Vous êtes sur la page 1sur 8

Les 8 profils d’ancrages de Schein

1. Expertise technique :

• Caractéristiques principales :
Souhaite devenir un spécialiste dans son domaine.
A besoin de s’identifier à son métier.
Est motivé par le développement de ses compétences techniques (formation continue, rencontres
d’autres spécialistes, promotions lui permettant de se perfectionner dans son domaine) : apprendre,
approfondir, se former.
Aime le challenge dans sa spécialité.
Aime être reconnu pour son expertise, son professionnalisme.

• Points forts :
Apport très qualitatif et professionnel, fiabilité et rigueur, sens du détail, exemplarité, peut être un bon
référent, crédibilité.

• Points à développer :
Manque de confiance en lui s’il ne maîtrise pas parfaitement son sujet, a du mal à se lancer s’il n’est
pas formé, a besoin de temps ; doit se donner le droit à l’erreur et gagner en audace ; très exigeant
avec les autres, qu’il peut prendre pour des amateurs ; difficulté à déléguer.

• Ce qui le fragilise :
Responsabilités floues ; promotions hors de son expertise (trop d’administratif ou de management,
postes généralistes).

• Comment le manager :
Lui donner accès à l’information et à la formation ; valoriser son expertise et lui donner l’occasion de
l’exercer ; faire attention aux promotions l’en éloignant.

Ce que vous ne voudrez pas abandonner, c'est la possibilité d'utiliser vos qualifications dans une
expertise technique ou fonctionnelle, et vous souhaitez même les amener à un niveau plus élevé.

Vous construisez votre identité à partir de l'exercice de vos compétences, et vous êtes ravi quand votre
travail vous permet d'affronter des challenges dans ces domaines.
Vous être prêt à encadrer d'autres personnes dans ce domaine technique ou fonctionnel, mais le
management ne vous intéresse pas en lui-même. Vous évitez les postes de dirigeant opérationnel, car
cela vous obligerait à quitter votre propre domaine de compétence.

2. Management pour le pouvoir :

• Caractéristiques principales :
A besoin de commander, de diriger (les hommes et les structures).
Etre en haut de l’organigramme. Avoir rapidement des responsabilités.
Il a un fort ego et accorde de l’importance aux signes représentatifs du pouvoir.
Très sensible à l’ascension sociale, aux titres.
Enfant, dirigeait souvent les jeux.
Attention : On peut être un bon manager sans avoir cet ancrage.
Est motivé par son ambition personnelle, forte ; aura besoin de promotions régulières : périmètre
d’activité, nombre de collaborateurs, importance du chiffre d’affaires.
Aime être reconnu pour ses résultats.

• Points forts :
Charisme, force d’entraînement, donneur d’impulsion et capacité à la prise de responsabilités.

• Points à développer :
Impatience vis-à-vis du pouvoir ; difficulté à accepter la hiérarchie ; toute puissance ; ego important.

• Ce qui le fragilise :
Une très forte identification à la marche de l’entreprise ; stagnation prolongée ou régression des
responsabilités managériales ; quand il n’est pas en situation de pouvoir.

• Comment le manager :
Lui donner des responsabilités et du pouvoir là où il en est capable ; lui montrer des exemples précis de
personnes qui ont évolué en interne.

Ce que vous ne voudrez pas abandonner, c'est la possibilité de monter à un niveau suffisamment élevé
de l'entreprise qui vous permette :
d'intégrer les efforts des autres dans les différentes fonctions de l'entreprise,
d'être responsable des résultats d'une unité.

Vous voulez être responsable et comptable du résultat global, et vous identifiez par votre propre travail
au succès de l'entreprise pour laquelle vous travaillez.

Si vous êtes en ce moment dans un domaine technique et fonctionnel, vous voyez cela comme une
expérience nécessaire en terme d'apprentissage; cependant votre ambition est d'obtenir un poste de
généraliste le plus vite possible.
Pour vous, il n'est pas intéressant d'obtenir un poste fonctionnel de haut niveau.

