Vous êtes sur la page 1sur 38

Sujet de TP

TP de métrologie n°6 – Contrôle d’un Corps de Vanne

NE PAS SORTIR LES DOCUMENTS DE LA POCHETTE


NE PAS ECRIRE SUR LES DOCUMENTS

Objectifs du TP Matériel
- Décoder des spécifications - Pièce support : Corps de Vanne
- Utiliser des moyens de métrologie - Pied à coulisse, micromètre, tampon
conventionnelle double lisse
- Déterminer des incertitudes de mesure de - Colonne de mesure
moyens de contrôle

Partie 1 – Décodage et contrôle des spécifications


1.1) QUESTION : Interpréter les spécifications ci-dessous (cf dessin de définition du corps de vanne en page
suivante). Utilisez pour répondre les documents de décodage des spécifications.

1.2) QUESTION : Indiquez un moyen simple pour contrôler une cylindricité dans le cas général (cylindricité
externe sur un arbre). Donnez les noms des matériels, faire un schéma explicatif.
1.3) Pour le diamètre de 37H7
QUESTION : Interprétez cette cote dimensionnelle.
Prendre la pièce corps de vanne n°6 et à l’aide du matériel de contrôle conventionnel : tampon double
lisse, pied à coulisse et micromètre, contrôlez cette côte et indiquer le résultat du mesurage, noter la
résolution du matériel de mesure.
QUESTION : Quels sont les problèmes de validité de la mesure avec :
 Le pied à coulisse
 Le tampon
 L’alésomètre
!! ATTENTION LES CALIBRE ET TAMPONS SONT GRAISSES, DEMANDEZ A L’ENSEIGNANT OU AU
TECHNICIEN LA PROCEDURE POUR LES UTILISER !!
Partie 2 – Qualification des moyens de mesure
2.1) La Capabilité du Moyen de Contrôle du côté « n’entre pas » d’un tampon double lisse est de 7,5,
QUESTION : calculez l’incertitude élargie (U) sur le diamètre « n’entre pas ». (Voir extrait du cours en
Annexe 01).

2.2) Demander à l’enseignant de vous montrer la mesure du diamètre d’un tampon sur le banc
d’étalonnage. Notez le résultat.
Vous disposez en ressource (Annexe 02) de la norme sur les dimensions des Tampons (Tolérance de
Fabrication des Calibre double lisse : NFE 02-202),

Laboureau/Campocasso/Paire/Viprey
Sujet de TP

QUESTION : En exploitant cette norme et le calcul de la question Q 2.1, conclure quant à la validité du
tampon.
QUESTION : Quel critère (autre que dimensionnel) faudrait-il regarder afin d’être sûr que le tampon
convient pour la mesure ? (Voir l’utilisation du mesureur d’écart de forme avec l’enseignant).

2.3) En exploitant les documents ressources (le certificat d’étalonnage fourni en Annexe 03 et la norme NFE
11-091, en Annexe 04), appliquer le protocole afin de déterminer :
 l’erreur maximale d’indication Ei :
o Erreur d’indication de contact pleine touche, J (chap. 4.4.2 de la norme en Annexe 04)
o Erreur d’indication de contact sur surface limitée, E (chap. 4.4.2 de la norme en Annexe 04)
 l’erreur de fidélité Ef du pied à coulisse.
o Erreur de fidélité – Répétabilité de l’erreur (d’indication) de contact sur surface limitée, R.
Exploiter les documents suivants :
o Chapitre 4.4.4 en Annexe 04
o Norme NF EN ISO 14253-2 (juillet 2011) en Annexe 05.
o Tableau des valeurs du coefficient de Student en deuxième page de l’Annexe 05
(extrait du cours)

ATTENTION, APRES LECTURE DE LA NORME, FAITE VALIDER VOTRE PROTOCOLE PAR L’ENSEIGNANT ET
NOTAMMENT
 BIEN INCLURE LE 0 DANS LA MESURE
 NE PRENDRE QUE DEUX AUTRES POSITIONS DU COULISSEAU EN PLUS DU 0
 FAIRE UN EMPILEMENT DE CALE AFIN QUE L’ON LISE SUR LES GRADUATIONS DU VERNIER

QUESTION : Le pied à coulisse est-il conforme ? (voir norme NFE 11-091, tableau 2 de l’Annexe 04)
QUESTION : Où ou comment peut-on trouver l’erreur de justesse du pied à coulisse ?

