Vous êtes sur la page 1sur 13

Commission européenne

Direction générale de la communication


Manuscrit terminé en novembre 2010

L’Europe et vous
Quelques instantanés de l’Union européenne en
action
Édition 2011

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l’Union européenne (UE) faisait exactement pour vous? Si
c’est le cas, cette brochure vous donne la réponse en vous offrant un aperçu de quelques-unes des
mesures concrètes que l’UE a mises en œuvre en 2010 afin de vous faciliter la vie ou de vous la
rendre plus agréable. Parfois, il s’agit de solutions toutes simples visant à améliorer le quotidien,
comme le fait de persuader les fabricants de téléphones portables de fournir un chargeur standard.
Parfois, c’est la législation européenne qui confère aux citoyens de nouveaux droits. Il peut s’agir
de lutter contre les forces continentales ou mondiales pour maintenir l’équilibre économique de
l’UE et générer de nouveaux emplois. Et quelques fois, il s’agit de rendre espoir aux victimes de
catastrophes naturelles ou d’origine humaine, en Europe ou ailleurs. Mais dans tous les cas, l’UE
s’efforce de créer une Europe qui soit conforme à l’engagement pris par ses fondateurs d’œuvrer
dans l’intérêt des «peuples d’Europe».

Tout ce que nous faisons, nous le faisons pour les citoyens européens.

L’UE continuera à placer les préoccupations des citoyens au sommet de l’agenda politique.

Union européenne

1
Une économie solide et des marchés financiers plus forts

Soutien aux petites entreprises et création d’emplois

De nouveaux droits pour les passagers

Un chargeur universel pour les téléphones portables

Des procès plus équitables

Assurer la sécurité de l’approvisionnement énergétique

Une nouvelle vie pour les déchets électroniques

Bannir le bois illégal

Protéger les enfants

Prêter main-forte en cas de catastrophe

2
L’Europe et vous

Quelques instantanés de l’Union européenne en action

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l’Union européenne (UE) faisait exactement pour vous? Si
c’est le cas, cette brochure vous donne la réponse en vous offrant un aperçu de quelques-unes des
mesures concrètes que l’UE a mises en œuvre en 2010 afin de vous faciliter la vie ou de vous la
rendre plus agréable. Parfois, il s’agit de solutions toutes simples visant à améliorer le quotidien,
comme le fait de persuader les fabricants de téléphones portables de fournir un chargeur standard.
Parfois, c’est la législation européenne qui confère aux citoyens de nouveaux droits. Il peut s’agir
de lutter contre les forces continentales ou mondiales pour maintenir l’équilibre économique de
l’UE et générer de nouveaux emplois. Et quelques fois, il s’agit de rendre espoir aux victimes de
catastrophes naturelles ou d’origine humaine, en Europe ou ailleurs. Mais dans tous les cas, l’UE
s’efforce de créer une Europe qui soit conforme à l’engagement pris par ses fondateurs d’œuvrer
dans l’intérêt des «peuples d’Europe».

Tout ce que nous faisons, nous le faisons pour les citoyens européens.

L’UE continuera à placer les préoccupations des citoyens au sommet de l’agenda politique.

3
Une économie solide et des marchés financiers plus forts
Face à l’apparition de nouveaux défis financiers et économiques, l’UE a créé des mécanismes
pour assurer l’avenir de ses citoyens

En élaborant un ensemble de solutions destinées à surmonter les turbulences qui ont secoué les
finances publiques tout au long de l’année, les dirigeants de l’Union européenne ont prouvé qu’ils
étaient capables d’agir de concert dans l’intérêt de tous.

La réaction rapide de l’UE a permis de préserver la stabilité et la crédibilité de l’euro et de


restaurer la confiance sur les marchés. Elle a aidé les États membres en difficulté à rééquilibrer
leurs finances. L’UE a également mis en place des mécanismes pour protéger l’Europe en cas de
nouveaux chocs. Elle a créé un mécanisme innovant, d’un montant de plus de 500 milliards
d’euros, pour assurer la stabilité financière de la zone euro.