3. Autonomie / Indépendance :

• Caractéristiques principales :
A besoin d’avoir un maximum d’autonomie et de liberté pour définir les modalités et moyens qu’il
utilisera pour atteindre les objectifs fixés.
A du mal à vivre l’organisation, les contraintes, les règlements.
Est motivé par une délégation maximale (aime être missionné ; préfère largement le contrôle au suivi ; a
besoin de souplesse dans l’emploi du temps et le plan d’action).
Aime être reconnu pour son efficacité et la qualité de ses résultats.

• Point forts :
Prise d’initiative, autogestion, efficacité pour préserver sa liberté.

• Points à développer :
Peut fonctionner en électron libre ; difficulté à suivre les règles du jeu collectif, à admettre la hiérarchie,
à rendre compte de son travail ; peut manager les autres comme il aimer être managé, sans contrôle.

• Ce qui le fragilise :
Un management directif ; un environnement trop normé ou contrôlé (anglo-saxon ; travailler au siège) ;
une promotion qui lui ferait perdre son indépendance.

• Comment le manager :
Délégation maximale, ajustée aux compétences et à la motivation ; reconnaître son efficacité et le
féliciter ; favoriser, dans son évolution, un poste laissant une certaine souplesse ; comprendre un refus
de promotion, si celle-ci lui fait perdre son autonomie ; prendre le temps d’expliquer le pourquoi des
règles.

Ce que vous n'abandonnerez pas, c'est la possibilité d'organiser votre travail comme vous l'entendez.

Si vous êtes en entreprise, vous voulez occuper des postes qui vous laissent une certaine souplesse
en ce qui concerne les horaires, et la façon dont vous travaillez.

Si vous ne pouvez supporter les règlements et contraintes d'une société à quelque degré que ce soit,
vous cherchez une profession qui vous apportera la liberté que vous souhaitez et vous deviendrez
enseignant, consultant, free-lance, …

Vous refuserez les promotions pour pouvoir rester autonome.

Vous chercherez même à avoir votre propre affaire pour réaliser votre soif d'autonomie; cependant
cette motivation est différente de la créativité entrepreneuriale (point 5).
4. Sécurité / Stabilité :

• Caractéristiques principales :
A besoin de travailler dans une structure reconnue, référencée, solide, fiable, qui lui apporte un
sentiment de sécurité profond.
Occuper un poste bien défini, dans une grosse structure, plutôt qu’une PME, une structure réputée pour
licencier rapidement, ou une création de poste.
Ça peut être un besoin de sécurité financière ou affective (en rapport parfois avec l’histoire
personnelle).
Est motivé par la stabilité ; par la possibilité de pouvoir se projeter dans la structure sur le long terme
(plan de carrière).
Aime être reconnu pour son ancienneté.

• Point forts :
Stabilité, fidélité, ancienneté, mémoire de la structure, apprécie le quotidien, efficace dans un cadre,
respect des normes, élément stabilisateur.

• Points à développer :
Gestion du stress par rapport à l’imprévu, efforts d’adaptabilité aux changements et à des
environnements mouvants.

• Ce qui le fragilise :
Les changements (d’entreprise, de patron, …) ; les contrats de travail temporaires ; le flou ; l’absence
d’informations ; l’incertitude.

• Comment le manager :
Expliquer, informer, rassurer, favoriser les contrats définitifs.

Ce qui est primordial pour vous, c'est la sécurité de l'emploi dans un poste ou une entreprise.

Votre objectif principal est un sentiment de réussite qui permettrait de vivre tranquille.

L'ancrage mentionne également un souci de sécurité financière (à travers une épargne) ou l'assurance
du plein emploi.

Pour jouir de cette stabilité, le prix à payer sera peut-être votre loyauté envers l'entreprise et accepter
que votre employeur décide pour vous de ce que vous aurez à faire, en échange de la pérennité d'un
poste.

Le contenu de votre travail et le grade que vous occupez ne sont pas très importants pour vous, bien
que vous puissiez occuper un poste assez élevé si vos talents le permettent.
Attention : tout comme l'autonomie, nous avons tous besoin d'une certaine sécurité/stabilité, surtout à
des moments où nous avons des charges financières un peu lourdes, ou que nous songeons à la
retraite.

