Vous êtes sur la page 1sur 36

ssssssssssssssssszszszzsssss

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON


Paix -Travail – Patrie Peace -Work -Fatherland
********* ********
MINISTERE DE L’ENSEINGNEMENT MINISTRY OF HIGHER EDUCATION
SUPERIEUR ************
********* THE UNIVERSITY OF MAROUA
UNIVERSITE DE MAROUA ***********
*********** NATIONAL ADVANCED SCHOOL OF
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE ENGINEERING OF MAROUA
POLYTECHNIQUE DE MAROUA ***********
*********** DEPARTMENT OF ENGINEERING
DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL ET CIVIL AND ARCHITECTURE
ARCHITECTURE
B.P/P.BOX : 46 Maroua
Tél : (237) 222 62 03 76 / (237)222 62 08 90
Fax; (237) 22 29 31 12 / (+237) 22 29 15 41
Site web: http:/enspm.uni-maroua.com
Email : enspm.uma@gmail.com

PROJET DE CONSTRUCTION METALLIQUE


SPECIALITE : GENIE CIVIL ET ARCHITECTURE
U.E : CONSTRUCTION METALLIQUE
CODE : GCM 421

THEME : CONCEPTION ET
DIMENSIONNEMENT D’UNE STATION-
SERVICE

Rédigé par :
Nous le groupe 02
Etudiants en Mater 1 option Génie Civil.

Enseignant : M.MEULAJENGUEWOUJ.C.

Année académique : 2020-2021


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

LISTE DES MEMBRES DU GROUPE :

NOMS ET PRENOMS MATRICULES


1- NLEND LIBOM ZACHEE GEORGES 17Y347P
2- NGUEKENG BILLY DUCHEL 17Y549P
3- SABIRA NAIBI 17Y273P
4- SAKATAI BONIFACE 17Y458P
5- SALI AMADOU ADAM 17Y332P
6- SATEU NOUBISSI YVAN WILFRIED 17Y446P
7- TCHINDA TABWE BERTRAND 17Y296P
8- TIGE TIGE PATRICE 17Y396P
9- YIEKA WADEBFAING GAO DANIEL 17Y410P
10- YOUDOM KAMGUIA CYRILLE 17Y282P
11- TOHDET MARIUS 19A0125P
12- MAILASSO ANGELINE 19A0107P

Table des matières


INTRODUCTION :....................................................................................................................................5
I. GENERALITES SUR LE PROJET.........................................................................................................6
A. Contexte du projet......................................................................................................................6
B. Choix de la zone d’étude............................................................................................................6
C. Infrastructures............................................................................................................................6
II. HYPOTHESES DE CALCUL ET CARACTERISTIQUES DES MATERIAUX..............................................10
A. Hypothèses de calcul................................................................................................................10

Rédigé par le Groupe 02 Page 2


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

1. Règlements et norme de Calcul............................................................................................10


2. Dimension de l’ouvrage........................................................................................................10
B. Actions Générales.....................................................................................................................10
1. Actions permanentes.............................................................................................................10
2. Actions Variables.................................................................................................................10
C. Caractéristiques des matériaux.................................................................................................10
1. Aciers de construction..........................................................................................................10
2. Béton Armé..........................................................................................................................11
III. VUE DE LA STRUCTURE.............................................................................................................12
A. Description du projet dans son environnement.......................................................................13
1. Evaluation Environnementale...............................................................................................13
2. Etudes d’impacts et mesures d’atténuation...........................................................................13
B. Vue d’ensemble de la structure................................................................................................15
IV. DESCRIPTION TECHNIQUE DE L’OUVRAGE...............................................................................15
A. Analyse du site..........................................................................................................................15
B. Hydrologie et hydrogéologie....................................................................................................15
C. Vent, Climat et Température....................................................................................................16
D. Spécifications techniques.........................................................................................................16
V. DESCRIPTION LITTERALE...............................................................................................................17
VI. DIMENSIONNEMENT DE L’AUVENT..........................................................................................17
A. Etude du vent...........................................................................................................................18
1. Généralités...........................................................................................................................18
2. Détermination des surcharges du vent.................................................................................21
B. Dimensionnement des pannes.................................................................................................21
1. Généralités...........................................................................................................................21
2. Evaluation des charges et surcharges...................................................................................22
3. Les combinaisons des charges à l’ELU et à l’ELS...................................................................23
4. Dimensionnement des pannes sans liernes en plasticité......................................................24
C. Dimensionnement du portique avec traverse..........................................................................26
1. Généralité.............................................................................................................................26
2. Dimensionnement des traverses..........................................................................................26
VII. Dimensionnement des poteaux................................................................................................27
A. Généralités...............................................................................................................................27
1. Introduction..........................................................................................................................27

Rédigé par le Groupe 02 Page 3


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

2. Efforts dans les poteaux.......................................................................................................28


B. Calcul des poteaux....................................................................................................................28
VIII. ASSEMBLAGE............................................................................................................................31
A. Poteau-poutre..........................................................................................................................31
1. Dimensionnement des boulons............................................................................................31
2. Calcul des forces agissants sur les éléments.........................................................................31
3. Condition de pine.................................................................................................................31
4. Résistance du boulon au cisaillement...................................................................................33
5. Détermination de la longueur des jarrets.............................................................................33
CONCLUSION :......................................................................................................................................34
BIBLIOGRAPHIE :..................................................................................................................................35

Rédigé par le Groupe 02 Page 4


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

INTRODUCTION :
Les hydrocarbures dans leurs diverses utilisations entre autres comme
carburants,lubrifiants, gaz, bitumages des routes et autres activités de l’homme sont
devenusdes produits indispensables dans la société moderne. C’est ainsi que nait l’idée de
l’enseignant de nous faire part du projet intitulé : <<Conception et dimensionnement d’une
Station-Service>> qui rentre dans le cadre de l’unité d’enseignement Construction
Métallique.

En effet, Laconstructionmétalliqueestl’unedesméthodeslesplusutiliséesdenosjoursdans
le domaine duGénie Civiletde l’Architectureenraisondesnombreuxavantagesqu’elle
présente :économiques,structurels,gainsd’espace,detempsetdematière.

Pour le cas de notre projet, il sera question pour nous de :

 Ressortir le plan de la station avec les limites de propriété etle plan de circulation des
véhicules ;
 Concevoir et dimensionner l’auvent, établir les différents plans de
construction

Les questions d’impact environnementales assignés à ce projet seront


examinéesconformément aux normes en vigueur.

Rédigé par le Groupe 02 Page 5


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

I. GENERALITES SUR LE PROJET

A. Contexte du projet
Dansle cadre de l’unité d’enseignementConstructionMétallique,l’enseignantchargé du coursa
décidé de noussoumettre ce projetafinde mettre enpratiquenosconnaissances
théoriquesacquisesfaceàuncaspratique: Conception et dimensionnement d’une Station-
Service.

