Vous êtes sur la page 1sur 28

Rapport de stage

Technicien Spécialisé en Gestion des Entreprises


Du 01/05/2021 Au 31/05/2021

Réalisé par :

Fatima zahra Ouzaouite


Halima Outhissit
Hassna El khaddachy
Ikram Ouarzag

Encadré par :

Mme. Aatika Oukhouane


Sommaire
Dédicace :……………………………………………..……..
Remerciement : …………………………………………….
Introduction :…………………………………………..........

Chapitre1 : Présentation de la fiduciaire………………..


- Fiche signalétique du fiduciaire………
- Les activités…………………………

Chapitre2 : Les déclaration fiscales………………………


-TVA…………………………………..
- IR…………………………………….

Chapitre3 : La déclaration Sociale………………………


- CNSS………………………………….
- AMO…………………………………..

Chapitre4 : La création des Entreprises……………………


- L’entreprise…………………………………
- Les étapes de création……………………….

Conclusion :…………………………………………………
Dédicace

Je dédie cet ouvrage

A mes parents qui m’a soutenu et encouragé durant ces années d’études.

Qu’elle trouve ici le témoignage de ma profonde reconnaissance.

A mes frères, mes grands-parents et Ceux qui ont partagé avec moi tous
les

Moments d’émotion lors de la réalisation de ce travail. Ils m’ont


chaleureusement

Supporté et encouragé tout au long de mon parcours.

A ma famille, mes proches et à ceux qui me donnent de l’amour et de la


vivacité.

A tous mes amis qui m’ont toujours encouragé, et à qui je souhaite plus de
succès.

A tous ceux que j’aime.

Merci !
Remerciement

Nous remerciement le Comptable "Mr. HJIRA

LAHOUCINE" (conseil al jabal) qui nous accordes le stage au sein de sa

fiducuaire . et tout personnes qui nous a aide pendent cette periode de stage .

Nous remercions aussi nos formateur

Mme. AATIKA OUKHOUANE

Et tout le personnele de l’OFPPT.


Introduction

Le stage est une periode de confrentation du monde


du travail et permet d’ avoir une vision de pratique des
connaissances theoriques aquise en formation .
Il permet au stagaire une inssertion dans la vie
professionnelle .

Malgré la courte période de ce stage qui était de un


mois, j’ai montré ma bonne volonté de travaille pour effectuer
les opérations comptables qui me sont fournis ainsi que toute
mon attention en vue d’accumuler le maximum d’informations.
Chapitre 1 : Présenatation de la
fiduciaire

La Fiduciaire « Conseil AL JABAL » est la


première fiduciaire qu’est constitue à Azilal ,elle est créé et
gérer par son propriétaire Mr HJIRA LAHOUCIN en 1998,
il s’agit d’un appartement à l’immeuble de banque populaire
avenue HASSAN II AZILAL.

1. Fiche signalétique du fiduciaire :

Activité La comptabilité
Raison Sociale Conseil Aljabal
Siége Social Avenue Hassan II Immeuble :

.Banque Populaire Azilal


Forme Juridique PP
Patent 56154614
Registre de Commerce 6665
Identifiant Fiscal 16050555
Téléphone 0708809926
Gmail aljabalconseil@gmail.com

2. Les activités :
Le travail de cette fiduciaire concerne :

- Conseil juridique et fiscal ( TVA ,IR, IS,CNSS)


- Constitution de les sociétes
- Comptabilité et fiscalité dans l’agriculture, la viticulture et les
travaux forestiers
Chapitre 2 : les déclaration
fiscales
1 - TVA (la taxe sur la valeur ajoutée)

1-1. Définition :

La TVA est un impôt indirect qui concerne non les revenus


des contribuables mais leur dépense dans le temps.

