Vous êtes sur la page 1sur 43

Mike Donati ÉDITIONS présente :

MAXPRODUCTS 19

Mike Donati Editions

Copyright 2021

Mike Donati Edition, license Notes.

Thank you for downloading this eBook. You are welcome to share it with your friends. This book may be reproduced, copied
and distributed for non-commercial purposes, provided the book remains in its complete original form. If you enjoyed this
book, please return to starkiller@usa.com to discover other works by this author. Thank you for your support. Books written
by Mike Donati can be obtained either through the author’s official website or through select, online book retailers.

« Il était une fois un pays merveilleux à l’aube des temps : la Terre.


Jamais autre planète plus bleue n’as été créé dans l’Univers.
Aujourd’hui le Capitaine de frégate Gulliver s’élance dans l’espace à
destination de la station spatiale Mandela. »
Et ce n’est qu’un début ! Voici le premier opus du Webzine :

SUPER HERO
Découvrez les aventures rocambolesques des personnages du club de dessin
www.tonycomicsgroupe.com
Des artistes de tous pays ont participés à la conception des œuvres qui vous sont
rendu disponible aujourd’hui.
Vous pouvez contactez le club du Webzine, TCG à starkiller@usa.com et
mikelasoudure@protonmail.com
STAN LEE et JACK KIRBY, l’aventure des Super-Hommes.
Par Mike Donati