B. Choix de la zone d’étude


Lechoixde notre zone d’implantationn’estpasaléatoirecarilfautprendreencompte la
disponibilité desinformationsaccessiblessur le site,lafacilité d’accèsà laditezone poury
prendrequelques clichéset observerlagéométrie,le reliefdelazone. En effet notre zone
d’étude se situe dans la ville de Maroua plus précisément dans le quartier SEKANDE
si près des logements sociaux nouvellement construite sur la nationale N°01, l’axe
Maroua-Kousseri.

Figure 1 : Site du projet

C. Infrastructures
Bâtiment et annexe

Rédigé par le Groupe 02 Page 6


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

 Office
 Bureau du gérant de la station.
 Bureau de décompte des recettes.
 Salle du coffre-fort.
 WC et douches.
 Shop :
 Espace de vente pour grand public (Alimentaires et non alimentaires) ;
 Magasin de stockage
 Sanitaires
 Baie de service :
 Box de vidange véhicules légers.
 Box de vulcanisation.
 Local technique.
 Magasin de stockage.
 Sanitaires et douches.
 Vestiaires.
 Blocs sanitaires
 Sanitaires hommes et sanitaires femmes.
 Douche pour les camionnaires.
 Auvent
 Abri pour groupe électrogène
 Local poste de transformation.
 Parking et aires de circulation.

Stockages carburants

1. Cuves pour gasoil pour véhicules légers.

2. Cuves pour gasoil pour véhicules lourds.

3. Cuves pour essence super.

4. Cuves pour essence sans plomb.

5. Cuves pour essence normal.

6. Cuves pour GPL/C enterrée.

Distribution de carburants

1. Volucompteurs multi produits de débit de 3 m3/h.

2. Volucompteurs duplexe pour gasoil de débit 10 m3/h.

3. Volucompteurs duplexe pour GPL/C.

Ilots de distribution carburant

Rédigé par le Groupe 02 Page 7


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

1. Ilots pour multi produits.

2. Ilots pour véhicules lourds gros débit.

3. Ilots pour véhicules SIRGHAZ.

Hygiène-Environnement

1. Equipements de récupération des huiles usagées.

2. Système de récupération des vapeurs de carburants.

3. Bassins de décantation / séparation des huiles.

4. Système de détestation des fuites de carburants.

5. Energie solaire.

6. Espaces verts.

Sécurité

Système anti-incendie

1. Extincteurs à poudre sèche de 50 kg sur chariot (EN 1866).

2. Extincteurs à poudre sèche de 9 kg (EN 03).

3. Extincteurs CO2 de 05kg (EN 03).

4. Bacs à sable de 100 litres avec pelle de projection.

5. Bâche à eau de 30 m3.

Système de vidéosurveillance

1. Les caméras extérieures.

2. La caméra midi dôme couleur IR (boutique).

3. Les objectifs.

4. Les caissons extérieurs et supports.

5. L’écran.

6. L’enregistreur.

Equipements de services

1. Portique de lavage.

2. Pont élévateur.

Rédigé par le Groupe 02 Page 8


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

3. ASPI-Cartes.

4. Equipements de vulcanisation pour véhicules légers.

5. Lignes de distribution huiles.

6. Equipements d’équilibrage des roues.

Signalétique

1. Panneaux « BIENVENUE » et « BONNE ROUTE ».

2. Panneaux publicitaires.

3. Panneaux directionnels.

4. Panneaux d’entrée et de sortie.

5. Panneaux de consignes de sécurité.

6. Totem des prix.

7. Totem géant.

8. panneau horloge et d’indication de température.

Divers

1. Voirie et réseaux divers.

2. groupe électrogène.

3. poste de transformation.

4. clôture.

 Dimensionnent

Les parties à dimensionner dans la station-service sont les suivantes :

 Zone de stockages carburants : constituée de réservoirs de capacité entre 10 et 50 m3 :


l’autonomie de la station doit atteindre les 3 jours.
 Zone de distribution carburants : constituée de volucompteurs de débits entre 3 et 10
m3/h : le temps d’attente ne doit pas dépasser les 5 mn pour un automobiliste.
 Les espaces hors fuel : constitués de boutique généraliste, restaurant.

Sanitaires : ces espaces doivent être adaptés au flux prévu au niveau de la station.

Rédigé par le Groupe 02 Page 9


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

II. HYPOTHESES DE CALCUL ET CARACTERISTIQUES DES


MATERIAUX

A. Hypothèses de calcul
1. Règlements et norme de Calcul
Lesrèglements techniques utilisés dans cette étudesont:
Toutes les hypothèses concernant le dimensionnement métallique des éléments seront
relatives aux règles de l’Euro code 3.
L’étude au vent sera faite selon la norme NV65 ;
Les calculs seront effectués à l’état limite ultime et l’aptitude au service sera
vérifiée à l’état limite de service suivant le BAEL (91 Mod. 99).

2. Dimension de l’ouvrage
B. Actions Générales
1. Actions permanentes
 Couverture + Etanchéité : 0.2KN / m2
 Equipements suspendus à la charpente : 0.1KN/m2
Pannes: 0.1 KN /ml

{
Charpente métallique : Ferme: 0.85 L KN /m
100 ( )

2. Actions Variables
 Surcharge de chantier : 1KN/m2+0.5KN/m2
 Surcharge d’entretien : 1KN/m2
 Surcharge (dépôt/poussière etc.) : 1.05KN/m2
 Vent :

C. Caractéristiques des matériaux


1. Aciers de construction
Touslescomposantsdelastructuremétalliquesontdesproduitssidérurgiqueslaminésà
chaud.

Rédigé par le Groupe 02 Page 10


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

Les valeurs de calculs normalisés des principales caractéristiques des aciers de


construction sont les suivantes :

 Module d’élasticité : E=210 000 N/mm2


 Module de glissement : 81 000 N/mm2
 Coefficient de poisson : ѵ=0.3
 Coefficient de dilatation thermique : αt =10-5 /c
 Poids spécifique : g=78.5 kN/m3

Les valeurs caractéristiques de la limite d’élasticité fy et de résistance à la traction


Normalement utilisées pour les vérifications de la sécurité structurale sont données dans le
tableau suivant

Tableau 1 : limites d’élasticité des aciers utilisés

Source : Notion de cours de Mr Nassa.

