Vous êtes sur la page 1sur 60

CONTRÔLE DE GESTION (SUITE)

Objectif(s) :
o Découverte des particularités de la méthode des coûts préétablis.

• Pré requis :
o Classification des charges et des coûts
TYPOLOGIE DES CHARGES ET DES COÛTS:

Différence entre un prix, une charge, un coût


Un prix est le résultat d’une transaction avec une personne extérieure à
l’entreprise (prix de vente)
Une charge est une consommation de ressources par l’entreprise (ex: achat de
marchandises)
Un coût est une accumulation de charges sur un produit ou un service
TYPOLOGIE DES CHARGES ET DES COÛTS:

• Une charge directe est une charge qui peut être affectée sans ambiguïté au
coût d’un produit (matières premières, MOD, ..)
• Une charge indirecte nécessite un calcul préalable pour être affectée aux
produits (loyer d’unatelier dans lequel plusieurs produits sont fabriqués).
TYPOLOGIE DES CHARGES ET DES COÛTS:

Charge fixe et variables:


• Les charges fixes restent constantes quel que soit le volume d’activité de
l’entreprise (loyer, amortissement, services administratifs)
• Les charges variables sont en fonction de l’activité de l’entreprise (volume de
production, matières premières, énergie,….)
TYPOLOGIE DES CHARGES ET DES COÛTS:

Charges fixes et variables:


TYPOLOGIE DES CHARGES ET DES COÛTS:

Selon le stade d’élaboration du produit:


TYPOLOGIE DES CHARGES ET DES COÛTS:

Selon la nature des charges prises en compte:


TYPOLOGIE DES CHARGES ET DES COÛTS:
TYPOLOGIE DES CHARGES ET DES COÛTS:

Selon le moment de calcul du coûts:


DÉFINITION DE LA NOTION DE COÛTS

Un coût est défini comme la somme des charges relatives à un élément défini au
sein du réseau comptable. Le choix des coûts à calculer se fait en fonction des
activités de l’entreprise, de sa structure, de ses objectifs de gestion et de
pilotage.
Définition.
Le Plan Comptable Général définit un coût préétabli comme : « un coût évalué
à priori :
• soit pour faciliter certains traitements analytiques,
• soit pour permettre le contrôle de gestion par l’analyse des écarts. »
La valorisation des programmes de production nécessite le calcul de coûts
préétablis.
Intérêt.
• La méthode des coûts préétablis présente plusieurs avantages pour la gestion
et le contrôle de gestion :
1°) Ils permettent une évaluation rapide des coûts de la production prévue et
de la production réelle :
• Coût de la production = Coût unitaire (prévu ou réel) x Quantité produite
2°) Ils permettent l’élaboration de devis préalables au lancement de la fabrication.
3°) Ils facilitent les contrôles internes au niveau de l’exploitation par comparaison entre
les objectifs prévus et les réalisations effectives.
4°) Les calculs d’écarts conduisent à la recherche des causes des variations de charges
et ensuite à la prise de décision de gestion
5°) Calculés préalablement au lancement de la fabrication et de la commercialisation
d’un produitnouveau ils permettent de déterminer le prix de vente
La détermination de coûts préétablis permet à l’entreprise :
– de prévoir les coûts de la période suivante,
– d’évaluer rapidement une production,
– de contrôler les conditions d’exploitation par l’étude des écarts entre
prévisions et réalisations.
Coûts standards.
Les coûts sont dits " standards" lorsqu’ils sont calculés à partir d’une analyse à la fois technique et
économique réalisée par le bureau des méthodes. Ils présentent les caractères d’une norme.

Exemple :
La fabrication d’une série de 100 produits nécessite 50 kg d’une matière première à 40 € le kg.
Quel serait le coût préétabli de la matière première pour une commande de 500 produits
(5séries) ?
• Coût d'une série = 40 € x 50 kg = 2 000 €.
• Coût standard de 5 séries = 2 000 € x 5 = 10 000 €.
Coûts budgétés.
Ces coûts sont évalués à partir des charges d’un budget d’exploitation établi à
l’avance pour une certaine période.
Dans le domaine de la production, les données sont fournies par le bureau des
méthodes. Ils ont une valeur de norme pour l’entité (atelier, usine,…) concernée.
Ils constituent donc une référence pour la mesure des performances e celle-ci
Un centre d’analyse est « une subdivision comptable de l’entreprise où sont
analysés et regroupés les éléments de charges indirectes préalablement à leur
imputation aux coûts ».

L’estimation des dépenses d’un centre d’analyse constitue le budget du centre


(ou du service) pour une certaine activité exprimée en unités d’œuvre ou pour
une certaine production exprimée en nombre de produits fabriqués.
Charges directes.
• Matières premières : Coût préétabli x Quantité nécessaire.
• Main d'œuvre : Taux horaire préétabli x Nombre d'heures.
Charges indirectes.
• Coût de l'unité d'œuvre (c.u.o.) x Nombre d'unités d'œuvre (n.u.o.)
• L'activité d'un centre est exprimée en unités d'œuvre (u.o.)
MODE DE CALCUL D COÛT PRÉÉTABLI

• Les charges directes


Les coûts préétablis des matières et de la MOD incorpore dans les produits, sont généralement
des coûts standards établis à partir d’une étude détaillée du processus de production. Ils se
déterminent en deux temps:

Établissement des standards techniques qui définissent les quantités de matières et de MOD
nécessaires pour exécuter une unité de fabrication (bureau de méthodes)

Établissement du coût unitaire à appliquer aux coûts standards, ces coûts sont établis par le
service des achats ou la comptabilité.
MODE DE CALCUL D COÛT PRÉÉTABLI

• Les charges directes


Établissement de standards techniques:

• Pour les matières: à partir des formules de composition et de a nomenclature


des produits et il faut tenir compte aussi le taux des déchets et des pertes.