2.4) Sachant que les causes d’erreurs sur la lecture d’un pied à coulisse sont considérées comme étant :
- Erreur maximale d’indication (qui suit une loi normale. Par défaut on prendra Ei = 0.02 mm),
- Erreur de résolution (qui suit une loi de distribution rectangulaire),
- Erreur liée à la dilatation suivant la formule : Δl = α . Δθ . Lnominale mesurée
o α : coefficient de dilatation. α = 11,5.10-6 ± 1,5.10-6 /°C (Attention le ± renseigne l’étendue et
non l’écart-type). Le coefficient α est issu d’un certificat d’étalonnage.
o θ : température du pied à coulisse. θ = 20 ± 0,5°C. Attention le ± renseigne l’étendue et non
l’écart-type. Il représente la variation maximale de température par rapport à 20°C en
utilisation du pied à coulisse correspondant à l’erreur de régulation de température.

QUESTION : Déterminer :
- L’incertitude de mesure liée à l’erreur maximale d’indication (cf. extrait du cours en Annexe 06)
- L’incertitude de mesure liée à l’erreur de résolution (cf. extrait du cours en Annexe 06)
- L’incertitude de mesure liée à la dilatation en utilisant la loi de propagation et en ne supposant aucune
corrélation entre l’estimation des grandeurs (exemple d’application simple de la loi de propagation en
Annexe 07, extraite du cours, et explication de la loi de propagation dans les pages suivantes de
l’Annexe 07, et voir Annexe 06 pour l’incertitude d’une distribution en dérivée d’ArcSinus)
QUESTION : Quelle source d’incertitude à le plus d’influence ?
QUESTION : Déterminer l’incertitude de mesure globale uc du pied à coulisse. Puis l’incertitude élargie
U (faite un choix justifié de coefficient d’élargissement).

Laboureau/Campocasso PMP - METRO


Sujet de TP

Partie 3 – Comparaison d’une mesure avec une colonne de mesure et Machine à


Mesurer Tridimensionnelle
3.1) La gamme de fabrication pour réaliser les surfaces usinées est donnée (voir photos fournies en Annexe
08).
QUESTION : Quels sont les différents types de défauts que l’on peut estimer avoir alors, faire un dessin
pour les représenter.
QUESTION : Avec l’enseignant, contrôlez la coaxialité : à l’aide de la colonne de
mesure, conclure.

Démonstration de la machine à mesurer tridimensionnelle.

A L’issue du TP :
 Avez-vous compris le défaut filtré par un alésomètre 3 touches ?
 Avez-vous bien compris pourquoi la zone de conformité ne peut avoir la même étendue que
l’intervalle de tolérance contrôlé ?
 Savez-vous différencier une erreur d’une incertitude ?
 Sauriez-vous contrôler une cylindricité ?
 Savez-vous dans quels cas applique-t-on la loi de propagation ?
 Distinguez-vous ce que sont les erreurs de justesse et de fidélité ?
 Savez-vous à quoi sert le coefficient d’élargissement et comment le justifie-t-on ?
 Savez-vous annoncer un résultat de mesure ?
 Savez-vous expliquer pourquoi une incertitude globale suit une loi de distribution Gaussienne ?

Laboureau/Campocasso PMP - METRO


Sujet de TP

NE PAS ENLEVER DE LA POCHETTE, MERCI !

4
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

ANNEXE 01
Zone de conformité et
Capabilité du Moyen de Contrôle

5
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

6
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

ANNEXE 02

TOLERANCES DE FABRICATION DES CALIBRES DOUBLE LISSES


D’APRES NORME NFE 02-202
(Vérification des produits et calibres lisses. CETIM)

7
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

8
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

9
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

ANNEXE 03

Exemple de certificat d’étalonnage

10
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

11
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

12
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

13
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

ANNEXE 04

NORME
NFE E 11-091
Mars 2003

Spécification Géométrique des Produits (GPS)


Réception et vérification des pieds à
coulisse

14
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

NF E11-091 (mars 2013)

Tirage (2013-03-20)

