Vous êtes sur la page 1sur 3

UMBB- LAGP18- Série d’exercices de cinétique n°1

Ex.1- soit la réaction d’estérification suivante :


C2H5OH + HCOOH ⇌ HCOOC2H5 +H2O
La vitesse ou le degré d’estérification est égal à 56,5% ; cette réaction est effectuée
en présence de HCl à 0.026N et à la température 24.8°C.
Les constantes de vitesse directe et inverse sont : K1= 1.85.10-5 min-1 et K2 = 1.76.10-
5 min-1. La concentration initiale de [HCOOH] =0.07mol/l.
0

Déterminer :
1) La [HCOOH]équilibre en %
2) Le temps nécessaire pour que la réaction d’estérification s’effectue à 90%.
Réponse : [HCOOH]équil= 0.0048mol/l , ou 68.5% , L = 0.07/ 2.051, t= ?

Ex.2- soit la réaction de dissociation du di-t-butylpéroxide :


(CH3)3COOC(CH3)3 ⇌ 2CH3 CO -CH3 + C2H6
La réaction est conduite dans un réacteur fermé isotherme et isochore, résultats
expérimentaux sont :

à t, min 0 2 6 10 14 18 22
T= Pression 0.2362 .2466 0.2613 0.277 0.2910 0.3051 0.31888
147°C totale
à t, min 0 2 3 5 6 8 9
T= Pression 0.2227 0.2409 0.2489 0.2646 0.27250 0.2877 0.2952
155°C totale

En déduire :
1) La vitesse de la réaction ;
2) La valeur de la constante et l’l’ordre de la réaction ;
3) Calculer l’énergie d’activation de la réaction de décomposition.
Réponse :
Kmoyen,147 = 0.0008748 unité ?
Kmoyen,155 = 0.019 76 unité ?
E= 82kj/mol avec A= 2.4.1011 mol-1L.s-1

EX.3- Le chlorure de sulfuryle est un composé peu stable qui commence à


se dissocier en dioxyde de soufre et dichlore dès sa température d’ébullition normale
. Au-delà de 500 K, sa dissociation est quasi-totale sous la pression
atmosphérique. On se propose d’étudier cette dissociation à T = 573 K.
1- Dans une enceinte isotherme (à 573 K) et indéformable, l’étude de l’évolution
de la pression totale permet de suivre l’augmentation du taux de dissociation
du réactif en fonction du temps.
t (min) 10 20 30 40 50
0,181 0,237 0,450 0,547 0,630

a)- Sachant que la vitesse globale de réaction est de la forme : v = k [ ],


établir la relation liant le temps « t » au coefficient de dissociation .
b)- calculer la constante de vitesse de cette dissociation

2-On mesure les temps de ½ réaction à deux températures (T1= 552,3K ; t 1/2
=189,71mn) et (T1= 602,4 K ; t 1/2 =4,22 mn). En déduire l’énergie d’activation Ea de
la réaction.
3-On admet un mécanisme réactionnel de type radicalaire à 4 étapes en phase
gazeuse :

a- Indiquer le rôle des différentes étapes.


b- En utilisant l’approximation de l’état quasi stationnaire, montrer que la vitesse
globale est de la forme :

c- En admettant que l’étape (1) du processus réactionnel est la plus lente, en déduire
une relation entre l’énergie d’activation du processus global et celles des étapes
élémentaires.

EX.4- Décomposition du penta oxyde de diazote

On suit la décomposition du penta oxyde de diazote dans un réacteur à volume


constant. Tous les composés sont à l’état gazeux. On admet le mécanisme
réactionnel suivant :

a-Ecrire l’équation bilan de la réaction de décomposition, et écrire la vitesse de la


réaction par rapport à chacun des réactifs ou des produits cette décomposition.
b-Montrer que cette décomposition est assimilable à une réaction globale d’ordre 1.
Exprimer alors sa constante de vitesse en fonction des différentes constantes de
vitesse des mécanismes intermédiaires.
c-A 140°C, on constate qu’après 8 sec, 50 % du penta oxyde de diazote introduit a
été décomposé. En déduire la constante cinétique de cette réaction à cette
température, en supposant que la réaction est du premier ordre
d-A 90°C, la même proportion de penta oxyde de diazote introduit a été décomposée
après 9 min. Calculer l’énergie d’activation de la réaction. (Question c. a et d. a)
e-Montrer que dans le cas où du penta oxyde de diazote solide existe dans le
réacteur, l’ordre de la réaction globale est nul est que : N2O5(s) ↔ N2O5(g)

QUESTIONS DE TEST

1- La relation d’Arrhenius, que représente pour vous cette relation ?


2- Pour établir une étude cinétique, quels sont les paramètres à prendre
en considération ? citer les et expliquer leur intérêt en cinétique.
3- En quoi consiste la méthode d’isolation dans la détermination de
l’ordre d’une réaction chimique ; Citer les différents cas possibles.
4- La constante de vitesse, dépend-elle de la concentration des réactifs
et des produits ? expliquer les cas possibles.
5- La méthode stationnaire est basée sur qu’elle considération
mathématique pour l’établissement des équations de vitesse ?
6- Pour les réactions parallèles l’ordre de la réaction se détermine par
rapport à quel constituant ou composé de la réaction ?
7- Pourquoi la réaction réversible possède un rendement minimal ?
8- La constante de vitesse en général est -elle fonction :
➢ de la concentration des constituants ?
➢ de la concentration du mélange ?
➢ de la température du milieu réactionnel ?
9- Pourquoi toutes les réactions sont -elles considérées comme
réversibles ? Expliquer votre point de vue.

Vous aimerez peut-être aussi