• Pour la MOD: à partir de l’analyse du travail (ordonnancement,


qualification, le temps effectif du travail,…)
MODE DE CALCUL D COÛT PRÉÉTABLI

• Les charges directes


Établissement des prix et des coûts standards:

➢Pour les matières: à partir du prix du marché ainsi les frais d’achats et il faut
tenir compte aussi de la valeur des déchets et des rebus.

➢Pour la MOD: inclut la totalité des charges liés au salaire (charges sociales,
charges patronales, congés payés)
MODE DE CALCUL D COÛT PRÉÉTABLI

• Les charges indirectes


➢Budget standard: le budget standard des centres d’analyse permet de
calculer pour chaque centre un coût préétabli d’unité d’oeuvre à partir d’une
quantité standard d’unité d’œuvre (activité normale du centre).

➢Budget flexible: C’est un budget standards charges indirectes calculé e


fonction d’un niveau d’activité donné. L’objectif est d’adapter rapidement les
prévision aux variations d’activités.
Utilité de la fiche du coût
unitaire standard

Préparer les Un repère/une


budgets norme
EXEMPLE

La production normale de 2000 produits a nécessité:


➢Matière première: 4000 kg à 13dh le kg
➢Main d’œuvre directe: 1000h à 36 dg l’heure
➢Centre d’usinage: 60 000dh
➢Unité d’œuvre de centre d’usinage: l’heure de MOD
Éléments du coût Quantité Prix uitaire Montant

Charges directes:
• Matière première
• MOD

Charges indirectes
• Centre d’usinage
CALCUL ET ANALYSE DES ÉCARTS
Le rôle du contrôle de gestion dans le calcul et l’analyse des écarts sur coûts
consiste à comparer les coûts constatés aux coûts standards pour:
Mettre en évidence les écarts significatifs.
Rechercher les causes de ces écarts.
Mettre en œuvre des actions correctives afin d’apprécier et d’améliorer les
performances internes de l’entreprise
ANALYSE DES ÉCARTS

Analyser un écart consiste à rechercher les causes des divergences entre les
prévisions et les réalisations. Cette recherche s’effectue en décomposant l’écart
global en un ensemble d’écarts partiels (sous-écarts).
• Convention du plan comptable à respecter:
Pour le calcul d’un écart, la convention proposée est:
Écart = cout réel- coût préétabli
❖Cet écart mesure la différence entre les réalisations et les prévisions au nieau
des coûts.
❖Un écart positif sera qualifié de « défavorable », c’est une augmentation de
coût par rapport aux prévisions.
• Production et activité:
❖La production d’une entreprise correspond a ce que fabrique ladite
entreprise en vue de la vendre. L’unité de mesure de la production est
imposée par celle qui sert à facturer les flux de sortie (nombre de produits,
poids, le volume, etc)

❖L’activité ne concerne pas forcément l’entreprise toute entière. Elle est


attachée à un ensemble de charges: c’est une donnée interne à l’entreprise.

❖Les unités mesurant cete activité peuvent être des heures pour la main
d’œuvre directe, des quantités pour les matières premières aussi ‘activité d’un
centre d’analyse est mesurée en unité d’œuvre (HMOD, heure machine,
quantité de matières achetées,…)
La relation de l’écart est valable pour chaque facteur:
• Écart global du facteur= cout réel du facteur – coût préétabli du facteur
• Coût réel du facteur = quantité réelle u facteur(Qr) x prix réel du facteur
(Pr).
• Coût préétabli du facteur= quantité du facteur adapté à la production réelle
(Qr) x coût standard du facteur (Ps)
Matières
Quantité préétablie x coût préétablii
consommées

Charges directes

Main d’œuvre Temps préétablie x taux horaire préétablii


directe
Exemple: la production d’une entreprise est 120 unité par mois.
La quantité prévisionnel (ou encore préétabli) était de 1000 kg et le prix de 6
dh.
La quantité réélle est de 800kg au prix réel de 7dh.
EXERCICE:

• La production normale d’une entreprise est 100 unités parm ois.


• La quantité prévisionnel pour cette production (ou encore préétali) était de
700kg et le prix de 6dh.
• En réalité l’entreprise a produit 11à unités, la quantité réel pour cette
production est de 800 kg au prix de 7dh.
CORRIGÉ
Charges Nombre préétablie d’unité d’oeuvre x coût préétabli de
indirectes Centre d’analyse
l’unité d’oeuvre
Indirecte globale

Budget (variable) Activité (fixe) Rendement


EXERCICE
La société Alpha tient une comptabilité de gestion pour assurer le suivi de ses centres . En tant
que chargé de suivi de performance du centre découpage, on vous communique les
informations suivant

Les charges indirectes standards s’élèvent à 60 000 dh dont 20 000 de charges fixes
Les charges indirectes réelles s’élèvent à 54 000dh
TAF:
1. calculer l’écart global sur les charges indirectes du centre d’analyse découpage
2 analyser et interpréter cet écart en calculant les trois sous-écarts
CORRIGÉ
E/B= 4000 E/A= 5000 E/R= -5000
Défavorable Défavorable Favorable

Vous aimerez peut-être aussi