Vous êtes sur la page 1sur 6

Vocabulaire de la maçonnerie

Lexique 1

Allège Partie d'un mur maître se trouvant en appuis sous une fenêtre.
Armature Structure en acier qui compose toute réalisation en béton armé (Poteaux,
poutres, chaînages ...).
Béton Mélange homogène de granulats et de ciment, d'une granulométrie variant
de 2 mm à 16 mm et d'un dosage plus ou moins fort suivant l'ouvrage à
réaliser.
Béton armé Association du béton et d'une structure métallique tel que poteaux,
poutres, chaînages, treillis soudé, ...
Bidim Fibre anti-racine utilisée dans la construction des drains.
Boisseau Elément préfabriqué en terre cuite ou en béton de pouzzolane utilisé pour
la réalisation de conduit de cheminée ou de ventilation.
BRH Brise-roche hydraulique employé pour le terrassement des roches dures
Bouchardé Se dit d'un motif réalisé à l'aide d'une roulette.
Chape Ouvrage au sol, en mortier de sable et ciment, tiré à la règle. On
distingue :
- Chape lissée au ciment,
- Chape lissée, bouchardée,
- Chape support de carrelage ou de moquette.
Charpente Traditionnelles : constituée de pannes de section 22 cm x 10 cm en appuis
de part et d'autre sur les murs pignons ou de fermes en bois.
- sans chevron pour la pose de PST
- avec chevrons et linteaux pour pose de tuiles à emboîtements.
Par fermettes : destinée à supporter à la fois le matériau de couverture et
le plafond suspendu.
Chape liquide Ce système est employé généralement lorsque l'on veut, en une seule
opération, faire l'enrobage d'un plancher chauffant et obtenir une surface
plane prête à recevoir tout revêtement par collage. L'opération est réalisée
à partir d'une pompe à mortier et optimise le rendement du plancher
chauffant.
Cloison Mur de séparation et d'agencement intérieur d'une épaisseur inférieure à
10 cm. Plusieurs types de matériaux peuvent être employés :
- Planelles d'agglomérées en béton,
- Planelles en terre cuites.
Toutes deux nécessitent un redressage au plâtre.
Voir aussi doublage.
Conduit Conduit de ventilation en boisseaux de terre cuite pour les chaufferies (20
cm x 20 cm mini), ou en tube PVC pour les aérations de WC, salle de
bain, cuisine, ...
Conduit de cheminée en boisseaux également de terre cuite double-parois,
avec sortie en souche de toiture.
Corniche Les corniches se mettent en remplacement des génoises ; elles sont en
béton, soit coulées sur place, soit posées par éléments préfabriqués.
Dalle Il existe plusieurs types de dalles ou planchers :
- Dalle sur hérison, coulée à même le sol sur un empierrement (terrasse,
garage, ...)
- Dalle pleine, réalisée par coffrage sur toute sa surface, ferraillée puis
coulée; son épaisseur varie selon sa portée et la charge désirée.
- Dalle préfabriquée :
   *avec pré-dalles d'une largeur minimum de 0,60 m; elles sont
commandées et fabriquées sur mesure en usine. Voir aussi trémie.
   * avec poutrelles et hourdis en aggloméré, l'épaisseur des hourdis (12,
16 ou 20cm) variant en fonction de la portée et de la charge demandée.
-Planchers bois, composés de pannes ou poutres en appuis sur les murs
maîtres et croisées de planches couvrant toute la surface (ép. des planches
30mm mini.)
Doublage Les doublages ou double-cloisons sont généralement de même fabrication
que les cloisons (planelles carreaux de plâtre, etc.) et se situent
intérieurement contre tous les murs de façades; entre les deux, un isolant y
est inséré (laine de verre, laine de roche, etc). Les doublages peuvent
également être réalisés à l'aide de panneaux d'isolations constitués d'un
isolant d'épaisseur et de qualité variable et d'une feuille de plâtre
cartonnée de 1 cm d'épaisseur; ils sont collés contre les murs.
Drain Le drain sert à canaliser l'eau afin d'éviter qu'elle ne s'infiltre à l'intérieur
de l'habitat. Il est composé d'une protection étanche contre les murs, d'un
caniveau en pied de mur, d'un tuyau de drain enroulé d'un bidim et d'un
empierrement d'une épaisseur minimum de 0,60 m.
Le drain sert aussi d'épandage aux eaux de sortie des fosses sceptiques.
Encadrement Elément de façade en relief (20 mm maximum) en contour des ouvertures
(portes ou fenêtres) formant un bandeau d'une largeur supérieure à 11 cm.
Enduit L'enduit de façade sert à protéger et à décorer les murs extérieurs :
- En traditionnel : il est composé de sable et de ciment à maçonner ou de
chaux hydraulique et comporte trois couches :
* Le gobetis (enduit fluide d'accrochage),
* Le corps d'enduit, d'une épaisseur de 15 mm minimum, qui dresse la
façade,
* La couche de finition ( Jeté rustique, frotassé fin ou moyen, taloché
rustique, gratté) qui est généralement un mortier teinté dans la masse.
- En mono-couche : L'enduit est prêt à l'emploi teinté, utilisé comme
corps d'enduit et couche de finition en deux passes, généralement
appliqué à la machine.
Faîtage Alignement de tuiles qui se trouvent au sommet de deux pans de toiture et
qui en assure l'étanchéité.
Ferme Ouvrage constitué de pannes de bois taillées, qui permet de soutenir la
toiture en l’absence de murs maîtres. Elle va d’un mur à un autre mais
peut aussi être en appuis sur un pilier pour la réalisation d’un auvent, elle
devient alors un élément décoratif.
Fondation Elles assurent l'assise et la stabilité de la construction :
- Semelles en continues pour les murs de façades et de refends.
- Semelles ou plots isolés pour les poteaux en B.A.
Génoise Ouvrage en tuile qui crée une avancée de la toiture par rapport à la façade
et protège celle-ci de l'eau de pluie. Elle est constituée d'un alignement de
tuiles les unes contre les autres, d'un dépassement de 15 cm minimum.
