Vous êtes sur la page 1sur 14

2021 2022 21 22 2021 2022

DALLOZ
DALLOZ
DALLOZ
RÉFÉRENCE RÉFÉRENCE

RÉFÉRENCE

DROIT ET PRATIQUE DROIT ET PRATIQUE


DE L’APPEL DE L’APPEL
4e ÉDITION

DROIT ET PRATIQUE DE L’APPEL


La conception de l’appel à l’origine pour accélérer Cette 4e édition L’ouvrage s’adresse
est en pleine évolution. la procédure, ces textes contient une analyse en priorité aux
Objet de rapports l’ont rendue complexe et des nombreux arrêts professionnels du Acte d’appel
et de nombreuses
réformes, la procédure
risquée. Ils poursuivent
l’érosion du modèle de
de la Cour de cassation
interprétant et précisant
droit, spécialement
aux magistrats et aux
Appel du jugement statuant sur la compétence
d’appel a également procédure que le Code les dispositions du décret avocats engagés dans Conditions de l’appel
été touchée par de 1975 avait voulu du 9 décembre 2009 et l’exercice de l’activité
d’importants revirements instaurer. de ceux qui l’ont suivi, judicaire et appelés à Conseiller de la mise en état
jurisprudentiels. notamment le décret du connaître précisément
Plusieurs décrets ont 20 mai 2016, relatif à la cette procédure, comme
Délais
révisé cette procédure Cet ouvrage analyse la justice prud’homale et au aux étudiants de Dématérialisation de la procédure d’appel
notamment le décret procédure civile d’appel traitement judiciaire du master intéressés par la
du 1er octobre 2010, et aide à en prévenir contentieux du travail, le procédure civile. Effets de l’appel
relatif à la conciliation les pièges grâce à des décret du 6 mai 2017 qui
et à la procédure orale conseils, des tableaux de a opéré une simplification Exécution provisoire de droit
en matière civile,
commerciale et sociale.
synthèse, des schémas de
procédure, des exemples
du régime des exceptions
d’incompétence et a
Dominique d’Ambra
est avocate à la Cour
Mesures d’administration judiciaire
Toutefois le texte le plus d’actes. En s’appuyant accentué la concentration d’appel de Colmar et Pouvoirs du premier président
important est le décret sur la doctrine et la temporelle et la professeure à l’Université
du 9 décembre 2009 jurisprudence, il expose formalisation des actes de Strasbourg, directrice Pouvoirs du président de chambre
portant réforme de l’évolution des conditions tout en recentrant du Centre de droit privé
la procédure d’appel et des effets de l’appel, les l’appel sur la critique fondamental. Spécialiste
Procédure avec représentation obligatoire
avec représentation différentes phases de la du jugement. Elle de procédure civile, elle Procédure gracieuse
obligatoire en matière procédure ordinaire avec rend compte des a participé à la rédaction
civile, qui contient des et sans représentation conséquences du principe de plusieurs ouvrages et Procédure sans représentation obligatoire
dispositions relatives obligatoire, les de l’exécution provisoire assure régulièrement des
à la communication procédures spéciales et de droit, consacré par le formations auprès des Procédures spéciales
électronique. Ce décret
a été modifié par
enfin les pouvoirs du
premier président de la
décret du 11 décembre
2019 réformant la
avocats et des magistrats.
Procédure de renvoi après cassation
plusieurs autres. Conçus cour d’appel. procédure civile.

Dominique D’AMBRA

2761766 69 e
9 782247 185702 978-2-247-18570-2

DR-Droit et pratique de l'appel-21-22.indd 1 27/04/2021 15:57


4616prtdmTDM2.fm Page V Vendredi, 23. avril 2021 10:34 10

TDM2 prete
mettre à jour le livre 4616prtdm.book
en vérifiant TDM2 ds liste “générer“ (les rc sont systé-
Sommaire matiquement mises à jour quelque soit ce qui est co-
ché)
fermer le livre
DANS DOCUMENT :
rechercher \r remplacer par espace
rechercher [ \ ][ \ ] remplacer par espace
vérifier homogénéité des styles
pour présence de tous les styles de numerotation : de-
mander à dalloz verif attentive

NOS P.

TABLE DES MATIÈRES .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. IX

LIVRE 0. INTRODUCTION

LIVRE 1. L’APPEL, UNE VOIE DE RECOURS ORDINAIRE

Titre 11. Les conditions de l’appel. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 11.00 à 113.261


Chap. 111. Décisions susceptibles d’appel .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 111.00 à 111.173
Chap.112. Parties à l’instance d’appel.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 112.00 à 112.391
Chap. 113. Délais pour interjeter appel. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 113.00 à 113.261

Titre 12. Les effets de l’appel .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 12.00 à 123.91


Chap.121. Effet suspensif .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 121.00 à 121.193
Chap.122. Effet dévolutif .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 122.00 à 122.116
Chap.123. Évocation .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 123.00 à 123.91

LIVRE 2. LA PROCÉDURE DEVANT LA COUR D’APPEL

Titre 21. Les procédures ordinaires : la procédure d’appel


avec représentation obligatoire .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 21.00 à 214.26
Chap. 211. Acte d’appel .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 211.00 à 211.200
Chap.212. Déroulement de l’instance . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 212.00 à 212.242
Chap.213. Débats .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 213.00 à 213.24
Chap.214. Arrêt .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 214.00 à 214.26

Titre 22. Les procédures ordinaires : la procédure d’appel


sans représentation obligatoire .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 22.00 à 223.91
Chap.221. Acte d’appel .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 221.00 à 221.62
Chap.222. Phase préparatoire .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 222.00 à 222.71
Chap.223. Phase de jugement .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 223.00 à 223.91

Titre 23. Les procédures spéciales .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 23.00 à 237.82


Chap.231. Procédure à jour fixe .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 231.00 à 231.131
Chap.232. Procédure sur requête conjointe .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 232.00 à 232.61
Chap.233. Procédure de renvoi après cassation .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 233.00 à 233.122
Chap.234. Appel du jugement statuant sur la compétence .. .. .. .. .. .. .. .. 234.00 à 234.122
Chap.235. Procédure gracieuse. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 235.00 à 235.72
Chap.236. Pourvoi de droit local . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 236.00 à 236.71
Chap. 237. Procédure d’appel en matière prud’homale .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 237.00 à 237.82
4616prtdmTDM2.fm Page VI Vendredi, 23. avril 2021 10:34 10

VI SOMMAIRE

LIVRE 3. LES POUVOIRS DU PREMIER PRÉSIDENT

Titre 31. Les pouvoirs juridictionnels . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 31.00 à 313.212


Chap. 311. Référé . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 311.00 à 311.154
Chap.312. Ordonnances sur requête. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 312.00 à 312.32
Chap.313. Autres pouvoirs juridictionnels du premier président .. .. .. .. .. 313.00 à 313.212

Titre 32. Les mesures d’administration judiciaire .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 32.00 à 322.32


Chap.321. Mesures relatives au bon fonctionnement
du service judiciaire. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 321.00 à 321.11
Chap.322. Actes processuels non juridictionnels .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 322.00 à 322.32

LIVRE 4. ANNEXES
ANNEXE 41. Compétence . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 41.01 à 41.05
ANNEXE 42. Liens utiles .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 42.01 à 42.02
ANNEXE 43. Tableaux de synthèse .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 43.01 à 43.03
ANNEXE 44. Schémas de procédure .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 44.01 à 44.03
ANNEXE 45. Circulaires . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 45.01 à 45.05
ANNEXE 46. Exemples d’actes .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 46.01 à 46.08

PRINCIPALES ABRÉVIATIONS UTILISÉES . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 413


INDEX THÉMATIQUE ALPHABÉTIQUE . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 415
4616_Appel_TXT_L1.fm Page 109 Mercredi, 21. avril 2021 12:51 12

121. EFFET SUSPENSIF 121.101 109

Toutefois, elle peut prendre effet dès le jour de son 121.72 Majoration de l’intérêt légal. L’arti-
prononcé si elle assortit une décision qui est déjà cle L. 313-3 6 du Code monétaire et financier dis-
exécutoire ». pose qu’en « cas de condamnation pécuniaire par déci-
À la suite de ce texte, la jurisprudence a jugé qu’en sion de justice, le taux de l’intérêt légal est majoré de
cas de confirmation du jugement non exécutoire par cinq points à l’expiration d’un délai de deux mois à
provision, l’astreinte ne peut commencer à courir compter du jour où la décision de justice est devenue
que du jour à compter duquel l’arrêt confirmatif est exécutoire, fût-ce par provision. Cet effet est attaché de
devenu exécutoire 1. Il faut désormais distinguer, plein droit au jugement d’adjudication sur saisie immo-
pour le régime de l’astreinte, selon que le jugement bilière, quatre mois après son prononcé. Toutefois, le
confirmé était exécutoire ou pas. juge de l’exécution peut, à la demande du débiteur ou du
créancier, et en considération de la situation du débi-
S’il n’était pas exécutoire, l’astreinte court à
teur, exonérer celui-ci de cette majoration ou en réduire
compter de l’arrêt.
le montant ».
Si le jugement était exécutoire, l’astreinte court à
compter du jugement frappé d’appel en cas de
confirmation de ce dernier. Et ce point de départ de
SECTION2
l’astreinte n’est pas modifié lorsque le premier
président de la cour d’appel a suspendu l’exécution RENVERSEMENT DU PRINCIPE 8

provisoire du jugement assorti de l’astreinte 2.