2. Béton Armé
o Béton :
 Poids volumique=25 KN/m3
 Fissuration préjudiciable
 Résistances caractéristiques :
En compression : fc28 =25 Mpa
En traction : ft28 =2.1Mpa
Contrainte du béton : δbc=14.2 Mpa
 Contrainte admissible : δ =15Mpa
 Granulats : cg= 25 mm
 Facteur d’équivalence contraintes aciers/contraintes béton : n=15

Rédigé par le Groupe 02 Page 11


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

o Armature en acier :
 Nuance : acier à haute adhérence FeE400
 Limite d’élasticité garantie Fe=400Mpa
 Coefficient de sécurité : Ɣs =1.15
 Coefficient d’adhérence : η= 1.6
 Contrainte admissible : δad = 201.63 MPA
 Contrainte de calcul de l’acier : δs = 348 MPA
 Enrobage=3cm
Contrainte du sol : varie en fonction du site d’implantation de l’ouvrage

III. VUE DE LA STRUCTURE

Rédigé par le Groupe 02 Page 12


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

A. Description du projet dans son environnement


1. Evaluation Environnementale
À l’état actuel des connaissances, il apparait que les principaux enjeux
environnementaux ont été réalisés ou sont prévus pour limiter les impacts liés auxactivités de
la station-service Total.

Présentation du terrain à aménager.

Le terrain est aménagé et équipé de la façon suivante :

 Une aire de distribution de carburant abritée par un auvent ;


 4 ilots de distribution ;
 2 types de carburants liquides distribués : gasoil et essence super et le pétrole ;
 Une aire de dépotage bien placée et un poste de distribution dédié aux poidslourds ;
 Une baie de lavage et une baie de vidange ;
 Des voiries légères et lourdes ;
 Un parking de stationnement ;
 Des espaces verts.

2. Etudes d’impacts et mesures d’atténuation.


a) L’eau
L’eau utilisée sur le site provient du réseau d’alimentation public d’eau potable.Elle est
utilisée au niveau de la station de lavage des véhicules
- Gestion des eaux usées
Les eaux usées sont composées exclusivement des eaux de lavage des véhicules.Ces eauxsont
dirigées vers les décanteurs (séparateurs d’hydrocarbures) afin delimiter les rejets en
hydrocarbures et en matière en suspension, avant d’êtreenvoyés vers le puisard
- Gestion des eaux pluviales

Rédigé par le Groupe 02 Page 13


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

Les eaux de ruissellement provenant des voiries, aires de dépotage et


dedistribution,susceptibles d’être souillées par des hydrocarbures et des matières
ensuspension sont traitées par un séparateur d’hydrocarbures avant d’être rejetéesdans les
caniveaux.

b) Les effluents atmosphériques


Les effluents atmosphériques émis au niveau du site sont dus aux gazd’échappement
desvéhicules et aux vapeurs d’hydrocarbures au niveau desévents.Concernant les émissions
etles vapeurs d’hydrocarbures, les dispositionssuivantes ont été prises
- Les évents ont une direction finale ascendante requis le réservoir et leursorifices débouchent
à l’air libre à au moins 4 m au-dessus du niveau del’aire de stationnement du véhicule livreur
- Un système de récupération des vapeurs a été mis en place pour lescarburants de catégorie B
(essence), ainsi lors du dépotage de carburantvers les cuves de stockage enterrés ; les vapeurs
générées par ledéplacement de carburant sont renvoyées dans la citerne de transport.Ces
mesures permettent d’une part de limiter les émissions à l’atmosphèreet d’autre part de
favoriser une bonne dispersion des vapeurs.

c) L’impact sur le sol et le sous-sol


Le site se trouve en dehors de tout périmètre de protection de captaged’alimentation en eau
potable, les risques de pollution du sol et du sous-sol sontliés à un déversement accidentel de
produits. Les aménagements nécessaires pour éviter ce type de pollution ont été pris,
notamment :
- Les cuves de stockage et les canalisations enterrées de transfertd’hydrocarbures sont en
double enveloppes parfaitement étanches avec undispositif détecteur de fuite
- Dispositif d’obturation du réseau pluvial en sortie du séparateur
d’hydrocarbures.

d) Les nuisances sonores.


Les principales sources de bruit au niveau de la station –service sont dues :
- Au travaux de réhabilitations, les engins de levages, les bétonnières
- A la circulation et au démarrage des véhicules à moteurs (PL et VL) dontles normes
defabrication et de réglementation limitent les émissionssonores ;
- Aux opérations de dépotage de carburant ;
- Les installations de levage des véhicules peuvent générer du bruit.

e) L’impact sur l’agriculture


Les activités de la station-service ne sont pas susceptibles de nuire à l’agriculture.En effet le
site est implanté en zone urbaine à loin des zones agricoles. De plusles rejets de
l’établissement autant aqueux qu’atmosphériques, sont maitrisés.

f) L’impact sur le milieu naturel.


L’établissement étant implanté en zone urbaine, dans le prolongement des
installations du grand marché, ce dernier se trouve hors de tout périmètre de
protection de captage d’alimentation en eau potable.Il ne présente pas d’enjeux faunistique ou
floristique particulier

Rédigé par le Groupe 02 Page 14


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

g) L’impact sur les milieux culturels et humain.


La zone étudiée est à l’extérieur de tout périmètre de protection de monuments
historiques.Le site n’est pas à l’origine de sources de vibrations ou d’odeurs caractérisées.
Les sources lumineuses correspondent principalement aux éclairages de la zonededistribution
en période nocturne. Celles-ci sont fréquemment utilisés enpériode hivernale en raison de la
durée de l’ensoleillement cet éclairage estnécessaire pour assurer la sécurité des installations
et des utilisateurs de la station-service qui est accessibles 24h/24h et 7j/7j.
Le mur de clôture de 2.5 m de hauteur est implanté au niveau des propriétéscommunes avec
les habitations des alentours de la station permet d’atténuer lesémissions lumineuses liées à
l’établissement (notamment les phares des voitures).

h) L’impact paysager du projet.


Le site du projet se trouve en zone urbaine, à proximité des zones de bureaux,d’habitat
collectif. L’impact visuel lié à la station-service a toutefois été modifié pour les
habitationslocalisées en limite de propriété de la nouvelle installation. Cet impact est
atténuépar la présence d’un mur séparatif de 2.5m de hauteur.

i) L’impact sur la santé.