NF E11-091
mars 2013
Indice de classement : E 11-091
ICS : 17.040.30
Spécification géométrique des produits (GPS) — Instruments de mesurage dimensionnel — Réception et vérification des
pieds à coulisse
E : Geometrical product specification (GPS) — Dimensional measuring equipment — Reception and verification of
callipers
D : Geometrische Produktspezifikation (GPS) — Längenmessgeräte — Steuerung und Überprüfung für
Schieblehren
Norme française homologuée
par décision du Directeur Général d'AFNOR.
Avec la norme homologuée NF EN ISO 13385-1 (indice de classement : E 11-085-1), de septembre 2011, remplace
la norme expérimentale XP E11-091, de décembre 1998.
Correspondance
À la date de publication du présent document, il n'existe pas de travaux de normalisation internationaux ou
européens traitant du même sujet.
Résumé
Dans la série de normes relatives aux instruments de mesurage dimensionnel, le présent document s’applique aux
pieds à coulisse, pour lesquels il décrit les caractéristiques à vérifier lors de la réception et de la vérification
périodique. Il propose les limites maximales tolérées pour ces pieds à coulisse.
Il vient en complément de la NF EN ISO 13385-1 qui fixe les caractéristiques de conception et définit les
caractéristiques métrologiques des pieds à coulisse.
La situation du présent document dans la matrice GPS est donnée en Annexe B.
Descripteurs
 métrologie
 instrument de mesurage
 mesurage de longueur
 pied à coulisse
 caractéristique
 contrôle métrologique
 précision
 vérification périodique.

Modifications
Par rapport au document remplacé, les principales modifications résident dans :
 la suppression des caractéristiques de conception et des caractéristiques métrologiques qui font l’objet de la
norme NF EN ISO 13385-1.

15
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

Introduction
 Dans le cadre de la révision des normes d’instruments de mesurage dimensionnel, le comité technique ISO/TC 213
a décidé de ne plus spécifier de valeurs pour les erreurs maximales tolérées (MPE) et les limites maximales
tolérées (MPL) et de laisser le fabricant indiquer les valeurs de ses instruments.
 Pour le suivi en service des instruments, il appartient aux clients de définir leurs propres valeurs de MPE et MPL en
fonction des besoins de leur entreprise.
 Le présent document, qui vient en complément à la norme NF EN ISO 13385-1, est destiné à servir de base
aux relations client-fournisseur en proposant des limites maximales tolérées et des conditions de réception et
de vérification périodique.
 La NF EN ISO 14253-1 s'applique ou non pour prouver la conformité et la non-conformité aux spécifications,
selon les exigences de l’utilisateur

1 - Domaine d'application
Le présent document décrit les caractéristiques à vérifier lors de la réception et la vérification périodique des pieds à
coulisse, tels que décrits dans la NF EN ISO 13385-1 et dont l'étendue de mesure maximale est 3 000 mm. Il propose les
limites maximales tolérées pour ces pieds à coulisse.
Le présent document s’applique aux pieds à coulisse :
 à vernier, à 0,05 mm et à 0,02 mm ;
 à cadran, à 0,05 mm, à 0,02 mm et à 0,01 mm ;
 à indicateur numérique, à 0,01 mm.
Les caractéristiques de conception et la définition des caractéristiques métrologiques des pieds à coulisse font l’objet de
la NF EN ISO 13385-1.
L’annexe A spécifie les erreurs d’indication pour les mesurages particuliers.

2 - Références normatives
Les documents de référence suivants, en tout ou partie, sont référencés normativement dans le présent document et sont
indispensables à son application. Pour les références datées, seule l'édition citée s'applique. Pour les références non datées,
la dernière édition du document de référence s'applique (y compris les éventuels amendements).
 NF EN ISO 13385-1:2011, Spécification géométrique des produits (GPS) — Équipement de mesurage dimensionnel : Partie
1 : Pieds à coulisse, caractéristiques de conception et caractéristiques métrologiques (indice de classement : E 11-085-1).

3 - Termes et définitions
Pour les besoins du présent document, les termes et définitions données dans la norme NF EN ISO 13385-1 ainsi que les
suivants s'appliquent.
 3.1 - erreur d’indication Ei
 différence entre la valeur indiquée par l’instrument lors du mesurage d'une grandeur et sa valeur de référence
Note 1 à l’article : L’erreur d’indication est un type d’erreur de mesure, voir NF ISO/CEI Guide 99:2011, 2.16.