En cas de désistement d’un appel contre un 121.80 Plan. L’effet suspensif de l’appel est tenu en
échec par l’exécution provisoire. Or le décret du 11 décem-
jugement assorti d’une astreinte, le point de départ
bre 2019 7 a consacré le principe de l’exécution provisoire
de l’astreinte court à compter du désistement qui
de droit des décisions de justice rendues en première ins-
produit immédiatement son effet extinctif 3.
tance sauf dans les matières où la loi l’interdit (§ 1) ou la rend
facultative (§ 2). Pour éviter la multiplication, en cas d’infir-
C. 7 mation, des actions de la part des plaideurs qui ont exécuté le
jugement sans pouvoir récupérer leur dû, des garanties peu-
Intérêts moratoires vent être ordonnées (§ 3). Enfin, le décret du 11 décembre
2019 a conservé la sanction consistant à radier l’affaire du
121.71 Point de départ des intérêts moratoires rôle lorsque l’appelant n’a pas justifié avoir exécuté la déci-
en cas de confirmation. Ils sont dus à compter du sion frappée d’appel (§ 4).
jugement confirmé. Mais la loi du 5 juillet 1985 4 a
introduit un article 1153-1 dans le Code civil
(devenu C. civ., art. 1231-7 5) prévoyant qu’en « cas §1 9

de confirmation pure et simple par le juge d’appel Exécution provisoire de droit


d’une décision allouant une indemnité en réparation
d’un dommage, celle-ci porte de plein droit intérêt au
121.90 Plan. Généralités. Si le principe de l’effet sus-
taux légal à compter du jugement de première instance. pensif de l’appel demeure, force est de constater que le légis-
Dans les autres cas, l’indemnité allouée en appel porte lateur a multiplié depuis une trentaine d’années les cas d’exé-
intérêt à compter de la décision d’appel. Le juge d’appel cution provisoire de plein droit avant de consacrer
peut toujours déroger aux dispositions du présent récemment le principe de l’exécution provisoire des juge-
alinéa ». Le juge est donc libre qu’il s’agisse ou non ments. Il convient de préciser l’étendue de ce nouveau prin-
de la réparation d’un dommage. cipe (A) dont la rigueur est atténuée par les pouvoirs conférés
aux juges (B).
1. Civ. 2e, 11 juin 1997, no 95-13.961, P II, no 170 ; D. 1997.
536 ; RTD civ. 1997. 743, obs. R. Perrot – Civ. 2e, 9 déc. A. 10

1997, no 95-20.144, P II, no 307 ; D. 1998. 35 – Civ. 2e,


22 mars 2001, no 98-21.560, P II, no 58 ; Rev. huiss. 2001. Étendue du nouveau principe
244, obs. P. Hoonakker ; D. 2001. 1213 ; RTD civ. 2001.
661, obs. R. Perrot. 121.101 Solutions avant l’entrée en vigueur
2. Civ. 2e, 8 avr. 1999, no 96-20.755, NP ; Procédures 1999. du décret du 11 décembre 2019. L’ancien arti-
Comm. 147, obs. R. Perrot. cle 514 alinéa 2 prévoyait que « sont notamment
3. Civ. 2e, 8 juill. 2004, no 02-15.921, P II, no 354 ; D. 2004.
exécutoires de droit à titre provisoire les ordonnances de
2544 ; RTD civ. 2004. 767, obs. R. Perrot.
4. L. no 85-677, 5 juill. 1985, tendant à l’amélioration de la référé, les décisions qui prescrivent des mesures provi-
situation des victimes d’accidents de la circulation et à soires pour le cours de l’instance, celles qui ordonnent
l’accélération des procédures d’indemnisation, JO 6 juill.,
p. 7584.
5. Créé par Ord. no 2016-131, 10 févr. 2016, portant réforme 6. Mod. par Ord. no 2019-1333, 21 avr. 2006, réformant la
du droit des contrats, du régime général et de la preuve des saisie immobilière, art. 15, JO 22 avr., p. 6072.
obligations, art. 2, JO 11 févr., texte 26. 7. Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, préc.
4616_Appel_TXT_L1.fm Page 110 Mercredi, 21. avril 2021 12:51 12

110 121.102 12. LES EFFETS DE L’APPEL

des mesures conservatoires ainsi que les ordonnances du 121.102 Solutions depuis le décret du 11 décem-
juge de la mise en état qui accordent une provision aux bre 2019. L’article 514 9 du Code de procédure civile
créanciers ». La jurisprudence avait estimé que béné- dispose désormais que : « Les décisions de première
ficient de l’exécution provisoire non seulement les instance sont de droit exécutoires à titre provisoire à
ordonnances de référé mais les jugements en la moins que la loi ou la décision rendue n’en dispose
forme des référés 1 et les décisions rendues par une autrement ». Ces dispositions s’appliquent aux ins-
juridiction statuant comme en matière de référé 2. La tances introduites devant les juridictions du pre-
solution avait été reprise par le décret du 1er septem- mier degré à compter du 1er janvier 2020. En
bre 2011 3, qui avait modifié l’article 492-1 4, 3o du principe toutes les décisions rendues en première
Code de procédure civile. Les mesures provisoires instance sont exécutoires à titre provisoire à moins
pour le cours de l’instance et les mesures conserva- que la loi ne l’interdise ou prévoit une exécution
toires bénéficiaient de l’exécution provisoire. Les provisoire facultative (v. ss nos 121.141 s.)
ordonnances du juge de la mise en état accordant
Ainsi l’article 1045 alinéa 1er 10 du Code de procé-
une provision étaient exécutoires à titre provisoire 5.
dure civile prévoit que le jugement qui statue sur la
EN REVANCHE il avait été jugé qu’il ne résulte
nationalité n’est pas exécutoire à titre provisoire. Il
d’aucun texte que la décision prescrivant une exper-
en est de même des jugements annulant ou recti-
tise bénéficie de plein droit de l’exécution provi-
fiant les actes de l’état civil (C. pr. civ., art. 1054-
soire 6. En conséquence, l’appelant d’un jugement,
1 11), des jugements de modification des actes de
non assorti de l’exécution provisoire, ne pouvait se
l’état civil rendus à la suite des demandes visées à
voir opposer une expertise, ordonnée par le juge-
ment, à laquelle il n’avait pas assisté et qui avait été l’article 1055-3 12 en matière de changement de pré-
effectuée avant que la cour ait statué sur l’appel 7. nom, des demandes de changement de sexe
(C. pr. civ., art. 1055-10 13), des jugements de déclara-
Étaient encore exécutoires de plein droit, les déci-
tion d’absence (C. pr. civ., art. 1067-1 14), des juge-
sions rendues par le juge de l’exécution puisque
ments rendus à la suite d’actions relatives à la
l’article R. 121-21 du Code des procédures civiles
filiation ou à des subsides (C. pr. civ., art. 1149,
d’exécution prévoit que pour les décisions rendues
par ce juge, le délai d’appel et l’appel lui-même al. 2 15 ), des décisions relatives à l’adoption
n’ont pas d’effet suspensif. (C. pr. civ., art. 1178-1 16). Enfin l’article 1074-1 17
du Code de procédure civile prévoit que : « À moins
Le décret du 13 janvier 2011 8 qui a modifié
qu’il n’en soit disposé autrement, les décisions du juge
l’article 1526 du Code de procédure civile prévoit,
aux affaires familiales qui mettent fin à l’instance ne
en matière d’arbitrage international, que le recours
sont pas, de droit, exécutoires à titre provisoire. Par
en annulation formé contre la sentence et l’appel de
l’ordonnance ayant accordé l’exequatur ne sont pas exception, les mesures portant sur l’exercice de l’autorité
suspensifs. Le texte ajoute que le premier président parentale, la pension alimentaire, la contribution à
statuant en référé ou, dès qu’il est saisi, le conseiller de l’entretien et l’éducation de l’enfant et la contribution
la mise en état, peut arrêter ou aménager l’exécution aux charges du mariage, ainsi que toutes les mesures
de la sentence si cette exécution est susceptible de prises en application de l’article 255 du Code civil, sont
léser gravement les droits de l’autre partie. exécutoires de droit à titre provisoire ».