Dans le même temps, elle a établi de nouvelles règles plus strictes pour les États membres, les
banques et les banquiers. Ces règles visent à améliorer la transparence des marchés financiers et à
décourager la prise de risques excessive, par exemple en réglementant les fonds spéculatifs et les
systèmes de primes pour les banquiers. De nouveaux organes de surveillance paneuropéens ont été
créés afin de garder un œil attentif sur les acteurs financiers.

Mais l’UE ne s’est pas contentée de mener une action défensive. Plus important encore, elle a
lancé une stratégie économique, intitulée «Europe 2020», qui contribuera non seulement à stimuler
la croissance et l’emploi, mais aussi à veiller à ce que chacun en récolte les fruits.

4
Soutien aux petites entreprises et création d’emplois

L’UE met un point d’honneur à soutenir les nombreuses petites entreprises qui constituent
un moteur de croissance pour l’économie et l’emploi

Entre 2002 et 2008, les petites entreprises ont créé 9,4 millions d’emplois dans l’UE. C’est plus
que toutes les grandes sociétés réunies. Elles ont le potentiel de favoriser la relance rapide de l’UE,
aussi bien en termes de croissance économique qu’en termes d’emploi.

Mais ce potentiel doit être préservé pour pouvoir produire tous ses effets. La récession
économique a prouvé que même les petites entreprises les plus performantes et les entrepreneurs
les plus brillants pouvaient être vulnérables face à des difficultés telles que les retards de paiement
ou le manque d’accès au crédit ou à la formation. L’UE a donc pris des mesures décisives pour les
aider à se développer.

Une nouvelle règle européenne impose aux autorités publiques de payer dans un délai de 30 jours
les factures liées à l’acquisition de produits ou de services. Cette règle permet d’améliorer la
trésorerie des petites entreprises, qui est indispensable à leur survie.

Un nouveau programme d’échanges a également été mis sur pied au niveau européen. Inspiré du
programme Erasmus, qui s’est révélé extrêmement bénéfique pour les étudiants, ce programme
donne à de jeunes entrepreneurs la chance d’affiner leurs compétences de gestion auprès
d’entrepreneurs expérimentés.

L’UE a également débloqué une enveloppe de 100 millions d’euros pour accorder des prêts
d’installation à des travailleurs ayant perdu leur emploi et souhaitant créer leur propre entreprise.
Cette mesure a permis de relancer l’emploi dans des régions touchées par des pertes d’emplois
massives.

5
De nouveaux droits pour les passagers
Les personnes qui voyagent sur les lignes ferroviaires et maritimes de l’UE ont désormais
droit à des informations, à une assistance et à une indemnisation en cas de retard, comme
c’est déjà le cas pour les passagers aériens

Vous avez déjà eu à subir les désagréments d’une annulation de train? Vous avez déjà éprouvé des
difficultés en aidant un parent âgé à monter la passerelle d’un bateau? Ou peut-être étiez-vous
l’une de ces nombreuses personnes dont le vol a été suspendu au printemps dernier en raison du
nuage de cendres volcaniques?

Pendant l’année, l’UE a renforcé les droits des passagers en introduisant de nouvelles règles sur le
voyage en train et en bateau — largement inspirées des droits conférés aux passagers aériens il y a
quelques années. Une législation couvrant le voyage en autobus et en autocar est également en
préparation.

Désormais, lorsque les passagers seront confrontés à un retard, ils n’auront plus à se démener pour
tenter d’obtenir des renseignements. Ils disposent aujourd’hui d’un droit à l’information et peuvent
exiger des explications de la part de la société de transport avec laquelle ils sont censés voyager.
Les passagers handicapés ou à mobilité réduite ont également le droit à une attention particulière.

Les nouvelles règles incluent aussi le droit à une indemnisation lorsque le voyage est retardé ou
annulé — à moins que ce retard ou cette annulation ne découle de circonstances extraordinaires
échappant au contrôle de la société.

