Vous êtes sur la page 1sur 52

Programme

Chapitre I : La capitalisation à intérêts simples

Chapitre II : L’escompte à intérêts simples

Chapitre III : Equivalence des effets à intérêts simples

Chapitre IV : Capitalisation à intérêts composés

Chapitre V : Actualisation d’un capital à intérêts composés

Chapitre VI : Equivalence des effets à intérêts composés

Chapitre VII : Les annuités

Les mathématiques financières sont une branche des mathématiques


appliquées ayant pour objectif la modélisation, la quantification et la compréhension
des phénomènes régissant les opérations financières d'une certaine durée (emprunts
et placements / investissements) et notamment les marchés financiers.

Objectifs pédagogiques :

Ø Connaître et maîtriser le calcul du montant de l’intérêt, de la valeur acquise et


de la valeur actuelle d’un capital placé à intérêt simple ;

Ø Connaître et maîtriser le calcul de l’escompte d’un capital placé à intérêt


simple ;

Ø Connaître et maîtriser le calcul de la date d’équivalence d’un ou de plusieurs


capitaux placés à intérêt simple ;

Ø Connaître et maîtriser le calcul du montant de l’intérêt, de la valeur acquise et


de la valeur actuelle d’un capital placé à intérêts composés ;

Ø Connaître et maîtriser le calcul de l’escompte d’un capital placé à intérêts


composés ;
Ø Connaître et maîtriser le calcul de la date d’équivalence d’un ou de plusieurs
capitaux placés à intérêts composés ;

Ø Connaître et maîtriser le calcul de la valeur acquise et de la valeur actuelle de


plusieurs capitaux de même montant placés à intérêts composés et à
intervalles de temps régulier.

Chapitre I : La capitalisation à intérêts simples

I Notion d’intérêt simple

L’intérêt est la rémunération du capital investi au cours d’une période donnée. En d’


autres termes, il est le loyer du capital prêté par une personne A à une personne B.

On dit que l’intérêt est simple parce qu’il est calculé sur une période inférieur ou égal
à 1 an. Ce pendant, il arrive que l’intérêt simple soit calculé sur plusieurs années.
Notons par C le capital, I l’intérêt, n la durée du placement et t le taux de placement.
On peut dire que l’intérêt I est proportionnel au capital C, à la durée du placement n et
au taux de placement t.

II Calcul des variables de l’intérêt simple

1 L’intérêt

si n est en années

si n est en mois

si n est en jours

si n est en jours (année de 365 jours)

NB : Si n est exprimé par deux dates précises, on compte le nombre de jours exacte
de chaque mois tout en excluant le premier jour et en incluant le dernier jour.
2 Le taux

si n est en années

si n est en mois

si n est en jours

3 La durée

si n est en années

si n est en mois

si n est en jours

4 Le capital

si n est en années

si n est en mois

si n est en jours

5 La valeur acquise (VA)

La valeur acquise d’un capital à la fin de la durée de placement est la somme du


capital et des intérêts.

Application 1 : On place un capital de 47 500 F au taux de 8% l’an à intérêts simples.

1 Calculer le montant des intérêts rapportés par ce capital placé pendant 11 mois ?

2 Calculer la valeur acquise par ce capital au bout de 17 mois ?

3 Calculer la durée de placement (en jours) de ce capital de 47 500 F au taux de 8% l’


an, si l’intérêt rapporté est de 686,11 F ?

4 Calculer le montant du capital qu’on devrait placer au taux de 8% pour obtenir au


bout de 15 mois un intérêt de 5 120 F ?

5 A quel taux d’intérêt devrait-on placer les 47 500 F pour obtenir un intérêt de 3
562,5 F au bout de 360 jours ?

Solution :
1 Calcul du montant des intérêts rapportés

2 Calcul de la valeur acquise

3 Calcul de la durée de placement

4 Calcul du montant du capital

5 Calcul du taux d’intérêt de placement

6 Le taux moyen de placement

Le taux moyen de placement est le taux qui donne les mêmes intérêts que plusieurs
capitaux placés à des taux différents. Le taux moyen de placement est encore appelé
le taux unique de placement.

Soient le taux unique de placement

les capitaux placés

les différents taux d’intérêts de placement

les différentes durées de placement

Le taux moyen de placement est tel que :


Exemple 1 : Calculer le taux moyen de placement des capitaux suivants :

- 250 000 f placé pendant 2 ans 6 mois au taux de 3%

- 300 000 f placé pendant 1 an et demi au taux de 6%

- 150 000 f placé pendant deux ans au taux de 4%

Solution :

Calcul du taux moyen de placement

7 La méthode des nombres et des diviseurs

Lorsque les capitaux sont placés au même taux, une manière simple pour calculer
les intérêts est d’utiliser la méthode des nombres et des diviseurs.