5. Créateur / Entrepreneur :

• Caractéristiques principales :
A besoin de créer des entreprises, associations, nouveaux produits et / ou d’être tout le temps sur des
projets.
A un ego assez marqué. Besoin de signer son œuvre.
Est soit un créatif (artiste ou non), soit un entrepreneur.
Beaucoup d’inventivité, fourmillement d’idées.
Peut être frustré en entreprise.
Est motivé par la possibilité de personnaliser son action, la réussite du projet, et le renouvellement.
Aime être reconnu pour lui et pour sa créativité. Cela peut passer par l’argent ou toute preuve de
réussite de son projet (CA, félicitations, prix, reconnaissance publique, …)

• Points forts :
Moteur, entraîneur ; ressort, ne se laisse pas abattre ; communique sa passion ; force de proposition,
apport d’idées, ingéniosité.

• Points à développer :
Risque d’éparpillement et d’épuisement à force d’idées ; peu d’espace pour les idées des autres et
difficulté à renoncer aux siennes ; peut décoller de la réalité de la structure et de ses objectifs.

• Ce qui le fragilise :
A besoin de passer régulièrement à de nouveaux projets pour rester motivé ; la collaboration avec
d’autres créatifs.

• Comment le manager :
Donner la possibilité de s’exprimer personnellement dans son activité ; favoriser le renouvellement ;
rappeler l’importance des règles, du quotidien et des objectifs.

Ce que vous ne voudrez pas abandonner c'est la possibilité de créer votre propre entreprise, à partir de
vos propres capacités et de votre volonté de prendre des risques et de surmonter des obstacles.

Vous voulez prouver aux autres que vous êtes capable de bâtir une société qui soit le résultat de vos
propres efforts.

Vous travaillerez peut-être en entreprise tout en apprenant et en recherchant les opportunités d'avenir,
mais vous volerez de vos propres ailes dès que vous le jugerez possible.

Vous voulez que votre réalisation soit une réussite financière comme preuve de vos capacités
personnelles.
6. Service (les autres) :

• Caractéristiques principales :
A besoin d’orienter son activité vers les autres, les individus ou la collectivité. La composante humaine
de son travail est essentielle, dans le contenu comme dans la finalité.
Aider, écouter, comprendre, conseiller, enseigner, former, accompagner, éduquer, orienter, servir, guérir,
améliorer.
Sa devise : « Il n’est de richesse que d’hommes ».
Son action est soutenue par ses valeurs personnelles, fortes. Il a besoin d’exprimer ses convictions à
travers elles.
Fonctionne par pouvoir d’influence et de manière participative (et non pour le commandement).
Motivé par toute action qui aura pour forme la contribution, l’influence, l’amélioration.
A besoin d’être missionné sur les aspects relationnels de son métier et de comprendre le sens de son
action. Est sensible au charisme de ceux qui l’entourent, à ce qu’ils dégagent, à leur valeur humaine.
Il aime être reconnu pour ses valeurs personnelles.

• Points forts :
Sens de l’autre et de l’équipe, prise en compte des personnes et du facteur humain, disponibilité,
écoute, communicateur, fédérateur, formateur, sens de l’intérêt commun.

• Points à développer :
Perte de vue des objectifs et tâches au profit des personnes ; manque de recul affectif, gestion difficile
des conflits humains et de valeur, peur de la confrontation.

• Ce qui le fragilise :
Le conflit de valeur avec sa hiérarchie ou la structure.

• Comment le manager :
Le missionner sur les aspects relationnels de son poste ; prendre le temps d’expliquer le sens des
décisions, d’un projet, d’une sanction, et montrer ce que cela va apporter ; respecter et valoriser ses
valeurs personnelles.

Ce qui est primordial pour vous, c'est d'accomplir une oeuvre qui ait de la valeur, telle que faire du
monde un endroit où il fasse meilleur vivre, résoudre les problèmes d'environnement, aider les autres,
améliorer, soigner, accompagner, enseigner...

Vous poursuivez ces buts même si cela implique un changement d'entreprise, et vous n'accepteriez
pas un changement de poste qui vous ferait quitter une activité correspondant aux valeurs que vous
voulez vivre.

