Vous êtes sur la page 1sur 21

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique


Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene

Faculté d’Electronique et d’Informatique


Département d’électrotechnique

Domaine : Sciences et Technologie


Filière : Electrotechnique
Spécialité : Energie renouvelable en électrotechnique

Matière :
Matériaux photovoltaïques

Mini projet :
CELLULES PHOTOVOLTAIQUE
AU SILICIUM
MULTI CRISTALLIN

• Etudiante : SAID Lina


• Enseignante : Mme.N.ACHAIBOU

USTHB 2020/2021
Introduction générale ............................................................................................................... 1

Chapitre I : Généralité sur les cellules photovoltaïques

1 Introduction ..................................................................................................................................................1
1.1 Définition d’une cellule photovoltaïque ............................................................................ 1
1.2 Le rôle de la cellule photovoltaïque ................................................................................... 1
1.3 Description ............................................................................................................................. 2
1.4 Différents types de filières technologiques des cellules photovoltaïques ..................... 2
Conclusion...........................................................................................................................................................3

Chapitre II : Cellules photovoltaïques au silicium polycristallin

2 Introduction .................................................................................................................................................4
2.1 La filière silicium .................................................................................................................. 4
2.2 Silicium polycristallin .......................................................................................................... 5
2.2.1 Définition : ........................................................................................................... 5
2.2.2 Comment reconnaitre un panneau solaire polycristallin ? ................................... 5
2.2.3 Le processus de fabrication d’une cellule polycristalline .................................... 6
2.2.4 Le processus de fonctionnement des cellules polycristallin ................................. 6
2.2.5 Rendement d’un panneau solaire polycristallin ................................................... 7
2.2.6 Utilisation du panneau solaire polycristallin ........................................................ 8
2.2.6.1 Trois types d’applications du panneau solaire polycristallin ............................ 8
2.2.7 Durée de vie d’un panneau solaire polycristallin ................................................. 9
2.3 Example d’application des cellules photovoltaïques polycristallins : Système de
pompage d’eaux pour une ferme……………………………………………………………12

Conclusion générale
Introduction générale
Les principales ressources énergétiques utilisées actuellement de part le monde sont les
combustibles fossiles (pétrole, charbon, gaz), le nucléaire, les énergies renouvelables… Un
inventaire de ces différentes sources d’énergie permet de constater que nous dépendons
fortement des énergies fossiles… Or ces dernières sont amenées à disparaître. De plus
l’utilisation massive de ces énergies à un effet néfaste sur l’environnement, le changement
climatique, la pollution de l'air, les déversements de pétrole.
Ces dernières années, la protection de l’environnement est devenue une préoccupation majeure
des sociétés. De nombreux axes de recherches ont donc été orientés vers l’utilisation des
énergies propres dites renouvelables. Il y a cinq énergies renouvelables principales : les énergies
solaires, éolienne, hydraulique, géothermique et l'énergie provenant de la biomasse. Parmi ces
énergies, celle qui nous intéresse dans ce travail est l’énergie solaire photovoltaïque. Le
rayonnement solaire constitue la ressource énergétique la mieux partagée sur la terre et la plus
abondante.

Le premier chapitre est une introduction générale des cellules photovoltaïques. Nous parlons
des cellules photovoltaïques, de leur rôle et des différents types de filières technologiques.
Dans le deuxième chapitre, nous nous intéresseront aux cellules photovoltaïques au silicium
polycristallin. [1]
Chapitre I

Chapitre I : Généralité sur les cellules photovoltaïques

1 Introduction [2]

La protection de l’environnement est devenue une préoccupation majeure de nos sociétés. De


nombreuses voies de recherches se sont donc orientées vers l’utilisation des énergies propres
dites renouvelables. Du côté de ces dernières, plusieurs sources ont déjà été proposées. Les
deux nouvelles sources les plus répandues sont l'énergie éolienne et l’énergie solaire. Dans ce
travail nous intéressons à cette dernière énergie.
L’énergie photovoltaïque est une source d'énergie renouvelable très intéressante, dans la mesure
où elle est abondante, présente sur toute la planète et gratuite. Toutes les heures le soleil fournit
à la terre l'énergie dont les hommes ont besoin en 1 an. L’Agence Internationale de l’Énergie
(AIE) a calculé qu’une surface de 145 000 km² (soit 4 % de la surface des déserts les plus arides)
serait suffisante pour couvrir la totalité des besoins en électricité de la planète.
1.1 Définition d’une cellule photovoltaïque [3]