Soient N les nombres et D les diviseurs. Posons et , on aura

Démonstration :

Exemple 2 : Soient les capitaux suivants placés au taux annuel de 5% 

-250 000 f pendant deux ans 6 mois

-400 000 f pendant 2 ans

-300 000 f pendant 18 mois

Calculer les intérêts de ces placements en utilisant deux méthodes

Solution :

Ø Méthode simple
Ø Méthode des nombres et des diviseurs

En posant ;;et , on a :

et
Chapitre II : L’escompte à intérêts simples

I Notion d’escompte commercial

1 définition

Le titulaire d’un effet de commerce peut le remettre à sa banque pour négociation. Le


banquier accepte cette opération après avoir prélevé des frais et des intérêts encore
appelé agio. L’escompte commercial est le montant prélevé par le banquier lors de l’
opération de négociation de l’effet de commerce. Le montant de l’escompte est
fonction de la valeur nominale de l’effet, du taux indiqué par le banquier et de l’
échéance de l’effet.

2 Calcul de l’escompte commercial

Soient la valeur nominale de l’effet, le taux de l’escompte, la durée allant de la date


de négociation à l’échéance de l’effet et l’escompte commercial.

Formule :

En utilisant la méthode des nombres et des diviseurs, on a avec et


3 Calcul de la valeur actuelle

La valeur actuelle d’un effet de commerce est la différence entre la valeur nominale
et l’escompte commercial. Soit la valeur actuelle commerciale

Formule :

II Notion d’escompte rationnel

1 Définition

Dans le cas précédent, on constate que l’escompte commercial est calculé sur la
valeur nominale. Ici, on déterminera un intérêt qui sera calculé sur la valeur actuelle
rationnelle.

2 Calcul de l’escompte et de la valeur actuelle rationnelle

Soient l’escompte rationnel et la valeur actuelle rationnelle

et

Divisons les deux membres par t :

3 Relation entre l’escompte rationnel et l’escompte commercial

On peut dire que car

Application 2 : Un effet de valeur nominale 48 500 F, échéant le 25 mai, est escompté
le 4 avril précédent. Le taux d’escompte est de 10%.
1 Calculer l’escompte commercial et la valeur actuelle commerciale de l’effet ?

2 Calculer l’escompte rationnel et la valeur actuelle rationnelle de l’effet ?

Solution :

1 L’escompte commercial :

La valeur actuelle commerciale :

2 L’escompte rationnel : avec

La valeur actuelle rationnelle

III Travaux pratiques

1 agio

L’agio est l’ensemble des prélèvements effectués lors des opérations des effets de
commerce par le banquier. L’agio comprend l’escompte, les commissions d’
endossements, les commissions fixes et la TVA.

A Les commissions d’endossements

Encore appelé commission variable ou dépendante, la commission d’endossement


se calcule de la même manière que l’escompte. Elle est fonction de la valeur
nominale, de la durée et du taux.

B Les commissions fixes

Elles sont appelées commissions indépendantes parce que leur montant n’est pas
fonction du temps. Il s’agit généralement des commissions d’acceptation et de
domiciliation.

C La taxe sur la valeur ajoutée

La taxe sur la valeur ajoutée s’applique généralement sur les commissions fixes à l’
exception de l’escompte commercial et des commissions d’endossement.
2 Le taux réel et le taux de revient

-Le taux réel d’escompte : c’est le taux qui appliqué à la valeur nominale d’un effet
durant le nombre de jours restant à courir donne l’agio HT.

-Le taux de revient : c’est le taux qui appliqué à la valeur nette hors taxe permet d’
obtenir l’agio HT.

Application 3 : Le 18 août, un effet de commerce de 1 080 000 F, échéant le 12


octobre, est remis à l’escompte aux conditions suivantes : taux d’escompte 9,8%,
commission d’endossement 1,5%, TVA 19,6%, commission de service 900 F.

1 Calculer l’agio HT et TTC et le montant net de la négociation (hors taxe) ?

2 calculer le taux réel d’escompte et le taux de revient ?

Solution :

1 Calcul de l’agio HT, de l’agio TTC et le montant net de la négociation (hors taxe) 

Le montant de l’escompte :

Commission d’endossement :

Le montant net de la négociation :

2 Calcul du taux réel d’escompte et du taux de revient 


Taux réel d’escompte

Taux de revient

Chapitre III : Equivalence des effets à intérêts simples

I Généralités

Deux effets sont équivalents à une date donnée (date d’équivalence) lorsqu’ils ont la
même valeur actuelle. L’équivalence des effets de commerce intervient lorsque le
créancier et le débiteur s’accordent sur la date de règlement ultérieur.

La date d’équivalence, si elle existe, est antérieure à la date d’échéance de l’effet


(échéance la plus proche).

Pour qu’il ait équivalence entre deux effets, il faut que la date d’équivalence soit
postérieure à la date de création.

Application 4 : On remplace un effet de 1 500 000 F échéant le 20 juillet par un effet


de 1520 000 F échéant le 28 août. A quelle date (date d’équivalence) cette
transformation a-t-elle eu lieu, taux d’escompte 12%.

Solution :

Détermination de la date d’équivalence

A la date d’équivalence on a :

La date d’équivalence est le 14 juin

II Remplacement d’un effet par un autre

Lorsqu’un effet est remplacé par un autre, le plus souvent, il s’agit de déterminer son
échéance ou sa valeur nominale.

