Vous êtes sur la page 1sur 32

Ministère des Transports Lexique

Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

NOTE AUX UTILISATEURS


Le Lexique rassemble en un seul document les définitions des termes les plus couramment
utilisés dans le domaine du transport, à l’exception de celles qu’on trouve dans les dictionnaires et
répondant bien au besoin terminologique du ministère des Transports du Québec. Notre but n’étant
pas de regrouper tous les termes utilisés dans le domaine routier, mais bien de donner un outil de
travail commun comprenant les termes les plus courants nécessitant une certaine spécification
dans leur utilisation.
Le Lexique a été élaboré à partir des définitions réparties dans l’ensemble de la collection,
c’est-à-dire celles qu’on trouvait auparavant dans le chapitre Notes générales et celles qu’on trouvait
dans certains chapitres des normes aux sections Définitions.
En plus des consultations faites à l’intérieur du Ministère, les ouvrages de référence suivants ont
été utilisés :
– Conception des ponts (Guy Grattesat);
– Dictionnaire des industries (Conseil international de la langue française);
– Dictionnaire de l’industrie routière;
– Dictionnaire des termes nouveaux des sciences et des techniques;
– Le dictionnaire de l’eau (Office de la langue française);
– Dictionnaires encyclopédiques (Larousse, etc.);
– Le Petit Larousse illustré;
– Le Petit Robert;
– Normes canadiennes de conception géométrique des routes;
– Terminologie géographique de la toponymie québécoise (Commission de toponymie);
– Le grand dictionnaire terminologique;
– Gazette officielle du Québec.
À noter que la définition d’un terme recommandé ou normalisé fait l’objet d’une publication à
la Gazette officielle du Québec avec la mention du statut terminologique du terme publié. Selon
l’article 118 de la Charte de la langue française : « Dès la publication à la Gazette officielle du
Québec des termes et expressions normalisés, leur emploi devient obligatoire dans les textes, les
documents et l’affichage émanant de l’Administration ainsi que dans les contrats auxquels elle est
partie, dans les ouvrages d’enseignement, de formation ou de recherche publiés en français au
Québec et approuvés par le ministre de l’Éducation ». Le mot dont la définition est normalisée est
accompagné de la note 1 ou 2.

Décembre 2007 i
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Changements apportés à la version Décembre 2007


DÉFINITION
Modifiée Ajoutée Retirée

bAtténuateur d’impact bDispositif à extrémité bDispositif franchissable


bDispositif de retenue frontal franchissable bDispositif d’extrémité
bDispositif de retenue latéral bDispositif d’extrémité de glissière
(glissière de sécurité) de glissière semi-rigide bÉchantillon
bDispositif de retenue
pour chantier

ii Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Abat-poussière Âme

Adventice bAbords de route. Qui pousse sans avoir


A été semé. Plantes adventices : mauvaises herbes.
Affaissement bEntretien. Dépression localisée,
Abat-poussière bEntretien. Produit liquide ou souvent brusque et prononcée.
Affouillement général bConception routière. Mise
solide, capable de diminuer et de contrôler les émis-
sions de poussières sur les routes de gravier selon
en suspension des matériaux meubles constituant
le ou les seuils prescrits.
le fond du lit d’un cours d’eau pendant les grandes
Abrasif bMatériaux. Granulat d’origine minérale, crues.
Âge du revêtement bEntretien. Âge de la cou-
composé de particules ou fragments, concassés
ou non, de roc, de pierre, de gravier, de sable ou
de certains sous-produits industriels. bEntretien.
che de surface d’une chaussée exprimé en nombre
d’années.
Pierre concassée, sable ou gravier utilisé sur des
routes glacées comme matériau antidérapant. Air occlus bMatériaux. Air entraîné sous forme
Accès limité bConception routière. Possibilité
de bulles microscopiques à l’intérieur du béton de
restreinte d’accéder à une route, en raison des ciment destiné à accroître sa résistance au gel et
restrictions imposées en des endroits déterminés et aux sels déglaçants.
réglementés. Aire de services bAbords de route. Espaces
Accessibilité universelle bAbords de route. aménagés, en partenariat avec l’entreprise privée,
Concept architectural selon lequel est conçu un édi- en bordure d’une autoroute ou d’une route isolée.
fice ou un lieu public afin de répondre aux besoins Elles comportent une station-service, un restaurant
de tous les utilisateurs de cet édifice ou de ce lieu, et des aires publiques comparables à celles des
qu’il s’agisse de personnes limitées sur le plan de la haltes routières. Note : À ces équipements peuvent
mobilité, de l’agilité, de la vision, de l’audition ou de s’ajouter des aires de stationnement pour véhicules
lourds et des services d’information touristique.
bSignalisation routière. Espace aménagé en bordure
personnes âgées, d’enfants ou de personnes n’ayant
aucune déficience physique.
d’une route comprenant une station-service, un parc
Accotement bConception routière(1). Partie de la de stationnement et un restaurant ainsi que tout autre
plate-forme, aménagée entre la chaussée et le talus, équipement.
servant d’appui à la chaussée ainsi qu’aux arrêts
Aire de stationnement pour véhicules lourds
bAbords de route. Espace de stationnement amé-
d’urgence. Note : En milieu urbain, l’accotement est la
partie de la plate-forme aménagée entre la chaussée
et la banquette, l’arrondi de talus ou un autre aména- nagés à l’intention des conducteurs de véhicules
gement (dispositif de retenue, muret, etc.). lourds le long du réseau routier numéroté pour leur
permettre de se conformer au Règlement sur les
Accotement revêtu bConception routière, heures de conduite et de travail et sur le dossier du
Signalisation routière. Accotement sur lequel se conducteur de véhicules lourds.
Aire de travail bSignalisation routière. Espace où
prolonge le revêtement de la chaussée, séparé de
celle-ci par des marques au sol.
sont exécutés des travaux, à l’exception du biseau.
Acheminement bSignalisation routière. Signali-
sation menant à une destination donnée. Aire ouverte bMatériaux. Surface des ouvertures
d’un tissé par rapport à la surface totale du géotextile.
Aciérie bMatériaux. Producteur de tôles en acier
avec revêtement métallique de protection utilisées Ajout cimentaire bMatériaux. Produit qu’on ajoute
pour la fabrication des tuyaux en tôle ondulée ou au mortier, qui a des propriétés de liant hydraulique
nervurée, ainsi que des tôles fortes en acier qui, une résultant d’une réaction chimique avec la chaux
fois ondulées, courbées et galvanisées, peuvent être du ciment.
assemblées. Aluminerie bMatériaux. Producteur des tôles en
Acuité visuelle bAbords de route, Signalisation aluminium utilisées pour la fabrication des tuyaux en
tôle d’aluminium ondulée.
routière. Inverse de la valeur en minutes du plus
petit angle sous lequel l’œil peut encore percevoir Âme bOuvrages d’art. Partie verticale reliant les
distinctement deux objets. semelles d’une poutre.

Décembre 2007 1
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Aménagement cyclable Assiette

Aménagement cyclable bConception routière. Appareil d’appui bOuvrages d’art. Appareil


Ensemble de tous les éléments servant à faciliter chargé à la fois de transmettre aux appuis les réac-
la circulation à bicyclette : voies cyclables, station- tions provenant du tablier et de permettre les mou-
nements, signalisation et aménagements connexes, vements de translation et de rotation du tablier par
telles les aires de repos. rapport aux appuis.
Amendement bMatériaux. Substance incorporée Appareil d’appui fixe bOuvrages d’art. Appareil
à un sol pour le rendre plus fertile. d’appui qui permet des rotations et destiné à suppor-
Analyse granulométrique bMatériaux. Essai
ter les efforts verticaux et à transmettre les efforts
horizontaux.
permettant de déterminer la distribution en masse des
particules d’un matériau suivant leurs dimensions. Appareil d’appui mobile bOuvrages d’art.
Andain bEntretien. Déplacement horizontal du
Appareil d’appui qui permet des déplacements
relatifs entre le tablier et l’appui.
Approche bConstruction routière. Début de la
revêtement, ou accumulation de gravier ou de neige,
créant un renflement allongé dans la direction du
trafic. voie de secours constituée d’une voie qui mène

Angle d’incidence bMatériaux. Angle dont les


habituellement à un lit d’arrêt. Note : On peut associer
l’approche à une sortie d’autoroute qui doit particu-
côtés sont formés par la ligne perpendiculaire au lièrement être droite et quitter la route avec un angle
centre du panneau d’essai et la ligne joignant le le plus faible possible. La géométrie de l’approche
centre du panneau d’essai au centre du projecteur. est conçue en fonction de la vitesse maximale sus-
Note : L’angle d’incidence est positif si la ligne per- ceptible d’être atteinte par un véhicule en détresse.
pendiculaire au panneau d’essai est du même côté Elle assure une entrée parfaitement droite dans le lit
que le récepteur, et négatif si la ligne perpendiculaire d’arrêt. bSignalisation routière. Ensemble des mou-
au panneau d’essai est du côté opposé au récepteur. vements de circulation entrant dans un carrefour et
Synonyme : angle d’entrée. provenant d’une même direction.
Angle de déflexion bConception routière. Angle Appui bOuvrages d’art. Partie d’ouvrage transmet-
formé par les deux tangentes d’une courbe. bOuvrages tant à la fondation les efforts des éléments porteurs
d’art. Angle formé par la tangente d’une poutre du tablier que sont les piles et les culées.
Arboriculture bAbords de route. Ensemble des
fléchie et l’horizontale.
Angle de déviation bConception routière. sciences et des techniques relatives à la gestion, à
Angle formé par la tangente et la corde en un point la culture et à l’entretien des arbres et arbustes des
d’une courbe. aménagements paysagers et des sites naturels.
Angle de divergence bMatériaux. Angle dont Arc bOuvrages d’art. Élément porteur courbe dans
les côtés sont formés par la ligne joignant le centre le plan vertical qui transmet les charges verticales
du panneau d’essai au centre du projecteur et par qui le sollicitent à ses extrémités, principalement par
la ligne joignant le centre du panneau d’essai au compression axiale.
Armature bMatériaux. Acier sous forme de barre
centre du récepteur. Synonyme : angle d’observation.
Année de base bConception routière. Année crénelée ou de treillis utilisé dans les ouvrages en
à laquelle toutes les données d’un projet sont béton.
Armature de précontrainte bMatériaux. Acier à
rapportées.
Année de design bConception routière – haute résistance sous forme de barre ou de toron qui
Circulation. Année horizon choisie pour la conception a subi un traitement thermique afin de lui conférer les
d’un projet de route. Note : Ce choix, généralement caractéristiques mécaniques requises.
Arrondi de talus bConception routière. Raccor-
de 20 ans, repose sur une analyse de l’accroisse-
ment de la circulation à partir de l’année de base
selon un niveau de service approprié pour la route dement progressif de pente entre l’accotement et la
projetée. partie supérieure du talus.
Assiette bConception routière. Surface réellement
occupée par la route.

2 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Assise Base cédant sous l’impact

Assise bOuvrages d’art – Classification. Plate- Bandes préfabriquées bMatériaux – Marquage.


forme horizontale servant de support aux appareils Bandes souples, fabriquées en usine et constituées
d’appui. bOuvrages d’art – Ponceaux. Agencement d’une partie solide et d’un liant assurant la cohésion
composé du coussin de support et des remblais de l’ensemble. Note : Sous leur forme définitive, ces
latéraux servant à distribuer la réaction du sol de bandes sont suffisamment souples pour être mises
fondation sur le tuyau. en place sans dommages.
Attache friable bOuvrages d’art. Attache reliant Banquette bConception routière. Surélévation
un panneau de signalisation au support vertical et aménagée à la limite extérieure de l’accotement en
conçue pour se briser lors d’un impact. vue de la sécurité des usagers de la route.
Atténuateur d’impact bConstruction routière. Barre bMatériaux. Armature de précontrainte sous
Dispositif de sécurité installé devant un objet fixe le forme de barre pourvue ou non de crénelures.
long d’une route ou attaché à un véhicule situé sur Barre crénelée bMatériaux. Barre pourvue de
celle-ci, destiné à amortir le choc d’un véhicule en crénelures pour améliorer son adhérence au béton.
Barre de support bMatériaux. Section en acier
cas de collision.
Atténuateur d’impact fixé à un véhicule
bConstruction routière. Dispositif de retenue pour
tubulaire reliée de façon continue au moyen de man-
chons ou de raccords le long de chaque bande de
chantier installé à l’arrière d’un véhicule afin de pro- clôture se prolongeant entre les poteaux terminaux.
Barre lisse bMatériaux. Barre dont la surface
téger les travailleurs dans l’aire des travaux lorsqu’ils
ont à se déplacer sur de longues distances.
latérale n’est pas pourvue de crénelures.
Autoroute(2) bConception routière. Voie de com-
munication à chaussées séparées, exclusivement Barrière bMatériaux. Monture rectangulaire en acier
réservées à la circulation rapide, ne comportant tubulaire garnie d’un grillage métallique, articulée
aucun croisement à niveau et accessible en des sur un poteau de barrière et destinée à fermer une
points aménagés à cet effet. entrée.

Autoroute à péage bConception routière. Base bOuvrages d’art. Ensemble des éléments
Autoroute sur laquelle un droit de passage est perçu reliant le support vertical au massif de fondation.
pour son utilisation. Base cédant sous l’impact bOuvrages d’art.
Base permettant à un support d’une structure de

B signalisation, d’éclairage ou de signaux lumineux de


se séparer du massif de fondation ou de la fiche à
l’occasion d’un impact. Note : Parmi les bases cédant
Balise bEntretien. Borne ou pièce en saillie pla- sous l’impact, on distingue les types suivants :
cée sur le bord de la route pour guider le trafic et en – Base à plan de glissement : Base permettant au
assurer la sécurité. support vertical de se séparer du massif de fon-
Ballast bAbords de route. Dispositif limitatif de dation par le glissement des plaques de la base.
courant qui assure le fonctionnement de la lampe. – Base munie d’un caisson de sécurité : Base per-
bMatériaux. Gros granulat dont les dimensions sont mettant au support vertical de se séparer du massif
comprises entre 20 mm et 50 mm. de fondation par la rupture du caisson.

