Vous êtes sur la page 1sur 5

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE


Faculté de Technologie SCIENTIFIQUE
Département de génie électrique Université Mohamed Boudiaf de M'sila
1er Année Master CMT
Matière: TP EPA
M'sila : 2020/2021

TP2: Commande en boucle fermée par MLI à hystérésis et MLI


triangulo-sinusoïdale (SPWM) d’un redresseur PWM triphasé

Depuis les dernières décennies, il y a une forte augmentation des charges non-linéaires connectées au réseau
électrique. La charge non-linéaire impose au réseau un courant discontinu, déformé avec une amplitude très
importante et son fondamental est déphasé par rapport à la tension du réseau. Cette discontinuité s’accompagne
de deux inconvénients perturbant le réseau d’alimentation, la consommation de l’énergie réactive et l’injection
de courants harmoniques sur le réseau. Ce qui se traduit par un facteur de puissance de l’installation globale très
faible.

Plusieurs solutions ont été envisagées pour limiter la propagation des harmoniques et d’améliorer la qualité
de l’énergie électrique. Parmi ces solutions de réduction des harmoniques et de la componsation de l’énergie
réactive (l’amélioration du facteur de puissance) est l’utilisation d’un redresseur PWM.

Objectifs de TP
L’bjectif de ce TP est de faire manipuler aux étudiants le modèle de simulation de la commande en boucle
fermée par MLI à hystérésis d’un redresseur PWM triphasé à deux niveaux dans l'environnement
Matlab/Simulink par l’utilation des trois outils, Sim power systems, les blocks Simulink et la programmation
dans l’outil S-Function, et l'étude de l'influence des differents parametres sur les comportement du réseau
triphasé.

Partie l: Modélisation du redresseur PWM de courant triphasé à deux niveaux


1.1 Redresseur PWM triphasé de courant
La structure du redresseur PWMde courant est basée sur une structure d’onduleur de tension qui est illustrée
sur la figure 1. Il assure la conversion d’énergie entre une source de courant alternative triphasée (générateur de
courant) et un récepteur de tension continue (générateur de tension), le courant absorbé étant sinusoïdal et,
éventuellement, en phase avec la tension réseau correspondante. Les interrupteurs de cette structure sont
commandables à l'ouverture et à la fermeture, et unidirectionnels en tension mais bidirectionnels en courant.
Cette structure est souvent dotée d’un filtre RL du côté alternatif, et une capacité de filtrage du côté continu
pour filtrer la tension redressé Vdc. Ce redresseur à MLI permet de fournir un facteur de puissance très proche
de l’unité et régler, courant de source proche d’une sinusoïde, un flux de puissance bidirectionnel et un faible
THD.
Les inductances se comportent aussi comme un filtre passe bas et limitent l’ondulation du courant à la
fréquence de commutation.

1
Fig 1. Redresseur PWM de courant

Partie 2: Commande du redresseur PWM de courant triphasé à deux niveaux


L’objectif de la commande est de générer les ordres d’ouverture et de fermeture des interrupteurs, de sorte
que la tension créée par le redresseur PWM soit la plus proche de la tension de référence, peuvent prélever des
courants sinusoïdaux sur le réseau alternatif et assurer aussi un facteur de puissance unitaire. quatre méthodes
de générations des signaux de contrôle (commande du redresseur PWM) peuvent être représentées:
• Commande par MLI à hystérésis;
• Commande par MLI triangulo-sinusoïdale (SPWM);
• Commande par la méthode DPC direct power control (Commande directe de puissance);
• Commande par la méthode VOC voltage oriented control (Commande par orientation de la tension).

Partie 3: Simulation de commande du redresseur PWM


3.1 Simulation de commande du redresseur PWM par MLI à hystérésis
Le schéma de simulation de la commande MLI à hystérésis des courants de linge du redresseur PWM
triphasé de courant est présentée sur la figure 2. Les trois courants à l’entrée du pont sont contrôlés à l’aide de
trois comparateurs à hystérésis à bande fixe. L’ensemble des trois sorties de ces comparateurs détermine les
signaux de commande des interrupteurs du redresseur PWM.
Cette schéma comporet deux circuit, circuit de puissance (le redresseur PWM) et circuit de commande
(MLI à hystérésis, régulateur de Vdc et le block de calcul des courants de références). Dans la circuit de
commande en utilise les deux outils, les blocks Simulink et la programmation dans l’outil S-Function.

