Vous êtes sur la page 1sur 2

OPTIMISATION DU FONCTIONNEMENT DE L'ENTREPRISE

Une entreprise a besoin, un jour ou l'autre, d'un diagnostic et d'un accompagnement pour optimiser son organisation et son

management en général dans un contexte de croissance qui rend la régulation du fonctionnement plus difficile et crée des

tensions sur l'organisation et les conditions de travail.

OPTIMISER L’ORGANISATION D’UNE ENTREPRISE

Optimiser l’organisation d’une entreprise impose que chaque acteur de l’entreprise (collaborateurs, responsables de service, …) sache ce que l’on

attend exactement de lui. Pour ce faire, la direction doit préparer plusieurs éléments qui permettront de définir   le rôle, la place et la responsabilité

de chaque intervenant dans le fonctionnement de l’entreprise.

Nous allons donc aider le chef d'entreprise à prendre en compte divers éléments qui permettront de prendre les bonnes décisions :

 La définition de poste et la description de la mission de chacun

 L’organigramme de l’entreprise

 L’ensemble des tâches à réaliser pour faire fonctionner l’entreprise

 La connaissance des responsabilités inhérentes à chaque poste  et les compétences qu’elles induisent

LES PRINCIPAUX POINTS DÉVELOPPÉS :

 L'organisation des services

 Les outils d'information et de communication

 La planification des activités

 L'optimisation des temps d'intervention et des déplacements

 L'élaboration de procédures écrites pour la prise en main rapide des postes

En résumé les dirigeants ou responsables d’entreprise doivent apprendre à maîtriser les règles pour :

1.               => Remplacer des collaborateurs si nécessaire,

2.               => Expliquer les tâches à exécuter,

3.               => Vérifier le fonctionnement global et les tâches accomplies,

4.               => Savoir qui fait quoi dans un service ou une entreprise,

5.               => Connaitre les compétences de chacun,

6.               => S’assurer du lien entre les différents services et responsables,

7.               =>S’assurer de la bonne communication entre chacun


Les outils d'optimisation[modifier | modifier le code]
Pour qu’un système d’aide à la décision soit efficace, il faut qu’il s’appuie notamment sur la recherche opérationnelle (ou en
abrégé RO), qui est, pour résumer, la discipline des méthodes scientifiques, telles que les mathématiques ou encore
l’informatique utilisables pour élaborer de meilleures décisions. En effet, pour permettre aux différents utilisateurs de prendre
une décision, il faut pouvoir être en mesure de leur proposer des outils d’optimisation, et la RO offre justement cet outil.
Au sein d’un SI, elle permet de rationaliser, de simuler et d’optimiser l’architecture et le fonctionnement de l’organisation ou de
la production, tout cela dans le but de permettre aux utilisateurs de prendre la meilleure décision possible.
L’objectif de la recherche opérationnelle n’est pas de « prendre la décision » mais de clarifier une vision du contexte dans lequel
la décision sera prise. On ne se soucie pas de la faisabilité de la décision, mais on s’attache plus à l’optimalité de cette
dernière. Elle est réalisée grâce à la théorie des graphes mais également la programmation linéaire, non linéaire et dynamique
ou encore des calculs de probabilités.
Certains auteurs ont une analyse critique et différencient bien le fait de « solutionner » (barbarisme) un problème ou de le
« résoudre » (faire disparaitre le problème lui-même)2.
On distingue alors deux grands axes d'analyse :

 l’analyse monocritère : adaptée s’il y a un point de vue unique ou des points de vue multiples non conflictuels ;
 l’analyse multicritère ou Aide à la décision multicritère. En effet, en général, pour trouver une solution adéquate, cela
ne dépend pas d’un seul mais d’un ensemble de critères. Pour trouver la meilleure solution possible, via l’analyse
multicritère, il faut opérer en 4 étapes :
1. Dresser la liste des actions potentielles,
2. Dresser la liste des critères à prendre en compte,
3. Établir un tableau des performances,
4. Agréger les performances.
C’est lors de cette dernière étape que l’on peut généralement observer des variations entre les différentes méthodes d’analyse
multicritère. Cela pose donc un problème avec cette méthode de stratégie avec potentiellement des décideurs multiples. Les
statistiques ont donc leur rôle à jouer dans la prise de décision en fonction des données partielles possédées. Des outils
informatiques peuvent être utilisés pour effectuer ce type d’analyses (R, SPSS ou SAS par exemple).

Vous aimerez peut-être aussi