L’identification des dangers liés au projet a mis en évidence un risque sanitairelimité en
fonctionnement normal de l’installation en raison.
o Des rejets atmosphériques liés aux installations très limités
o De l’absence de rejet direct d’eaux usées dans le milieu naturel,
o De la présence de dispositifs anti-retour ou de dis connexion sur les
réseaux d’alimentation
o Des mesures prises pour limiter tout risque de pollution accidentelle
(vanne d’obturation sur le réseau pluvial, séparateur
d’hydrocarbures relié à une capacité de rétention de 10 m3,
confinement des eaux d’extinction d’incendie, cuve double
enveloppe avec détecteur de fuite)
o Du traitement qualitatif des eaux de voiries
o De l‘absence de captage d’alimentation en eau potable à proximité
du site

B. Vue d’ensemble de la structure

IV. DESCRIPTION TECHNIQUE DE L’OUVRAGE


A. Analyse du site
Ce présent projet consiste en la conception d’une station-service qui sera situer sis à Maroua
au quartier SEKANDE, juste avant le centre hospitalier nouvellement construite et qui
présente les caractéristiques suivantes après analyse du site :

 Absence d’une station-service dans les périphéries pour le ravitaillement en carburant


des véhicules et poids lourds empruntant la nationale N°01 ;
 Manque d’un point de ravitaillement en pétrole pour les populations aux alentours ;

Rédigé par le Groupe 02 Page 15


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

 Absence d’une aire de stationnement et de repos pour les automobilistes

B. Hydrologie et hydrogéologie
Comme nous l'avons déjà précisé lors de l'étude des facteurs climatologiques, la ville de
Maroua est soumis au climat tropical pur, caractérisé par l'alternance d'une saison humide, de
juillet à début octobre, qui correspond à une période pendant laquelle est observé un
écoulement permanent qui peut passer en quelques heures de quelques mètres cubes par
seconde à plusieurs dizaines voire plusieurs centaines de mètres cubes par seconde, et d'une
saison sèche, de novembre à juin, durant laquelle, seule subsiste dans le lit des mayos une
nappe d'inféroflux relativement peu profonde, mais de faible débit. En fait, l'hydrogramme
annuel est constitué surtout par une succession de crues. Ces dernières se présentent sous
forme de gonflements brutaux, avec des temps de montée relativement court en regard de la
superficie des bassins versants.

Les débits maximaux observés au cours des cinq années d’études sont respectivement :

C. Vent, Climat et Température


 Vent :

Les vents sont généralement violents et encore plus pendant la saison sèche (14Km /h en
février). En saison sèche, elles prennent la direction Nord (39%) ou Nord-Est (31%),
provoquant les érosions et transportant des quantités de poussières ce qui correspondent à le
harmattan. En saison de pluie elles prennent les Ouest (18,5%) et Sud-Ouest (18%)
correspondant à la mousson.

 Climat :

Notre site est soumis à un climat soudano-sahélien (climat tropical sec) caractérisé par une
saison de pluie qui dure en moyenne 3 mois et dont le maximum est en Aout et une saison
sèche longue de 9mois où les températures peuvent être très fortes jusqu'à 45°C et plus.

Rédigé par le Groupe 02 Page 16


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

 Température :

L'Extrême Nord fait partie des régions les plus chaudes d'Afrique. On note des températures
moyennes qui variant de 25°C en janvier à 33°c en avril. Le maximum est atteint en avril avec
40°c. L’humidité relative de l’air est 48%.

D. Spécifications techniques
Les carburants seront stockés dans les cuves enterrées double enveloppe au droit de la station.
Les réservoirs présenteront les caractéristiques suivantes :

N° Types de cuve Equipement C1 C2


1 Détecteur de fuite 50m3 de 40m3 de
gasoil gasoil
2 Détecteur de fuite 40m3 de 40m3 de
gasoil gasoil
3 Détecteur de fuite

Tableau 1  : Type de cuve

Les canalisations seront équipées d’une double enveloppe et d’un dispositif permettant de
recueillir les éventuels écoulements entre celle-ci (point bas avec détecteur de fuite). La zone
de stationnement des camions citernes dédiées aux opérations d’approvisionnement des
réservoirs fixes de stockage occupera une superficie de 40m2. La station-service sera équipée
d’un système de récupération de vapeur permettant la connexion d’un tuyau de récupération
des vapeurs générées par le déplacement du carburant de catégorie B et le déplacement d’une
citerne de transport.

V. DESCRIPTION LITTERALE
L’ouvrage d’art à réaliser ici est la station-service, dans le cas de notre projet, notre station-
service sera située dans la ville de Maroua, dans la région de l’extrême-nord plus précisément
dans le quartier SEKANDE ou passe la nationale N°01 avec une superficie de 1050 m2. Sur
un plan technique notre station disposera d’un auvent abritant trois postes de distribution, un
kiosque de payement et un local technique, trois cuves de stockage enterrées de carburant
(gasoil, super gasoil, etc…), une boutique pour les usagers de passage à la station.

VI. DIMENSIONNEMENT DE L’AUVENT


Données de base

Auvent

Nature : auvent peigne 3 ilots

Rédigé par le Groupe 02 Page 17


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

Longueur :24 m

Largeur :22.6 m

Hauteur totale :5.2 m

Lieu d’implantation : quartier SEKANDE

Nature du site : exposé

Construction : non masqué

Actions générales

o Actions permanentes
 Couverture + étanchéité : 0.2KN/m2
 Equipement suspendu à la charpente : 0.10KN/m2
 Charpente métallique :
 Panne : 0.10KN/m2
0.85
 Fermes : L ×
100 ( )
KN /m 2

o Actions variables
 Surcharge du chantier : 1.5KN/m2
 Surcharge d’entretien : 1.0KN/m2
 Surcharge [dépôt/poussière] : 1.05KN/m2
 Vent :
 La valeur de référence de la pression dynamique du vent sera
déterminée selon le site du projet
 Les coefficients de pressions et les forces dues au vent seront plus
détaillés dans la suite du document.
A. Etude du vent
1. Généralités.
L’action du vent sur la construction est calculée par la formule suivante :

W =q10 [ k s × k m ×k H × δ ] [ β (C e−C i ) ]

Avec :

qh = pression dynamique agissant à la hauteur h

Ks= coefficient de site

Km =coefficient de masque

δ = coefficient de réduction

C = Ce-Ci : coefficient résultant

Remarque :

Rédigé par le Groupe 02 Page 18


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

Selon les Normes du vent au Cameroun, on définit deux vents :

W n : Vent normal calculé à partir de q 10 ,n;


W e : Vent extrême calculé à partir de q 10 ,e.
Avec W n =0.57 W e

 Pression dynamique de base mesurée à10m du sol : q 10

Selon les Normes du vent au Cameroun, l’action du vent est caractérisée par la
pression dynamique de base mesurée à 10 m du solq 10:

V2
q 10= ¿
16.3

Avec V : vitesse du vent en (m/s) ;


Ainsi la pression dynamique de base est donnée en fonction des zones climatiques au
Cameroun par le tableau suivant :

Zones Altitude Vitesse La pression


climatiques moyenne (m) maximale dynamique de base
à la hauteur de 10m
(principale ville observée (m/s)
au-dessus du sol
de la zone) (Pa)
1. Yaoundé 850 31 1243
2. Kribi 19 30 1163
3. douala 850 32 1324
4. Bertoua 700 45 2618
5. Bamenda 1400 21 570
6. N’Gaoundéré 1200 58 4349
7. Garoua 600 50 3232
8. Maroua 400 50 3232

Alors pour notre site on a : q 10 = 3232 Pa = 3.232 KN/m2.