1 Détermination de la valeur nominale

Exemple 3 : Le 14 mai, on remplace un effet de 867 000 F échéant le 28 juillet par un


autre effet échéant le 11 juin. Déterminer la valeur nominale de cet effet ? Le taux d’
escompte est de 10,8%.

Solution :

Détermination de la valeur nominale

A la date d’équivalence on a :

2 Détermination de l’échéance
Exemple 4 : le 5 mars un effet de 51 000 f échéant le 04 avril est remplacé par un
effet de 51 300 f au taux d’escompte de 6%. Quel est l’échéance de cet effet ?

Solution :

Détermination de l’échéance

A la date d’équivalence on a :

et l’échéance de l’effet est le 09 mai

III Remplacement de plusieurs effets par un effet unique

Le remplacement de plusieurs effets par un effet unique pose plusieurs problèmes :

-Si l’échéance de l’effet unique est connue, il s’agira de chercher la valeur nominale

-Si la valeur nominale de l’effet unique est fixée, il s’agira de déterminer son échéance

NB : Lorsque la valeur nominale de l’effet unique est égale à la somme des valeurs
nominales de l’effet remplacé, l’échéance de l’effet unique ainsi déterminé est appelé
échéance moyenne.

Soient A la valeur actuelle de l’effet unique

les valeurs actuelles des effets remplacés

On a

1 Recherche de la valeur nominale de l’effet unique

Exemple 5 : Remplacer par un effet unique à échéance le 19 mai 2010, les 3 effets
suivants :

-30 000 f échéant le 1er mai 2010

-50 000 f échéant le 31 mai 2010


-60 000 f échéant le 30 juin 2010

Le remplacement est effectué le 20 mars 2010.Le taux d’escompte est de 6%

Solution :

Recherche de la valeur nominale de l’effet unique

A la date d’équivalence on a :

2 Recherche de l’échéance moyenne

On appelle échéance moyenne de plusieurs effets, l’échéance commune de ces


effets dans le cas où la valeur nominale de l’effet unique est égale à la somme des
valeurs nominales.

Soient V la valeur nominale de l’effet unique,

les valeurs nominales des effets remplacées

A la valeur actuelle de l’effet unique

les valeurs actuelles des effets remplacés

A la date d’équivalence on a:
Exemple 6 : le 1er mai 2001, on veut remplacer un effet de 20 000 f au 15 juin échéant,
un autre de 15 000 f au 30 juin échéant et un troisième de 30 000 f au 30 juillet
échéant par un effet unique de 32 000 f. calculer l’échéance de l’effet unique au taux
de 6%.

Solution :

Date de l’échéance est le 07 juillet 2001.

Chapitre IV : Capitalisation à intérêts composés

I Définition
Un capital est placé à intérêt composé, lorsqu’à la fin de la période, l’intérêt simple de
cette période est ajouté à ce capital pour produire à son tour les intérêts pendant les
périodes suivantes.

Généralement les intérêts composés sont calculés chaque année. Ils peuvent aussi
être calculés semestriellement ou trimestriellement.

II Formule de capitalisation

Soit un capital placé à intérêt composé au taux i.

A la fin de la première période, la valeur acquise de ce capital, c’est-à-dire capital +


intérêt est

Pour la deuxième période, la valeur acquise sera

On peut démontrer que la valeur acquise à la fin de la nième période est

NB : la valeur de peut être lue sur la table financière I

Remarque : La valeur acquise à intérêt composé est une suite géométrique de


premier terme et de raison

Application 5 : Quelle est la valeur acquise d’un capital de 1 850 000 f placé pendant
10 ans au taux semestriel de 3% avec capitalisation semestrielle des intérêts en
utilisant la calculatrice et la table financière.

Solution :

Calcul de la valeur acquise

Par la calculatrice :

Par la table financière :

III Calcul des variables de la formule (utilisation des tables financières et la


calculatrice)

1 Détermination de la durée

Ø L’utilisation de la table financière

On lit la valeur de sur la table financière. Dans le cas où la valeur de ne figure pas
sur la table financière, on procède par interpolation linéaire

Ø L’utilisation des logarithmes

2 Détermination du taux de placement

Ø L’utilisation de la table financière

Dans certains cas on peut utiliser la table financière I pour lire la valeur de i. dans le
cas échéant on procède par interpolation linéaire.

Ø L’utilisation des racines nièmes

Application 6 : Un capital de 1 450 000 F a été placé au taux de 5%. A la fin de la


durée de placement, la valeur acquise est estimée à 2 040 295.

1 Déterminer la durée de placement de ce capital en utilisant la table financière et les


logarithmes ?

2 Ce capital de 1 450 000 F placé pendant 8 ans a rapporté une valeur acquise de 2
250 000 F. Quel a été le taux d’intérêt i de placement (table financière et racines
nièmes) ?