Le nuage de cendres volcaniques qui a perturbé le ciel aérien au printemps 2010 a clairement
démontré l’importance de ces droits. Les passagers aériens ont pu faire valoir leurs droits à une
indemnisation et à une assistance, y compris pour couvrir les frais d’hôtel et de repas encourus
pendant qu’ils attendaient leur vol.

6
Un chargeur universel pour les téléphones portables
Les fabricants de téléphones portables ont répondu à la pression exercée par l’UE et sont en
train d’adopter un modèle standard pour les chargeurs

Rien de plus pratique qu’un téléphone portable — sauf si la batterie tombe à plat et que vous
n’avez pas emporté de chargeur. Plus moyen de téléphoner ou d’être joint. Plus moyen d’accéder à
vos données ou à vos contacts. C’est le début d’une quête effrénée à la recherche d’un chargeur
compatible.

Mais ce problème appartiendra bientôt au passé. La Commission européenne a réussi à persuader


les fabricants de téléphones portables d’abandonner le système inefficace et peu économique
consistant à fabriquer des chargeurs différents pour chaque téléphone.

Grâce à la pression exercée par la Commission, treize grands fabricants de téléphones sont
convenus de mettre sur pied un système harmonisé pour les terminaux mobiles de poche vendus
dans l’UE. Sur le papier, cela donne une nouvelle norme technique. Dans les magasins, ainsi que
dans les poches et les sacs des citoyens européens, cela signifie que tous ces téléphones pourront
être rechargés avec une simple connexion micro-USB. Pour l’environnement, cela impliquera une
réduction des déchets électriques.

L’action de l’UE a permis de cristalliser la réflexion de l’industrie et d’accélérer un processus que


les sociétés elles-mêmes auraient peut-être mis des années à achever. Qui plus est, l’UE a réussi ce
coup de maître sans avoir à recourir à une nouvelle législation compliquée. C’est là un parfait
exemple de l’une des manières dont l’UE peut aider ses citoyens, pas seulement en adoptant des
législations, mais également en promouvant, au niveau européen, une approche fondée sur le bon
sens et profitant à tous.

7
Des procès plus équitables
Les Européens ont désormais le droit de bénéficier de services complets d’interprétation et
de traduction lorsqu’ils sont impliqués dans une procédure judiciaire dans un autre État
membre de l’UE

Il est toujours déconcertant de se trouver du mauvais côté de la loi — même pour des infractions
mineures. Mais c’est encore plus vrai lorsque vous vous trouvez à l’étranger et que vous ne
comprenez pas la langue qui est utilisée par la police et les autorités judiciaires.

C’est pourquoi l’UE a agi pour garantir l’accès à des services de traduction et d’interprétation dans
les procédures pénales.

La nouvelle législation aidera les citoyens à exercer leur droit à un procès équitable dans
l’ensemble de l’Union, même lorsqu’ils ne comprennent pas la langue de procédure. Les États
membres sont tenus de fournir ce service gratuitement.

Ce type de protection est d’autant plus utile que le nombre d’Européens qui voyagent, étudient et
travaillent dans un État membre autre que le leur ne cesse d’augmenter. Et même l’erreur la plus
innocente peut parfois mener à des démêlés avec la justice.

La nouvelle règle ne signifie pas que vous pouvez ignorer le droit local lorsque vous allez en
vacances. Cela signifie simplement qu’en cas d’ennuis, vous serez au moins en mesure de
comprendre de quoi vous êtes accusé. Et vous êtes toujours présumé innocent jusqu’à ce qu’il y ait
condamnation.

8
Assurer la sécurité de l’approvisionnement énergétique
L’action de l’UE garantit l’approvisionnement continu des foyers européens en gaz

L’Europe étant obligée d’importer une grande partie de son gaz, elle s’est parfois retrouvée dans
une situation de vulnérabilité face aux ruptures d’approvisionnement, surtout en période de forte
demande. C’est pourquoi, en 2010, l’UE a pris des mesures décisives pour améliorer la sécurité de
l’approvisionnement énergétique.

