Vous êtes sur la page 1sur 3

‫ﻋﺮﺑﻲ‬ Español Deutsch Français English

 

Fatwa

 Fatwa  Fikh des 'Ibadates ( Actes de culte ) 


Les funérailles, les testaments et les lois relatives à la succession (Tarika) 
Les bonnes œuvres dont pro te le mort 

Echapper au supplice de la tombe et à son étreinte


Fatwa No: 76676

Fatwa Date: 27-8-2006


 Imprimer

Bewertung: 

Question

Comment pourrais-je échapper au supplice de la tombe ? Est-ce que


chaque musulman doit subir Dammatou al kabr, étreinte de la tombe ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

Parmi les moyens qui nous permettent de nous protéger du supplice de la


tombe :
1/ Le témoignage qu’il n’y a point de divinité en dehors d’Allah et que
Mohammed est le Messager d’Allah. Boukhari a rapporté d’après Al Baraa

Ibn Azeb que le Messager d’Allah, , a dit  : «  Lorsque le Musulman sera
interrogé dans sa tombe, il témoignera qu’il n’y a point de divinité en
dehors d’Allah et que Mohammed est le Messager d’Allah. Ceci s’atteste par
la parole d’Allah : « Allah a ermit les croyants par une parole ferme, dans la
vie présente et dans l'au-delà. Tandis qu'Il égare les injustes. Et Allah fait ce
qu'Il veut. » (Sourate 14/Verset 27)

2/ L’obéissance à Allah et l’accomplissement des bonnes œuvres. Ibn


Hibban et Al Hakem ont rapporté d’après Abou Houreira que le Prophète, ,
a dit  : «  Lorsque le mort est déposé dans sa tombe et qu’il entend le bruit
des chaussures de ceux qui l’y ont déposé… s’il est croyant la prière se
placera à côté de sa tête, le jeûne à sa droite, l’aumône à sa gauche et les
actes de piété et de bienfaisance à ses pieds. Lorsqu’on essayera de lui
parvenir du côté de sa tête, la prière dira qu’il n’y a pas de passage de son
côté, à sa droite le jeûne dira qu’il n’y pas de passage de son côté, à sa
gauche l’aumône dira la même chose et par ses pieds, les actes de piété et
de bienfaisance envers les gens diront la même chose. »

3/ La lutte contre l’ennemi pour la cause d’Allah. Dans le hadith rapporté


par Muslim d’après Salman Al Farissi, il est mentionné que celui qui
accomplit une telle chose sera en en sûreté contre Al Fattane, le tentateur.

4/ La récitation de Sourate Al Moulk, La Royauté. D’après Abou Houreira, le


Messager d’Allah, , a dit : «Une sourate de 30 versets a intercédé en faveur
d’un homme auprès d’Allah et Il lui a pardonné. », rapporté par Tirmidhi et
Ibn Maja.

Il, , a dit aussi  : «  Sourate Al-Moulk préserve du supplice de la tombe»,


rapporté par Al Hakem.

5/ Se mé er de négliger la puri cation des urines car il est authenti é que


le Prophète, , a dit  : «  La plupart des supplices de la tombe sont dus à la
négligence de la puri cation des urines ».
Quant à Dammatou Al kabr, l’étreinte de la tombe, il est rapporté dans
plusieurs hadiths authentiques que personne n’y échappera, que nous

soyons jeunes ou âgés, bons ou méchants. An-Nassaï a rapporté d’après
Ibn Omar, que le Prophète, , a dit au sujet de Saâd Ibn Mouadh : «  Le Trône
du Miséricordieux a vibré à cause de sa mort, les portes du ciel lui ont été
ouvertes et soixante-dix milles anges ont assisté à son cortège funéraire
mais malgré cela il n’a pas échappé à l’étreinte de la tombe. »

Ahmed a rapporté d’après Aicha, qu’Allah soit satisfait d’elle, que le


Prophète, , a dit  : «  Si quelqu’un devrait être épargné de l’étreinte de la
tombe, Saâd Ibn Mouadh l’aurait été. »

At-Tabarani a rapporté que le Prophète, , a dit  suite à l’enterrement d’un


petit enfant : «  Certes, la tombe a une étreinte. Si elle devait épargner
quelqu’un, elle aurait épargné cet enfant. »

Ar-Ramli dans ses fetwas a dit  : «  Abou al Kassem dans son livre Ar-Rouh,
l’âme, a rapporté  qu’aucune personne, bonne ou mauvaise, ne sera
épargnée de l’étreinte de la tombe, mais la di érence entre le musulman et
le mécréant est que le premier ne la subit qu’au moment de son
enterrement puis sa tombe cesse de l’étreindre puis elle lui est élargie,
tandis que pour le second, l’étreinte est permanente et sa tombe ne cesse
de l’étreindre jusqu’au Jour de la Résurrection. »

Nul doute que son intensité varie selon le degré de piété du musulman, plus
il est pieux plus cette intensité est faible.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Un défunt n’a pas payé sa Zakât et ses héritiers ont


donné tous ses biens en aumône

Que faire après la mort du père ?

Vous aimerez peut-être aussi