Bande de pierres lâches bEntretien. Accumula-


– Base munie d’un manchon fragilisé : Base permet-
tant au support vertical de plier ou de se séparer
tion de gros granulats dû à un phénomène de ségré- de la fiche.
gation formant un renflement allongé dans le sens – Base munie de boulons ou de coupleurs fragilisés :
de la circulation. Base permettant au support vertical de se séparer
Bande cyclable bConception routière, Signa- du massif de fondation ou de la fiche par la rupture
lisation routière. Voie réservée à l’usage exclusif des des boulons ou des coupleurs.
cyclistes et délimitée par un marquage au sol ou – Fiche : Élément encastré dans le sol ou dans
le béton.
par un revêtement distinct. Elle est généralement
aménagée sur des routes où la vitesse affichée est
inférieure à 50 km/h et localisée à la droite des autres
voies de circulation.
Décembre 2007 3
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Batardeau Bloc remblai

Batardeau bOuvrages d’art. Ouvrage provisoire Béton autoplaçant bMatériaux. Mélange de


en terre ou en palplanches, destiné à contrôler l’infil- matériau cimentaire, d’eau et d’adjuvants spéciaux
tration de l’eau et à retenir le sol instable. dans lequel sont enrobés des granulats fins et des
Bec bOuvrages d’art. Partie profilée d’une pile
gros granulats. Les adjuvants utilisés modifient la
rhéologie du mélange et fluidifient fortement le béton
en rivière, appelée « avant-bec », du côté amont, et
tout en préservant ses caractéristiques physiques,
« arrière-bec », du côté aval.
permettant ainsi une mise en place sans vibration
Belvédère(2) bAbords de route, Conception rou- dans des endroits où l’espace est restreint.
Béton précontraint bOuvrages d’art. Béton dont
tière. Lieu aménagé sur un terrain élevé, offrant un
point de vue remarquable sur le paysage environnant.
l’armature a été tendue avant la mise en place du
Note : Les belvédères, contrairement aux haltes et
béton ou placée dans des gaines et tendue après le
aires de services, ne comportent pas d’installations durcissement du béton.
sanitaires; ils sont habituellement ouverts durant la
période estivale seulement. Béton projeté par procédé humide bMatériaux.
Béquille bOuvrages d’art. Appui vertical ou obli-
Mélange de matériau cimentaire, d’eau et d’adju-
vants, dans lequel sont enrobés des granulats fins et
que encastré dans le tablier d’un pont.
des gros granulats, pompé dans un boyau et projeté
Berge bConception routière – Route. Partie de à haute vélocité sur une surface de béton.
Béton projeté par procédé sec bMatériaux.
terrain surélevée, bordée par le talus de déblai et la
limite de l’emprise.
Mélange légèrement humidifié de granulats fins et
Berme bConstruction routière. Bande de terrain de gros granulats et de ciment Portland, transporté
subhorizontale située au pied ou en crête d’un talus dans un boyau à l’aide d’un jet d’air sous pression
rocheux. bConception routière(1). Banquette aména- et projeté à haute vélocité sur une surface de béton
gée à la base d’un talus de remblai ou de déblai pour ou un coffrage. La plus grande partie de l’eau et les
en assurer la stabilité et, éventuellement, pour servir adjuvants prémélangés à l’eau sont introduits près de
à l’implantation d’éléments de signalisation. la sortie du boyau, à la lance de projection.
Béton antilessivage bMatériaux. Mélange de Biais bOuvrages d’art. Angle entre une ligne
matériau cimentaire, d’eau et d’adjuvants spéciaux perpendiculaire à l’axe longitudinal du pont et l’axe
dans lequel sont enrobés des granulats fins et des des appuis.
Biseau bSignalisation routière. Rétrécissement
gros granulats. Les adjuvants utilisés modifient la
rhéologie du mélange et permettent une mise en
oblique d’une voie ou d’une partie de voie de circu-
place dans l’eau tout en minimisant le lessivage lation précédant une aire de travail.
du béton au contact de l’eau et en préservant ses
caractéristiques physiques. Bitume bMatériaux. Produit visqueux constitué
Béton armé bOuvrages d’ar t. Béton dont
principalement de composés hydrocarbonés et de
leurs dérivés. Note : Le bitume est obtenu par raffi-
l’armature métallique est placée de sorte que les nage d’un pétrole brut avec ou sans ajout d’additifs.
deux matériaux agissent conjointement pour résister
aux efforts. Bitume fluidifié bMatériaux. Liant liquide à base
Béton au latex bMatériaux. Mélange de maté-
de bitume, obtenu par dissolution d’un bitume routier
dans un solvant hydrocarboné d’origine pétrolière.
riau cimentaire, d’eau, d’adjuvant, lorsque cela est
nécessaire, et d’une proportion de 5 ou 15 % de latex Bloc de polystyrène bMatériaux. Pièce rigide
styrène-butadiène dans lequel sont enrobés des gra- de forme rectangulaire dont l’épaisseur est de plus
nulats fins et des gros granulats. L’usage du latex dans de 150 mm.
le béton permet une amélioration de l’adhérence et Bloc remblai bMatériaux. Élément de forme
de l’étanchéité du béton. Ce béton est habituellement polygonale quelconque, conçu pour empêcher le
utilisé pour la réparation en couche mince non armée glissement l’un sur l’autre, et servant à la construc-
de dalles de ponts. Le béton contenant 5 % de latex tion de murs de soutènement, revêtements de talus,
est recouvert d’une membrane d’étanchéité et d’un murets et matelas de protection contre l’érosion.
enrobé à chaud, alors que celui qui comprend 15 % Note : Bloc remblai est aussi connu sous l’appellation
de latex ne l’est pas. parpaing.

4 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Bois de dimension Camion

Bois de dimension bMatériaux. Bois d’œuvre Bretelle bConception routière. Chaussée à une
dont l’épaisseur nominale mesure entre 51 mm et ou plusieurs voies à sens unique reliant deux routes
102 mm (2 po et 4 po), et dont la largeur nominale à niveaux différents ou deux routes parallèles.
Bruit continu bAbords de route. Bruit ininter-
est égale ou supérieure à 51 mm (2 po).
Bois d’œuvre bMatériaux. Produit fabriqué à rompu pendant une certaine période.
Bruit de fond bAbords de route. Tout son ou
partir d’une bille de bois. À l’état brut, le bois est scié,
déligné et ébouté de façon à présenter au moins sur
toute onde sonore qui se superpose au son particu-
l’ensemble des quatre faces longitudinales de chaque
lier à l’étude, à savoir un son autre que le son que
pièce des marques de scie ou d’autres marques faites
l’on mesure, que le discours ou la musique que l’on
dans la transformation des billes en bois d’œuvre.
écoute, etc.
Bois raboté bMatériaux. Bois débité qui a été
raboté dans un planeur pour obtenir des surfaces
douces et polies et une uniformité dans les dimen-
sions sur une face (P1F), deux faces (P2F), une rive
C
Caillebotis bOuvrages d’art. Élément constitué de
(P1C), deux rives (P2C) ou une combinaison de faces
et de rives (P1F1C), (P1F2C), (P2F1C) ou (P4F).
Bois traité sous pression bMatériaux. Bois
plaques verticales ou de profilés en acier, disposés
parallèlement et fixés entre eux au moyen de barres
imprégné d’un préservatif ou d’une solution de de manière à former un maillage serré et utilisé
préservatif par l’application d’une pression pour le comme platelage sur des structures métalliques.
Caisson bSignalisation routière. Coffret principal
protéger contre les agents destructeurs tels les cham-
pignons et les insectes terrestres et marins.
Bombement bOuvrages d’art. Distance verticale
renfermant les principaux composants du panneau
à messages variables.
Caisson à claire-voie bOuvrages d’art. Mur
entre une ligne horizontale de référence et le point
le plus élevé de la chaussée. Note : Sur un pont, le
bombement peut être transversal ou longitudinal. construit en cages de bois remplies de pierres.

Bombement normal bConception routière. Pente Caisson de sécurité bOuvrages d’art. Dispositif
transversale de la chaussée, généralement de 2 %, placé à la base d’un lampadaire ou d’un poteau de
signalisation, qui cède sous la force d’impact d’un
véhicule quittant accidentellement la route. bAbords
pour l’écoulement des eaux de surface.
Bordage bEntretien. Accumulation de neige sur de route. Pièce moulée en alliage d’aluminium, placée
le bord de la route. entre le massif d’ancrage et la semelle d’ancrage
Bordure bConstruction routière. Muret vertical ou afin de créer une zone fragile lors de l’impact d’un
incliné limitant la chaussée ou l’accotement, pouvant véhicule automobile.
constituer une partie du dispositif d’écoulement des Caisson de service électrique bAbords de route.
eaux. Pièce placée entre le massif d’ancrage et la semelle
Bordure droite bMatériaux. Élément ayant la d’ancrage afin d’élargir l’espace de travail en dessous
forme d’un parallélépipède, servant à la construction du lampadaire.
de bords de trottoir, d’îlots, de terre-pleins, à la déli- Calcium bMatériaux. Nom commun donné au
mitation de rives ou de revêtements de même qu’à chlorure de calcium.
Cale d’espacement bMatériaux. Pièce en métal,
la canalisation de l’eau.
Boucle de détection bMatériaux. Conducteur en plastique ou en béton permettant d’assurer le
électrique encerclant une certaine superficie d’une positionnement correct des armatures.
Camion bSignalisation routière. Véhicule routier
voie carrossable pour former une zone de détection
d’un véhicule.
Boulevard(2) bConception routière. Artère à grand
d’une masse nette de plus de 3000 kg fabriqué uni-
quement pour le transport de biens ou pour le trans-
débit de circulation reliant diverses parties d’un port d’un équipement qui y est fixé en permanence
ensemble urbain et comportant habituellement et de biens – Règlement sur l’immatriculation des
au moins quatre voies souvent séparées par un véhicules routiers.
terre-plein.
Décembre 2007 5
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Canalisation Cintre

Canalisation bConception routière. Orientation Chasse-roue bOuvrages d’art. Muret de protec-


et distribution des courants de circulation dans des tion placé le long de la glissière d’un pont.
Chaussée bConception routière, Signalisation
couloirs déterminés par des îlots ou des marques
sur la chaussée, favorisant le flux des véhicules et
routière. Surface de roulement des véhicules,
le passage des piétons en toute sécurité.
excluant les accotements.
Canalisation souterraine bAbords de route.
Chaussée désignée bConception routière,
Ensemble de conduits, placés sous terre et enrobés
Signalisation routière. Chaussée partagée par les
ou non de béton, ainsi que des chambres de raccor-
automobilistes et les cyclistes, officiellement recon-
dement, servant à contenir et à protéger des câbles
nue comme voie cyclable, recommandée aux cyclistes
électriques et de télécommunication.
ainsi que caractérisée par une signalisation simplifiée
Capacité bConception routière – Circulation. Débit et l’absence de corridor réservé aux cyclistes.
Chaussée rigide bConstruction routière. Chaussée
maximal virtuel d’une section de route, compte tenu
de ses caractéristiques générales.
dont le revêtement est constitué de béton de ciment.
Capacité portante bEntretien. Valeur structurale
Chaussée souple bConstruction routière.
d’une route, basée sur la déflexion sous une charge
Chaussée dont le revêtement est constitué de béton
connue.
bitumineux.
Carrefour(2) bConception routière. Lieu relative-
Chemin de desserte bConception routière. Rue
ment large, par opposition au simple croisement, où
ou chemin local auxiliaire situé à côté d’une route
se rencontrent plusieurs voies de communication.
principale ou d’un raccordement de route principale
Carrefour dénivelé bConception routière. et desservant les propriétés adjacentes.
Chemin de déviation bSignalisation routière(1).
Croisement routier où certains courants sont à des
niveaux différents.
Itinéraire signalisé qui contourne un obstacle tem-
Carrefour giratoire bConception routière. poraire (par exemple des travaux) et qui se rattache
Carrefour comportant trois branches ou plus, dans par ses extrémités au chemin direct ou habituel.
lequel les courants convergent sur une chaussée à bConception routière. Route temporaire servant
sens unique entourant un îlot central. La circulation à dévier le trafic durant la période des travaux de
sur cette chaussée se fait dans le sens inverse des construction.
Chemin de pénétration bConception routière.
aiguilles d’une montre et a priorité sur la circulation
entrant dans l’anneau. (En anglais : roundabout ou
Chemin donnant accès aux régions en voie déve-
modern roundabout).
loppement. Note : Initialement, ces chemins sont
Carrefour plan bConception routière. Zone de construits selon des normes géométriques minimales
croisement de deux ou plusieurs routes où il n’existe avec possibilité de les améliorer, suivant l’ampleur du
aucune dénivellation de courants. Note : Cette zone développement de la région.
Chevêtre bOuvrages d’art. Poutre horizontale
est munie de dispositifs de régulation de la circulation
sur la chaussée et en bordure de la route.
reliant les éléments verticaux d’un appui et servant
Chambre de raccordement bAbords de route. à leur transmettre des efforts verticaux.
Chlorure de calcium bMatériaux. Fondant chimi-
Ouvrage servant au tirage afin de faciliter les tra-
vaux dans le cas de grandes longueurs ainsi qu’à la
que utilisé pour le déglaçage des routes. Note : Le
jonction et à la dérivation des câbles qui proviennent
chlorure de calcium vient aider l’action du chlorure
d’une ou de plusieurs canalisations multitubulaires.
de sodium sur la route. Symbole : CaCl2.
Chargement bMatériaux – Béton de ciment.
Chlorure de sodium bMatériaux. Fondant chimique
Quantité de béton de ciment livrée dans un camion.
utilisé pour le déglaçage des routes. Symbole : NaCl.
Chargement des trous bConstruction routière.
Cintre bOuvrages d’art. Charpente provisoire
Opération consistant à mettre en place les explosifs
qui soutient une structure en phase de construction,
dans les trous de forage.
c’est-à-dire les coffrages où sera coulé une voûte, un
arc, une poutre ou le tablier d’un pont en béton.

6 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Circulation de transit Construction en encorbellement

Circulation de transit bConception routière. Coffret pour feux clignotants bMatériaux. Boîtier
Partie de la circulation qui emprunte une route à métallique étanche fixé sur un plateau, conçu pour
la hauteur d’un territoire donné mais dont les points usage extérieur et contenant les appareils de com-
d’origine et de destination sont extérieurs à celui-ci. mande des feux clignotants.
Cisaillement bConception routière – Circulation. Coffret pour feux de circulation bMatériaux.
Conflit entre deux courants de circulation qui s’en- Boîtier métallique étanche fixé à une base de béton
trecroisent. ou à un autre support approprié, conçu pour usage
Classe de performance du bitume bMatériaux.
extérieur et contenant les appareils de commande
des feux de circulation.
Classe qui se définit par l’expression PG H L, où PG
signifie classe de performance (Performance Grade); Collecteur bConception routière. Chaussée
H représente la température limite (en °C) au-dessus unidirectionnelle à accès limité, adjacente à une
de laquelle le bitume est susceptible de présenter chaussée d’une autoroute, destinée à rassembler et à
des phénomènes de déformation irréversibles; répartir la circulation en dehors des voies rapides.
Compactage bConstruction routière. Opération
L représente la température limite (en °C) au-dessous
de laquelle le bitume est susceptible de se fissurer
consistant à augmenter la densité des sols au moyen
par retrait thermique.
d’une action mécanique ou autre dans le but de
Classe granulaire bMatériaux. Classe qui se diminuer les tassements ultérieurs.
Comportement de la chaussée bEntretien.
définit par deux dimensions d’ouverture de mailles
carrées, avec des conditions déterminées de pas-
Évaluation, dans le temps, de la surface de roulement
sants et de refus.
d’une chaussée.
Compost bMatériaux. Produit solide mature issu
Classification fonctionnelle du réseau routier
bConception routière. Hiérarchisation des routes
du compostage, qui est un procédé dirigé de bio-
à partir de la fonction exercée par chacune de
oxydation d’un substrat organique hétérogène solide
celles-ci. Note : Établie à partir de critères démogra- incluant une phase thermophile.
phiques et économiques, cette classification constitue
un outil précieux pour l’aménagement et la planifi- Conduite bConstruction routière. Tuyau à section
cation routière. circulaire, généralement parallèle à la route, faisant
Clé bOuvrages d’art. Partie centrale d’un arc ou
partie d’un réseau muni de points de captage et
d’un exutoire.
d’une voûte.
Connecteur bOuvrages d’art. Élément métallique
Coefficient d’équivalence bConception routière. assurant la liaison entre la semelle supérieure d’une
Mesure de l’encombrement en UVP, où une automo- poutre d’acier et la dalle de béton dans une ossature
bile équivaut à une UVP. Note : UVP signifie « unité mixte.
de voiture particulière ».
Console bOuvrages d’art. Élément en porte-à-faux.
Coefficient de frottement bConception routière.
Mesure de l’adhérence des pneus à la chaussée dans Consolidation bConstruction routière. Mode de
le sens longitudinal ou transversal. chargement pour rendre plus stables les matériaux

Coffret de branchement bMatériaux. Boîtier


de faible consistance.

métallique étanche fixé sur un poteau, conçu pour Construction Érection d’une infrastructure ou
usage extérieur et pour alimenter le coffret de dis- d’une partie d’infrastructure sur un site où aucun
tribution. équipement du même genre n’existe actuellement.

