Vous êtes sur la page 1sur 19

Département Génie Électrique

Filière :
« Génie Électrique et Contrôle des Systèmes Industriels »
GECSI

ELECTRONIQUE DE PUISSANCE 1

TP N°1 : REDRESSEMENT MONOPHASE


DOUBLE ALTERNANCE

Réalisé par : Professeur :

BONLOUGOU Ouénigamou Mr. Mohamed KISSAOUI

Année Universitaire : 2020-2021


Objectif

Il s’agit dans ce TP, de faire l’étude et la simulation du redressement et du


filtrage d’un signal alternatif, de réaliser des circuits de redressement en
double alternance, et d’analyser l’évolution de la tension et du courant de
sortie du convertisseur avec charges résistives et inductives.

I- Redresseur double alternance à diodes

1. Manipulation nº1 : Débit sur une charge résistive


Simuler un redresseur PD2 à diode sur charge résistive, on donne R = 12Ω Régler
les paramètres suivants : Time step : 100μs, Total time : 20ms, Print time : 0

1) Visualisez et relevez, la tension à l’entrée du redresseur, la tension de sortie, et la


tension aux bornes d’une des 4 diodes du pon
2) Calculer théoriquement et par Simview en utilisant la valeur moyenne de la tension aux
bornes de la charge.
2 T /2 2 T /2
T 0 T 0
 Vch(t )   v (t ) dt  v 2 sin(t )dt

2 2
 Vch(t )   V

2 2
 Vch(t )    45  40.51V

 Vch(t )   40.5

AVEC SIMVIEW

3) Calculer théoriquement et par Simview en utilisant la valeur efficace de la tension aux


bornes de la charge.
Nous avons presque les mêmes valeurs pour le calcul pratique et la mesure pratique pour la valeurs
moyenne et la valeur efficace de tension de la charge.

4) . Visualisez et relevez, le courant à l’entrée du redresseur, le courant qui circule dans les
diodes, et le courant de charge.

Valeurs moyennes Valeurs efficaces

2. Manipulation nº2 : Débit sur une bobine


Simuler un redresseur PD2 à diode sur charge résistive en série avec une inductance, on
donne R = 12Ω, L=100mH
Partie A
1) Visualisez et relevez, la forme d’onde du courant de charge et vérifier son lissage

2) Augmenter progressivement la valeur de l’inductance jusqu’à obtenir un taux


D’ondulation inférieur à 5%.
3) Relevez la valeur de La l’inductance nécessaire à obtenir 𝝉<5%
Donc pour 𝑳 > 𝟓𝟎𝟎 𝒎𝑯 la condition 𝑟 < 𝟓% est vérifiée.
On va prendra une La valeur de l’inductance de 0.55H qui nous permet d’avoir une
ondulation de Vmax=3.45V Vmini=3.29V Vmoy=3.37V. Ce qui nous permet d’avoir
𝝉=4.8%

4) Visualisez et relevez, la forme d’onde de la tension de charge

5) Calculer la valeur moyenne et la valeur efficace de la tension aux bornes de la charge

6) Visualisez et relevez, le courant à l’entrée du redresseur, le courant qui circule dans les diodes
D1 et D’1, et le courant de charge
7) Visualiser et relever la tension aux bornes de la diode D1 et le courant la traversant.

Evaluer la tension inverse maximale subie par la diode.

La tension inverse maximale subie par la diode est de -63.6 V qui correspond la valeur minimale de
la source

8) Mesurer la puissance active Pc dans la charge.


Pc   Vch  I eff Pc  111.35W

9) Calculer Ps la puissance active côté source. Comparer Ps et Pc.