Les partenariats avec les pays fournisseurs et de transit ont été renforcés. L’UE a tiré les leçons des
crises du gaz de 2008 et de 2009, lorsque l’approvisionnement en gaz russe, passant par l’Ukraine,
avait été interrompu pendant deux semaines à la suite d’un désaccord entre Moscou et Kiev et que
certains citoyens de l’UE s’étaient retrouvés sans chauffage.

Le nouveau mécanisme d’alerte précoce mis sur pied par l’UE et la Russie a fait ses preuves,
puisqu’il a été utilisé avec succès lors du différend gazier qui a opposé la Russie à la Biélorussie
en 2010.

Au sein de l’Union également, un nouveau règlement prévoit une coordination renforcée entre les
États membres de l’UE. Les compagnies de gaz sont tenues de garantir l’approvisionnement des
ménages et d’autres consommateurs protégés pendant 30 jours, même en cas de conditions
climatiques difficiles. Des normes plus élevées en matière d’infrastructures permettront aux pays
de recevoir du gaz par d’autres routes si, par exemple, un gazoduc majeur venait à rompre.

Entretemps, l’UE continue à promouvoir l’efficacité énergétique, de façon à utiliser au mieux


l’énergie qu’elle reçoit.

9
Une nouvelle vie pour les déchets électroniques

L’UE veille à ce que vos anciennes télévisions ne nuisent pas à la nature


Les équipements électroniques et électriques contiennent souvent des matériaux qui peuvent être
dangereux pour la santé ou l’environnement.
Pour pouvoir faire face aux problèmes croissants posés par ce type de déchets, l’UE a renforcé sa
législation de manière à limiter l’utilisation de substances dangereuses dans les équipements
électroniques et électriques et à interdire purement et simplement les plus dangereuses d’entre
elles, comme le plomb ou le mercure. Les nouvelles règles établissent des exigences plus strictes
en ce qui concerne le tri de certaines des substances les plus dangereuses afin de les répartir dans
différents flux de déchets.
Une législation parallèle, qui en est au stade final de négociation, obligera les sociétés fabriquant
du matériel électronique ou électrique à concevoir et à fabriquer leurs produits de façon à faciliter
le recyclage de leurs composants et matériaux.
Les anciennes télévisions, les magnétoscopes et les vieux ordinateurs ne se limitent pas à
encombrer votre garage ou à prendre inutilement de la place dans un entrepôt. Ils ont aussi des
répercussions négatives sur l’environnement et la santé. Jusqu’à présent, seul un tiers des
équipements obsolètes ont officiellement été rapportés, collectés et traités conformément aux
normes européennes. Les nouvelles règles veilleront à ce que les deux tiers restants soient eux
aussi pris en charge.

1
Bannir le bois illégal
L’UE poursuit la lutte contre le changement climatique jusque dans les magasins de meubles

Cet ensemble de meubles de jardin est, certes, très beau et bon marché, mais est-il légal? L’UE a
adopté de nouvelles règles très strictes pour veiller à ce que seul le bois abattu légalement puisse
être vendu dans les pays de l’Union.

La plupart du bois utilisé dans l’UE est importé. Il peut provenir de forêts tropicales humides et,
souvent, de parties du monde où les contrôles sur le commerce du bois ne sont pas pleinement mis
en œuvre. Le risque est que les industries du meuble et de la construction en Europe utilisent du
bois qui a été abattu illégalement, contribuant ainsi à la destruction des forêts. Les nouvelles règles
visent à empêcher cette situation grâce à un système de certification obligatoire.

C’est bon pour le commerce légal de bois, en particulier dans les pays exportateurs où des
communautés qui dépendent économiquement des forêts doivent faire face à la concurrence
déloyale des opérateurs illégaux.