Coffret de distribution bMatériaux. Boîtier métal- Construction en encorbellement bOuvrages


lique étanche fixé sur un poteau, conçu pour usage d’art. Construction d’une structure par tronçons
extérieur et contenant les appareils de commande successifs en porte-à-faux de part et d’autre d’un
de distribution pour l’éclairage routier. appui.

Décembre 2007 7
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Contraste Courbe verticale rentrante

Contraste bSignalisation routière. Perception sub- Couche de surface bConstruction routière.


jective créée par la différence de la luminance d’un Couche de roulement en béton bitumineux, à surface
objet situé à un endroit donné et le fond du champ lisse et unie, sur laquelle circulent les véhicules.
visuel immédiat d’un observateur. Note : Couche de surface est aussi connue sous
Contreventement bOuvrages d’art. Assemblage
l’appellation couche d’usure.
de pièces de charpente destiné à s’opposer à la Couche filtrante bMatériaux. Couche de maté-
déformation transversale et au déversement latéral de riaux granulaires servant à prévenir la contamina-
l’ossature dus au vent et aux charges excentrées. tion et à assurer l’écoulement vers les matériaux
adjacents.
Contrôleur de feux de circulation bMatériaux. Coulis cimentaire bMatériaux. Mélange de
Appareil électronique programmable servant au ciment portland, d’eau et d’adjuvants ayant une
contrôle d’un système de commande de feux de consistance fluide.
Couloir bConception routière. Portion de chaus-
circulation, spécialement conçu pour établir un
ordre de choix, de durée et de diffusion d’un signal
lumineux. sée généralement unidirectionnelle, délimitée au
moyen d’îlots de canalisation et servant au passage
Convergence bConception routière. Mouvement des véhicules à un carrefour ou à un échangeur.
suivant lequel deux courants distincts allant dans Note : Couloir est aussi connu sous l’appellation
le même sens se juxtaposent ou fusionnent pour chaussée de transfert.
Coupe à ras terre bAbords de route. Coupe
former un seul courant de circulation.
Coordination bSignalisation routière. Mode de réalisée à la périphérie d’un boisé sur une hauteur
fonctionnement de feux de circulation à plusieurs maximale de 150 mm au-dessus du sol naturel de
carrefours de manière à améliorer la fluidité de tous les arbres ayant un diamètre à la hauteur de
la circulation. souche de plus de 100 mm. Note : Il faut y maintenir
Corps de chaussée bConstruction routière. en place l’humus, les plantes herbacées, les arbustes
Ensemble de couches placées entre l’infrastructure et les jeunes plants d’arbres existants, afin de pré-
server l’état du couvert végétal non arborescent du
et le revêtement et servant de support à celui-ci.
sol en place et, surtout, l’état des racines des arbres
Note : L’ensemble des couches comprend les cou-
du peuplement forestier voisin.
ches de fondation et de sous-fondation.
Courant de circulation bConception routière.
Corridor de transport bConception routière.
Ensemble des véhicules, sur une route donnée,
Espace territorial réservé pour le passage d’un ou de
dont le mouvement peut être libre ou gêné, selon
plusieurs services. Note : Les corridors de transport
le débit, la vitesse et la répartition des véhicules.
incluent les corridors routiers, les chemins de fer,
Note : Les courants de circulation se classent selon
les voies fluviales, les oléoducs, les gazoducs, les
quatre situations : écoulement parallèle, écoulement
lignes électriques et téléphoniques. Ces corridors
divergent, écoulement convergent, écoulement sécant
peuvent être isolés, jumelés ou multiples selon qu’ils
(cisaillement et entrecroisement).
servent au passage d’un seul service ou de plusieurs
services simultanément. Courbe de raccordement bConception routière.
Couche anticontaminante bMatériaux. Couche de
Courbe dont le rayon varie constamment.
matériaux granulaires servant à prévenir la contami- Courbe de référence bConception routière.
nation entre deux couches de granularité différente. Courbe minimale d’une bretelle déterminée par la
Couche de liaison bConstruction routière.
vitesse de base.
Couche de béton bitumineux servant de transition Courbe granulométrique bMatériaux. Repré-
entre une base de gravier, de pierres ou de béton sentation graphique de la répartition dimensionnelle
bitumineux et la couche de roulement. cumulée des particules de granulat.
Couche de roulement granulaire bMatériaux. Courbe verticale rentrante bConception routière.
Couche de matériaux granulaires placés à la surface Courbe du profil en long, de forme concave.
des accotements et des routes non revêtus.

8 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Courbe verticale saillante Décibel

Courbe verticale saillante bConception routière. un point donné sur une route, pendant 60 minutes
Courbe du profil en long, de forme convexe. consécutives, au cours d’une ou de plusieurs jour-
Coussin bMatériaux. Couche de matériaux
nées d’observation.
granulaires utilisée sous les structures, bâtiments, Débit de service bConception routière. Nombre
ponceaux et conduites. maximal de véhicules qui peuvent passer sur une
Coussin du support bOuvrages d’art. Matériau
section donnée d’une voie ou d’une chaussée, dans
une direction ou dans les deux directions, durant une
granulaire situé directement sous le tuyau.
période de temps précisée alors que les conditions
Crête bConception routière. Point le plus élevé d’exploitation sont maintenues conformes au niveau
du profil en travers d’une route bombée. Synonyme : de service choisi.
Débit de trentième heure bConception routière.
sommet.
Criblure bMatériaux. Granulat fin, issu du concas- Débit horaire qui, sur la route considérée et pendant
sage et dont 100 % des particules sont fracturées. une année déterminée, n’a été dépassé que par les
Culée bOuvrages d’art. Appui d’extrémité d’un
29 autres heures les plus achalandées.
tablier de pont, d’une voûte ou d’un arc. Débit des courants bConception routière. Somme
Cuvette bOuvrages d’art. Dispositif composé
des véhicules de chaque catégorie affectés de leur
coefficient d’équivalence. Note : Ce débit est exprimé
d’une grille reliée à un tuyau, permettant l’évacuation
en unités d’automobiles par heure.
des eaux de la surface d’un pont.
Débit horaire de conception bConception
Cycle bSignalisation routière. Période pendant
routière. Circulation prévue sur une route à la date
laquelle se déroule la série complète de toutes les
horizon. Note : Débit horaire de conception est aussi
phases d’un signal lumineux à un carrefour.
connu sous l’appellation débit de base.
Débit journalier moyen bConception routière.
D Quotient du débit moyen par le nombre de jour
considéré.
Dalle de transition bOuvrages d’art. Dalle en Débit journalier moyen annuel (DJMA) bCon-
béton armé située aux extrémités d’un pont et ception routière. Quotient du débit annuel par le
appuyée à la fois sur l’arrière de la culée et sur le nombre de jours de l’année.
remblai. Débit journalier moyen d’été (DJME) bCon-
Dalle orthotrope bOuvrages d’art. Tôle métallique ception routière. Rapport du débit correspondant
raidie dans deux directions orthogonales servant aux mois de juin, juillet, août et septembre sur le
de membrure supérieure et de platelage à un pont nombre de jours considérés.
métallique. Déblai bConstruction routière. Partie des terras-
Dalle participante bOuvrages d’art. Dalle en sements comprenant le total des coupes de terrain
béton armé liée à l’ossature de manière à intervenir à faire sur le tracé de la route à construire, dans les
dans la flexion générale du tablier. Note : On obtient limites de l’emprise, suivant les plans et devis.
ainsi un tablier mixte dans lequel la dalle est consi- Débouché bOuvrages d’art. Largeur ou surface
dérée comme participant à la résistance de l’en- offerte à l’écoulement de l’eau sous un pont.
semble.
Décalage bSignalisation routière. Écart de temps
Dalot bAbords de route. Conduit ouvert pour séparant le début d’une phase préétablie de différents
l’écoulement de l’eau de ruissellement. systèmes coordonnés.
Débit (1) bConception routière – Circulation. Décibel bAbords de route. Unité égale au dixième
Nombre de véhicules passant en un point donné par du bel et servant à évaluer l’intensité des sons. Note :
unité de temps. Le décibel est proportionnel au logarithme décimal du
Débit de l’heure de pointe bConception routière. rapport entre la pression d’une onde sonore et une
Le plus grand nombre de véhicules observés en pression de référence.

Décembre 2007 9
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Déflexion Dispositif de retenue pour chantier

Déflexion bConstruction routière – Mécanique ainsi qu’à répartir et limiter les déformations de
de chaussée. Déformation verticale d’une chaussée flexion. bMatériaux. Section de treillis métallique à
sous l’effet d’une charge. l’intérieur du panier divisant le gabion en cellules.
Degré de compacité bEntretien. Ratio de la Dispositif à extrémité franchissable bConception
masse des matériaux considérés sur la masse maxi- routière, Construction routière. Dispositif de retenue
male de ceux-ci, exprimé en pourcentage. frontal qui permet au véhicule le franchissement
Densité bConception routière – Circulation.
contrôlé de sa section d’ancrage lorsqu’il est heurté
dans cette zone. Il est non franchissable s’il possède
Nombre de véhicules qui se trouvent en un instant une capacité redirectionnelle sur toute sa longueur.
donné sur une longueur unité d’une voie ou de Dans ce cas, la section d’ancrage fait partie de la
l’ensemble des voies d’une route. Note : La densité section efficace de la glissière.
s’exprime généralement en véhicules par kilomètre
ou en unité de véhicule particulier par kilomètre Dispositif d’extrémité de glissière semi-rigide
(UVP/km). bConstruction routière. Dispositif conçu pour ancrer
Dépanneuse bSignalisation routière. Véhicule
une glissière de façon sécuritaire en répartissant
adéquatement les efforts lors d’une collision contre
automobile muni d’un équipement fabriqué pour celle-ci. Un dispositif d’extrémité de glissière semi-
soulever un véhicule routier et le tirer ou pour charger rigide comporte une partie d’ancrage, appelée
un véhicule routier sur sa plate-forme – Code de la « section d’ancrage » et une longueur efficace, qui fait
sécurité routière. partie de la section efficace de la glissière.
Dépendances bConception routière. Ensemble
Dispositif de retenue frontal bConception rou-
des surfaces, ouvrages ou installations situées
tière, Construction routière. Dispositif ayant pour
sur l’emprise d’une voie publique, nécessaires à
fonction d’atténuer les effets d’un impact frontal sur
l’exploitation de celle-ci, mais qui ne font pas partie un objet fixe ou sur une extrémité de glissière en
des éléments de la route à proprement parler. Note : permettant une décélération graduelle du véhicule.
Les dépendances comprennent donc les autres Ce dispositif se répartit en trois catégories, soit
éléments que l’on retrouve sur l’emprise routière, le dispositif d’extrémité pour glissière semi-rigide,
comme les trottoirs, les pistes cyclables, les murs l’atténuateur d’impact fixe et l’atténuateur d’impact
de soutènement, la signalisation, les dispositifs fixé à un véhicule (AIFV).
d’éclairage, etc.
Destination bSignalisation routière. Agglomé-
Dispositif de retenue latéral (glissière de
sécurité) bConception routière, Construction rou-
ration dont le nom est inscrit sur un panneau
tière. Dispositif placé le long des routes afin d’empê-
d’indication.
cher les véhicules en perte de maîtrise de heurter un
Détecteur bSignalisation routière. Dispositif per- objet fixe, de faire une chute ou d’entrer en collision
mettant de déceler la présence d’un véhicule, d’un avec un autre véhicule circulant en sens inverse. Ce
cycliste ou d’un piéton. dispositif est habituellement désigné sous l’appella-
Détecteur de véhicule bMatériaux. Appareil élec-
tion « glissière de sécurité ».
tronique capable d’alimenter les boucles senseurs, Dispositif de retenue pour chantier bConception
de mesurer l’inductance des boucles senseurs et routière, Construction routière. Dispositif de retenue
de répondre à une diminution, d’une valeur prédé- latéral ou frontal utilisé sur les chantiers routiers et
terminée, de l’inductance des boucles senseurs par destiné à protéger les travailleurs dans les aires de
un signal indiquant le passage ou la présence de travail exposées à la circulation et les usagers contre
véhicules dans la zone de détection. de nouveaux obstacles attribuables à la nature des
Détritus bConstruction routière. Matériaux réduits
travaux ou à la configuration de la circulation. En
à l’état de débris inutilisables. raison de l’usage temporaire auquel il est destiné,
ce dispositif peut différer du dispositif pour usage
Diaphragme bOuvrages d’art. Élément transver- permanent en ce qui a trait à sa fabrication ou sa
sal rigide, dans une ossature à poutres ou à caissons, construction.
destiné à assurer la rigidité du système structural

10 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Distance de visibilité Émulsion de bitume

Distance de visibilité(1) bConception routière. Écran de contraste bSignalisation routière.


