Vous êtes sur la page 1sur 5

Séance n° : 8 Mercredi 19 Mai 2021

Pr : Makboul

Chapitre III :
Les stratégies de développement ou les stratégies d’industrialisation

Le mot clef de ce thème est le concept de développement


Q : que signifie le mot développe ?
Le développement économique est un saut quantitatif et qualitatif réalisé par une nation.
Les pays de l’Asie avaient décollé économiquement vers les années 70, ils ont réussi à réaliser un
saut quantitatif et qualitatif. L’Angleterre s’est développée grâce à sa révolution industrielle
réalisée vers la
2 ème moitié du 18 ème siècle.
Pour bien cerner le concept développement, on va se référer aux 4 critères retenus par le PNUD -
Programme des Nations Unies pour le Développement- pour mesurer le niveau de
développement d’un pays.
1. Le niveau de la productivité du facteur travail:
Cela donne une idée sur le niveau de la sacralisation de la valeur du travail par la population
locale.
La productivité est élevée en chine, il faut faire la distinction entre la production ‫ إنتاج‬et la
productivité ‫ اإلنتاجية‬.
Exemple :
2 usines de confection une au Maroc et l’autre en chine qui fabriquent des chemises pour
femme, pour mesurer la productivité de l’ouvrier marocain et celle de l’ouvrier chinois, on va
dire que dans l’usine marocaine chaque ouvrier fabrique 200 chemises par jour combien d’heure
travaille-t-on au sein de cette usine ? 10h/j pour mesurer le taux de la productivité de l’ouvrier
marocain on calcul la production journalière divisée par les heures de travail, chaque ouvrier
marocain fabrique 20 chemises par h (200/10 = 20 chemises /h).
On va dire que dans l’usine chinoise chaque ouvrier fabrique 700 chemises par jour combien
d’heure travaille-t-on au sein de cette usine ? 10h/j pour mesurer le taux de la productivité
Chaque ouvrier chinois fabrique 70 chemises (700/10 = 70 chemises /h).

1
La différence entre 70 et 20 est expliquée par plusieurs paramètres le niveau de qualification de
l’ouvrier chinois la rigueur, la discipline…etc.
Le niveau de productivité élevé en chine est source d’avantage compétitif majeur.
2. La justice sociale :
Est-ce qu’il y a une répartition équitable des richesses ?
La justice sociale existe dans les pays développés, dans les pays sous-développés il n’y a pas de
Justice sociale et ce n’est pas un hasard.
Le développement suppose des prérequis entre autre l’existence d’un Etat de droit.
Un Etat des institutions c à d les droits des citoyens sont connus et reconnus et respectés.
Les obligations de citoyens sont connues reconnus et exigés.
3. La durabilité :
Le développement est un processus à long terme, il est durable.
Un pays arrive à avoir des acquis en termes d’infrastructure, existence d’institution qui veuille
sur la pérennité de l’Etat de droit.
Exemple :
La force de frappe de la France a nettement baissé, elle n’est plus une puissance politique
Mais elle demeure un pays développé, l’infrastructure routière de la France n’a pas diminué.
4. Le processus de développement est endogène (de l’intérieur):
Le roi a constitué une commission pour un nouveau modèle économique déclenché de
l’intérieur. Un modèle de développement doit être déclenché de l’intérieur pour prendre en
question les spécifités culturelles et sociales.
Parenthèse :
La différence entre le développement et la croissance est de taille, le développement est un saut
qualitatif et quantitatif réalisé par un pays alors que la croissance c’est l’augmentation de la
production dans une économie c’est un saut d’ordre quantitatif.

Le Sous-développement
La notion du sous-développement a été évoquée pour la 1 ère fois en 1949 par le président
américain de l’époque Harry S. Truman qui s’adressait à la nation, il avait parlé de l’obligation des
pays riches à apporter de l’aide au pays les plus pauvres.
La nécessite de neutraliser le communisme, les pays riches doivent venir en aide aux pays les
plus pauvres après ce discours, de nouvelle appellation avaient fait leur émergence Alfred Sauvy a

