Vous êtes sur la page 1sur 2

Exercice 2.5.

Soient (X,M) un espace mesurable et A ⊂ X. Montrer que l’ensemble MA = {M ∩

A}M∈M est une tribu sur A, rendant l’injection canonique mesurable. Montrer que si en

outre A ∈ M, MA = {M ∈ M, M ⊂ A}.

Corrig´e. MA est stable par r´eunion d´enombrable, contient A = X ∩ A, et est stable par

passage au compl´ementaire car, en notant Bc le compl´ementaire dans X, pour M ∈ M,

(M ∩ A)

c ∩ A = (Mc ∪ Ac

) ∩ A = Mc ∩ A.

L’injection canonique ι est mesurable car, pour M ∈ M, on a ι

−1(M) = M ∩A. Le dernier

point est trivial.

Exercice 2.6.

Montrer que l’addition des r´eels se prolonge par continuit´e `a R+ × R+. Montrer que la

multiplication des r´eels ne se prolonge pas par continuit´e `a R+ × R+. Montrer que si l’on

adopte la convention 0 · ∞ = 0 cette nouvelle multiplication est associative, commutative,

avec ´el´ement neutre 1 et distributive par rapport `a l’addition. Soient (X,M) un espace

mesurable, f et g des fonctions mesurables de X dans R+. Montrer que f+g est mesurable.

Montrer que f · g d´efini en adoptant la convention 0 · ∞ = 0 est mesurable.

Corrig´e. cf. la remarque 1.3.4 dans les notes de cours.

Exercice 2.7.

Soit (X,M, µ) un espace mesur´e o`u µ est une mesure positive, et (An)n∈N une suite de

M. Montrer que µ(∪NAn) ≤

N µ(An). Montrer que

µ(A1 ∪ A2) + µ(A1 ∩ A2) = µ(A1) + µ(A2),

et g´en´eraliser cette formule aux cas faisant intervenir un nombre fini d’ensembles

A1,...,An.
Corrig´e. Pour la premi`ere partie, cf. la remarque 1.4.3 des notes de cours. En outre,

µ(A1\A2) + µ(A2\A1) + µ(A1 ∩ A2) = µ(A1 ∪ A2)

et par cons´equent

µ(A1\A2) + µ(A1 ∩ A2) + µ(A2\A1) + µ(A1 ∩ A2) = µ(A1 ∪ A2) + µ(A1 ∩ A2)