Ps  123.66 w Pc  111.33w
Partie B

1) Etude de l’impact de la tension seuil et de la résistance interne sur la valeur


moyenne de la tension de charge

Commentaire
On a un courant qui s’est lissé et oscille autour d’une valeur moyenne. Plus on augmente la
valeur de la bobine on a un courant qui devient plus continu
L = 250μH entre la source et le redresseur, simulant l'inductance de fuite du secondaire d'un
transformateur
Contrairement aux courbes obtenus avec une charge résistive on a un courant qui est lissé par
rapport au courant d’entrée

3. Manipulation nº3 : Débit sur une charge RC


1) Pour C fixée à 100μF, faites varier, R= 100Ω, 50Ω, 10Ω, 1Ω. Visualisez et relevez
vos courbes.

 Courbe pour R=100ohm

 Courbe pour R=50ohm


 Courbe pour R=10ohm

 Courbe pour R=1ohm

Les valeurs

R(ohm) 1 10 50 100
Vchmoy (v) 40.5 40.86 45.33 49.82
Vcheff (v) 44.99 45 47.33 50.79
Ichmoy (A) 4.05 4 0.9 0.49
Icheff (A) 44.99 4.5 0.94 0.49
DV (V) 52.84 61.64 61.64 61.63
F 1.11 1.1 1.04 1.01
𝞽 (%) 1.3 1.5 1.35
Vmax (V) 63.62 63.63 63.62 63.62
Chemin (V) 10.78 1.99 1.99 1.99
2) Pour R fixée à 100Ω, faites varier, τ=R C = T /10 ; τ = R C = T ; τ = R C = 10 T, où
T est la période en seconde Visualisez et relevez vos courbes.

 Pour τ=R C = T /10

 Pour τ = R C = T

 Pour τ = R C = 10 T
Les valeurs

𝑟(s) T/10 T 10T


Vchmoy (v) 41.76 55.43 63.19
Vcheff (v) 45.34 55.91 63.49
Ichmoy (A) 0.41 0.55 0.63
Icheff (A) 0.45 0.55 0.63
DV (V) 51.78 20.68 12.81
F 1.08 1.008 1.0047
𝑟 (%° 1.23 0.37 0.2
Vchmax (V) 62.21 65.93 74.27
Vchmin (V) 10.48 45.25 61.46

3) Expliquer les différences obtenues entre les courbes sur charge capacitive et sur
charge résistive.

On voit bien une différence entre les courbes sur charge capacitive et ceux sur charge résistive, la
charge capacitive se comporte comme un filtre passe-bas ainsi il filtre les harmonies à partir d’un rang
donné, en augmentant la valeur de capacité on augmente la constant de temps et par conséquent la
fréquence de coupure du filtre diminue et le filtre élimine plusieurs harmonies

4) Ya-t-il des améliorations apportées par ce type de redressement ? (par rapport au


redressement simple alternance), si oui lesquelles ?

Oui il y’a des améliorations qui sont apportées par ce type de redressement, ces améliorations sont
au niveau de la qualité de signal de sortie, le taux de distorsion harmonique diminue

5) Relevez la valeur de C nécessaire à obtenir 𝝉<5%

La valeur de C nécessaire à obtenir 𝝉<5% est C = 2000μF


II- Redressement monophasé commandé : Cas d’un pont mixte

Manipulation nº1 : Débit sur une charge résistive


Simuler le pont de redressement PD2 mixte symétrique, débitant sur une charge résistive.
On donne R = 10Ω

On rappelle que l’angle de retard à l’amorçage des thyristors doit être 𝟎 < 𝑎 < 𝝅, et que
pendant l’alternance positive, le thyristor TH1 reçoit une impulsion sur sa gâchette à 𝑎, et il ne
se bloquera que lorsque le thyristor TH2 (qui était bloqué) reçoit une impulsion à 𝑎 + 𝝅
(conduction continue). Si Vchmoy>0, alors fonctionnement en redresseur
Si Vchmoy <0, alors fonctionnement en onduleur assisté
Si l’angle de garde (appelé angle de garde pour 𝑎 = 𝟑𝟎°) n’est pas atteint, l’amorçage des
Thyristors risque d’être impossible

1) Indiquez sur deux périodes les intervalles de conduction de chaque


élément pour α = π/4
 Th1 conduit de 𝝅/𝟒 à 𝝅+ 𝝅/𝟒 Th1 conduit de 𝝅+ 𝝅/𝟒 à 2𝝅+ 𝝅/𝟒
 D1 conduit de 0à 𝝅 Th1 conduit de 𝝅 à 2𝝅

2) A quel instant chaque interrupteur est-il mis en conduction ?