 La pression du vent a la hauteur H de la structure : q H


Elle est donnée par :

2.5∗H +18
K H=
H +60

2.5∗5.2+18
Avec H=5.2, on a : K H=
5.2+60

K H =0.88 KN /m2

Rédigé par le Groupe 02 Page 19


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

Le coefficient de site : K S

Le coefficient de site est donné par le tableau suivant :


Type de Exemples KS
site
Site Fond de cuvette bordé de collines sur tout son pourtour et protégé 0.8
protégé ainsi pour toutes les directions du vent

Site Plaine ou plateau de grande étendue pouvant présenter des 1


normal dénivellations peu importantes, de pente < 10%
Site Littoral sur une profondeur de 6km, sommet des falaises, iles ou 1.35
exposé presqu'iles étroites, vallées étroites où le vent s'engouffre, montagnes
isolées ou élevées, et certains cols

Tableau 2  : Coefficient de site


Notre site de projet est exposé donc on aura : K S =1.
 Le coefficient de réduction : δ
Ce coefficient est fonction de la plus grande dimension de la surface offerte
auvent.Il intéresseseulementl’élémentdelastructuresupposéisolée.
Le vent qui frappe sur la face pignon ou la petite face est appelé vent pignon.Le
vent qui frappe sur la face long pan ou la grande face est appelé vent long pan.
Ondéterminececoefficienten utilisantl’abaqueci-après:
 Sur l’axe des abscisses, on trouve la plus grande dimension de la surface
offerteauvent;
 Sur l’axe des ordonnées, on trouve le coefficient de réduction despressions
dynamiquesδ;

Rédigé par le Groupe 02 Page 20


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

Coefficient de réduction δ des pressions dynamiques pour lesgrandes surfaces.


En utilisant l’abaque, on trouve pour la courbe(H≤30m) et pour la plus
grandedimension de la surface offerte au vent(a=26.4m), δ=0.78;
 Coefficient de masse : k m
Généralement ce coefficient est supérieur ou égale à 0.75.On prend k m=1 : le cas
leplus défavorable.
 Le coefficient de trainé : C=C e −Ci
C e: coefficient de traîné relatif aux actions extérieures ;
C i: coefficient de traîné relatif aux actions intérieures ;
C eetC isont fonctions d’un coefficient γ 0 donné par les abaques.
Dans le cadre de notre projet, nous considérons le terme [ β ( C e−C i ) ]=1.

2. Détermination des surcharges du vent


W =q10 [ k s × k m ×k H × δ ] [ β (C e−C i ) ]

AN:W =3 .232 [ 1× 1× 0 .88 × 0 .78 ] ×1

W =1.532 KN /m 2

B. Dimensionnement des pannes


1. Généralités.
On peut définir les pannes comme étant des poutres destinées à transmettre
les charges et les surcharges s’appliquant sur la couverture à la traverse ou
bien à la ferme.

Rédigé par le Groupe 02 Page 21


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

Les pannes sont posées sur les portiques (ou fermes) et assemblées par
boulonnage. Les appuis sont considérés comme appuis glissants ou articulés.
Les pannes sont assemblées aux portiques par l’intermédiaire des pièces en
équerre appelées échantignoles. Les deux figures ci-dessous décrit cet
assemblage.

Vue en plan

Vue en perspective.

Les pannes sont disposées parallèlement sur les nœuds de la ferme, ils sontplacés avec une
inclinaison d’angle de ce fait, fonctionnent en flexion déviée.

Rédigé par le Groupe 02 Page 22


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

2. Evaluation des charges et surcharges.


 Charges permanentes : G

Le poids propre de la panne :G panne=10 daN /m ².


Le poids propre de la couverture + étanchéité :
Gcouverture +étanchéité = 20 daN/m² ;
Le poids propre total :
G =G panne+ Gcouverture +étanchéité = 10+20 = 30 daN/m².

 Les charges d’exploitation : Qe

La charge de poussière : p = 105 daN/m²

Surcharge d’entretien : q = 100 daN/m²

Surcharge de chantier : Qc =150 daN/m²

Qe=p + q + Qc=105+100+150=355 daN/m²

 Action du vent : W =We(vent extrême)


W =1.532 KN /m2=153.2daN/m².

3. Les combinaisons des charges à l’ELU et à l’ELS


o A L’ELU
Situations de projet durables et transitoires (Combinaison fondamentale) :

G= 30daN/m²; Q= 355daN/m²; w=153,2daN/m²; N=0daN/m².

daN/m². Charges Charges Charges Charges TOTAL


permanente d'exploitation vent neiges
s s
Qcombiné 30 355 153.2 0
Qmax 1 1,35 1,5 1,005 1,305 726,966
Qmax 2 1,35 1,305 1,5 1,305 733,575

Rédigé par le Groupe 02 Page 23


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

Qmax 3 1,35 1,305 1,005 1,5 657,741

Qs 1,35 1,35 1,35 1,35 726,57


Tableau 3 : combinaison de charge.

Qmax=max (Qmax1 ; Qmax2 ; Qmax3 ; Qs) =max (726,966 ;733,575 ;657,74 ;726,57)


=733,575daN/m².

o A L’ELS

G+Q+W= 30+355+153,2=538,2daN/m².

4. Dimensionnement des pannessans liernes en plasticité


a) Calcul a l’ELU
Notre structure est composée de 12 pannes de e=12m de longueur chacunereposant sur
unepoutre de portée 7.2 m, ces pannes sont espacées entre elles deep=2,4 m (entre axe) et les
poutres de 12 m (entre axe) .la pente du versant est de5.7°.
Les pannes sont dimensionnées de manière à satisfaire simultanément auxconditions de
résistance et de flèches.
Remarque :
Quel que soit l’élément de la structure en construction métallique, il y a
deux calculs à effectuer :
 Calcul à l’ELU : Vérification des conditions de résistance (flexion déviée) ;
 Calcul à l’ELS : Vérification de la rigidité (flèche, déplacement, …) ;

M ysd α M zsd β 1
On doit donc vérifier la condition suivante : ( )( )
M ply
+
M plz

γM
avec Mply=Wply.fy et
0

Mplz=Wplz.fy et ceci est valable pour des IPE de classes 1 et 2.

N sd
Puisque notre panne est un IPE donc de section en I alors : α =2; β=5 n ≥ 1; n= =0 car
N pl
Nsd=0 donc β=1. Ainsi,

M ysd 2 M zsd 1 1
( )( )
M ply
+
M plz

γM 0
(*) (γ M =1 pour classes 1 et 2 ¿
0

 Déterminons Mysd et Mzsd


Q zsd l z2
M ysd = (Poutrelle appuyée-appuyée zz/ axe fort donc lz=e=12m)
8
Q ysd =Q sd e p sinα (Qsd=Qmax=733,575 daN/m² ; α =5,7 °; ep=2,4m).
Q ysd l y 2 e 12
M zsd = (Poutrelle appuyée-appuyée yy/ axe faible donc ly= = =6 m )
8 2 2

Rédigé par le Groupe 02 Page 24


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

Q zsd =Qsd e p cosα (Qsd=Qmax=733,575 daN/m² ; α =5,7; ep=2,15m).


