Vous êtes sur la page 1sur 7

SNSE, ISET de Radès, département GE 2012/2013

Q1
Réf : C32N U 25A
L1
X
L2
X
L3
X

N
X

X X
Q2
Réf : C32N U 5A

PE
R

Défaut
d’isolement
Récepteur

Rn Ru

Exercice 9 (avec correction)


Dans le schéma ci dessous, qui représente un départ basse tension, la boucle de défaut B, C, D, E est
alimentée par une tension estimée à 0,8 fois la tension simple (chute de tension dans le
transformateur).
A B
Ph1
Ph2
Ph3
PEN
F E
VBE = 0,8 * 230 = 184V
Uc 50 mm 2

50 mm 2 C
D Uc

Rna

L’impédance de cette boucle de défaut dans un calcul approché est ramenée à la valeur de la
résistance des câbles.
Zd= Rd impédance de la boucle de défaut B, C, D, E.
1. Calculer le courant de défaut.
2. Déterminer la tension de contact.
3. Si la protection du circuit est assurée par un disjoncteur de calibre 160 A avec un relais
magnétique qui déclenche à 7 fois l’intensité nominale :

96
SNSE, ISET de Radès, département GE 2012/2013

I mag = 7.160 = 1120 A


Comment choisir le réglage magnétique du disjoncteur et conclure sur les conditions de protection.
4. Conclure pour que la protection des personnes soit assurée, donner l’expression littérale de Uc.
Solution
1. On considère que le conducteur PEN suit le même parcourt que le conducteur de phase B, C,
donc BC = DE, soit une longueur de 40 m.
Rd = 2 * R BC
D’où Rd = 2.ρ .L / S = 2.22.5.40 / 50 = 36mΩ ( ρ cuivre = 22 .5 * 10 −3 Ω mm 2 / m )
Le courant de défaut Id est donné par la relation : I d = V BS / Rd = 184 / 36.10 −3 = 5111 A
2. La tension Uc peut être considérée comme la moitié de la tension aux bornes de la boucle de
défaut, soit :
U C = V DE = V BE / 2 = 184 / 2 = 92V
3. Id > Imag provoque le déclenchement du disjoncteur.
Il faut aussi s’assurer que le temps de déclenchement du disjoncteur est inférieur au temps maximal
donné par la courbe de sécurité : tdisjoncteur < tsécurité (voir guide de distribution BT Schneider
électrique).
Temps de déclenchement du disjoncteur 160 A donné par le constructeur : 0,025 s soit 25 ms.
Temps donné par la courbe de sécurité pour une tension de contact de 88 V, courbe UL = 25 V :
tsécurité = 0,12 s
4.

ph1
ph2
I d = U AB / R AB
ph3 B
PE U AB = 0,8 * V par définition
A
R AB = ρ .L / S = ρ .L(1 / S pe + 1 / S ph )
Imag
Id m = S ph / S pe
L On pose
R = ρ .L (1 + m) / S ph
D’où AB
C Sachant que Id > Imag, Pour
Récepteur que la protection des personnes soit
assurée, on en déduit :
I mag < 0,8.V .S ph /( ρ .L.(1 + m))
D’où Lmax < 0,8.V .S ph /( ρ .(1 + m).I mag )
La tension de contact calculée par la relation :
U C = 0,8.V .m /(1 + m)

Exercice 10 (avec correction)


Soit les deux schémas ci-dessous
230 / 400 V L1 230 / 400 V L1
L2 L2
L3 L3
PEN N

R n = 10 Ω Rb = 5 Ω

1. Donner le type de schéma de liaison à la terre et leur signification pour chaque schéma.

97
SNSE, ISET de Radès, département GE 2012/2013

2. Pour les deux schémas, sur un défaut franc se présentant entre la carcasse et la phase 1,
représenter le circuit du courant de défaut et calculer ou déterminer la valeur du courant de défaut
pour le régime TT.
3. Calculer la valeur de la tension de défaut en régime TT.
4. Le déclenchement se fait-il au premier ou au second défaut
5. Quel dispositif doit se déclencher afin d'éliminer ce défaut ?
Solution
1. Schéma de type T.N. à gauche et de type T.T. à droite
2.
230 / 400 V L1 230 / 400 V L1
L2 L2
L3 L3
N
PEN