Elle peut être simple ou double rangs et d'aspect multiple suivant le type
de tuiles employées.
Géotextile Fibre textile anti-racine, utilisée dans les drains ou en recouvrement d’une
étanchéité de terrasse fleurie. (Bidim…)
Gobetis Enduit fluide d'accrochage utilisé dans les enduits de façade.
H.A. Armature métallique Haute Adhérence.
Implantation Sert à déterminer sur le terrain l'emplacement de la construction et de
tracer au sol la position des murs de façades, de refends et des poteaux
isolés, afin d'effectuer les fondations.
Isolation L'isolation a pour fonction d'éviter au maximum les ponts thermiques, de
l'extérieur vers l'intérieur et inversement, par les murs de façades et la
toiture, et d'assurer ainsi une température idéale en toute saison.
L'isolation se trouve en panneaux rigides ou semi-rigides pour le doublage
des murs de façades ou en rouleaux pour les combles ou les faux-
plafonds. Il existe ausi des panneaux de toitures, souvent à base de
polyuréthane, qui se posent sur la charpente et prêt à recevoir le matériau
de couverture choisi :
- Laine de verre
- Laine de roche
- Polyuréthane
- Polystyrène
Longrine Poutres en béton armé reliant deux semelles en plots ou puits. Elles sont
porteuses et peuvent recevoir les murs de façades et de refends. Elles sont
coulées sur place ou préfabriquées.
Micropieux Travaux en infra-structure permettant de réaliser des ouvrages en béton
armé sur des sols de très mauvaise composition (sable, gravier, argile...).
Forage vertical de différents diamètres à descendre à une profondeur
déterminée par des sondages, incorporation d'un tube métallique et
injection de micro-béton. Le tube métallique sera coiffé d'une platine
métallique où reposera la fondation en béton armé.
Mortier Mélange homogène de sable, de ciment ou chaux, et d’eau. Il est employé
pour tout élément de maçonnerie.(mortier de pose pour le carrelage,
chape, enduit, montage des agglos…).
Mur De refends ou de façades, ce sont les murs porteurs extérieurs ou
intérieurs, associés à des ouvrages en béton tel que poteaux, linteaux,
chaînages, etc. Il existe plusieurs types de maçonnerie :
- blocs creux en aggloméré de béton,
- blocs creux en terre cuite,
- blocs de béton cellulaire, assurant également l'isolation thermique.
Mur banché : utilisé souvent en murs de fondation et de soutènement,
mais de plus en plus souvent également en murs de façades et de refends.
Il est réalisé à l'aide d'un coffrage vertical sur les deux faces, puis coulé de
béton enrobant tout type d'armature nécessaire (treillis soudé, poteaux,
linteaux...) et vibré. Le vide des ouvertures éventuelles (portes, fenêtres...)
est coffré et mis en place avant la fermeture du coffrage.
Panne Poutres de bois d’une section courante de 22x10cm ou 22x7cm, servant
entre autre à la réalisation des charpentes et fermes.
Plancher Voir dalle.
Planelle Voir cloison
Poutrelle Elément principal et porteur qui compose un plancher préfabriqué avec
hourdis. Elle est posée d’un mur maître à un autre.
PVC Matière plastique qui sert à la fabrication de tuyau d’évacuation d’eau ou
de ventilation.
PST Plaque support de tuiles. Voir charpente.
Ravoirage Couche de sable réparti sur toute la surface de l'habitation permettant,
après le passage des tubes et gaines d'électricité et de plomberie de
retrouver une bonne planéité afin de recevoir un isolant rigide puis un
plancher chauffant.
Redressage Action qui permet de réaliser le corps d’enduit. Il s’agit de projeter du
mortier sur un mur ou une façade et de le dresser à l’aide d’une règle, afin
d’obtenir une bonne planéité.
Refend Voir mur.
Rive La tuile de rive assure l'esthétique mais surtout l'étanchéité entre la toiture
et le mur pignon. Elle va de la génoise au faîtage.
Seuil Le seuil, ainsi que l'appui de fenêtre, est un élément de maçonnerie qui se
situe dans la partie basse d'une ouverture (porte d'entrée, porte-fenêtre,
porte de garage). Incliné vers l'extérieur, il évite les infiltrations d'eau de
pluie et apporte un confort d'accès à l'habitation.
Il peut être coulé puis lissé sur place au mortier de ciment, gris ou blanc,
ou composé de briques réfractaires, carreaux de grés ou de terre cuite,
d'ardoise, de marbre, de pierre ou de tout autre matériau résistant au gel et
au passge intensif.
Semelle Un semelle est constituée d'un béton de propreté faiblement dosé et d'une
armature filante rnrobée dans un béton bien dosé d'une épaisseur
minimum de 20 cm.
Solin Assure l'étanchéité entre les pans de façades ou tout élément de
maçonnerie (souche de cheminée par exemple) retombant sur la toiture. Il
est généralement constitué d'une bande de plomb noyé en partie haute
dans le corps d'enduit.
Souche Souche de cheminée : élément de maçonnerie en élévation par rapport à la
toiture et qui constitue la protection des conduits (cheminée,
ventilation, ...) et assure l'étanchéité. Sa forme et son esthétique varient
selon le style de la construction.
Tachéomètre Instrument proche du théodolite, utilisé en topographie et servant à lever
les plans et mesurer les distances sur le terrain assisté par ordinateur.
Trémie Large ouverture dans un plancherentre deux étages qui permet le passage
d’un escalier.
VRD Voirie, Réseau Divers.
Branchement aux différents réseaux : EDF, Eau, Téléphone et Eaux usées.
Aménagements des abords, murs de soutènements, clôtures, piscine,
plages, terrasses, portail d'entrée, jardins.
Ventilation Aérations naturelles basses et hautes de : wc, salle de bain, cuisine...
Ventilations mécaniques recommandées pour les villas avec les nouvelles
normes d'isolations thermiques (doublages et fenêtres).