La TVA est appliquée pour les entreprises commerciales,


industrielles de présentation de service artisanales et aux
opérations d'importation.

le calcul de la TVA se fait de la manière suivantes :

Montant de la TVA = Taux de TVA × Prix hors taxe.(HT)

1-2 . Les taux de TVA au Maroc :


1-3. Les types de déclaration de la TVA

Déclaration mensuelle:
Si le chiffre d'affaire (ht)de lexercice de reference
est > 1000000 Dh

-a/ Régime du débit :la tva se calcule par la facturation sans tunir
compte de reglemenet

Etat TVA due = TVA facturé encaissé (m) -TVA


récupérable/immo (m)-TVA récup/charge (m)

-b/Régime des encaissement :le calcule se fait selon les reglements


effictifes en espese ou en banque

Etat TVA due = TVA facturé du mois (m) -TVA


récupérable/immo décaissé du mois (m)-TVA récup/charge
décaissé du mois (m)

Déclaration trimestrielle:
Si le chiffre d'affaire (ht) de l’exercice de reference
est > 1000000 Dh

Méthodes de Calcul :
-a/Régime des encaissement :

Etat TVA due = TVA facturé encaissé (T) -TVA récupérable/immo


(T)-TVA récup/charge (T)

-b/ Régime du débit :

Etat TVA due = TVA facturé (T) -TVA récupérable/immo


décaissé (T)-TVA récup/charge décaissé (T)
1-4.Les étapes de la déclaration de la TVA :

 La saisie des factures dans l’Excel

NB :
Si Le montant de la facteur est payes en espese i ne doit pas
dépasse 5000dh par jour et par fournisseur, et 50000 par mois et
par fournisseur

Si le montant de la facture dépasse 5000dh le montant


doit etre payer par la banque (virment par cheque ou par traite ).

 Direction général des impôts


- Télé services simple

- Espace professionnel

- Simple –TVA Accéder au simple -TVA

- Les informations de l’utilisateur

- Période en cours

- Choisir le régime (trim.-mens)

- Crée une déclaration

- Calculer, enregistrer

- Envoyer EDI , Suivi EDI

- soumettre pour validation, valider, déposer

- En fin on télécharger le reçu.


2- Impot sur le Revenu
2-1. L’enregistrement des ecritures comptable
-Introduction :
Le système comptable peut être défini comme un ensemble
organisé des documents nécessaires à l'enregistrement des opérations
comptables.
Le système comptable détermine les méthodes et procédures
les de travail qui permettent à l'entreprise de répondre efficacement aux
deux fonctions comptables de base à savoir le journal et le grand livre.

-Le journal :
Le journal est un document obligatoire dans lequel
l’entreprise qui sert à enregistrer toutes les opérations effectuées à partir
des documents commerciaux appelés pièces comptables justificatives.
-Procédure de saisie d'un journal :

On enregistre chaque pièce d'après son classement dans un


journal (achats, ventes, ...) on lui donnant un numéro d'ordre selon sa
situation dans la saisie.
Dans un journal, on enregistre chaque pièce suivant sa nature
en passant par les étapes suivantes :
- Date de facture.
- N° facture .
- N° ID fournisseur /client.
- Identification fiscale Nom du fournisseur / client.
- Montant TTC.
- Montant HT.
- Montant TVA.

Les types des journaux :

a- Journal des ventes :


Ce journal enregistre les factures de vente, l'opération
vente met en jeu le compte client, qui est débité pour le montant des
ventes TTC et le compte « vente de marchandises » et celui de la TVA
crédités successivement du montant HT et celui de la TVA.

b- Journal des achats :


Ce journal enregistre les factures d'achats, avant toute
comptabilisation des opérations d'achats, il est nécessaire d'établir un état
d'achat de chaque mois. Après le classement de toutes les factures, on
procède à l'enregistrement de l'opération dans le journal d'achat. Le
compte « achats de marchandises » et celui de la TVA sont débités
successivement du montant HT et celui de TVA, en contrepartie, on
crédité le compte « fournisseurs » du total TTC.
c- journal de banque :
Dans ce journal, on inscrit toutes les opérations bancaires.
Après avoir reçu le relevé bancaire, on procède à la vérification des
écritures au journal et les écritures qui sont passées par la banque.

- Banque débit : on enregistre les montants des opérations figurant


sur le crédit du relevé bancaire, qui ont été faite soit par chèque,
virement, ou effets.
- Banque crédit : on enregistre les montants débités sur le relevé
bancaire au début sont comptabilisé les chèques à partir du chéquier en
tenant compte de leurs dates d'émission, ensuite les autres charges
payées par voix bancaire (agios, intérêts, domiciliations d'effets,
virement,..)

d- Journal de caisse :
Nous y enregistrons toutes les opérations concernant la caisse et
qui entraînent les mouvements d’espèce : les recettes et les dépenses.
Dans le crédit du compte caisse, on enregistre les dépenses
réglées en espèce (achat, versement à la banque, frais généraux…).
Nous constatons que le compte caisse diminue des dépenses
pour chaque opération débitée et augmente du montant des recettes.

e- Journal des opérations diverses :


Le journal des opérations diverses est réservé aux opérations
qui ne peuvent être inscrites dans aucun des journaux précités : salaire et
TVA.