Distance maximale, mesurée selon l’axe de la route, Bordure noir mat entourant la matrice d’affichage et
à laquelle un conducteur d’une automobile, situé à permettant d’isoler le message du décor arrière du
un point considéré de la route, peut apercevoir un panneau à messages variables.
Écran de visibilité bSignalisation routière. Plaque
point situé sur la chaussée ou à une hauteur donnée
au-dessus de celle-ci, lorsque sa vue n’est pas gênée
installée autour de la tête de feux, de manière à faire
par la circulation ou par des obstacles latéraux.
ressortir le signal lumineux.
Effet de dalle bConstruction routière. Propriété
Distance de visibilité au dépassement
bConception routière. Distance minimale de visibilité
d’une chaussée rigide ou semi-rigide de fléchir
dont dispose le conducteur d’un véhicule pour effec-
élastiquement sous les charges en transmettant les
tuer avec sécurité une manœuvre de dépassement.
efforts à distance et en les répartissant ainsi sur une
Distance de visibilité d’arrêt bConception grande surface.
Élément porteur bOuvrages d’art. Élément de
routière. Distance nécessaire au conducteur d’un
véhicule roulant à une vitesse donnée pour immo-
l’ossature d’un pont qui porte les charges. Note : On
biliser son véhicule après avoir aperçu un objet sur
distingue les éléments porteurs principaux (poutres
la chaussée.
maîtresses, arcs, etc.) et les éléments porteurs
Divergence bConception routière. Partage d’un secondaires (entretoises, longerons, etc.), ces der-
courant de circulation en deux courants distincts. niers servant à répartir les charges entre les éléments
Doublure de coffrage bMatériaux. Matériau
porteurs principaux.
drainant, composé généralement d’un tissu ou d’un Emprise bConception routière. Surface de terrain
géotextile, tendu sur la surface intérieure d’un cof- affectée à la route ainsi qu’à ses dépendances.
Émulsion bitumineuse bMatériaux. Période au
frage et qui a pour but de diminuer la formation de
bulles à la surface du béton.
cours de laquelle se produit la séparation des phases
Drainage efficace bEntretien. Système de canaux eau et bitume à la suite de l’évaporation de l’eau.
Émulsion d’acrylique colorée bAbords de route.
ou d’égouts pluviaux permettant l’évacuation adé-
quate des eaux de ruissellement et l’interception
Émulsion acrylique sans amiante, utilisée comme
des eaux souterraines au-dessus de la ligne de
revêtement de finition par-dessus une sous-couche
l’infrastructure.
d’émulsion de bitume. Note : D’une haute teneur en
Durée de vie d’une lampe bAbords de route. pigmentation colorante (choix de couleurs), cette
Nombre d’heures au bout desquelles 50 % des lampes émulsion acrylique, qui peut s’utiliser seule, avec un
du lot considéré sont encore en fonctionnement. mélange d’agrégat fin ou avec une autre émulsion
acrylique pour créer des couleurs intenses, procure
un fini durable, résistant aux intempéries et proté-
E geant l’asphalte contre la détérioration causée par
le soleil.
Écaille de béton bOuvrages d’art. Élément de Émulsion de bitume bMatériaux. Mélange hété-
béton constituant la paroi mince d’un mur en sol rogène instable comprenant une phase dispersante
renforcé. continue (solution aqueuse) au sein de laquelle se
Éclairement bAbords de route. 1° Densité de flux
trouve la phase dispersée, constituée de goutte-
lettes de bitume. Note 1 : L’émulsion est stabilisée
lumineux incident à une surface. Symbole : E; unité : par la présence de produits émulsifiants anioniques
lux. 2° Quotient de la quantité de lumière (lumens (émulsions anioniques) ou cationiques (émulsions
reçus) par la surface de l’aire éclairée (m2). cationiques). Au contact des granulats, il y a rupture
Écoulement de la circulation bConception rou- de l’émulsion se manifestant par l’évaporation de
tière. Terme employé pour caractériser la circulation l’eau et la coalescence des particules de bitume
des véhicules. Note : Selon la densité du trafic, l’écou- (prise) et par l’évaporation de l’eau restante et des
lement est soit libre, stable, instable ou forcé. fractions volatiles jusqu’à ce que le liant résiduel ne

Décembre 2007 11
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Encastrement Envergure de l’éclairage

contienne plus que des hydrocarbures non volatils Enrobé à froid bMatériaux. Mélange de granulat
(mûrissement). Note 2 : L’émulsion inversée est une et de liant bitumineux, fabriqué habituellement à
émulsion dont la phase dispersante est le bitume et chaud en centrale d’enrobage et destiné à être posé
la phase dispersée, l’eau. à froid.
Encastrement bOuvrages d’art. Liaison entre Enrobé bitumineux bMatériaux. Mélange dosé
deux éléments ne permettant ni déplacement ni de pierre concassée, de sable et de bitume.
Enrobement bMatériaux. Couche de matériaux
rotation de l’un par rapport à l’autre.
Encorbellement bOuvrages d’art. Partie d’une granulaires utilisée autour des structures, ponceaux,
structure en porte-à-faux. conduites et câbles.
Enduit bitumineux bMatériaux. Émulsion de Entité primaire bAbords de route. Partie de
bitume ou de bitume fluxé, utilisée pour prévenir le l’emprise réservée pour les besoins de la circulation
passage de l’eau et de l’humidité dans les ouvrages routière et correspondant :
en béton tels que les semelles, les murs et les autres – en milieu urbain, à l’espace qui se trouve entre la
ouvrages en contact avec le sol. bordure, en excluant celle-ci, et la limite intérieure
Enduit de scellement bMatériaux. Enduit des- du trottoir ou entre les limites intérieures des
tiné à imperméabiliser la couche sur laquelle il est trottoirs;
posé. – en milieu rural, à l’espace entre les limites des bas
Enduits thermoplastiques bMatériaux. Produits
de talus extérieur.
solides à la température ambiante, qui deviennent Note : Tout pont, pont d’étagement ou autre ouvrage
visqueux puis fluides sous l’effet d’une élévation de d’art est compris dans l’entité primaire.
la température pendant la pose. Entité secondaire bAbords de route. Espace
Engrais à base organique bMatériaux. Engrais compris entre la limite de l’emprise de la route et la
contenant au moins 15 % de matières organiques ligne limite de l’entité primaire.
d’origine animale ou végétale. Entraîneur d’air bMatériaux. Adjuvant incorporé
Engrais à libération lente bMatériaux. Engrais au béton frais, destiné à produire de fines bulles d’air
traité de manière à produire une dissolution retardée à l’intérieur du béton pour améliorer sa résistance au
des éléments solubles et mobiles. Il existe différentes gel et aux sels déglaçants.
appellations : à solubilité contrôlée ou lente, à action Entrecroisement bConception routière. Ensemble
lente, à solubilisation progressive ou retardée, engrais des manœuvres qui permettent à deux courants de
enrobé, engrais résiné ou engrais-retard. circulation se déplaçant dans le même sens de se
Engrais de source naturelle bMatériaux. Engrais croiser mutuellement en se rejoignant puis en se
entièrement composé de substances organiques et séparant.
de minéraux. Ces minéraux sont obtenus par broyage
Entretien Ensemble des interventions visant à
mécanique de gisements naturels sans aucun
prévenir toute dégradation prématurée d’une infras-
recours au traitement chimique ou synthétique.
tructure de transport ainsi que de ses composantes
Engrais de synthèse bMatériaux. Engrais gra- et équipements connexes dans le but de préserver
nulaire ou liquide obtenu par voie chimique, par la durée de vie projetée et maintenir sa fonctionnalité
mélange, ou par les deux à la fois. et la sécurité des usagers.
Enrobage bMatériaux. Opération qui consiste à Entretoise bOuvrages d’art. Élément transver-
envelopper un granulat d’une mince pellicule de liant sal réunissant les poutres principales du tablier.
hydrocarburé. bMatériaux. Section en acier tubulaire destinée à
Enrobé bMatériaux. Mélange d’un granulat et d’un renforcer les poteaux terminaux d’une clôture.
liant hydrocarburé. Envergure de l’éclairage bAbords de route.
Enrobé à chaud bMatériaux. Mélange de granulat Étendue d’un élément qui doit être éclairé.
et de bitume préparé à chaud en centrale d’enrobage
et destiné à être posé à chaud.

12 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Épaufrure Fines

Épaufrure bEntretien. 1° Écaillage ou détérioration Étaiement bOuvrages d’art. Dispositif provisoire


des arêtes d’une dalle de béton de ciment de part et destiné à supporter une structure tant qu’elle n’est
d’autre d’un joint ou d’une fissure. 2° Dégradation des ni stable ni autoportante.
État brut bMatériaux. Se dit du bois non raboté.
bordures d’une fissure des revêtements d’enrobés.
Éprouvette bMatériaux. Spécimen de béton de
Étrier bOuvrages d’art. Armature métallique
ciment prélevé dans un chargement et soumis à
servant, dans les constructions en béton armé, à
l’essai de résistance lorsqu’il a durci.
reprendre les efforts de cisaillement et à relier entre
Équipement à percussion bConstruction rou- elles les armatures principales.
Étude d’origine et de destination bConception
tière. Marteau pneumatique ou hydraulique utilisé
manuellement ou monté sur une machine.
routière. Analyse des sens de circulation et des itiné-
Équipements ferroviaires bAbords de route. raires suivis depuis diverses zones d’origine jusqu’à
Ensemble des éléments statiques et des dispositifs diverses zones de destination au moyen d’enquêtes
ou systèmes dynamiques servant à l’aménagement directes, de relevés de plaques minéralogiques,
des passages à niveau. etc. Note : Les données ainsi recueillies permettent
Espacement des trous bConstruction routière.
d’apprécier l’importance des flux de circulation et la
prédominance de certains itinéraires.
Distance entre deux trous de forage mesurée sur la
même rangée, forée perpendiculairement à la direc- Étude géologique bConstruction routière. Étude
tion de dégagement du déblai de 1re classe. de la lithologie et de la structure des roches. (Voir
Essai au brouillard salin neutre bMatériaux.
lithologie).
Essai servant à évaluer la résistance à la corrosion

F
sous l’action du brouillard salin.
Essai de résistance au dioxyde de soufre
bMatériaux. Essai servant à simuler l’effet des pluies
acides. Note : Cet essai est réalisé à l’aide d’un Face apparente bMatériaux. Partie de la bordure
appareil d’exposition essentiellement constitué d’une perpendiculaire à la chaussée, qui reste visible
enceinte hermétique à atmosphère humide en pré- après la pose des revêtements des surfaces qu’elle
sence de dioxyde de soufre. délimite.

Essai de résistance au vieillissement artificiel Fardeau bConstruction routière. Distance entre


accéléré bMatériaux. Essai servant à évaluer la deux rangées de trous subséquentes, mesurée dans
résistance, à certaines conditions climatiques la direction du dégagement du déblai.
simulées, de matériaux tels que peinture, plastique, Feu directionnel bSignalisation routière. Feu
etc. Note : L’appareil utilisé pour réaliser cet essai conçu de telle sorte qu’il est vu uniquement par les
est connu sous le nom commercial de Weather- conducteurs situés dans les voies auxquelles est
Ometer. destiné le feu.
Essai Los Angeles bMatériaux. Essai permet- Feuil bMatériaux. Pellicule mince résultant de
tant de mesurer les résistances combinées à la l’application sur un subjectile d’une ou de plusieurs
fragmentation par chocs et à l’usure par frottements couches de peinture, vernis ou préparations assimi-
d’un granulat. lées et constituant le tout ou une partie d’un système
Essai Marshall bMatériaux. Essai de compression de peinture.
exécuté sur un échantillon cylindrique de mélange Fil de lisière bMatériaux. Fil d’acier de calibre
bitumineux pour en déterminer la stabilité et la supérieur à ceux des mailles et parcourant le pourtour
déformation. et les arêtes du panier.
Essai Proctor bMatériaux. Essai permettant Filler bMatériaux. Granulat fin dont les dimensions
d’apprécier l’influence de l’énergie de compactage sont comprises entre 0 et 315 µm.
Fines bMatériaux. Partie du granulat dont les
par rapport à la teneur en eau d’un sol.
particules sont de dimensions comprises entre 0 et
80 µm.

Décembre 2007 13
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Fissure active Garniture d’étanchéité

Fissure active bEntretien. Rupture du revêtement Fuseau granulométrique de régularité


dont l’ouverture varie avec les saisons, généralement bMatériaux. Fuseau granulométrique qui définit
fermée en été et ouverte en hiver sous l’effet des les tolérances de dispersion maximales admissibles
variations thermiques du matériau. des passants, ou étendues, à des dimensions de
Fissure longitudinale bEntretien. Rupture du
tamis déterminées; zone dans laquelle doivent
se situer 95 % des courbes obtenues au cours
revêtement parallèle à l’axe de la route.
du contrôle. Note : Un minimum de 10 analyses
Fissure transversale bEntretien. Rupture du granulométriques est nécessaire pour définir ce
revêtement relativement perpendiculaire à la direction fuseau.
de la route, généralement sur toute la largeur de la
Fuseau granulométrique de spécification
bMatériaux. Fuseau granulométrique, propre à cha-
chaussée.
Flot de véhicules bConception routière. Ensemble que emploi, dans lequel doit se trouver la courbe
des véhicules circulant sur un secteur déterminé granulométrique moyenne du matériau fabriqué.
Fût bSignalisation routière, Ouvrages d’art.
d’une route.
Flux lumineux bAbords de route. Densité de Support vertical soutenant une tête de feux, une
lumière totale émise par une source lumineuse. potence ou un câble servant à supporter des signaux
Note : Symbole : F, Unité : lumen. lumineux.
Fondation bConstruction routière. Couche de
matériaux granulaires spécifiques destinée à sup-
porter le revêtement ou à servir de couche de roule- G
ment, à limiter les contraintes transmises à la sous-
fondation et à contribuer à la protection contre le Gabarit bOuvrages d’art. Espace libre à réserver
gel. bOuvrages d’art – Classification. Partie d’un sous un pont qui franchit une voie.
Gabarit d’espace libre bOuvrages d’art. Espace
ouvrage assurant la transmission des charges entre
l’appui et le sol. bOuvrages d’art – Ponceaux. Sol
naturel sur lequel repose le coussin de support. Note : libre à prévoir en dessous ou au-dessus d’un pont
Le sol de fondation peut parfois être utilisé comme pour permettre le passage d’une route ou d’une voie
coussin de support. navigable, ferrée, cyclable ou piétonnière.

Fongicide et insecticide bMatériaux. Substances Gabion bMatériaux. Panier pouvant avoir différen-
chimiques utilisées pour le contrôle des insectes et tes grandeurs, ayant la forme d’une boîte, fabriqué
des maladies. de treillis métallique galvanisé recouvert de PVC et
rempli de pierres.
Fracture bConstruction routière. Terme général
désignant toute cassure dans le roc. Gâchée bMatériaux. Ensemble des constituants
du béton de ciment obtenu après malaxage au poste
Fumées de silice bMatériaux. Résidu pulvérulent de dosage et préparé en une seule opération du
provenant de la production du silicium ou de ses tambour.
Garde-fou bOuvrages d’art. Dispositif de retenue
alliages, qui est récupéré des gaz s’échappant du
fourneau.
placé sur le bord d’un pont pour la protection des
Fuseau granulométrique bMatériaux. Zone piétons.
Garde-grève bOuvrages d’art. Partie supérieure
délimitée par deux courbes granulométriques non
sécantes.
du mur de front qui retient les terres au bout du tablier,
Fuseau granulométrique de fabrication porte le joint de la chaussée et supporte la dalle de
bMatériaux. Fuseau granulométrique caractéristique transition.
Garniture d’étanchéité bMatériaux. Dispositif
d’une production donnée qui se définit par deux
courbes granulométriques enveloppes établies sur
la base des relations : passant moyen + 2 écarts- sous forme de bague torique ou de manchon d’étan-
types et passant moyen – 2 écarts-types pour cha- chéité et servant à rendre étanches les jonctions des
que dimension. Note : Un minimum de 10 analyses tuyaux.
granulométriques est nécessaire pour définir ce
fuseau.
14 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Génie végétal Halte routière permanente