1. Paris, 18 mai 1984, Bull. ch. avoués 1984. II. 72. B. 11

2. Soc. 24 avr. 1985, nos 82-41.450 et 82-41.451, P V, Pouvoirs des juges


no 252.
3. Décr. no 2011-1043, 1er sept. 2011, relatif aux mesures
conservatoires prises après l’ouverture d’une succession et 121.110 Plan. Nous distinguerons entre les pouvoirs du
à la procédure en la forme des référés, JO 2 sept., juge de première instance (1) et des juges d’appel (2).
p. 14884.
4. Abr. par Décr. no 2019-1419, 20 déc. 2019, relatif à la pro-
cédure accélérée au fond devant les juridictions judiciaires, 9. Mod. par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3, préc.
art. 1er, JO 22 déc., texte 2. 10. Mod. par Décr. no 2020-1452, 27 nov. 2020, portant diver-
5. Civ. 2e, 18 nov. 1999, no 97-12.709, P II, no 170 ; D. 2000. ses dispositions relatives notamment à la procédure civile et
IR 33 ; D. 2001. 3299, chron. P. Hoonakker – Civ. 2 e , à la procédure d’indemnisation des victimes d’actes de ter-
13 janv. 2000, no 99-13.265, P II, no 5 ; Procédures 2000. rorisme et d’autres infractions, art. 1er, JO 28 nov. 2020,
Comm. 56, obs. R. Perrot ; D. 2000. 36 ; D. 2001. 3299, texte 14.
chron. P. Hoonakker ; RTD civ. 2000. 400, obs. R. Perrot. 11. Mod. par Décr. no 2020-1452, 27 nov. 2020, art. 1er.
6. Civ. 2e, 27 juin 1990, no 89-13.364, P II, no 147 ; 12. Mod. par Décr. no 2020-1452, 27 nov. 2020, art. 1er.
Gaz. Pal. 1991. 1. Somm. 153, obs. S. Guinchard et 13. Mod. par Décr. no 2020-1452, 27 nov. 2020, art. 1er.
T. Moussa ; RTD civ. 1991. 164, obs. R. Perrot. 14. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3, préc.
7. Civ. 2e, 9 oct. 1991, no 90-15.249, P II, no 243. 15. Mod. par Décr. no 2020-1452, 27 nov. 2020, art. 1er.
8. Décr. no 2011-48, 13 janv. 2011, portant réforme de l’arbi- 16. Mod. par Décr. no 2020-1452, 27 nov. 2020, art. 1er.
trage, JO 14 janv., p. 777. 17. Mod. par Décr. no 2020-1452, 27 nov. 2020, art. 1er.
4616_Appel_TXT_L1.fm Page 111 Mercredi, 21. avril 2021 12:51 12

121. EFFET SUSPENSIF 121.151 111

1° 12
instance sur l’exécution provisoire. Sinon, il faudra
Exécution provisoire de droit écartée par le juge démontrer que les conséquences manifestement
excessives qui résulteraient d’une exécution provi-
de première instance
soire ne se sont révélées qu’après la décision de
121.121 Pouvoirs du premier juge. Bien que première instance, à défaut d’une telle preuve la
l’exécution provisoire soit de droit, le décret du demande adressée au premier président se heurtera
11 décembre 2019 prévoit que le juge peut l’écarter, à une fin de non-recevoir.
en tout ou partie, s’il estime qu’elle est incompatible La partie demanderesse devra établir l’existence
avec la nature de l’affaire. Il statue, d’office ou à la d’un moyen sérieux d’annulation ou de réformation
demande d’une partie, par décision spécialement de la décision frappée d’appel et que l’exécution
motivée (C. pr. civ., art. 514-1 1). L’exécution provi- provisoire risque d’entraîner des conséquences
soire de droit ne peut être écartée que par la décision manifestement excessives (v. ss nos 311.93 s.).
en cause (C. pr. civ., art. 514-2 2).
b. 14

121.122 Limites des pouvoirs du premier juge. Rétablissement de l’exécution provisoire de droit
Toutefois, le juge de première instance ne peut
écarter l’exécution provisoire de droit lorsqu’il sta- 121.141 Juges compétents. Il résulte de l’arti-
tue en référé, lorsqu’il prescrit des mesures provi- cle 514-4 4 du Code de procédure civile que la
soires pour le cours de l’instance, lorsqu’il ordonne compétence pour rétablir l’exécution provisoire de
des mesures conservatoires et enfin lorsqu’il accorde droit écartée en première instance est partagée entre
une provision au créancier en qualité de juge de la le premier président et le conseiller de la mise en
mise en état. état. Le premier président est compétent de l’acte
d’appel jusqu’au dessaisissement de la cour, à moins
2° 13
que dans l’intervalle un conseiller de la mise en état
Exécution provisoire de droit et juges d’appel ne soit désigné. Dans ce cas, le magistrat de la mise
en état est seul compétent jusqu’à son dessaisisse-
a. ment pour rétablir l’exécution provisoire (v. ss
Arrêt de l’exécution provisoire no 311.153).
121.142 Conditions du rétablissement de l’exé-
121.131 Pouvoirs du premier président. L’arti-
3 cution provisoire de droit. Il appartient à la partie
cle 514-3 du Code de procédure civile pré-
qui sollicite le rétablissement de l’exécution provi-
voit qu’« en cas d’appel, le premier président peut être
soire d’établir d’une part l’urgence et d’autre part que
saisi afin d’arrêter l’exécution provisoire de la décision
ce rétablissement est compatible avec la nature de
lorsqu’il existe un moyen sérieux d’annulation ou de
l’affaire et qu’il ne risque pas d’entraîner des consé-
réformation et que l’exécution risque d’entraîner des
quences manifestement excessives (C. pr. civ.,
conséquences manifestement excessives » Il possède ce
art. 514-4 5).
pouvoir même si la décision frappée d’appel est une
ordonnance de référé ou une décision qui ordonne
une mesure conservatoire ou qui accorde une provi- §2 15

sion. Bien évidemment le premier président n’a ce


Exécution provisoire facultative
pouvoir que si un appel a été interjeté ; en cas
d’opposition, c’est le juge qui a rendu la décision qui
peut, d’office ou à la demande d’une partie, arrêter
121.151 Exécution provisoire ordonnée par le
juge de première instance. L’article 515 6 du Code de
l’exécution provisoire de droit lorsqu’elle risque
procédure civile, modifié par le décret du 11 décem-
d’entraîner des conséquences manifestement exces-
bre 2019, dispose que « lorsqu’il est prévu par la loi que
sives (C. pr. civ., art. 514-3, al. 3).
l’exécution provisoire est facultative, elle peut être ordon-
121.132 Conditions de l’arrêt de l’exécution née, d’office ou à la demande d’une partie, chaque fois que
provisoire de droit. Pour que sa demande d’arrêt de le juge l’estime nécessaire et compatible avec la nature de
l’exécution provisoire de droit soit recevable, la l’affaire. Elle peut être ordonnée pour tout ou partie de
partie qui a comparu en première instance doit avoir la décision ». Le décret du 28 décembre 2005 avait
fait valoir devant le premier juge des observations supprimé la dernière proposition de l’article 515 qui
sur l’exécution provisoire. Il faut désormais que les prévoyait qu’en aucun cas l’exécution provisoire ne
avocats n’oublient pas de conclure en première pouvait être ordonnée pour les dépens.

1. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3, préc. 4. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3, préc.
2. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3, préc. 5. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3, préc.
3. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3, préc. 6. Mod. par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3, préc.
4616_Appel_TXT_L3.fm Page 341 Mercredi, 21. avril 2021 11:21 23

311. RÉFÉRÉ 311.81 341

prévoit que le juge peut, à tout moment, autoriser la cas d’exécution provisoire de plein droit avant de
substitution à la garantie primitive d’une garantie consacrer récemment le principe de l’exécution
équivalente. Cette substitution suppose qu’une provisoire des jugements. L’ancien article 514 ali-
garantie ait été initialement imposée 1. Elle est néa 2 du Code de procédure civile prévoyait que
subordonnée par la jurisprudence à la justification « sont notamment exécutoires de droit à titre provisoire
d’une modification survenue dans la situation du les ordonnances de référé, les décisions qui prescrivent
débiteur depuis la décision 2. La substitution de des mesures provisoires pour le cours de l’instance, celles
garantie est bien évidemment possible lorsque la qui ordonnent des mesures conservatoires ainsi que les
garantie primitive avait été ordonnée par la décision ordonnances du juge de la mise en état qui accordent
frappée d’appel. Mais l’on a déduit de la rédaction une provision aux créanciers ». La jurisprudence avait
du texte et de l’expression « à tout moment » que estimé que bénéficient de l’exécution provisoire non
l’on doit également admettre que le premier prési- seulement les ordonnances de référé mais les juge-
dent puisse substituer une garantie à la garantie ments en la forme des référés 6 et les décisions
initiale qu’il avait lui-même retenue, à condition rendues par une juridiction statuant comme en
qu’il soit justifié d’un élément nouveau depuis matière de référé 7. La solution avait été reprise par
sa décision précédente 3. le décret du 1er septembre 2011 8, qui avait modifié
l’article 492-1, 3o du Code de procédure civile. Les
mesures provisoires pour le cours de l’instance et les
§2 7
mesures conservatoires bénéficiaient de l’exécution
Arrêt de l’exécution provisoire provisoire. Les ordonnances du juge de la mise en
état accordant une provision étaient exécutoires à
311.70 Plan. L’effet suspensif de l’appel est tenu en titre provisoire 9.
échec par l’exécution provisoire. Or le décret du 11 décem- EN REVANCHE il avait été jugé qu’il ne résulte
bre 2019 4 réformant la procédure civile a consacré le prin- d’aucun texte que la décision prescrivant une exper-
cipe de l’exécution provisoire de droit des décisions de justice
tise bénéficie de plein droit de l’exécution provi-
rendues en première instance sauf dans les matières où la loi
soire 10. En conséquence, l’appelant d’un jugement,
l’interdit ou la rend facultative (v. ss no 121.110). Il convient
non assorti de l’exécution provisoire, ne pouvait se
de distinguer entre l’exécution provisoire de droit (A) et l’exé-
voir opposer une expertise, ordonnée par le juge-
cution provisoire facultative (B).
ment, à laquelle il n’avait pas assisté et qui avait été
effectuée avant que la cour ait statué sur l’appel 11.
A. 8

Etaient encore exécutoires de plein droit, les déci-


Exécution provisoire de droit sions rendues par le juge de l’exécution puisque
l’article R. 121-21 du Code des procédures civiles
1° d’exécution prévoit que pour les décisions rendues
Domaine par ce juge, le délai d’appel et l’appel lui-même
n’ont pas d’effet suspensif.
311.81 Solutions antérieures à l’entrée en Le décret du 13 janvier 2011 12 qui a modifié
vigueur du décret du 11 décembre 2019. Le décret l’article 1526 13 du Code de procédure civile prévoit,
du 11 décembre 2019 5 s’applique aux instances en matière d’arbitrage international, que le recours
introduites devant les premiers juges depuis le en annulation formé contre la sentence et l’appel de
1er janvier 2020. Auparavant jouait le principe de
l’effet suspensif de l’appel. Lorsqu’elle n’était pas
interdite par la loi, l’exécution provisoire pouvait 6. Paris, 18 mai 1984, Bull. ch. avoués 1984. II. 72.
être ordonnée par le juge d’office ou à la demande 7. Soc. 24 avr. 1985, nos 82-41.450 et 82-41.451, P V, no 252.
8. Décr. no 2011-1043, 1er sept. 2011, relatif aux mesures
des parties, à condition qu’elle soit nécessaire et
conservatoires prises après l’ouverture d’une succession et
compatible avec la nature de l’affaire. Mais le législa- à la procédure en la forme des référés, JO 2 sept.,
teur a multiplié depuis une trentaine d’années les p. 14884.
9. Civ. 2e, 18 nov. 1999, no 97-12.709, P II, no 170 ; D. 2000.
IR 33 ; D. 2001. 3299, chron. P. Hoonakker – Civ. 2 e ,
1. Versailles, 25 févr. 1982, Gaz. Pal. 1982. 2. 522, note Eti- 13 janv. 2000, no 99-13.265, P II, no 5 ; Procédures 2000.
vant. Comm. 56, obs. R. Perrot ; D. 2000. 36 ; D. 2001. 3299,
2. Rennes, 31 mars 1983, RTD civ. 1984. 368, obs. (crit.) chron. P. Hoonakker ; RTD civ. 2000. 400, obs. R. Perrot.
R. Perrot. 10. Civ. 2e, 27 juin 1990, no 89-13.364, P II, no 147 ; Gaz.
3. J.-L. Gallet, La procédure civile devant la cour d’appel, Pal. 1991. 1. Somm. 153, obs. S. Guinchard et T. Moussa ;
3e éd., LexisNexis, 2014, no 336, p. 287. RTD civ. 1991. 164, obs. R. Perrot.
4. Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019 réformant la procédure 11. Civ. 2e, 9 oct. 1991, no 90-15.249, P II, no 243.
civile, JO 12 déc. 2019, texte 3. 12. Décr. no 2011-48, 13 janv. 2011, portant réforme de l’arbi-
5. Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, réformant la procédure trage, JO 14 janv., p. 777.
civile, JO 12 déc., texte 3. 13. Créé par Décr. no 2011-48, 13 janv. 2011, art. 2.
4616_Appel_TXT_L3.fm Page 342 Mercredi, 21. avril 2021 11:21 23

342 311.82 31. LES POUVOIRS JURIDICTIONNELS

l’ordonnance ayant accordé l’exequatur ne sont pas n’en disposent autrement les décisions des conseils de
suspensifs. Le texte ajoute que le premier président prud’hommes ne sont pas exécutoires de droit à titre
statuant en référé ou, dès qu’il est saisi, le conseiller de provisoire. Le conseil de prud’hommes peut ordonner
la mise en état, peut arrêter ou aménager l’exécution l’exécution provisoire des décisions ». Le droit des entre-
de la sentence si cette exécution est susceptible de prises en difficulté connaît un régime spécifique
léser gravement les droits de l’autre partie. Cette précisé à l’article R. 661-1 du Code de commerce
solution demeure valable sous l’empire du nou- (v. ss nos 311.101). Dans certains cas, l’exécution
veau décret. provisoire est interdite : inscription de faux (C. pr.
civ., art. 310, al. 3), jugements prononçant le divorce
311.82 Solutions depuis le décret du 11 décem- ou la séparation de corps (C. civ., art. 260 et 304).
bre 2019. L’article 514 1 du Code de procédure civile
dispose désormais que : « Les décisions de première 2° 9