R n = 10 Ω Rb = 5 Ω

230 230
Le courant de défaut (régime TT à droite) I d = = = 15,3 A
10 + 5 15
230 230
3. La valeur de la tension de défaut U C = I d .R b = ×5 = = 76,6 V
15 3
4. Dans les deux cas; le déclenchement se fait au premier défaut
5. Dans le schéma de type T.N., c'est un dispositif de protection contre les courts-circuits ; et dans le
schéma de type T.T., c'est un D.D.R. qui doit déclencher.
Exercice 11
On considère le schéma suivant, en local industriel humide.
Hypothèse de calcul :
• Le réseau est triphasé 3 x 400 V + N
• Les longueurs et impédances des canalisations AB, AG, EF et JF sont négligeables.
• Lors d'un court-circuit phase neutre, les tensions simples aux points EB et JG sont égales
à 80% de la tension nominale V.
• On tiendra compte que de la résistance des câbles (réactance négligeable).
B 1
G 2
3
E J PEN
F

D I
C H

1. De quel type est le schéma de liaison à la terre ?


2. Il apparaît un défaut d'isolement en C tel que Rd = 100Ω. Que ce passe t'il ?
3. Représenter sur la figue le trajet du courant de défaut Id.
On donne les longueurs LBC = LED = 100 m (câble en cuivre ρ = 22,5.10-8 Ωm
SPH = 70 mm²
98
SNSE, ISET de Radès, département GE 2012/2013

SPEN = 35 mm²
4. Calculer le courant de défaut Id et la tension de contact Uc. Cette tension est-elle dangereuse ?
5. D1 est un disjoncteur C250N calibre 250 A, magnétique entre 5 et 10 In. Ce disjoncteur convient-
il ? Quel doit être le réglage du magnétique ?
6. On envisage le cas d'un défaut Franc sur le récepteur 2. Que vaut la tension de contact Uc2 ?
7. On donne les longueurs LGH = LJI = 50 m.
On utilise un câble aluminium 4 x 16 mm² (ρ = 3,6.10-8 Ωm). Les fusibles de protection sont du
type aM 63 A. Vérifier, par le calcul, si les conditions de protections sont remplies. Que préconisez-
vous si les conditions de protections ne sont pas remplies ?
Exercice 12 (avec correction)
On donne la figure suivante d’un schéma IT :

Ph1 Circuit en schéma


Ph2
Ph3 IT
PE neutre non distribué
réseau 230
220 / 400
380 V
câbles en Cu
Imag = 10 I n = 2 000 A
SPE = 50 mm 2
L = 150 m
Sph = 70 mm 2

1. Vérifier si la condition de protection des personnes contre les contacts indirects est assurée.
2. Dans le cas d’un défaut double, si les masses sont séparées, dans quel régime du neutre on se
trouve. Proposer le dispositif adéquat à installer.
3. Pour un régime IT, donner les conditions nécessaires pour un bon fonctionnement
Solution
1.
Lmax = 0,8.400.70 /( 2.17,2.10 −3 (1 + 70 / 50).2000) = 135.6m
La protection contre les contacts indirects n’est pas assurée car L > Lmax.
Par contre, en réglant le disjoncteur magnétique à 1 600 A, on sera protégé (Imag= 8 In )
2. On se retrouve dans la situation du régime TT.
Il faut alors installer une protection différentielle à courant résiduel de défaut en tête de chaque
groupe de masse relié à une prise de terre distinct.
La sensibilité doit être adaptée à la résistance de la prise de terre ; on applique la relation :
Ra < UL / I∆n
3. Ce type de régime de neutre permet surtout d’assurer une bonne continuité de service, mais il
nécessite impérativement que les conditions suivantes soient respectées :
L’installation est alimentée par un poste de transformation privé ;
Un service d’entretien électrique compétent est présent pour la recherche du premier défaut ;
L’installation est munie d’un ensemble de détection du premier défaut ;
Protection au deuxième défaut assurée sur chaque départ.

99
SNSE, ISET de Radès, département GE 2012/2013

Exercice 13
Pour les deux machines Section phase = Section PE, et ρ cuivre = 22,5x10-3 Ω.mm² / m.

Un premier défaut d’isolement survient sur la machine 1 entre la phase 3 et la masse.