C’est bon pour les forêts, qui jouent un rôle essentiel dans le maintien de la stabilité climatique
dans le monde et dont la disparition risquerait d’accentuer le changement climatique.

Et au final, c’est bon aussi pour les Européens. Grâce à la lutte contre le changement climatique,
ils pourront peut-être profiter de ces chaises de jardin légales dans des conditions estivales
normales!

1
Protéger les enfants
De nouvelles règles européennes visent à protéger les enfants contre les dangers qui
rôdent aussi bien sur l’internet que dans le monde réel
On estime qu’entre 10 et 20 % des enfants européens subissent au moins une forme d’abus
sexuel pendant leur enfance. Dans le même temps, le nombre de sites web consacrés à la
pédopornographie ne cesse de croître, avec environ 200 nouvelles images mises en ligne
chaque jour. La Commission a proposé d’instaurer des peines plus lourdes pour les abus
sexuels sur les enfants, l’exploitation sexuelle et la pédopornographie.
Les nouvelles règles couvrent également le «grooming» (le fait de se lier d’amitié avec des
enfants via des chats en ligne dans l’intention d’abuser d’eux sexuellement) et ce que l’on
appelle le «tourisme sexuel», même lorsque les abus ont été commis en dehors du territoire de
l’UE. La Commission souhaite également améliorer la protection des victimes et, d’une
manière générale, éviter que de tels crimes puissent être commis, par exemple en mettant sur
pied un programme de réhabilitation sur mesure pour les délinquants, de façon à réduire le
risque de récidive.
Il convient également d’améliorer la protection des enfants qui arrivent sur le territoire de l’UE
sans être accompagnés d’un adulte. En 2009, plus de 10 000 mineurs non accompagnés ont
déposé une demande d’asile dans l’UE. Les États membres ont adopté une approche
européenne fondée sur l’intérêt supérieur de chaque enfant, dans le but de les protéger contre
les dangers et les abus. Cette approche européenne établit des normes communes concernant la
manière dont les services d’immigration doivent traiter les dossiers de mineurs non
accompagnés, par exemple en prévoyant un système de tutelle, une représentation juridique et
un accès au logement et aux soins.

1
Prêter main-forte en cas de catastrophe

Des tremblements de terre en Haïti aux déversements de produits chimiques en Hongrie,


l’UE s’efforce de répondre rapidement aux catastrophes

Certaines catastrophes peuvent être évitées et d’autres non, mais lorsqu’une catastrophe survient,
l’UE agit rapidement pour aider les victimes.

L’UE a joué un rôle de premier plan dans la réaction de la communauté internationale au


tremblement de terre en Haïti, en offrant des abris, de la nourriture, des équipes médicales, des
hélicoptères pour évacuer les blessés, des bateaux capables d’accoster n’importe où lorsque les
quais s’étaient effondrés, ainsi que des machines pouvant être déplacées sur les quelques routes
encore en état. Elle a fourni des images satellites qui ont facilité la coordination de l’aide sur le
terrain et a soutenu la reconstruction en élaborant une stratégie de développement à long terme.

Mais au-delà d’Haïti, l’UE a également fourni une aide humanitaire à des millions de victimes de
catastrophes naturelles et d’origine humaine dans le monde entier.

Et lorsqu’en octobre, une boue rouge fortement alcaline s’est échappée d’une mine en Hongrie, le
mécanisme de protection civile de l’UE a été déclenché instantanément. Une équipe de protection
civile de l’UE a rapidement été envoyée sur place afin de soutenir les autorités locales dans leurs
efforts pour lutter contre la pollution. Cette équipe était composée d’experts dans le domaine de la
protection de la flore et de la faune, ainsi que dans la décontamination des terres agricoles.

En jouant un rôle actif lors de la survenance d’incidents tels que celui-ci, l’UE accroît son degré de
préparation — non seulement pour aider à limiter les dommages, mais également pour améliorer la
prévention et la protection avant que de telles catastrophes ne se produisent.