AN :Q ysd=733,575 x 2,15 xsin5,7=156,64 daN/m
Q zsd =733,575 x 2,15 xcos 5,7=1569,38 daN/m
1569,38 x 122
M ysd = =28248,98 daN.m
8
156,64 x 62
M zsd = =704,90 daN .m
8
 Prédimensionnement du profilé IPE :
On a Wply et Wplz : caractéristiques inconnues du profilé ;
Prédimensionnement (Le but est de se pointer rapidement sur le profilé le
plus proche) ;
On remarque que Mzsd¿Mysd ; fy=235Mpa=2350 daN/cm².

M ysd 2
Alors (*) devient
M ply ( )
≤1⇔ Mysd¿ Mply

Mply ≥ Mysd⇔ Wply × (fy / γM0) ≥ Mysd


⇔ Wply ≥ Mysd / (fy / γM0)
⇔ Wply ≥ 2824898 / (2350 / 1)
⇔ Wply ≥ 1202,08cm³
D’après le catalogue des profilés, on choisit un profilé IPE 400 ayant les
caractéristiques suivantes : A = 84,50cm² ; Wply = 1310 cm³ ; Wplz = 229 cm³ ; Avy =
41,81 cm² ; Avz = 42,69cm² ;
 Vérifications :
 Vérifions la relation suivante :

M ysd 2 M zsd 1 1
( )( )
M ply
+
M plz

γM 0
(*) (γ M =1 pour cl asses1 et 2¿
0

Mply = Wply × (fy / γM0) = 1310 × (2350/1) = 3078500 daN.cm


Mplz = Wplz × (fy / γM0) = 229 × (2350/1) = 538150 daN.cm

2824898 2 70490 1 1
( 3078500
+)(
538150 1 )
=0.97 ≤ =1 (OK. Vérifié)

 Vérifions la relation suivante :Vysd ≤ 0.5 Vply

e 12
(
V ysd = Q ysd
2 ) (
e p= 156,64 x
2 )
x 2,15=2020.656 daN

fy 2350
V ply =0,58 A vy =0,58 x 41,81 =56987.03 daN
γM0
1

Vysd = 2020.656 daN << 0.5 × Vply = 0.5 ×56987.03 = 28493.515daN


(OK vérifié).

Rédigé par le Groupe 02 Page 25


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

b) Calcul à l’ELS
On doit vérifier la condition suivante :

f max ≤ f́

e 12
 f́ = = =0.06=6 cm
200 200
(Poutre de toiture, accès uniquement pour entretient) ;
 Détermination de f max:
f max =√ f ymax 2 +f zmax2
5 q y × e4 5 1,5664 daN /cm× 12004
f ymax = ( ×
384 E × I y
× e p= ×) (
384 2.1∗106 daN /cm 2 × 231.3∗102 cm4 )
×240=2.92

4
5 q ×e 5 1,56938 daN /cm× 12004
f zmax = ( × z
384 E× I y
× ep = × ) (
384 2.1∗106 daN /cm2 ×231.3∗102 cm4 )
× 240=3.52

E=2.1∗106 daN /cm2


{ I y =231.3∗102 cm 4 : Inertie maximal de l ' IPE 400
f max =√ f ymax 2 +f zmax2
On constate que : f max =4.58 cm< f´ =6 cm
Donc le profilé IPE 400est vérifié à l’ELS.

c) Calcul en élasticité
My 3
wy≥ σe =41.9 cm ce qui correspond à un IPE400
Donc qu’on retient l’IPE 400 pour la panne

C. Dimensionnement du portique avec traverse

Figure 4 : portique d’axe X-X

Rédigé par le Groupe 02 Page 26


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

1. Généralité
Les portiques, qui constituent l’ossature principale des bâtiments, sontcomposés de fermes(ou
traverses), qui supportent les pannes, et de poteaux, quisupportent les fermes.

Leur conception technologique est variable, en fonction notamment :


 Soit de profils à inertie constante, généralement des poutrelles IPE ;
 Soit de profils à inertie variable, reconstitués soudés, PRS (figure C).

2. Dimensionnement des traverses


a) Tableau des combinaisons des charges
Le poids propre de la couverture : Gcouverture = 7 daN/m² ;
Le poids propre des pannes IPE 400 : Gpannes = 4.84 daN/m² ;
Le poids propre de la traverse : Gtraverse = 6 daN/m² ;
La charge d’exploitation : Q = 25 + 10 = 35 daN/m² ;

Etat
Combinaisons q1(daN/m²) q2 (daN/m²)
limite
q1= (1.35 G+1.5Q)×sinα q2=(1.35G+1.5Q)×cosα
ELU 1.35 G+1.5Q q1=(1.35×17.84+1.5×35)×0.1 q2=(1.35×17.84+1.5×35)×1
q1=7.66 q2= 76.58
G+ q1= G× sinα q2= G×cosα+1.5×We
1.5W q1=17.84×0.1 q2=17.84×1+1.5×(-52.82)
e q1=1.78 q2 = -61.39
q1= (G+Q)× sinα q2= (G+Q)× cosα
ELS G+Q q1= (17.84+35)× 0.1 q2=(17.84+35)×1
q1= 5.28 q2=52.84

Rédigé par le Groupe 02 Page 27


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

b) Détermination des diagrammes des efforts internes agissants dans le


portique en utilisant le logiciel RDM6.
VII. Dimensionnement des poteaux

Figure 5  : Vue en perspective de la structure.

A. Généralités
1. Introduction
Les poteaux sont les éléments porteurs verticaux des ossatures de bâtiment. Ilssont soumis à la
compression avec éventuellement de la flexion selon le systèmestatique adopté.Les profilés
laminés en I ou en H sont les plus utilisés comme poteau decharpente métallique. Ils
conviennent particulièrement bien à l’assemblage despoutres dans les deux directions
perpendiculaires avec facilité d’assemblage.

2. Efforts dans les poteaux


Les poteaux doivent avoir des dimensions suffisantes pour pouvoir résister aux
efforts suivants :
Efforts de compression dû aux charges permanentes (poids propre de la couverture, des
pannes, et de la ferme) et aux surcharges climatiques (actiondu vent et de la neige).
Efforts de flexion dû à la poussée horizontale du vent et aux réactions
horizontales des chemins de roulement.