 3.2 - erreur de fidélité répétabilité (d’erreur) d’indication Ef, R


 écart-type de la variation observée d’une caractéristique métrologique pour un même mesurande
Note 1 à l'article : Voir NF EN ISO 14978:2006, 6.1.1.

16
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

4 - Réception et vérification périodique des pieds à coulisse

4.1 - Caractéristiques à vérifier


Dans le cas général d’utilisation, les caractéristiques à vérifier et les conditions d’acceptation correspondantes doivent être
conformes au Tableau 1.
Tableau 1 Caractéristiques à vérifier et conditions d'acceptation
Vérification
Caractéristiques à vérifier Réception Conditions d'acceptation
périodique
Conformes à la NF EN ISO 13385-
Marquage d’identification X —
1Voir 4.2
Caractéristiques de conception : dimensions Conformes à la commande et à
X —
générales et dispositifs indicateurs la NF EN ISO 13385-1
Effet de blocage du coulisseau X X Voir 4.3
Erreur (d’indication) de contact peine touche X X Voir 4.4.2
Erreur (d’indication) de contact sur surface
X X Voir 4.4.3
limitée
Erreur (d’indication) de décalage d’échelle X X a
Voir 4.5.2
Erreur (d’indication) de contact linéaire X X a
Voir 4.4.5
a
Sur demande de l’utilisateur
Si l’utilisation du pied à coulisse est connue, il est possible de limiter la réception et la vérification périodique aux
seules caractéristiques métrologiques indispensables à cette utilisation. Dans ce cas, un marquage spécifique doit être
effectué pour éviter toute utilisation inappropriée.

4.2 - Opérations préliminaires


Les opérations préliminaires suivantes doivent être réalisées avant d’effectuer les vérifications :
 examen du marquage d’identification ;
 nettoyage et désaimantation de l'instrument ;
 présence des accessoires nécessaires au fonctionnement (exemple, vis de fixation) ;
 vérification de l’aspect de surface des faces de guidage du coulisseau sur la règle et des faces de mesurage (pierrage
éventuel) ;
 vérification du bon coulissement (absence de point dur) et du bon fonctionnement ;
 mise à zéro pour les pieds à coulisse à cadran et à indicateur numérique (par défaut, les becs principaux sont en contact).

4.3 - Effet de blocage du coulisseau


L’effet de blocage du coulisseau doit être conforme aux spécifications de la NF EN ISO 13385-1:2011, 5.2.

4.4 - Erreur d’indication — Mesurages d’extérieur avec les becs


principaux

4.4.1 - Généralités
Les erreurs d’indication doivent être établies à partir de comparaisons utilisant des étalons matérialisés (par exemple, cales
étalons).
Les valeurs nominales des étalons retenus doivent permettre de scruter l’échelle principale et l’échelle du vernier quand elle
existe.
Il est recommandé que la force de mesure appliquée sur le coulisseau conduise à un effort statique sur les étalons compris
entre :
 4 N et 10 N, pour les longueurs de mesurage < 500 mm,

17
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

 10 N et 16 N, pour les longueurs de mesurage ≥ 500 mm.


Une variation de l'effort de mesure à l'intérieur de la plage donnée pouvant conduire à de grands écarts entre les valeurs
relevées (principalement celles en bout de becs), il est recommandé que l'effort appliqué varie le moins possible pendant les
mesurages.
Chaque erreur d’indication, E i, doit être déterminée à partir de la valeur lue, V l, sur le pied à coulisse et la valeur de
référence, V c (valeur conventionnelle de l’étalon utilisé), comme suit :

Ei = Vl - Vc

4.4.2 - Erreur (d’indication) de contact pleine touche, J


Les mesures doivent être effectuées en utilisant la plus grande surface mesurante de l’étalon au regard des becs principaux.
En cas d’utilisation de cales étalons, celles-ci doivent être placées en contact avec les becs, suivant la longueur de leurs
faces mesurantes (35 mm), le plus proche possible de la règle (voir Figure 1).
Les mesures doivent être effectuées en six positions du coulisseau, incluant le zéro, réparties sur l'étendue de mesure,
utilisant 5 valeurs de référence. La mesure doit être répétée 2 fois pour chaque position.