Le mot photovoltaïque est composé du terme photo, qui signifie lumière et de voltaïque dont
l’origine est le nom du découvreur de la pile Volta.
Une cellule photovoltaïque, ou cellule solaire, est un composant électronique qui, exposé à la
lumière, produit de l’électricité grâce à l’effet photovoltaïque.
1.2 Le rôle de la cellule photovoltaïque [4]

La cellule photovoltaïque sert à générer de l’énergie solaire. Son rôle est de capter le
rayonnement du soleil, c’est-à-dire sa lumière, afin de le transformer en électricité. La cellule
solaire, ou photovoltaïque, peut fonctionner seule, lorsque les besoins sont moindres, pour une
calculette solaire par exemple. Pour répondre à des besoins plus importants, elle est assemblée
en modules solaires photovoltaïques, que nous appelons couramment des panneaux solaires
(figure 1.1).

Figure 1.1 : cellule, module et panneaux


photovoltaïques.[6]
1
Chapitre I

1.3 Description [5]

La cellule photovoltaïque est composée de fines plaques de 125 mm² ou de 156 mm² à l’avant
et de deux conducteurs métalliques, produisant un contact électrique. Son épaisseur est de
l’ordre du millimètre. La cellule photovoltaïque est un générateur électrique élémentaire qui
transforme directement l’énergie solaire en électricité. Le plus souvent, les cellules
photovoltaïques sont en silicium.

1.4 Différents types de filières technologiques des cellules photovoltaïques [3]

Il existe différentes filières technologies (figure 1.2) (figure 1.3). On distingue :


La filière à base de silicium cristallin comprenant le mono et le multi cristallin, elle couvre de
l'ordre de 88% de la production mondiale.
La filière des couches minces comprenant les cellules au silicium amorphe, multicristallin ou
monocristallin ; au tellure de cadmium, au cuivre indium sélénium, et à l’arséniure de gallium.
Il y a aussi la filière des cellules organiques et hybrides.

Figure 2.2 : Quelques types de filières technologiques des cellules photovoltaïques.[7]

Figure 1.3 : Type de filières technologiques des cellules


photovoltaïques. [8]

2
Chapitre I

Conclusion

La conversion photovoltaïque de l’énergie solaire à terre est aujourd’hui une réalité


industrielle dont la croissance est spectaculaire. Dans les dix années à venir, il semble que le
silicium cristallin « massif » soit de très loin le matériau dominant, dans le prochain chapitre
nous allons voir de plus près la filière à base de silicium cristallin plus précisément le
multicristallin.

3
Chapitre II

Chapitre II : Cellules photovoltaïques au silicium polycristallin

2 Introduction [4]

Pour produire une quantité intéressante d’électricité, le panneau solaire additionne les courants
électriques générés par les cellules photovoltaïques. Selon le matériau de construction utilisé
pour élaborer une cellule solaire, la puissance obtenue peut aller du simple au double. Le
rendement du matériau semi-conducteur est d’une grande importance, car à surface égale, il
peut être diversement intéressant d’un matériau à un autre. Il en existe de nombreux, mais le
silicium, présent en quantité à la surface de la Terre, est le plus utilisé. Dans ce chapitre, nous
allons nous familiarisés avec les cellules au silicium polycristallin.
2.1 La filière silicium [9]

C’est la filière dominante. L’élément du silicium est le plus abondant dans la croute terrestre
après l’oxygène, il a l’avantage de pouvoir être produit à partir d’une ressource naturelle quasi
inépuisable, la silice, un composant de granit, des sables et des grès.