 Th1 conduit de 𝝅/𝟒 à 𝝅+ 𝝅/𝟒 Th1 conduit de 𝝅+ 𝝅/𝟒 à 2𝝅+ 𝝅/𝟒


 D1 conduit de 0à 𝝅 Th1 conduit de 𝝅 à 2𝝅

3) Visualisez et relevez la tension et le courant de charge


4) Calculer par Simview en utilisant respectivement la valeur moyenne et la
valeur efficace de la tension aux bornes de la charge

5) Exprimez théoriquement <Vch> en fonction de  ; quelle est la plage de


variation de la tension ?

 Vch 
1 T
T 0
Vchdt 
1 
2  Ve ( ) d 
2
  Ve( )d 
 Vch 
V 2 
2   sin( ) d  
2
  sin( )d 
V 2
 Vch  1  cos( 
2

6) Refaire le même travail pour un pont mixte asymétrique.


 Th1 conduit de 𝝅/𝟒 à 𝝅 Th2 conduit de 𝝅 à 2𝝅
 D1 conduit de 0 à 𝝅+ 𝝅/4 D2 conduit de 𝝅+ 𝝅/4 à 2𝝅

 <Vch> en fonction de α quelle est la plage de variation de la tension ?

V 2
 Vch  1  cos( 

7) Comparez les résultats obtenus des 2 pont

 Montage symétrique :
 Vch  24.29V ;  Ich  2.42 A ;Vcheff  30.V ; Iseff  3 A

 Montage Asymétrique :
 Vch  24.29V ;  Ich  2.42 A ;Vcheff  30.V ; Iseff  3 A

On peut dire que quel que soit le modèle de pont adopter on a toujours les mêmes résultats
III- Redressement monophasé commandé : Pont tout thyristor-lissage
de courant

1. Manipulation nº1 : Débit sur moteur à cc


A la sortie du transformateur, on recueille une tension de 24V.
Th1, Th'2 : Impulsions à γ = ton ; Th2, Th'1 : Impulsions à γ+п soit à to+T/2, avec γ =
60°. La self de lissage présente une inductance L=1H et une résistance r=12,5 Ω.
La charge est un moteur à courant continu de fcem e=24Vet de résistance R=0.5Ω.

1) Préciser les intervalles de conduction des thyristors ;

 Pour 𝛼≤𝜃≤𝜋 Les thyristor TH1 et TH2’ conduisent.


 Pour 𝜋+𝛼≤𝜃≤2𝜋 Les thyristor TH2 et TH1’conduisent

2) Relever la tension et le courant de charge ;


3) Relever les courants iTH1, iTH'2, iTH2, iTH'1;

4) Relever le courant i(t) à l’entrée du redresseur ;

5) Visualiser le spectre en fréquence du courant à l’entrée du redresseur et déduire le Taux de


distorsion harmonique THD ;
6) Calculer théoriquement et par Simview en utilisant ; la valeur moyenne de la tension aux
bornes de la charge ucharge ;

 Théoriquement

 Vch 
1
2     2
  Ve( ) d   Ve( )d   Ve( ) d
0    
 Vch 
V 2
2

   2
  sin( ) d   sin( )d   sin( ) d
0    
V 2
 Vch  2  cos 
2

 Vch  10.76V

 Avec SIMVIEW

7) Mesurer la puissance active Pch dans la charge et le facteur de puissance PF de cette


manipulation ;

 Le puissance PF de cette manipulation ;

Pch 8.9
Fp    0.813
Sch 10.94
8) Interpréter les résultats obtenus

On peut constater qu’avec le pont tout thyristor, on a un facteur de puissance optimal on


conclut dont que les harmoniques ont été réduit et par conséquent les pertes causées par ces
harmoniques sont très minimes.