instance sont de droit exécutoires à titre provisoire à


Pouvoirs du premier président
moins que la loi ou la décision rendue n’en dispose
autrement ». Ces dispositions s’appliquent aux ins- 311.91 Pouvoir exclusif d’arrêter l’exécution
tances introduites devant les juridictions du pre- provisoire. Si le décret du 11 décembre 2019 permet
mier degré à compter du 1er janvier 2020. En au premier juge d’écarter dans certains cas l’exécu-
principe désormais toutes les décisions rendues en tion provisoire de droit en tout ou partie dans
première instance sont exécutoires à titre provisoire la décision en cause lorsqu’il estime qu’elle est
à moins que la loi ne l’interdise ou prévoit une incompatible avec la nature de l’affaire (v. ss
exécution provisoire facultative. nos 121.141 s.), seul le premier président peut
Plusieurs textes dérogent au nouveau principe. l’arrêter en cas d’appel. L’article 514-3 10 du Code de
L’article 1045 2 alinéa 1er du Code de procédure procédure civile dispose qu’« en cas d’appel, le pre-
civile prévoit que le jugement qui statue sur la mier président peut être saisi afin d’arrêter l’exécution
nationalité n’est pas exécutoire à titre provisoire. Il provisoire de la décision lorsqu’il existe un moyen
en est de même des jugements annulant ou recti- sérieux d’annulation ou de réformation et que l’exécu-
fiant les actes de l’état civil (C. pr. civ., art. 1054-1 3), tion risque d’entraîner des conséquences manifeste-
des jugements de modification des actes de l’état ment excessives ». Il possède ce pouvoir même si
civil rendus à la suite des demandes visées à l’arti- la décision frappée d’appel est une ordonnance de
cle 1055-3 4 en matière de changement de prénom, référé ou une décision qui ordonne une mesure
des demandes de changement de sexe (C. pr. civ., conservatoire ou une provision.
art. 1055-10 5 ), des jugements de déclaration 311.92 Conditions de recevabilité de la demande
d’absence (C. pr. civ., art. 1067-1 6), des jugements d’arrêt d’exécution provisoire : conclusions en pre-
rendus à la suite d’actions relatives à la filiation ou à mière instance sur l’exécution provisoire. Pour que
des subsides (C. pr. civ., art. 1149 7, al. 2), des déci- sa demande d’arrêt de l’exécution provisoire de droit
sions relatives à l’adoption (C. pr. civ., art. 1178-1 8). soit recevable, la partie qui a comparu en première
L’article 1074-1 9 du Code de procédure civile pré- instance doit avoir fait valoir devant le premier juge
voit que : « À moins qu’il n’en soit disposé autrement, des observations sur l’exécution provisoire. Il faut
les décisions du juge aux affaires familiales qui mettent désormais dans les procédures introduites depuis le
fin à l’instance ne sont pas, de droit, exécutoires à titre 1er janvier 2020 que les avocats n’oublient pas de
provisoire. Par exception, les mesures portant sur conclure en première instance sur l’exécution provi-
l’exercice de l’autorité parentale, la pension alimentaire, soire. Sinon, il faudra démontrer que les conséquen-
la contribution à l’entretien et l’éducation de l’enfant et ces manifestement excessives qui résulteraient
la contribution aux charges du mariage, ainsi que d’une exécution provisoire ne se sont révélées
toutes les mesures prises en application de l’article 255 qu’après la décision de première instance ; à défaut
du Code civil, sont exécutoires de droit à titre provi- d’une telle preuve la demande adressée au premier
soire ». L’article R. 1454-28 alinéa 1er du Code du président se heurtera à une fin de non-recevoir.
travail dispose que : « À moins que la loi ou le règlement
311.93 Conditions de recevabilité de la demande
d’arrêt d’exécution provisoire : moyen sérieux
1. Mod. par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3. d’annulation ou de réformation de la décision frap-
2. Mod. par Décr. no 2020-1452, 27 nov. 2020, art. 1er. pée d’appel. La partie demanderesse devra établir
3. Mod. par Décr. no 2020-1452, 27 nov. 2020, art. 1er.
l’existence d’un moyen sérieux d’annulation ou de
4. Mod. par Décr. no 2020-1452, 27 nov. 2020, art. 1er.
5. Mod. par Décr. no 2020-1452, 27 nov. 2020, art. 1er. réformation de la décision frappée d’appel et que
6. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3. l’exécution provisoire risque d’entraîner des consé-
7. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3.
8. Mod. par Décr. no 2020-1452, 27 nov. 2020, art. 1er.
9. Mod. par Décr. no 2020-1452, 27 nov. 2020, art. 1er. 10. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3.
4616_Appel_TXT_L3.fm Page 343 Mercredi, 21. avril 2021 11:21 23

311. RÉFÉRÉ 311.101 343

quences manifestement excessives. Si la seconde condition de mettre en péril la situation de la partie


condition n’est pas nouvelle, en revanche le décret condamnée et d’avoir été prononcée par une déci-
du 11 décembre 2019 a ajouté une condition qui sion entachée d’une erreur évidente et grossière, de
n’était exigée que dans certains cas particuliers, forme ou de fond 8. Le premier président n’a pas le
l’existence d’un moyen sérieux d’annulation ou de pouvoir de déduire une interdiction légale de l’exé-
réformation de la décision frappée d’appel. Le décret cution provisoire de la prétendue irrégularité du
du 20 août 2004 1, qui a autorisé le premier prési- jugement 9.
dent à arrêter l’exécution provisoire d’un jugement
311.95 Décision du premier président. Il peut
même lorsqu’elle est attachée de plein droit à
arrêter purement et simplement l’exécution provi-
la décision, avait subordonné ce pouvoir à la viola-
soire ou, à la demande d’une partie ou d’office,
tion manifeste du principe du contradictoire ou de
subordonner l’arrêt à la constitution d’une garantie
l’article 12 et lorsque l’exécution risque d’entraîner
réelle ou personnelle suffisante pour répondre de
des conséquences manifestement excessives. Les deux
toutes restitutions ou réparations (C. pr. civ.,
conditions posées par le texte étaient cumulatives 2. La art. 514-5 10). L’ordonnance du premier président
Cour de cassation avait précisé que l’erreur commise n’est pas susceptible de pourvoi en cassation (C. pr.
par un juge dans l’application ou l’interprétation civ., art. 514-6 11).
d’une règle de droit ne constitue pas la violation
Enfin, en cas d’arrêt de l’exécution provisoire, les
manifeste de l’article 12 du Code de procédure civile 3 ;
mesures déjà exécutées à la date à laquelle est rendue
il fallait que le juge méconnaisse les devoirs de son
l’ordonnance du premier président et les actes
office. Avaient été retenues la violation de la règle selon
accomplis restent valables et ne donnent pas lieu à
laquelle le criminel tient le civil en état, posée par
remise en état ou à répétition en attendant l’arrêt de
l’article 4 du Code de procédure pénale 4 ou l’absence
la cour d’appel 12 ; la décision du premier président
de motivation 5, mais ce cas n’a finalement pas été
ne vaut que pour l’avenir.
retenu par la Cour de cassation 6 comme une violation
manifeste de l’article 12. Le décret du 11 décembre
3° 10

2019 pose des conditions plus simples : l’existence


d’un moyen sérieux d’annulation ou de réformation Cas particuliers
de la décision frappée d’appel. 311.100 Plan. Certains textes reconnaissent au premier
311.94 Conséquences manifestement excessives. président un pouvoir d’arrêter l’exécution provisoire de droit.
Il s’agit des textes relatifs à la sauvegarde, au redressement et
Le premier président n’a le pouvoir d’arrêter l’exécu-
à la liquidation judiciaire des entreprises, à l’appel de certai-
tion provisoire que lorsque celle-ci est susceptible
nes décisions du juge de l’exécution et enfin de textes parti-
d’entraîner des conséquences manifestement exces-
culiers comme la loi sur la presse.
sives. Elles doivent être appréciées au regard de la
situation personnelle du débiteur, de ses facultés de 311.101 1°) Redressement et liquidation judi-
remboursement et des facultés de remboursement ciaires. L’article R. 661-1 13 du Code de commerce,
de l’adversaire. Le premier président apprécie souve- modifié par le décret du 11 décembre 2019, prévoit
rainement les éléments de preuves qui lui sont que les jugements rendus en matière de mandat
soumis 7. Il a été jugé que viole l’ancien article 524 ad hoc, de conciliation, de sauvegarde, de redresse-
en imposant des conditions que la loi ne prévoit pas, ment judiciaire, de rétablissement professionnel et
le premier président qui, pour rejeter une demande de liquidation judiciaire sont exécutoires de plein
d’arrêt d’exécution provisoire, juge que celle-ci ne droit à titre provisoire, à l’exception des décisions
peut être considérée comme entraînant des consé- rendues en application des articles L. 622-8,
quences manifestement excessives qu’à la double L. 626-22, de l’article L. 642-20-1 alinéa 1er, de
l’article L. 651-2, des articles L. 663-1 à L. 663-4