Il a été étudié pendant plus de 30 ans afin d’en améliorer le rendement, la première cellule
solaire au silicium a été fabriqué en 1954 aux laboratoires Bell aux Etats-Unis avec un
rendement de 6%.

Le silicium polycristallin représente 80 % du marché. Il sert de matière première pour


l’industrie des panneaux solaires. C’est le matériau de base du polycristallin. Le silicium
polycristallin est composé de grains de 1 mm à 2 cm. Celui-ci est produit par l’industrie minière
et industrielle. Il est pur à 99,999 %, et dit de qualité photovoltaïque. Figure
Suivante présente les étapes de production du silicium de quantité solaire.

4
Chapitre II

Figure 2.1 : les étapes de production du silicium de qualité solaire.[10]

2.2 Silicium polycristallin

2.2.1 Définition [11]

Silicium polycristallin désigne un matériau utilisé dans la fabrication de cellules PV composé


d’une multitude de cristaux appelés cristallites. Les atomes sont rangés de façon ordonnée dans
chaque cristal.

2.2.2 Comment reconnaitre un panneau solaire polycristallin ? [12]

Les cellules polycristallines contenues dans les panneaux solaires sont également aisément
reconnaissables. Elles sont composées de multiples cristaux aux formes irrégulières. En
s’approchant du panneau, elles apparaissent clairement à l’œil nu. L’aspect ressemble à des
petits cailloux entassés les uns sur les autres (figure 2.2).
Les cellules contenues dans le panneau solaire sont de forme carrée. Du point de vue de
l’habillage, il peut être encadré par différentes matières. Sa bordure ou ossature est souvent
composée d’aluminium ou de polyester. Cet entourage est réduit, les débords sont évités.

5
Chapitre II

Ceci afin que les poussières et salissures ne s’accumulent sur la surface. Ce qui le différencie
des autres panneaux solaires est sa couleur bleu clair.

Figure 2.2 : panneau photovoltaïque en silicium polycristallin. [13]

2.2.3 Le processus de fabrication d’une cellule polycristalline [12]

Il est fabriqué dans des creusets de fonderie. C’est le produit de la fonte par coulage dans des
lingotières. La solidification est le fruit d’un processus de cristallisation. Il s’agit d’un
refroidissement lent. Celui-ci se fait en l’espace de quelques dizaines d’heures. Ce silicium
industriel prend la forme de barreaux carrés. Ils sont découpés en wafers de 0.2 mm d’épaisseur.
Ces wafers subissent un traitement chimique, le processus de dopage. Ce dopage a lieu alors
que le silicium est toujours en fusion. Par diffusion, on y introduit du phosphore et du bore.
Ceci crée sur un même wafer une jonction N et P. Il permet la circulation des électrons d’un
pôle à l’autre (figure 2.3).

Figure 2.3 : chaine de fabrication d’un panneau photovoltaïque en silicium polycristallin.[14]

2.2.4 Le processus de fonctionnement des cellules polycristallin [12]

6
Chapitre II

Les cellules polycristallines sont composées de deux couches. Le silicium utilisé pour les
fabriquer est un semi-conducteur
Lorsqu’elles sont frappées par la lumière, les cellules sont conductrices. Leur traitement
chimique (dopage) permet la création du courant électrique. Il s’agit d’introduire un élément
chimique en très petite quantité. Le but est d’en modifier les propriétés électroniques.
Une des couches dispose d’un surplus d’électrons. Le dopant N ajoute des électrons à la
structure du matériau. L’autre a subi un traitement qui la rend déficitaire en électrons. Le dopant
P, le bore dans le silicium, y crée des « trous » électroniques (figure2.4).
Cette différence de potentiel est à l’origine de la création du courant électrique.

Figure 2.4 : Le processus de fonctionnement des cellules polycristallin. [4]

2.2.5 Rendement d’un panneau solaire polycristallin [12]

Le rendement du panneau solaire polycristallin se situe entre 14 à 18 %. Cela signifie que 14 à


18 % de la lumière captée produit de l’énergie. Un panneau d’un mètre carré produira entre
0,14 et 0,18 kWc.

