Les enfants sont fascinés, ils ne peuvent quitter des yeux ce monde de la violence, où
la simple manœuvre d’un bouton a suffi à les plonger.tel est le dangereux destin des enfants
de l’ère électronique, les enfants de la télé…Ce problème revêt une acuité1 particulière
aujourd’hui, et Arthur Schlesinger, l’historien Américain qui fût conseiller de John
5 Kennedy, la définit d’un mot : la téléviolence. De trop nombreuses émissions télévisées
plongeant les enfants ou adolescents dans un univers d’armes à feu et de sang versé, la
violence est livrée à domicile.
La violence « sonne » durement l’apprenti téléspectateur et puis à la longue, par
répétition, il s’endurcit. Et c’est peut-être là l’un des plus grands dangers de la téléviolence.
10 Ici comme en tant d’autres domaines, joue la règle de l’accoutumance2. A force de voir
souffrir et mourir, le spectateur se blinde3, s’insensibilise4, et tel le drogué, il réclame peu à
peu des choses toujours plus fortes : il faut pour l’impressionner, des images de plus en plus
brutales.
Il est en outre certain que l’image de violence émousse5 le sens de la réalité chez les
15 enfants qui souvent distinguent les vrais morts des faux et voient des hommes assassinés un
jour réapparaître la semaine suivante dans une autre émission. Tel est cet enfant qui assistant
à une rétrospective6 sur la vie été la mort de John Kennedy s’écria : « Ah ! ils l’ont encore
descendu !» Pour lui, la mort avait perdu son caractère inéluctable.
A la limite, certaines images de violence peuvent indubitablement7, constituer la
20 première étape vers la délinquance : devant la télévision, l’enfant apprend à forcer une
serrure, à effacer ses empreintes8, à faire du chantage, etc…

Traduit de l’anglais par Henri ROBILLOT, La téléviolence du XXIème, Édition Gallimard, coll. Folio Junior, 2017.

1 Intensité, force.
2 Le fait de s’habituer progressivement.
3 S’endurcit
4 Rendre insensible.
5 Affaiblit, diminue.
6 Emission qui évoque un événement passé.
7 Sans aucun doute.
8 Ses traces, ses marques digitales
Lycée officiel de Mechmech Examen final de français Classes : ES1A-B-C
Année scolaire : 2018/2019 Numéro : 1584 Durée : 2 heures

I-Questions de compréhension (12 points)


1-En vous appuyant sur le paratexte choisissez et recopiez la bonne réponse : (1pt)
a- Henri ROBILLOT s’adresse
- Aux enfants
- Aux parents
- Aux scientifiques
b-Le problème suscité par ROBILLOT relève du :
- Domaine social
- Domaine économique
- Domaine éducatif
2-Dites si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses et justifiez quand c’est faux en citant le texte :
(1.5pt)
a- Les enfants sont facilement plongés dans le monde de la violence à travers les programmes diffusés.
b- Le téléspectateur habitué aux images violentes devient sensible face à l’agressivité des émissions
transmises.
c-Les téléspectateurs demandent des images de plus en plus brutales.
3-Ce texte traite le thème de la téléviolence.
a-À partir du titre, identifiez les deux champs lexicaux et relevez du texte les termes et expressions qui les
composent. (2pts)
b-Sur quelles catégories d’âge, la téléviolence se répercute-t-elle ? (½pt )
c-Partant de vos réponses obtenues en a, b, formulez la thèse dans ce texte. (1pt)
4-Expliquez à partir du 2ème paragraphe le sens de la phrase « A force de voir souffrir et mourir, le
spectateur se blinde et s’insensibilise, et, tel le drogué, il réclame peu à peu des choses toujours plus fortes. »
5-a-À partir de la tournure impersonnelle que vous relèverez dans le 3ème paragraphe ainsi que le
connecteur logique d’addition, relevez et reformulez l’argument employé à l’appui de cette thèse. (1½pt)
b- Repérez l’exemple qui illustre cet argument. (½pt)
c-Tirez du dernier paragraphe un adverbe modalisateur. Donnez sa valeur d’emploi. (1pt)
6-Le problème soulevé dans ce texte est assez flagrant. Présentez deux solutions que vous jugez adéquates
pour réduire ce danger, ce risque de la téléviolence. (1pt)

II-Production écrite (8points) :


Traitez au choix l’un de ces deux sujets. Votre texte fera de 25-35 lignes dans une écriture de taille
moyenne.
Sujet 1 : Au siècle de la télécommunication, des modes ultra-rapides de transmission de l’information, les
scènes de violence sont presque soumises à travers tout le monde. Ces scènes de violence diffusées sur les
écrans inquiètent les parents et les éducateurs. Faut-il les admettre ou les interdire ? Quel que soit votre
point de vue, vous le présenterez dans un développement argumenté, illustrés d’exemples contemporains.
Sujet 2 : L’internet est la nouvelle drogue des masses. Cette invention ingénieuse est omniprésente. Elle
est devenue au fil des ans, notre fenêtre sur le monde. Comme toute autre technologie, elle a de bons côtés
et de mauvais côtés aussi. Vous rédigerez un texte informatif dans lequel vous présenterez ses avantages et
ses inconvénients.
22
Les critères Les notes
Pertinence ou adéquation à la situation et à la consigne 2.5 points
Cohérence et cohésion 2.5 points
Correction de la langue 2.5 points
Mise en page et lisibilité 0.5 point

Vous aimerez peut-être aussi