2
Fig. 2. Schéma de simulation de la commande MLI à hystérésis d’un redresseur PWM triphasé
Les paramètres du redresseur utilisés en simulation sont :
Les tensions de de réseau sont donnés par:
𝑣𝑠1 = 𝑉𝑠𝑚𝑎𝑥 𝑠𝑖𝑛(𝜔𝑡)
2𝜋
𝑣𝑠1 = 𝑉𝑠𝑚𝑎𝑥 (𝜔𝑡 − )
3
2𝜋
{ 𝑣𝑠1 = 𝑉𝑠𝑚𝑎𝑥 (𝜔𝑡 + )
3
L’amplitude maximale de la tension de réseau 𝑉𝑠𝑚𝑎𝑥 120V
L’inductance de ligne Ls 11.5mH
Résistance de ligne Rs 0.2Ω
Condensateur C 2 mF
Tension du condensateur Vdc 300 V
La peroide d’échantillonnage Ts 10-6s
La largeur de la bande des hystérésis Delta_i 0 .2A
Résistance de charge 80 Ω

3
Comme indique le circuit de commande de la figure 2, cette circuit comport trois blochs S-Functions, la
création des courants de références (TP1), le block hystérésis (TP1) et la régulation de la tension continu Vdc,
l’algorithme qui contient le régulateur de la tension continu Vdc est le suivent:

Algorithme de la régulation de la tension continu Vdc


Function[sys,x0,str,ts]=Regulateur_de_Vdc(t,x,u,flag)
Ts=1e-6;
C=0.002;
gsi=0.707;
wn=25; %
% Les parrametres du régulateur
kp=......; ki=......;

if flag == 0
sys=[0;1;1;2;0;1;1];
str = [];
x0 = 0;
ts = [Ts 0];
elseif flag == 2
Vdc=u(1); Vdcref=u(2);
% calcul de l’erreur de Vdc
e_Vdc=Vdcref-Vdc;
% calcul de l'action intégale de l’erreur de Vdc
x=x+Ts*e_Vdc;
sys=x;
elseif flag == 3
Vdc=u(1); Vdcref=u(2);
e_Vdc=Vdcref-Vdc;
% calcul de courant du condensateur
Ic_ref=kp*e_Vdc+ki*x;
sys=Ic_ref;
else
sys =[];
end

3.2 Travail demandé


Partie 1
1- Quel est le principe de cette commande?
2- Quels sont les modes de fonctionnements du convertisseur? Donner le diagramme de Fresnel correspondant
chaque mode.
3- Quel est la grandeur de contrôle dans cette commande?
4- Quel est l’intérêt d’utiliser la régulation de la tension Vdc?
5- Donner le schéma fonctionnel de régulation de la tension Vdc.
6- Déterminer les expressions des deux paramètres du régulateur PI de la tension Vdc (kp et ki) et calculer sont
valeurs.
*
7- Exprimer le courant I max en fonction de la tension maximal du réseau Vsmax et la tension Vdc.

4
Partie 2
Réaliser la simulation de de la commande par MLI à hystérésis du redresseur PWM triphasé sur un temps de
simulation de 0.5s avec pas fixe de 10-6s.
1- Visualiser et relever les trois courants de ligne triphasée.
2- Visualiser et relever la tension de source de la 1ere phase vs1 et le courant correspondant is1.
3- Visualiser la tension de sortie du redresseur Vdc (aux bornes du condensateur) et sa référence.
4- Tracer le spectre harmonique du courant de linge is1.
5- Remplir les deux tableaux suivants:

Delta_i(A) 0. 1 0.2 0. 3 0. 4 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 1 1.2 1.4


THD
V1Fun

Ls (mH) 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
THD
V1Fun

6- Tracer les variations du taux de distorsion harmonique et le fondamentale de la tension de la première


phase en fonction du largeur de la bande d’hystérésis et en fonction de l'inductance de ligne Ls.
Commenter les résultats.
7- Ajouter une boucle à verrouillage de phase (phase loocked loop: PLL) pour estimer la phase de la tension
de la source.
8- On propose de simuler le redresseur PWM contrôlé en tension par SPWM. Les résultats de simulation
obtenus sont à comparer avec ceux obtenus avec un contrôle en courant par MLI à hystérésis. Quelles sont
les conclusions à tirer ?

Vous aimerez peut-être aussi