Pour chaque mesure, l’erreur d’indication E i doit être calculée comme indiqué en 4.4.1 et l’erreur (d’indication) de contact
pleine touche J, qui est égale à la valeur maximale des valeurs absolues des E i, doit être inférieure ou égale à la valeur de
l’erreur maximale tolérée donnée dans le Tableau 2.

Tableau 2 Limites maximales tolérées des pieds à coulisse


Erreurs maximales tolérées μm Erreurs de fidélité μm
Capacité maximale de
mesure (mm) Pied à coulisse à Pied à coulisse à Pied à coulisse à Pied à coulisse à
0,05 mm 0,02 mm et à 0,01 mm 0,05 mm 0,02 mm et à 0,01 mm
150 100 50 80 40
300 125 60 105 50
500 150 70 130 60
750 175 80 155 70
1 000 200 90 180 80
1 500 225 120 205 110
2 000 275 150 255 140
3 000 350 200 330 190

Légende
1 Cale étalon
2 Force de mesure
Figure 1 Erreur (d’indication) de contact pleine touche

4.4.3 - Erreur (d’indication) de contact sur surface limitée, E


L’évaluation de l’erreur (d’indication) de contact sur surface limitée doit être effectuée :
 à la position du coulisseau où a été constatée la plus grande erreur de contact pleine touche, J ;
 en positionnant les cales en contact suivant la largeur de leurs faces mesurantes (voir Figure 2) ;
 en réalisant la mesure en trois positions : la plus proche, au milieu et le plus loin possible de la règle.
Pour chaque mesure, l’erreur d’indication E i doit être calculée comme indiqué en 4.4.1.
L’erreur (d’indication) de contact sur surface limitée E est égale à la valeur maximale des valeurs absolues des E i.
La conformité est déclarée par rapport aux erreurs maximales tolérées du Tableau 2.

18
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

4.4.4 - Erreur de fidélité – Répétabilité de l’erreur (d’indication) de contact


sur surface limitée, R
La répétabilité de l’erreur (d’indication) de contact sur surface limitée, R (ou erreur de fidélité E f), qui est l’écart-type des
erreurs d’indication E i liées au contact partiel, doit tenir compte du facteur de sécurité en fonction du nombre de mesures
(voir NF EN ISO 14253-2). Elle doit être inférieure ou égale à la valeur de l’erreur de fidélité donnée dans le Tableau 2.

Légende
1 Cale étalon
2 Force de mesure
Figure 2 Erreur d’indication de contact sur surface limitée

4.4.5 - Erreur (d’indication) de contact linéaire, L


L’erreur (d’indication) de contact linéaire L, qui est l’étendue des mesures du diamètre d’une pige étalon de diamètre ≤
15 mm, placée perpendiculairement au plan des becs (voir NF EN ISO 13385-1:2011, Figure A.2) et aux positions décrites
en 4.4.3, doit être inférieure ou égale à 0,5 fois la valeur de l’erreur maximale tolérée donnée dans le Tableau 2.

4.5 - Erreur d’indication — Mesurages avec les autres becs

4.5.1 - Conditions préalables


Les erreurs maximales tolérées et les méthodes de vérification spécifiées en 4.5.2 et 4.5.3 doivent être appliquées à un pied
à coulisse ayant déjà satisfait à la vérification pour les becs de mesurage d'extérieur décrite en 4.4.

4.5.2 - Erreur de décalage d’échelle, S


Pour des mesures avec les becs d’intérieur, l’erreur de décalage d’échelle S doit être déterminée en mesurant le diamètre
d’une bague lisse étalon et la longueur d’une cale étalon ayant des valeurs proches l’une de l’autre à la largeur combinée
près des becs, comme suit :

 où :
 V l est la valeur lue ;
 V c est la valeur conventionnelle de l'étalon utilisé ;
 L c est la largeur des becs d'intérieur (voir NF EN ISO 13385-1:2011, Figure 2).
Dans le cas de becs couteaux, L c est égal à 0.

Pour des mesures avec les becs d’extérieur, l’erreur de décalage S doit être déterminée en mesurant la longueur d’une cale
étalon par l’intermédiaire des becs principaux et des becs extérieurs.

19
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

Une des valeurs références utilisées lors de la détermination des erreurs de contact pleine touche (entre 30 mm et
100 mm) peut être utilisée.