-La balance :
C’est un tableau qui récapitule l’ensemble des comptes du grand
livre, ces comptes sont classés selon l’ordre du plan comptable. Il permet
de contrôler le principe de la partie double en comptabilité génér
Soldes Mouvements Soldes
Initiaux Finaux
S.D S.C M.D M.C S.D S.C
Noms
Des
comptes

C’est un tableau qui décrit la situation patrimoniale d’une


entreprise. Il comporte deux parties : La partie gauche appelée actif ou
emplois La partie droite appelée passif ou ressources

Le compte de produis et de charges permet de mettre en


évidence les différentes composantes de résultat global, il regroupe les
différentes comptes de produits (classe7) et de charges (classe 6).

Tous ces journaux sont bien organisés dans un logiciel de


comptabilité qui s'appelle « SAGE 100 COMTABILITE »
2-2. Définition :
L’impôt sur le revenu est un impôt direct qui s'applique aux
catégories des revenus suivants :

 Revenus professionnels.
 Revenus provenant des exploitations agricoles.
 Revenus salariaux et assimilés.
 Revenus de la location des biens immobilisés.
 Revenus des capitaux mobilier.

2-3. Méthode de calcul de l'IR :

Pour résumer tous les cheminements de la détermination du montant


de l'impôt à retenir je vous représente ci-dessus les étapes à suivre :

2-3-1. détermination de revenu globale imposable :

Le revenu global imposable est obtenu en sommant les différents


revenus nets dont dispose le contribuable pendant l'année civil et après
déduction d'un certain nombre de charges réputées à caractère sociale.

2-3-2. calcul de l'IR brut

IR brut = revenu brut imposable * taux - somme à déduire

Le barème de l'IR est fixé par l'administration fiscale il s'applique à


tous les revenus rentrant dans le champ d'application de l'IR mais les
modalités de détermination du revenu imposable différent selon la nature
du revenu considéré.
- Le tableau annuel de l’IR dans le Projet de loi 2020

Selon le barème, on détermine l'intervalle qui correspond au


montant de revenu global imposable obtenu en appliquant un taux
progressif qui correspond à l'intervalle choisi, et en déduisant la somme à
déduire.

2-3-3.calcul de l'IR dû :

IR dû = IR brut - déduction sur l'impôt


Chapitre 3 : La déclaration
sociale
1- Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) :

1-1. L’historique :
La caisse national de la sécurité social est un organisme public
crée par le dahir du 31/12/1959, son rôle est la sécurité dont le but et la
subsistance de façon provisoire (accident, maladie, ...).
Les cotisations à la CNSS sont supportées à la fois par les
employeurs et les employés, ces cotisations sont versés au compte de la
CNSS, tenue par la banque populaire et la BMCE dans le mois qui suit
celui de paiemen.

1-2. Les taux de cotisation :


- Les taux de cotisation à la CNSS sont des :

a-Prestation familiale :
Cette cotisation est à la charge de l'employeur, elle est assise sur
l'ensemble de la remonétisation brut mensuelle gagné par chaque salarié.
Le taux de cotisation = 6.40 % (base de calcul sans limite de plafond).

b- Prestation sociale :
Cette cotisation regroupe les indemnités journalières de maladie
ou de maternité, les pensions d'invalidité, ....
Le taux de cotisation = 13.46% (base de calcul et plafonnée à 6
000/mois) repartie comme suit :
1-3. Taxe de formation professionnelle :

C'est un bordereau de déclaration de salaire des salariés ne


figurant pas sur le bordereau établie par la CNSS. Taux = 1.60 %
2- AMO (L’Assurance Maladie Obligatoire) :

L’Assurance Maladie Obligatoire garantit, pour les assurés


et les membres de leurs familles à charge, la couverture des risques et
frais de soins de santé inhérents à la maladie ou l’accident, à la maternité
et à la réhabilitation fonctionnelle. Ainsi, elle donne droit au
remboursement et éventuellement à la prise en charge directe des frais de
soins curatifs, préventifs et de réhabilitation médicalement requise par
l’état de santé du bénéficiaire.
Chapitre 4 : La Création des
Entreprises

1- l’Entreprises

1-1.definition

Une entreprise peut être définie comme une unité de production


juridiquement autonome dont l’objectif est de produire des biens et/ou
des services à destination de personnes physiques ou morales afin d’en
tirer un bénéfice.