Génie végétal bAbords de route. Ensemble de Granulat bMatériaux. Matériau sans cohésion,
techniques alliant les principes de l’écologie et du formé de particules dont les dimensions sont com-
génie pour concevoir et mettre en œuvre des ouvra- prises entre 0 et 125 mm.
Granulat bitumineux bMatériaux. Granulat résul-
ges qui utilisent des végétaux comme matériel de
base et qui visent, entre autres, la stabilisation de
tant du concassage d’un enrobé bitumineux existant
talus, de berges et de rives, l’épuration des eaux et
et qui est destiné à remplacer une partie des granulats
le contrôle de l’érosion.
vierges dans un nouvel enrobé.
Géocomposite bMatériaux. Produit formé par
Granulat fin bMatériaux. Partie du granulat dont
l’assemblage de plusieurs composants, dont au
les particules sont de dimensions comprises entre
moins un géotextile, et dont la cohésion est assurée
0 et 5 mm.
par un moyen physique ou chimique.
Granulométrie bMatériaux. Détermination des
Géocomposite bentonitique bMatériaux. Produit
dimensions des particules d’un granulat, données par
consistant en une barrière hydraulique composée
des tamis de contrôle à mailles carrées.
d’argile bentonite, maintenue et supportée par des
géotextiles au moyen d’aiguilletage ou de couture. Gravats bConstruction routière. Matériaux de
Géomembrane bMatériaux. Matériau synthétique
démolition.
à faible perméabilité, utilisé pour assurer l’étanchéité Graves bMatériaux. Matériaux à granularité
dans des applications géotechniques. continue dont les dimensions sont comprises entre
Géotextile bMatériaux. Produit textile perméable
0 et une dimension maximale comprise entre 5 mm
et 80 mm.
qui, utilisé en contact avec le sol, joue un rôle de sépa-
ration, de filtration, de drainage ou de renforcement. Gravier concassé bMatériaux. Matériau obtenu
Note : Dans le rôle de séparation, le géotextile sert par concassage des particules extraites d’une
à séparer deux couches de sols dont la granulomé- sablière ou d’une gravière.
Gravillons bMatériaux. Granulat dont les dimen-
trie est différente; dans le rôle de filtration, il permet
l’évacuation de l’eau, tout en retenant les particules
sions sont comprises entre 2,5 mm et 31,5 mm.
du sol; dans le rôle de drainage, il transporte l’eau
à travers les sols moins perméables; et dans le rôle Gros granulat bMatériaux. Partie du granulat
de renforcement, il agit comme une armature dans dont les particules sont de dimensions comprises
le sol. Une combinaison de ces rôles est souvent entre 5 mm et 125 mm.
Grosseur maximale bMatériaux. Dimension
recherchée dans les applications courantes.
Glissance bConception routière. État d’une d’ouverture de mailles carrées à travers laquelle
chaussée qui peut occasionner le dérapage des passent 100 % de la quantité du granulat.
véhicules.
Glissière de sécurité bConception routière,
Construction routière. Équipement de sécurité H
employé en génie routier conçu pour retenir et redi-
riger des véhicules légers dont la masse n’excède Halte routière(2) bAbords de route. Espace amé-
pas 2000 kg. Suivant leur mode de fonctionnement nagé en bordure d’une route, réservé aux automobi-
et leur déformation dynamique, les glissières de listes désirant prendre du repos, sans gêner l’écoule-
sécurité se divisent en trois types : flexibles, semi- ment de la circulation sur les voies principales.
Halte routière permanente bAbords de route.
rigides et rigides.
Gousset bOuvrages d’art. Renforcement trian- Espace aménagé en bordure d’une autoroute et
gulaire ou parabolique de l’angle de deux pièces réservée aux automobilistes désirant prendre du
perpendiculaires. repos sans gêner l’écoulement de la circulation.
Granularité bMatériaux. Répartition dimension- Note : Ce type de parc routier est ouvert aux usagers
nelle des particules d’un granulat. toute l’année. Cependant, certains services peuvent
ne pas être disponibles durant l’hiver, tels les services
d’information touristique, les cantines mobiles, etc.

Décembre 2007 15
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Halte routière saisonnière Joint de construction

Halte routière saisonnière bAbords de route. Infrastructure bConstruction routière. Ensemble


Espace similaire à une halte routière permanente des terrassements qui supportent la chaussée et ses
aménagé en bordure d’une route, mais ouverte aux accotements et dont la limite supérieure est la ligne
usagers durant la saison estivale seulement, soit d’infrastructure.
Inoculant bMatériaux. Micro-organismes placés
généralement entre la mi-juin et la mi-septembre.
Hanches bOuvrages d’art. Zones inférieures dans un substrat de culture, un sol, un compost ou
du tuyau situées entre 30° et 60° par rapport à la des semences.
Insecticides et fongicides bMatér iaux.
verticale.
Hauban bOuvrages d’art. Câble rectiligne oblique Substances chimiques utilisées pour le contrôle des
supportant une section du tablier. insectes et des maladies.
Hauteur de montage bAbords de route. Distance Intensité bConception routière – Circulation.
verticale entre le centre d’une source lumineuse et Nombre de véhicules qui passent sur une section
le revêtement (nadir). de route au cours d’un intervalle de temps inférieur
Herbicides bMatériaux. Substances chimiques
à une heure et qui est exprimé en débit horaire
équivalent.
utilisées pour la destruction totale ou sélective des
plantes. Intensité lumineuse bAbords de route. Débit
Hourdis bOuvrages d’art. Plaque en béton armé,
de lumière de la source dans une direction. Note :
Symbole : I, Unité : candela.
supportée sur la totalité ou la quasi-totalité de son
pourtour et pouvant être soumise à l’action de Intersection bConception routière. Lieu où se
charges concentrées et mobiles importantes. Note : rencontrent deux ou plusieurs chaussées, quels
Il existe deux hourdis : le hourdis supérieur et le que soient l’angle ou les angles des accès de la
hourdis inférieur. chaussée.
Intervalle bSignalisation routière. Durée pendant

I laquelle il n’y a aucun changement du message


affiché.

Îlot bConception routière. Espace aménagé entre


les voies de circulation, dont le rôle est de séparer
ou de diriger des courants de circulation et de servir
J
Jalonnement bSignalisation routière. Signalisation
de refuge aux piétons.
Impact écologique bConception routière. Résultat indiquant un itinéraire.
Jaune voilé bSignalisation routière. Période de
d’une action extérieure sur les différents éléments
d’un écosystème.
virage à gauche non protégé, suivant celle du virage
Impact environnemental bConception routière. à gauche protégé et pendant laquelle le feu demeure
Résultat de l’impact écologique et des considérations rouge pour la circulation en sens inverse.
Joint à articulation bOuvrages d’art. Joint dans
sociales touchant la qualité de la vie.
Indice d’affaiblissement acoustique bAbords les supports verticaux d’une structure de signali-
de route. Valeur en décibels qui équivaut à 10 fois le sation à supports multiples permettant à la partie
rapport de la puissance acoustique incidente sur la inférieure de pivoter lors d’un impact.
Joint de construction bConstruction routière.
puissance acoustique transmise.
Indice de gel bConstruction routière. Indice Coupure aménagée dans une dalle en béton ou tout
obtenu en additionnant toutes les températures autre ouvrage de béton lors d’un arrêt de bétonnage
quotidiennes moyennes de l’air en dessous de 0 °C sur un chantier.
durant l’année.

16 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Joint de dilatation ou joint de tablier Lithologie

Joint de dilatation ou joint de tablier bConstruction Larmier bOuvrages d’art. Rainure pratiquée dans
routière, Ouvrages d’art. Dispositif placé entre une plinthe ou une corniche, destinée à provoquer
deux éléments de construction pour permettre les la chute des gouttes d’eau et à éviter leur ruisselle-
déplacements relatifs dus aux variations de tempé- ment sur les parements.
Latex bMatériaux. Produit constitué de la dis-
rature et assurer la continuité de l’ouvrage.
Joint de retrait bConstruction routière, Ouvrages persion de particules de polymère organique dans
d’art. Rainure exécutée à la partie supérieure d’une l’eau.
Lentille bSignalisation routière. Partie de l’unité
dalle en béton pour localiser les fissures éventuelles
de retrait ou de flexion.
optique qui peut être allumée.
Liant d’accrochage bMatériaux. Bitume destiné
K à solidariser deux couches de matériaux.
Ligne de sol naturel bConstruction routière. Profil

L
du terrain avant les travaux de terrassement.
Ligne de terrassement bConstruction routière.
Profil du terrain après les travaux de déblai et de
Laitier granulé de haut fourneau bMatériaux. remblai, sans apport de matériaux d’emprunt.
Limite de liquidité bMatériaux. Teneur en eau
Matériau granulaire et vitreux obtenu par refroidisse-
ment brusque du laitier de haut fourneau en fusion.
qui marque le passage de l’état liquide à l’état
Lampadaire bAbords de route. Structure de sup- plastique.
port d’un appareil d’éclairage. Note : Le lampadaire Limite de plasticité bMatériaux. Teneur en eau
comprend le fût, les potences ou la couronne mobile, correspondant à la perte des propriétés de plasticité,
les luminaires, les lampes, le porte-fusible et les c’est-à-dire que le sol ne peut plus se pétrir entre les
fusibles, la plaque d’identification, les câbles, les doigts et qu’il s’effrite.
autres accessoires et, s’il y a lieu, le dispositif de
fragilisation. Limite de retrait bMatériaux. Teneur en eau en
Lampadaire haut-mât bEntretien. Dispositif
dessous de laquelle le volume du sol ne varie plus.
d’éclairage sur mât dont les luminaires sont fixés à Limites d’atterberg bMatériaux. Seuils de teneur
une couronne mobile pouvant être élevée et abaissée en eau correspondant à des changements dans la
le long du mât. (En anglais : high mast lighting). consistance d’un sol; limites de liquidité, de plasticité
et de retrait.
Lampe à vapeur de sodium à haute pression
bAbords de route. Ampoule avec tube à arc contenant Lisibilité bAbords de route. Manière dont les
du sodium, du mercure et du zénon, et qui produit différentes caractéristiques de la route et de l’envi-
une lumière rosâtre ou rouge clair. ronnement sont clairement mises en évidence afin de
Lampe aux halogénures métalliques bAbords
donner à l’usager une image cohérente de l’espace
traversé.
de route. Ampoule avec tube à arc contenant plu-
sieurs gaz, soit le mercure, l’argon, l’iode, le sodium et Lisse bOuvrages d’art. Barre horizontale d’un
du scandium, et qui produit une lumière bleuâtre. garde-fou ou d’une glissière.
Lanière bMatériaux. Bande constituant le motif Lit d’arrêt bConception routière, Construction
du métal déployé. routière. Longue fosse remplie de gravier sélectionné,
Lanterne bSignalisation routière. Ensemble com-
destinée à stopper par enlisement le véhicule dont
on a perdu la maîtrise en raison d’une perte d’effi-
prenant un boîtier et une unité optique.
cacité du système de freinage. Note : Le freinage
Largeur au miroir bOuvrages d’art. Largeur à est sécuritaire et sans dommages importants pour
la surface d’un cours d’eau mesurée perpendicu- le véhicule.
Lithologie bConstruction routière. Relatif à la
lairement à l’écoulement.
nature de la roche.

Décembre 2007 17
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Livraison locale Matières résiduelles fertilisantes

Livraison locale bSignalisation routière. Livraison Luminance de voile bAbords de route. Lumière
faisant l’objet de l’article 291.1 du Code de la sécurité provenant de la source d’éblouissement diffusée sur
routière (L.R.Q., c. C-24.2) et, le cas échéant, auto- la rétine de l’œil.
risée par une disposition d’un règlement ou d’une
ordonnance adoptée en vertu du paragraphe 5° de
l’article 626 du Code de la sécurité routière.
M
Longeron bOuvrages d’art – Classification. Poutre
secondaire parallèle aux poutres principales, appuyée Main courante bOuvrages d’art. Lisse supérieure
sur les entretoises. bOuvrages d’art – Signalisation d’un garde-fou.
et éclairage. Pièce principale d’une poutre triangulée
d’une structure de signalisation. Manchon d’accouplement bMatériaux. Dispositif
Longueur du pont bOuvrages d’art. Distance
permettant l’assemblage de deux tronçons de tuyaux
en tôle d’acier ou d’aluminium. Les manchons
mesurée sur l’axe central du pont entre les extrémités
d’accouplement sont de type :
du tablier ou entre les faces intérieures des garde-
grèves des culées. – collier plat : collier sans ondulations ni projections,
formé de une ou deux pièces;
Longueur totale du pont bOuvrages d’art. La – collier ondulé : collier comportant des ondulations
plus grande dimension parallèle à l’axe du pont, annulaires sur toute sa circonférence;
incluant les murs en retour des culées. – collier partiellement ondulé : collier à ondulations
Lot bMatériaux – Bitume. Un lot de bitume est annulaires dont la partie centrale est plate.
défini comme une quantité de bitume de même classe Marque bSignalisation routière. Signal appliqué
de performance produit par un même fabricant et sur la chaussée pour faciliter le guidage du conduc-
ayant les mêmes caractéristiques rhéologiques et teur, améliorer le flux de la circulation et contribuer
physicochimiques. Les quantités de bitume repré- au confort et à la sécurité routière.
sentées par un lot peuvent varier selon le procédé de
fabrication choisi parle fabricant : raffinage en continu Massif d’ancrage bOuvrages d’art. Ouvrage de
du pétrole brut, fabrication par cuvée, mélange et béton recevant la tension des câbles de ponts sus-
homogénéisation de constituants qui sont déversés pendus par l’intermédiaire de leurs tiges d’ancrage.
Massif rocheux bConstruction routière. Masse
directement dans la citerne de transport en utilisant
un système de dosage informatisé. bMatériaux
de roc en place.
– Produits de colmatage de fissures et de joints. Un
lot correspond à une quantité de produit, déterminée Matériau bMatériaux. Toute matière ou tout pro-
par le fabricant, ayant les mêmes caractéristiques duit, manufacturé ou non, utilisé pour les infrastruc-
physicochimiques, fabriquée selon la même recette, à tures de transport.
Matériau de cure bMatériaux. Matériau destiné à
partir des mêmes constituants et de la même source
d’approvisionnement, au cour d,une période de pro-
favoriser l’hydratation du ciment au cours des premiè-
duction ne dépassant pas trois jours de production
res heures, soit en conservant l’eau de malaxage à
sans interruption.
l’intérieur du béton durant la période de durcissement
Luminaire bAbords de route. Appareil d’éclairage initiale, soit en réduisant la perte d’humidité du béton
formant l’ensemble de l’équipement ayant la double en scellant la surface.
fonction d’aménager le flux émis par une lampe et de Matériaux granulaires bMatériaux. Ensemble de
protéger celle-ci contre les intempéries. granulats répondant à un fuseau granulométrique
Luminance bAbords de route. 1° Densité de spécifique selon l’usage.
flux lumineux émis (réfléchi) par une surface. Note : Matières fertilisantes bMatériaux. Engrais
Symbole : L, Unité : cd/m2. 2° Quotient de l’intensité destinés à entretenir ou à améliorer la nutrition des
lumineuse dans une direction donnée, produite par végétaux et l’activité biologique des sols.
Matières résiduelles fertilisantes bMatériaux.
un élément d’une surface entourant un point ortho-
gonal de l’élément, sur un plan perpendiculaire à
la direction donnée. Matières ou objets périmés, mis au rebut ou autre-
ment rejetés dont l’emploi est destiné à entretenir ou à

18 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Matrice d’affichage Naissance

améliorer, séparément ou simultanément, la nutrition Municipalité bSignalisation routière. Territoire


des végétaux, ainsi que les propriétés physiques et soumis à une organisation municipale et dont le nom
chimiques et l’activité biologique des sols. figure sur la carte routière du Québec, à l’exception
Matrice d’affichage bSignalisation routière. Plan
des municipalités régionales de comté.
du caisson faisant face à la circulation. Il est composé Mur d’amont bConstruction routière. Mur en
des éléments lumineux formant les messages. maçonnerie ou en béton, construit à l’amont d’une
Membrane d’étanchéité bMatériaux, Ouvrages prise d’eau, parallèlement au canal d’alimentation et
d’art. Revêtement adhérent et imperméable à l’eau, contenant l’embouchure.
mis en place sur une dalle sur poutre ou sur un Mur de front bOuvrages d’art. Mur portant le
tablier d’ouvrage d’art pour protéger les surfaces tablier et assurant le soutènement des terres du
de béton contre l’arrivée d’eau chargée de sels de remblai d’accès au pont.
Mur de revêtement bConstruction routière. Mur
déglaçage.
Membrure bOuvrages d’art. Partie supérieure ou construit le long de la partie inférieure d’un remblai
inférieure d’une poutre en forme de I, en caisson ou pour protéger la berge contre l’érosion.
Mur de soutènement bOuvrages d’art. Mur
en treillis.
Micro-fissure bEntretien. Fissure très fine, diffici- servant à soutenir les terres.
Mur de tête bOuvrages d’art. Mur aménagé à
lement détectable à l’œil nu.
Moniteur de conflit bMatériaux. Appareil électro- l’extrémité d’un ponceau.
Mur en aile bOuvrages d’art. Mur perpendiculaire
nique programmable, utilisé pour vérifier à chaque
instant le fonctionnement d’un système de commande
de signaux lumineux pour détecter la présence de ou oblique par rapport à l’axe d’un ouvrage, servant
signaux conflictuels et fournir un palliatif au conflit à soutenir le remblai.
détecté. Mur en retour bOuvrages d’art. Mur parallèle à
Monture bMatériaux. Terme qui désigne les sup- l’axe du pont, servant à soutenir le remblai.
ports de clôture verticaux et horizontaux tels que Mûrissement bEntretien. Béton de ciment –
poteaux, barres de support et entretoises. Période au cours de laquelle se produit la réaction
Mortier cimentaire en sac bMatériaux. Mélange chimique conduisant au durcissement du béton
de liant hydraulique, de granulats fins et d’adjuvants de ciment. Émulsion bitumineuse – Période au cours
chimiques pouvant contenir des ajouts cimentaires, de laquelle se produit la séparation des phases eau
des fibres ou des polymères, préparé en usine et et bitume, à la suite de l’évaporation de l’eau.
Musoir bConstruction routière. Extrémité arrondie
fourni en sac.
Mouvement de circulation bConception routière. d’un îlot ou d’un terre-plein. bMatériaux. Élément
Manœuvre qu’effectuent les véhicules circulant dans servant à relier à la tête un ensemble de bordures
une direction, sur une section de route donnée. alignées, parallèles ou convergentes.
Mouvement exclusif bSignalisation routière. Mycorhize bMatériaux. Association symbiotique
Mouvement protégé pouvant être effectué seulement du mycélium d’un champignon avec les racines d’une
pendant la ou les phases qui lui sont réservées. plante supérieure.
Mouvement non protégé bSignalisation routière.