Solution

1 La durée du placement est :

Table financière :

Logarithme :

2 le taux d’intérêt i de placement 

Ø L’utilisation de la table financière

Encadrons

et

Ø L’utilisation des racines nièmes


IV Cas où la durée de placement n’est pas un nombre entier

Si n n’est pas un entier, il existe deux méthodes pour le calcul de la valeur acquise : la
méthode rationnelle et la méthode commerciale

1 La méthode rationnelle

Elle consiste à calculer la valeur acquise de la partie entière puis l’intérêt simple de la
partie fractionnaire :

2 La méthode commerciale

La méthode commerciale consiste à généraliser la formule en prolongeant la


fonction par continuité.

Application 7 : Un capital de 4 500 000 f est placé au taux de 6% pendant 6 ans 4


mois. Calculer la valeur acquise en utilisant les deux méthodes.

Solution : Calcul de la valeur acquise

Méthode rationnelle :

Méthode commerciale :

V calcul de la valeur acquise dans le cas d’un taux non tabulaire

Dans le cas d’un taux non tabulaire, on détermine la valeur de par interpolation
linéaire.

Application 8 : quelle est la valeur acquise par un capital de 175 000 F placé à intérêt
composé au taux de 5,25% pendant 4 ans.

Solution : Calcul de la valeur acquise


Calculatrice :

Table financière :

VI Taux proportionnel, taux équivalent

1 Taux proportionnel

Deux taux sont proportionnels si les membres sont proportionnels à la périodicité c’


est-à-dire

2 Taux équivalent

Deux taux sont équivalents si en plaçant 1 f pendant la même période, on obtient la


même valeur acquise. Si sont équivalents alors on a ou

Application 9 : Soit un taux de 11% l’an. Déterminer les taux mensuel, trimestriel et
semestriel proportionnels et équivalents

Solution :

Ø Détermination des taux proportionnels

Taux mensuel :

Taux trimestriel :

Taux semestriel :

Ø Détermination des taux équivalents


Le taux mensuel équivalent :

Le taux trimestriel équivalent :

Le taux semestriel équivalent :

NB : le taux équivalent est inférieur au taux proportionnel correspondant à la même


périodicité. Si deux taux sont équivalents, ils le sont pour toute valeur temporelle. L’
équivalence est une propriété intrinsèque des taux (intérêt simple :

3 Somme des intérêts

Pour déterminer la somme des intérêts d’un capital placé à intérêt composé au taux i,
il suffit de faire la différence entre la valeur acquise et le capital .

Pour déterminer les intérêts produits par un capital au cours d’une année quelconque
k, il suffit de multiplier la valeur acquise de l’année précédente par le taux i.

Application 10 : Une société projette un important inve stissement et veut effectuer


dans ce but plusieurs placements successifs à intérêts composés au taux annuel de
5% :

Date de placement Capital

1er janvier 1968 60 000 F

1er juillet 1969 100 000 F

1er janvier 1970 36 000 F

1er janvier 1971 90 000 F


1er juillet 1971 50 000 F

1 Calculer la valeur acquise par chacun des placements le 1er janvier 1974 ?

2 Calculer la valeur acquise totale de tous les placements le 1er janvier 1974 ?

3 Calculer l’intérêt total produit par chacun des placements le 1er janvier 1974 ?

4 Calculer l’intérêt total produit par tous les placements le 1er janvier 1974 ?

Solution :

Soient C le capital, n la durée, i le taux d’intérêt, la valeur acquise à la fin de l’année n


et B la valeur acquise totale de tous les placements

1 Calculer la valeur acquise par chacun des placements le 1er janvier 1974

Placement du 1er janvier 1968

Placement du 1er juillet 1969

Placement du 1er janvier 1970

Placement du 1er janvier 1971

Placement du 1er juillet 1971

2 Calculer la valeur acquise totale de tous les placements le 1er janvier 1972.
3 Calcul de l’intérêt total produit par chacun des placements le 1er janvier 1974

Placement du 1er janvier 1968

Placement du 1er juillet 1969

Placement du 1er janvier 1970

Placement du 1er janvier 1971

Placement du 1er juillet 1971

4 Calcul de l’intérêt total produit par tous les placements le 1er janvier 1974
Chapitre V : Actualisation d’un capital à intérêts composés

I Notion d’actualisation

1 Définition

L’actualisation est l’opération inverse de la capitalisation. Si capitaliser c’est


déterminer la valeur future d’une somme, actualiser c’est déterminer sa valeur
actuelle. Dans le cas de l’actualisation, les intérêts composés se retranchent des
capitaux.

2 Formule fondamentale

Soient le capital payable à l’époque n et le même capital mais estimé à la période 0.


La formule d’actualisation est obtenue à partir de la formule de capitalisation.

La valeur de est donnée par la table financière II.

Exemple : Un monsieur veut constituer un capital de 1 150 000 f d’ici 5 ans. Quelle


somme ce monsieur doit-il placé aujourd’hui au taux de 6% l’an à intérêt composé.
Solution : Calcul de la valeur actuelle

II Escompte à intérêts composés

Lorsqu’un effet est payable à une échéance éloignée (plus d’un an), la valeur actuelle
à retenir lors de l’opération d’escompte est la valeur actuelle à intérêt composé. L’
escompte à intérêt composé est égal à la différence entre la valeur nominale et la
valeur actuelle.