Etape 1: Certificat Négatif

Tout commence par la dénomination de l’entreprise. Le certificat


négatif est indispensable pour l’identification et l’enregistrement de
l’entreprise.
Passé un délai d’un mois, les certificats négatifs non retirés seront
annulés. Idem pour les certificats négatifs retirés et non déposés pour
inscription au registre du commerce.
Toutes les entreprises sont concernées par le certificat négatif.
Seules les entreprises individuelles qui n’optent pas pour une enseigne
échappent à la règle.
La demande de certificat négatif se fait à l’Office Marocain de la
Propriété Industrielle et Commerciale représenté au sein du Centre
Régional d’Investissement.
Quant aux documents demandés ils ne sont pas trop compliqués. Il
faut présenter :

 Une demande sur imprimé à retirer auprès du CRI


 Carte d’identité nationale ou passeport
 Photocopie de la carte d’identité nationale ou passeport si
l’investisseur se fait représenter par une autre personne

Inutile de rappeler qu’il faut payer :

 50 Dh pour la recherche
 100 Dh pour le certificat négatif
 20 Dh pour le timbre de quittance

Etape 2: Etablissement Des Statuts

Un investisseur ne peut créer une société sans statuts. Cet acte


notarié est indispensable pour déterminer les détails techniques de ladite
entreprise. Ces renseignements sont à définir avec le cabinet juridique
chargé du dossier de la création.
Les organes concernés de l’établissement des statuts des sociétés
sont les cabinets juridiques, fiduciaires, notaires, avocats, experts
comptables, les conseillers juridiques, etc.
Quant aux frais, le prix de l’établissement des textes est à décider
avec le cabinet concerné. Il entre dans les honoraires du cabinet
juridique. En revanche, les frais de timbres pour la légalisation est fixé à
20 Dh par feuille. Par ailleurs, le droit d’enregistrement est de 1,5% du
capital, avec un minimum de 1000 Dh

Etape 3: Etablissement Des Bulletins De Souscription

L’établissement des bulletins de souscription ou des actes d’apport


(le cas échéant) concerne les sociétés commerciales, particulièrement les
SA, SAS et SCA.
A l’instar des statuts, cette mission est à confier aux cabinets
juridiques, fiduciaires, notaires, avocats, experts comptables et aux
conseillers juridiques, etc.
Une seule pièce justificative est fournie. Il s’agit du bulletin de
souscription signé par les souscripteurs.
En revanche, les honoraires du cabinet juridique chargé du dossier
sont négociables.

Etape 4: Blocage Du Montant Du Capital Libéré

Une société commerciale, notamment une SA, SARL ou une SAS,


c’est tout d’abord un capital. C’est pourquoi l’étape du blocage du
montant du capital libéré est fondamentale. Elle revêt une grande
importance.
Ainsi, le dépôt doit être effectué dans un délai de 8 jours à compter
de la réception des fonds par la société. Une attestation de blocage de
capital libéré doit être délivrée par la banque.
Quant aux pièces justificatives, elles sont :

 Pour SA, SAS : les statuts, certificat négatif, pièces d’identité,


les bulletins de souscription
 Pour SARL : toutes les pièces sauf les bulletins de souscription.
 Pour SAS : blocage total du montant du capital libéré.
 Pour SA et SARL : blocage de 25% du montant du capital
libéré

Etape 5: Etablissement Des Déclarations Souscription/Versement

Elle concerne les SA, SAS et les SCA. Les fiduciaires, notaires,
avocats, experts comptables et les conseillers juridiques s’en chargent.
Mais quelles sont les formes juridiques de la déclaration de
souscription et de versement? Le législateur, qui a exigé le dépôt de la
déclaration au greffe de tribunal du lieu du siège social, l’a fixé ainsi :

 Un acte authentique établi par un notaire


 Un acte sous seing privé établi par le cabinet juridique

Les bulletins établis par le notaire et l’attestation de blocage du


capital libéré de la banque sont les seules pièces justificatives délivrées.
Bien évidemment les honoraires sont à discuter avec le notaire ou la
fiduciaire chargé du dossier.