Par ailleurs, le rendement d’un panneau photovoltaïque varie avec sa puissance. Elle est
exprimée en puissance de crête (notée Wc ou kWc). Elle représente la puissance délivrée par le
panneau en conditions idéales.

Les conditions de mesure des rendements sont normalisées selon la STC (standard test
condition). Elle correspond à une exposition de 1000 watts par mètre carré de panneau. La
température ambiante est stable, et à 25 degrés. L’inclinaison du panneau est établie à 42 degrés.
Son orientation est plein sud, sans ombrage.

7
Chapitre II

Pourquoi ces éléments sont importants à prendre en considération ? Ce sont des valeurs
moyennes. L’inclinaison de 42 degrés est définie par un coefficient « AM ». Celui-ci traduit le
filtrage que produit l’atmosphère sur les rayons du soleil. Plus ces rayons doivent traverser une
couche épaisse, moins ils sont puissants. Ce coefficient n’est donc pas le même selon les zones
du globe.

Le rendement réel est donc dépendant de plusieurs facteurs. Ceux-ci sont donc le niveau
l’orientation, l’inclinaison, mais aussi l’ensoleillement.

La propreté des panneaux est aussi un facteur favorable au rendement. Différentes études ont
mesuré 2 à 7 % de production supplémentaire. L’usure naturelle, elle fait perdre au panneau 1
% par an de production.
Le photovoltaïque polycristallin a une plage de production d’électricité spécifique. Il a besoin
d’une forte exposition à la lumière pour démarrer la production.

2.2.6 Utilisation du panneau solaire polycristallin [12]

Dans un premier temps, il faut distinguer deux types d’installations. Le photovoltaïque


polycristallin peut être raccordé ou non au réseau électrique.

Les panneaux connectés injectent sur le réseau une partie ou toute leur production. L’autre
application concerne le photovoltaïque qui n’est pas relié. Les panneaux photovoltaïques non
raccordés sont dits autonomes (off-grid). Ils alimentent des sites isolés, éloignés du réseau. Ils
sont trop loin pour y être rattachés. Dans certaines régions du monde, ils pallient un déficit
d’équipement public électrique. Ils peuvent également servir à alimenter des équipements
nomades, professionnels ou non. Pour ces applications, l’électricité est le plus souvent stockée
en batterie.

2.2.6.1 Trois types d’applications du panneau solaire polycristallin [12]

En premier lieu, il est répandu pour les installations photovoltaïques liées à l’habitat. Ces
systèmes photovoltaïques sont intégrés aux bâtiments, posés en toiture ou au sol. Ce sont les
centrales au sol, sur grandes couvertures et en résidentiel. Ils représentent aujourd’hui la quasi-
totalité des implantations. La cellule polycristalline est majoritairement utilisée en raison de son
faible coût. 97 % du parc correspond aux petites infrastructures intégrées au bâti. Leur puissance
est inférieure ou égale à 36 kW. La tendance est aujourd’hui aux grandes installations en toitures
ou sur terre. Leurs puissances sont supérieures à 36 kW.
La deuxième application s’incarne dans les équipements stationnaires éloignés ou isolés. Ce
sont, en France, des refuges, bergeries, postes télécoms en montage. En zone urbaine, ce sont
des arrêts de bus, bornes d’informations lumineuses. Les panneaux solaires polycristallins
prennent la forme de panneaux verre/tedlar. Leurs puissances s’échelonnent de 2,5 à 160 Wc.
Les tensions d’alimentation fournies vont de 6 à 36 volts. Les cellules sont câblées en série
entre elles. Ils équipent (figure 2.5) :
• Balises
• Horodateurs
• Éclairages publics

8
Chapitre II

• Postes télécoms, de transmission de données


• Panneaux routiers
La troisième concerne l’alimentation d’outils et d’appareils électroniques portables. Ce sont des
petits panneaux solaires polycristallins PET. Leur plasticité permet de les adapter à tous les
équipements. Leur légèreté les rend faciles à transporter. Les cellules sont reliées à un circuit
imprimé. Les puissances sont de 0,1 à 25 Wc. Les tensions d’alimentation fournies vont de 0,5
à 26 volts. Ils ravitaillent les produits électroniques suivants :
• Instruments de mesure.
• Systèmes de contrôle est d’accès des bâtiments.
• GPS.
• Enregistreurs.
• Capteurs météos.
• Moteurs.
• Électroaimants.
• Vérins.