L’erreur de décalage d’échelle S, en valeur absolue, ne doit pas excéder 1,5 fois la valeur de l’erreur maximale tolérée
définie dans le Tableau 2.

4.5.3 - Effet de la distance des becs de mesure d'intérieur à couteaux, K


L’erreur d’indication K est déterminée en mesurant le diamètre d’une bague lisse étalon de 5 mm maximum ou de valeur
minimale mesurable à l’aide des becs de mesure. Elle ne doit pas excéder 50 μm.

20
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

ANNEXE 05

1. Extrait de la norme
NF EN ISO 14253-2 (juillet 2011)
Spécification géométrique des produits (GPS) Vérification par la mesure des pièces et
des équipements de mesure Partie 2 : Lignes directrices pour l'estimation de
l'incertitude dans les mesures GPS, dans l'étalonnage des équipements de mesure et
dans la vérification des produits

2. Tableau des valeurs des coefficients de Student


en fonction de la confiance souhaitée

21
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

1. Extrait de la norme
NF EN ISO 14253-2 (juillet 2011)

8.2 - Évaluation de Type A pour les composantes d'incertitude


0

8.2.1 - Généralités
L'évaluation de Type A des composantes d'incertitude, u xx , nécessite des données provenant de mesures répétées. L'écart-
type de la distribution ou l'écart-type de la valeur moyenne peut être calculé au moyen des formules de 8.2.2.
0

8.2.2 - Outils statistiques


Indépendamment du type de distribution statistique, les paramètres statistiques suivants sont définis au moyen des
équations:
Valeur moyenne d'un nombre, n, de résultats de mesure X . x est une estimation
i

de la valeur vraie de la moyenne, µ, de la distribution.

Écart-type de la distribution de l'échantillon fondé sur n valeurs de mesure. s est x

une estimation de l'écart-type de la distribution σ.

L'écart-type de la valeur moyenne s de l'échantillon est égal à l'écart- type de


x

l'échantillon divisé par la racine carrée du nombre de mesures n.

Lorsque la valeur moyenne ou l'écart-type est fondé(e) sur très peu de mesures répétées, les valeurs estimées de l'écart-
type peuvent être fausses, et éventuellement trop faibles. Pour cette raison, on utilise un facteur de «sécurité», t.

Le facteur de sécurité t est calculé sur la base du facteur t de Student. L'écart-type de l'échantillon, s x (multiplié par le facteur
de sécurité t approprié), est utilisé dans le budget d'incertitude comme la valeur de u xx , lorsque le résultat de la mesure est
obtenu en utilisant des relevés uniques de la composante concernée.

L'écart-type de la valeur moyenne, s ,est la valeur utilisée pour l'incertitude-type, u xx , dans le budget d'incertitude lorsque le
résultat de mesure est obtenu au moyen de plusieurs relevés de la composante concernée.

22
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

2. Tableau des valeurs des coefficients de Student


en fonction de la confiance souhaitée
(Extrait du cours)

23
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

ANNEXE 06

Incertitudes et lois de distributions

24
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

25
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

26
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

ANNEXE 07

Loi de propagation

27
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

28
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

29
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

30
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

ANNEXE 08

Photos du montage d’usinage

31
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

Montage d’usinage

Vue générale du montage 1/2

Vue générale du montage 2/2

32
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

Vue de dessus

Position de l’outil pendant l’alésage du diamètre 52H7

33
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

MESURE DU DIAMETRE
« n’entre pas »
D’UN TAMPON DOUBLE LISSE (85H7)

34
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

MESURE DE
CYLINDRICITE

MESURE DE
CIRCULARITE
PRISE EN BAS
DU CYLINDRE

MESURE DE
CIRCULARITE
PRISE EN HAUT
DU CYLINDRE

35
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

EXEMPLE DE MESURE DU DIAMETRE


85H7
DU CORPS DE VANNE

36
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

MESURE DE
CYLINDRICITE

MESURE DE
CIRCULARITE
PRISE EN BAS
DE L’ALESAGE

37
TP2 Métro –corps de vanne
Sujet de TP

MESURE DE
CIRCULARITE PRISE
AU MILIEU DE
L’ALESAGE

MESURE DE
CIRCULARITE PRISE
EN HAUT DE
L’ALESAGE

38
TP2 Métro –corps de vanne

Vous aimerez peut-être aussi