N
Mouvement pouvant être effectué après avoir cédé
le passage aux autres mouvements.
Mouvement principal bSignalisation routière.
Mouvement de véhicules, pour chaque approche, Nadir bAbords de route. Point sur la chaussée
ayant le plus fort volume de circulation dans une situé à la verticale du centre du luminaire.
journée. Naissance bOuvrages d’art. Extrémité d’une
Mouvement protégé bSignalisation routière. voûte ou d’un arc.
Mouvement ayant la priorité de passage sur tous les
autres, sans qu’aucun autre ne puisse le croiser.

Décembre 2007 19
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Nappe phréatique Parc routier

Nappe phréatique bConstruction routière. Nappe


aquifère superficielle dans le cas où aucune couche
imperméable ne s’interpose entre elle et la surface
O
Ornière bEntretien. Dépression longitudinale,
du sol.
Nid-de-poule bConstruction routière. Cavité de simple, double et parfois triple, provoquée par le
forme arrondie à la surface de la chaussée, qui est le passage des roues.
résultat de la dégradation de la surface de roulement. Ossature bOuvrages d’art. Ensemble des éléments
Niveau de service bConception routière. Mesure porteurs principaux et secondaires d’un pont. Note :
qualitative du service rendu à l’usager de la route Les éléments porteurs transmettent aux appuis les
en relation avec ses éléments géométriques, condi- efforts provenant des charges qu’ils ont à supporter.
tionnée par les facteurs de trafic, de climat, de sécu- Ouverture bOuvrages d’art. Distance libre entre
rité, de confort et de commodité de conduite et de les parements de deux appuis successifs.
coût d’entretien.
Ouverture de filtration « FOS » (µm) bMatériaux.
Niveau équivalent bConstruction routière. Niveau Dimension significative des pores d’un géotextile,
d’un son constant transmettant la même énergie, équivalant au d95 (diamètre correspondant à 95 % en
dans un temps donné, que le son en fluctuation. masse des particules passant un tamis déterminé)
Note : Symbole : (L eq) du matériau en suspension dans l’eau et passant au
Non-accès bConception routière. Interdiction travers du géotextile durant un essai de tamisage
d’accès des propriétés riveraines à une route. hydrodynamique.
Non-tissé bMatériaux. Nappe obtenue par le liage Ouvrage d’art bOuvrages d’art. Construction
mécanique, chimique ou thermique de fibres, en nécessaire à l’établissement et à l’exploitation
excluant le tissage et le tricotage continus de fils. d’une voie de communication tels un pont, un tunnel,
Non-tissé aiguilleté bMatériaux. Non-tissé dont
un mur.
la cohésion est assurée par l’enchevêtrement de
fibres à l’aide d’aiguilles à barbe.
Non-tissé thermosoudé bMatériaux. Non-tissé
P
Palier bConstruction routière. Plate-forme ou par-
dont la cohésion est assurée par des points de sou-
dure découlant de la fusion partielle ou totale d’un
tie subhorizontale comprise entre deux déclivités.
certain nombre de fibres.
Panneau de polystyrène bMatériaux. Pièce
Norme Spécification technique ou autre document
rigide de forme rectangulaire dont l’épaisseur est de
accessible au public, établi avec la coopération et le
150 mm et moins.
consensus ou l’approbation générale de toutes les
parties intéressées, fondé sur les résultats conjugués Panneau de supersignalisation bSignalisation
de la science, de la technologie et de l’expérience. routière. Panneau de grande dimension fabriqué de
Nuance (acier) bMatériaux. Caractéristique asso-
profilés et installé sur une structure de signalisation
aérienne ou latérale.
ciée aux barres, laquelle permet de les classer selon
leur limite élastique (300, 400 ou 500 Mpa) et leur Panonceau bSignalisation routière. Panneau de
composition chimique (type R ou W). Note : Le type dimension réduite dont le message complète celui
R, associé à une barre crénelée ou à une barre lisse, d’un panneau.
Parafouille bOuvrages d’art. Mur ou écran des-
est prévu pour une utilisation générale, tandis que le
type W, associé à une barre crénelée, est réservé à
cendu dans le sol pour protéger un ouvrage contre
des usages particuliers où la soudabilité et la ductilité
l’érosion.
sont des facteurs importants.
Paralume bAbords de route. Écran destiné à
dissimuler à la vision directe les sources de lumière.
Parc routier bAbords de route. Espace aménagé
le long du réseau routier pour le confort et la sécurité
du public voyageur.

20 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Passage à niveau Platelage

Passage à niveau bAbords de route. Croisement entretenues par le Ministère. Note : La permission
d’une voie ferrée et d’un chemin public ou d’un de voirie peut comporter un devis technique et
chemin privé ouvert à la circulation publique des administratif précisant les exigences et les conditions
véhicules routiers au sens du Code de la sécurité d’exécution des travaux.
routière. Note : Un passage à niveau comprend : une Phase bSignalisation routière. Ensemble des
surface de croisement, une signalisation routière intervalles alloués à un mouvement en particulier ou à
avancée et, sur la plan ferroviaire, un dispositif de plusieurs mouvements qui se font en même temps.
protection automatique ou une signalisation passive
(croix de Saint-André seulement). Piédroit bOuvrages d’art. Partie du mur de front
Passage inférieur bConception routière. Ouvrage
faisant saillie en avant de la culée.
qui permet à une route de passer sous une autre Pierre concassée bMatériaux. Matériau obtenu
route ou sous un obstacle. par concassage d’une roche massive extraite d’une
Passage pour piétons bSignalisation routière.
carrière ou d’un déblai de première classe et dont
le pourcentage de particules fracturées est égal à
Endroit où une signalisation a été installée pour per-
100 %.
mettre aux piétons de traverser les axes routiers.
Pieu bOuvrages d’art. Élément allongé, destiné
Passage supérieur bConception routière.
à transmettre des efforts au sol de fondation en
Ouvrage qui permet à une route de passer au-dessus
profondeur.
d’une autre route ou d’un obstacle.
Pile bOuvrages d’art. Appui intermédiaire du
Passerelle bOuvrages d’art. Pont réservé aux
tablier d’un pont.
piétons ou aux cyclistes.
Piste cyclable bConception routière, Signalisation
Patron de forage bConstruction routière.
routière. Voie cyclable réservée exclusivement à la
Détermination du fardeau, de l’espacement et de la
profondeur des trous à être forés dans le but d’exécuter circulation cycliste, indépendante de toute voie de
un sautage. circulation ou séparée de celle-ci par une barrière
physique.
Peinture bMatériaux. Produit mixte de suspension
Piste cyclo-pédestre bSignalisation routière.
et de pigments donnant, pour application en cou-
Piste cyclable ouverte à la circulation piétonnière.
ches minces sur des subjectiles appropriés, un feuil
opaque doué de qualités protectrices ou techniques Plan planimétrique bConstruction routière.
particulières. Reproduction à l’échelle, généralement en projection
Pente longitudinale bEntretien. Inclinaison
orthogonale, de tout ce qui existe sur le terrain.
suivant un axe parallèle à la direction longitudinale Plan topographique bConstruction routière.
de la route. Représentation graphique du relief du terrain.
Pente transversale bEntretien. Inclinaison suivant Planches bMatériaux. Bois d’œuvre dont l’épais-
un axe perpendiculaire à la direction de la route. seur nominale est inférieure à 51 mm (2 po) et dont
Permis d’intervention bAbords de route.
la largeur nominale est égale ou supérieure à 51 mm
(2 po).
Autorisation délivrée à un requérant par le gestionnaire
autorisé du ministère des Transports pour exercer Plante ligneuse bAbords de route. Plante arbo-
certaines activités ou effectuer des travaux d’entre- rescente ou arbustive dont le tronc, les branches et
tien, d’exploitation de réseaux de services publics les rameaux se transforment en bois en raison du
ou sur d’autres équipements mis en place dans les phénomène de la lignification.
Plate-forme bConception routière. Surface de
emprises routières.
Permission de voirie bAbords de route. la route qui comprend la ou les chaussées, les acco-
Autorisation délivrée à un requérant par le gestion- tements et, éventuellement, les terre-pleins.
Platelage bOuvrages d’art. Ensemble des élé-
naire autorisé du ministère des Transports pour l’exé-
cution de travaux ou pour l’installation d’équipements
ments destinés à supporter les efforts dus à la
aériens ou souterrains dans l’emprise des routes
circulation et à les transmettre à l’ossature.

Décembre 2007 21
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Plâtras Préemption

Plâtras bConstruction routière. Débris de maté- Poteau bOuvrages d’art. Élément porteur vertical
riaux de construction routière. dont les dimensions transversales sont petites par
rapport à sa hauteur. bMatériaux. Section verticale
Point d’alimentation bAbords de route. Endroit
en acier destinée à soutenir le grillage.
où le Ministère reçoit l’énergie électrique nécessaire
au fonctionnement du système d’éclairage. Poteau de renfort bMatériaux. Poteau installé à
Point de distribution bAbords de route. Endroit
tous les 30 m, dans le cas des clôtures de ferme, et
à tous les 60 m, dans le cas des clôtures grillagées à
où l’énergie électrique est distribuée dans chacun
mailles, pour donner à la clôture la rigidité nécessaire.
des circuits.
Poteau intermédiaire bMatériaux. Poteau espacé
Point de ségrégation bMatériaux. Affaissement
à intervalle régulier entre les poteaux terminaux, le
au-delà duquel est observée une séparation partielle
long de chaque bande de clôture.
ou totale des constituants d’un mélange de béton de
ciment auparavant homogène. Poteau terminal bMatériaux. Poteau de barrière,
Polymère de silicone bMatériaux. Produit dérivé
de renfort, d’angle ou d’extrémité.
des silicones désigné sous le nom de « silane », ou Potence bSignalisation routière. Support horizon-
tout autre produit apparenté, utilisé pour imperméabi- tal fixé à un fût, qui supporte une ou plusieurs têtes
liser le béton soumis à l’exposition de l’eau contenant de feux. bOuvrages d’art. Support horizontal fixé à
des sels de déglaçage. un fût, qui supporte un luminaire ou une ou plusieurs
Ponceau bOuvrages d’art. Ouvrage d’art de petites
têtes de feux.
dimensions ouvert aux extrémités, construit sous un Pourcentage de temps contraint bConception
remblai, et transversal à la route ou à une entrée. routière. Rapport du temps passé dans les pelotons
Ponceau à contour fermé bOuvrages d’art.
de véhicules, en raison de l’impossibilité de dépasser,
sur le temps total d’un trajet.
Ponceau qui n’est pas à contour ouvert (circulaire,
arqué, etc.). Poutre bOuvrages d’art. Élément horizontal d’une
Ponceau à contour ouvert bOuvrages d’art.
charpente servant à supporter les charges et à les
transmettre aux appuis.
Ponceau fondé sur des semelles.
Poutre à âme pleine bOuvrages d’art. Poutre
Pont bOuvrages d’art. Ouvrage d’art permettant
constituée de deux membrures reliées par une âme
de franchir un cours d’eau, des voies de circulation
pleine.
routière ou ferroviaire ainsi que tout autre obstacle.
Poutre caisson bOuvrages d’art. Poutre tubulaire
Pont d’étagement bOuvrages d’art. Ouvrage
où les membrures supérieures ou inférieures sont
d’art permettant de franchir des voies de circulation
continues et reliées par des âmes formant une ou
routière ou ferroviaire. Note : Au Québec, le terme via-
plusieurs cellules.
duc est généralement associé à ce qu’il est convenu
d’appeler un pont d’étagement. Poutre triangulée bOuvrages d’art. Poutre
Portance bConstruction routière. Capacité d’un
constituée de deux membrures reliées par des dia-
gonales et éventuellement des montants.
sol à supporter des charges.
Précontrainte bOuvrages d’art. Procédé qui
Portée bOuvrages d’art. Distance entre deux
consiste à comprimer le béton à l’aide de fils,
points d’appui consécutifs des éléments porteurs.
torons, câbles ou barres d’acier à haute résistance.
Portique bOuvrages d’art – Classification. Structure Note : Il existe deux procédés de précontrainte, soit
comportant deux béquilles encastrées dans une tra- la précontrainte par prétension ou par adhérence, et
verse supérieure. bOuvrages d’art – Signalisation la précontrainte par post-tension ou par ancrage.
Préemption bSignalisation routière. Séquence
et éclairage. Structure aérienne composée d’un
support horizontal et de supports verticaux.
accordée en priorité selon des conditions parti-
Post-tension bOuvrages d’art. Procédé de pré- culières.
contrainte dans lequel les armatures sont tendues
après la prise du béton.