B. Calcul des poteaux


 Détermination de la surcharge du vent
W =1.532 KN /m 2 × 12
W =18.384 KN /m
 Détermination de la réaction de la ferme R ferme:
 Poids propre de la couverture Gcouverture=20 daN/m² :
0.85
 Poids propre de la ferme Gferme :G ferme=
100 ( )
L KN /m

Rédigé par le Groupe 02 Page 28


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

G ferme= ( 0.85
100 )
22.6 KN /m

Gferme=19.21daN
 Poids propre des panne IPE 400 Gpanne :G panne =10 da N /m ².
 Conclusion :

G ferme (G Panne +G couverture )× L× e


R ferme= +
2 2

Avec e=12m et L=22.6m

19.21 ( 10+20 ) ×22.6 ×12


R ferme= +
2 2

R ferme=4077.605 daN

 Dimensionnement du poteau à l’ELU :


 Détermination des réactions à l’ELU

R=1.35× Rferme +1.5 Q

Avec
Q=Q entretien+Q poussière +Qchantier =1.5+1+1.05=3.55 KN /m2

3.55 ×100 ×22.6 ×12


R=1.35× 4077.605+1.5 ×
2

R=77711.77 daN

Soit N sd =777.1177 KN

 Calcul et vérification :

Dans notre étude nous avons choisi des profilés HEA

 Calcul des longueurs de flambements ly et lz et déduire lmax= max (ly ; lz)

l y =l o =520 cm

l z =0.7 ×l o =364 cm

l max =max ( l y ;l z ) =520 cm

 Calcul du moment d’inertie nécessaire pour résister à la charge critique


d’Euler :

Rédigé par le Groupe 02 Page 29


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

π 2× E × I
N cr = ≥ N sd
l 2max

N sd ×l 2max
⇒I min ≥
π2 E

777.1177 × 5202 2
I min ≥ 2 4
=100.61cm
π ×2.1 ×10

Trouver dans le tableau des profilés la section minimale nécessaire ayant I ≥ I min

Soit HEA 240 :


I y =7763 cm4 ; I z=2769 cm4 ; A=206 cm2 ; i y =10.05 cm ; i z=6 cm; b=240 mm ; h=230 mm; d=164 mm ; t f =12

Vérification de la section choisie (HEA 240) à la sécurité

N sd ≤ N c , Rd=min(N pl, Rd ¿ ; N b ,Rd )¿

Classe de la semelle :

c 120 235 235


=
t f 12
=10 et ε =
fy
=
235
=1
√ √
Semelle de classe 2

Classe de l’âme :

d 164
= =21.86 ≤ 33 ε
t w 7.5

Ame de classe de 1

La section est de classe 2

β A =1 pour les classes de sections 1,2 et 3

A . f y 206 ×23.5
N pl , Rd= = =4400.90 KN
γM 0
1.1

A . f y 206 ×23.5
N b , Rd = χ . β A . = χ=4400.90 χ
γM0
1.1

Calcul du coefficient de réduction de flambement χ:

λ max=max ( λ y ; λ z )

l 520
λ y= y = =51.74
i y 10.05

Rédigé par le Groupe 02 Page 30


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

l 364
λ z= z = =60.66
iz 6

λ max=max ( λ y ; λ z )=60.66→ Axe de flambement zz

0.5 0.5
E 2.1 ×10 6
λ 1=π
fy[ ] [ ] =π
2350
=93.9

λz 60.66
( )[ ] ( )
λ ´max= λ́z =
λ1
0.5
βA =
93.9
=0.65

Choix de la courbe de flambement :

Axe de flambement zz

h 230
= =0.95<1.2
b 240

t f =12mm< 100 mm

Courbe de flambement : b → α =0.34

φ=0.5 1+α ( λ ´max−0.2)+ λ ´2max =0.5 [ 1+ 0.34 ( 0.65−0.2 )+ 0.652 ]=0.788


[ ]
1 1
χ= 0.5
= 0.5
=0.812
φ+ φ − λ ´
[ 2 2
max ] 0.788+ [ 0.7882 −0.652 ]

N b , Rd =4400.90 χ=4400.90 ×0.812=3573.53 KN

N c , Rd=min(N pl , Rd ¿ ; N b , Rd )=min ( 4400.90 ; 3573.53 )=3573.53 KN ¿

N sd =777.1177 KN

N sd =777.1177 KN < N c , Rd=3573.53 KN … … … … .Condition vérifiée

 Vérification du poteau à l’ELS


 La flèche admissible de notre structure est :
h 520
∆=
´ = =3.46 cm
150 150
 On doit vérifier la condition ∆ ≤ ∆´

92419.445
∆ max =
EI

Vérification :

 HEA 240: E=2.1× 106 daN /cm2 et I =7763 cm4

Rédigé par le Groupe 02 Page 31


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

92419.445
∆ max = =5.66 cm> 3.46 cm… … … . Condition non vérifiée
2.1 ×108 ×7763 ×10−8

Essayons avec un profilé HEA 260

 HEA 260: E=2.1× 106 daN /cm2 etI=10450 cm4

92419.445
∆ max = =4.21 cm>3.46 cm … … …. Condition non vérifiée
2.1 ×108 ×1045 ×10−7

Essayons un profilé HEA 280

 HEA 280: E=2.1× 106 daN /cm2 etI=13670 cm4

92419.445
∆ max = =3.21 cm<3.46 cm … … … . Condition vérifiée
2.1 ×108 ×13670 ×10−8

Conclusion : On adopte pour les poteaux de notre structure un profilé HEA 280

VIII. ASSEMBLAGE
A. Poteau-poutre
1. Dimensionnement des boulons
Paramètres de base : HA = 28.10 KN ; VA = 29.9 k N ; MA = 35.2 k N.m
- Détermination de la résistance au cisaillement des boulons

2. Calcul des forces agissants sur les éléments


ƩM = 0 → - MB + MA + 0.1HA = 0
→ MB = 35.2+ 0.1x 28.1
MB = 38.01 k N.m
Ʃfext = 0 → MB - 0.2 H2 =0 → H2 = 190.05 kN
H2 – H1 =0 → H2 = H1 = 190.05 k N = Ved

3. Condition de pine
- La pince e est la distance entre l’axe d’un boulon et le bordd’extrémité qui lui est adjacent
- L’entre axe p est la distance entre les axes des boulons

Rédigé par le Groupe 02 Page 32


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

 Distance min/max du bord boulon (dans la direction de la charge)