Application 11 : Déterminer au taux de 6% l’an, la valeur actuelle et l’escompte d’un


effet à intérêt composé payable dans 5 ans et de valeur nominale 2 500 000 f.

Solution : Calcul de la valeur actuelle

Calcul de l’escompte :

Chapitre VI : Equivalence des effets à intérêts composés

I Equivalence et remplacement d’un effet à intérêt composé

1 Equivalence à intérêts composés

Deux effets sont équivalents à intérêts composés à une période donnée (date d’
équivalence) si les deux effets escomptés au même taux et dans le même système d’
escompte ont la même valeur actuelle.

2 Equivalence de deux effets

Soient deux effets de valeur nominale payable respectivement dans périodes au


taux i. Les valeurs actuelles à la période 0 sont respectivement .

et
L’équivalence deux effets à la période 0 se traduit par l’égalité entre .

L’équivalence de deux effets à la période p est définie par :

3 Equivalence de deux groupes d’effets

Deux groupes d’effets sont équivalents à intérêts composés si, leur valeur
escomptée au même taux et dans le même système d’escompte, la somme des
valeurs actuelles des effets du 1er groupe est égale à la somme des valeurs actuelles
des effets du 2ème groupe.

Soient les valeurs nominales des effets du premier groupe et les valeurs nominales
des effets du deuxième groupe. A la date d’équivalence, on a :

4 Remplacement de plusieurs capitaux par un capital unique équivalent

Le problème de remplacement de plusieurs capitaux par un capital unique est


double :

- La date d’équivalence du capital unique étant fixé, quelle est la valeur


nominale de ce capital

- La valeur nominale du capital unique étant fixé, quelle est l’échéance de ce


capital

Application 12 : calculer la valeur nominale d’un effet unique payable dans 3 ans 6
mois et remplaçant les 3 effets suivants :

- 400 000 f payable dans 2 ans

- 300 000 f payable dans 4 ans 6 mois

- 150 000 f payable dans 18 mois


Le taux d’intérêt composé est de 6% l’an

Solution : Calcul de la valeur nominale de l’effet unique

A la date d’équivalence, on a :

Application 13 : calculer l’échéance d’un effet unique de valeur nominale 700 000 F
remplaçant les 3 effets suivants :

- 300 000 f payable dans 2 ans

- 270 000 f payable dans 4 ans 6 mois

- 150 000 f payable dans 12 mois

Le taux d’intérêt composé est de 6% l’an

Solution : Calcul de l’échéance valeur nominale de l’effet unique

A la date d’équivalence, on a :

II Echéance commune - échéance moyenne

La formule d’équivalence des effets permet de trouver l’effet unique qui remplace un
ou plusieurs effets d’échéance diverse à une date donnée. Cette date est l’échéance
commune. Mais si la valeur nominale de l’effet unique est égale à la somme des
valeurs nominales des divers effets remplacés, l’échéance commune est dans ce
particulier appelée échéance moyenne.

Application 14 : un effet de 650 000 F échéant dans 42 mois et un autre effet de


850 000 F échéant dans 18 mois sont remplacés par un effet unique de 1500 000 F.
Le taux d’actualisation trimestrielle à intérêts composés est de 3,5%. Calculer l’
échéance de l’effet de remplacement ?

Solution : Calcul de l’échéance de l’effet de remplacement (échéance moyenne) 

A la date d’équivalence, on a :


Chapitre VII : Les annuités

I Notion

On appelle annuité les sommes payables à des intervalles de temps régulier. L’


intervalle de temps peut être l’année, le semestre, le trimestre, le mois. On distingue
généralement les annuités constantes et les annuités variables. Les annuités sont
versées :

- Soit pour constituer un capital : Pour réaliser un projet, une personne se


constitue un capital en versant à intervalle de temps régulier une certaine
somme pendant une certaine période. Lorsque les annuités sont versées en
fin de période, on parle d’annuités de capitalisation. Dans le cas où les
versements d’annuités s’effectuent en début de période, on parle d’annuités de
placement.

- Soit pour rembourser une dette : on parle d’annuités de remboursement


lorsque les annuités sont versées pour rembourser une dette.

II Annuités constantes de fin de période (annuités de capitalisation)

1 Valeur acquise d’une suite d’annuités constantes de fin de période

Soient le montant de l’annuité constante

le nombre d’annuités

la valeur acquise

le taux d’intérêt

La valeur acquise d’une suite d’annuités constantes à l’époque est la somme des
valeurs acquises par chacune des annuités durant cette époque .

Le deuxième membre de cette égalité est une suite géométrique de premier terme
de raison et le nombre de termes. La somme des n premiers termes d’une suite
géométrique est donnée par la formule suivante :

. La valeur de est donnée par la table financière III.

Remarque : On peut déterminer la valeur acquise d’une suite d’annuités constantes


au-delà de n annuités. Si la valeur acquise par une suite d’annuités constantes reste
placée pendant p périodes, la formule de capitalisation devient :

Exemple 7 : Une personne verse 80 000 F pendant 15 ans au profit de la place au


taux de 4,5% par an.