22 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Pression de référence moyenne horaire Raidisseur

Pression de référence moyenne horaire Profil ouvert (DWC) bMatériaux. Tuyau profilé
bOuvrages d’art. Pression moyenne des vents enre- constitué de deux parois fusionnées, dont la paroi
gistrée dans un intervalle d’une heure pour un site et lisse est renforcée par une paroi extérieure formée
une période de récurrence donnés. de nervures annelées évidées ou de nervures évi-
Prétension bOuvrages d’art. Procédé de pré-
dées hélicoïdales. (En anglais : Dualwall corrugated
(DWC)).
contrainte consistant à tendre les armatures avant
la coulée du béton. Profil ouvert (OP) bMatériaux. Tuyau profilé à
Produit à plus d’un composant bMatériaux.
paroi intérieure lisse, renforcé à l’extérieur par des
nervures annelées pleines ou par des nervures
Produit qui est habituellement constitué d’une base hélicoïdales pleines. (En anglais : Open profile (OP)).
et d’un durcisseur ne comportant pas de solvant qui Note : Le terme profil ouvert s’applique aux tuyaux
durcit par réaction chimique après mélange. en PE et en PVC.
Produit de colmatage de fissures et de joints Profil stratigraphique bConstruction routière.
bMatériaux. Produit manufacturé à base de bitume Schéma montrant la succession et la disposition des
modifié par ajout de polymères et autres additifs. couches de terrain le long d’un tracé routier.
Produit de cure formant membrane bMatériaux. Promenade bAbords de route. Artère réservée
Matériau liquide composé de résines, de pigments, aux véhicules légers et aux piétons, en général située
de plastifiants en dispersion dans l’eau ou de sol- dans un parc ou un couloir d’aménagement paysager.
Puisard bConstruction routière. Élément du sys-
vants volatils, appliqué à l’aide d’un rouleau ou d’un
pulvérisateur soit sur une surface de béton frais, soit
sur une surface de béton décoffré avant la fin de sa tème de drainage, avec grille de surface et bassin de
période de mûrissement. retenue, captant l’eau de ruissellement et acheminant
celle-ci à la conduite d’égout ou au fossé.
Produit de préservation du bois bMatériaux.
Toute substance chimique reconnue par la norme Purge bConstruction routière. Opération par
CAN/CSA-080-M « Préservation du bois » comme laquelle on enlève sur une étendue limitée de l’in-
toxique pour les champignons, les insectes, les tarets frastructure des matériaux jugés trop instables pour
servir de support à la chaussée.
et autres parasites.
Pylône bOuvrages d’art. Élément vertical élancé
Profilage bConstruction routière. Ensemble des
supportant des câbles.
actions visant à ce que le profil réel d’une chaus-
sée soit aussi proche que possible de son profil
théorique.
Profilé bOuvrages d’art. Pièce d’acier fabriquée
Q
Quai bOuvrages d’art. Ouvrage constitué d’un mur
selon une section normalisée.
Profil en long bConception routière. Coupe lon- de soutènement et d’une chaussée, aménagé au
gitudinale d’une route. bord de l’eau et permettant aux bateaux d’accoster
Profil en travers bConception routière. Coupe au port.
transversale d’une route.
Profil fermé (CP) bMatériaux. Tuyau profilé à
paroi intérieure lisse, renforcé à l’extérieur par des
R
nervures évidées annelées ou par des nervures
évidées hélicoïdales et recouvert d’une gaine inté- Radier bConstruction routière. Plate-forme qui
grée formant une paroi extérieure lisse. (En anglais : recouvre le sol d’une construction, lui sert de fonda-
Closed profile (CP)). Note : Le terme profil fermé tion et la protège contre l’érosion.
s’applique aux tuyaux en PE et en PVC. Raidisseur bOuvrages d’art. Élément servant à
Profilomètre bConstruction routière. Appareil renforcer une plaque métallique.
destiné à mesurer l’écart entre le profil moyen d’une
chaussée et son profil réel, dans le but d’apprécier
le confort de l’usager.

Décembre 2007 23
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Ralentisseur Route à chaussées séparées

Ralentisseur bConception routière. Aménagement Remblais latéraux bOuvrages d’art. Remblais


de chaussée (chicane, rétrécissement, etc.) ou dispo- composés de matériaux granulaires situés de chaque
sitif (îlot central, passage surélevé pour personnes, côté du tuyau.
Renforcement bEntretien. Remise en état d’une
etc.) destiné à réduire la vitesse des véhicules.
Rechargement bEntretien. Opération consistant chaussée dans le but de hausser sa portance à un
à placer une nouvelle couche de granulats sur une niveau tel qu’elle puisse supporter le trafic qui lui
route existante. est imposé sans se déformer de façon exagérée.
Reconstruction Érection d’une infrastructure sur Répartition bSignalisation routière. Durée de
un site où un équipement du même genre existe déjà. chacun des intervalles.
Réseau de voies cyclables bConception routière.
Les travaux impliquent la démolition complète de
l’infrastructure existante concernée. Une reconstruc-
Ensemble de voies cyclables reliées entre elles dans
tion implique normalement une hausse (amélioration)
une région ou une municipalité donnée.
des caractéristiques techniques.
Réserve de capacité bConception routière –
Recouvrement de protection bOuvrages d’art.
Circulation. Différence entre la capacité offerte et le
Remblayage réalisé au-dessus d’un tuyau dans le but
débit ou l’intensité observée.
de le protéger contre le poinçonnement des pierres
ou l’effet de charges concentrées. Ressuage bMatériaux. Remontée de bitume à la
Réflecteur bAbords de route. Diffuseur en alumi-
surface d’un revêtement bitumineux.
nium poli et brillant servant à projeter la lumière sur Retard individuel moyen à l’arrêt bConception
le plan d’utilisation. routière. Rapport du temps total passé par les véhi-
Réfracteur bAbords de route. Diffuseur en
cules arrêtés dans une file d’attente sur le nombre de
véhicules entrant, exprimé en secondes par véhicule
verre servant à distribuer la lumière d’un appareil
pour la période considérée, et ce, pour une intersec-
d’éclairage.
tion, une approche ou un nombre de voies donné.
Régulateur de trafic bSignalisation routière.
Rétroréflexion bAbords de route. Mode de réflexion
Dispositif réglant le fonctionnement des feux de
de la lumière se caractérisant par le renvoi de la
circulation.
lumière dans la direction ou dans des directions
Rein bOuvrages d’art. Zone d’un arc ou d’une mêmes d’où elle provient, ou dans des directions
voûte voisine du milieu de la montée, c’est-à-dire à voisines de celles-ci.
Roc solide bConstruction routière. Roc non
mi-hauteur entre les naissances et la clé.
Relais de charge bMatériaux. Appareil électro- désagrégé.
Roches ignées bConstruction routière. Roches
nique alimenté par un signal à courant continu et
pouvant transmettre un signal à courant alternatif
résultant de la solidification des magmas.
de moyenne puissance à la lampe d’un feu de
circulation. Roches métamorphiques bConstruction routière.
Relais de transfert bMatériaux. Appareil électro-
Roches formées par la recristallisation de roches
préexistantes.
mécanique fonctionnant à courant alternatif et servant
dans une situation de conflit à transférer l’opération Roches sédimentaires bConstruction routière.
normale d’un système de feux de circulation à l’opé- Roches formées de l’accumulation de débris ou de
ration clignotement. la précipitation de minéraux à partir de solutions.
Relais pour clignotants bMatériaux. Appareil Route à chaussée unique bConception routière.
électronique qui interrompt, selon une fréquence Route formée de deux ou plusieurs voies contiguës
déterminée, l’alimentation d’un signal lumineux. où la circulation s’exécute généralement dans les
Remblai bConstruction routière. Matériaux pro-
deux directions.
venant des déblais, des excavations, des fossés de Route à chaussées séparées(1) bConception
décharge ou des bancs d’emprunt et placés sous la routière. Route comportant au moins deux chaussées
ligne de l’infrastructure. séparées par un terre-plein ou par un séparateur et
affectées à des sens de circulation opposés.

24 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Route de contournement Sol gélif

Route de contournement(1) bConception routière. Sel de déglaçage bMatériaux. Fondant chimique


Tronçon d’une route ou d’autoroute, généralement utilisé sous forme solide.
Semelle bOuvrages d’art – Fondation. Dalle de
extérieur à une agglomération, destiné à absorber la
circulation de transit. Note : Route de contournement est
béton reportant au sol de fondation les efforts de
la structure. bOuvrages d’art – Structure. Plaque
aussi connue sous l’appellation route de ceinture.
Route de desserte bConception routière. Route métallique constituant la membrure d’une poutre.
Sentier polyvalent bSignalisation routière. Voie
adjacente à une autoroute ayant pour rôle essentiel
la desserte des municipalités, propriétés, commerces
cyclable ouverte à la circulation d’autres modes de
ou parcelles riveraines.
déplacement.
Route isolée bAbords de route. Route où les
Séquence bSignalisation routière. Ordre dans
points de services aux usagers sont distancés de
lequel se déroulent successivement les phases.
plus de 100 km.
Services publics bAbords de route. Services
Route la plus importante bSignalisation routière.
fournis par des entreprises (téléphone, câblo-
Route dont le débit de circulation est le plus élevé.
distribution, électricité, gaz, etc.) ou par une muni-
Route secondaire bConception routière. Route cipalité à ses contribuables (aqueduc, égouts, etc.)
de moindre importance que celle qui sert de route dont les équipements sont déjà aménagés dans les
de référence. emprises routières selon les dispositions réglemen-
Rugosité bEntretien – Chaussée. Caractéristique
taires applicables au Québec.
d’une surface qui présente des aspérités permettant Signalisation bSignalisation routière. Signal lumi-
de meilleures conditions de contact avec les pneus. neux ou sonore, panneau, marque sur la chaussée
ou dispositif destinés à interdire, régir ou contrôler la
circulation ou le stationnement, ou à informer.
S Signaux lumineux bSignalisation routière.
Signaux servant à réglementer les déplacements
Sable bMatériaux. Granulat fin n’ayant pas subi des conducteurs automobiles, des cyclistes et des
de concassage. piétons. Note : Les signaux lumineux comprennent les
Saignée bConstruction routière. Petite tranchée
feux de circulation, les feux clignotants, les feux pour
piétons, les feux pour cyclistes, les feux d’utilisation
creusée dans les talus de déblai pour conduire l’eau
des voies, les feux de réglementation du station-
de ruissellement de la berge au fossé.
nement, les feux de circulation pour travaux, les feux
Sautage principal bConstruction routière. de priorité pour autobus et les feux pour autobus.
Signaux sonores bSignalisation routière.
Opération consistant à effectuer un déblai au moyen
d’explosifs après réalisation du prédécoupage, si
Dispositifs sonores ajoutés aux feux pour piétons
requis.
pour permettre aux personnes ayant une déficience
Scarification bConstruction routière. Opération visuelle de traverser une intersection d’une façon
qui consiste à ameublir la surface d’une chaussée. sécuritaire.
Section d’entrecroisement bConception routière. Soffite bOuvrages d’art. Dessous de l’ossature
Section de chaussée à sens unique, dans laquelle d’un pont ou de la partie la plus élevée de l’intérieur
s’effectue le triage des véhicules convergeant et d’un ponceau.
Sol gélif bConstruction routière. Sol dans lequel
divergeant tangentiellement.
Section efficace (dispositif de retenue latéral) se forme de la glace de ségrégation (lentilles) causant
bConstruction routière. Partie conçue pour capter et des soulèvements lorsque les conditions d’apport
rediriger le véhicule. b Conception routière. Longueur d’eau et de basses températures sont suffisantes et
de la glissière nécessaire pour assurer une protection persistantes. Note : Le sol gélif peut subir des effets
adéquate contre les obstacles. d’affaissement au moment du dégel.
Sel bMatériaux. Nom commun donné générale-
ment au chlorure de sodium.

Décembre 2007 25
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Sols Subhorizontal

Sols bMatériaux. Matériaux d’origine minérale l’indice de plasticité par rapport à la limite de
composés de particules ou de fragments de pierre, liquidité se situe sous la ligne « A » du diagramme
de gravier, de sable, de silt ou d’argile pouvant être de plasticité, figure 1101–1, de la norme 1101, du
en place ou étant rapportés généralement de déblais, Tome VII.
d’excavations, de carrières, de sablières ou de cham- – Sols organiques (PT) : Sols contenant des maté-
bres d’emprunt et pouvant comprendre certains sous- riaux d’origine organique, principalement végétale,
produits industriels. Classification des sols selon leur provenant de la flore naturelle, constitués de par-
granularité et leurs limites de consistance : ticules combustibles dont la dimension varie de la
– Argile (C) : Éléments d’un sol passant le tamis grosseur moléculaire à celle de fibres de plusieurs
de 80 µm, qui démontrent une plasticité variant centimètres de longueur.
selon la teneur en eau et une forte résistance Soudure bMatériaux. Mode d’assemblage des
mécanique après séchage à l’air. Note : Aux fins surfaces des géomembranes qui ont fusionné par la
de classification, une argile est un sol à grains fins chaleur, où une pression est appliquée simultanément
dont l’indice de plasticité est égal ou supérieur à 4, sur les faces extérieures des géomembranes.
Sous-fondation bConstruction routière. Couche
et dont l’indice de plasticité par rapport à la limite
de liquidité se situe sur ou au-dessus de la ligne
« A » du diagramme de plasticité, figure 1101–1, de matériaux granulaires spécifiques destinée à
de la norme 1101, du Tome VII. limiter les contraintes transmises à l’infrastructure, à
– Blocs (B) : Éléments d’un sol de dimensions contribuer au drainage de la structure de la chaussée
supérieures à 300 mm. et, en grande partie, à la protection contre le gel.
– Cailloux (Q) : Éléments d’un sol de dimensions Stabilisation bConstruction routière. Traitement
inférieures à 300 mm et retenus sur le tamis de d’un sol dans le but d’accroître sa résistance
80 mm. mécanique et ainsi améliorer sa performance dans
– Coefficient de courbure (Cc) : Rapport (D 30) 2/ le corps d’une chaussée, tout en diminuant sa sen-
(D10 x D60), où D60, D30 et D10 sont les diamètres des sibilité à l’érosion.
Structure de la chaussée bConstruction rou-
particules correspondant respectivement à 60 %,
30 % et 10 % du passant cumulatif provenant de
la courbe granulométrique de la fraction passant tière. Ensemble des couches de matériaux placées
le tamis de 80 mm. au-dessus de l’infrastructure, destinées à supporter
– Coefficient d’uniformité (Cu) : Rapport D60/D10, les véhicules.
où D60 et D10 sont les diamètres des particules Structure de support d’équipement routier
correspondant respectivement à 60 % et 10 % bOuvrages d’art. Ensemble des structures supportant
du passant cumulatif provenant de la courbe de l’équipement routier de signalisation, d’éclairage
granulométrique de la fraction passant le tamis et de signaux lumineux.
Structure flexible bOuvrages d’art. Structure qui
de 80 mm.
– Gravier (G) : Éléments d’un sol passant le tamis
de 80 mm et retenus sur le tamis de 5 mm. supporte les charges verticales grâce à l’interaction
– Pierre (P) : Éléments minéraux dont les dimensions de la conduite et du sol environnant (sol-structure).
sont supérieures à 5 mm. Note : Le pourcentage Note : Sous l’action des charges, la structure se
de pierre dans un sol est exprimé par la proportion déforme légèrement et prend appui sur les remblais
des éléments retenus sur le tamis de 5 mm. Le latéraux adjacents.
terme pierre désigne les graviers, les cailloux et Structure rigide bOuvrages d’art. Structure qui
les blocs. se déforme de façon imperceptible sous l’action des
– Sable (S) : Éléments d’un sol passant le tamis de charges verticales.
Structure rocheuse bConstruction routière.
5 mm et retenus sur le tamis de 80 µm.
– Silt (M) : Éléments d’un sol passant le tamis de
80 µm et qui démontrent une plasticité faible ou Éléments structuraux (fracture, litage, etc.) qui pro-
nulle, et dont la résistance mécanique est faible viennent des déformations subies par les roches et
ou nulle après séchage à l’air. Note : Aux fins de qui sont observables à l’échelle du massif rocheux.
classification, un silt est un sol à grains fins dont Subhorizontal bConstruction routière. Dont la
l’indice de plasticité est inférieur à 4, ou dont pente est horizontale ou près de l’horizontale.