1. Calculer le défaut Id1.
2. Calculer Uc ; cette tension est-elle dangereuse ? Y a-t-il déclenchement du disjoncteur D1?
Le premier défaut n’est pas éliminé. Un second défaut d’isolement survient sur la machine 2 entre
la phase 2 et la masse :
3. Calculer le nouveau courant de défaut Id2.
4. Calculer Uc (machine 1) ; cette tension est elle dangereuse ?
Exercice 14 (avec correction)
Mise en évidence du danger électrique
230 V AC, 50 Hz

Z M1 M2

Z = 2000Ω, l'impédance de l'homme vaut 1000 Ω.


Le défaut électrique de la machine M2 est franc (la carcasse est directement reliée à la phase).
1. Tracer le schéma équivalent électrique de la maille dans laquelle circule le courant de défaut.
2. Déterminer la tension de contact subit par l'homme par rapport au sol lorsque la machine M2 est
en défaut d'isolement.
3. Déterminer le courant de choc supporté par la personne.
4. La personne est-elle en danger ?
5. En combien de temps l'installation doit-elle être coupée si la tension limite de sécurité admise est
de 25 V AC ? (voir courbes de sécurité)

100
SNSE, ISET de Radès, département GE 2012/2013

Solution
1. Le tracé du schéma équivalent électrique de la maille dans laquelle circule le courant de défaut.
230 V AC, 50 Hz

Uc 1 000 Ω

230 V Ic

2 000 Ω
Z M1 M2

2. La tension de contact subit par l'homme par rapport au sol lorsque la machine M2 est en défaut
d'isolement.
230
Uc = × 1000 = 76 V
2000 + 1000
76
3. Le courant de choc supporté par la personne. I c = = 76 mA
1000
4. Oui, car le courant traversant le corps humain est supérieur à 30 mA
5. L'installation doit être coupée en 0,13 s (Voir courbes de sécurité).
Exercice 15(avec correction)
Mise à la terre de toutes les machines
230 V AC, 50 Hz

Z Ru M1 M2

Z = 2000Ω, Ru = 22 Ω, l'impédance de l'homme vaut 1000 Ω.


Le défaut est toujours franc.
1. Tracer le schéma équivalent électrique de la maille dans laquelle circule le courant de défaut.
2. Déterminer la tension de contact subit par l'homme par rapport au sol lorsque la machine M2 est
en défaut d'isolement.
3. Déterminer le courant de choc supporté par la personne.
4. La personne est-elle en danger ?
5. En combien de temps l'installation doit-elle être coupée si la tension limite de sécurité admise est
de 25 V AC ? (voir courbe de sécurité)
6. Le fait de relier les carcasses des appareils à la terre est-elle suffisante ?

101
SNSE, ISET de Radès, département GE 2012/2013

Solution
1. Le schéma équivalent électrique de la maille dans laquelle circule le courant de défaut.

230 V AC, 50 Hz

Uc 1 000 Ω 22 Ω

Ic
230 V

2 000 Ω
Z Ru M1 M2

230
2. Tension de contact : U c = × 22 = 2,5 V
2000 + 22

2,5
3. Le courant de choc supporté par la personne. I c = = 2,5 mA
1000
4. La personne n'est pas en danger
5. On n’a pas besoin de couper l'installation
6. Oui, le fait de relier les carcasses à la terre est nécessaire
Exercice 16 (Suite exercice 15 : En cas d’un second défaut)
1. Protection de l'installation en cas de deuxième défaut.
Z = 2000Ω, Ru = 22Ω, l'impédance du corps humain vaut 1000Ω.
Le défaut est franc. L'impédance de ligne est supposé très faible
1.1. Tracer le schéma équivalent électrique de la maille dans laquelle circule le courant de défaut.
1.2. Déterminer le courant de défaut.
2. Utilité du différentiel en cas de réseau étendu
Z = 2000Ω, Ru = 22 Ω, l'impédance du corps humain vaut 1000 Ω.
Le défaut est franc. Les impédances de lignes R1 = 1,5 Ω et R2 = 3,5 Ω.
2.1. Calculer le courant de défaut.
2.2. Le départ M2 est protégé par un disjoncteur moteur. Le thermique est réglé à In et le
magnétique est réglé à 10 In (courbe C). Le magnétique va t'il déclencher dès l'apparition du défaut.
Sachant que le thermique ne pourra pas protéger ce défaut, quel est le moyen le plus sur de détecter
ce deuxième défaut.
230 V AC, 50 Hz R1 R2

Rn Ru M1
M2 3 kW

102