1. Décr. no 2004-836, 20 août 2004, portant modification de


la procédure civile, JO 22 août, p. 15032. 8. Civ. 2e, 13 juin 2002, no 01-14.814, P II, no 131 ; Dr. et
2. Colmar, 28 juin 2007, JCP 2007. IV. 2806. proc. 2002. 361, note P. Hoonakker – Civ. 2e, 25 mars
3. Soc. 18 déc. 2007, no 06-44.548, P V, no 213 ; D. 2008. 1992, no 90-21.962, P II, no 108 ; D. 1992. IR 156 ; JCP
165, obs. S. Maillard ; RTD civ. 2008. 158, obs. R. Perrot ; 1992, IV. no 1565.
Dr. et proc. 2008. 149, obs. Lefort ; JCP 2008. II. 10030, 9. Civ. 2e, 12 mars 1997, no 96-14.326, P II, no 75 ; D. 1997.
note H. Croze ; RDT 2008. 121, obs. F. Guiomard. 113.
4. Grenoble, ord., 16 févr. 2005, RTD civ. 2005. 453, obs. 10. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3.
(crit.) R. Perrot. 11. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3.
5. Paris, ord., 21 avr. 2005, JCP 2005. II. 10141, 1re esp., note 12. Civ. 2e, 31 janv. 2002, no 00-11.881, P II, no 11 ; D. 2002.
Schmitt et Tabouis. 866 – Civ. 2e, 24 sept. 1997, no 94-19.485, P II, no 238 ;
6. Civ. 2e, 15 oct. 2099, no 08-15.489, P II, no 246 ; Procé- D. 1997. 216 ; RTD civ. 1997. 994, obs. R. Perrot ; Procé-
dures 2009, no 388, obs. R. Perrot. dures 1997. Comm. 258, obs. R. Perrot.
7. Civ. 2e, 5 févr. 1997, no 94-21.070, P II, no 36 ; D. 1997. IR 71. 13. Mod. par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 16.
4616_Appel_TXT_L3.fm Page 344 Mercredi, 21. avril 2021 11:21 23

344 311.102 31. LES POUVOIRS JURIDICTIONNELS

ainsi que les décisions prises sur le fondement de 311.102 2o) Sursis des décisions du juge de l’exé-
l’article L. 663-1-1 et des jugements qui prononcent cution. Il résulte des dispositions de l’article R. 121-
la faillite personnelle ou l’interdiction prévue à 22 9 du Code des procédures civiles d’exécution
l’article L. 653-8 du Code de commerce. Il précise qu’en cas d’appel un sursis à exécution des décisions
que les articles 514-1 1 et 514-2 2 du Code de procé- prises par le juge de l’exécution, en principe exécu-
dure civile ne sont pas applicables. Il ajoute que par toires de plein droit, peut être demandé au premier
dérogation aux dispositions de l’article 514-3 3 du président de la cour d’appel, sous réserve de
Code de procédure civile, le premier président de la l’astreinte 10. La demande doit être formée par voie
cour d’appel, statuant en référé, ne peut arrêter d’assignation en référé, délivrée à la partie adverse et
l’exécution provisoire des décisions mentionnées dénoncée, s’il y a lieu, au tiers entre les mains de qui
précédemment que lorsque les moyens à l’appui de la saisie a été pratiquée. Jusqu’au jour du prononcé
l’appel paraissent sérieux. Il appartient au premier de l’ordonnance par le premier président, la
président dans ces cas, d’apprécier les moyens de demande de sursis à exécution suspend les pour-
fond de l’appel et non le risque de conséquences suites si la décision attaquée n’a pas remis en cause
manifestement excessives. Puisqu’il doit apprécier leur continuation ; elle proroge les effets attachés à
les moyens de fond, peut-il apprécier la recevabilité la saisie et aux mesures conservatoires si la décision
de l’appel ? Un premier président a déclaré qu’il attaquée a ordonné la mainlevée de la mesure. Le
suffit qu’un appel ait été interjeté contre un des sursis à exécution n’est accordé que s’il existe des
jugements visés pour que la demande d’arrêt d’exé- moyens sérieux d’annulation ou de réformation de
cution provisoire soit recevable, le premier président la décision déférée à la cour. L’appréciation du
n’ayant pas à juger de la régularité ou de la recevabi- premier président est souveraine 11, il lui appartient
lité de l’appel, question qui échappe à sa compé- cependant de motiver sa décision 12. L’auteur d’une
tence 4. Cette solution a été critiquée car elle conduit demande de sursis à exécution manifestement abu-
à voir arrêter l’exécution provisoire d’une décision sive peut être condamné par le premier président à
frappée d’appel manifestement hors délai ou par une amende civile d’un montant maximum de
une personne qui n’a pas qualité pour le faire 5. 10 000 euros, sans préjudice des dommages-inté-
Il faut encore préciser que l’exécution provisoire rêts qui pourraient être réclamés. La décision du
des décisions prises sur le fondement de l’arti- premier président n’est plus susceptible de pourvoi
cle L. 663-1-1 du Code de commerce (mesures con- en cassation.
servatoires ordonnées en application des arti- 311.103 3o) Sursis à exécution en matière de
cles L. 621-2, L. 631-10-1 et L. 651-4) peut être presse. L’article 64 13 de la loi du 29 juillet 1881 sur
arrêtée lorsque l’exécution risque d’entraîner des la presse permet au premier président d’arrêter
conséquences manifestement excessives.
Dès le prononcé de la décision du premier prési-
dent arrêtant l’exécution provisoire, le greffier de la 7. Sont concernés : 1o les jugements ou ordonnances relatifs à
la nomination ou au remplacement de l’administrateur, du
cour d’appel en informe le greffier du tribunal. mandataire judiciaire, du commissaire à l’exécution du
Enfin, en cas d’appel du ministère public d’un plan, du liquidateur, des contrôleurs, du ou des experts, 2o
jugement mentionné aux articles L. 645-11 6 , les jugements statuant sur la durée de la période d’observa-
tion, sur la poursuite ou la cessation de l’activité, 3o les
L. 661-1, à l’exception du jugement statuant sur
jugements relatifs à la modification de la mission de l’admi-
l’ouverture de la procédure de sauvegarde ou de nistrateur, 4o les jugements qui arrêtent ou rejettent le plan
redressement judiciaire, L. 661-6 7 et L. 661-11 8, de cession de l’entreprise, 5o les jugements modifiant le
l’exécution provisoire est arrêtée de plein droit à plan de cession, 6o les jugements statuant sur la résolution
compter du jour de cet appel. Le premier président du plan de cession.
8. Il s’agit des décisions relatives à la responsabilité pour insuf-
peut, sur requête du procureur général, prendre
fisance d’actif et aux sanctions.
toute mesure conservatoire pour la durée de l’ins- 9. Mod. par Décr. no 2017-892, 6 mai 2017, portant diverses
tance d’appel (C. com., art. R. 661-1). mesures de modernisation et de simplification de la procé-
dure civile, art. 67, JO 10 mai, texte 114.
10. Civ. 2e, 10 févr. 2000, no 98-13.354, P II, no 28 ; D. 2000.
1. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3. 77 – Civ. 2e, 14 juin 2001, no 99-18.082, P II, no 119 ;
2. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3. D. 2001. 2719, obs. P. Julien.
3. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3. 11. Civ. 2e, 20 juin 1996, nos 94-16.464 et 93-19.320, P II,
4. Aix-en-Provence, ord., 13 janv. 1994, Gaz. Pal. 1994. 1. nos 176 et 177 ; JCP 1996. IV. 1879 ; D. 1996. IR 183 ; RTD
384, obs. Latil. civ. 1996. 989 – Civ. 2e, 22 janv. 1997, no 95-11.039, P II,
5. Obs. F. Derrida ss Limoges, ord., 2 juill. 1986, D. 1987. no 20 ; D. 1997. 54.
Somm. 7. 12. Civ. 2e, 20 déc. 2001, no 00-17.029, P II, no 201 ; D. 2002.
6. Il s’agit du jugement de clôture de la procédure de rétablis- 622, et obs.
sement professionnel qui entraîne effacement des dettes à 13. Créé par L. no 2000-516, 15 juin 2000, renforçant la pro-
l’égard des créanciers dont la créance est née antérieure- tection de la présomption d’innocence et les droits des vic-
ment au jugement d’ouverture de la procédure. times, JO 16 juin, p. 9038.
4616_Appel_TXT_L3.fm Page 345 Mercredi, 21. avril 2021 11:21 23

311. RÉFÉRÉ 311.131 345

l’exécution provisoire de la décision, rendue en dent peut subordonner la suspension de l’exécution


matière de référé, limitant la diffusion de l’informa- provisoire à la constitution d’une garantie, réelle ou
tion lorsque l’exécution provisoire risque d’entraî- personnelle, suffisante pour répondre de toutes restitu-
ner des conséquences manifestement excessives. tions ou réparations ». Ainsi ce texte donne au
premier président le pouvoir d’arrêter l’exécution
provisoire d’une condamnation à des dommages-
B. 11

intérêts prononcée par le juge pénal. Un pourvoi en


Exécution provisoire facultative cassation contre la décision du premier président
n’est pas recevable 6.