26 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Subjectile Terrain naturel

Subjectile bMatériaux. Surface sur laquelle on Système de feux de circulation bSignalisation


applique une couche de produit (peinture, vernis ou routière. Ensemble d’un dispositif de feux permettant
préparation assimilée). de régulariser la circulation à une intersection.
Subvertical bConstruction routière. Dont la pente Système de peintures bMatériaux. Ensemble
est verticale ou près de la verticale. de couches de peintures compatibles, dont chacune
Superplastifiant bMatériaux. Adjuvant utilisé pour
remplit un rôle dans la protection.
obtenir soit une réduction d’eau et un accroissement
de résistance important, soit un béton fluide.
Supersignalisation bOuvrages d’art. Signalisa-
T
Tablier bOuvrages d’art. Partie horizontale de
tion latérale ou aérienne installée sur des supports
robustes.
l’ossature d’un pont située sous la voie portée.
Support cédant sous l’impact bOuvrages d’art. Note : Dans le cas d’un pont à poutres, le tablier
Support vertical d’une structure de signalisation, comprend les éléments porteurs; dans le cas d’un
d’éclairage ou de signaux lumineux conçu de manière pont en arc ou suspendu, le tablier est supporté par
à céder sous l’impact d’un véhicule. Note : Dans le les éléments porteurs.
Talus bConception routière. Partie de l’emprise
cas des lampadaires, le support comprend une base
cédant sous impact, tandis que dans le cas des struc-
tures de supersignalisation, il comprend également de la route comprise entre l’arrondi de talus et le
un joint à articulation. Par contre, dans le cas de la fossé.
petite signalisation, le support peut céder par pliage Talus de déblai bConception routière. Partie
ou par fracture; il peut aussi comprendre une base de déblai de la route comprise entre le fossé et la
cédant sous impact. berge.
Surcharge bOuvrages d’art. Charges d’exploita- Talus de remblai bConstruction routière. Face
tion et forces résultant du vent, de l’eau, de la neige inclinée résultant d’un terrassement.
Talus extérieur bConception routière. Talus
et de la température.
Surface bosselée bMatériaux. Surface obtenue adjacent à l’arrondi de talus en milieu rural ou à la
par dressage du granit. banquette en milieu urbain, situé du côté extérieur
Surface de croisement bAbords de route. de la route.
Surface plane constituée d’un platelage, d’asphalte Talus intérieur bConception routière. Talus situé
ou de tout autre matériau placé entre les rails et aux uniquement dans le terre-plein central pour une route
extrémités des traverses sur la pleine largeur du à chaussées séparées.
passage à niveau. De plus, la surface de croisement
Température basse de caractérisation (Tb)
bMatériaux. Température (°C) à laquelle le bitume est
permet une circulation routière sans heurts.
Surface guillotinée bMatériaux. Surface obtenue susceptible de se fissurer par retrait thermique.
par clivage, avec ou sans dressage.
Température élevée de caractérisation (Te)
Surface sciée bMatériaux. Surface plane et bMatériaux. Température (°C) à laquelle le bitume est
régulière obtenue au moyen de différents appareils susceptible de se déformer de manière irréversible.
Teneur en eau bMatériaux. Quantité d’eau conte-
de sciage.
Suspente bOuvrages d’art. Pièce métallique nue dans un sol, exprimée en pourcentage de la
verticale reportant les efforts du tablier aux câbles masse sèche de ce sol.
Tenon bOuvrages d’art. Pièce située à l’extrémité
d’un pont suspendu ou à l’arc d’un pont en arc.
Sylviculture bAbords de route. Aménagement et de la potence, sur laquelle est fixé le luminaire ou la
exploitation de forêts affectées principalement à la tête de feux de circulation.
Terrain naturel bConstruction routière. Surface
production de matière ligneuse.

du terrain d’un chantier avant le commencement des


travaux.

Décembre 2007 27
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Terrassement Travaux de longue durée

Terrassement bConstruction routière. Ensemble Tourbe bMatériaux. Résidus organiques qui se


des ouvrages exécutés pour donner à la route la forment dans les tourbières par décomposition par-
forme déterminée par les plans et le profil en long tielle des végétaux, dans un milieu de très grande
et en travers jusqu’à l’élévation de la ligne d’infras- humidité et d’anaérobie.
Touret bMatériaux. Dévidoir sur lequel on enroule
tructure.
Terre végétale bMatériaux. Sol dont les propriétés les torons.
Tout-venant bMatériaux. Granulat non calibré.
le rendent propice à la croissance des végétaux.
Terre-plein central bConception routière. Partie
Tracé en plan bConception routière. Projection
de l’emprise de la route comprise entre les voies
d’une route sur un plan horizontal.
d’une route à chaussées séparées affectées à des
sens de circulation opposés. Tracés indépendants bConception routière.
Terre-plein latéral bConception routière. Partie de
Conception et implantation individuelles de chacune
des parties d’une route à chaussées séparées pour
l’emprise de la route comprise entre une autoroute
tirer profit de la topographie du terrain.
et une voie latérale.
Trafic(1) bConception routière. Mouvement des
Tête de feux bSignalisation routière. Montage
véhicules sur un axe de circulation. Note : Le trafic
supportant en un même ensemble plusieurs unités
d’une route peut s’exprimer par le nombre de voitu-
optiques.
res et de camions qui circulent sur cette route dans
Tête horizontale bMatériaux. Ensemble habi- chaque sens.
Traitement de surface bMatériaux. Procédé qui
tuellement formé d’un boîtier unique de dimensions
suffisantes pour permettre d’y encastrer, côte à côte,
consiste en une application d’émulsion de bitume
autant d’unités optiques que le nombre de messages
immédiatement suivie de l’épandage, puis du com-
lumineux à diffuser.
pactage des granulats à l’aide d’un rouleau compres-
Tête verticale bMatériaux. Ensemble habituel- seur. Le traitement de surface peut être monocouche
lement formé d’un nombre de lanternes attachées ou multicouche.
Traitement des sols bConstruction routière.
les unes aux autres, correspondant au nombre de
messages lumineux à diffuser.
Opération qui consiste à améliorer les caractéris-
Thermoplastique bMatériaux. Plastique suscep- tiques d’un sol en le mélangeant avec un agent
tible d’être, de manière répétée, successivement stabilisateur.
Transition bConstruction routière. Technique de
ramolli par chauffage et durci par refroidissement
dans un écart de température caractéristique de la
construction utilisée pour éliminer les changements
matière plastique et, à l’état ramolli, d’être mis en
brusques dans le comportement d’une chaussée lors
forme par plasticité dans un moule, par extrusion ou
du passage d’un sol à un autre.
par formage.
Tirant bMatériaux. Fil servant à empêcher la
Travaux Travaux de réfection, d’entretien ou de
construction de tout type de route ou d’éléments de
celle-ci(1). bSignalisation routière. Activités nécessi-
déformation du gabion.
Tissé bMatériaux. Nappe formée par deux ou tant l’intervention de travailleurs dans une ou plu-
plusieurs ensembles de fils s’entrecroisant essen- sieurs voies de circulation et jusqu’à une distance de
tiellement à angle droit avec un ensemble de fils 3 m de l’extérieur de ces voies et ce, sur une hauteur
parallèles au sens de la chaîne. de 5,5 m.
Toron bMatériaux. Armature de précontrainte Travaux de courte durée bSignalisation routière.
sous forme d’un ensemble de six fils enroulés en Travaux devant être réalisés dans un délai d’au plus
hélice autour d’un fil central appelé âme. bOuvrages 24 heures.
Travaux de longue durée bSignalisation routière.
d’art. Ensemble de fils métalliques enroulés en hélice
autour d’un fil ou d’un ensemble de fils torsadés.
Travaux devant être réalisés dans un délai de plus
de 24 heures.

28 Décembre 2007
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Travaux de très courte durée Vitesse de marche

Travaux de très courte durée bSignalisation Végétalisation bAbords de route. Implantation de


routière. Travaux devant être réalisés dans un délai végétaux de manière à reconstituer progressivement
d’au plus 15 minutes. la couverture végétale d’un terrain dénudé.
Travaux mobiles bSignalisation routière. Travaux Véhicule de transport d’équipement bSignalisa
réalisés au moyen d’un véhicule circulant à une tion routière. Véhicule routier dont la masse nette est
vitesse d’au moins 5 km/h et d’au plus 60 km/h. de plus de 3000 kg et utilisé uniquement pour le trans-
Travée bOuvrages d’art. Partie du tablier d’un pont
port d’un équipement qui y est fixé en permanence
et de ses accessoires de fonctionnement. Note : Ne
entre deux appuis successifs.
sont pas compris dans cette définition les véhicules
Traverse bConception routière. Passage qui d’urgence et les véhicules servant ou pouvant servir
coupe un terre-plein central pour les besoins d’entre- au transport d’autres biens.
Véhicule-outil bSignalisation routière. Véhicule
tien ou de détournement temporaire du trafic.
Tricoté bMatériaux. Tube de tissu obtenu par routier, autre qu’un véhicule monté sur un châssis de
tricotage continu de fils. camion, fabriqué pour effectuer un travail et dont le
Tumulus bAbords de route. Amas de terre en
poste de travail est intégré au poste de conduite du
véhicule. Pour les fins de cette définition, un châssis
forme de pyramide tronquée.
de camion est un cadre muni de l’ensemble des com-
Tunnel bOuvrages d’art. Galerie souterraine de posantes mécaniques qui doivent se retrouver sur un
grande section permettant le passage d’une voie de véhicule routier fabriqué pour le transport de person-
communication. nes, de marchandises ou d’un équipement – Code
Tympan bOuvrages d’art. Mur vertical situé en
de la sécurité routière.
façade d’un pont en arc, compris entre l’arc et la Viaduc bOuvrages d’art. 1° Ouvrage de fran-
chaussée. chissement à grande hauteur situé au-dessus d’une
vallée. 2° Ouvrage constitué de nombreuses travées
successives. Note : Au Québec, ce terme est géné-
U ralement associé à ce qu’il est convenu d’appeler un
pont d’étagement.

Unité d’éclairage bAbords de route. Ensemble Ville bSignalisation routière. Nom d’une municipa-
comprenant les luminaires, les lampes, le porte- lité, d’une ville, d’un village, d’une paroisse, d’un can-
fusibles, les fusibles, la plaque d’identification, le ton ou de cantons unis paraissant sur un panneau de
coffret, les conduits, les câbles de distribution et les signalisation.
accessoires. Pour une tour d’éclairage, l’unité d’éclai- Visière bSignalisation routière. Pièce rigide placée
rage inclut aussi la couronne mobile du mécanisme sur l’unité optique et entourant en tout ou en partie la
de levage. Pour un luminaire carré installé sur un mur lentille afin d’augmenter ou de restreindre la visibilité
ou sous un plafond, le luminaire inclut aussi tous les du signal lumineux.
Vitesse de base bConception routière. Vitesse
éléments de support et d’ancrage.
Unité optique bSignalisation routière. Ensemble constante la plus élevée à laquelle le tronçon de
composé d’une lentille, d’un réflecteur, d’une lampe et route peut être parcouru avec sécurité et confort, lors-
de son réceptacle ainsi que des pièces d’assemblage que ces facteurs ne dépendent que de la géométrie
nécessaires à la diffusion d’un message lumineux. de la route. Note : Pour la conception d’une route, la
vitesse de base utilisée est la vitesse affichée, plus

V
10 km/h.
Vitesse de marche bConception routière. Rapport
de la distance parcourue sur le temps pendant lequel
Végétal ligneux bAbords de route. Plante arbo- le véhicule a effectivement roulé, en excluant les
rescente ou arbustive dont le tronc, les branches et temps d’arrêt, sur une section déterminée d’une
les rameaux se transforment en bois par le phéno- route.
mène de la lignification.

Décembre 2007 29
Ministère des Transports Lexique
Direction du soutien aux opérations Normes – Ouvrages routiers

Vitesse de parcours Zone scolaire

Vitesse de parcours bConception routière. Voie de stockage ou voie de refuge bConception


Rapport de la distance parcourue sur le temps total routière. Voie auxiliaire intégrée à un carrefour
employé à effectuer un parcours, comprenant tous permettant aux véhicules d’attendre en sécurité
les retards imposés à la circulation. d’effectuer un virage à gauche ou à droite.
Vitesse praticable bConception routière. La plus Voie pour véhicules lents bConception routière.
grande vitesse de parcours réalisable par un véhicule Voie auxiliaire située du côté droit dans une pente
sur une route donnée, dans des conditions atmos- dans laquelle circulent les véhicules lents, afin de main-
phériques favorables et compte tenu des caractéris- tenir la fluidité du courant principal de circulation.
tiques de la circulation existante, sans qu’à aucun Voie latérale bConception routière. Route adja-
moment il ne dépasse la vitesse de base qui y a été cente à une autoroute et séparée de cette dernière
déterminée par le concepteur selon les impératifs par un terre-plein latéral, conçue pour rassembler les
de la sécurité. véhicules souhaitant traverser, atteindre ou quitter
Voie auxiliaire bConception routière. Bande de l’autoroute.
chaussée juxtaposée aux voies de circulation. Voile bOuvrages d’art. Paroi en béton de faible
Voie cyclable bConception routière, Signalisation épaisseur.
routière. Voie aménagée en fonction de la circulation Voussoir bOuvrages d’art. Élément d’un ouvrage
cycliste exclusive ou partagée avec d’autres modes en béton précontraint habituellement construit en
de déplacement. encorbellement.
Voie d’accélération bConception routière. Voie
de circulation auxiliaire permettant aux véhicules
d’accéder à la route et d’accélérer afin de s’intégrer
dans le courant principal de circulation.
W X Y
Voie de circulation bConception routière. Bande
de chaussée sur laquelle se fait la circulation dans Z
une direction seulement et qui est suffisamment
large pour que les véhicules y circulent de manière Zone de rusticité bMatériaux. La rusticité est
sécuritaire. basée sur la tolérance des plantes aux conditions
Voie de décélération bConception routière. Voie climatiques et à la durée moyenne de la période sans
de circulation auxiliaire permettant aux véhicules gel. Le classement des zones est basé sur les zones
quittant la route de décélérer à l’extérieur du courant canadiennes de rusticité, élaborées par Agriculture
principal de circulation. et Agroalimentaire Canada.

Voie de dépassement bConception routière. Voie Zone scolaire bSignalisation routière. Section de
auxiliaire située à gauche de la voie principale de route longeant les limites du terrain d’un établisse-
circulation et permettant les manœuvres de dépas- ment d’enseignement primaire ou secondaire.
sement.
Vo i e d e s e c o u rs b C o n c e p t i o n r o u t i è r e,
Construction routière. Voie adjacente à la voie de
circulation, où se trouve de l’équipement de sécurité,
Références :
dont le rôle est de permettre aux véhicules lourds de
s’immobiliser à la suite d’une perte de capacité de 1. Définition normalisée ou recommandée par l’Office
freinage. québécois de la langue française (publication à la
Voie de service bConception routière, Construction
Gazette officielle du Québec).
routière. Voie aménagée le long du lit d’arrêt, quand 2. Définition normalisée ou recommandée par la
sa réalisation est possible, afin de faciliter les opé- Commission de toponymie du Québec (Publication
rations d’entretien et le déchargement des lourdes à la Gazette officielle du Québec).
cargaisons avant de procéder au remorquage d’un
véhicule enlisé.

30 Décembre 2007

Vous aimerez peut-être aussi