Lexique 2

About Extrémité de toute pièce destinée à être jointe à une autre


 
Allège Elément mural situé entre le niveau d’un plancher et l’appui d’une baie.
 
Ancrage Ouvrage de stabilisation, destiné à empêcher deux parties ou éléments de se
désolidariser, de s’écarter l’un de l’autre (mur parallèle, about de solive et mur porteur…)
 
Armature Acier sous forme de fil, de câbles, de feuillard… servant à armer le béton pour
lui donner de la résistance aux efforts de traction.
 
Béton banché Béton coulé et éventuellement vibré, entre des banches de coffrage en bois
ou métal.
 
Béton cellulaire Matériau léger, préfabriqué, constitué d’un mortier fluide de ciment, de
sables fins, et d’un ajout tel que la poudre d’aluminium, qui généré, par réaction avec la
chaux du ciment, la formation de bulles d’hydrogène.
 
Chaînage Ceinture en béton armé entourant la construction et assurant sa rigidité.
 
Chape Dalle, en béton armé disposée en partie haute du plancher, sur le treillis soudé, au
droit des poutrelles et noyée dans le béton coulé sur le chantier.
 
Chevêtre Poutre en béton armé, en métal ou en bois servant à appuyer la ou les poutrelles
coupées par la trémie.
 
Coupe-feu Capacité d’un plancher à jouer son rôle en cas d’incendie.
 
Dalle de compression Dalle en béton armé, solidaire aux nervures coulée sur le chantier, et
qui participe a la résistance du plancher.
 
Dalle flottante Dalle en béton armé de 5 cm d’épaisseur mise en œuvre sur un plancher.
 
Entrevous Appelé également hourdis, ce sont des éléments de coffrage (polystyrène, béton,
terre cuite..) intercalés entre les poutrelles.
 
Etai Support provisoire du plancher pendant sa pose.
 
Panne Petite poutre s’appuyant sur des poutres porteuses et recevant des éléments de
couverture.
 
Planelle Brique creuse ou bloc de béton peu épais disposé sur champ aux abouts des
planchers béton.
 
Pont thermique Zone de moindre efficacité d’isolation
 
Ravoirage Forme en béton maigre (ou granulats)
 
Tassement Mouvement d’enfoncement du sol du à l’assèchement d’un sol argileux ou à des
affouillements en profondeur.
 
Travure ou travée Espace délimité entre deux appuis successifs de solives ou de poutrelles
de plancher
 
Treillis Quadrillage de fils d’acier croisés perpendiculairement et sodés a chaque point de
croisement.
 
Trémie Ouverture pratiquée dans toue l’épaisseur du plancher, pour permettre le passage de
canalisations, ventilations et éventuellement d’escalier.
 
Vide sanitaire Espace qui sépare le premier plancher de la construction et le sol, d’une
hauteur maximale de 60 cm