7. Challenge :
• Caractéristiques principales :
A besoin de se donner des défis personnels (dépassement de ses limites), et / ou de se mesurer aux
autres, de gagner (compétition).
Atteindre des objectifs difficiles, voire impossibles aux yeux des autres, et en avoir toujours de
nouveaux.
Sa devise : « Vaincre l’impossible ». La difficulté, au lieu de l’anéantir, le stimule.
Peut être malheureux dans une structure perdante.
Est motivé par lui-même (auto motivation), par la difficulté, la complexité, la nouveauté.
Il aime être reconnu pour ses succès, en tant que tels, et / ou par rapport aux autres.

• Points forts :
Moteur, tenace, fonceur, volonté de réussir.

• Points à développer :
S’intéresser au quotidien, se mettre au diapason des autres, l’intérêt collectif, le respect des moyens
appropriés pour atteindre son objectif.

• Ce qui le fragilise :
Démotivation si routine et objectifs pas à la hauteur.

• Comment le manager :
Proposer des défis personnels, des projets difficiles, des changements réguliers.

Ce qui est essentiel pour vous, c'est d'essayer de résoudre des problèmes insolubles, de vaincre des
obstacles difficiles.

Pour vous, la seule raison valable de poursuivre un travail ou une carrière, c'est qu'il vous permette de
« vaincre l'impossible ».

Certaine trouvent ce genre de challenge dans des métiers intellectuels, tel l'ingénieur qui ne s'intéresse
qu'à la réalisation de plans d'une grande difficulté.
Certains vont trouver ce challenge dans des solutions très complexes, ainsi le consultant en stratégie
qui ne s'intéresse qu'aux clients sur le point de faire faillite et qui ont épuisé toutes leurs autres
ressources. D'autres, dans la compétition comme l'athlète professionnel, ou le vendeur qui voit chaque
vente en terme de réussite ou d'échec.

La nouveauté, la variété et la difficulté sont une fin en soi, et si quelque chose est trop facile, cela
devient immédiatement ennuyeux.

8. Equilibre de vie / Harmonie :

• Caractéristiques principales :
Dynamique de plus en plus développée.
A besoin d’une harmonie profonde entre ses besoins personnels, familiaux et les exigences de sa
carrière, et que tous les domaines puissent s’exprimer de manière équilibrée (cohérence sur le plan de
carrière, et aussi des convictions…).
Mais surtout, a besoin de vivre au travail son « désir profond » (le tout étant de le cerner…) : « Je veux
vivre dans mon métier ce que je porte en moi ». Faire résonner ce qui part de mes valeurs, de mes
profondeurs. Prendra des dispositions en fonction de cela (cf Mère Térésa).
Est motivé par un équilibre global personnel / professionnel. Que l’on respecte ses choix de vie est
essentiel pour lui.
Aime être reconnu pour son efficacité.

• Points forts :
Prise en compte des besoins des autres, souplesse, rentabilité du temps de travail, juste distance par
rapport à la vie professionnelle.

• Points à développer :
Souplesse et adaptabilité aux exigences de la structure, peut manquer de mobilité.

• Ce qui le fragilise :
Être menacé dans son équilibre et dans ses choix de vie.

• Comment le manager :
Lui donner une certains souplesse ; négocier, être à l’écoute de ce qu’il vit personnellement ;
reconnaître son efficacité et la qualité de ses actions.

Ce que vous n'abandonnerez pas, c'est de pouvoir équilibrer vos besoins personnels et /ou familiaux et
les exigences de votre carrière.

Vous voulez que tous les principaux éléments de votre vie s'intègrent du mieux possible, et vous
cherchez donc une carrière qui vous donne assez de souplesse pour parvenir à une telle intégration.

Vous devez peut-être sacrifier certains aspects de votre carrière (par exemple une mutation
géographique qui serait une promotion mais qui bouleverserait toute votre vie), et pour vous, réussir sa
vie va bien au-delà de la réussite professionnelle.

Votre identité est plus liée à la façon dont vous vivez votre vie en général, l'endroit où vous l'établissez,
la façon dont vous vivez votre vie de famille, et la façon dont vous évoluez, que le fait d'avoir tel travail
dans telle entreprise.

Vous aimerez peut-être aussi