2.2.7 Durée de vie d’un panneau solaire polycristallin [12]

La durée de vie panneau solaire polycristallin dépend de leur construction.


Le panneau polycristallin en verre et tedlar a une durée de vie de 25 ans. Le verre trempé, le
châssis rigide et leur conception sont une garantie contre l’humidité. Ils offrent ainsi une grande
longévité, ce qui permet leur installation en site isolé. Comme tout dispositif de production
d’énergie statique, aucune pièce n’est en mouvement. C’est ce qui réduit la maintenance et
prolonge la vie du panneau solaire.

Toutefois, une maintenance régulière est requise pour que la production soit stable. Elle se fait
deux fois l’année, en fin d’été et d’hiver. Cela consiste à ôter les salissures de la surface sensible
du panneau photovoltaïque. Cette fréquence doit être augmentée en fonction de la zone
géographique. Si le panneau photovoltaïque est faiblement incliné, il faudra le nettoyer plus
souvent. En milieu urbain, ce nettoyage devra être plus fréquent.

Le petit panneau solaire sur circuit imprimé en PET dure 5 à 10 ans. Pour maintenir son
rendement et prolonger sa vie, une maintenance régulière est requise. Elle est de même nature
que celle des panneaux solaires polycristallins en verre/tedlar. Le nettoyage doit se faire à l’eau
claire, sans haute pression ni détergent. Le grattage est prohibé, l’eau vinaigrée possible lorsque
les salissures sont tenaces.

Au-delà de ces durées, les panneaux ne s’arrêtent pas de fonctionner. C’est la qualité de
production qui peut décroître. Les périphériques peuvent présenter, parfois, de légers
dysfonctionnements. Le principal instrument est le régulateur de charge solaire MPPT. Sa
garantie est de 24 mois. Il a une durée de vie liée aux conditions d’utilisation.

9
Chapitre II

Figure 2.5 : Quelques applications du panneau solaire polycristallin. [15]

10
Chapitre II

2.3 Example d’application des cellules photovoltaïques polycristallins : Système


de pompage d’eaux pour une ferme [16]

➢ Principes généraux du pompage solaire

Les panneaux solaires photovoltaïques produisent l’énergie électrique sous forme d’un courant
continu qui est converti à travers un convertisseur statique pour alimenter un groupe moto-
pompe immergé ou flottant. Le groupe moto-pompe est composé d’un moteur à courant
alternatif mono, bi ou triphasé ou à courant continu à commutation électronique qui est couplé
à une pompe centrifuge à étages multiples ou à une pompe volumétrique ou autre suivant le
débit recherché. La pompe centrifuge transmet l’énergie cinétique du moteur au fluide par un
mouvement de rotation des roues à aubes alors que la pompe volumétrique transmet l’énergie
du moteur par un mouvement hélicoïdale qui permet littéralement de propulser l’eau à la
surface.
Les systèmes proposés sont composés de modules photovoltaïques montés sur un châssis de
support incliné suivant la latitude du site afin d’optimiser la production photovoltaïque, ou
rotatif suivant la course du soleil. Le dispositif est complété par le convertisseur statique monté
en surface et qui permet la conversion du courant continu produit par le champ solaire en
courant alternatif ou continu pour alimenter le moteur couplé à la pompe.