Domaine 2° 12

Pouvoirs du premier président


311.111 Exécution provisoire ordonnée par le
juge de première instance. L’article 515 1 du Code de 311.120 Plan. Étendue des pouvoirs. L’article 517-1 7
procédure civile, modifié par le décret du 11 décem- du Code de procédure civile, modifié par le décret du
bre 2019, dispose que « lorsqu’il est prévu par la loi 11 décembre 2019, prévoit que lorsque l’exécution provi-
que l’exécution provisoire est facultative, elle peut être soire a été ordonnée, elle ne peut être arrêtée , en cas
ordonnée, d’office ou à la demande d’une partie, chaque d’appel, que par le premier président statuant en référé
fois que le juge l’estime nécessaire et compatible avec la lorsqu’il existe un moyen sérieux d’annulation ou de réforma-
tion de la décision et que l’exécution risque d’entraîner des
nature de l’affaire. Elle peut être ordonnée pour tout ou
conséquences manifestement excessives (a) ou lorsque les
partie de la décision ».
premiers juges ont commis une erreur (b).
Le décret du 28 décembre 2005 avait supprimé la
dernière proposition de l’article 515 qui prévoyait a. 13

qu’en aucun cas l’exécution provisoire ne pouvait Moyens sérieux d’annulation ou de réformation
être ordonnée pour les dépens. Depuis, tous les et risque de conséquences manifestement excessives
chefs du jugement peuvent bénéficier de l’exécution
provisoire mais le juge peut décider de la limiter à 311.131 Arrêt de l’exécution provisoire faculta-
certaines condamnations. Les conditions de l’exécu- tive par le premier président. Lorsque l’exécution
tion provisoire sont souples et offrent aux juges un provisoire a été ordonnée elle ne peut être arrêtée,
large pouvoir d’appréciation. La Cour de cassation en cas d’appel, que par le premier président statuant
n’exerce pas de contrôle sur la motivation de l’exé- en référé lorsqu’il existe un moyen sérieux d’annu-
cution provisoire 2. L’article 516 3 prévoit que l’exé- lation ou de réformation de la décision et que
cution provisoire ne peut être ordonnée que par l’exécution risque d’entraîner des conséquences
la décision qu’elle est destinée à rendre exécutoire, manifestement excessives (C. pr. civ., art. 517-1 8).
sous réserve des articles 517-2 4 et 517-3 5 qui La compétence du premier président en la matière
accordent des pouvoirs en la matière au premier est exclusive 9. L’exécution provisoire doit avoir été
président de la cour d’appel et au conseiller de la ordonnée, l’arrêt de l’exécution provisoire de droit
mise en état. AINSI en première instance, seul est soumis à un autre régime (v. ss no 311.132). Et
l’auteur de la décision judiciaire peut ordonner elle doit avoir été ordonnée par la juridiction de
l’exécution provisoire. Il peut le faire d’office ou à la première instance et non par le conseiller de la mise
demande d’une partie. L’article 516 implique une en état car le premier président n’est pas la juridic-
temporalité en indiquant que « l’exécution provisoire tion de recours des ordonnances du conseiller de la
ne peut être ordonnée que par la décision qu’elle est mise en état 10. La compétence du premier président
destinée à rendre exécutoire ». est subordonnée à l’existence d’un appel mais il ne
L’article 515-1 du Code de procédure pénale dis- lui appartient pas d’en apprécier la recevabilité ou le
pose : « Lorsque le tribunal, statuant sur l’action civile, bien-fondé 11. Le demandeur au référé doit démon-
a ordonné le versement provisoire, en tout ou en partie, trer que l’exécution provisoire risquerait d’entraîner
des dommages-intérêts alloués, cette exécution provisoire
peut être arrêtée, en cause d’appel, par le premier
6. Crim. 13 avr. 1983, no 82-91.662, P, no 101.
président statuant en référé si elle risque d’entraîner des 7. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3.
conséquences manifestement excessives. Le premier prési- 8. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3.
9. Sous réserve de l’arrêt ou de l’aménagement de l’exécution
provisoire d’une sentence arbitrale (C. pr. civ., art. 1497, 1o).
1. Mod. par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3. 10. Civ. 2e, 9 oct. 1991, no 90-16.021, P II, no 247 ; JCP 1991.
2. Civ. 2e, 10 mars 1982, no 80-16.853, P II, no 41. II. 427 – Paris 30 juill. 1976, JCP 1977. II. 18621, note J. H. –
3. Mod. par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3. Paris, 19 déc. 1990, Bull. ch. avoués 1991, no 1, p. 35 –
4. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3. Paris, 25 févr. 1991, Bull. ch. avoués 1991, no 1, p. 35.
5. Créé par Décr. no 2019-1333, 11 déc. 2019, art. 3. 11. Civ. 3e, 4 nov. 1987, no 86-13.189, P III, no 179
4616_Appel_ANNEXES.fm Page 411 Jeudi, 22. avril 2021 10:19 10

4. EXEMPLES D’ACTES 46.08 411

REQUÊTE À MONSIEUR LE PREMIER PRÉSIDENT en lui précisant qu’à défaut elle s’expose à ce qu’une
VU l’appel interjeté par [nom de l’appelant] en date du ordonnance soit rendue à son encontre sur les seuls élé-
[date de l’appel] ments fournis par la partie demanderesse et que les
VU les conclusions d’appel ci-dessus, ordonnances du premier président ne sont pas suscepti-
VU la copie certifiée conforme par l’avocat soussigné du bles de pourvoi en cassation.
jugement entrepris, et j’ai indiqué à la partie destinataire l’objet et les
VU les pièces justificatives dont la liste figure ci-dessous, motifs des conclusions de la demande suivante :
VU les motifs établissant que les droits de [nom de PLAISE À MONSIEUR LE PREMIER PRÉSIDENT
l’appelant] sont en péril,
Attendu que par jugement en date du…, il a été jugé
PLAISE À MONSIEUR LE PREMIER PRÉSIDENT que [exposer la teneur du jugement frappé d’appel]
FIXER date rapprochée à laquelle l’affaire sera appelée Que ce jugement est exécutoire de plein droit.
en priorité pour être débattue à la suite de la déclara- Que… a frappé ce jugement d’appel.
tion d’appel et sur les conclusions qui précèdent. [Indiquer le cas échéant les mentions relatives à la dési-
Avocat gnation des immeubles exigées pour la publication au
fichier immobilier]
Pièces jointes :
Attendu qu’il existe des moyens sérieux d’annulation
A. - Photocopie certifiée conforme du jugement [ou de réformation] de la décision frappée d’appel.
- Photocopie certifiée conforme de la déclaration Qu’en effet… [exposer brièvement les moyens tendant
d’appel en date du [date de la déclaration d’appel] à l’annulation ou à l’infirmation du jugement].
B. Pièces justificatives Or attendu qu’il y a des conséquences manifestement
1)… excessives à l’exécution immédiate du jugement entre-
2)… pris.
… Qu’en effet…[exposer pourquoi il y a des conséquences
46.07 Référé tendant au sursis à l’exécution provi-
manifestement excessives]
soire de droit (C. pr. civ., art. 514-3). Que M. X avait conclu en première instance à ce que
l’exécution provisoire de droit soit écartée [ou que M. X
ASSIGNATION EN RÉFÉRÉ DEVANT n’a pas comparu en première instance, ou encore, si
MONSIEUR LE PREMIER PRÉSIDENT M. X n’a pas conclu en première instance sur l’exécu-
DE LA COUR D’APPEL DE [à compléter] tion provisoire, que ces conséquences manifestement
L’an deux mil vingt et un, le excessives se sont révélées après le jugement].
À la demande de : Que dans ces conditions l’arrêt de l’exécution provisoire
Défendeur et appelant s’impose.
Demandeur au référé
Ayant pour avocat PAR CES MOTIFS
Maître…, avocat au barreau de…, ORDONNER l’arrêt de l’exécution provisoire du juge-
ment rendu par le Tribunal de…
Je soussigné,
DIRE que les frais et dépens suivront le sort de l’instance
donne assignation par devant Monsieur le Premier Pré-
principale [ou CONDAMNER le défendeur au référé aux
sident de la cour d’appel de…, statuant en la forme des
dépens de l’instance de référé et à une somme de… €
référés conformément à l’article 514-3 du Code de pro-
sur le fondement de l’article 700 du Code de procédure
cédure civile à :
civile].
Pour les personnes physiques : nom, prénoms,
Sous toutes réserves
profession, domicile, nationalité, date et lieu de nais-
sance P.J. : Bordereau des pièces sur lesquelles la demande est
Pour les personnes morales : forme, dénomi- fondée
nation, siège social, organe qui les représente
46.08 Référé tendant au sursis à l’exécution provi-
Demandeur et intimé soire facultative (C. pr. civ., art. 517-1).
Défendeur au référé
Où étant et parlant à : ASSIGNATION EN RÉFÉRÉ DEVANT
avec l’indication à la partie destinataire qu’elle est tenue MONSIEUR LE PREMIER PRÉSIDENT
DE LA COUR D’APPEL DE [à compléter]
de comparaître ou de se faire dûment représenter par
un avocat admis à postuler devant la cour d’appel de… L’an deux mil vingt et un, le
à l’audience fixée devant Monsieur le Premier Président À la demande de :
le [jour et heure Défendeur et appelant
de l’audience] Demandeur au référé
à [adresse ayant pour avocat
de la cour d’appel] Maître…, avocat au barreau de…,
4616_Appel_ANNEXES.fm Page 412 Jeudi, 22. avril 2021 10:19 10