1,2𝑑0 ≤ 𝑒1 ≤ 4𝑡 + 40 𝑚𝑚
𝑡 = 8.5 𝑚𝑚
𝑑0 = 𝑑 + 2 𝑚𝑚 = 16 + 2 = 18 𝑚𝑚
⟹ 1,2 × 18 ≤ 𝑒1 ≤ 4 × 8.5 + 40
21,6 𝑚𝑚 ≤ 𝑒1 ≤ 74𝑚𝑚
Choix : 𝑒1 = 60 𝑚𝑚
 Espacement min/max entre boulons (dans la direction de la charge)
𝑀𝑖𝑛 (14𝑡; 200𝑚𝑚) ≥ 𝑃1 ≥ 2,2𝑑0
⟹ min(119 ; 200 𝑚𝑚) ≥ 𝑃1 ≥ 39.6
Choix : 𝑃1 = 110 𝑚𝑚
 Calcul de hauteur total de la platine H
𝐻 = 2 × 𝑒1 + 4𝑃1 = 2 × 70 + 4 × 110
𝐻 = 580 𝑚𝑚
 Espacement min/max entre boulons (perpendiculaire à la direction de la
charge) min(14𝑡 ; 200 𝑚𝑚 ) ≥ 𝑃2 ≥ 2,4 𝑑0
119 𝑚𝑚 ≥ 𝑃2 ≥ 43,2 𝑚𝑚

Choix : 𝑃2 = 100 𝑚𝑚
Distance min/max du bord boulon (perpendiculaire à la direction de la
charge)
2𝑒2 + 𝑃2 = 260 ⟹𝑒2 =(260 - 𝑃2)/2 =(260 – 100)/2 = 80 [𝑚𝑚]
- Calcul de As
Hypothèses :Classes du boulon 4.6 ,𝑓𝑢𝑏= 400 𝑁/𝑚𝑚2 avec
𝛼 = 0,6 𝑒𝑡𝛾𝑀2 = 1,25
𝐹𝑣,𝑅𝑑=𝛼 × 𝑓𝑢𝑏× 𝐴/𝛾𝑀2≥ 𝑉𝐸𝑑=>𝐴 ≥𝛾𝑀2 × 𝑉𝐸𝑑 /𝛼 × 𝑓𝑢𝑏
AN:𝐴 ≥1,25 × 190.05 x 10⌃30,6 × 400
𝐴 ≥ 989.84 𝑚𝑚2

Rédigé par le Groupe 02 Page 33


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

Le diamètre de boulon est déterminé en fonction de :


𝑡 = 𝑚𝑖𝑛[𝑡𝑓(𝐻𝐸𝐴 220); 𝑡𝑓(𝐼𝑃𝐸 200)]
𝑡 = min(11; 8.5)

𝑡 = 8.5 𝑚𝑚∈ [5 - 10] =>𝑑 = 16𝑚𝑚𝑒𝑡𝐴𝑠= 157 𝑚𝑚2


Le nombre de boulons sera :
On choisit 8 boulons de diamètre 16 donc 4 rangées de 2 boulons (8Ф16)
As =989.84/8= 123.73 mm2

4. Résistance du boulon au cisaillement


𝐹𝑣1 =𝛼×𝑓𝑢𝑏×𝐴/𝛾𝑀0=0.6𝑥400𝑥157/1.25= 37.6 k N
𝐹𝑣1, 𝑅𝑑= 8 x 37.6 = 300.8 k N
𝐹𝑣1, 𝑅𝑑 = 300.8 >Ved => la résistance du boulon est vérifiée.
NB: pour que ces conditions soient vérifiées il faut prévoir des jarrets entre lapoutre et
lepoteau. Ils constituent un renfort pour les poutres et reprennent lemoment d’encastrement.

5. Détermination de la longueur des jarrets


La longueur du jarret se détermine en considérant qu’en amorce du jarret lacontrainte
maximale dans la poutre est égale à fy
De la résolution du portique on a :
𝑀𝐶 = 3520.5 𝑑𝑎𝑁. 𝑚
𝑀𝐵 = 3195.3𝑑𝑎𝑁. 𝑚
𝑀𝑒𝑙 = 4940 𝑑𝑎𝑁. 𝑚(𝐼𝑃𝐸400)
La courbe du moment est parabolique, de la forme 𝑦 = 𝑎𝑥2soit :
Pour 𝑥 = 𝑠 = 8.1𝑚 =>𝑦 = 𝑀𝐵 + 𝑀𝐶 = 6715.8
D’où : 𝑎 = 𝑦/𝑥2 =6715.8/(8.1)2= 102.35
Pour 𝑥 = 𝑠 – 𝑗 on a : 𝑦 = 𝑀𝑒𝑙 = 4940 𝑑𝑎𝑁. 𝑚
Soit : 4940 = 102.35(8.1 - 𝑗)2 =>𝑗𝑚𝑖𝑛 = 1.07 𝑚
Donc le Jarret aura pour :
𝐿𝑜𝑛𝑔𝑢𝑒𝑢𝑟 = 𝐿𝑗 = 𝑗𝑚𝑖𝑛 = 1.07 𝑚
𝐻𝑎𝑢𝑡𝑒𝑢𝑟 = 𝐻𝑗 = ℎIPE 400= 0,20 𝑚
f. Encastrement par jarret Description
Dimensions de la platine: 𝑃𝑙𝑎𝑡 : (200 × 640 × 14) 𝑚𝑚

Boulons 4.6 : 8𝑏𝑜𝑢𝑙𝑜𝑛𝑠𝑑𝑒 16𝑚𝑚


𝑒1 = 60 𝑚𝑚𝑃1 = 110 𝑚𝑚
𝑒2 = 80 𝑚𝑚𝑃2 = 100 𝑚𝑚

Rédigé par le Groupe 02 Page 34


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

CONCLUSION :
L’initiative que prennent les écoles professionnelles en organisant les projets d’études est une
mise en situation réelle des étudiants en vue de les préparer à leurs futures intégrations dans le
domaine relevant de leurs spécialités.
Sur le plan technique, ce projet nous a donné une idée sur :
 Le dimensionnement et la détermination des sections des constituants essentiels de l'ossature
d’une construction métallique sans oublier les vérifications nécessaires en tenant compte :
 du coût du projet ;
 de la sécurité ;
 de l'esthétique ;
 L’ampleur du travail du projet et les tâches fastidieuses auxquelles sont confrontés les
futures ingénieurs.
 D’être confronté aux problèmes pratiques relevant de domaine de spécialisation.
 D’avoir un esprit de synthèse et de déduction pour l’adoption de différentes solutions à
apporter aux problèmes.
 De faire le point sur le niveau des connaissances technologiques par rapport à la pratique
courante.
L’ingénieur doit également intégrer dans sa démarche intellectuelle toutes les données
naturelles et fonctionnelles liées au site et à la destination d’un ouvrage s’inscrivent toujours
dans le cadre d’une opération d’équipement collectif.

Rédigé par le Groupe 02 Page 35


Conception et Dimensionnement d’une Station-Service

BIBLIOGRAPHIE :

Cours de construction métallique : M. MEULAJENGUEWOUJ.C.

Bureau d’étude de construction métallique : MESSAOUD Haykel &


MESSAOUDI Jihen & MZOUGHI Bilel

Internet (Google)

Rédigé par le Groupe 02 Page 36

Vous aimerez peut-être aussi