Figure 2.6 : Schéma du principe de pompage. [16]

➢ Les étapes de dimensionnement


Les différentes étapes pour le dimensionnement d’un système de pompage sont :
- Evaluation des besoins en eau ;
- Calcul de l’énergie hydraulique nécessaire ;
- Détermination de l’énergie solaire disponible ;
- Choix des composants.

11
Chapitre II

➢ Calcul de l’énergie hydraulique nécessaire

L’énergie hydraulique dépend des besoins nécessaires en eau et des caractéristiques de puit
HMT, elle est calculée à partir de la relation suivante :
𝐸ℎ = g. ρa. Va. HMT/3600
Où :
Eh : énergie hydraulique (Wh/jour)
HMT : hauteur manométrique totale (m)
Va : quantité d’eau journalière (m3/jour)
ρa : densité de l’eau (1000 kg/m3 )
g : accélération de la pesanteur (9,81 m/s2 )
9,81.1000.20.40
𝐸ℎ = = 2176 𝑊ℎ/𝑗
3600

➢ Calcul de l’énergie électrique

L’énergie nécessaire pour soulever une certaine quantité d’eau sur une certaine hauteur
donnée pendant une journée est calculée à partir de l’équation suivante :
𝐸ℎ
𝐸𝑒 =
ηond. ηMP
Où :
Ee : Energie électrique exprimé en (Wh/jour)
ηMP : Rendement du groupe motopompe, en général entre 30% et 60%.
ηond : Rendement de l’onduleur.
Le rendement global du système (ηmp et ηond) est considéré de 45%.

2176
𝐸𝑒 = = 4835,5 𝑊ℎ/𝑗
0,45

➢ Calcul de la puissance nominal de la pompe

Données du site :
- La ville de Remchi-Tlemcen-Algerie
- - Latitude : 35,03˚N
- - Longitude : -1,26˚O - Altitude : 218 m
- - Saison d’exploitation : toute l’année

𝐸𝑒 4835
𝑃𝑁 = = = 1074,6𝑊
𝐸𝑛 𝑆𝑜𝑙𝑒𝑖𝑙 4,5

➢ Calcul du débit max Q en 𝒎𝟑 /𝒉


La puissance hydraulique nécessaire est :

𝑃ℎ = 𝑃𝑁 . 𝜂𝑚𝑝. 𝜂𝑜𝑛𝑑 = 1074, 6.0, 45 = 483, 57𝑊

𝑃ℎ
𝑃ℎ = 2, 725. 𝑄. 𝐻𝑀𝑇 ⇒ 𝑄 =
2, 725. 𝐻𝑀𝑇
12
Chapitre II
483,57
𝑄= = 4,43 𝑚3 /ℎ
2,725.40

Pour notre étude, le choix de la motopompe utilisée est porté sur une gamme de pompes
proposées par le constructeur LORENTZ. Les types des pompes sont donnés dans le tableau :

Selon nos besoins, d’une part, un débit horaire de 4,43 m3/h, et une hauteur manométrique
totale de 40 m d’autre part, la motopompe adéquate sera alors la pompe C-SJ5-8.

➢ Calcul de la puissance crête photovoltaïque

Les pertes sont prises en considération de 15%.

𝑃𝑁 1074, 6
𝑃𝑝ℎ = = = 1264,2 𝑊
1 − 𝑝𝑒𝑟𝑡𝑒𝑠 0,85

Quel que soit le système, les nombres de modules (en séries et/ou en parallèles) calculés ne
sont pas des entiers ; il faut donc les arrondir pour trouver la nouvelle puissance corrigée.
Dans la pratique, il est difficile de trouver une connexion des modules qui donne une
puissance de 1264,2 W, pour cette raison ont arrondi la puissance à 1200 W.
Le sous dimensionnement est de :
S=1264,2−1200 1200 =5%
On s’intéresse à la gamme des modules de 150 W, 155 W, 160 W du constructeur CONDOR.
Maintenant on va calculer le nombre des modules nécessaire et leurs association
série/parallèle en tenant compte la tension nominale du fonctionnement de la pompe
Vn=72 V.