2
utilisé en 1952 le tiers monde le monde qui vient après le monde capitaliste et le monde
communiste.
Quelles sont les caractéristiques du Sous-développement ?
Il se caractérise par 3 critères :
1- une pauvreté de masse ou extrême :
Expliquée par la fragilité économique c à d des entreprises qui ne créent pas de la richesse, qui
n’arrivent pas à vendre donc pas de bénéfice.
Adage : « La croissance appelle la croissance » et « la pauvreté appelle la pauvreté ».
Le principal levier de la croissance est l’investissement, car l’investissement permet la création
d’emploi donc des sources de revenus ça fait augmenter la consommation ce qui entraine
l’augmentation des ventes de même le bénéfice augmente puis les entreprises vont investir
(c’est le cercle vertueux de la croissance qui se déclenche).
2- Existence de fortes inégalités :
il n’y a pas une répartition équitable des richesses , au Maroc selon la banque mondiale une
minorité détient la richesse crée par l’économie marocaine.
Cela à des conséquences catastrophiques cela guette la stabilité sociale du pays en question.
3- l’exclusion du pays du commerce international :
Avec un tissu économique fragile le pays ne peut pas entrer de plein pied dans la mondialisation,
l’intégration du marché mondial se fait par les grands, les forts, et non par les petits.
4- l’insécurité :
L’insécurité dans tous les sens social, environnemental Tous azimuts (Dans tous les sens et par
toutes les manières).
Les caractéristiques des Pays en Voie développement (PVD) ont des structures sociales et
économiques fragiles basées sur le secteur primaire soit l’agriculture, la pêche soit le pétrole.
Une forte croissance démographique alors que les moyens sont limités chose qui ne fait
Qu’accentuer la pauvreté et la misère.
Une faible insertion dans le Commerce International.

Les causes du SD
Les différents apports théoriques dans la matière :
Les théories libérales :
Pourquoi y a t-il du Sous-Développement ?

3
Les libéraux estiment et à leur tête Rostow qu’un pays S. D n’a pas à s’inquiéter car pour lui le
sous-développement est un simple retard, c’est une vision simpliste.
Pour Rostov tout pays doit passer par 4 étapes pour franchir le cap du développement :
une société traditionnelle, basée sur l’agriculture même l’Angleterre est passée par la société
traditionnelle avec un taux de croissance très faible.
les préalables du développement : c’est le changement de mentalité, exemple la sacralité du
travail.
L’émergence d’une catégorie de la population qui cherche à investir un véritable esprit
entrepreneurial.
Take off ou le décollage économique : La naissance d’une certaine bourgeoisie commerciale
pendant cette phase on assiste à une certaine croissance économique du niveau
d’investissement du progrès technique …etc
la marche vers la maturité : c à d on commence à avoir un secteur industriel diversifié
Un secteur agro-alimentaire développé un secteur des industries de base développé
Diversification des secteurs d’activité.
la consommation de masse : l’émergence d’une société de consommation de masse
L’investissement va augmenter dans la 3 ème étape donc augmentation des sources de revenus
augmentation du niveau de la consommation de toutes sortes de biens,
C’est là où réside l’importance de tout le processus.
La consommation est la colonne vertébrale de l’économie. Car cela incite les détenteurs
d’argent à investir, quand on investit on crée de l’emploi donc des sources de revenu d’ où
augmentation de la consommation donc augmentation des ventes des Eses donc bénéfices
augmentent.
Rostov dit que la solution c’est la marche sur les traces des Pays Développés comment ?
En suivant les 5 étapes, au début ils seront une société traditionnelle par la suite ils seront appelé
à développer les préalables du développement, puis ils vont décoller économiquement, puis il y
aura une marché vers la maturité puis il y aura une situation ou règnera la consommation de
masse.
D’autres théoriciens qui estiment que SD est dû à la trop faible spécialisation dans le cadre du
commerce internationale et la faible participation des PSD.
Pour ces théoriciens c’est normal que les pays soient SD vu leurs spécialisations
Exemple :

4
Le Maroc exporte le phosphate produit brute et les agrumes les recettes générées par ces
exportations sont minimes
C’est la nature de la spécialisation qui bloc le développement ; pour se développer on a besoin
d’une mise à niveau de l’appareil judiciaire, éducatif ce qui demande de l’argent ; la structure
économique, des PSD est un vrai obstacle pour leurs développements
Dans les pays SD la véritable cause du sous-développement d’après les 2 prix Nobel de
l’économie levis et myrdal estiment que l’utilisation sous optimale de la main d’œuvre dans les
pays SD est la principale source de leurs sous-développement l’utilisation sous optimale de M.O
c à d, quand la productivité du travail augmente dans les pays ça devrait se percuter sur le salaire
de l’ouvrier il faut récompenser l’ouvrier , ce n’est pas le cas dans les pays SD quand la
productivité du travail augmente le prix des produits destinés à l’export baisse
Exemple :
Dans une usine de confection de jean on se rend compte que l’année dernière les ouvrières
arrivaient fabriquer 10 pièces par jour cette année, elles arrivent à fabriquer 14 pièces par jour
Normalement il faut récompenser matériellement ces ouvrières en révisant leur salaires à la
hausse ce n’est pas le cas dans les pays sous développé, on vendait les jeans a 100 dhs dans le
marché de France cette année on va commercialiser les jeans a 80 dh ; donc l’augmentation de
la productivité du travail au Maroc fait profiter le consommateur final français.