412 46.08 4. ANNEXES

Je soussigné, Attendu que par jugement en date du…, il a été jugé


donne assignation par devant Monsieur le Premier Pré- que [exposer la teneur du jugement frappé d’appel]
sident de la cour d’appel de…, statuant en la forme des Que l’exécution provisoire a été ordonnée.
référés conformément à l’article 517-1 du Code de pro- Que… a frappé ce jugement d’appel.
cédure civile à : [Indiquer le cas échéant les mentions relatives à la dési-
Pour les personnes physiques : nom, prénoms, gnation des immeubles exigées pour la publication au
profession, domicile, nationalité, date et lieu de nais- fichier immobilier]
sance Attendu qu’il existe des moyens sérieux d’annulation
[ou de réformation] de la décision frappée d’appel.
Pour les personnes morales : forme, dénomi-
nation, siège social, organe qui les représente Qu’en effet… [exposer brièvement les moyens tendant
à l’annulation ou à l’infirmation du jugement].
Demandeur et intimé Défendeur au référé
Or attendu qu’il y a des conséquences manifestement
Où étant et parlant à : excessives à l’exécution immédiate du jugement entre-
avec l’indication à la partie destinataire qu’elle est tenue pris.
de comparaître ou de se faire dûment représenter par Qu’en effet…[exposer pourquoi il y a des conséquences
un avocat admis à postuler devant la cour d’appel de… manifestement excessives].
à l’audience fixée devant Monsieur le Premier Président Que dans ces conditions l’arrêt de l’exécution provisoire
le [jour et heure s’impose.
de l’audience]
PAR CES MOTIFS
à [adresse
ORDONNER l’arrêt de l’exécution provisoire du juge-
de la cour d’appel]
ment rendu par le Tribunal de…
en lui précisant qu’à défaut elle s’expose à ce qu’une DIRE que les frais et dépens suivront le sort de l’instance
ordonnance soit rendue à son encontre sur les seuls élé- principale [ou CONDAMNER le défendeur au référé aux
ments fournis par la partie demanderesse et que les dépens de l’instance de référé et à une somme de… €
ordonnances du premier président ne sont pas suscepti- sur le fondement de l’article 700 du Code de procédure
bles de pourvoi en cassation. civile].
et j’ai indiqué à la partie destinataire l’objet et les Sous toutes réserves
motifs des conclusions de la demande suivante :
P.J. : Bordereau des pièces sur lesquelles la demande est
PLAISE À MONSIEUR LE PREMIER PRÉSIDENT fondée
2021 2022 21 22 2021 2022

DALLOZ
DALLOZ
DALLOZ
RÉFÉRENCE RÉFÉRENCE

RÉFÉRENCE

DROIT ET PRATIQUE DROIT ET PRATIQUE


DE L’APPEL DE L’APPEL
4e ÉDITION

DROIT ET PRATIQUE DE L’APPEL


La conception de l’appel à l’origine pour accélérer Cette 4e édition L’ouvrage s’adresse
est en pleine évolution. la procédure, ces textes contient une analyse en priorité aux
Objet de rapports l’ont rendue complexe et des nombreux arrêts professionnels du Acte d’appel
et de nombreuses
réformes, la procédure
risquée. Ils poursuivent
l’érosion du modèle de
de la Cour de cassation
interprétant et précisant
droit, spécialement
aux magistrats et aux
Appel du jugement statuant sur la compétence
d’appel a également procédure que le Code les dispositions du décret avocats engagés dans Conditions de l’appel
été touchée par de 1975 avait voulu du 9 décembre 2009 et l’exercice de l’activité
d’importants revirements instaurer. de ceux qui l’ont suivi, judicaire et appelés à Conseiller de la mise en état
jurisprudentiels. notamment le décret du connaître précisément
Plusieurs décrets ont 20 mai 2016, relatif à la cette procédure, comme
Délais
révisé cette procédure Cet ouvrage analyse la justice prud’homale et au aux étudiants de Dématérialisation de la procédure d’appel
notamment le décret procédure civile d’appel traitement judiciaire du master intéressés par la
du 1er octobre 2010, et aide à en prévenir contentieux du travail, le procédure civile. Effets de l’appel
relatif à la conciliation les pièges grâce à des décret du 6 mai 2017 qui
et à la procédure orale conseils, des tableaux de a opéré une simplification Exécution provisoire de droit
en matière civile,
commerciale et sociale.
synthèse, des schémas de
procédure, des exemples
du régime des exceptions
d’incompétence et a
Dominique d’Ambra
est avocate à la Cour
Mesures d’administration judiciaire
Toutefois le texte le plus d’actes. En s’appuyant accentué la concentration d’appel de Colmar et Pouvoirs du premier président
important est le décret sur la doctrine et la temporelle et la professeure à l’Université
du 9 décembre 2009 jurisprudence, il expose formalisation des actes de Strasbourg, directrice Pouvoirs du président de chambre
portant réforme de l’évolution des conditions tout en recentrant du Centre de droit privé
la procédure d’appel et des effets de l’appel, les l’appel sur la critique fondamental. Spécialiste
Procédure avec représentation obligatoire
avec représentation différentes phases de la du jugement. Elle de procédure civile, elle Procédure gracieuse
obligatoire en matière procédure ordinaire avec rend compte des a participé à la rédaction
civile, qui contient des et sans représentation conséquences du principe de plusieurs ouvrages et Procédure sans représentation obligatoire
dispositions relatives obligatoire, les de l’exécution provisoire assure régulièrement des
à la communication procédures spéciales et de droit, consacré par le formations auprès des Procédures spéciales
électronique. Ce décret
a été modifié par
enfin les pouvoirs du
premier président de la
décret du 11 décembre
2019 réformant la
avocats et des magistrats.
Procédure de renvoi après cassation
plusieurs autres. Conçus cour d’appel. procédure civile.

Dominique D’AMBRA

2761766 69 e
9 782247 185702 978-2-247-18570-2

DR-Droit et pratique de l'appel-21-22.indd 1 27/04/2021 15:57

Vous aimerez peut-être aussi