Le choix optimal est de prendre 8 panneaux de 160 W pour compenser le sous


dimensionnement tel que :
1200 W ⇒ 7,5 modules

13
Chapitre II

x ⇒ 8 modules
1200.8
𝑥= = 1280 𝑊
7,5
Donc le système sera surdimensionné de :
1280−1264,2
1264,2 =1,2%

➢ Quelques images pour illustré tout ça :

Images qui montrent le principe d'une installation solaire agricole. Comment réalisé le
pompage d'eau du puits puis réaliser irrigation en utilisant énergie solaire sans batterie. C’est
système autonome très performant (figure2.7) (figure2.8).

Figure 2.7 : installation solaire agricole. [17]

14
Chapitre II

Figure 2.8 : Réalisé le pompage d'eau du puits puis réaliser irrigation en


utilisant énergie solaire sans batterie. [17]

Conclusion

La conversion photovoltaïque de l’énergie solaire à terre est aujourd’hui une réalité industrielle
dont la croissance est spectaculaire. Dans les dix années à venir, il semble que le silicium
cristallin « massif » soit de très loin le matériau dominant, alliant abondance, innocuité, stabilité
et coût relativement modeste, qui s’allient à une excellente maîtrise des procédés
technologiques reposant sur l’industrie de la microélectronique.

15
Conclusion générale
L’énergie solaire est maintenant devenue un produit de choix pour les énergies renouvelables
vu son coût qui ne cesse de baisser et sa longévité. Le photovoltaïque présente aussi plusieurs
avantages tels que :
• Très longue durée de vie des panneaux solaires- 35 à 50 ans (la plupart des panneaux ont une
garantie de 20 ou 25 années « au moins 80% de leur puissance nominale »)
• Pratiquement sans entretien.
• Relativement facile à installer.
• Silencieux.
• En général, ne nécessitent pas beaucoup de grand équipement, il est donc facile à installer
dans des endroits éloignés.

16
[1] https://www.planete-energies.com/fr/medias/decryptages/les-energies-fossiles

[2] https://youmatter.world/fr/definition/energies-renouvelables-definition/

[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Cellule_photovolta%C3%AFque

[4] https://total.direct-energie.com/particuliers/parlons-energie/dossiers-energie/energie-
renouvelable/les-differents-types-de-cellules-photovoltaiques

[5] https://www.edfenr.com/lexique/cellule-
photovoltaique/#:~:text=La%20cellule%20photovolta%C3%AFque%20est%20compos%C3%A9e,de%2
0l'ordre%20du%20millim%C3%A8tre.&text=Le%20plus%20souvent%2C%20les%20cellules%20photo
volta%C3%AFques%20sont%20en%20silicium.

[6] https://www.insunwetrust.solar/blog/lifestyle/chargeurs-solaires/

[7] http://conseilsolaire.online/photovoltaique

[8]
http://www.loire.gouv.fr/IMG/pdf/2.0__2eme_partie__etude_d_impact_sur_l_environnement.pdf

[9] http://www.mineralinfo.fr/ecomine/silicium-element-chimique-tres-abondant-affinage-
strategique

[10] https://www.planete-energies.com/fr/medias/decryptages/la-cellule-photovoltaique-comment-
ca-marche

[11] https://www.actu-
environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/silicium_polycristallin.php4

[12] https://www.jade-technologie.com/panneau-solaire-polycristallin-2/

[13] https://www.alamyimages.fr/photo-image-close-up-d-un-panneau-photovoltaique-en-silicium-
polycristallin-94995621.html

[14] https://www.encyclopedie-energie.org/les-fours-de-cristallisation-du-silicium-photovoltaique/

[15] https://figaronautisme.meteoconsult.fr/actus-nautisme-bateaux/2014-05-09/36920-
embarquer-des-panneaux-solaires-sur-un-bateau

[16] http://documentation.2ie-edu.org/cdi2ie/opac_css/doc_num.php?explnum_id=2479

[17] https://youtu.be/mksCVlL0syE

17

Vous aimerez peut-être aussi