Etape 6: Dépot Des Actes De Création Et Formalité D'enregistrement

Les sociétés concernées par cette procédure sont les SA, SARL,
SNC, SCS et les SCA. Le dépôt des actes se fait au niveau de la
Direction Régionale des Impôts représentée au sein du Centre Régional
d’Investissement.
Pour ce faire, il faut présenter les documents cités plus haut :

 Pour les toutes les sociétés: Dans le mois de l’acte (30 jours) à
compter de la date de l’établissement
 Pour toutes les sociétés : le contrat de bail ou l’acte
d’acquisition doivent être enregistrés dans le mois de leur
établissement

Les frais de dépôt varient d’une forme de société à une autre.


Ainsi, pour les SA, il faut payer 1,5% du capital, avec un minimum de
1000 Dh. S’y ajoute également un timbre de 20 Dh par feuille pour les
statuts de la société. Quant aux frais de PV de nomination du président et
de conseil d’administration, ils sont fixés à 200 Dh. Idem pour les autres
formes de sociétés.
Pour les SNC et les SCA, quelque soit le montant du capital, les frais
sont fixés à 1000 Dh. Sans oublier les frais de timbres estimé à 20 Dh par
feuille pour les statuts de la société. Pour toutes les sociétés,
l’enregistrement du contrat de bail coûte 200 Dh (délai 30 jours).
Etape 7: Inscription A La Patente Et L'identifiant Fiscal

L’inscription à la patente et à l’identifiant fiscal varie d’une


entreprise à une autre. Pour les entreprises individuelles, il faut s’inscrire
à la Patente, IGR et à la TVA.
En revanche, à l’exception de la SNC sur option, les sociétés
commerciales s’inscrivent à la Patente, IS et à la TVA.
L’enregistrement se fait à la Direction Régionale des Impôts
représenté au sein du Centre Régional d’Investissement.
Pour la patente, il faut délivrer les documents suivants :

 Agrément ou diplôme pour les activités réglementées


 Accord de principe pour les établissements classés
 Le contrat de bail au l’acte d’acquisition ou attestation
de domiciliation par une personne morale

Etape 8: Immatriculation Au Registre De Commerce

Toutes les sociétés commerciales sauf la société en participation


sont concernées. Le dépôt de la demande d’immatriculation au registre
de commerce se fait au niveau du Tribunal de Commerce représenté au
sein du Centre Régional d’Investissement.
Cette opération coûte 350 Dh pour les personnes morales
(Dépôt des statuts : 200 Dh ; immatriculation au RC : 150 Dh) et 150 Dh
pour les personnes physiques.

Etape 9: Affiliation À La CNSS

Toutes les sociétés commerciales doivent s’affilier à la Caisse


Nationale de la Sécurité Sociale. Cette opération sans frais se fait au
niveau de la CNSS représentée au sein du Centre Régional
d’Investissement.

Etape 10: Publications Officielles

Jadis la publication officielle se faisait uniquement sur le bulletin


officiel. Désormais, il est possible de publier la création sur les journaux
d’annonces légales.
Toutes les sociétés commerciales doivent le faire. Pour les SA,
SAS et les GIE, la publication se fait en deux étapes : la première dans
un Journal d’annonces légales avant immatriculation au RC et la seconde
dans un Journal d’annonces légales et au Bulletin officiel après
immatriculation. Pour les autres formes de sociétés commerciales, la
publication dans un Journal d’annonces légales et au Bulletin officiel se
fait après l’immatriculation au RC.
Les frais d’annonces varient d’un journal à un autre selon le nombre
d’espace acheté.
Conclusion

La période de mon stage qui est de un


mois était Vraiment insuffisante pour assimiler tout
genre de pratiques dans le fiduciaire de Mr HJIRA
LAHOUCINE, Mais cela ne m’a pas empêché
d’apprendre un nombre important de choses sur la
fiscalité et la comptabilité qui restent des domaines très
vastes.

Dans ce modeste rapport j'ai essayé de


regrouper Toutes les tâches que j'ai effectuées durant mon
stage au sien de la société CONSEIL AL JABAL, ainsi
qu’en parlant de mon apprentissage de la comptabilité à
travers le livre de Mr.HJIRA et enfin le traitement de la
problématique sur la fraude fiscale dans notre pays.

Pour conclure, je peux dire qu e la théorie reste


la base la plus solide pour la réussite dans toute vie
Professionnelle et merci.

Vous aimerez peut-être aussi