1 Déterminer la valeur acquise au moment du dernier versement ?

2 Déterminer la valeur acquise 3 ans après le dernier versement ?

Solution :

1 Calcul de la valeur acquise 

2 Calcul de la valeur acquise 3 ans après le dernier versement

a Calcul de l’annuité

On obtient la formule de l’annuité à partir de celle de la valeur acquise

La table financière ne donne pas la valeur de mais celle de (table financière V).

Relation entre et
Pour obtenir la valeur de il suffit de retrancher le taux i dans la valeur de donnée par
la table financière V.

b calcul du nombre n d’annuités

. On détermine la valeur de à l’aide de la table financière III. Dans le


cas où la valeur de ne figure pas sur la table financière III, on procède par
interpolation linéaire.

c Calcul du taux de capitalisation

. on détermine la valeur de à partir de la table financière IV. Dans le


cas où la valeur de ne figure pas sur la table financière III, on procède par
interpolation linéaire.

Application 15 : Pour préparer sa retraite, Monsieur Sanou verse au profit d’une
banque de la place un montant annuel constant. Monsieur Sanou a fait son premier
versement une période après le prise de décision.

1 Calculer le montant de chaque annuité sachant que le capital constitué est de 9


814 864,15 F, le taux d’intérêt annuel est de 4% et que le nombre de versement de 30 ?

2 Combien d’annuités constantes de 201 000 F de fin de période, Monsieur Sanou


devrait verser pour obtenir une valeur acquise de 9 831 070,6 F au taux annuel de
3,5% ?

3 A quel taux Monsieur Sanou aurait dû placer les 30 annuités de 162 000 F pour
obtenir une valeur acquise de 9 883 145, 34 F ?

Solution :

1 Le montant de l’annuité :

2 Le nombre d’annuité est :

D’après la table financière III,

3 Le taux de capitalisation est :

D’après la table financière III,

2 Valeur actuelle d’une suite d’annuités constantes de fin de période

Pour apprécier la valeur actuelle d’une suite d’annuités, plaçons-nous au moment de


la signature du contrat c’est-à-dire une période avant le premier versement (époque
0).

Soit la valeur actuelle. La valeur actuelle d’une suite d’annuités constantes de fin de
période est égale à la somme des valeurs actuelles de chacune des annuités.

Le deuxième membre de l’égalité est une suite géométrique de premier terme avec n
le nombre de terme et la raison.

La somme des n premiers termes d’une suite géométrique est :


. La table financière IV donne la valeur de

Remarque : Si on veut la valeur actuelle à l’époque p on a :

Exemple 8 : Pour acheter une moto, une personne décide de verser au profit du
commerçant, 75 000 F par semestre pendant 6ans. Le premier versement des 75 000
F a eu lieu un semestre après que la personne ait entrée en possession de la moto.
Le taux d’intérêt est de 4,5% par semestre ?

1 Calculer le prix de la moto ?

2 quel aurait été le prix de la moto deux semestres avant l’entrée en possession de la
moto ?

Solution :

1 Calcul du prix de la moto

2 Calcul du prix de la moto deux semestres avant l’entrée en possession de la moto 

a Calcul de l’annuité

b Calcul du nombre d’annuités

On détermine la valeur de n à l’aide de la table financière IV


c Calcul du taux d’intérêt

. .

On détermine la valeur de i à l’aide de la table financière IV.

Application 16 : Monsieur Ouédraogo vend sa voiture à Monsieur Sirima. N’ayant pas
la somme au comptant, Monsieur sirima propose de verser un certain montant par
trimestre. Le premier versement a eu lieu un trimestre après l’acquisition de la voiture.

1 Calculer le montant de l’annuité constante sachant que le prix de la voiture est de


4 595 764,46 F, la durée de remboursement est de quatre ans et que le taux d’intérêt
est de 3,5% par trimestre ?

2 Combien de trimestrialités de ‘415 000 F, Monsieur Sirima aurait dû verser au taux


3,5% par trimestre si le prix de la voiture est de 4 532 015,8 F ?

3 calculer le taux d’intérêt trimestriel sachant que le nombre de trimestrialité est de


15, le prix de la voiture est de 4 502 946,735 F et que le montant de la trimestrialité
est de 405 000 F ?

Solution :

1 Calcul de l’annuité :

2 Le nombre d’annuités est :

D’après la table financière IV,

3 Le taux d’actualisation :

D’après la table financière IV,


III Annuités constantes de début de période (annuité de placement)4

1 Valeur acquise d’une suite d’annuités constantes de début de période

La valeur acquise d’une suite d’annuités constantes de début de période


contrairement au cas précédent où la première est versé en fin de période, ici la
première annuité est versée à l’époque 0 c’est-à-dire au moment de la conclusion du
contrat. La dernière annuité n’est plus versée à l’époque n mais à l’époque. L’
évaluation du capital constitué par les n annuités se fait à l’époque n.

Désignons par a le montant de l’annuité constante, n le nombre d’annuité, i le taux d’


intérêt et la valeur acquise par la suite d’annuité à l’époque n (un an après le
versement de la dernière annuité).