Oui Messieurs, Dames, en français on devrait dire Super-Hommes et non Super-


Héros. Car le terme « Super-Héros » est un nom déposé au code des propriétés
intellectuelles. Et c’est Stan Lee lui-même qui en avait les Droits. Mr Stanley
Martin Lieber alias Stan Lee a 16 ans lorsqu’il est trouve sont premier job chez
Timely Comics. Apprentis, il filoute les dessinateurs de l’entreprise en servant
le café, en gommant les dessins encrés et remplit également les encriers des
artistes. Lui qui se voit romancier dans le futur obtient un joker non négligeable
pour sa future carrière. En 1941, on lui demande d’écrire en prose un épisode de
« Captain America ». En quelques années, Stan Lee poursuit son ascension
dans l’entreprise et dévient rédacteur en chef par intérim. Timely Comics
change de nom et devient Atlas Comics. Les années 60 approche et Goodman,
le big boss de la boite lui confie une mission qui va le propulser vers la
notoriété. Les bandes dessinées du genre super-héroique sont à la mode et on
demande au jeune Stan de créer un univers de Super-hommes.
Ce n’est pas forcément son souhait le plus cher. Il est marié et il veut changer
de métier pour changer sa carrière professionnelle. Sa femme, Joan Lee lui
souffle alors une astuce pour gagner son futur métier et son succès : « Si tu veux
changer de carrière, tu peut toujours jeter des derniers jetons dans ce projet. Si tu
échoues, alors tu seras libre de partir de Atlas Comics ! ».
Stan Lee a bien saisit le message de sa bien aimée : laisser libre court à son
imagination. A l’époque, les super-hommes des comics sont infaillibles, propre
sur eux et indestructible. Il va changer tout ça en proposant des Héros torturés,
faillible, qui vivent en famille...bref humain !
Et sa matrice de base de fabrication s’affirme avec les 4 Fantastiques. Johnny
et Jane Storm, Red Richard et Ben Grimm forment la voûte de Atlas Comics.
Suis Peter Parker, le jeune étudiant timide si proche des lecteurs, Hulk alias
Bruce Banner la colère puissante du fond de l’âme.
Au même moment Jack Kirby, le dessinateur, revient à Atlas Comics. La
poudre et le Feu s’associent pour mettre en cases les briques élémentaires des
futurs Avengers !
Succès immédiat pour les 4 Fantastiques, les dessinateurs de comics sont enfin
reconnus grâce à Stan lee. Atlas Comics devient Marvel Comics (littéralement
Bandes Dessinées Merveilleuses) dorénavant toute l’équipe créatrice sera
marqué dans les « crédits » de l’ouvrage : scénaristes, lettreurs, encreur,
coloristes et dessinateurs ont droits à leurs noms dans chaque épisodes de Super-
héros.
Kirby et Lee sont épaulés par de jeunes dessinateurs comme Steve Dikto, c’est
lui qui dessinera le premier Spiderman (l’homme araignée). Marvel devient la
maison des idées avec le leitmotiv suivant : « De Grands héros aux grands
problèmes ». Et ça fait mouche chez les jeunes, des Fans clubs se créent comme
le FOOM Friends of Old Marvel. L’age d’or des comics, les années 60 reste la
décennie qui aura vu naître des héros légendaire comme les Avengers et les X-
Men en 1963, Daredevil en 1964 (mon héros préféré tout de pourpre vêtu), Thor
en 1966,le Surfeur d’Argent 1968,…
Les dessins de Kirby et les textes de Stan Lee enjolivent le début des années 70.
Stan écrit des textes et des expressions enjoliveurs pour la jeunesse comme
« Excelsior !( Toujours plus haut !) Nuff Said ou Face Front !!
Le succès de Stan Lee, le don qu’il avait était de raconter des histoires drôles,
tristes et comme une confidence écrite aux lecteurs. En France, j’ai connu cette
époque dans les années 80. La Bande dessinée LUG « Strange_Spécial
origines : Stan Lee raconte les Super-Héros » est un vrai délice à lire : on
découvrait la vie intime des super-héros, le pourquoi de leurs existences, le
comment de leurs pouvoirs. Les jeunes du monde entier se sentent chez eux et
plébiscite cet univers Marvellien. Le génial Jack Kirby est quand à lui un
travailleur sans relâche : il crée principalement la nuit de 9h à 5h du matin !
Fumeur de gros cigare, ce gaillard qui a inventé Captain America est un ancien
militaire qui a fait le débarquement en Normandie. Il a également participé à des
opérations Secret Défense lors de la prise d’otages en Iran.
Ce duo mythique finira par se scinder. Kirby quitte Marvel en 1978 et rentre
chez Dc Comics, il s’installe en Californie ou il finira ses jours en 1994 à 76
ans. Stan reste à New York et est navré des commentaires désastreux de
Jack sur Marvel Comics : « Une entreprise
de serpents qui finiront par se manger entre eux ! ». Stan lee poursuivra la
carrière qu’on lui connaît et nous quitte en 2018 à 96 ans. C’est après plusieurs
dizaine de tentative que Marvel avec le réalisateur Sam Raimi
réalise l’incroyable en 2002 : mettre en images des super_héros crédible. Le
génialissime « Iron Man » 2008 de Fred Favreau, avec des FX de
I.L.M.(Industry of lights and magic de G.Lucas) reste le dernier film de Marvel
avant son rachat par Disney Compagny. Une pure réussite et une fin
incroyable ! Voilà ce qui pourrait résumé l’association de ces 2 hommes.
Pourtant la brouille entre ces 2 génies est des plus banale et si primordiale pour
les Droits intellectuels. Jack Kirby réclamait depuis une dizaine d’année la
paternité de Captain América, ce que refuse Marvel. Un personnage National
américain reconnu dans le monde entier et qui a ses adeptes : Captain Britain,
Captain Italia, Captain Franc,…
Ce super héros crée par Kirby et le scénariste Joe Simon reste aujourd’hui
propriété de Marvel. Et c’est maintenant le fer de lance de l’industrie des Super-
héros de Disney-Marvel.

Merci de votre lecture, que la FORCE soit avec vous, Mike Donati à Grasse le
15 novembre 2019. Vous pouvez trouver mon hommage dessiné à Stan Lee
dans mon Webcomics disponible sur Internet : « Le Surfeur étoile » sur
Kobo.com.

Sources : « Je suis Stan Lee » Paninicomics_Marvel ; Neofilis Editions,


collection culture Comics « Le super-héros de la Bande dessinée Jack Kirby »
par J.Depelley Tome 2 et Google.
Merci pour votre lecture. Les épisodes des Webcomics que vous avez lu sont disponible en
entier sur internet. Vous pouvez apportez votre soutien financier et artistique au Webzine en
écrivant à : mikelasoudure@protonmail.com