La valeur acquise d’une suite d’annuité constante de début de période à l’époque n


est égale à la somme de la valeur acquise par chacune des annuités à cette époque n.

Le deuxième membre de cette égalité représente une suite géométrique de n termes,


de raison , et de premier terme .

NB : il est aussi possible d’évaluer la suite d’annuité à p périodes après le dernier
versement. Ainsi la formule de la valeur acquise devient :

Exemple 9 : un entrepreneur décide de verser à une société de capitalisation au profit


de son enfant une somme de 18 500 F par an pendant 20 ans. Le premier versement
a eu lieu le jour de la prise de décision.

1 Calculer la valeur acquise de ces versements au taux de 3,5% par an ?

2 Calculer la valeur acquise 4 ans après le dernier versement ?


Solution :

1 Calcul de la valeur acquise 

2 Calculer de la valeur acquise 4 ans après le dernier versement

a Calcul de l’annuité

A partir de la formule de la valeur acquise, on dérive celle de l’annuité.

b calcul du taux d’intérêt

On détermine la valeur de i à l’aide de la table financière III

c calcul du nombre d’annuité

On détermine la valeur de n à l’aide de la table financière III

Application 17 : Pour l’achat d’une maison, une personne décide de verser pendant 12
ans un certain montant par semestre. Le premier versement a eu lieu le jour de la
prise de décision.

1 Calculer le versement semestriel sachant que la valeur acquise de tous les


versements au taux de 4,5% par semestre est de 11 762 606, 651 F ?

2 Supposons que la personne a versé 275 000 F par semestre pendant la même
période. Quel doit être le taux d’intérêt semestriel utilisé pour que la valeur acquise
de tous les versements est de 11 177 624, 744 F ?

3 Combien de semestrialités de 280 000 F faut-il verser au taux de 4,5% par semestre


pour constituer un capital de 11 392 974, 978 F estimé un semestre après le dernier
versement ?

Solution :

1 La valeur de l’annuité est :

2 Le taux de capitalisation semestrielle est :

Selon la table financière III,

3 Le nombre d’annuités :

Selon la table financière III,

2 Valeur actuelle d’une suite d’annuités constantes de début de période

Pour actualiser les annuités de fin de période nous nous sommes placés à l’époque
zero (0) c’est-à-dire une période avant le premier versement. Pour les annuités de
début de période l’époque 0 correspond à l’époque du premier versement.

La valeur actuelle d’une suite d’annuité constante de début de période est égale à la
somme des valeurs actuelles de chaque annuité.

Le deuxième membre de cette égalité est une suite géométrique de premier terme et
de raison.

Remarque : Il est aussi possible de déterminer la valeur actuelle d’une suite d’


annuités constantes de début de période à p périodes avant la signature du contrat.
La formule de la valeur actuelle est :

Exemple 10 : Pour constituer un capital une personne verse 8 annuités constantes de


42 500 F au taux de 7% par an. Le premier versement a eu lieu le jour de la prise de
décision. Calculer les valeurs actuelles à l’époque zéro et à deux ans avant la
signature du contrat ?

Solution :

La valeur actuelle à l’époque zéro est :

La valeur actuelle 2 ans avant la prise de décision est :

a Calcul de l’annuité

On peut dériver la formule de l’annuité à partir de celle de la valeur actuelle


b Calcul du taux d’intérêt

On détermine la valeur de i à l’aide de la table financière IV

c Calcul du nombre d’annuités

O n détermine la valeur de n à l’aide de la table financière IV

Application 18 : Lors de la mise en vente d’un immeuble, une personne se porte


acquéreur et décide de verser dès le jour de l’achat des montants mensuels
constants.

1 Calculer le montant de chaque mensualité sachant que le taux d’intérêt est de 2%


par mois la durée de remboursement est de deux ans 3 mois et que le prix de l’
immeuble est de 4 541 022, 7 314 F ?

2 Quel est le taux d’actualisation mensuelle qui permet de solder le prix de l’


immeuble en 30 mensualités constantes de début de période de 211 667,66 F ?

3 Supposons que le taux d’intérêt de capitalisation est de 2,5% par mois. Quel est le
nombre de mensualités constantes de 216 601, 327 F qui ont permis de solder le prix
de l’immeuble ?

Solution :

1 Le montant de la mensualité est :


2 Le taux d’intérêt mensuel de capitalisation est :

Selon la table financière IV le taux d’intérêt est

3 Le nombre d’annuités constantes est :

Selon la table financière IV le nombre d’annuités est

IV Choix des investissements (par la méthode VAN)

Etudier la rentabilité d’un investissement revient à estimer les sommes qu’il


rapportera et à les comparer à ce qu’il coûte.

La valeur actuelle nette (VAN) de l’investissement est la différence entre les recettes
nettes actualisées engendrées par l’investissement et le montant de cet
investissement.

L’investissement est rentable au taux i

L’investissement non rentable au taux i

i est alors le taux de rentabilité interne

Remarque : La valeur actuelle nette se définit le jour de l’investissement

Les recettes nettes et la valeur résiduelle de l’investissement sont actualisées à un


taux donné.

Le taux de rentabilité interne (TRI) est le taux d’actualisation pour lequel la valeur
actuelle nette est nulle

Application 19 : Un investissement suppose une dépense de 225 000 F réglée au


comptant, et permettrait respectivement pendant 6 ans, des recettes nettes
annuelles de 60 000 F ; 60 000 F ; 55 000 F ; 55 000 F ; 45 000 F ; 45 000 F. La valeur
nette de récupération est de 30 000 F. Le taux d’intérêt en vigueur est de 12% l’an. L’
investissement est-il rentable ?

Solution

Pour apprécier la rentabilité de l’investissement, calculons d’abord la valeur actuelle


nette (VAN)

On constate que la valeur actuelle nette est supérieure à zéro, par conséquent l’
investissement est rentable au taux d’intérêt composé annuel de 12%.
Travaux dirigés

Exercice 1

A 1 Calcul de l’intérêt total produit du 24 mars au 12 décembre de la même année

CFA

2 Calcul de la durée de placement sachant que le placement a conduit à une valeur


acquise de 627 000 F CFA

3 Calcul du montant du capital qu’on devrait placer au taux de 6 % pour obtenir au


bout de 4 mois une valeur acquise de 586 500 F CFA 

B Calcul du montant des deux capitaux


C calcul de la valeur nominale de ce règlement unique

A la date d’équivalence, on a :

Exercice 2

A Calcul du taux d’intérêt annuel de placement

B Calcul de la durée de placement ainsi que le montant du capital

(2) dans (1)


2 Calcul du montant du capital

C calcul de la valeur nominale de chaque effet

(1) dans (2)

D 1 calcul des valeurs nominales de chaque effet

(2)

(2) dans (1)

2 Calcul de la somme de leur valeur nette

Escompte :

Commission d’endossement :
 

Escompte :

Commission d’endossement :

Exercice 3

A détermination du temps de placement nécessaire afin que les intérêts générés


soient égaux au quart de la valeur du capital initial 

Ø A intérêt simple

Soient le capital ; le taux d’intérêt ; la durée de placement ; l’intérêt total produit

Ø A intérêts composés

Soient le capital ; le taux d’intérêt ; la durée de placement ; l’intérêt total produit

Table financière : procédons par interpolation linéaire

On a :
Ou Méthode des logarithmes :

B Calcul des valeurs de

(1)

Calcul de l’intérêt total produit par chaque capital

Soient l’intérêt total produit par l’intérêt total produit par

Exercice 4 

1 calcul de la valeur acquise par ce placement

2 Calcul de l’intérêt total produit par ce placement 


3 Déterminer le taux d’intérêt semestriel équivalent

4 Calcul de la valeur acquise du capital après 20 semestres de placement

5 Calcul de l’intérêt rapporté durant le 12ème semestre de placement

Exercice 5

1 Calcul du taux d’intérêt de capitalisation

(1)

dans (2)

Posons et

Calculons
2 Détermination des deux capitaux

Exercice 6

1 Exprimons les valeurs acquises de chacune des 5 années consécutives en fonction


de

Première année :

Deuxième année :

Troisième année :

Quatrième année :

Cinquième année :

2 Calcul du taux d’intérêt annuel de placement, du capital placé et la valeur acquise à


la fin de la 5ème année 

En faisant  on a :

D’après la table financière I,


Calcul du montant du capital C

Calcul de la valeur acquise à la fin de la 5ème année 

Exercice 7

A Calcul de la date à laquelle les escomptes supportés par les deux effets seraient
égaux entre eux

B Calcul du taux d’actualisation annuel retenu

Posons et . L’équation initiale devient :


ou

ou

On a :

soit

Exercice 8

A Déterminons la valeur acquise par une suite de versements périodes et constants,


immédiatement après le dernier versement et 2 périodes après le dernier versement

Ø 18 annuités égales chacune de 12 500 F chacune : taux annuel de


capitalisation : 9,5%

Immédiatement après le dernier versement

2 périodes après le dernier versement

Ø 36 mensualités égales chacune à 1 200 F, taux semestriels de capitalisation :


6%

Immédiatement après le dernier versement


2 périodes après le dernier versement

B Déterminons la valeur des différentes suites d’annuités constantes suivantes au


moment du premier versement et une période après le dernier versement

Ø 10 annuités constantes de 3 800 F, taux annuel de capitalisation : 10,5%

Au moment du premier versement

Une période après le dernier versement

Ø 12 trimestrialités égales chacune à 8 100 F, taux semestriel de


capitalisation :3%

Au moment du premier versement

Une période après le dernier versement

Exercice 9

Pour apprécier la rentabilité de l’investissement, calculons d’abord la valeur actuelle


nette (VAN)

On constate que la valeur actuelle nette est inférieure à zéro, par conséquent l’
investissement n’est pas rentable au taux d’intérêt composé annuel de 11%.

Exercice 10
Le taux de rentabilité interne est le taux qui annule la VAN

En procédant par interpolation linéaire